Unspoken VF : SPIDER-MAN 1 [SPOILER]

SPIDERMAN1Date de sortie VF : 5 Juillet 2013 (oui enfin en théorie…)

Editeur VF : PANINI COMICS

Prix : 4,8€/112 pages

Épisodes : Superior Spider-Man 1-2 ; Avenging Spider-Man 14-15 ; Amazing Spider-Man 692 (IV))

Sollicitation : Spider-Man renaît dans une incroyable version… celle d’un Spider-Man Supérieur ! Sous cette nouvelle identité, notre Monte-en-l’air de légende fait une entrée fracassante grâce à Dan Slott et Ryan Stegman. Par ailleurs, Spidey affronte Devil Dinosaur dans une saga complète de Cullen Bunn et Gabriele Dell’Otto !

Avis : tout d’abord je tiens à dire que trouver ce premier numéro de Spider-Man en kiosque a été une XXX de plaie dans mon XXX de cul !!! en effet le mag, comme en fait à peu près tous les mags Panini ce mois-ci sont sortis avec plusieurs jours de retard de par chez moi, mais ce fut encore pire pour le Spider-Man qui est le dernier sur lequel j’ai réussi à mettre la main. Je suspecte dans mon for intérieur que le mag savait que je l’attendais fermement et a donc décidé de me faire bien XXX. Mon agacement était d’autant plus profond à l’attente de ce numéro 1 que comme j’ai pu le dire, je n’étais guère enthousiaste à l’idée de lire les aventures du « nouveau Spider-Man ».

Par contre et pour pouvoir aborder véritablement ce numéro, je vais devoir révéler en entrée de jeu le nouveau postulat des séries spider-man ( à noter que j’ai du réécrire plusieurs fois cette phrase pour cause de double sens salace), dans le numéro précédent : Otto Octavius a réussi à transférer son esprit dans le corps de Peter Parker, tandis que ce dernier était expédié dans le corps mourant d’Otto et à la fin …Otto gagnait, Peter mourait comme une grosse XXX devant tous ses amis, tandis qu’Otto récupérait sa vie.

Comme je l’ai exprimé dans ma chronique de Spider-Man 12, il s’agit bien évidemment d’un complot international pour emmerder les lecteurs de Spidey et moi en particulier, car autant le dire même maintenant j’ai du me forcer à lire ces épisodes de Spidey, même s’ils sont bien moins catastrophiques que ce à quoi je m’attendais…

SUPERIOR SPIDER-MAN

Superior_Spider-Man_Vol_1_10_TextlessScénario : Dan Slott

Dessin : Ryan Stegman

EPISODE 1

Histoire : Otto est donc le nouveau Spider-Man qui se voudrait bien « Superior » et qui dit Spidey dit super-vilains et pour officialiser ses débuts, Otto va devoir se coltiner une nouvelle incarnation de son ancien groupe les Sinister Six. Groupe remodelée version ringarde puissance 1000²….Ben oui je suis désolé mais quand Overdrive fait partie d’un groupe, celui-ci perd immédiatement toute crédibilité.

Avis : tout l’épisode est donc centré sur la manière dont Otto gère désormais la vie de Peter que ce soit en tant que :

– scientifique où il fait désormais complètement bande à part de ses collègues tout en emmerveillant Max Modell de toutes ses nouvelles inventions, bien que ce dernier ait exprimé quelques inquiétudes sur le fait que, oh ben Peter/otto ait mis la main sur des explosifs très puissants, ou des agents chimiques pouvant servir d’armes de destructions massives…mais tout cela passe au second plan devant les nouveaux joujous de Peter/otto qui vont lui permettre de ramasser une fortune ..au nom de Peter, ce qui a tendance à exaspérer Otto qui voit tout le mérite lui échapper…

– en tant que petit ami, on le voit ainsi à un rencard avec MJ, où ouf il ne se passera rien puisque Peter/Otto est trop occupé à 1/matter les nichons de MJ – 2/écouter les Sinester Six qu’il a réussi à placer sur écoute – 3/écouter sa propre voix et se comporter comme le plus grand connard imbuvable de l’univers, sans que personne n’y trouve à redire…

– en tant que Spidey, car la nouvelle version des S6 ne tiendra pas longtemps devant le génie de Peter/Otto qui a préparé une série de nouveaux trucs pour se faciliter la vie.

Un premier épisode efficace où Slott se fait clairement plaisir pour bien démontrer toutes les différences entre Peter et Otto tout en introduisant un certain nombre d’idées sympathiques sur la manière dont Peter aurait pu se faciliter la vie depuis des années. On sourit parfois en voyant le monumental égo d’Otto qui se comporte comme le dernier des crétins arrogants, ce qui ne semble pas soulever une grande émotion chez ses amis/collègues.

C’est d’ailleurs le point faible, disons le plus faible du pitch de Slott, car s’il est difficile pour les potos de Peter d’imaginer le dessous de toute cette affaire, il est tout de même étrange que son changement brutal de personnalité n’alerte pas plus ses proches. Mais le scénariste fait passer la pilule de deux manières, déjà très peu de temps s’est passé depuis le changement donc on peut imaginer que c’est quelque chose qui se construira au fur et à mesure, ensuite il nous balance une révélation en dernière page qui rassurera pas mal de gens.

EPISODE 2

SuperiorSpiderMan_2_TheGroup-000Histoire : Otto veut MJ !!!

Avis : oui le pitch de Slott est simple et double dans cet épisode :

– d’un côté Otto fait tout son possible pour pouvoir ressortir avec MJ, je le dis poliment car il s’avère assez vite que le monsieur ne veut qu’une seule chose en particulier….et qu’il va devoir apprendre les vertus de la patience, car la jeune femme n’est pas une marie couche toi là (expression usitée au alentours de 1243).

