Guide de lecture Comics VF : semaine du 10 Février 2015

DELCOURT COMICS

CLONE TOME 3 – Troisième génération

CLONEDate de sortie : 11 Février 2015

Prix : 14.95€/144 pages

Scénario :   David SCHULNER Aaron GINSBURG Wade McINTYRE

Dessin : Juan Jose Ryp

Sollicitation : Il y a de cela un an, le gouvernement déclarait que les clones étaient des ennemis de l’État. Depuis, Luke Taylor est obligé de se cacher avec sa famille et ses amis pour se protéger. Désormais, ils sont pourchassés à la fois par la police et par une mystérieuse organisation. Luke et ses clones peuvent-ils en réchapper ? Qui dirige ce groupement déterminé à tuer plusieurs versions du même homme ?

Avis :  Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! une de mes séries chouchou revient cette semaine avec son 3e et avant dernier tome…puisque la série s’est conclue pour l’instant au tome 4 aux USA. Je précise pour l’instant, car il semblerait bien que l’auteur se soit gardé une porte ouverte pour revenir développer de nouvelles histoires. J’espère juste que les auteurs seront parvenus à achever la plupart des intrigues importantes entre temps, car hors de question que je reste sur un cliffanguer à faire exploser mon petit cœur pompant mon sang noir et froid !!! …quelque chose que le titre parvient à accomplir de manière régulière.

Bien que doté à la base d’un pitch assez classique et assez suranné dans les comics, les auteurs ont réussi tout de même à en tirer un récit tout simplement exaltant, passionnant, sans répit pour les pauvres nerfs de lecteurs accrocs dès le premier épisode. Cette réussite est sans aucun doute dû aux talents des auteurs pour parfaitement ménager leurs effets, établir des enjeux clairs dans cette conspiration, développer leurs personnages, qui sont pourtant des clones…tout cela sur un rythme d’enfer qui laisse à peine le lecteur le temps de respirer.

Ce récit au fond assez dur est parfaitement servi par le trait ultra détaillé de Juan Rose Ryp  qui ne s’économise nullement ! Il parvient à donner une personnalité bien définie à chaque clone, à rendre les méchants ignoblement salauds, les femmes toujours superbes et  retranscrit parfaitement la vitesse du récit qui va à 200 à l’heure dans chaque numéro.

Maintenons croisons les doigts que le tome 4 sorte rapidement également car j’ai besoin de ma dose et vite …

Verdict : A POSSEDER !!!!

BPRD – L’enfer sur Terre  TOME 4 – Le Lac de Feu

BPRDDate de sortie : 11 Février 2015

Prix :

Scénario : Mike Mignola & John Arcudi

Dessin : Tyler Crook, Laurence Campbell, Peter Snejbjerg

Sollicitation : Après Le Retour du maître, la division russe des sciences occultes emmène le B.P.R.D. affronter des démons infernaux, pendant que Johann dirige une équipe pour sauver les agents disparus à Chicago. Ces derniers découvrent une ville dévastée, envahie par les terribles Ogdru Hem et une armée de mutants humains. Quant à Liz et Fenix, elles tentent de lutter contre un culte d’adorateurs de monstres.

Avis : suite de la gigantesque fresque scénaristique mise en place par Mike Mignola et John Arcudi qui voit les troupes du BRPD, désormais une agence mondiale, essayer de lutter contre la fin du monde…et assez largement perdre sur tous les fronts tant le bureau est complètement dépassé par les évènements et les monstres qui sortent de tous les coins. Avec leurs pauvres moyens, les femmes et les hommes du BPRD font tout simplement face à des figure quasi mythologiques alors que les dimensions infernales ont décidé de se faire un petit pique-nique  sur Terre.

Je parle ici de fresque, car les deux auteurs ont démultiplié au cours des dernières années les mini séries BPRD Hell On Earth afin d’exploiter au maximum le statut quo qu’ils ont installé. On voit qu’ils ont commencé à installer de nouveaux personnages, à en ramener d’anciens, voire à résoudre d’anciennes intrigues laissées en jachère depuis un certain temps. Comme je l’ai déjà dit, tout cela est fort agréable à lire, mais atrocement lent par moment. Les mini sont de qualité et d’intérêt inégal et cela est surtout supportable en VF car nous avons droit à ses éditions bien fournies en matériel. J’espère cependant que cette fois, des développements un peu plus couillus vont être amenés sur la table.

