Guide de lecture Comics VO : semaine du 1er avril 2015

DARK HORSE COMICS

LADY KILLER #4

LADY KILLERScénario : Joëlle Jones, Jamie S. Rich

Dessin :Joëlle Jones

Sollicitation : Josie is a happily dedicated housewife and mother in 1960s suburban Seattle-but she’s keeping a secret from her family: she’s also a contract killer with nerves of steel! But when the tables turn and she finds herself with a target on her own back, she looks for answers from another mysterious, deadly woman!

Avis : avant dernier épisode de cette mini série très spéciale à laquelle à ma grande surprise j’ai vraiment accroché. Lady Killer s’intéresse à la vie d’une jeune femme au foyer mariée, mère de famille, dans les années 60, très traditionnelle qui s’avère également être …une tueuse à gages !

Tout l’intérêt de la série jusque là a été de montrer la manière dont elle maintient séparée les deux côtés de sa vie. Entre d’un côté son existence rangée, minutée sous la surveillance constante d’une belle mère peau de vache et de l’autre ses contrats qui mettent constamment en danger son autre vie…Mais elle ne peut tout simplement pas arrêter, de toute évidence légèrement accro au meurtre.

Sauf que les choses commencent sérieusement à dérailler quand des membres de sa famille soupçonnent que quelque chose ne tourne pas rond avec elle  et que dans le même temps ses employeurs ont des doutes quant à sa capacité à mener encore longtemps cette double vie.

Tout cela est servi par le trait vraiment réussi de Joelle Jones, qui signe aussi le scénario, qui est réellement adapté à toute l’ambiance de cette époque, au sexisme et au machisme ultra dominant et à la personnalité relativement tordue de son « héroïne ».

Au départ je ne prêtais pas grand intérêt au machin, mais je dois dire qu’avec chaque épisode, j’ai commencé à apprécier la série de plus en plus. Elle dispose d’un rythme vraiment rapide, la caractérisation des personnages est bien maîtrisée et l’ambiance générale est réellement prenante.

Verdict : BUY

DC COMICS

BATMAN AND ROBIN ANNUAL #3

BATMAN AND ROBIN ANNUAL #3Scénario : Peter Tomasi

Dessin : Juan Jose Ryp

Sollicitation :  After a year that included death, resurrection and battles with the forces of Apokolips, it’s time for Batman and Robin to get back to basics both as father and son and partners in crimefighting. But have the events of the past year left too great a rift for them to bounce back from?

Avis : c’est finalement avec cet annual que s’achève officiellement le run de Peter Tomasi sur Batman and Robin, puisque la série elle même est mise au placard pour un temps, avec l’émergence d’un nouveau Batman et d’une série solo pour Robin. Au final donc, Tomasi aura eu droit à un run assez important tant sur la durée que le contenu bien mouvementé. Long d’au moins une cinquantaine de numéros, entres les épisodes de l’ancien univers, les one shot, annuals, et la série régulière New 52.

Dans l’ensemble un run très réussi qui aura servi de complément appréciable au Batman de Snyder qui s’est presque entièrement consacré à Bruce Wayne et peu aux autres personnages de son entourage, notamment Damian. En fait, le fils de Batman est presque entièrement absent de la série mère, à part quelques mentions ici ou là…De fait Tomasi a eu toute la place pour traiter cette relation père/fils très spéciale qui a commencé avec pas mal de haut et de bas avant de vraiment devenir très attachante.

Pour son chant du cygne, Tomasi se voit assigner un artiste exceptionnel en la personne de Juan Jose Ryp, dont je crois c’est la première expérience avec Batman. Il va sans doute falloir s’accrocher, car l’artiste dispose d’un style très détaillé et il fait souvent dans l’hyper violence. Le dessinateur que l’on avait vu dernièrement sur l’excellent Clone fait donc une incursion chez DC qui on l’espère portera ses fruits…

Verdict : BUY

BATMAN ETERNAL #52

BMETRL_Cv52_550cc66e252993.13445259Scénario : Scott Snyder

Dessin : Paolo Siquiera

Sollicitation : This month in BATMAN ETERNAL: The epic Bat-story over a year in the making comes to a stunning end! Gotham City is in flames! Villains are running wild in the streets! Bat-tech has been corrupted! And the mastermind behind it all has put a knife in Batman’s ribs! How will the Dark Knight put an end to this nightmare…and how will it shape the face of Gotham City to come?

Avis : étant doné que j’ai décidé de suivre la série uniquement en VF, pour des questions financières et aussi de facilité de lecture, je n’ai pas vraiment d’avis sur ce numéro qui constitue le dernier épisode de la série Weekly.

