Guide de lecture Comics VO : semaine du 21 octobre 2015

DARK HORSE COMICS

STEAM MAN #1

STEAM MAN #1Prix :  $3.99

Scénario : Mark Alan Miller & Joe R. Lansdale

Dessin :Piotr Kowalski

Sollicitation : The Old West, but not as we know it. Giant steam-powered robots are created to take down invading Martians and armies of killer albino apes in an all-out brawl. The Steam Man, a giant metal man operated by a team of monster hunters, seems to have the town protected and the West under control, until a crazed and powerful vampire comes to town to bring forth the apocalypse!

Cowritten by Joe R. Lansdale (Cold in July) and beautifully illustrated by Piotr Kowalski (Sex). “A crazy wild-west premise with some beautiful art by Piotr Kowalski that blends multiple genres.”—Bloody Disgusting

Avis : du  steam punck mélangé avec du western ??? quand je vous disais que nous vivions une époque créative sans pareille dans l’histoire du comic-book, puisque de plus en plus l’essor du creator owned permet à des pitch de plus en plus dingues de sortir des placards obscures d’esprits dérangés !

Je ne connais pas vraiment l’équipe créative, mais l’idée de départ me séduit réellement, même si l’usage d’un vampire est désormais un peu quelconque (oui mais dans un western !!!). On voit en outre que Dark Horse fait une fois de plus son possible pour vraiment se renouveler après des année à s’être appuyé principalement sur les titres à licences.

Des robots tournant à la vapeur, des monstres, des vampires, du western, je pense que si l’ensemble des ingrédients sont bien maniés, nous avons là une série vraiment fun à lire en perspective !

Verdict :  Check It

DC COMICS

CLEAN ROOM #1

CLEAN ROOM #1Prix :  $3.99

Scénario : Gail Simone

Dessin : JON DAVIS-HUNT

Sollicitation : It’s the start of the first Vertigo series from fan-favorite writer Gail Simone, with 2000AD artist Jon Davis-Hunt! Astrid Mueller is the enigmatic and compelling guru of a giant self-help organization—a devastatingly powerful figure in the industry between psychology and religion. Journalist Chloe Pierce’s fiancé decided to pick up Astrid’s book, and within three months he was dead. Something in Astrid Mueller’s book made Philip blow his brains out all over Chloe’s new kitchen.

Now Chloe is on a mission to find out who Astrid Mueller really is. What is this Clean Room she’s been hearing about where your deepest fear and worst moments are revealed? Chloe intends to immerse herself in the Clean Room and wreak havoc on Astrid’s empire.

Avis : une nouvelle semaine = une nouvelle série Vertigo, alors que le label poursuit son retour sur le devant de la scène avec un titre de nouveau porté par un nom relativement célèbre. Bien que Gail Simone ait multiplié les boulots en dehors de DC ces derniers temps, n’ayant sans doute pas apprécié la manière dont on l’avait éjecté de Batgirl, elle a peu fait de creator owned.

Ensuite, il faut voir l’intérêt du bouquin en lui-même et autant le dire, le pitch présenté dans la sollicitation n’a pour moi pas grand chose d’attrayant, avec une enquête sur une sorte de secte…mouais…A voir si Simone reste dans le réalisme chiant, ou amène des éléments de fantastique dans son mystère.

Verdict : Check It

JUSTICE LEAGUE #45

JUSTICE LEAGUE #45Prix :  $3.99

Scénario : Geoff Johns

Dessin : Francis Manapul

Sollicitation : The critically acclaimed “Darkseid War” continues as the second wave of war begins with “Darkseid War: Gods and Men”! Writer Geoff Johns is joined by superstar artist Francis Manapul for this special issue featuring the all-new, all-powerful Justice League! In the aftermath of the cataclysmic events of JUSTICE LEAGUE #44, members of the League have gained great power —the power of Gods!— but at a great price. And that price may be their destruction, unless Wonder Woman and Mister Miracle can help the League escape the curse of the New Gods and hold on to their humanity.

