Guide de lecture Comics VO : semaine du 17 Juin 2015

DC COMICS

BLACK CANARY #1

BLACK CANARY #1Scénario :  BRENDEN FLETCHER

Dessin : ANNIE WU

Sollicitation : Dinah Lance hits the road! After years as a soldier and vigilante, the LAST place Dinah saw herself is on stage…but she’s quickly learning she’d die to protect the gang of misfits she’s fallen into. And she just might have to – for some reason, the newly rechristened band Black Canary seems to be a magnet for trouble…and Dinah’s not gonna believe it when she finds out the reason why! Martial arts, super-spies, and rock ‘n’ roll combine, from Brenden Fletcher (BATGIRL) and Annie Wu (Hawkeye)!

Avis : cette série marque le retour au premier plan, du moins espérons le, du personnage de Black Canary quelque peu, et injustement reléguée à l’arrière ban, depuis quelques années. Il s’agit là d’un gâchis d’autant plus important que nombre de scénaristes avaient fourni un gros travail au fil des années pour vraiment développer ce personnage, qui avait trouvé une place dans divers groupes, de Birds of Preys à la Justice League…

Le new 52 eu de fait un effet dévastateur sur son importance dans le DC Universe, autrefois membre fondateur de la ligue, ou simplement membre historique, son rôle dans l’histoire du groupe a au moment du relaunch été réduit à 0.

Certes, vous me direz au moment du New 52, elle faisait partie des Birds of Prey…mais sans Barbara Gordon, ce qui retirait au groupe une partie importante au cœur même de la série…Depuis l’annulation du titre, elle a fait quelques apparitions, notamment dans Batgirl ..où elle semble…avoir perdu une grande partie de sa maturité. De leader, elle fut ainsi réduite à collègue de Barbara qui vient squatter chez elle quelques temps..

Autant j’apprécie le travail des auteurs de Batgirl pour essayer quelque chose de nouveau, autant avec Canaray, je trouve qu’ils ont merdé …Donc les voir garder le contrôle du personnage dans sa série solo peut apparaître quelque peu inquiétant ! à voir ce qu’ils vont faire avec elle, mais de toute évidence, on va rester assez éloigné de la caractérisation connue du la Black Canary historique…

Verdict : Check It

DOOMED #1

DOOMED #1Scénario : Scott Lobdell

Dessin : JAVIER FERNANDEZ

Sollicitation : In this startling new series, a Metropolis U student gains the power to transform into the monstrously powerful Doomsday! The power may be the key to fixing his life, but every time he transforms he risks getting stuck forever as Superman’s most heinous adversary! How far can he go before he’s doomed?

Avis : une des séries les plus étranges et surtout l’une des plus casse gueules de ce relaunch/reboot. On a vu que DC n’hésitait pas à prendre des risques commerciaux depuis quelques années, sauf qu’en général cela n’a malheureusement guère payé.

Combien de séries passablement risquées ont mordu la poussière au cours de ces dernières années au bout d’à peine quelques épisodes. Cette fois l’environnement est différent, puisque la série est lancée dans le cadre d’un remaniement général. Mais cela présente aussi des risques, puisque le titre peu attrayant à la base pourrait bien être simplement noyé dans la masse…

Verdict : Check It

DR FATE #1

DR FATE #1Scénario : Paul Levitz

Dessin : SONNY LIEW

Sollicitation : You thought global warming was bad? Anubis, the Egyptian Lord of Dead, is preparing the flood to wash the world away. Standing in his way? An overwhelmed Brooklyn med student who’s been handed the helmet of Fate, without an instruction manual.

Avis : autre lancement après Doomed qui ne m’intrigue guère, avec une nouvelle série consacrée au Dr Fate. Comprenons nous bien, en tant que personnage à part entière, Fate a un niveau de “coolitude” certain, et c’est pour cela qu’il fonctionne si bien comme personnage secondaire ou plus souvent comme membre d’une équipe.

On se souvient ainsi qu’il était un des membres les plus importants de la version de la JSA made in Geoff Johns et ce depuis son relaunch à la fin des années 90. Le déclin du titre après le départ de Johns avait signé la mise au placard de l’équipe de manière assez rapide…

Dans le cas présent, même la présence d’un auteur historique comme Paul Levitz, qui connaît bien Fate n’est guère rassurante au vu du pitch choisi, qui voit un bleu complet hériter du casque de Fate.

