Tops et Flops de la semaine

Tops de la semaine 


5 – Uncanny Avengers 21, de Rick Remender et Daniel Acuna. Je pense que nous pouvons tous remercier Remender pour les moments épiques qu’il nous fait vivre avec cette série ! alors que l’on aurait pu craindre avec cet épisode la résolution facile et sans danger de la gigantesque intrigue mise en place par le scénariste, celui-ci nous surprend avec un twist complètement inattendu dans les dernières pages…mais tellement logique !!! Bien que j’ai trouvé Daniel Acuna en petite forme sur cet épisode, du moins sur certaines pages, l’épisode et la série s’inscrivent comme une des réussites de Marvel. 
UNCANNY AVENGERS #21

4 – Saga 20, de Brian K.Vaughan et Fiona Staples, de plus en plus avec cet arc Vaughan et Staples nous montrent que même si des parents peuvent s’aimer, ils n’en restent pas moins des êtres faillibles qui peuvent accomplir de grosses, très grosses conneries…C’est donc de toute évidence la période des grosses erreurs qui vont profondément marquer les personnages…Comme depuis le début de la série, la vie de parent est vraiment au centre de la série, et on sent que Vaughan s’inspire de sa  propre expérience dans ce domaine, et cet épisode nous en montre différentes facettes, aucune facile du parent aimant, au parent cinglé, au parent qui cherche à s’échapper de cette vie à celui qui a du mal à assumer…
SAGA #20

3 – Batman 32, de Scott Snyder et Greg Capullo, l’échelle de ce dernier arc de Zero Year était déjà passablement énorme alors que toute la ville de Gotham est revenu à un état sauvage, sous la coupe du Riddler, isolée du reste du pays, complètement prise en otage. Avec cet épisode, Snyder d’une part fait encore monter les enchères et l’intrigue ressemble à s’y méprendre à l’acte final d’un bon  gros film d’action et d’autre part s’amuse à créer un parallèle entre la première rencontre entre Bruce et Nigma au tout début de Zero Year alors qu’ils se retrouvent cette fois sous l’identité du Riddler et de Batman..Joli et assez subtil. 
BATMAN #32

2 – Chew 42, de John Layman et Rob Gullory, même si Chew n’est plus la nouvelle série dont tout le monde parle…elle devrait l’être car après 42 épisodes, Layman et Gullory continuent de nous livrer l’une des séries les plus fraîches et l’une des plus funs de tout le marché des comics ! Alors que Layman continue avec son approche de résoudre un cas, une affaire par épisode, on le voit faire avancer de manière souvent inattendue certaines des intrigues fils rouges de la série, avec notamment des alliances plus que surprenantes ! Hilarant, bourré d’idées et d’imagination, Chew reste un indispensable ! Je vous rappelle que le tome 8 vient de sortir en VF et qu’on en parle dans le Comixity du mois. 
CHEW #42

1 – Invincible 112, de Robert Kirkman et Ryan Ottley, sans aucune hésitation la lecture de la semaine…comme d’habitude vous me direz…Kirkman semble bien décidé à bousculer la série alors que tous les personnages que nous avons appris à aimer dans cet univers souffrent et souvent meurent devant nos yeux ébahis alors que le monde d’Invincible change clairement à jamais. Sans le clamer sur tous les toits , l’équipe créative est en train de véritablement tout changer de manière profonde…Maintenant il ne s’agit plus de savoir qui va survivre…mais plutôt si qui que soit va vraiment survivre …Je pense que même le héros principal peut être en danger sur ce coup là ! 
INVINCIBLE #112

Flops de la semaine 


Pas de Flop cette semaine, c’est un miracle…ça où je suis tellement fatigué que je n’arrive plus à rien détester …ou alors je me suis fait avoir par le système…nannnnn je suis certain que je trouverais quelque chose à détester la semaine prochaine !!!


