Guide de lecture Comics VO : semaine du 19 juillet 2017

DC COMICS

AQUAMAN #26

aquaman26Prix : $3.99

Scénario : Dan Abnett

Dessin : Stjepan Sejic

Sollicitation : « Underworld, » part two! Enraged by rumors of Arthur’s survival in the slums of Atlantis, the ruthless King Rath orders the use of ancient Atlantean techno-magic to track down the Aquaman at all costs! But the ex-king Arthur can’t hide for long when his fate collides with that of a mysterious young woman on the run from Rath’s own secret police. Her name: Dolphin.

Avis : oui, oui, ohhhh ouiiiiii !!!! alors que j’ai de plus en plus de doutes sur les scénarios de Dan Abnett sur Titans (les derniers numéros ne volaient pas haut…), il se rattrape assez bien sur Aquaman…du moins j’en ai l’impression puisque j’avais arrêté de le lire depuis un certain temps déjà avant l’arrivée du magique, extra-ordinaire, inimitable Stjepan Sejic qui a su donner à la nouvelle direction générale impulsée dans le numéro 25 toute la puissance nécessaire pour soutenir le script du scénariste.

Une direction globalement classique alors qu’Arthur a été détrôné pour la 589e fois et bien évidemment en cette période politique …tendue remplacée par un conservateur violent et populiste. Oui, Dan Abnett est allé chercher son inspiration très loin…Bon, vous me direz le modèle réel est déjà une parodie de président…mais évitons de faire de la politique étant donné qu’en ce qui me concerne, je suis fatigué de n’entendre parler du vieil orange toute la journée…tous les jours…depuis des mois.

Bref, pour revenir au sujet du jour. Aquaman a Stjepan Sejic comme artiste, cela en fait un indispensable. La nouvelle direction donnée est sympa comme tout et Sejic est l’artiste. Cette fois on va explorer un peu plus la nouvelle version de Dolphin superbement désignée par Stjepan Sejic. Ai je précisé que Sejic est le nouvel artiste et que du coup, il ne faut plus manquer le titre Aquaman ? oui…rappelons le  quand même : Sejic = bien = acheter.

Verdict : Buy

BATMAN #27

BATMANPrix : $2.99

Scénario : Tom King

Dessin : Davide Gianfelice

Sollicitation : « The War of Jokes and Riddles, » part three! The war has spread to every corner of Gotham City, and while Batman battles back the forces of Joker and Riddler, an unlikely criminal becomes the pivotal key to its potential resolution but it could cost him everything.

Avis : mmmm que dire de cet arc après les deux premières parties. Après des débuts assez peu glorieux, j’ai eu le sentiment que la seconde partie était un peu plus réussie. Je reste peu emporté par cet arc de manière générale, mais l’objet du récit était un tantinet plus maîtrisé et savait un peu plus capté l’attention du lecteur…

Seul problème, Jenin qui était la seule bonne raison d’aller donner sa chance au titre est absent de ce numéro…et je ne peux pas dire que je me sens particulièrement pressé d’aller lire la suite. D’autant plus que je ne connais pas du tout l’artiste qui prend la suite sur ce numéro. Jusque là, DC a bien fait gaffe de ne nommer que des artistes très bons ou populaires sur la série…à voir…ou pas…j’ai précisé que j’étais pas du tout emporté par cet arc ???? ou ce run de manière générale ?

Verdict : booooffffff

SUPERMAN #27

superman26Prix : $2.99

Scénario : Peter J.Tomasi & Patrick Gleason

Dessin : Scott Godlewski

Sollicitation :« Road Trip » part one! It’s been an emotional and physical rollercoaster for Superman, Lois, and Jon: the Eradicator, DInosaur Island, Frankenstein and the Bride, Multiversity, Reborn and Black Dawn — a barrage of terror and horror! What does the family need right now? Yep, you got it…a vacation!