J’ai même réussi à éviter de me spoiler l’identité du mystérieux adversaire de Batman dans cette série, bien que j’ai mes propres hypothèses sur le sujet…comme tout le monde. Je la signale tout de même pour ceux qui auraient suivi jusque là…

Verdict : Check It.

CONVERGENCE #0

CONVERGENCEScénario : Jeff King & Dan Jurgens

Dessin : Ethan Van Sciver

Sollicitation :   Where do worlds go when they die?

The Earthquakes felt round the Multiverse, Superman’s lost days after « Doomed, » the World’s End – all these points will converge as the history of the DCU is spun from a new perspective, the perspective of a mad god and his arrogant child. The biggest story in DC history ties into literally every DC story ever told – and it all begins here. Kingdom Come, Red Son, Wild West Justice League, Captain Carrot and the Zoo Crew – all the worlds you remember can still be found on Telos. Everything matters. Every story matters.   Don’t miss the start of DC’s April/May 2015 event with this special issue!

Avis : c’est donc cette semaine que démarre le dernier event en date de chez DC…ou du moins en théorie, puisqu’il ne s’agit que d’un épisode 0 + je ne sais pas vraiment si l’on peut qualifier d’event ce qui n’est au final qu’un gigantesque fill in de deux mois, qui n’aura sans doute aucune conséquence une fois achevé …

L’histoire qui apparemment retouchera à la question du multiverse est essentiellement là donc pour occuper l’espace pendant le déménagement de DC sur la cote Est et également de ne pas laisser toute la place à Marvel pendant son Secret Wars…qui bizarrement touche aussi à des histoires de mutliverse.

La grosse différence entre les deux est que DC profite de cette occasion pour ramener pendant deux mois son ancien univers, passé à la trappe au moment du New 52…Du coup pendant les deux prochains mois les lecteurs nostalgiques auront droit à des dizaines de mini séries en deux épisodes qui reviendront sur des versions de personnages bien connues des fans.

Ainsi, Superman est bien marié avec Lois, Barbara Gordon redevient Oracle, Renee Montoya redevient Question et ainsi de suite…et oui je viens de citer les seules mini qui très sincèrement m’intéresse. En ce qui me concerne, en effet, je pense sauter tout le machin sans grand regret. Le machin s’annonce hors de prix, pas franchement très intéressant et joue avec un sentiment de nostalgie que j’ai toujours réprouvé voire condamné.

A partir de là, chacun ses goûts et ses choix.

Verdict : euhhhh No.

IMAGE COMICS

IXTH GENERATION #3

IXTH GENERATION #3Scénario : Matt Hawkins

Dessin : Stjepan Sejic

Sollicitation : The Darkness returns!

Avis : Seejjjjiiiicccc !!! le développement de l’univers Top Cow dans ce futur probable continue …par un retour aux sources tangible et surtout de manière marquée vers les éléments mis en place par Ron Marz lors de son passage sur Witchblade. Du coup, comme Sejic était l’artiste phare de ce run, il ne doit pas être trop dépaysé de replacer tout ce beau monde …

D’épisode en épisode, on voit ainsi les artefacts et certains personnages crées par Marz revenir sur le devant de la scène. On peut bien évidemment sourire devant cette espèce de mix des différentes franchises d’un univers Top Cow qui n’a pas l’air en grande forme …et pourtant de manière étrange, cela fonctionne vraiment bien.

Matt Hawkins a conçu un monde futuriste crédible vraiment prenant. Les différentes facettes de l’univers Top Cow s’intègrent vraiment bien dans ce monde futur, avec des liens logiques allant de Cyberforce à Hope Pezzini (la fille de Sara et Jackie Estacado). Et bien évidemment Stjepan Sejic reste vraiment à l’aise et envoutant !

Le Darkness reste la grande menace ici, bien que l’on puisse se demander ce que le retour d’un certain personnage dans le dernier épisode va avoir comme impact.

Verdict : Buy

MARVEL COMICS

AVENGERS RAGE OF ULTRON OGN

AVENGERS RAGE OF ULTRON OGN HCScénario : Rick Remender

Dessin : Jerome Opena & Pepe Larraz

Sollicitation : It was another glorious victory for the Mighty Avengers. Good triumphed over evil and Ultron was shot into space, never to be seen again. Or so they thought. Now, years later, the homicidal artificial intelligence – so long devoted to ending life on Earth – has found a new world to conquer… one with its own horrific legacy. When Titan, birthplace of Thanos, falls, Planet Ultron rises in its place! Thanos’ brother Starfox must seek the aid of his former allies – but the Avengers he finds are radically different from the ones he once knew. Among them is Ultron’s creator Giant-Man – and when Hank Pym confronts his now planet-sized « son, » the responsibilities of fatherhood have never loomed so large. Rick Remender (UNCANNY AVENGERS) and Jerome Opeña (AVENGERS) unleash the full robotic rage of Ultron on Earth’s Mightiest

Avis : annoncé de longue date voici enfin le graphic novel signé Rick Remender et Jerome Opena consacré aux Avengers, qui met en scène, de manière hautement originale, une nouvelle confrontation contre Ultron.