En fait, je ne me souviens pas avoir vraiment revu Fate dans le New 52 depuis le relaunch de 2011. Il était dans Earth 2 mais dans une autre version (plus intéressante au passage car intégré dans le cadre de la série).

Verdict : Check It – mais je le sens mal…

HARLEY QUINN & POWER GIRL #1

HARLEY QUINN & POWER GIRL #1Scénario : Jimmy Palmiotti & Amanda Conner & Justin Gray

Dessin : Stéphane Roux

Sollicitation : Hey, remember the panel gutter between panels 3 and 4 of page 20 of HARLEY QUINN #12? What? You DON’T? It’s only, like, the most memorable panel gutter of the twenty-first century. Well, either way, have we got the miniseries for you, in which the full tale of that momentous and momentary pause can be told!

It’s a cosmic adventure beyond your wildest imaginings: Power Girl and Harley Quinn, stranded in a forgotten dimension, on the homeworld of the amorous warlord Vartox! They’ll sacrifice anything they have to in order to get home…except their dignity! Kidding! That’ll be the first thing to go.

Avis : c’est avec un grand plaisir que je vois le duo Palmiotti /Conner reprendre le personnage de Power Girl à l’occasion de cette mini série. Il est bien évident que le succès de la série Harley Quinn explique cette association complètement délirante qui correspond si bien à l’esprit des deux séries animées par ces auteurs.

On se souvient que cette équipe artistique avait bossé pendant une petite année sur une très bonne série dédiée à Power Girl dans un ton à la fois plus léger, mais parfois passablement punchy voire plus sombre que ce que l’on pouvait penser …

Maintenant que PG est revenue sur Earth 2, une nouvelle série à son nom semble quelque peu compromise dans le proche futur. C’est là que le côté très “synthèse” de l’ancien univers DC…contre la vision assez divisée du New 52…me manque beaucoup.

Bon en tout cas on profitera bien de cette mini d’autant plus qu’elle est illustrée par Stéphane Roux. On ne peut que penser donc que cela sera rien moins que superbe…

Verdict :  BUY

JUSTICE LEAGUE OF AMERICA #1

JUSTICE LEAGUE OF AMERICA #1Scénario : Bryan Hitch

Dessin : Bryan Hitch

Sollicitation : It’s massive widescreen JUSTICE LEAGUE action and adventure from superstar writer/artist Bryan Hitch! In this extra-sized debut issue, the League comes up against an armada of aliens heading for Earth that claims to be a peaceful religious tribe. But something sinister is lurking in their ranks…something with ties to ancient Krypton!

This amazing kick-off issue is available with seven different open-to-order variant covers by Bryan Hitch, each spotlighting one of seven core members of the JLA, plus an incredible 1:100 seven-panel foldout variant cover that presents all seven open-to-order covers together!

Avis : sans doute l’un des lancements les plus attendus de ce relaunch/soft reboot avec le relancement de Justice League of America sous le contrôle complet de Bryan Hitch…Et bien je sois assez excité par le fait de voir le style de Hitch sur les personnages les plus célèbres de DC, quelques détails m’ennuient :

  • d’une part l’articulation avec le Justice League de Geoff Johns, alors que les deux auteurs utilisent la même formation au même moment et que l’équipe d’en face vient de se lancer dans un mega arc qui va sans doute impacter le reste de l’univers DC. De ce point de vue le manque de coordination entre les deux titres pourrait bien réserver un destin à la Astonishing X-Men pour le titre de Hitch, à savoir être perçu comme le moins important des deux, voire être vu comme un titre anthologique avec des récits presque en dehors de la continuité
  • le rythme de sortie du titre. Si Hitch est sans doute l’un des meilleurs artistes actuels avec un style ultra spectaculaire à nul autre pareil, celui-ci est exigeant, demande patience et travail et donc beaucoup, beaucoup de temps, ce qui est souvent source de retards…Cet élément combiné au premier pourrait amener nombre de lecteurs à se détourner du titre …Je rappelle d’ailleurs que le dernier numéro du dernier creator owned  de l’auteur, intitulé Real Heroes, n’est pas encore sorti aux USA…
  • l’écriture, si je fais toute confiance à Hitch concernant la partie graphique, je suis plus inquiet concernant le scénario. Ce n’est pas une première pour lui, donc il ne débute pas ici…mais si l’on se base sur son dernier travail en la matière, à savoir Real Heroes, je ne peux pas vraiment dire que je sois enchanté à la perspective de le voir écrire la Justice League…De manière évidente, il a de bonnes idées, mais il est encore loin d’être un auteur accompli…

Au vu de tout ça , je ne vais bien entendu pas rater le premier numéro…mais il faudra vraiment convaincre au delà.