La bonne nouvelle ici est qu’il semble bien que Liz Allen revienne sur le devant de la scène après quelques temps dans l’ombre. Tant mieux, c’est un des membres original du cast et avec les errances d’Abe & la mort d’Hellboy, il ne reste plus grand monde..

Verdict : à lire.

PANINI COMICS

100% FUSION COMICS : CROSSED – SI TU VOYAIS ÇA 3 (sur 4)

CROSSED - SI TU VOYAIS ÇA 3 (sur 4)Date de sortie : 11 Février 2015

Prix : 16€/152 pages

Scénario : Simon Spurrier,

Dessin :Fernando Melek

Épisodes : Crossed : Wish You Were Here Vol.3, inédit)

Sollicitation :  Au large des côtes écossaises, les manipulations et les mensonges sont le quotidien de la petite communauté de survivants. Aujourd’hui, le groupe rencontre d’autres rescapés subsistants sur une ville flottante. Mais doivent-ils faire confiance à ces nouveaux arrivés ? Quant à Shaky, plus les jours passent, plus il commence à révéler sa véritable nature…

Avis : pas d’avis car je ne suis pas Crossed, mais étant donné l’esprit très particulier de Simon Spurrier, qui va souvent dans des directions complètement inattendues et assez originales,  cela doit représenter ne lecture encore plus barrée et dérangeante  que d’habitude…Je vous conseillerai donc de vous accrocher aux branches…

Verdict : pour les fans de Crossed.

BEST OF FUSION COMICS : KINGSMAN – SERVICES SECRETS

KINGSMAN - SERVICES SECRETSDate de sortie : 11 Février 2015

Prix : 16.95€/160 pages

Scénario : Mark Millar, Matthew Vaughn,

Dessin : Dave Gibbons

Épisodes : The Secret Service 1-6, inédits)

Sollicitation :  L’agent secret Jack London travaille sur l’affaire la plus passionnante de sa carrière. Mais en même temps, il s’occupe de son neveu Gary et le forme pour devenir le prochain James Bond. Ensemble, ils vont enquêter sur la disparition de nombreuses célébrités et découvrir une gigantesque conspiration !

Avis : comme à son habitude, Mark Millar attire dans ses filets un dessinateur, un artiste bien connu des fans pour son nouveau pitch de film…euh je veux dire son nouveau storyboard pour le ciné…euh   enfin son nouveau projet d’adaptation…rahhh mais c’est pas vrai, son Comic-film, mais euuuuhhhhh, son c.o.m.i.c.   b.o.o.k, voilà j’y suis arrivé…mais c’est dur puisque le film adapté de ce c.o.m.i.c.   b.o.o.k sort cette année..Je dois dire que si je devais participer à l’émission vis ma vie, je choisirai « compte en banque de Mark Millar…ou de Marvel, ou de Disney !!! » ben oui tant qu’à faire, autant rêver en grand…bien que je me demande en premier lieu ce que j’irais foutre dans cette émission…

Au delà, de mes petites piques destinées à la péripatéticienne Mark Millar, je peux difficilement critiquer une œuvre que je n’ai pas lu…non, tout ce que je peux faire est exprimer de manière mesquine mon opinion sur un auteur qui oh rage oh désespoir se sert de sa cervelle pour (quelle infamie !!!) gagner de l’argent …Il semblerait que Millar n’ait pas adhéré à la charte des « Auteurs Qui En Chient, Bouffent que des Pattes et du Riz et Vivent avec Moins que la Moitié du SMIC Quand Ils Ont  de la Chance ».  Quel vendu ce Millar tout de même…Au delà de la blague, après des années à fuir le monsieur, je me suis remis à ces travaux en 2014 avec un certain plaisir.

S’il n’atteint pas encore son niveau des premiers tomes d’Ultimates, le monsieur a encore de beaux restes et lors de leurs sorties VF, qui je le souhaite pour vous ne tarderont plus, je vous recommanderai chaudement Jupiter Legacy et Starlight. Voilà j’ai dit du bien de Millar, maintenant j’ai besoin d’un douche…Zut, j’aurais pas réussi à tenir 3 lignes…

Verdict : à tester

BEST OF FUSION COMICS : LES CHRONIQUES DE CONAN 1983(II)

LES CHRONIQUES DE CONAN 1983(II)Date de sortie : 11 Février 2015

Prix : 25.40€/288 pages

Scénario : Michael Fleisher,

Dessin :John Buscema, Val Mayerik

Épisodes : The Savage Sword of Conan 90-96, publiés précédemment dans les revues SUPER CONAN 40 à 47)

Sollicitation :  Retrouvez les aventures de Conan parues à la fin de l’année 1983. Au programme, plusieurs récits passionnants tels que le Dévoreur d’âmes, la Forêt des démons ou encore la Nuit du Rat. Des classiques écrits par Michael Fleisher et illustrés par John Buscema et Val Mayerik.