Avis : l’équipe créative normale, ou presque qui est ce dessinateur ???, est de retour et avec eux les lecteurs ! et oui, je ne sais pas pour vous mais en ce qui me concerne, j’ai préféré zappé l’épisode fill in d’il y a deux semaines…Il y a une raison pour laquelle on a appelle cela des fill in, car à part la rare exception où l’on découvre la nouvelle génération ultra talentueuse d’auteurs, en général, ils ne valent pas grand chose à part pour occuper l’espace…

Bref, après cet interlude que nous allons tous décider d’ignorer, nouvelle direction pour la série Superman alors que les auteurs débutent un nouvel arc. Après la dernière intrigue passablement éprouvante pour toute la famille, il semble bien que les auteurs aient décidé d’accorder à la famille Lane/Kent une petite pause…mais euuuhhh c’est un comic de super-héros, alors des vacances ??? je n’y crois guère…

Mais on s’en fiche, Tomasi et Gleason ont largement gagné ma confiance depuis un an sur cette série, allez y balancez tout ce que vous avez, nous sommes prêts !

Verdict :  Buy

WILD STORM #6

wildstorm 6Prix : $3.99

Scénario : Warren Ellis

Dessin : Jon Davis-Hunt

Sollicitation : Michael Cray, the world’s best professional killer, is going to get himself killed for refusing to assassinate an innocent. Angela Spica, whose only mistake was saving someone’s life, is discovering that her life is over forever, and that the people in this strange new world she’s forced to survive in…may not be people at all. Treaties have been breached. Secrets are being told. There’s a war coming.

Avis : avec ce numéro nous arrivons à la conclusion du premier arc sur quatre prévu par Warren Ellis pour relancer l’univers Wildstorm avec de tous nouveaux codes plus adaptés au 21e siècle. Pour cela j’ai avant tout l’impression qu’il s’est servi de ces premiers épisodes pour installer le cadre, les personnages et un début d’intrigue mais guère plus.

Nous avons ainsi vu revenir au fil des numéros certaines têtes connues de l’ancien univers Wildstorm de Jim Lee dans un contexte assez différent. On retrouve certaines idées  de base, mais plus dissimulées qu’auparavant. De fait, on est loin de la tonalité des années 90 qui vu naître cet univers et plus proche de la sobriété actuelle en terme d’idées.

Est-ce pour le mieux ? c’est clairement une manière simple de représenter cet univers à de nouveaux lecteurs, mais c’est avant tout difficile de s’investir dans le cadre d’une lecture mensuelle tant l’intrigue de ce premier arc s’est révélée assez fine et surtout décompressée. Étant donné que des séries solo spin off sont censées être lancées par la suite, Warren Ellis a sans doute voulu leur laisser l’essentiel du “gras”.

Dans l’ensemble, pas une mauvaise lecture, mais on a clairement connu Warren Ellis plus …engagé dans ces travaux et surtout plus excitant.

Verdict : check it

IMAGE COMICS

GENERATION GONE #1

generationgone1Prix : $4.99

Scénario : Ales Kot, André Lima Araujo,

Dessin : André Lima Araujo, Chris O’Halloran

Sollicitation : America, 2020. Three young hackers with nothing to lose. A secretive scientist with a plan. One final job. What happens when you’re poor, angry, and get superpowers you never asked for? Skins + Unbreakable = Generation Gone, sort of — if you also include multiple trips to the sun, weird black goo, a breakup fight inside a nuclear factory, love, hate, anger, loss…and survival. Generation Gone is for every kid struggling out there. It’s about what it means to be young in the USA, 2017.

Avis : nouvelle série d’Ales Kot lancée chez Image qui de toute évidence mélange politique et super-pouvoirs. Autant le dire tout de suite, le commentaire social derrière le titre me rebute d’entrée de jeu étant donné que comme je l’ai déjà dit ici ou là, la critique constante du nouveau président m’ennuie au plus au point tant nous avons atteint un niveau de saturation sans égal.

Oui, on sait c’est un gros naze égocentrique sans aucune considération et qui s’est déjà inscrit dans l’histoire comme l’un des pire populistes que les USA aient jamais connu, on sait on a compris au bout de la 10 000e fois où vous nous l’avez dit et même sans vous on aurait compris rien qu’en écoutant ses commentaires journaliers (sérieux, on dirait que son compte twitter est tenu par un gamin de 13 ans…).