Voilà un GN qui comme les précédents dans cette ligne donne sacrément envie. Chaque fois, Marvel semble mettre le paquet côté équipe artistique : Warren Ellis, Mike Carey, Mark Waid, ou encore Mike Mckone, Dell Otto …La maison d’édition a bien compris que le format demande un contenu à la hauteur.

Dans le cas présent il s’agit d’être abordable pour les lecteurs qui sortiraient de Avengers 2, sans série Avengers régulière disponible ou accessible, avec une équipe d’Avengers connue et un ennemi reconnaissable.  Je pense aussi qu’il s’agit de laver l’affront de Age of Ultron qui est loin d’avoir rendu justice à Ultron, vaincu comme une merde par un petit programme informatique de rien du tout ! et ce après 10 épisodes de rien et de voyage temporel de mes deux …

Pour l’occasion Remender ramène Starfox le frangin de …Thanos, autre figure bien connue des fans et mise en avant pour bien aguicher les lecteurs puisqu’on voit un peu le monsieur partout depuis le premier film Avengers…

Verdict : BUY – rien que pour l’équipe artistique, cela vaut le coût.

AVENGERS ULTRON FOREVER #1

AVENGERS ULTRON FOREVER #1Scénario : Al Ewing

Dessin : Alan Davis

Sollicitation :  PART 1 OF 3 – THE START OF A THREE-PART AVENGERS EVENT  500 years into the future, Ultron has won. Humanity is all but extinct – dead or enslaved by the Ultron Singularity. Now, seven Avengers are brought through time by Doctor Doom to battle the machine god for the fate of the cosmos… or die trying!   It begins here – an epic adventure spanning the past and future of the Avengers!

Avis : Alan Davis dessine donc j’en suis. Comme vous pouvez le constater, Ultron est très présent chez Marvel ces derniers temps et spécialement en ce mois d’avril, pour des raisons qui me dépassent complètement. En effet, en quoi le fait que le personnage apparaisse dans un des films les plus attendus de l’année peut avoir une quelconque incidence sur les choix édito de Marvel est des plus surprenants…

Au delà de la plaisanterie, on voit le problème de Marvel en ce mois d’avril. Ils ont un film Avengers qui va donner à 2/3 personnes de lire les comics avec du Ultron dedans…et les titres Avengers en ce moment sont loin d’être accessibles, avec une histoire au long cours, des personnages complètement différents du film et sans aucune trace de robot dément dedans…

Du coup, que ce soit Rage of Ultron ou cette mini série, il s’agit en d’être accessible avec des bouquins produits par des équipes créatives prestigieuses et surtout des récits auto-contenus. Que ce soit le GN ou la mini série, elle demande un investissement minimal d’éventuels nouveaux lecteurs qui pourraient être effrayés par des titres avec 20 épisodes au compteur…

Verdict : Check It.

KANAN LAST PADAWAN #1

KANAN LAST PADAWAN #1Scénario : Greg Weisman

Dessin : Pepe Larraz

Sollicitation : Kanan Jarrus–in STAR WARS REBELS, he’s a cocky, sarcastic renegade fighting against the Galactic Empire alongside the rag-tag crew of the Ghost…but years before, at the height of the Clone Wars, he was known as Caleb Dume, Jedi Padawan under the instruction of Jedi Master Depa Billaba. Neither master nor apprentice ever suspected that the Clone Troopers they commanded would turn on them upon the issuing of Order 66-the order to execute all Jedi. How did Caleb Dume survive? How did he learn to survive on his own? And how did he become the man we know as Kanan Jarrus? Writer Greg Weisman (writer/executive producer on STAR WARS REBELS, SPECTACULAR SPIDER-MAN) and artist Pepe Larraz (DEADPOOL VS. X-FORCE, THOR, INHUMAN) bring us a tale bridging the years between the Clone Wars and Rebels!

Avis : nouvelle série Star Wars cette semaine, ou plutôt une mini série, puisqu’il me semble que Kanan comptera 5 épisodes. Etant donné que je n’ai jamais regardé un épisode de Star Wars Rebels c’était mal barré pour que je m’intéresse à ce nouveau titre. Sauf que les méchants éditos de chez Marvel ont eu la bonne idée de nommer Greg Weisman au scénario.