Avis :pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : pour les fans de Conan.

URBAN COMICS

JUSTICE LEAGUE SAGA 16

JUSTICE LEAGUE SAGA #16Date de sortie : 13 Février 2015

Prix :5.6€

Épisodes : JUSTICE LEAGUE UNITED #0, FLASH ANNUAL #3,GREEN ARROW #31, EARTH-2 #20, JUSTICE LEAGUE DARK #30

Sollicitation : UNE NOUVELLE SÉRIE : JUSTICE LEAGUE UNITED PAR JEFF LEMIRE ET MIKE McKONE ! Découvrez la nouvelle équipe de justiciers composée de Stargirl, J’onn J’onzz, Animal Man et Green Arrow ! Flash fait face à un futur morbide, par Robert VENDITTI, Van JENSEN, Ron FRENZ et Brett BOOTH ! Les héros de Terre-2 se réfugient dans la Batcave, par Tom TAYLOR, Barry KITSON et Robson ROCHA ! Dernier acte de la Guerre des Outsiders, par Jeff LEMIRE et Andrea SORRENTINO ! Et le grand retour de la Ligue des Ténèbres par J.M. DeMATTEIS et Andres GUINALDO !

Avis : Jeff Lemire affirme un peu plus sa position dans dans le mag Justice League Saga avec le début de la série Justice League United alors qu’il continue encore pour quelques mois d’écrire la série Green Arrow. Lemire et Sorrentino continueront de nous dépeindre les aventures d’Oliver jusqu’au numéro 34 (+ un numéro Futures’ end) avant d’être remplacés par des auteurs du show TV.

Si l’annonce de plus de Lemire me réjouissait au départ, il faut bien admettre que sur le fond, il ne s’agit pas du meilleur boulot du scénariste qu’on sent un peu parti et pas franchement à l’aise, sans doute monopolisé par d’autres projets. Concernant JLU, il s’agissait là d’un des projets que j’attendais le plus en 2014….et un que j’ai abandonné le plus rapidement. Bien que le scénariste retrouve des personnages qu’il connaisse et maîtrise bien comme GA ou Animal Man, la sauce ne prend vraiment à aucun moment. Comme sur Justice League Dark, il y a de l’idée, des concepts sur le papier alléchants mais tout cela reste au final désespérément plat et convenu.

Comprenez que Lemire maîtrise l’ensemble théorique sur la gestion d’une série de super-héros, les codes et les règles, mais que cela manque de cœur. L’ensemble se révèle à la lecture plat et sans grande saveur, sans réelle âme et sans vraiment de rythme. Loin de ce qu’il a pu réaliser sur GA …qui ne sera également guère glorieux dans les mois à venir. De fait, malgré les déclarations des auteurs selon lesquelles ils ont mis fin d’eux mêmes à leur run sur la série, on sent bien la précipitation dominée sur ces derniers épisodes et notamment leur dernier. Après plus d’un an à construire la menace Richard Dragon, qui va occuper les prochains numéros, le sort qui lui est réservé n’est pas à la hauteur des attentes.

Concernant Earth 2, si la qualité reste de mise, la tension elle va peu à peu s’amenuiser alors que le rythme du récit va considérablement ralentir de mois en mois. Après un départ canon, Taylor va ménager les choses, pour introduire toujours plus de personnages, développer plusieurs sous intrigues et s’éloigner un temps du cast mis en place par James Robinson. En conséquence, il faudra attendre plusieurs numéros (presque jusqu’au 25) pour voir le titre commencer à remonter. A mon sens, bien que Taylor fasse du très bon travail sur le fond, sur la forme il a négligé l’avancée régulière de son histoire principale (le combat contre le Superman Apo), pour s’attarder sur son cast de plus en plus pléthorique.

Il faudra sans doute se relire ça en TPB pour vraiment l’apprécier.

Verdict : à lire.

