Guide de lecture Comics VO : semaine du 30 Juillet 2014

DC COMICS

SINESTRO #4

SINESTROScénario : Cullen Bunn

Dessin :Rags Morales

Sollicitation :Sinestro and Hal Jordan cross paths for the first time since Sinestro brutally murdered the Guardians! Can Hal stop Sinestro from assembling a universe-threatening army? And even more crucial: SHOULD he?

Avis : voilà une rencontre que je m’attendais plutôt à voir dans la série Green Lantern. Le fait que Cullen Bunn ait pu ainsi la conserver pour sa série est plutôt une bonne chose car la première confrontation en date entre Sinestro et Hal Jordan depuis le départ de Geoff Johns est tout de même un grand moment. En effet, Bunn ne fait pas honte au travail de Johns sur le personnage de Sinestro et il a su en conserver tout le lustre.

Comme on le sait, Bunn a donné une mission à Sinestro, rassembler ce qu’il reste de son peuple, et une menace avec la montée en puissance d’un groupe anti-émotion (tellement logique que l’on peut se demander pourquoi personne n’y a pensé avant…en fait réflexion faite, Johns y a pensé avec…les anciens Gardiens qui voulaient détruire toute émotion…).

Le titre reste pour le moment excellent, mais désormais instable au niveau graphique. Je comprends que Eaglesham ne puisse tenir un rythme mensuel, étant donné le caractère exigeant de son style, mais ne pouvait on prendre un poil d’avance avant de lancer le titre, pour lui permettre de dessiner au moins le premier arc dans son intégralité ? Morales est un bon artiste également mais son style est bien trop différent, ce qui casse l’unité visuelle de la série.

Verdict : BUY

WAKE #10 

WAKEScénario : Scott Snyder

Dessin :Sean Murphy

Sollicitation :The series Buzzfeed called « the best horror comic of the year » and Comics Alliance rated « most unpredictable » and « uncanny and uncategorizable » comes to a shocking conclusion. Will Leeward uncover a history buried thousands of leagues beneath the sea – or will the waves come crashing down on what little land is left?

Avis : conclusion de la maxi série de Scott Snyder et Sean Murphy cette semaine. Alors que Sean Murphy a impressionné tout du long de l’aventure, avec son sens du détail, ses découpages superbes et ses dessins tout simplement bluffant, le travail de Snyder a été un poil plus décevant, notamment dans la seconde partie de la série.

Si le scénariste a passé du temps à installer son personnage et le nouvel univers dans lequel elle évolue,  il a perdu pas mal de temps en route dans des sous intrigues qui soit n’étaient pas claires (par exemple le rôle de la gouverneur complètement dingue) soit n’apportaient que peu de choses à l’intrigue générale. De fait nous voilà arrivé au dernier épisode et des éléments essentiels de l’intrigue n’ont même pas été effleurés.

Ainsi depuis le début de la série, Snyder a joué avec l’idée que les créatures sous marines ont joué des rôles divers dans l’histoire humaine sans rien expliquer, ou encore le lien avec les séquences spatiales, notamment une sur Mars…Comme si Snyder retardait au maximum les réponses pour pouvoir profiter au maximum de l’univers que lui et Murphy ont mis en place…Malgré ces critiques, cela reste une bonne série.

Urban a déjà annoncé le titre à son programme de sorties, sans doute pour l’année 2015, mais je me demande comment elle sera publié : tome unique ou deux tomes de 5 épisodes chacun. En termes d’histoire, deux tomes, cela a du sens car il y a une vraie rupture après l’épisode 5. En termes de confort de lecture,  je préférerais à titre personnel en un seul tome pour avoir toute l’histoire en une fois.

Verdict : BUY pour les réponses.

IMAGE COMICS

CHEW WARRIOR CHICKEN POYO

CHEW WARRIOR CHICKEN POYOScénario :  John Layman

Dessin :Rob Guillory

Sollicitation :Comics’ most beloved homicidal cybernetic kung fu rooster returns for what we humbly anticipate as the most important literary achievement of the 21st Century. All other comics will be made irrelevant. The best thing that’s ever happened to comics, and possibly the best thing that’s ever happened…EVER!

