Guide de lecture Comics VO : semaine du 11 Février 2015

IMAGE COMICS

MORNING GLORIES #43

MORNING GLORIES #43Scénario : Nick Spencer

Dessin : Joe Eisma

Sollicitation : « Unbeatable. »

Avis : Morning Glories fait désormais partie des séries dont on est surpris quand on voit un numéro sortir. Le titre autrefois régulier connaît désormais des sorties assez erratiques, quand les auteurs, et je pense en particulier à Nick Spencer, trouve le temps de produire un épisode…

De fait en 2014 la série a connu un rythme de sortie bimestriel au mieux, ce qui est à mon sens  un suicide commercial étant donné la structure très particulière de l’histoire tortueuse mise en scène par le scénariste qui demande une attention plus que soutenue pour arriver simplement à suivre. MG repose en grande partie sur les nombreux mystères et coup de théâtres, et comportements des personnages  la plupart du temps incompréhensibles.

On sent bien que tout cela fait partie d’une intrigue plus vaste et riche, mais de manière générale, lire MG revient à chercher une lampe de poche quand les plombs ont sauté et que l’on prend un malin plaisir à se cogner les orteils sur tout meuble, objet, coin de mur qui peut se présenter …Cela fait mal, c’est énervant et on a juste envie de péter la gueule de la première personne qui passe…

Bref tout cela pour dire, que j’ai complètement oublié ce qui s’est passé dans les derniers épisodes, qu’il va falloir que je m’y replonge, car non je n’ai pas abandonné et c’est mal parti pour que je laisse tomber. Je suis arrivé jusque là, hors de question que je me fasse larguer en forêt.

Ettttt, MG ne dément pas mon commentaire, puisque initialement annoncé il y a 15 jours, ce numéro sort finalement cette semaine …

Verdict : Buy pour arriver au bout et on se donne rendez vous dans 4 mois pour la suite.

MARVEL COMICS

ALL NEW X-MEN #36

ALL NEW X-MEN #36Scénario : Brian Michael Bendis

Dessin : Mahmud A. Asrar

Sollicitation :  The Ultimate face-off you KNEW was bound to happen! All-New X-Men versus the Ultimate X-Men! But when both side are heroes, who can be the victor? And what side does this leave Miles Morales, the Ultimate Spider-Man on?

Avis : pfff, ah ah ah ah ah ah ah aah ahah ahahha, non arrêtez, je vais me pisser dessus !!! après des mois de retard, Bendis vient enfin à bout de son arc le plus vide, sans substance et sans intérêt qu’il ait jamais écrit…Oui, il y avait même plus d’idées dans cet infâme arc sur ces crétins de Purificateurs…enfin des idées, ne poussons pas, disons qu’il y avait une esquisse de scénario avec une base d’opposition entre les X-Men et les pires vilains qu’on leur ait  jamais crées. Ici, Bendis s’est retrouvé complètement en roue libre avec rien dans le moteur. Nous avons ici l’exemple le plus flagrant de sa technique d’ameublement qui ne déménage rien.

Un épisode de mise en place, 3 épisodes d’X-Men séparés qui ont droit chacun à 3 pages d’une histoire qui n’avance pas et un épisode de baston/flashback pour finir apparemment sur plus de baston… De toute évidence qu’elle qu’ait été la direction de la série à la base, le scénariste l’a clairement perdu de vue. Il est désormais enfermé dans des figures de style, du gimmick pur et doit même s’appuyer sur du crossover venu de l’extérieur (comme Black Vortex dans les prochains numéros) pour feindre de faire quelque chose…

Je précise au passage que mon commentaire a été écrit avant d’apprendre le départ de Bendis des X-Men et que…j’ai décidé de ne pas changer une ligne. Je ferais sans doute un premier bilan de ce run plus tard, mais à mon sens des deux séries X-Men écrites par ce scénariste, All New X-Men est sans doute la plus faible.

Le fait est qu’une fois passé les premiers épisodes, Bendis a très vite commencé à tourner en rond en réduisant d’une part la série à « Jean Grey et les autres derrière mais on s’en fiche un peu ». Et d’autre part, Bendis n’a jamais vraiment développé ce que leur présence dans le présent apportait. Au départ c’était pour changer les choses, mais comme la révolution de Cyclope, leur maintien à notre époque a très vite tourné à vide.

La seule bonne idée aura sans doute été le développement du comportement toujours borderline de Beast. Lui qui avait amené les 5 X-Men dans le présent pour essayer de « réveiller » Cyclope, tout lui sera revenu dans la tronche alors que ses actions n’ont fait qu’endommager un peu plus le continuum espace temps. Le fait que les X-Men aient fini par rejoindre l’équipe de Cyclope n’a pas non plus amélioré sa vision des choses « Cyclope est devenu dingo, et nous on est les gentils… ».

Reste la question du procès de Beast, qui va sans doute être déterminant dans l’appréciation globale du run de Bendis. Car si Jean et Scott ont été les personnages les plus développés, Beast est sans doute celui qui a le plus évolué.