Avis : suite de l’épique Darkseid War…mais sans Jason Fabok pendant quelques mois pour cause de paternité récente…Il semblerait que les bambins réclament de l’attention ! qui l’aurait cru ! du coup Geoff Johns retrouve son compère de Flash, Francis Manapul, qui heureusement pour nous ne touchera pas au scénario qui demeurera la chasse gardée de Johns.

D’ailleurs, si l’on regarde les prochains projets de Manapul, on se rend compte qu’il reste loin de toute implication dans le scénario…Au vu de ses dernières prestations sur Flash et Detective Comics, on peut penser qu’il a compris que l’on ne peut pas aisément passer de dessinateur à scénariste aussi facilement…Tout le monde n’est pas John Byrne…

Quand on au fond, Johns va apparemment recentrer cet épisode sur les membres de la ligue un peu relégués au rang de sectateurs lors de l’affrontement Anti-Monitor/Darkseid. Sauf que désormais plusieurs d’entre eux ont effectivement des pouvoirs de dieux…et il est temps d’en explorer les conséquences.

L’idée de Johns est de ce point de vue totalement raccord avec une série comme la Justice League, étant donné que l’on a souvent comparé sa composition la plus iconique de l’équipe comme un panthéon de nouveaux dieux. Johns reprend cette idée historique à son compte ici de manière fort maligne alors que des dieux vivants ont décidé de se livrer une guerre sans partage sur Terre.

Verdict : BUY

TITANS HUNT #1

TITANS HUNT #1Prix :  $3.99

Scénario : DAN ABNETT

Dessin : PAULO SIQUEIRA

Sollicitation :CONVERGENCE is over, but the ripples are still being felt, especially by a young precog named Lilith. What are these visions she’s having of a Teen Titans team the world never knew? And why does she feel compelled to seek out Dick Grayson, Roy Harper, Donna Troy and an Atlantean named Garth and warn them that something dark and sinister is coming after them? Who are Mal, Gnarrk, Hank Hall and Dawn Granger, and what is their connection to the others—and to the fate of every soul on Earth? This is the Secret History of the TEEN TITANS!

Avis : Dan Abnett récupère un boulot peu enviable ici, à savoir : remettre de l’ordre dans la continuité désormais complètement bordélique des Teen Titans, un des concepts qui a le plus souffert au moment du relaunch du New 52. Ce qui est un gâchis de grande ampleur étant donné l’importance de l’équipe pour DC à une certaine époque.

Au début des années 80, DC était créativement à un tournant avec des titres et des personnages à bout de souffle. De Superman, à Batman en oubliant pas Flash ou Green Lantern, tout ce petit monde avait un mal de chien à se réinventer et surtout à capter l’attention du public.

De ce point de vue le Teen Ttans de Wolfman et Perez est à l’époque d’une importance capitale car outre le fait de représenter le titre le plus vendeur de DC en cette période difficile, il est aussi la preuve que DC peut et doit se moderniser. Ce n’est pas un hasard si c’est cette même équipe créative qui par la suite rebootera l’univers DC avec le premier Crisis…

Par la suite, le titre  il est vrai a quelque peu périclité, incapable de se renouveler, là où chez Marvel, Chris Claremont sur les X-Men n’hésitait pas à tout faire péter,( renouvellement des membres, relocalisation de l’équipe, dispersion des personnages à travers le globe… et j’en passe et des meilleures…) pour justement éviter de commencer à tourner en rond.

Depuis lors, la série n’est jamais parvenue à regagner son aura d’autrefois. Il y a bien eu quelques tentatives au fil des années, mais la seule réellement réussie fut celle de Geoff Johns …qui ne dura pas plus de deux ans malheureusement (oh, je sais qu’il est resté plus longtemps, mais seules les deux premières années sont bonnes selon moi…).