Plus: an all-star pin-up gallery from some of the most staggeringly talented artists in the industry! DO. NOT. MISS.

Avis :  la plus grande création littéraire de l’histoire de l’univers revient cette semaine. Et oui POYOOOOOOOO EST DE RETOUR !!!! merci monsieur Layman et Gullory de nous apporter ce rayon de super nova dans notre vie !!!  Et non je n’en fait pas trop !!!! (allez encore un peu plus de points d’exclamation)!!!!. Poyo, le coq de l’enfer que même l’enfer craint, fait partie de ses créations et idées dans Chew dont personne ne pouvait prévoir le succès. Inventé presque comme un à côté comique dans le titre, le Coq ultime a vite rencontré son public qui attend toujours ses 5 séries régulières, ses films, ses jeux vidéos et tous les objets collectors à l’image de son nouveau dieu.

Il y a environ deux ans, Layman et Gullory avaient déjà consacré un one shot à cette entité responsable de la création de notre univers, o loué soit son nom !!!, et il s’agissait bien entendu du plus grand comic-book de l’histoire depuis le lancement d’un certain Action Comics 1 en 1938. Hilarant, bourré de gags dans CHAQUE CASE !!!. Nous attendions tous fébrilement que les auteurs accordent à nouveau un one shot à la source de toute chose et c’est enfin pour cette semaine …En attendant bien entendu :

– Poyo verse qui verra s’affronter tous les ¨Poyos du multiverse pour désigner qui régnera sur toute chose

– Poyo Civil War

– Infinite Crisis of Poyo

– Secret Poyo Invasion

– Poyo and the X-Men

– Poyo and the Avengers

– Poyo kills the Marvel Universe

– Poyo and the Justice League …

Soyons sérieux une minute, …ce que nous attendons tous est que Poyo s’incarne dans notre réalité pour que nous puissions tous l’élire président du monde !!! ben quoi c’est réaliste comme projet ! vous imaginez quiconque déclencher une guerre sous le regard de Poyo Président ???

Verdict : à adorer comme notre nouveau dieu…ben quoi c’est pas moins ridicule que la plupart des religions ???

FATALE #24

FATALEScénario : Ed Brubaker

Dessin :Sean Phillips,

Sollicitation : IT ALL ENDS HERE!
The final extra-length issue of FATALE! There’s so much story that we needed a lot more room. Will Josephine’s final secrets be revealed? Will there be much tragedy? Will Brubaker and Phillips fans love all the crazy extras jammed into this special final issue? Yes, yes, and yes.

Avis : dernier épisode de l’envoûtante série de Ed Brubaker et Sean Phillips…qui ne prendront pas de vacances puisque leur nouvelle série a déjà été annoncé, et qu’en parallèle Brubaker continue de bosser sur Velvet. Les deux auteurs ont bénéficié d’un deal quasi inédit dans l’histoire d’Image où ils pourront publier ce qu’ils voudront pendant 5 ans sans requérir l’approbation d’Image ! une marque de confiance énorme, alors que l’éditeur attire de plus en plus d’auteurs de Marvel et DC dans ses rangs !

Concernant Fatale, dans mon cas personnel, je n’ai vraiment commencé à apprécier la série qu’à partir du tome 2. Je parle ici en termes de volumes TPB, car je préfère lire cette série assez lente en termes d’avancée de l’intrigue sous ce format. Au premier abord avec son histoire de malédiction et de rites sataniques, je ne voyais pas comment Brubaker allait nourrir une série régulière malgré tout son talent dans le style noir. Mais en prenant une approche historique qui voit Joséphine et la malédiction qu’elle endure, et parfois utilise,  traverser divers époques très particulières des Etats Unis, il a réussi à enrichir son pitch de manière considérable.