– La série à laquelle je n’ai rien capté cette semaine : Trees 2, de Warren Ellis et Jason Howard. Comme c’est du Warren Ellis, je pars en général du principe que j’aime. Mais là, même si j’aime, je l’avoue, je n’ai rien, mais vraiment rien capté à l’histoire de cet épisode…Ellis saute d’un groupe de personnage à un autre, d’un lieu à un autre sans lien vraiment logique à part la présence sur leur territoire de ces fameux Trees. Mais à part ça, on ne comprend pas trop ce qu’ils amènent à l’intrigue…J’ai comme l’impression que cela fait partie des travaux d’Ellis à plutôt lire en TPB pour avoir toutes les pièces de ce puzzle étrange devant les yeux. 
TREES #2

– Les lecture manga recommandées de la semaine, parce que oui, je n’ai pas encore lu assez de trucs cette semaine !!! : 

Le chef de Nobunaga 3 chez Komikku, comme j’ai déjà pu le dire ici ou là, l’une de mes marottes personnelles est l’histoire, et ce de manière générale, je ne suis ainsi pas limité à l’histoire d’un pays en particulier. C’est donc avec une certaine joie que j’ai pu accueillir la petite vague de mangas historiques qui a commencé à arriver en France depuis un peu moins d’un an.
Le chef de Nobunaga en fait partie, avec un pitch désolant de classicisme pour ce type de manga, avec un individu du temps présent qui se retrouve propulsé dans le passé et se retrouve bien évidemment mêlé aux évènements historiques de l’époque. Ici, nous avons Ken qui débarque du XXIe siècle …à la fin du XVIe au Japon en pleine période de troubles et se retrouve au bout de 50 pages  cuisinier personnel de Nobunaga, acteur clé de l’unification du Japon ( bien qu’il ne la verra pas subvenir de son vivant).
Le Chef de Nobunaga 3
Il y a bien entendu un côté assez comique par moment à voir des problèmes importants réglés à coup de préparation culinaire, mais les auteurs évitentd’adoucir le côté sanglant de l’époque et la guerre est omniprésente. Le talent de Ken (qui est un survivant bien entendu…) étant utilisé comme une ressource par Nobunaga pour amadouer tel ou tel seigneur récalcitrant…
L’autre raison, outre le côté histoire, pour laquelle j’aime beaucoup ce titre est …que j’ai un faible pour les mangas de bouffe…oui je sais je suis faible ! voir tous ces délicieux plats que je ne pourrais jamais concocter (étant donné que mes mes talents me permettent de cuire un œuf au maximum…et encore si l’œuf de ne se défend pas), que voulez vous ça me donne envie ! Bref c’est très bien écrit, la personnalité de Nobunaga, personnalité historiquement jugée comme iconoclaste, est doté d’ un charisme sans pareil et la bouffe a l’air délicieuse ! 


All You Need is Kill 1. Il y a peu est sorti sur les écrans le film Edge of Tomorrow, adaptation SF d’une nouvelle d’un auteur japonais..Du coup il était bien évident que les éditeurs du pays du soleil levant n’allaient pas passer à côté du filon. En général, je me tiens à l’écart de ses adaptations, car souvent confiées à des jeunots qui ont tout à apprendre…Sauf qu’ici, d’une part le scénario est très bien géré (supervisé par l’auteur original, ce qui aide..) et d’autre part le dessin a été confié à un vétéran très apprécié en la personne de Takeshi Obata, vaguement connu pour des trucs comme Hikari No Go, Death Note ou récemment Bakuman (série à laquelle je suis personnellement accro mais on en reparlera). 
ALL YOU NEED
Du coup visuellement c’est tout simplement magnifique, Obata n’a rien perdu depuis la conclusion de Bakuman et on espère qu’il reviendra à une série régulière prochainement, si possible avec son compère de Death Note et Bakuman, Tsugumi Obha. A noter que ce manga est en deux tomes, que le premier donc vient de sortir et que le second sort mi juillet..Donc une bonne occasion de profiter de cette histoire sans voir la tronche de Tom Cruise…

 

A propos Sam 2120 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

3 Comments

  1. Je suis tombé sur all you need is kill mais je ne savais ce que ça valait et j’avais la flemme d’aller voir sur un site spé manga, alors merci à toi de faire en sorte que je dépense tout de même mon argent 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.