Bonne chance donc au très talentueux Dan Abnett qui doit désormais remettre de l’ordre dans tout ce merdier, alors que l’équipe n’est même plus censée avoir existé dans l’univers DC avant d’avoir été formé par Tim Drake…

Verdict :  Check It

IDW PUBLISHING

BACK TO THE FUTURE #1

BACK TO THE FUTURE #1Prix :  $3.99

Scénario : Bob Gale, John Barber & Erik Burnham

Dessin : Brent Schoonover

Sollicitation : « Untold Tales and Alternate Timelines, » Part 1: Back to the Future creator/screenwriter Bob Gale returns with all-new tales from the twisting and turning timeline that made Back to the Future a, well… timelesspop-culture phenomenon! Take a trip back to 1985 and be there when Doc Brown and Marty McFly first meet, and then jump even farther back, to 1945, to witness Doc’s involvement in the super-secret Manhattan Project!

Avis : demain, mercredi, nous serons le 21 octobre 2015…une date très particulière pour tous ceux qui ont maté et aimé Back to the Future 2…Une constatation qui s’accompagne en général de l’exclamation suivante “mais XXX où est mon XXX de hoverboard !!!”…et on y est presque d’après les dernières informations révélées…

Grâce au dieu des comics, que ton règne soit long et prospère, le 21 octobre 2015 tombe donc un mercredi, et il est bien évident que la compagnie qui gagnerait les droits comics de la franchise ne passerait pas à côté de cette occasion.

Pour l’occasion, Bob Gale, qui a participé au scénario et la production de la trilogie mythique supervise le bouquin (oui c’est ça Bob, après ton travail sur Spider-Man, reste très loin des comic-books…) et apporte donc une certain caution à ces épisodes, puisqu’il a toujours fait attention à superviser tous les produits dérivés sortis au fil des années

Verdict : Check It

IMAGE COMICS

INVINCIBLE #124

INVINCIBLE #124Prix :  $2.99

Scénario : Robert Kirkman

Dessin : Ryan Ottley

Sollicitation : This one is big, folks. We’re going back to square one. Mark suddenly finds himself without powers. BACK HOME…but aware of everything he’s lived through. What does he change, who can he save…and how will he deal with his father now that he’s knows what’s coming?

Avis : nous y voici donc l’arc tant redouté !!! nous avons assisté à la mise en place de cette histoire singulière, qui voit l’esprit adulte de Mark Grayson avec tous ses souvenirs de ces dernières années…renvoyé dans son corps ado sans pouvoirs, dans le dernier épisode de la série…

Mais est-ce vraiment ce que nous avons lu ? car la mise en scène de Kirkman et Ottley était assez…légère dirons nous, et laissez pas mal la place à l’interprétation. A mon avis, je vois plus Mark prisonnier de la bestiole vu dans le dernier épisode qui lui fait vivre un rêve le temps de le bouffer…

Je dois bien dire que j’ai été assez déçu par la voie choisie par Kirkman sans grande surprise ni beaucoup de tension…tout cela pour un arc assez court, puisqu’il ne comptera que 3 numéros. Une longueur qui ne fait que confirmer selon moi l’hypothèse rêve gourmet …

A voir, cela sera bien évidemment sympa de retrouver les premières heures de la série, mais il faut bien avouer que ce qui m’a vraiment plu dans le titre ces derniers temps est de voir la vie du héros avancer (devenir père, s’installer) sans que je ressente vraiment de nostalgie particulière pour les premières années…

Verdict : BUY

MARVEL COMICS

AMAZING SPIDER-MAN #2

AMAZING SPIDER-MAN #2Prix :  $3.99

Scénario : Dan Slott

Dessin :  Giuseppe Camuncoli

Sollicitation : Spider-Man has gone global! Parker Industries is more successful than ever, with offices in New York, Shanghai, London and San Francisco and Peter Parker is racking up the frequent flyer miles with his « bodyguard » Spider-Man in tow, of course. But success breeds enemies and a reinvigorated Zodiac have also widened their scope to threaten the whole world. Join Dan Slott and Giuseppe Camuncoli as they take Spider-Man to the next level! This huge first issue also includes stories featuring Silk, Spidey 2099, Spider-Woman and much more!