SUPERMAN SAGA 14

SUPERMAN SAGADate de sortie : 13 Février 2015

Prix : 5.6€

Épisodes :

Sollicitation : SUPERMAN PAR GEOFF JOHNS ET JOHN ROMITA Jr ! Ce tandem de superstars lance une nouvelle intrigue : LES HOMMES DE DEMAIN ! Greg PAK, Charles SOULE, Scott KOLINS et Tony DANIEL poursuivent la saga DOOMED ! Greg PAK, Tom RANEY et Ken LASHLEY renvoient Superman et Batman face à leurs doubles de Terre 2 ! Et Scott SNYDER et Jim LEE continuent SUPERMAN UNCHAINED, avec en guest stars : Wonder Woman et Batman !

Avis : trois gros morceaux occupent le mag en ce début d’année :

–  l’arrivée de Geoff Johns et John Romita Jr sur Superman avec pour mission de redonner au krytptonnien un peu de vigueur et surtout une place centrale dans l’univers DC. Et rien de donne un meilleur signal que la série est de nouveau importante pour l’éditeur que l’arrivée de leur scénariste en chef sur le titre. Négligé depuis les débuts du New 52, Superman n’a guère brillé par la qualité de ses histoires.  Même si Greg Pak fait du très bon boulot sur Action Comics, on sent bien que l’éditeur ne considère pas la série comme un titre phare.

Johns quant à lui débarque avec de nouvelles histoires, de nouveaux personnages et de nouvelles menaces. Il va débuter avec un récit qui fait miroir aux origines de Superman de manière assez intriguante…et de manière assez similaire à l’approche de Snyder sur Supeman Unchained où l’origine de Wrath, principal opposant de Superman rappelle furieusement l’origine du super-héros…

– le retour de Superman Unchained, justement,  alors que Snyder amène les copains du héros dans l’histoire, développe le conflit avec Wrath, révèle les plans d’Ascension …bref, nous entrons dans la dernière phase du récit de Snyder qui se lâche comme un beau diable. J’ai à titre personnel, beaucoup apprécié ces épisodes qui nous donnent du bon Superman.

– la suite de Doomed, après une première partie assez intéressante, le récit continue alors que Supie doit se débattre avec la menace d’un Doomsday qui le ronge désormais de l’intérieur…sans que cela soit mentionné dans aucune autre série Superman…raison qui m’a fait décrocher. Ce point plus la longueur herculéenne du récit qui va s’étaler sur encore 4 mois m’ont quelque peu découragé. Ouaip, faut être aussi résistant que Supie pour tenir le choc…

Verdict : à lire.

GREEN LANTERN TOME 4

GLDate de sortie : 13 Février 2015

Prix : 15€/168 pages

Scénario : Goeff Johns

Dessin : Doug Manhke

Épisodes :  GREEN LANTERN #17-20 + NEW GUARDIANS #19)

Sollicitation : Le Corps des Green Lantern vient à peine de vaincre la Troisième Armée créée par les Gardiens des Univers qu’il doit affronter une autre de leurs machinations : le Premier Lantern, un être machiavélique et surpuissant, capable de manipuler la structure même de la réalité. Pendant ce temps, Simon Baz, le nouveau Green Lantern, se lance à la recherche d’Hal Jordan et Sinestro.

Avis : un tome très particulier de Green Lantern qui marque à la fois la conclusion du run de Geoff Johns sur la franchise mais également la fin pour un bon moment de la présence de Green Lantern en librairie.

Alors que la présence de la franchise se réduit comme peau de chagrin en kiosque, Urban a semble-t-il déjà annoncé que la suite de la série (signée Robert Venditti) ne serait pas rééditée en librairie. De fait à part les derniers tomes de Geoff Johns présente Green Lantern, nous ne sommes pas prêts de revoir un anneau vert de si tôt. Marque encore s’il en était besoin du déclin connu par ce qui était encore il y a 4/5 ans l’une des marques phares de l’éditeur tant aux USA qu’en France. Mais à l’image des évènements retranscrits dans ce dernier tome, l’heure de gloire des Green Lantern semble être désormais passée.

En effet, si ce tome marque la fin du travail de Johns sur la franchise après presque 10 ans, il dénote à lui seul toutes les difficultés connues par la franchise ces dernières années, traversées par un essoufflement continu de l’ensemble des séries. Un affaiblissement engendré sans aucun doute par un auteur enfermé par le spectre de la surenchère permanente, dans la nécessité de lancer de nouveaux events tous les 6 numéros,  et de faire à cette occasion toujours plus gros, toujours plus dangereux …jusqu’au ridicule. L’autre raison de ce déclin est sans doute à rechercher dans la multiplication des séries au fil des années , là où GL et Gl Corps suffisaient amplement par le passé.