Verdict : BUY

MARTIAN MANHUNTER #1

MARTIAN MANHUNTER #1Scénario : ROB WILLIAMS

Dessin :EDDY BARROWS

Sollicitation : Shape-shifting Martians are invading Earth – so where is J’onn J’onzz to stop them? Trust no one as the Martian Manhunter tries to stop these ruthless alien terrorists from destroying everything!

Avis : autre personnage massacré par le relaunch du New 52 qui a droit cette semaine à sa série solo, avec le Martian Manhunter. En fait, non reprenons. Je ne peux dire en toute honnêteté que DC a bousillé ce personnage, pour la simple et bonne raison que je n’ai absolument pas compris ce qu’ils voulaient faire avec ce personnage…

Autre membre historique de la Justice League, J’onn J’onzz avait toujours été identifié comme un membre fondateur, jusque dans l’anime Justice League des années 90 (rien que d’en parler me donne envie de remater le machin, mais ne nous égarons pas).

Depuis le début du New 52, les informations sur ce personnage sont assez …opaques. On sait qu’il a intégré la Justice League à un moment avant d’être viré pour…on ne sait pas trop quelle raison, mais cela s’est mal terminé entre eux.

Il a ensuite rejoint la Justice League Of America, puis la Justice League United, sans que la cohérence soit de mise à chaque fois. Je ne parlerais même pas des pages signées Matt Kindt qui revenait sur les origines du personnage et rendaient les choses encore plus incompréhensibles qu’auparavant …

Je ne suis guère optimiste pour cette série, même si le très bon Eddie Barrows signe la partie graphique, au vu du nom du scénariste, qui pour le moment n’a rien signé de franchement très glorieux. A mon avis, annulée d’ici 12 numéros…

Verdict : Check It.

PREZ #1

PREZ #1Scénario : MARK RUSSELL

Dessin : BEN CALDWELL

Sollicitation : Meet Beth Ross, the first teenaged President of the United States. In a nation where corporations can run for office, the poor are used as human billboards, and tacos are delivered by drone, our only hope is this nineteen-year-old Twitter sensation. But the real question isn’t whether she’s ready for politics – it’s whether politics is ready for her. Don’t miss the start of this new, 12-issue miniseries!

Avis : autre concept bien déjanté qui trouve les chemins des comic-shops cette semaine ! cette mini série de 12 épisodes va en effet défricher des terrains inexplorés par l’éditeur et on peut se demander comment un tel titre n’a pas été publié par Image/Dark Horse ou Boom auparavant…

On voit ici que l’éditeur cherche vraiment à diversifier sa ligne pour lorgner le plus possible vers le public indé qui se fait de plus en plus important chaque année. Une exigence également bien présente chez Marvel, on le voit bien au vu de leurs dernières séries …

Sur le fond, tout va dépendre du ton employé par les auteurs. Étant donné le pitch passablement déluré, j’attends quelque chose d’assez marrant, fun et bien allumé.

Verdict : Check It

ROBIN SON OF BATMAN #1

ROBIN SON OF BATMAN #1Scénario : Patrick Gleason

Dessin : Patrick Gleason

Sollicitation : The son of a Bat and a Demon, Damian al Ghul has set out to forge his own destiny – and atone for the shameful Year of Blood! Will he be aided or hindered by the behemoth Goliath? And what mysterious legacy trails behind him? Join writer/artist Patrick Gleason as he chronicles the globe-hopping adventures of ROBIN: SON OF BATMAN!

Avis : pauvre Damian qui a perdu encore une fois son papounet si spécial et surtout Peter J Tomasi, principal responsable de son développement depuis maintenant quelques années…Je ne sais pas trop pourquoi le scénariste a été dégagé au profit de Gleason, ni pourquoi ce dernier a pris sa place alors que je ne crois pas avoir vu son nom au crédit d’un quelconque scénario auparavant…

Bon nous savons que la partie graphique sera génialissime, comme dans Justice League of America de Hitch, mais la partie histoire est un peu un mystère…Un choix d’autant plus étrange que l’arrivée d’une série consacrée à Damian était inévitable. Personnage über charismatique, Damian s’est clairement imposé ces derniers temps comme un chouchou des lecteurs (moi y compris).