A priori le nom n’est pas très connu dans le milieu comics. En fait je ne crois pas qu’il ait vraiment écrit un comic-book à proprement parler auparavant. Mais il a écrit des super-héros…en particulier un petit truc appelé Young Justice ! Il était l’un des responsables de ce qui reste à mon sens une des meilleures séries animés DC de ces dernières années, loin de la pauvreté de certains films animés sortis de chez Warner ces derniers temps.

Donc du coup au vu de ce qu’il a produit par le passé, je vais sans doute donner sa chance à ce premier épisode en espérant que cela soit un bon jumping point pour un newbie comme moi. En tout cas, on peut voir que Marvel ne limite ses titres Star Wars aux évènements intervenus entre les films. La firme s’intéresse également aux spin offs comme Rebels et au vu des dernières informations cela ne va pas s’arrêter. En fin d’année, un peu avant la sortie de l’épisode VII, la maison des idées publiera des épisodes situés après l’épisode VI. On ne connaît pas encore vraiment le contenu, mais en tout cas on en salive d’avance.

Verdict :Check It.

UNCANNY AVENGERS #3

UNCANNY AVENGERS #3Scénario : Rick Remender & Gerry Dugan

Dessin : Daniel Acuña

Sollicitation :  It was a perfect day on Counter Earth, then Sabretooth showed up.  The Avengers are divided; the hunt for their missing friends unearths a terrible secret.  What evil lurks on the moon of Counter Earth?

Avis : avec ce 3e épisode la série continue sur sa lancée. La plupart des membres de l’équipe sont désormais sur la Contre Terre du maître de l’évolution mais sont séparés avec chacun leurs problèmes.

On sait que Wanda et son frère ont été secouru par la résistance, pendant que Rogue et Sabertooth se font gentimentt torturer dans leur coin…On a peu perdu de vue Vision et Sam Wilson tandis que Brother Voodoo fait ami ami avec les morts causés par le maître de l’évolution qui aime massacrer sa population de manière régulière…

Bref, il se passe beaucoup de choses ! et de manière assez ironique l’identité du géniteur de Wanda et Pietro n’est plus si importante que cela, étant donné qu’elle est complètement passée au second plan

Verdict : BUY

UNCANNY INHUMANS #0

UNCANNY INHUMANSScénario : Charles Soule

Dessin : Steve McNiven

Sollicitation : The industry’s best-selling artist comes to the Inhumans! The prelude to one of Marvel’s biggest launches of 2015 is here! Think you know Black Bolt? Think again, as the men who killed Wolverine show you a side of the Inhuman King you’ve never seen before!

Avis :à ce stade, je ne sais pas s’il faut rire ou pleurer…Bon on va en rire ! De manière claire désormais le lancement de la franchise autour des Inhumans restera dans l’histoire comme le Top 10 des choses à ne pas faire pour bâtir une nouvelle gamme de titres.

Entre les one shot de piètre qualité, le changement quasi immédiat de scénariste, de dessinateur après 3 épisodes, les retards constants qui ont repoussé de presque un an le premier épisode et j’en passe et des meilleures, vous avez là un exemple parfait  d’une mauvaise gestion éditoriale du début à la fin …

Depuis quelques mois le titre semble s’être stabilisé…dans l’indifférence quasi générale. Si je lis bien quelques commentaires positifs ici ou là, et malgré tous les efforts de promotion des personnages, avec event + intégration des personnages dans les events de la boîte…la sauce ne prend toujours pas.

Au regard des informations disponibles (et toujours contestées par Marvel), le titre Inhumans est désormais au fin fond du Top 100 et vend autant …que Magneto, sauf que les ambitions commerciales étaient autrement plus élevées pour la race de Black Bolt.

Un Black Bolt qui semble destiné à jouer un rôle clé dans cette seconde série consacrée aux Inhumans !!! Et oui la première ne fonctionne pas ? vite lançons en une seconde !!! Et pour l’occasion, Marvel a réquisitionné un de ses artistes phares en la personne de Steve McNiven. Après le pathétique Death Of Wolverine, l’artiste retrouve donc Charles Soule pour un autre projet que l’on espère plus réussi …

A titre personnel, malgré tout mon amour pour Joe Mad, je n’ai pas dépassé l’épisode 2 de la première série. Plagiant honteusement les X-Men, sans direction claire et écrite par un Soule qui me laisse toujours aussi froid, je pense que je vais passer mon tour sur cette seconde série…

Verdict : Check It pour McNiven

A propos Sam 2120 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.