Tels les hommes qui tombent comme des mouches autour de Joséphine, le lecteur que je suis n’a pu résister très  longtemps à poursuivre la lecture de la série. La collaboration entre Brubaker et Phillips continue donc de très bien fonctionner et a permis de conférer au titre un niveau de qualité constant et surtout un caractère original dans un marché très encombré. C’est donc une belle série qui s’achève cette semaine !

Verdict : BUY

LOW #1

Scénario : Rick RemenderLOW

Dessin :Greg Tocchini

Sollicitation : In the far distant future, the sun’s premature expansion has irradiated Earth, sending humanity to the lowest depths of the seas, hidden within radiation-shielded cities, while probes scour the universe for inhabitable worlds to relocate to. After tens of thousands of years, a single probe returns, crashing on Earth’s surface, a now-alien place no human has seen for many millennia.

Frequent collaborators RICK REMENDER (BLACK SCIENCE, Uncanny Avengers) and GREG TOCCHINI (Last Days of American Crime, Uncanny X-Force) dive into an aquatic sci-fi/fantasy tale following two teams from the last remaining cities undersea as they race to the most unexpected alien world of all-the surface of Earth.

Special introductory issue features 30 full pages of painted art!

Avis : Rick Remender a donc décidé d’abandonner cette activité chronophage et somme toute inutile qu’est le sommeil. Ainsi outre ses deux séries régulières chez Marvel, Uncanny Avengers et Captain America, l’écriture du prochain crossover Marvel de la saison, Axis, ses creator owned déjà existants, Deadly Class et Black Science, ceux qui vont arriver, celui qui vient d’être annoncé dessiné par Sean Murphy, Rick Remender a tout de même trouvé le temps de lancer une autre série chez Image en compagnie  de son vieux collègue, Greg Tocchini.

Alors à priori la mention de cet artiste rappelle de bien sombres souvenirs, on se souvient de ces 2 épisodes sur FF et de ces quelques épisodes sur Uncanny Avengers qui donnaient envie de s’automutiler en s’arrachant les yeux…Mais apparemment, sur ces deux projets il n’avait assuré que les crayonnés de base alors qu’ici il revient à son style de Last Days of American Crime, c’est à dire peint. On peut donc s’attendre à quelque chose d’un autre niveau.

Au niveau du pitch, c’est bien du pur Rick Remender avec de la SF bien couillue, une humanité au bord de l’extinction, une vision assez noire et sombre de notre espèce et de son futur et j’en suis sûr pas mal d’action et de sang. Inutile de dire que c’est archi conseillé, car le scénariste est ici à la maison et il a montré combien il était à l’aise dans ce genre.

Verdict : BUY

PROPHET #45

PROPHETScénario : Brandon Graham, Simon Roy

Dessin :Simon Roy, Giannis Milonogiannis

Sollicitation : FINAL ISSUE OF PROPHET!
The War in Space reaches its climax, but the story will continue…

Avis : fausse conclusion cette semaine de la géniale série Prophet, puisque les auteurs ont déjà annoncé que le titre connaîtrait par la suite une mini série en 6 épisodes qui conclurait vraiment l’histoire lancée par Graham. A ce jour, je ne sais toujours pas pourquoi les grands éditeurs ne se sont pas jetés aux pieds de Brandon Graham pour lui confier toute série qu’il voudrait écrire, car nous avons là sans aucun doute l’un des auteurs les plus inventifs et surtout réellement original du marché. Si on regarde, très souvent les comics qui sortent sont des copies d’autres histoires, qui sont elles mêmes des copies de copies.

Avec Prophet, Graham et Roy ont bien montré qu’on pouvait toujours aller plus loin, explorer de nouveaux territoires que ce soit en termes d’idées, d’histoires et de narration. Grâce à cela Prophet ne ressemble à aucune autre série actuelle et certainement pas à la version du titre et du personnage publiée dans les années 90. En fait je crois que l’on ne pouvait pas faire plus différent. Sur le fond,  je pense que cette réticence des grandes maisons vient justement de ce côté sans concession des auteurs.