Avis : suite de la nouvelle série Amazing Spider-Man version dixit Dan Slott lui-même “Tony Stark du pauvre, avec braguette ouverte devant le monde entier en bonus exclusif !”. Vous savez quoi ? ben vous savez quoi ? je dois vous avouer que pour la première fois depuis longtemps en lisant le premier numéro de ce je ne sais plus combientième relaunch : j’ai ri !!! je me suis marré ! bref j’ai passé un bon moment de lecture !!!

A la base, je suis déjà assez preneur de ne pas lire une énième histoire où Peter Parker échoue dans tout, est un gros minable qui vit encore chez une tantine perpétuellement à l’agonie mais qui a une vie sexuelle plus épanouie que celle de son jeunot de neveu (je viens de ruiner toute votre vie sexuelle avec cette image,  là hein ?).

Ce que nous offre Slott ici est tout simplement un Peter Parker qui recommence à évoluer. Pour la première fois, Marvel peut en effet laisser libre court à la vie de son Spider-Man…puisqu’elle en a plusieurs populaires sous la main. Avec Miles Morales, la maison de l’idée sur exploitée dispose enfin de ce dont ’elle rêve  dans ses songes les plus mouillés depuis des décennies : avoir de nouveau un Spidey ado au lycée fauché avec qui toute est à faire…

Bref, du coup, notre Peter national est désormais libre d’évoluer à nouveau et d’aller dans le grand bain…

Verdict : BUY

ASTONISHING ANT-MAN #1

ASTONISHING ANT-MAN #1Prix : $3.99

Scénario : Nick Spencer

Dessin : Ramon Rosanas

Sollicitation : Scott Lang was a down-on-his-luck, divorced ex-con — until he stole renowned scientist and super hero Hank Pym’s size-altering technology in the hopes of saving his daughter’s life. Through that act of doing wrong for the right reasons, Scott inadvertently learned how to be a hero himself. With Pym’s blessing and his daughter Cassie at his side, he became… The Astonishing Ant-Man! But when a curveball upends Scott’s life, will he continue to be a hero, or will he return to his former life of crime?

Avis : un peu les mêmes remarques que pour Captain America la semaine dernière…en pire cette fois ! puisque outre le fait que ce que produit Spencer chez Marvel ne me plaît guère…je n’ai strictement rien à battre du personnage d’Ant-Man ! je ne peux donc même pas donner un avis critique, puisque fondamentalement, mon dernier gaz bien odorant a plus d’intérêt sur la durée que cette série…du moins pour moi ! Le fait est que pas mal de gens ont apprécié le premier volume de cette version du personnage…

Verdict : Check It pour ceux qui aiment cette approche du personnage…

INVINCIBLE IRON MAN #2

INVINCIBLE IRON MAN #2Prix :  $3.99

Scénario : Brian Michael Bendis

Dessin : David Marquez

Sollicitation : Exploding out of the pages of SECRET WARS, one of the most popular super heroes in the world gets a gigantic new series. From the creators that brought you ULTIMATE SPIDER-MAN comes new armor, new supporting cast, new villains and a new purpose that is going to tear itself across the entire Marvel Universe and beyond. With a shocker of a last page that will have everyone talking and the return of one of Tony’s biggest nemeses, you will not want to miss this!! Also, who are Tony’s biological parents? The quest begins here!

Avis :  euhhhh, est-ce juste moi ou Brian Michael Bendis semble-t-il bien décidé à entuber Jonathan Hickman au loin et aussi profond qu’il est humainement possible d’enfoncer quelque chose dans le corps d’un autre être humain?

