Unspoken VF : Spider-Man 12 – Dernière volonté

Autant le dire, me résoudre à acheter ce Spider-man 12 n’a pas été une décision facile. Quand j’ai vu le mag dans le stand, je me suis dis « hors de question de le prendre, sois fort, tu sais ce qu’il contient et tu sais que c’est horrible, alors passe ton chemin, prends ce que tu es venu acheter et barre toi.. », résolution qui n’a pas résisté longtemps devant le fan complétiste « oui mais c’est le numéro 700 et c’est une histoire qui va avoir des répercussions dans la continuité, allez ! ».

Après 10 min de dandinage devant le stand et de « je prends/je repose le mag », le ras le bol a pris le dessus et j’ai embarqué le machin jusqu’ à la caisse regrettant mon achat bien entendu 2.3 secondes après avoir versé les 4.8€ fatidiques « une voix dans ma tête hurlant alors un long noooooooooooonnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn !!!!!! qu’ai je fais !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! » Et comme prévu la lecture fut rude, difficile, et douloureuse. Oui tant pour le fan de Peter Parker que pour le lecteur. Le fan de Peter en raison de ce qui se produit dans ce mag.

Un contenu que j’ai vais être obligé de spoiler à partir de maintenant

SPOILER ZONE

Amazing Spider-Man 698-700

ASM-698-001

Scénario : Dan Slott

Dessin : Richard Elson, Humberto Ramos

Avis : Tout commence alors que l’on suit Spidey dans une ronde et il nous explique que la vie est belle, il mène sa journée tranquillement bien que son attitude soit assez étrange notamment avec certains de ses proches en particulier avec MJ avec qui il décide de « remettre le couvert ». Ce n’est qu’à la fin de cet épisode étrange que nous comprenons le pourquoi du comment. Le personnage que nous suivons n’est pas vraiment peter mais….Otto Octavius (doc ock) qui a piqué le corps de Peter, ainsi que tous ses souvenirs, puisque tant qu’on y est. Peter, le vrai, est désormais, comble de l’infamie, coincé dans le corps mourant de Otto qui n’a plus que quelques heures à vivre

Là on se dit, ok c’est l’histoire traditionnelle d’échange de corps héros/vilain. Le méchant va mettre le souk dans la vie du héros mais à la fin tout rentrera dans l’ordre et chacun à sa place…sauf que dans le cas présent : Non ! ainsi  l’épisode 700 s’achève sur Peter mourant dans le corps d’Otto devant tous ses proches qui ne se doutent de rien. Tandis que ce bon vieux Otto récupère la vie de Peter, avec tous les drames qui vont avec….oui jusque là il avait fait l’impasse sur tous les souvenirs douloureux de Peter qui de manière très pratique reviennent pile à ce moment précis !

2799241-otto_ock_peter_superior_spider_man_death_beginning_asm_700

A la lecture je me suis surpris à traverser les fameuses 5 étapes du deuil façon « caractère de fiction/nerd »

  • Choc, déni : qui dans le cas présent se traduit par « nnnnnnnnoooooonnnnnnn!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Petttttttttteeeeeeeeeerrrrrrrrrrrrr!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! pourquoiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!!!!!!!!
  • Colère : là aussi se traduit de manière très particulière chez le lecteur de comics par la réaction tout à fait raisonnable suivante : « XXX de XXXX de XXXX avec un XXXX, Dan Slott si je te chope je vais t’enfoncer mon XXX dans ton XXX jusqu’au XXX avec la XXX dans le XXX
  • Marchandage : là aussi le geek réagit de manière très précise : « attention marvel soit vous ramenez Peter, soit vous perdez un lecteur !!!!
  • Dépression : « mais pourquoi Marvel me fait ça à moi !!!! d’abord la saga du clone, après Howard Mackie/John Byrne/ Chapter one, après One more day/brand new day, maintenant ça !!!! combien de merdes je suis censé supporter » Vous remarquerez l’emploi fréquent du je et moi, puisque tout ça n’est bien entendu qu’une vaste conspiration pour rendre le sujet étudié dingue
  • Acceptation : « bah de toute façon Peter finira par revenir, c’est inévitable, on ne me l’a fait pas à moi vieux lecteur de comics. Et puis il paraît que le titre a de bonnes critiques aux USA, allez ça durera sûrement pas longtemps » Dans le cas présent l’acceptation est plus de la résignation, le fan de spidey sachant qu’il continuera à lire quoiqu’il arrive…

