Guide de lecture Comics VO : semaine du 24 Juin 2015

DC COMICS

AQUAMAN #41

AQUAMAN #41Scénario : Cullen Bunn

Dessin : Trevor McCarthy

Sollicitation : Aquaman is on the run from Atlantis! The kingdom he once saved now wants him dead – and nothing will ever be the same again!

Avis : alors que le titre semblait être entre de bonnes mains avec Jeff Parker au scénario, assurant la succession de Geoff Johns, ce qui historiquement n’est jamais évident, DC a décidé cependant de secouer le petit monde du héros avec une nouvelle équipe créative et un nouveau statut quo…qui en rappelle d’autres.

C’est donc à Cullen Bunn, qui décidément est partout en ce moment, que revient la maîtrise du destin d’Aquaman alors que celui-ci a été quelque peu viré par ses concitoyens d’Atlantis et que sa relation avec Mera ne semble pas au beau fixe…

Un nouveau statut quo, qui personnellement ne m’enchante guère car il fait quelque peu redite. En effet, Aquaman poursuivi par Atlantis avec une Mera pas contente à ses trousses, cela a déjà été fait et à plusieurs reprises dans l’ancien univers DC…et surtout il n’y a pas longtemps.

De mémoire il me semble que dans les années 2000, DC avait déjà emprunté cette voie sans grand succès au final. Par ailleurs, l’état de la relation entre Arthur et Mera est un sujet d’inquiétude partagé par de nombreux fans, car cette dernière a vraiment été mise en lumière et développée ces dernières années et qu’elle ne mérite donc pas d’être massacrée…

Verdict : Check It

BATGIRL #41

BATGIRL #41Scénario : Cameron Stewart, Brendan Fletcher

Dessin :Babs Tarr

Sollicitation : There’s a new Batman in town…and that spells bad news for Barbara Gordon! She’s already got enough upheaval in her life, with her roommate Frankie in on her biggest secret…and now she’s looking to get even more involved in Batgirl’s business!

Avis : avec le nouveau statut quo qui agite la Bat-Family, voici une rencontre plus qu’attendue, surtout au vu de l’identité du nouveau Batman…Etant donné les relations passées quelque peu tendues entre le porteur de la Bat Bunny armure et la Batgirl actuelle, on peut s’attendre à une rencontre passablement explosive…

Du moins tout dépend de  la manière dont le nouveau Batman est dépeint. En effet j’ai un peu l’impression que les auteurs ne se sont pas vraiment coordonnés avec Snyder. Autant ce dernier essaye de livrer un portrait nuancé, autant les autres embrassent le côté Bat-Cop fasciste 1er… qui veut arrêter tout le monde peu importe la raison …

Espérons que les auteurs auront un peu plus de finesse ici.

Verdict : Check iT

FLASH #41

FLASH #41Scénario : Robert Venditti & Ven Jensen

Dessin : Breth Booth

Sollicitation : Professor Zoom is back, and he’s not alone! Who’s along for the ride to kill the fastest man alive? Find out here!

Avis : vais-je me remettre à lire la série Flash ? voilà toute la question qui m’agite le ciboulot alors que va sortir cet épisode qui promet le retour du pire ennemi de Flash, plus vraiment vu depuis Flashpoint…Oui, je n’oublie pas que le Reverse Flash a fait une apparition lors d’un arc précédent, mais ici nous parlons du retour de la version historique du personnage.

Déjà il va falloir faire en sorte que tout cela apparaisse cohérent avec le dit crossover et étant donné que le vilain passait l’arme à gauche au cours du machin, il faut imaginer qu’il s’agit de sa version New 52. De toute façon, je pense qu’il vaut mieux éviter de se poser des questions sur la continuité New 52…du moins quand on tient à ses cheveux et sa santé mentale.

Mais du coup quelle est son histoire avec Flash ? je comprends bien entendu l’envie des auteurs de ramener ce personnage étant donné que la série TV Flash vient de passer un an à en faire un personnage des plus charismatique et fascinant, mais étant donné que les deux auteurs n’ont pas franchement fait des merveilles chez DC jusque là, j’ai quelques doutes sur la qualité de l’arc à venir…

Verdict : Check It

GREEN LANTERN THE LOST ARMY #1

GREEN LANTERN THE LOST ARMY #1Scénario : Cullen Bunn

Dessin : Jesus Saiz

Sollicitation : Imagine waking up in a strange place where you didn’t recognize anything, and everyone you knew and loved was nowhere to be found. Now imagine that you are a Green Lantern. The rest of the Corps is missing, you don’t know where you are and there’s not a Power Battery to be found for as far as your ring can scan. Where are you? How did you get here? Those are just two of the many questions facing our heroes.