Je pose la question car le monsieur est apparemment résolu à spoiler autant qu’il le peut dans tout ce qu’il écrit la conclusion de Secret Wars ! tout cela avec la bénédiction de Marvel, qui n’en a de toute évidence plus rien à foutre tant d’Hickman (qui est sur le départ) que de Secret Wars…

Ainsi, il y a deux semaines la dernière page d’Invincible Iron Man 1 révélait le devenir d’un des personnages clés de Secret Wars (on pourrait même dire LE personnage clé) sans la moindre vergogne…et la semaine dernière…et bien vous avez lu Old Man Logan 5 ? A ce stade, je pense que l’on peut parler de “jmenfoutisme” complet de la part de Marvel et d’un bon gros fist fucking de la part de Bendis …

Tout cela pour une série Iron Man…correcte ? au mieux, sympathique mais sans plus. Je reste assez réservé sur le design de l’armure et le contenu du scénario est pour le moment passablement léger (et plus concentré sur le fait de pointer un doigt d’honneur aux X-Men + enfoncer le dit doigt dans  Hickman…).

Bref, pour le moment, cela n’a rien d’une lecture indispensable..et ne nous voilons pas la face, on sait que Bendis va se XXX dessus …

Verdict : Check It

KARNAK #1

KARNAK #1Prix : $3.99

Scénario : Warren Ellis

Dessin : Gerardo Zaffino

Sollicitation : « My curse is that I see the flaw in all things. Systems. Philosophies. Structures. People. Everything. Never forget who I am. I am Karnak of the Inhumans. » You may not know who Karnak is now, but you will when Warren Ellis (MOON KNIGHT, Planetary) and Gerardo Zaffino are done with you. Phil Coulson goes to Karnak to help with a SHIELD case with Inhuman implications and what he’s going to find will terrify you.

Avis : sans doute le bouquin que personne ne s’attendait à voir sortir un jour…et qui avec Warren Ellis au scénario gagne un attrait immédiat !!! oh certes, je ne me fais guère d’illusion sur la longueur du run du scénariste sur le titre, s’il fait déjà 6 épisodes, on pourra s’estimer heureux et je doute qu’un autre auteur soit capable de soutenir le titre au delà…

Mais pendant ces 6 épisodes, on peut s’attendre à voir Ellis exploiter les capacités particulièrement originales de Karnak de manière toujours innovantes que ce soit dans le scénario où la représentation visuelle (au travers des indications données à son artiste). Ensuite, il faudra voir quel type de narration il a adopté pour cette série. Sur Moon Knight il avait privilégié les histoires en un seul numéro. Mais sur ses séries personnelles récentes, il a choisi un type de narration complètement différente.

Bien entendu, c’est THE série à ne pas rater cette semaine, parce que c’est du Ellis qui va pouvoir se faire plaisir et que donc c’est immanquable.

Verdict : BUY

UNCANNY INHUMANS #1

UNCANNY INHUMANS #1Prix :  $4.99

Scénario : Charles Soule

Dessin : Steve Mcniven

Sollicitation : Meet the Uncanny Inhumans. Medusa! Black Bolt! Triton! Reader! Human Torch?! Beast?! It’s eight months later and everything is different for the Inhumans. Medusa and Johnny Storm are an item. Black Bolt is running covert missions of his own. And something so big happened between the Inhumans and the X-Men that Beast is now on the side of the Inhumans. And if that’s not enough, the most dangerous villain throughout Marvel’s history is against them — Kang The Conqueror.