Sur le fond l’histoire avance de manière claire pour le lecteur :

– épisode 698, on suit Otto dans son nouveau corps en pensant suivre Peter, pour ménager la surprise et l’amener dans les dernières pages de l’épisode, bien qu’on se doute que quelque chose ne tourne pas rond dans le comportement de Peter. Bien évidemment ce cher Otto prend un plaisir sadique à expliquer à son vieil ennemi qu’il va tout lui prendre maintenant qu’il a son corps et que Peter va mourir en ne sachant jamais comment il s’y est pris…

ASM-698-020

– sauf que le mystère ne dure pas longtemps, puisque dans l’épisode 699 qui suit exclusivement Peter dans le corps pourri d’Otto, il comprend que si Octopus a accès à ses souvenirs, l’inverse est aussi possible et qu’il doit donc pouvoir découvrir comment il a procédé. Ce qui a des effets indésirables, notamment lorsqu’il se rappelle une scène pré-nuptiale entre ce bon vieil Otto et sa tante May….déjà que la situation est pourrie, allez hop un peu d’inceste interposé…Grâce à cela il comprend le mécanisme et parvient à organiser son évasion.

– épisode 700, Peter dans le corps d’Otto tente de renverser la situation, avec l’aide payée de certains vilains…sauf que manifestement ce bon vieil Otto a deux coups d’avance et anticipe toutes les manœuvres de ce pauvre Peter. Le coup est assez bien vu bien qu’un peu forcé parfois mais on peut y croire. Il est par contre difficile d’assister aux scènes Octo-Spidey/MJ, où en gros Otto, qui est d’une délicatesse de tous les instants avec l’entourage de Peter, lui dit que son rôle de soutien de tous les instants est juste ridicule et la pousse à confesser ses sentiments pour Peter. Bien entendu, l’option nausée est autorisée lorsqu’ils s’embrassent…

Zut y a trop de vomi !!! ça déborde du sac !!!!

Au final comme Otto a tout anticipé, Peter meurt mais profite de ses derniers instants pour faire remonter dans la mémoire d’Otto les souvenirs de ces batailles les plus importantes et surtout ses plus lourdes défaites, ses souffrances au fil des années, en somme l’importance de Spider-Man et donc qu’il a pas intérêt à merder. Manifestement Otto comprend partiellement la leçon, puisqu’il accepte de reprendre le flambeau, tout en enterrant l’héritage de Peter en déclarant qu’il sera un bien meilleur Spidey que l’original….d’où le Superior….on sent que le complexe de supériorité d’Otto n’a pas franchement bénéficié d’une quelconque leçon…

asm-700-last-page

La question est donc en vérité : est-ce un bon épisode de Spidey, oui dans le sens, où par moments, notamment lorsque les souvenirs de Peter refont surface, son sens de la responsabilité, le fait qu’il n’abandonne jamais malgré la situation catastrophique dans laquelle il se trouve, Dan Slott touche à l’essence même du personnage. Non car on ne peut pas vraiment dire que j’ai pris beaucoup de plaisir à la lecture.

L’attrait principal des comics de super-héros est souvent de voir les personnages confrontés à des situations impossibles,  des épreuves quasi-inhumaines et au final triompher. Ils échouent parfois, mais en tirent des leçons et essayent de s’améliorer. Ils se sacrifient souvent pour la bonne cause et vont inspirer les autres. Ici Peter meurt  en inspirant à Otto qu’il était un nul mais pas de souci, comme il est supérieur, le monde ne s’en portera que mieux. Bref Otto reste un XXX de monstre égocentrique et contrairement à Oncle Ben dont la mort a enseigné à Peter le sens des responsabilités, la mort de Peter a un impact limité sur Otto qui n’assume rien et n’apprend pas grand chose…