Sa récente mort et résurrection n’ont fait qu’accroître son crédit pour obtenir sa propre série. A voir également les liens avec le reste de la Bat-Family, car il serait bien que tout cela reste un minimum cohérent.

Verdict : Check It

WONDER WOMAN #41

WONDER WOMAN #41Scénario : Meredith Finch

Dessin : David Finch

Sollicitation : A daring new direction begins with the arrival of a brand-new villain! But while he may be new to us, he’s not new to the world he seeks to tame. And speaking of villains, Donna Troy’s quest to destroy Wonder Woman ratchets up another gear (if that’s even possible!), while the games of the Gods bring dark portents to the ultimate Amazon!

Avis : nouvelle direction pour la série Wonder Woman, comme ses collègues…vraiment ? parce qu’au vu de la sollicitation, à part le costume, je ne vois guère de nouveautés au programme. De toute évidence, les Finch se sont vus imposer le fait qu’ils devaient de nouveau secouer la série juste après l’avoir reprise et alors qu’ils posent encore les bases de leurs histoires…

De ce point de vue il y a beaucoup à faire, car si l’annual a apporté une conclusion temporaire à tout le bordel Donna Troy pour l’instant (et pas longtemps vu la sollicitation), la direction que les auteurs veulent donner au titre reste encore bien nébuleuse…

Verdict :  Check It

IMAGE COMICS

ALEX + ADA #15

ALEX + ADA #15Scénario : Jonathan Luna & Sara Vaughn

Dessin :Jonathan Luna

Sollicitation : SERIES CONCLUSION

Avis : Noooooooooonnnnnnnn !!!!!! Pourquoiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ?????????????????? merci de me donner une minute, le temps de pouvoir continuer de sucer mon pouce en position fœtale un peu plus longtemps en pleurant sur l’injustice du monde…Comme vous pouvez le constater, je ne suis toujours pas remis du numéro 14 d’Alex + Ada qui s’achevait sur une tragédie.

Oh certes, on le voyait venir deloin et on voyait mal comment le récit pouvait aller dans une autre direction, surtout au regard des œuvres passées des frères Luna qui ont toujours eu une grosse tendance à nous briser le cœur vers la fin…mais on se surprenait encore à espérer un dénouement heureux…

Reste à voir ce que les auteurs vont nous proposer pour ce dernier épisode qui contiendra plus de pages, sans doute pour gérer les retombées et suivre le destin des personnages survivants…La fin d’une série pas comme les autres conçue avec intelligence et finesse..on attend d’autant plus la prochaine série des deux auteurs…

Verdict :  un XXX de BUY !!!!

EMPTY ZONE #1

EMPTY ZONE #1Scénario : Jason Shawn Alexander

Dessin : Jason Shawn Alexander

Sollicitation :  JASON SHAWN ALEXANDER of « CONVERSATIONS WITH THE DEAD » returns with an ALL-NEW SERIES!
In this sci-fi/horror saga, Corinne White attempts to reconcile with the ghosts of her violent past, literally, as she trudges through a world of dystopian cityscapes, reanimated corpses, & ganglands full of animal human hybrids.

Avis : bien que le répertoire d’Image soit déjà rempli de titres SF, les visuels très cyber-punk de cette nouvelle série donnent sacrément envie, au point qu’il s’agit sans doute d’un des projets que j’attende le plus cette semaine. Oui rien que ça. Les premières pages qui ont été dévoilées sont de toute beauté et parmi les plus belles parmi les séries sortant cette semaine.

Maintenant, il reste à voir si M.Alexander accompagne son style graphique incroyable d’une histoire aussi pêchue que ce que l’on est en droit d’attendre au vu de l’atmosphère qu’il crée visuellement. En tout cas, cela fait plaisir de voir Image continuer de sortir des sentiers battus et de montrer que les séries vraiment originales ont leur place chez eux.

Verdict : BUY

LAZARUS #17

LAZARUS #17Scénario : Greg Rucka

Dessin : Michael Lark

Sollicitation : The Families are at war, Malcolm hovers at death’s door in the wake of Hock’s assassination attempt, and Forever must hold the line against enemies from without as well as within…including her siblings.

