Guide de lecture Comics VO : semaine du 12 août 2020

Edito : et c’est parti pour une nouvelle semaine de sorties VO qui s’annonce plus intéressante que les précédentes…il faut dire que depuis la reprise de la sorties des comics aux USA…je peine un peu à retrouver mon envie. Peu de titres se sont montré à la hauteur et à ce jour, 2020 comme sur tous les autres plans, s’est montré une année assez médiocre sur le front comics ! oh il y a toujours quelques bons trucs, mais nous demeurons très loin des niveaux de 2019, où la majorité du temps, nous avions d’excellents bouquins…Là, j’ai presque l’impression d’être revenu en 2016/2017, où tout le monde se cherche un peu et où nous sommes en automatique…Je pense que l’on peut faire une croix sur cette année et attendre l’année prochaine. Au passage, peut-on passer maintenant en 2021 ? non, il faut aller jusqu’au bout de 2020 et s’accrocher ! bon…je perdais rien à demander. 

Sorties de la semaine : quelques bons petits titres cette semaine : 

  • Boom est à l’honneur entre le lancement de la nouvelle série Seven Secrets portée par Tom Taylor et la suite de Something is Killing Children ! 
  • chez DC, la suite de Death Metal !
  • et chez Marvel, la suite de Immortal Hulk et Venom !

Émissions de la semaine : trois émissions au programme cette semaine, toujours à 21h sur Mixlr : 

  • mardi, le Comixity of the Future past, où nous reviendrons sur l’actu comics, manga, séries TV, cinéma, musique, jeux-vidéo d’août 2000 !
  • mercredi, un nouvel épisode de Freaxity, où Steve, Christophe et Laure parlent horreur ! le thème sera les films de survie et de requins tueurs, avec Open Water (2003) VS Instinct de survie (2016) !
  • jeudi, le Comixweekly ! nous avons dû annuler la semaine dernière (toutes nos excuses), mais nous serons bien là cette semaine pour parler des sorties VO de la semaine avec un peu d’info aussi s’il y en a !

BOOM ! STUDIOS 

SEVEN SECRETS #1  

Prix :$3.99

Scénario : Tom Taylor 

Dessin : Daniele di Nicuolo

Sollicitation : For fans of Once & Future and Undiscovered Country comes an all-new original series from #1 New York Times best-selling author Tom Taylor (DCeased) and artist Daniele di Nicuolo (Mighty Morphin Power Rangers) about seven powerful secrets-words, wonders, weapons, and worse-with the power to change the world..

For centuries, the Order has trusted in Keepers and Holders to guard the Secrets in seven briefcases against all harm, but when their stronghold is attacked and the secrets put in peril, the entire Order must face their greatest fear-an enemy who knows too much and is willing to kill to get what he wants.

Now, the Order’s newest member, Caspar, must discover the truth of the Secrets before the enemy does, or risk losing everything.

Avis : et encore une nouvelle série signée Boom qui s’annonce excellente ! depuis maintenant plus d’un an, nous avons tout pu constater, en effet, que l’éditeur semble bien décidé à ravir à Image son titre de meilleur éditeur indépendant du marché ! et peu à peu, il y parvient ! comme nous avons pu l’observer dans un podcast dédié à Image, la maison d’édition a rencontré beaucoup de difficultés au cours des dernières années pour développer de nouvelles séries à succès, surtout après la fin de nombreux titres de la génération du début des années 2010 qui avaient été les symboles de la renaissance d’Image. 

Et il faut bien avouer que les dernières annonces d’Image confirment un peu cette idée, alors que l’éditeur se concentre sur les retours de séries en hiatus depuis longtemps ou simplement des suites de séries finies…Alors que dans le même temps justement, Boom est en train de monter un catalogue de nouvelles séries assez démentiel. De fait, je pense que nous sommes désormais nombreux à observer de près les annonces de cet éditeur et les nouvelles séries qui peuvent émerger, d’autant plus que Boom effectue une sélection assez sévère et ne noie pas le marché sous les nouveautés, là où Image avait l’habitude de lancer à une période de nouvelles séries pratiquement tous les mois. 