Starring John Stewart, Two-Six, Kilowog and Arisia, and featuring a surprise guest-star we promise you’ll never predict, LOST ARMY is an incredible journey of discovery, survival, morality and heartbreak. Never has the Corps been challenged in this way – and not everyone is going to make it home!

Avis : Cullen Bunn, bis repetita…à ce stade, je pense qu’il sera bientôt plus rapide de faire la liste des titres qu’il n’écrit PAS !!! avec Sinestro, le monsieur amplifie donc son emprise sur la franchise Green Lantern et a pour tâche de secouer ici les choses alors qu’il envoie tout le corps des GL dans une autre dimension.

Oui on en est là pour tenter d’innover et surtout secouer un peu les choses pour essayer d’attirer le lecteur et revigorer une franchise en perte de vitesse. Après des années de gros crossovers qui agitaient les choses, DC a compris qu’ils étaient arrivés à la fin d’une certaine logique…mais ils ne sont pas allés au bout des choses en changeant les équipes créatives de tous les titres…

Certes les choses sont un peu plus claires, avec uniquement Venditti et Bunn aux commandes…reste à voir désormais si la franchise et les titres survivantes peuvent regagner un nouvel élan, un nouveau souffle… Personnellement j’en doute un peu, même si Bunn a prouvé qu’il était capable de tirer le meilleur de pitchs merdiques…

Verdict : Check It.

JUSTICE LEAGUE 3001 #1

JUSTICE LEAGUE 3001 #1Scénario : Keith Giffen

Dessin : Howard Porter

Sollicitation : Travel even deeper into the future than before with the all-new JUSTICE LEAGUE 3001! They’ve managed to become the World’s Greatest Heroes of the 30th century, but with legions of foes gunning for them, can they stay alive long enough to see the year 3002?

Avis : voilà une série que j’aurais bien aimé continué …mais je me suis laissé débordé par les mois et les autres sorties et les épisodes se sont empilé dans un coin…Pourtant j’avais vraiment apprécié les premiers épisodes qui permettaient à Giffen et Demaitteis de s’amuser dans leur coin sans restriction avec des commentaires bien sentis sur le New 52…

Donc voilà, nouvelle chance pour moi de replonger dans ce qui reste une de mes meilleures expériences de lecture de l’année dernière. Giffen fait à mon sens partie des derniers scénaristes vraiment inventifs de l’univers DC. Contrairement à nombre d’autres, il ne se contente jamais d’aller rechercher de vieilles idées et concepts, même si certains le font très bien, et préfère constamment ajouter, créer, développer de nouveaux concepts et histoires.

Ce qui ne me donne qu’encore plus envie de voir le run des auteurs sur Justice League 3000 débarquer en France tout comme leur prestation, en compagnie du très bon Kevin Maguire sur les titres justice League dans les années 80/90…Allez Urban !!!!

Verdict : BUY

SUPERMAN #41

SUPERMAN #41Scénario :  Gene Luen Yang

Dessin : John Romita Jr

Sollicitation : The epic new storyline « TRUTH » continues with the debut of the amazing new creative team of new writer Gene Luen Yang (American Born Chinese) and continuing artists John Romita Jr. and Klaus Janson! What will happen when the big secret is revealed?

Avis : outre le bouleversement important connu par le statut quo qui a vu, rappelons le, l’identité secrète de Superman révélée au moment où ses pouvoirs sont au plus bas (bien que de ce point de vue son niveau actuel soit assez peu clair…), le titre Superman connaît un autre gros changement avec l’arrivée d’un nouvel auteur.

DC organise donc la transition de Geoff Johns, qui n’aura au final assuré que quelques épisodes, vers Gene Luen Yang, relatif nouveau venu essentiellement auteur de graphic novels jusque là. Donc il connaît le langage comics, mais c’est là sa première vraie incursion dans le mainstream.

Il commence avec un numéro passablement important, puisque ce numéro est censé expliquer les circonstances dans lesquelles Superman a été outé. En effet on sait que Lois Lane est responsable, mais dans le dernier épisode de Batman/Superman, elle indiquait qu’il savait qu’elle n’avait pas le choix.

Ce qui laisse entendre une contrainte/menace extérieure dont nous ne savons rien pour l’instant. Il reste donc beaucoup à expliquer et surtout développer un peu la nouvelle direction prise par la franchise.

Verdict : Check It

WE ARE ROBIN #1

WE ARE ROBIN #1Scénario : Lee Bermejo

Dessin :  Rob Haynes, Khary Randolph

Sollicitation : Spinning out of the pages of BATMAN! The teenagers of Gotham City have adopted the « R » and made it their own. A new Robin? No, HUNDREDS of new Robins! Don’t miss the start of this new series from rising star writer Lee Bermejo (JOKER, SUICIDERS), who also provides the covers!