Nous avons là l’exemple le plus parlant d’une implosion en direct d’une franchise qui s’est affaissée sous son propre poids. Cela se ressent nettement dans ce volume qui oppose le Corps au premier Lantern. Ce qui était un concept assez fascinant sur le papier se transforme assez vite en crossover ronflant, répétitif et bien trop lourd. L’opposant du Corps se révèle n’être un sadique obnubilé par le pouvoir de plus qui s’amuse simplement à torturer les héros sur plusieurs épisodes en suivant à chaque fois le même schéma…

Il demeure cependant une petite pépite dans ce volume, car si Johns rate dans les grandes largeurs son dernier crossover, il ne manque pas sa sortie et nous rappelle dans son dernier numéro combien il peut être bon quand il s’en donne la peine et surtout quand on ne le force pas à alimenter toute une franchise. Dans le numéro 20, Johns fait ses adieux à cet univers qu’il aura réussi pendant 10 ans à moderniser et véritablement populariser. Il achève son run de manière grandiose avec ce numéro super-size et malgré tous les défauts de la dernière année de Johns sur le titre, on est prit de remords et on supplierait presque pour quelques années de plus.

Verdict : à lire.

BLACK SCIENCE TOME 1

BLACK SCIENCEDate de sortie : 13 Février 2015

Prix : 10€/176 pages

Scénario : Rick Remender

Dessin : Matteo SCALERA

Épisodes : BLACK SCIENCE vol.1 (#1-6)

Sollicitation : Grant McKay, fondateur de la Ligue Anarchiste Scientifique, a accompli l’impensable en créant le Pilier, un artefact capable de plier les arcanes de la Science Interdite à sa volonté et offrant à l’humanité la possibilité de voyager à travers les dimensions. Seul problème : un incident technique est venu perturber la première expédition avec pour résultat de piéger Grant et son équipe de scientifiques entre les dimensions de l’Infinivers, à la merci de mondes plus hostiles les uns que les autres. Seule solution face à l’inconnu : aller de l’avant !

Avis : après Hickman, Urban met la main sur les séries Image de l’autre poids lourd de Marvel : Rick Remender. Alors que l’auteur reste une valeur sûre de la maison des idées, au travers d’Uncanny Avengers ou son run sur Cap, il a dans le même temps décidé que le sommeil et le repos c’était bon pour les autres (les gens comme moi) mais pas pour lui et il a lancé un certain nombre de creator owned chez Image, contribuant par la même à l’essor continu de l’éditeur. Pour sa première série, Remender revient à ses premiers amours, à savoir la SF pur jus, qu’il a lui même contribué à ressusciter dans les comics au travers de son travail sur Fear Agent.

Si le pitch rappelle quelque peu la série TV Sliders, il s’agit avant tout d’un classique de la SF, avec des explorateurs perdus dans le multiverse…mais cette fois façon Remender, donc vous pouvez être assurés que les membres de cette équipe vont en chier des pendules, vont se pisser dessus, souffrir comme des français en France qui doivent parler anglais, voire éventuellement crever au nom de rien et de manière assez inutile sur le bord de la route. Bien que les premiers épisodes aient récoltés de nombreuses éloges tant aux USA qu’en France, de mon côté j’ai connu beaucoup de difficultés à accrocher si bien que j’ai laissé tomber après l’épisode 2.

Bien que j’aime beaucoup la SF, je ne ne suis pas parvenu à apprécier ces personnages ou à entrer dans ces multiples mondes bien que de toute évidence, Remender se soit cassé la nénette pour les bâtir.  La bonne nouvelle est que le premier tome est proposé à 10€ par Urban, et que ce type d’offre : cela ne se refuse pas. En outre, il faut bien avouer qu’en général, je mets un peu de temps à apprécier les séries de Remender. Il faut que le moteur chauffe quelques numéros, en somme, il vaut mieux pour moi lire ses travaux en TPB.

Verdict : à tester.

BATWOMAN TOME 4

BATWOMANDate de sortie : 13 Février 2015

Prix : 17.5€/200 pages

Scénario : J.H.WILLIAMS III

Dessin : Trevr McCarthy

Épisodes : Batwoman #18-24 + Annual #1)

Sollicitation : Pour Batwoman, la lutte contre le crime est une histoire de famille. Son père, colonel dans l’armée de terre américaine, est depuis toujours son mentor. Sa cousine, Flamebird, est désormais son acolyte. Quand à Maggie Sawyer, sa fiancée, elle est le capitaine de la police de Gotham. Mais leur union sera-t-elle suffisante pour arrêter la menace du « Culte du Crime » qui pèse sur la ville, et dont le leader n’est autre que sa soeur Alice, l’une de ses plus grandes ennemies ? Batman devra-t-il intervenir ?