– de l’autre côté …[SPOILER !!!!!] il suit le fantôme de Peter, ramené à la fin du premier épisode. En effet il apparait que l’esprit de Peter a réintégré son corps à la mort du corps d’Otto, sauf que comme son corps était déjà occupé, il en est réduit au rang de passager observant tout et ayant accès à toutes les pensées d’Otto…même les plus sallaces à la défaveur du pauvre garçon qui doit observer les assauts du poulpe pour lui piquer sa copine…A cette occasion Slott montre qu’il se souvient parfaitement de ce qui fait l’intérêt d’une série Spidey : à savoir Peter Parker et le fait que les lecteurs s’identifient à lui, et dans le cas présent c’est facile, puisque Peter exprime parfaitement ce que le lecteur ressent, comme :

  • l’exaspération devant le fait que Jameson  soutienne Spidey et ses méthoodes, maintenant qu’Otto a pris possession de son corps
  • le fait que MJ ne parvienne pas à faire la différence entre Peter et Otto
  • le dégoût face à la situation, son impuissance et surtout la nerdrage !!!!
  • l’envie der gerber (bien exprimé par Peter), notamment quand Otto frustré de ne pouvoir …ben vous savez quoi avec MJ, décide de se repasser en boucle l’ensemble des souvenirs de Peter & MJ ensemble. Donc en gros comme Otto ne parvient pas à ses fins avec MJ, il préfère se faire un porno intitulé Peter se fait MJ…

Là aussi l’épisode est bien mené, bien rythmé et on souffle à la fin quand  Otto nous surprend avec un élan de noblesse en laissant tomber son plan « je vais me faire la nana de mon pire ennemi ». En outre on sent bien que l’un des enjeux avec lequel le scénariste va jouer est bien entendu : combien de temps Otto va-t-il pouvoir tromper son monde sachant que certains personnages ont déjà leurs doutes, même si pour une raison inconnue ils préfèrent les garder pour eux. Solide, pas grandiose mais solide.

Dans l’ensemble ces deux premiers épisodes constituent une bien meilleure lecture qu’attendue, notamment grâce au dessin de Ryan Stegman qui de toute évidence prend son pied à dessiner Spidey, ainsi je trouve qu’il atteint un niveau bien supérieur à ce qu’on a pu voir de lui sur Scarlet Spider.

AVENGING SPIDER-MAN 14 & 15

Avenging_Spider-Man_Vol_1_15Scénario : Cullen Bunn

Dessin : Gabriele Dell’Otto

Histoire : Spidey, le vrai, en Terre sauvage en train de botter les fesses de dinos, on peut difficilement faire plus simple…

Avis : alors déjà remercions Panini et son superbe sens de l’organisation et du planning puisque ce mois qui marque les débuts du Superior Spider-Man voit la sortie d’un arc en deux parties…avec l’ancien, le vrai, Spidey…On pourrait se consoler en se disant que c’est peint par Dell’Otto (décidément Otto est populaire en ce moment), mais dans le cas présent le dessinateur …ben dessine et c’est tout, donc ne vous attendez pas à avoir le Dell’Otto de Secret Wars avec des épisodes tellement beaux qu’on en pleure encore, mais qui prenne des mois à faire.

Cela ne veut pas dire que la lecture soit désagréable, bien au contraire. Cullen Bunn part d’un postulat assez classique, Spidey en terre sauvage, vu 4 millions de fois et mixe ça avec une rencontre avec Moon Boy et Devil Dinosaure. Le scénario contient pas mal d’action et très clairement Bunn a décidé d’écrire quelque chose de léger avec pas mal d’humour. De quoi nous remettre du Superior et nous dire encore une fois que Peter nous manque..

Comme le reste de la série Avenging Spider-Man, ces deux épisodes sont complètement dispensables, n’apporte pas grand chose mais au moins sont assez bien dessinés, bien qu’encore une fois on aurait bien aimé voir le Dell’Otto peintre.

A partir du mois prochain Avenging sera repris par Chris Yost et mettra en scène le nouveau Superior.

Bilan : pas mal du tout ! je continue à dire que ceci n’est pas le vrai Spidey et que ce n’est que temporaire (ce qui est la seule manière de rendre cela supportable) mais comme Slott le laisse entendre lui-même dans son scénario, cela passe plus facilement ! A suivre mais au moins ce n’est pas un désastre complet.

A propos Sam 2091 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

1 Comment

  1. Honnêtement j’ai été plutôt déçus de ces épisodes du Superior Spiderman, car oui j’étais plutôt enthousiaste de voir quelqu’un d’ « autre » revêtir le costume de l’araignée.
    Je m’attendais donc à voir Otto découvrir sa nouvelle vie, et ses nouveaux pouvoirs d’ailleurs, parce que bon ok il hérite de son corps, mais il doit quand même bien prendre son pied un moment non ? Bah ça on le voit pas !
    On nous montre juste un Spiderman schizophrène qui passe son temps à se demander comment piner MJ, et qui franchement n’est plus qu’au second plan dans le second épisode, pollué par un esprit de Peter franchement énervant, d’ailleurs ce brave Peter ne sait pas dit que le Doc Strange pourrait peut-être lui simplifier la vie…ou la mort c’est au choix.
    Je voulais voir le « Superior » Spiderman, là on nous montre un Spiderman qui veut tisser sa toile avec autre chose que ses lances-toiles…

Répondre à Stain Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.