Donc de mon côté c’est mal barré, mais comme d’habitude, une exécution réussie peut sauver un pitch tout moisi. Mais dans le cas présent, j’ai quelques doutes étant donné que je ne suis pas un grand fan du scénariste…

Verdict : Check it

INVINCIBLE #138

invincible136Prix : $2.99

Scénario : Robert Kirkman

Dessin : Ryan Ottley

Sollicitation : « The End of All Things, » Part Six Face to face with Thragg and his new Viltrumite army, Mark and his allies must fight to survive while the fate of the whole universe hangs in the balance!

Avis : allez nous arrivons à la moitié de la gigantesque saga the end of all things et là ça commence à vraiment chauffer et oui, je parle de ce que Robot a commis à la fin du dernier épisode …ah la la la, alors qu’on pensait qu’il était un tyran bénévole qui avait pris le pouvoir pour le bien de la Terre, sa logique tordue…l’a amené je pense à franchir une ligne rouge cramoisie qui sera bientôt noire …

Je me disais bien que Robert Kirkman allait à un moment donné nous présenter une sous intrigue qui allait nous révolter en tant que lecteurs, tout ne pouvait pas être affrontements bien sanglants et viscères volant au vent emportées par le flux des batailles. Non, il allait bien nous choquer comme il en a pris l’habitude au cours des quelques 130 épisodes de la série.

Bref, toute la bataille entre les viltrumites et la coalition des planètes prend une toute nouvelle tournure et on a hâte de découvrir ce que Kirkman  a encore sous le coude pour nous choquer de nouveau…

Verdict : Buy

LAZARUS X PLUS 66 #1

LAZX_001_Solicit Cover_V1.inddPrix : $3.99

Scénario : Greg Rucka & Eric Trautmann

Dessin : Steve Lieber

Sollicitation : In the wake of « Cull » and setting the stage for « Fracture, » the sixth storyline of Lazarus, this series takes us into the year +66 with six separate stories. Casey Solomon has caught the eye of the Lazarus, but gaining the Family’s attention can be as much a curse as a blessing. Will Dagger Selection destroy Casey, or will survival mean something worse?

Avis : bon, mauvaise nouvelle qui accompagne la sortie de cette mini série spin off à Lazarus : pas de Michael Lark au dessin. Comme l’a expliqué l’artiste, après 3 années non stop au côté de Forever à développer son personnage et son univers, le dessinateur avait besoin d’une petite pause pour se ressourcer. Or après la pause assez longue de l’année dernière, de toute évidence, Greg Rucka ne pouvait se permettre de laisser les lecteurs une année entière en plan, surtout au vu du cliffanguer sur lequel s’est terminé le dernier arc.

Du coup, il a fait appel aux copains pour développer un peu plus son univers. En effet dans le cadre de cette mini série en 6 parties, nous allons laisser Forever de côté pour nous intéresser à nombre de personnages qui ont commencé à attirer l’attention des lecteurs, notamment justement dans le dernier arc. Une bonne manière d’enrichir encore ce titre déjà particulièrement bon en somme. En outre ce n’est pas comme si les invités avaient de quoi rougir.

On commence ainsi, avec Steve Lieber au dessin, alors que l’on va explorer le sort de Casey Solomon introduite dans le second arc qui a gagné ses galons au fil des batailles notamment dans le 4e et 5e arc. Désormais intégrée aux unités d’élite de la famille Carlyle, elle va devoir y faire son trou…

Verdict : Buy

MOONSTRUCK #1

moonstruck1Prix : $3.99

Scénario : Grace Ellis

Dessin : Kate Leth, Shae Beagle

Sollicitation : A new series that tells a story of monsters, romance, and magical hijinks! The first arc also includes an additional short story with artist Kate Leth! Fantasy creatures are living typical, unremarkable lives alongside humans, and barista Julie strives to be the most unremarkable of all. Normal job, normal almost-girlfriend, normal…werewolf transformations that happen when she gets upset? Yikes! But all bets are off when she and her centaur best friend Chet find themselves in the middle of a magical conspiracy. Will Julie and Chet be able to save their friends? Is Julie’s dogged determination to be normal a lost cause? Who’s going to watch the coffee shop while our heroes are out saving the world?