Avenging Spider-Man 15.1

avenging-15.1Scénario : Chris Yost

Dessin : Paco Medina

Avis :  l’épisode suit Otto Octavius dans les jours qui  suivent la mort de Peter alors qu’il profite de sa victoire. Il utilise ses quelques jours pour bien marcher sur la mémoire de Peter, le traitant de nul sur toutes les pages, tout en utilisant les souvenirs de Peter pour se faire une séance mattage de MJ sous toutes les coutures. Pour avoir plus de liberté qu’aux labos Horizon, il se rend dans un de ses labos. L’infrastructure calibrée pour le corps d’Otto voit les systèmes de sécurité attaquer Octo-Spidey. Alors qu’il défait tout le système, le personnage doit supporter une bande vidéo  de son ancien lui en train de discourir sur son génie …bref c’est pas top. Il en conclue que son ancien corps était tout pourri. Il reconnaît son arrogance passée et ses défauts, au travers de ses nombreuses défaites, mais au final ne change pas. Il enfile juste un nouveau costume de Spidey customisé et c’est reparti comme en 40.

Comme les évènements principaux sont concentrés dans Amazing et bientôt Superior, l’épisode est un peu vide et creux et il se lit en moins de 5 min. Il n’est pas désagréable, mais à part le nouveau costume n’apporte rien de concret. Bruno m’a indiqué que la série était de qualité, donc à voir dans les prochains mois.

AV 15 S

Conclusion : 7/10 – même si l’on éprouve  une forte envie de péter les rotules de Dan Slott à la lecture, il s’agit de manière évidente d’un épisode important dans l’histoire de Spidey. Même si j’ai très peur pour ce qui concerne l’histoire Otto-Spidey/MJ, je prépare déjà d’autres  sacs à vomis, ça peut valoir le coup de voir les histoires que Slott a en réserve pour cette nouvelle incarnation du personnage, sachant que cela est forcément temporaire. Je suis notamment curieux de voir comment il va gérer l’entourage de Peter et leurs réactions à son changement de personnalité, puisqu’Otto a semble-t-il bien l’intention de continuer à se comporter comme le connard arrogant qu’il a toujours été, à des milliards d’années lumières de la personnalité de Peter.

A propos Sam 1893 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

14 Comments

  1. Comment as tu reagis a la mort de Gwen, Sam ? ^^
    Je pense que ton emotion pour Peter, t’empeche de voir ce nouveau point de vue sur spiderman avec objectivité; et qu’il te permettra de sauter de joie quand Parker reviendra.
    Pour ma part, j’apprecie le courage qu’a eu marvel de realiser cette idée, je pense que ce n’est pas en brossant les fans dans le sens du poil qu’on obtient beaucoup de creativité ou de nouveauté. 
     

    • Il y a prendre un risque avec un personnage et faire n’importe quoi avec un personnage.
      Le personnage dans spider-man a toujours été Peter ! si slott n’avait plus d’idée pour ce personnage il n’avait qu’à partir

      • Je me rapelle avoir lu plusieurs Spiderman ou le monte en l’air s’apellait Ben Reilly , voir Miles Morales  ^^
        Perso, le tout premier Spiderman que j’ai lu etait la premiere apparition d’Octopus, et apres toutes ses années, je trouve le changement de statu quo interessant et courageux.
        Et quoi qu’il arrive, on sait tous que Pete finira par revenir. Laissons Otto s’amuser un peu ^^
         
         

      • Ben reilly restait un clone de Peter et puis là Peter était toujours là, en outre il faut voir la réaction que cela a entraîné lorsqu’on a dit aux fans « et vous savez quoi ? le personnage que vous suivez depuis 20 ans ben c’est un clone mais pas de souci, cette fois vous aurez l’original »
        je n’ai pas accroché au personnage de Miles morales lors du premier arc en raison du manque de caractérisation du personnage, après 5 épisodes, je n’avais toujours aucune idée de qui il était, alors que 10 ans auparavant il avait suffit de 40 pages à Bendis pour rappeler à tout le monde la génialitude du personnage de Peter Parker !!! dans le premier USM

        Au final, on se rend compte que ce soit l’univers Marvel normal ou l’univers Ultimate que l’éditeur s’est débarrassé à chaque fois de Peter !!!!