Avis :fin de la route pour Batwoman…ou du moins pour cette équipe créative, qui a décidé de quitte le titre après un désaccord avec l’éditeur. Pour ceux qui auraient raté la chose, les scénaristes avaient prévu de lancer le mariage de l’héroïne avec sa récente compagne, Maggie Sawyer. D’abord approuvée, l’intrigue fut ensuite rejetée alors que les auteurs avaient déjà lancé  la loco, le train, les wagons de queue et avaient quitté la gare depuis un moment…

Raison invoquée : l’univers New 52 est encore trop jeune pour se coltiner des mariages dans les jambes…A tel point que dans les semaines qui ont suivi, DC a mis un point d’honneur à préciser que presque aucun héros n’était marié. Oui, même Aquaman s’est vu retirer la bague du doigt…Apparemment, le seul a avoir échappé à cette vague de phobie  anti mariage est Animal Man…dont la série s’est arrêtée depuis…

La conséquence pure et simple est que les auteurs n’ont pu aller au bout de leur idée et ont quitté le navire avant la fin d’un arc qui opposait Batwoman à Batman…reste désormais à chacun de voir s’ils veulent lire une histoire incomplète et surtout continuer à suivre une série, qui après le départ de Williams III n’a jamais retrouvé les faveurs du public.  Si bien qu’au moment où j’écrits ces lignes, le titre connaît ses derniers numéros aux USA.

Verdict : à chacun de voir.

BATMAN TOME 5

BATMANDate de sortie : 13 Février 2015

Prix : 19€/240 pages

Scénario : Scott Snyder

Dessin : Greg Capullo

Épisodes : BATMAN #25-27, 29-33

Sollicitation : Dès ses débuts, Batman dut affronter la vague de pillage du gang de Red Hood. Mais une fois ce féroce stratège défait, les véritables ennuis débutèrent lorsque Gotham fut plongée dans les ténèbres suite à un blackout savamment planifié. Le responsable ? Un nouveau scélérat nommé le Sphinx, bien décidé à faire plier la cité et son nouveau protecteur.

Avis :suite et conclusion de la réédition en librairie de l’excellente Zero Year . Urban ne fait pas les choses à moitié ici avec un tome bien grassouillet riche de 8 épisodes dont certains dépassent allégrement les 30 pages…

Au programme donc les deux arcs suivant de Zero Year. Dans le premier, qui est essentiellement une transition vers Savage City, le nouvellement intronisé Batman doit faire feu de tout bois alors que la police ne recule devant rien pour l’abattre, que le Riddler est sorti de l’ombre…pour plonger la ville dans les ténèbres et qu’un certain Docteur Death erre dans la ville, menant des expériences très particulières sur des patients pas franchement consentants.

En outre, après avoir développé les relations de Bruce avec son oncle mais surtout avec Alfred, Snyder s’attarde sur la relation plus que compliquée avec le jeune inspecteur Gordon, mais va aussi ramener un certain Lucius Fox dans le cast. Bref, si vous avez suivi la trilogie Dark Knight, Snyder s’appuie essentiellement sur les personnages les plus connus en négligeant certains apports de Miller sur Year One, comme Catwoman qui restera jusqu’au bout en dehors de cette histoire, qui il est vrai en compte déjà pas mal. Mais au final tout cela manque de présence féminine tout de même…

Il faut dire que dans le dernier arc, Snyder a peu de temps à consacrer à la romance, alors que le plan du Riddler est mis en action et que la ville après les ténèbres repart à l’âge de pierre. La ré-interprétation de Nigma par Snyder l’éloigne du rôle de bouffon auquel il était trop souvent cantonné. Nombre d’auteurs ont tenté par le passé d’élever un peu la menace de ce vilain historique avec plus ou moins de bons résultats de Jeph Loeb (Hush) à Paul Dini. Mais je crois que seul Snyder aura réussi à lui donner la dimension nécessaire pour qu’on le prenne désormais vraiment au sérieux.

A noter d’ailleurs que Snyder a déjà commencer à exploiter des éléments posés dans Zero Year dans le présent, que ce soit dans Eternal ou dans la série Batman.

Verdict : à posséder.

 

A propos Sam 2066 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.