Avis : là aussi nouvelle série chez Image qui va une nouvelle fois s’amuser sur le terrain de la fantasy mais avec un ton de prime abord bien plus léger et bien plus fun. Je ne suis pas un fan de l’approche graphique, mais le pitch est assez attirant, notamment le bestiaire mis en scène, pour au moins se pencher sur le premier épisode. L’équipe créative m’est complètement inconnue par contre.

Verdict : Check it

 

ROYAL CITY #5

royalcity5Prix : $3.99

Scénario : Jeff Lemire

Dessin : Jeff Lemire

Sollicitation : The first story arc of the new series comes to its shocking conclusion as the secrets of the Pike family are finally exposed, and there will be no going back. Meanwhile, while lying in a coma, Peter Pike goes on a bizarre journey with his life hanging in the balance.

Avis : conclusion du premier arc de la dernière série en date de Jeff Lemire, Royal City qui jusque là a été une parfaite réussite sur tous les plans. On dirait bien que l’artiste a réussi à parfaitement équilibrer ses différentes thématiques, entre drame social/familial mêlé à un petit élément fantastique le tout emballé dans une très bonne étude de personnages et de caractères.

Nous allons enfin en apprendre plus sur le drame qui lie tous les membres de la famille et qui remonte à la mort d’un de leurs membres dans leur enfance, mais nous allons également explorer le seul personnage de la famille qui a été laissé de côté mais est au centre de la réunion forcée : le père. Victime d’une attaque au tout début, il fut le catalyseur de l’intrigue et pour conclure son arc, Lemire va le remettre sous la lumière.

Verdict : Buy

MARVEL COMICS

ALL NEW GUARDIANS OF GALAXY #6

allnewguardians6Prix : $3.99

Scénario : Gerry Duggan

Dessin : Aaron Kuder

Sollicitation : As if the Guardians didn’t have enough trouble keeping off the radar of the Nova Corps, they’ve now run afoul of the Fraternity of Raptors! Can’t a space hero get a break?

Avis : vous vous souvenez il y a quelques semaines, je vantais les mérites de Gardians of the Galaxy made in Duggan ? je vous révélais mon affection retrouvée pour l’équipe, grâce au travail plus que réussi du scénariste…oui, et ben j’ai changé d’avis à la lecture du dernier épisode qui était une lecture atroce et l’un des pires trucs passés sous mes yeux. Grand dieu des comics que ce fut pénible. Une XXXX d’histoire entière sur Quill, plus Pratisé que jamais, qui part à la recherche d’une …chanson des années 80…euurrrgggghhh, 20 pages à attendre qu’il se passe quelque chose, 20 pages à vouloir balancer cet épisode…

Bon, la bonne nouvelle est qu’il est possible que cet accident de parcours soit vite oublié, alors que Duggan ajoute une nouvelle intrigue dans le lot déjà conséquent qu’il a en cours en ramenant les raptors dans le bain…Cela fait un bon moment que nous n’en avions pas entendu parler. En fait, depuis le run de Dan Abnett et Andy Lanning qui furent les derniers à les utiliser. Bon, ce n’est clairement pas le concept le plus bandant qui soit passé entre leurs mains, et je dois vous avouer que leur absence ne m’avait guère scandalisé.

Voire, j’avais complètement oublié qu’ils avaient jamais existé jusqu’à  ce que je vois cette sollicitation. Du coup, je pense à ce dernier épisode et à mon absence totale d’envie de revoir les raptors…Fais gaffe à ce que tu fais Duggan…

Verdict : Check it …

ASTONISHING X-MEN #1

astonishingxmen1aPrix : $4.99

Scénario : Charles Soule

Dessin : Jim Cheung

Sollicitation : Only the X-Men can save us!

* An ancient evil is attacking the world’s most powerful minds. It will have them by the time you finish this sentence, and a moment later, it will have us all. A band of X-Men discovers the truth behind the threat, but there is no time left. Psylocke, Old Man Logan, Bishop, Archangel, Fantomex, Rogue and Gambit will attempt to save a world that hates and fears them. Why? Because they are X-Men.

Avis : vous savez quoi  ? je commence à penser qu’en tant que groupe nous autres fans des X-Men  avons dû collectivement faire des choses atroces dans une ou des vies antérieures, pour que Marvel ne cesse de vouloir nous punir de manière aussi vicieuse aussi souvent…Comment interpréter autrement le lancement de cette nouvelle série X-Men avec à sa tête …Charles Soule ?