Avis :  nouveau projet lancé par DC dans la ligne Batman…un nouveau projet qui personnellement me fait craindre un peu le pire, avec ce qui semble être une bande de gamins adoptant en groupe l’identité de Robin…

Je ne vois pas trop ce que DC ou Lee Bermejo veulent faire avec ce machin, et le concept me semble personnellement casse-gueule, avec grand risque de fracture grave…Mais bon comme d’habitude, on ne va pas descendre un bouquin avant de l’avoir lu…

Verdict : Check It

IMAGE COMICS

8HOUSE ARCLIGHT #1

8HOUSE ARCLIGHT #1Scénario : Brendam Graham

Dessin : Marian Churchland

Sollicitation : A lady of the blood house has had her mind trapped in a strange alien root-body. She’s hiding on the outskirts of her kingdom until she learns that the alien monster pretending to be her has returned.

The first issue of a shared fantasy universe. Sharp genderqueer knights, blood magic, music, dancing, and a goose.

Avis : Brendam Graham revient avec un nouveau titre alors que l’on attend toujours qu’il nous livre la conclusion de son run sur Prophet, avec la mini intitulée Earthwar si ma mémoire est bonne, la série qui l’a réellement révélé.

Auteur de plusieurs mini séries auparavant, c’est vraiment ce dernier projet qui a imposé la voix de cet auteur bourré d’idées, d’une créativité presque sans égale dans le marché actuel et surtout farouchement indépendant.

Si l’on peut regretter qu’il n’ait pas encore achevé Prophet (oui vous allez m’entendre me plaindre de cela à plusieurs reprises), on ne peut qu’accueillir avec bienveillance son nouveau projet qui s’annonce aussi comme le plus ambitieux à ce jour.

Avec ce premier épisode il pose la première pierre de ce qui est censé être un univers partagé avec d’autres auteurs ! nous allons donc voir une série de scénaristes et dessinateurs s’atteler dans les prochains mois à raconter une histoire dans le  genre fantasy…

Vous voyez pourquoi je suis d’autant plus attiré par le titre…Je suis ravi de voir que ce genre se développe peu à peu chez Image où la SF est un peu trop prédominante à mon goût. Et pas dans le sens « je n’aime pas la SF », car j’aime beaucoup le genre, mais dans le sens : ils ne font plus que ça !

Verdict : BUY

LEGACY OF LUTHER STRODE #2

LEGACY OF LUTHER STRODE #2Scénario : Justin Jordan

Dessin : Tradd Moore

Sollicitation : With the help of Delilah, Luther and Petra have tracked the cult to Russia, where they have to confront their deadliest foe yet…the Gardener!

Avis : suite de l’excellente et surtout dernière mini série située dans l’univers de Luther Strode. Et une chose est certaine en tout cas : les auteurs n’ont rien perdu de leur mordant et de leur énergie au cours des quelques années qui se sont écoulées depuis la précédente mini série !!!

On a bien senti à la lecture du premier épisode que les auteurs étaient d’une part ravis de revenir sur ce titre et d’autre part qu’ils avaient un besoin impérieux de se lâcher après quelques temps passés chez DC et Marvel à faire du super-héros traditionnel…

Beaucoup de choses sont en tout cas attendues de cette dernière mini, notamment la résolution des derniers mystères demeurant autour du pouvoir de Luther Strode et de toute la mythologie installée par les auteurs qui semble remonter à plusieurs milliers d’années…

Verdict : BUY !!!

MARVEL COMICS

AGE OF ULTRON VS MARVEL ZOMBIES #1

AGE OF ULTRON VS MARVEL ZOMBIES #1Scénario : James Robinson

Dessin :  Steve Pugh, Ron Garney

Sollicitation : THE ULTIMATE DEATH SENTENCE IN BATTLEWORLD There’s a place that’s so dangerous it’s walled off from the rest of BATTLEWORLD……where WILD ZOMBIES feast on those who’ve been banished for crimes against the state….where cold, mechanical ULTRONS destroy anything that’s human.Pity those who get caught between the two, for their death WON’T be fast and painless!

Avis : bon soyons honnêtes une minute avec nous mêmes, et moi le premier. Ce n’est pas pour sa valeur intellectuelle que je cite le titre.

De manière évidente, ce titre ne traitera point, dans une parabole fine et bien pensée, de la déshumanisation dans les sociétés de consommation où l’individu est écrasé et son cerveau réduit en une gélatine bien molle uniquement tournée vers le fait d’acheter toujours plus de merdes …

Point ne sera abordé également lz sujet hautement sensible et en plein développement des relations entre humains et des intelligences artificielles ayant développé une conscience. Non pour cela je vous conseillerai plutôt l’excellente série TV Person of Interest, une des meilleures plongées dans l’avenir des IA développées ces dernières années.