Avis : sans doute l’un des épisodes que j’attends le plus cette semaine, avec Empty Zone, alors que Greg Rucka plonge vraiment dans son histoire de guerre entre les clans et ce alors que la famille de Forever est en position de faiblesse. Avec son père dans le coma suite à un empoisonnement, la famille Carlyle est sans chef véritable alors que ses ennemis sont prêts à lancer la curée…

Donc quand la sollicitation avance que l’héroïne doit faire face à des menaces tant extérieures qu’intérieures, on la croît sans difficulté, puisque la série débutait justement sur la rébellion d’une partie des enfants du patriarche Carlyle…Depuis Forever a appris de la bouche de son frère rebelle le nom de la véritable responsable de cette tentative de prise de pouvoir…sa propre sœur, qui si elle n’a pas le niveau de son père s’est révélée une manipulatrice de génie…

Bien que je n’ai guère aimé le dernier épisode, qui était un numéro de transition centré sur un personnage secondaire assez lourd à mon sens, mais qui avait pour avantage d’apporter de nouvelles informations sur le monde de la série et les institutions encore en place, le titre reste un incontournable.

Verdict : BUY

MARVEL COMICS

OLD MAN LOGAN #2

OLD MAN LOGAN #2Scénario : Brian Michael Bendis

Dessin : Andrea Sorrentino

Sollicitation : He may be an Old Man, but never before has the world needed Logan as much as it does now.The people he loved have become mere memories. The world that he loved has decayed, becoming a festering Wasteland. But in a world devoid of heroes, even someone who is the best there is at what he does may find themselves overmatched by evil.

Avis : tremblons !!! mes amis tremblons !!! car Bendis a écrit …un bon premier épisode !!! l’apocalypse est proche je vous le dis, tous les signes sont là, et je peux déjà sentir le souffle des quatre cavaliers de l’apocalypse sur ma nuque alors que je prends allègrement la fuite dans la direction opposée (au passage merci de me servir de bouclier, oui les femmes et les enfants derrière moi…).

Donc oui, Bendis ne s’est pas chié dessus sur le premier numéro de cette mini qui revenait au bout de plusieurs années sur le personnage de Old Man Logan…une variante du mutant favori de ses dames, qui au vu des teasers révélés pourrait bien rester s’incruster dans le All New All Different Marvel Universe post Secret Wars.

Cependant, je vois mal comment, étant donné que le personnage évolue dans un contexte post apo bien …différent du Wolverine normal. Le fait que Marvel soit revenu sur ce Logan n’est donc pas innocent, il s’agit de le réintroduire auprès des lecteurs. Si cela reste aussi bon et permet d’amener des histoires différentes sur le personnage, tant mieux.

Verdict : BUY

THORS #1

THORS #1Scénario : Jason Aaron

Dessin : Christopher Sprouse

Sollicitation : The Thors of every domain, together in one book! As cosmic cops!

Whenever there’s trouble on Battleworld, the Thors answer the call. But a string of mysterious murders leaves some of them asking questions that may unravel all of reality! A hard-hitting Marvel Comics police drama. With hammers. Lots and lots of hammers.

Avis : alors tout d’abord, très bonne idée de la part de Marvel d’embaucher Chris Sprouse sur l’un de leurs bouquins, puisque l’artiste est l’un des plus criminellement  sous exploité de l’industrie…

Ensuite, il est bien évident que la cette mini série tie in à Secret Wars intitulée Thors est sans aucun doute l’une des plus intéressantes de tout ce boxon…Et oui, je me rends compte que malgré mes réticences à lire ces ties ins, j’en parle beaucoup depuis quelques semaines…

Il reste cependant à voir exactement ce que Jason Aaron va faire avec ce concept de milliers de Thors servant de police au service de Doom pour maintenir l’ordre au travers de Battleworld et surtout s’assurer que personne ne passe d’un domaine à un autre…

Je vois bien le côté fun  ici, avec la possibilité offerte aux scénaristes d’imaginer des versions plus dingues les unes que les autres de Thor, mais il faut qu’il y ait aussi une histoire, si possible avec des marteaux qui s’abattent sur des tas de têtes…beaucoup de bières et bien entendu de barbes…bon sur ce dernier point pour la Thor femme, ça va être un peu dur, mais avec de la volonté …

Verdict : Check It

A propos Sam 2070 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.