Alors que le monsieur a été incapable de faire décoller la franchise inhumans, malgré tout le soutien de la boîte derrière lui (ou peut être à cause justement…), et après avoir livré deux magnifiques étrons pas du tout nauséabonds avec Death of X et IvX, le monsieur outre d’avoir toujours du boulot se retrouver à la tête de ce nouveau titre au concept…assez étrange.

Ainsi, pas de membres permanents, dont pas d’équipe stable, un dessinateur changeant pour chaque épisode et une première intrigue qui fait honneur à tout ce relaunch de manière générale, puisque nous assisterons encore au retour d’un vieil ennemi des X-Men…Bon, vous me direz, il y a du Jim Cheung au dessin de ce premier numéro et du Deodeto après, nous avons Rogue de retour chez les X-Men, c’est déjà bon à prendre…

Mais est-ce que la qualité sera au rendez vous ? j’ai personnellement quelques doutes étant donné le passif de ce scénariste avec la franchise jusque là…et de manière générale chez Marvel où on ne peut pas dire qu’il ait livré quoique ce soit de mémorable…

Il faut en outre dire que tout cela sent tout de même le titre de trop, faute de véritable équipe ou concept un tant soit peu solide. Marvel fait le coup régulièrement de lancer en grandes pompes des séries aux bases très floues pour les oublier 8 secondes après la sortie du numéro 1. Ce fut le sort de la précédente version d’Astonishing X-Men et je pressens le même avenir pour cette nouvelle mouture…

Verdict : pourquoi ? oui, pourquoi ?

MIGHTY THOR #21

mightythor21Prix : $3.99

Scénario : Jason Aaron

Dessin : Valerio Schiti

Sollicitation : The Queen of Cinders sets the realms ablaze — and even the combined might of three Thunder Gods may not be enough to put out the flames! But the all-new Ultimate Thor has a shocking secret. Can Thor trust her newest ally to have her back as Malekith’s army grows and the War of the Realms reaches Asgard’s doorstep?

Avis : commençons par la mauvaise nouvelle qui accompagne la sortie de ce numéro : Russel Dautermann n’est pas au crédit de la partie graphique. Si Valerio Schiti est loin d’être un mauvais artiste (et le fait qu’avec Aaron il retrouve enfin un scénariste après 2 ans de souffrance sur les GoG de Bendis), on ne peut que regretter l’absence de Dauterman, tant l’artiste au cours des deux dernières années a imprégné le titre de sa marque.

On le sait le run de Jason Aaron sur le personnage de Thor s’inscrit comme l’un des meilleurs de l’histoire et ce depuis ses débuts. Certes tout n’est pas incroyable, mais quand on considère le travail d’ensemble on se rend compte de la tâche de titan qu’il a abattu et le fait qu’il ait été accompagné d’excellents artistes tels que Esad Ribic ou Dauterman  largement contribué à cet état de fait.  Et maintenant ce run va bientôt arriver à sa conclusion.

C’est sans doute ce qui explique l’absence de Dauterman de cet épisode, il fallait d’une part qu’il se remette du boulot énorme produit sur l’arc Asgard/Shi’ar et d’autre part préparer la sortie de l’épisode 700 de la série qui s’annonce comme l’aboutissement de presque 5 ans de boulot…En attendant, Jason Aaron continue d’alimenter la machine, alors que de nouveaux personnages viennent se joindre à la fête, promettant un final…explosif.

Verdict : Buy

PETER PARKER SPECTACULAR SPIDER-MAN #2

peterparker2Prix : $3.99

Scénario : Chip Zdarsky

Dessin : Adam Kubert

Sollicitation : A tech-crime ring is tightening around Spider-Man.If Ironheart will stop beating him up, she may be able to help him zero in on the source. And who is the S.H.I.E.L.D. agent showing up at Peter’s door with more info on Spidey than anyone should have?

Avis : suite de la nouvelle série dédiée à Spider-Man, alors que Dan Slott en face sur la série mère nous promet le retour à un statut quo plus traditionnel qui me fait déjà grincer des dents tant je ne suis pas pressé de le revoir, Chip Zdarsky préparait donc déjà le terrain en ramenant Spidey à New York sans sa fortune et sur un terrain plus connu de super-héros basique.