On sait que Graham va bientôt lancer de nouvelles séries, dans le cadre d’un univers partagé complètement original, j’ai personnellement hâte de voir cela et vous invite en attendant de ne pas louper un seul épisode de Prophet !

Verdict : BUY

MARVEL COMICS

ALL NEW GHOST RIDER #5

ALL NEW GHOST RIDERScénario :Felipe Smith

Dessin :Tradd Moore

Sollicitation : « ENGINES OF VENGEANCE »  It’s the fight you’ve been waiting for: GHOST RIDER VS. a modified MR. HYDEROBBIE REYES’ violent neighborhood has become a full-blown urban battlefield. Can he save it? Will he want to?All-out action and a twist that will hit you at a 100mph!

Avis : je n’ai toujours pas grand chose à dire sur le scénario de cette série qui est sympathique sur le fond, sans rien révolutionner. Je précise juste qu’il s’agit là du dernier épisode dessiné par l’incroyable Tradd Moore, qui a décidé de partir pour finir la série Luther Strode (bon choix mais on le regrettera sur Ghost Rider…). A sa place, Marvel a déterré Damian Scott, qui fait lentement son retour vers les comics. Le monsieur avait percé à la fin des années 90 sur la franchise Batman, au moment de No Man’s Land avant de migrer sur la version Cassandra Cain de Batgirl.

Au cours de sa première année sur la série, il a vraiment impressionné…et puis au cours de sa seconde année, il a radicalement changé de stylz graphique (pratiquement d’un épisode sur l’ autre). Il est passé d’un style de lignes plutôt rigide à quelque chose de beaucoup moins travaillé et bien plus rond ..Inutile de dire que le choc a été rude et après l’annulation de la série batgirl, il a disparu de la circulation. Apparemment il est allé vivre au Japon un moment pour se recharger les batteries…

Il est revenu il y a un peu plus d’un an en ayant poussé encore plus loin son style dans le cartoony et le déformé…Il faut bien le dire, ce style n’est pas adapté à tous les univers, mais dans le cas présent, cela peut apparaître comme adapté. Tradd Morre a réussi en quelques épisodes a vraiment donné une identité visuelle à cette version de Ghost Rider pleine d’énergie et d’exubérance. Scott est un bon choix pour  poursuivre dans cette voie.

Verdict : Check It.

AVENGERS #33

AVENGERSScénario : Jonathan Hickman

Dessin : Leinil Francis Yu

Sollicitation : ORIGINAL SIN tie-in! 50,000 years into the future. Holoworld: Earth’s Mightiest Heroes captured in conceptual space. How do you defeat an idea?

Avis : bien il semblerait bien que le moteur de Jonathan Hickman ait enfin commencé à tourner ! avec les derniers épisodes, la série Avengers, qui jusque là était hautement chargée en ennui mortel, a tout d’un coup fait un bon en avant vers la qualité alors que le scénariste projete ses avengers dans le futur après la redécouverte par Cap de la reformation des Illuminatis, de l’existence des incursions et surtout que son meilleur ami lui avait lavé le cerveau pour effacer ces souvenirs !!

Hickman nous montre l’évolution du concept, de l’idée des Avengers au travers des siècles et des millénaires, leurs succès, leurs échecs et au fond le fait que l’on peut tuer les héros qui portent un idéal, mais jamais l’idéal en lui même. L’idée des Avengers survit donc au temps et ne cesse même de se développer. Même les éventuels envahisseurs sont obligés de reprendre l’idée à leur compte ne pouvant l’étouffer.

Avec ces épisodes, très clairement, d’une part Hickman renoue avec ses racines SF. Même si l’idée des Avengers est centrale, l’auteur semble plus intéressé par les concepts futuristes au service de cette idée. D’autre part il commence à montrer comment les différents éléments qu’il a mis en place au cours des 32 épisodes précédents d’Avengers, mais aussi ceux de New Avengers, sont connectés.