  2. Je vous aime bien tous, pour la qualité et la constance de votre podcast, mais je crois que vous avez tous un travail de deuil à faire 😉 Que tu ais commencé le tien me réjouis, car je me dis qu’à terme, vous finirez bien par parler de Superior Spider-Man sur le podcast, comme de n’importe quel autre comics.
    Pour t’aider dans ce travail, quelques réflexions désordonnées, c’est un poil long, mais il n’y a AUCUN SPOIL :
    – Oui, cette mort de Peter et cette passation de pouvoir sont amorales et choquantes, OK.
    Mais au moins, on est dans un récit cohérent. Je ne parle pas d’un point de vue moral, mais purement narratif. Personnellement, je trouve ce twist infiniment plus respectable que « One More Day », qui lui était un gros crachat à la gueule en direction du lecteur et une preuve d’immobilisme et d’absence de prise de risque assez phénoménale.
    – J’étais assez cynique et sceptique au départ, et notamment à la suite de ce qui se passe à la toute fin de l’épisode 1 de Superior Spider-man. Tu verras par toi-même, mais à ce moment là je me suis dit « tempête dans un verre d’eau, tout va rebasculer très vite, et on va avoir droit à un méchant contrarié en permanence par un scénario timoré » MAIS j’ai eu tort, et la qualité des épisodes a continuer à augmenter, et l’histoire a su se jouer de mes prévisions de vieux lecteur blasé.
    – Comme j’ai eu l’occasion de lire les épisodes qui suivent, mon avis vaut ce qu’il vaut, mais je trouve çà bien écrit et dessiné. Effectivement, des tiers proches vont se demander ce qui arrive à Peter, Otto va afficher une personnalité différente et agaçante, il va commettre des actes, sombres, qui lui sont propres et le scénario va lui permettre des échappées assez bien vues. De plus, Otto ne va pas être un pur méchant, ou un héros dark un peu ridicule… non, il va exploiter ses spécificités pour se prévaloir de son épithète de « Supérieur », et pour ma part je trouve que çà colle.
    En conclusion, ce Superior Spider-Man n’est pas parfait, mais il contient suffisamment de qualités pour m’avoir donné envie de => suivre <= les aventures de Spidey, alors que je le => survolais <= sporadiquement depuis One More Day.
    C’est un comics correct, certainement pas honteux, et tellement mieux que certains titres pour lesquels vous êtes plus indulgents.
    My 2 cents,
    Bonne continuation à toi (continue de râler, c’est important de râler) et à toute l’équipe !

    • Je pense que malgré tout je vais :

      – conserver mon envie de péter les rotules de Dan Slott et des responsables éditoriaux Marvel

      – garder des sacs à vomis à portée parce que j’ai vu la couverture de superior spider-man 2…

  3. Et pour Spiderman 2099 ? :p
    Je n’ai pas ta passion brulante pour Peter ( a la limite Tante May…. ^^ ) , mais je la comprend et la respecte.
    Neanmoins, moi qui adore le concept de Spidey meme, qu’il s’agisse de Peter ou d’un autre; j’apprecie vraiment de voir ce grand coup dans le status quo proposer un autre point de vue. 

    • Spidey 2099 était un autre personnage, ici on a un monstre, otto, qui vole la vie de Peter, son corps, son boulot, sa copine, ses amis, ses souvenirs, et qui ne joue au héros que pour satisfaire son ego ! spidey 2099 était un autre personnage qui n’avait pas la prétention de remplacer Peter.

      • C’etait un exemple,pas une demande de details ^^ Je voulais te montrer que le concept de Spidey ne se limite pas a Peter.
        Apres c’est un point de vue sur la fiction en general, tu semble desirer une certaine garantie de moralité et happy end pour les personnages que tu affectionne ; la ou moi je prefere qu’on dynamite les reperes , quitte a me choquer, pour offrir enfin quelque chose de nouveau car les status quo de plusieurs decennies m’irritent ou m’endorment.
        Exemple: J’aime beaucoup le personnage de Cyclope, j’ai trouvé AvX lamentable en terme d’idée et de deroulement, et pourtant voir desormais Slim sous un nouvel angle me plait et m’interesse.
        On pourrais argumenter pendant des heures dans le vent, chacun ses gouts ^^
         

  4. @Sam : Mmmm, je crois vraiment qu’il faut que tu lises les épisodes qui suivent ASM700, tu verras bien à quel point çà s’enfonce ou pas ! Mais là, c’est dur de discuter sans spoiler. Allez, lis ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.