Bon, dans le cas présent, Boom ou pas Boom, le nouveau titre qui arrive aurait tout de même attiré l’attention au regard du scénariste associé. Tom Taylor s’est fait un sacré nom ces dernières années, avec des succès retentissants, notamment chez DC avec Injustice ou encore récemment DCeased, mais aussi chez Marvel avec le très bon All New Wolverine (qui va d’ailleurs avoir droit à un omnibus l’année prochaine !). Et l’on attend toujours que l’un des Big Two lui confie une série de premier plan…

Mais en attendant, Tom Taylor ne se repose pas sur ses lauriers et lance donc une nouvelle série en creator owned avec un pitch on ne peut plus attrayant, façon Illuminati en fin de course. Cela s’annonce plus que prometteur et avec un scénariste tel que lui, on peut s’attendre à pas mal de surprises. 

Verdict : Buy

SOMETHING IS KILLING CHILDREN #9

Prix :$3.99

Scénario : James Tynion IV 

Dessin : Werther Dell’Edera

Sollicitation : With the her mysterious employers looking to recall and reprimand her, Erica’s running out of time to save the town of Archer’s Peak. Do the answers lie with the mysterious young girl found in the monster’s lair who no one can identify?

Avis : et on continue donc chez Boom, avec l’une des séries symbole de l’ascension de l’éditeur, avec la suite de Something is Killing Children, la série qui montre que quand il veut, James Tynion IV peut être très bon. Son scénario allié au dessin de Dell’Edera a su installer une ambiance et une tension quasi constante, mais aussi un personnage avec Erica Slaughter d’un charisme incroyable. 

Bon, je dois quand même avouer que le scénario a fait un peu de sur-place sur les derniers épisodes. Les choses ont bien progressé mais pas au rythme espéré, malgré la situation prometteuse mise en place par le scénario, avec Erica qui doit finir de nettoyer la ville, dans laquelle elle est présente depuis l’épisode 1,  des derniers monstres encore présents, tout en gérant ses supérieurs dans son organisation bien décidés à se débarrasser d’elle. 

Elle se retrouve clairement prise entre le marteau et l’enclume…et malgré le rythme un poil lent, j’ai vraiment hâte de découvrir la suite de la série…qui débarquera  en VF le mois prochain !

Verdict : Buy

DC COMICS

DARK NIGHTS: DEATH METAL #3

Prix : $4.99

Scénario : Scott Snyder 

Dessin : Greg Capullo 

Sollicitation : All aboard! When the Justice League launches its assault on New Apokolips, the team’s goal is to free Superman from his solar prison. But it’s all going off the rails when they learn that the Man of Steel is gone for good thanks to the Anti-Life Equation. Plus, the deep secret of the Darkest Knight is revealed-but how much darker could the Batman Who Laughs possibly get? And don’t miss the surprise return of everyone’s favorite wanna be Robin!

Avis : suite du gigan event Death Metal et  je vais être honnête…je ne “sens” pas cet event…Le premier épisode était correct, mais le second m’a semblé bien vide et terne comparé au niveau habituel des travaux signés par cette équipe créative en temps normal. Je les ai senti avant tout fatigués et peu investis dans ce qu’il présentait. Oh, il y avait des idées intéressantes mais présenté de manière assez plate. 

Il y a aussi le fait que nous arrivons, je pense, à la fin d’un cycle créatif pour DC et que Snyder tente de nous la jouer à la Johns en réunifiant tout ce qui compte dans l’univers DC dans le cadre d’une continuité claire et cohérente, mais il n’a pas le talent de Johns pour présenter cela de manière enthousiasmante pour le lecteur. 

Je vais malgré tout poursuivre la lecture pour …arriver au bout ? je sais que Snyder a lui même annoncé qu’il allait prendre du recul par rapport à l’univers DC central pour se concentrer sur ses séries indépendantes et on peut se demander si lui-même ne s’est pas rendu compte qu’il arrivait à la fin d’un cycle et qu’il était temps de passer à autre chose. 