Le premier épisode fut malgré mes réserves assez agréable à lire, comme un petit retour à la maison avec de nouvelles petites intrigues pas super ambitieuses pour l’instant mais qui se laissaient lire avec plaisir. On voit que le scénariste a déjà décidé de s’appuyer sur un cast propre pour se différencier de Amazing Spider-Man, et va plus jouer avec le reste de l’univers Marvel.

Ainsi, après Human Torch dans le premier épisode, on va le voir interagir cette fois avec Iron Heart , alors que spidey suis une piste assez fumeuse de portable piraté. Bien évidemment le plus intéressant sera de voir ce que Chip Zdarsky a en tête pour le personnage qu’il a ramené à la fin de l’épisode 1. Ayant apprécié sa première apparition, je me demandais si il il/elle reviendrait un jour. Content de voir qu’il/elle n’a pas basculé dans les abysses…

Verdict : check it

ROYALS #5

royals5Prix : $3.99

Scénario : Al Ewing

Dessin : Jonboy Meyers

Sollicitation : Deep in the ruins of the Kree homeworld Hala, the secret is revealed! Who — or what — are The Progenitors? What is their connection to the Terrigen Mists? And how much does Marvel Boy know…?

Avis : je dois dire que depuis son lancement Royals m’a fait le sentiment de montages russes…ou plutôt du plat pays avec une bosse au milieu avant de revenir à quelque chose de plat et de pas vraiment très poussé (désolé pour le plat pays…). Pourquoi, parce qu’il apparaît clair qu’outre le fait d’avoir construit son titre sur un pitch assez improbable, Al Ewing comptait sur une série de twists pour construire quelque chose d’intéressant…

Sauf que Marvel a éventé la plupart des grosses surprises à l’avance, que son artiste phare s’est barré dès l’épisode 2 et que de fait son intrigue n’est pas des plus intéressantes. Après une remontée intéressante dans l’épisode 3 grâce à des flashbacks sur le passé de Maximus, on ne peut pas dire que l’épisode 4 fut réellement à la hauteur. A moins bien entendu que je sois le seul ressorti de ces 8 min de lecture montre en main très satisfait…

De fait, alors que l’on se dirige vers la fin du premier arc, je contemple la fin de mon implication dans ce titre. Je ne vais sans doute pas continuer à le lire s’il ne nous sort un truc un minimum intéressant dans les prochains épisodes et ça a intérêt à arriver vite parce que je commence à perdre patience…

Verdict : Check it …le pass n’est pas loin.

SECRET EMPIRE #6

secretempire6aPrix : $4.99

Scénario : Nick Spencer

Dessin : Leinil Francis Yu, Rod Reis & Joshua Cassara

Sollicitation : The unworthy, the untrusted, the unstable — this is their day! Beware the Secret Empire!

Avis : nouvel épisode où l’on espère que l’intrigue générale  va recommencer à avancer, car le fait est que nous voilà arrivé à plus de la moitié, et on a pas vraiment l’impression que la situation a beaucoup évolué depuis l’épisode 1. A part nous répéter qu’il n’y a aucun espoir depuis le départ, Nick Spencer ne nous a pas dit grand chose, et j’ai l’impression s’est avant tout consacré à une espèce de tour d’horizon de l’univers Marvel sous ce statut quo délirant d’une Amérique sous la coupe de l’Hydra.

Et cette fois, j’ai très très peur, car il va toucher au personnage de Thor que Cap semble avoir sous sa coupe pour plusieurs raisons qui ont commencé à filtrer. Je crains ce que va faire Spencer, à savoir avant tout foutre en l’air le boulot de Jason Aaron sur le personnage. Vous aurez en effet remarqué que Aaron a bien fait attention de tenir ses nombreux Thor éloignés des bouses régulières pondues par Marvel ces dernières années.

Ainsi, les bidules comme Civil War II ou Monsters Unleashed ne furent même pas mentionnés et l’une des raisons pour lesquelles j’ai pu continuer à lire Thor ces derniers temps c’est parce que Jason Aaron a bien fait attention à n’inclure aucun tie in dans sa série. Alors Nick, t’es gentil mais tu ôtes tes sales pattes de là !