Verdict : BUY, le puzzle commence à prendre forme !

CYCLOPS #3

CYCLOPSScénario :  Greg Rucka

Dessin :Russell Dauterman

Sollicitation : Q: What’s the problem with stealing a Badoon ship?  A: It’s a Badoon ship. Corsair and Cyclops experience engine trouble, shipwreck, and have the nice father-son chat they’ve both been avoiding, as Rucka & Dauterman continue the smash hit of 2014!

Avis : décidément entre Marvel et Greg Rucka c’est une histoire compliquée !!! nous venons en effet d’apprendre que le scénariste allait quitter assez rapidement la série Cyclops. Son dernier numéro à priori serait l’épisode 5.

A priori, ce serait son emploi du temps qui serait en cause cette fois, mais on se souvient que l’arrêt de la dernière série Punisher avait été assez précipité et que Rucka s’était en conséquence éloigné de Marvel pendant un temps. Dans le cas présent, ce qui est étrange est le fait que nous savons tous que cette série Cylcops a une durée de vie limitée…enfin plus limitée qu’une série normale dans le marché actuelle, pas tant pour des raisons de vente que pour des raisons d’histoire.

En effet la base du titre est que le jeune Cyclope  se prend une pause et quitte temporairement les jeunes X-Men pour aller s’amuser dans l’espace avec le paternel qu’il vient de retrouver et qui du coup n’est plus mort (pour la seconde fois). Rucka jouait vraiment bien sur cette relation père/fils et le cadre assez sur-réel dans lequel elle prend place, alors qu’ils voyagent d’un monde alien à un autre….De fait à un moment ou à un autre Cyclops rejoindra les siens quand Bendis aura à nouveau besoin du personnage.

Ce départ est une grosse perte pour le titre, car à part pour la partie découverte de monde alien, on sentait que Rucka savait de quoi il parlait avec la relation entre Scott et Corsair et qu’il était en voie de nous expliquer le comment du pourquoi derrière la résurrection de Corsair…

Bon il n’est pas remplacé par un manchot, puisque c’est John Layman qui prend la suite avec l’épisode 6. Là aussi c’est assez étrange de voir le créateur de Chew impliqué. Il avait en effet quitter récemment Batman Eternal pour se concentrer uniquement sur Chew…il faut croire que Marvel lui a fait « une offre qu’il ne pouvait refuser… »

Verdict : BUY, sympa et frais.

NEW AVENGERS #21

NEW AVENGERSScénario : Jonathan Hickman

Dessin :Valerio Schiti

Sollicitation : A world must die! But which New Avenger will find the strength to press the button? And what will come in the aftermath?

Avis : tout comme avec le titre Avengers, le titre connaît en parallèle son propre pic d’intensité dramatique ! le pire scénario  se produit en effet dans ces pages, une incursion a lieu avec un monde habité et protégé par les plus grands héros jamais rencontrés par les Avengers, nobles et refusant toute compromission (et ressemblant étrangement à la Justice League, mais je suis sûr que c’est une coïncidence…oui c’est ça…).

Les Illuminatis sont donc directement confrontés au choix terrible que pose le titre depuis son lancement : vont-ils détruire un monde innocent et peuplé pour sauver leur Terre ? Jusque là Hickman avait toujours trouvé un expédiant pour fuir cette éventualité : monde déjà mort, complètement détruit par une autre race, détruit par Black Swan…mais ici il n’y a plus d’échappatoire …Et ce n’est pas Strange qui va dire le contraire, alors qu’il semble prêt à tout pour sauver la Terre…

En trame de fond, on sent monter de plus la question qui j’espère va trouver réponse d’ici la fin de ce volume, quelle est l’origine exacte des incursions, qui est responsable de la destruction de la première Terre qui a enclenché le processus ? et tout cela n’est il pas en fait délibéré…

Verdict : BUY

UNCANNY AVENGERS #22

UNCANNY AVENGERSScénario : Rick Remender

Dessin :Daniel Acuña

Sollicitation : This is it! The final chapter of the story that began in Dimension Z!Complete unity is established, but is it too late? The fate of the seven prime timelines decided! Kang’s ultimate revenge on the Uncanny Avengers revealed.