Non, cette mini n’a pas de telles ambitions. De manière évidente ici, le seul objectif est de mettre en scène des XXX de zombies en train de se foutre sur la gueule avec des XXX de robots psychopathes à tendance génocidaire. Bien entendu, on pourrait argumenter que détruire des morts vivants est contraire à l’éthique personnelle d’Ultron, dont l’attention est surtout tournée vers la destruction des êtres humains bien vivants.

Mais on se contentera de le voir arracher des tripes en décomposition et de trancher des têtes à coups de blasters sur 5 ou 6 épisodes…Parce qu’il ne faut pas se refuser les plaisirs simples que la vie vous offre.

Verdict : Check It

E IS FOR EXTINCTION #1

E IS FOR EXTINCTION #1Scénario : Chris Burhnam

Dessin : Ramon Villalobos

Sollicitation : What happens when mutants prove they really are Homo SUPERIOR?

What will happen to the X-Men when they fight for a world that wants to be them, rather than hate and fears them?  And what exactly is Magneto doing running the Xavier institute??

Avis : la vache, cela fait-il vraiment 15 ans que E is for extinction est sorti ? je me fais donc très vieux, car j’ai encore en mémoire le moment où j’ai acheté l’exemplaire et quand j’ai commencé à le lire…

Pour ceux qui auraient raté cette belle époque…après s’être perdu un temps dans les méandres Marveliennes post faillite, Joe Quesada nouveau maître à bord avait eu la très bonne idée de donner les mutants à un certain Grant Morrison…un petit jeune en somme sans grand expérience…

En quelques épisodes, il bouscula complètement la sphère mutante, la modernisa et annonça ce que serait la prochaine décennie dans les comics (on a même un petit commentaire, de comment les nerds, geeks et autres reclus sociaux vont prendre le pouvoir dans l’entertainment..).

Morrison au cours de son premier arc renverse la table et installe nombre d’intrigues pour remplacer celles étirées sur des années qui ont occupé la franchise au cours de la dernière décennie et qui sont désormais à bout de souffle. La thématique de fond, comme je je l’ai déjà dit assez souvent, de tout ce run est l’évolution, tant pour  les personnages que le statut quo qui vont passer au travers de 3 années très étranges…

Cependant, le fait est que Morrison a dit son histoire et il a l’a bien fait, donc quel besoin de le revisiter maintenant ? et il devient particulièrement ironique (voire symbolique sur l’état actuel de Marvel) de voir cette histoire pillée quand on sait qu’une des grandes idées derrière le travail de Morrison était justement le jeune contre le vieux, la nouveauté contre le recyclé…

Verdict : mmmm Check It mais tout petit,…allez plutôt relire l’original.

UNCANNY AVENGERS #5

UNCANNY AVENGERS #5Scénario : Rick Remender

Dessin : Daniel Acuña

Sollicitation : The truth that will shatter the Scarlet Witch and Quicksilver.War between the Low and High Evolutionary. An Avenger has to choose between his friends and a perfect future.

Avis : conclusion rapide et apparemment sans grande gloire de ce second volume de Uncanny Avengers, qui malgré sa qualité (personnellement j’ai vraiment aimé) est passé relativement inaperçu, éclipsé de toute évidence par les titres Avengers et Secret Wars.

Ce second volume souffre d’un second défaut, qui cette fois est bien de sa faute…la gestion de l’affaire Wanda/Pietro/Magneto. Dans Axis, Remender remettait en question la filiation des personnages avec le maître du magnétisme.

Dans l’épisode 4 de UA, il semble qu’il ait apporté la réponse définitive sur le sujet…Marvel ne cesse de répéter qu’il voulait ici raconter une histoire…ouais, ben cette histoire pue du XXX. Le fait est que je vois pas mal de lecteurs monter au créneau sur le sujet pour démonter le machin et son manque d’intérêt total…

Le machin fait vraiment astuce forcée pour faire en sorte que Scarlet Witch et Quicksilver ne soient plus considérés comme des mutants alors que cela fait 50 ans qu’ils sont reconnus comme tels…Apparemment durant tout ce temps, personne n’a songé à faire un test ADN…

Il faut espérer que cette conclusion permettra de laisser planer le doute et laissera la porte ouverte pour que le machin puisse être sauvé. Il serait en effet dommage que cet élément vienne gâcher un arc qui dans l’ensemble s’est montré très efficace.

Verdict : Check It

A propos Sam 2066 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.