Verdict : PASS

AMAZING SPIDER-MAN #14 & SPIDER-WOMAN #4

AMAZING SPIDER-MAN #14 SPIDER-WOMAN #4Scénario : Dan Slott & Denis Hopeless

Dessin : Olivier Coipel & Greg Land

Sollicitation : THE CLIMACTIC CONCLUSION TO SPIDER-VERSE!
The Prophecy is coming to fruition but Superior Spider-Man has something up his sleeve.

SPIDER-VERSE EPILOGUE!
Jessica comes out of Spider-Verse changed, but what can she do now? Don’t miss this character-defining chapter!

Avis :conclusion très attendue cette semaine de ce qui restera comme l’un des temps forts de Dan Slott sur Spider-Man.

Après avoir transformé chaque New Yorkais en Spider-Man, après avoir transformé le pire ennemi de Peter en Spider-Man, Slott en a appelé ici à chaque Spider-Man jamais inventé à travers l’histoire et les dimensions avec des ajouts qui ont très vite emporté l’adhésion de fans avides devant cette ouverture de la mythologie de Spider-Man. Sur le fond, il aurait été facile pour le scénariste de se reposer sur un truc simple : introduire le plus de Spider-Men/Women/Beasts/Robots possible pour alimenter ses 6 épisodes.

Mais Slott aura su faire attention de ne pas tomber dans ce piège et a su tenir la laisse à ses propres envies d’errer dans du fan service trop simple. A la place, il a réussi la réintroduction de la mythologie totémique de JMS dans la série et nous aura même fourni une explication logique aux différentes résurrections de Morlun…et introduit toute sa famille bien maboule . Bien que parée de costumes très époque victorienne, la famille de Morlun donnait souvent plus l’impression d’être issus d’un de ces coins perdus du sud des USA où on aime bien se marier avec des gens de sa propre famille et donner la chasse à tout ce qui peut courir en faisant des bruits d’animaux…

A une époque où Marvel déçoit de manière continuelle sur chacun de ses events, Slott nous aura livré un truc bien fun, auto-contenu à Spidey, avec la plus grande menace qu’il ait jamais affronté, tout en sachant faire plaisir à ses lecteurs.

Verdict : BUY

DARTH VADER #1

DARTH VADER #1Scénario : Kieron Gillen

Dessin : Salvador Larroca

Sollicitation : The original Dark Lord of the Sith stars in his first ongoing series!
Ever since Darth Vader made his first on-screen appearance, he became the one of the most popular villains to ever haunt an audience’s dreams! Now, follow Vader straight from the ending of A NEW HOPE (and the pages of the new STAR WARS comic book) into his own series, showing the Empire’s war with the Rebel Alliance from the other side! Writer Kieron Gillen (Uncanny X-Men, Journey Into Mystery, Iron Man) and artist Salvador Larroca (Invincible Iron Man, X-Men: No More Humans) bring us a peek behind the mask of evil!

Avis : est-ce que je suis le seul à voir ce qui ne va pas dans cette sollicitation ? Accorder une série à Darth Vader était une évidence. Comment ne pas donner encore plus de temps d’antenne à l’un des personnages cultes les plus charismatiques ?

Et il y a bien entendu l’idée de développer encore un peu plus la mythologie de l’Empire et de voir la guerre contre cette méchante et ingrate rébellion qui relève sans aucun doute du terrorisme !!! Mon problème n’est pas avec l’artiste choisi. Les premières pages signées Salvador Larroca ont déjà été dévoilées et grand dieu des comics et du côté obscur de la force, le bon monsieur s’est déchaîné en signant ici certaines de ses plus belles planches de ces dernières années. Non et bien évidemment, mon problème est avec le scénariste choisi, Kieron Gillen.

Voilà un auteur qui sera passé sur certaines des plus grandes franchises de chez Marvel et qui a chaque fois aura réussi à faire preuve de son pouvoir spécial : m’endormir sur place, me donner envie de lire autre chose, imiter certains de ces collègues en remplissant chacun de ces numéros de rien prétentieux pas drôle. Il a réussi cela tout en récoltant de manière assez incroyable des bonnes critiques de tous les côtés…Il n’y a donc qu’une seule explication  :  je je suis la seule personne saine d’esprit au monde…ou tout simplement, le style de ce scénariste ne fonctionne, vraiment, mais alors vraiment pas avec moi…

J’irais tout de même tester ce premier épisode par acquis de conscience, mais je m’attends à la bouillie habituelle de la part de cet auteur…

Verdict : Check It.

A propos Sam 2120 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

1 Comment

  1. La meilleure idée de Bendis de tout son run sur les X-Men : laisser quelqu’un d’autre écrire le jeune Cyclops !

    Je suis comme toi pour Kieron Gillen, j’ai envie de fuir comme la peste tout ce qu’il produit, j’ai détesté ses horribles Uncanny X-Men, dormi sur ses Iron Man et été assez surpris par toutes les louanges récoltées par ses Journey Into Mystery, qui pour moi sont juste ses épisodes les « moins pires » écrits chez Marvel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.