Avis : ou la nouvelle tentative de Marvel pour imposer les Inhumains comme une franchise viable aux lecteurs ! après le démarrage relativement foireux du précédent volume, qui avait connu presque un an de retard au lancement, puis des reports successifs dans la sortie des premiers épisodes, avec en plus des problèmes pour choisir le scénariste pour le titre, puis un nouvel artiste régulier…Bref, à peu près toutes les merdes possibles et imaginables sont intervenues à un moment ou à un autre !!! (je crois que pour l’instant, ils ont tout juste échapper à la météorite tombant sur le bureau du staff edito au moment où ils reçoivent les planches…)

Cette fois l’éditeur a eu le temps de stocker quelques épisodes d’avance, pour que même Steve McNiven, très doué mais avec une sale habitude d’avoir des retards également, puisse tenir les délais. De fait sa seule présence à la partie graphique est un signal clair que Marvel met le paquet pour attirer le lecteur…un constat renforcé par la place accordée par l’éditeur à ces personnages.

De fait, si Marvel se défend de vouloir remplacer les X-Men par les Inhumains, les faits sont têtus et disent une histoire très différente. On voit que les titres Inhumains se multiplient alors que les titres X diminuent. Que les histoires des inhumains pompent allègrement chez les mutants…que ces derniers sont désormais victimes des brumes tératogènes et sont de nouveau en voie de disparition…

Bref, pour le lecteur lambda, ce qu’il voit est la montée en puissance forcée par Marvel des Inhumains et la relégation des mutants en seconde division. Une relégation d’autant plus facile, que cela fait un moment que les X-Men sont créativement quelque peu à sec. On peut ainsi facilement compter sur les doigts d’une main les bons runs qui ont pris place au cours des 15 dernières années, pour faire simple : les X-Men de Morrison, de Whedon, le X-Force de Remender et le X-Factor de Peter David.

Et le fait est qu’aucun d’entre eux n’a pu ou su assumer son rôle de titre leader, qui irrigue le reste de la franchise (à l’image d’un Claremont dans les années 80, de Lobdell et NIcieza dans les années 90…ou même d’un Snyder sur Batman ces dernières années). Une erreur que Marvel ne reproduit pas avec les Inhumains où Charles Soule est le scénariste en chef, maître des désormais deux séries autour de ces personnages…

De mon côté je dois bien avouer…mon indifférence par rapport à ces séries…les Inhumains sont un concept sympa, mais de là à porter toute une franchise, je pense que cela est trop et a participé à l’échec des précédentes tentatives de Marvel. A voir si cela prendra plus auprès du public cette fois. Je ne doute pas que les premiers numéros seront un succès…mais au delà ?

Verdict : Check It pour ceux que ça intéresse – A moi mes X-Men !!! et non je ne suis pas parano, pourquoi vous apportez cette camisole, non, on ne me fera pas taire, à bas les complots anti-mutants !!!

A propos Sam 2120 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

14 Comments

  1. Pas d’accord pour Bendis et les spoils sur SW.
    C’est Secret Wars qui sort avec d’énormes retards, Bendis lui a rendu ses scripts en temps et heure.

  2. Brillant le passage sur la vie sexuelle de May plus épanouie que celle de son neveu ! Je n’y avais jamais pensé comme cela !!!!

  3. Coucou, Sam.
    J’aime bien tes chroniques, même si parfois je me rends compte que nous avons des goûts opposés.
    Mais un truc me laisse profondément perplexe : pourquoi mettre un « buy », un « pass » ou un « check it » sur des revues que tu n’as pas encore lu ?

    • Bonjour,
      Tant mieux si tu n’as pas les mêmes goûts que moi ! nous avons tous notre propre approche du médium et des choses que nous apprécions et détestons et mes chroniques n’engagent bien évidemment que moi.
      C’est justement le débat avec des opinions autour des bouquins qui est passionnant.

      Quant aux verdicts que tu cites, il s’agit avant tout de suggestion basé sur plusieurs facteurs :
      – pour les séries en cours, la qualité des épisodes précédents, de la sollicitation du numéro, de l’équipe créative
      – pour les nouvelles séries, de mes attentes au vu de l’équipe créative et du pitch.