Avis : je dois dire que je suis assez surpris par la formulation de la sollicitation de cet épisode de Uncanny Avengers, qui doit en temps normal mettre un terme à la longue intrigue lancée par Rick Remender dans l’épisode 6.  En effet pourquoi cette mention du trip de Captain America dans la dimension Z dans la résolution de l’intrigue d’Uncanny Avengers ? et plus spécifiquement avec la les actions de Kang dans cette série ?

Le fait que les deux séries soient écrites par le même scénariste n’est bien évidemment pas un hasard…En tout cas je suis impatient de découvrir la conclusion d’une des meilleures intrigues, et sans doute l’une des plus ambitieuses, lancées dans l’univers Marvel ces dernières années ! que de rebondissements, de drames, de twists. Je crois que nous avons tout eu : de l’action à gogo, de la réflexion sur la position des mutants dans la société, un plan de méchants vraiment bien huilé, des trahisons, la destruction de la Terre…Non vraiment Remender s’est lâché comme un beau diable sur cette histoire !

Mais la fameuse unity team n’aura même pas le temps de se reposer, car à peine remis de cette aventure, les survivants seront projetés dans le prochain crossover Marvel, Axis, pour en découdre à nouveau avec le Onslaught Red Skull. C’est vraiment l’un des points forts du style de Remender, outre le fait de renouveler les vilains, il essaye vraiment d’en faire de vraies menaces réellement dangereuses pour les héros…

Verdict : BUY ! cette histoire est un classique désormais !

UNCANNY X-MEN #24 

UNCANNY X-MENScénario : Brian Michael Bendis

Dessin :Chris Bachalo

Sollicitation : ORIGINAL SIN tie-in! With the secrets held within Xavier’s will laid bare, how will the X-Men cope with the shadows of his past?  Could a power previously unknown to them now be their greatest threat?

Avis : alors le lira, ou le lira pas ce fichu testament ?!!! vous connaissez mon avis, à savoir que dans cet épisode, au vu de pages Preview, les X-Men vont juste se contenter d’aller chercher Scott Summers pour lire le testament d’un côté pendant que Dazzler changera de style…Je peux même prophétiser la dernière page : She-Hulk s’apprêtant à lire le fichu papier et nous donnant rendez-vous dans quelques semaines pour l’épisode 25…

Quant au contenu, je n’ai personnellement pas grand espoir. Il est loin le temps où Bendis prenait vraiment des risques créatifs avec ses séries mainstream : Matt Mardock outé qui devient ensuite le Caïd de Hell’s Kitchen ou encore la création des New Avengers ? tout cela remonte à presque une décennie maintenant…et depuis ? quel gros coup a réalisé le scénariste ???

Enfin ne déprimons pas…Uncanny X-Men reste très agréable, il y a quelques intrigues intéressantes, ce qui est déjà bien avec ce scénariste…et à part cette satanée décompression, c’est une bonne lecture…

Verdict : buy (oui en lettres minuscules, c’est volontaire…)

A propos Sam 2121 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

3 Comments

  1. My Little Poyo.Pour que les gentilles petites filles puissent lui faire des calins et lui brosser la crête.

  2. Poyo : Et des épisodes signés pas Bendis où le jeune Poyo rencontre le vieux pour…., pour…, pour quoi en fait ? Je suis incapable de le dire !
    J’ai été un peu déçu par le dernier arc de Tony Chu. Espérant que la série reparte de plus belle ! Je vois déjà le titre de mon futur commentaire : Le Coq Sportif !
    Cyclope : j’ai failli m’étouffer : John Layman chez Marvel ??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.