Verdict : pas touche à Thor !!!

X-MEN GOLD #8

xmengold8Prix : $3.99

Scénario : Mark Guggenheim

Dessin : Ken Lashley

Sollicitation : Secret Empire tie-in!

The Xavier Institute is on lockdown.

But the X-Men haven’t succeeded in keeping danger out. Instead, they’ve just locked themselves inside with it. Can the X-Men stop the all-new X-CUTIONER before he claims any more of their number?

Avis : la bonne nouvelle est que le scénariste de X-Men Gold, contrairement à Bunn sur Blue, a été bien inspiré et a réduit le côté tie in à Secret Empire au strict minimum, à savoir il se passe un truc dingue dans l’univers Marvel, mais vous savez quoi on va juste le mentionner et avant tout se concentrer sur nos propres merdes…Oui, ça c’est du bon tie in comme il faut !

L’autre bonne nouvelle est que Guggenheim s’est amené avec une plutôt bonne idée pour ce petit arc, avec un tueur en liberté dans l’institut qui se venge des mutants en butant ou torturant des étudiants. Une gigantesque chasse est donc ouverte dans l’école pour le rattraper alors qu’il échappe à tous les scans ainsi qu’aux télépathes.

La mauvaise nouvelle est que le scénariste s’est senti obligé d’aller nous rechercher un vieux personnage, le X-CUTIONER revu et corrigé, alors qu’il aurait pu et dû pousser son idée jusqu’au bout : à savoir créer un tout nouveau vilain avec une toute nouvelle identité. Las encore une fois la paresse et la nostalgie l’ont emporté et l’on est allé reprendre un vieux truc qui pendait dans le placard…

C’est dommage, ça avait du potentiel…

Verdict : Check it …

A propos Sam 2091 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

5 Comments

  1. Pas de Janin, pas de Batman, non mais ! Et puis un filler après deux loooongs épisodes d’intro… Sinon en parlant de dessinateur incroyable, que penses-tu de The Black Monday Murders ? Il me semble que tu avais parlé du premier numéro mais rien depuis ?

    • Oui, sans Janin, Batman perd en gros 90% de sont intérêt surtout au vu des deux premières parties de cet arc qui pour l’instant, ne sait pas donner envie…
      Concernant The Black Monday Murders, je n’ai pas commencé la série, préférant attendre la VF, plus le pitch ne m’inspirait pas des masses, cela me rappelait un peu trop secret auquel je n’avais rien compris…

      • Le pitch est effectivement assez obscur mais j’aime bien, mais c’est surtout les dessins de Tomm Coker que je trouve extraordinaires en terme d’ambiance !

  2. Merci pour ton guide Sam, comme toujours excellent. Par contre en ce qui concerne la nouvelle série d’Ales Kot. je ne comprend pas pourquoi tu la condamnes (presque) a priori sous pretexte qu’il va traiter le contexte politique américain actuel. Parce que beaucoup d’autres personnes en parlent trop ou mal, un artiste devrait ne pas parler de ce qui le touche personellement ? Je lui accorde le bénéfice du doute surtout que Kot a montré dans Wolf qu’il n’avait pas peur de traiter de sujets politiques brulants

    • Mon avis sur la question est que la situation politique américaine est depuis des mois surexposé à tout point de vue.
      Oui, on sait Trump est le pire du pire et chaque jour tend à prouver que cet argument est vrai…mais est-ce qu’on doit retrouver une sous texte politique partout, souvent sans la moindre finesse ???
      Le fait de mélanger commentaire social ou politique à des oeuvres de fiction ne date pas d’aujourd’hui et bien fait a souvent marqué son temps. Là j’ai l’impression que tout le monde s’y essaye (dans les différents médias, pas spécialement les comics) et trop devient trop. De fait, le bouquin pourrait en effet être bien, mais noyé dans la masse perdra assez vite toute originalité, car il fera ce que tous les autres font.

      Quant à Ales Kot le peu, très peu que j’ai lu de lui ne m’a jamais inspiré, du coup je préfère zapper de mon côté.

Répondre à Sam Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.