      En gros un Pass pour les séries qui s’annoncent bien pourries
      Un Check It quand je suis au moins curieux et/ou que les épisodes précédents étaient sympa.
      Un Buy quand je suis fan de l’équipe créative et/ou quand les épisodes précédents se sont révélés très bons.

  4. D’accord, je comprends ton système, basé sur le numéro précédent. Cela dit, cette façon de noter, par nature, restera hasardeuse, puisque soumise forcément à tout un tas de surprises, non ?
    Puis quid des premiers numéros ?
    Puis virtuellement, tous ces numéros ne sont-ils pas de toute façon des check-it ?
    A ce moment là, ne vaut-il pas utiliser une notation de type « Potentiel » d’une valeur de 1 à 10, par exemple ?
    Puis, Ingrid , est-ce que tu baises ?

    De toute façon, mis à part la notation, continue ce que tu fais, ta rubrique est excellente, et comme je te l’ai déjà dit, même si il arrive souvent que mon avis soit aux antipodes du tiens, tu sais bien décrire et détailler une revue.

    Bisous baveux !

  5. Aaah Bendis… je dois dire que c’est un auteur qui me fascine ^^ . Je trouve que ce qu’il a écrit de récent (son run sur All New X-Men et GOTG) n’est vraiment pas consistant et audacieux pour accrocher le lecteur, à contrario de ce qu’il a pu écrire sur du Daredevil ou bien sur Alias. D’ailleurs, Sam, quels sont tes ressenties face à ces deux productions globalement très appréciées par les lecteurs?

    Concernant le Invincible Iron Man, j’ai trouvé le numéro 1 plutôt sympatoche mais pas excitant non plus (à part le cliff de fin qui a fait effet sur moi, malgrès le fait qu’il spoil SW)… Je trouve que le manque d’intensité, de coup de fouet est redondant chez Bendis, ce qui est dommage car je le trouve habile niveau des dialogues (surtout dans DD et Alias). Bref, j’irai tout de même jeter un coup d’oeil aux numéros suivants!

    • En fait il faut diviser les travaux de Bendis en deux catégories :les séries d’équipe et les séries solo.
      Si tu prends ses séries de personnages solo : USM, Daredevil, Alias, ou même ses creator owned comme Scarlet ou Powers où il y a juste deux personnages en tête d’affiche, tu te rends compte que tu as ses meilleurs travaux là dessus.

      Bendis ne se chie vraiment dessus que sur le séries d’équipe car très clairement IL NE SAIT PAS LES ECRIRE !!! il continue de les écrire comme des séries solo, avec un ou deux personnages développés et le reste fait tapisserie. Cela a été particulièrement évident sur sa prestation sur les X-Men où grosso modo les seuls personnages développés furent la jeune Jean Grey et Cyclope adultes…

  6. Invincible Iron Man #2 lu et ça reste sympatoche sans être extra… En résumé:
    -Les dessins de Marquez sont toujours aussi géniaux!
    -L’histoire concocté par Bendis avance… mais assez lentement…
    -Le caractère enfantin (je voulais placer le mot puéril à vrai dire) de Tony n’est pas ce que je préfère, bon après y a une volonté de collé à la figure du MCU mais on constate que c’est pas le Tony de New Avengers d’Hickman.

    Si je devais noter ce numéro, je mettrais un 7/10 (6,5 sans la prestation très propre de Marquez) => un check it pour moi ^^

    • Karnak #1 également lu et ça annonce du tout bon! En soi, le numéro est intéressant mais reste qu’une introduction qui poses les bases concernant l’intrigue et le personnage. En résumé:
      -Karnak à l’air d’être un personnage badass (et plutôt… étrange)!
      -Les dessins sont bons mais sur certaines planches, les décors sont presque inexistants.
      -Ça se lit assez vite et annonce un numéro 2 riche en combats avec un Karnak en mode badass!

      Pour ce numéro intéressant et satisfaisant je dirai un check-it, mais sur la longueur je pense que le run de Ellis sera un buy!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.