Nous verrons bien, ce qui m’ennuie c’est que d’une part Death Metal va clairement être nécessaire pour comprendre l’univers DC qui va émerger d’ici le début de l’année prochaine, d’autre part…le retrait de Snyder suppose que DC va encore plus s’appuyer sur Bendis à l’avenir…et cela ne donne guère envie…À moins…à moins que de nouveaux jeunes auteurs émergent d’ici l’année prochaine ? 

C’est à espérer pour DC, d’autant qu’en général, les débuts de décennie voient toujours une nouvelle génération d’auteurs arriver aux commandes.

Verdict : Check it 

GREEN LANTERN : EARTH ONE TOME 2

Prix : $24.99

Scénario : Corinna Bechko & Gabriel Hardman

Dessin : Gabriel Hardman

Sollicitation : Hal Jordan and John Stewart must team up to save the last Green Lantern Guardian from an evil force!

Manhunters, alien races, rings of power–it’s a lot for the people of Earth to absorb. Especially when an interplanetary incident forces their protector, Hal Jordan, to leave on a rescue mission that results in the discovery that there’s a new player in the galaxy: Yellow Lanterns! 

While they seem a benign force for peace, Jordan can’t get comfortable with how much power they wield, or their bizarre, lockstep behavior. When fellow Earthling John Stewart ends up with a yellow ring, he and Hal must work together to confront the being who destroyed the original Green Lantern Corps–the last surviving Guardian.

Corinna Bechko and Gabriel Hardman feature two of the most famous DC characters, Hal Jordan and John Stewart, like you’ve never seen them before!

Avis : retour surprise de Green Lantern : Earth One cette semaine avec un second tome. C’est une vraie surprise, car DC ne semblait pas vraiment avoir envie de développer plus avant la ligne Earth One surtout depuis l’émergence du Black Label où DC a enfin pu développer les récits hors continuité que l’éditeur cherche à mettre en place depuis bien longtemps. De fait, même si le tome 1 lançait des pistes pour une suite, je n’avais guère d’espoir de voir un jour arriver un tome 2…comme quoi, il faut savoir s’attendre à tout !

Au programme, l’arrivée des Yellow Lantern, là aussi réinterprétés par les auteurs, qui demeurent les mêmes que dans le tome 1, puisqu’ils se font passer pour une force oeuvrant pour la paix ! mais aussi arrivée de John Stewart…et les Gardiens qui décidément quel que soit l’univers désormais demeurent les méchants dans l’histoire ! J’avais bien aimé le premier tome qui reprenait le concept des Green Lantern de manière bien plus basique et terre à terre, sur une Terre un peu plus avancée dans le temps, mais pas tellement. 

L’approche était originale et le premier tome très sympathique à lire. Il n’était sans doute pas à la hauteur du reste de la ligne Earth One, notamment les Batman Earth One de Johns et Frank qui demeurent les meilleurs volumes dans cette collection, mais franchement c’était très plaisant. 

Verdict : Check it 

WONDER WOMAN #760

Prix :$3.99

Scénario : Mariko Tamaki 

Dessin : Mikel Janin 

Sollicitation : Wonder Woman’s quest to bring justice to Man’s World has seen her take on many devastating opponents-but none so vicious as Maxwell Lord! Max represents the worst that humanity has to offer…so when he’s drafted by the military to help save the day, what’s a warrior for the truth to do?

Avis : bien que je n’ai guère apprécié le premier épisode signé Mariko Tamaki et Mikel Janin sur Wonder Woman, je vais tout de même aller voir ce second numéro …en espérant que cette fois, les auteurs se décident à raconter quelque chose. Nous savons tous qu’ils peuvent et ont fait mieux, mais en ce qui me concerne, les premiers épisodes où on sent le vent balayer le néant qui habite chaque page, je commence à en avoir assez. 

D’autant plus avec un personnage comme WW bien connu, qui n’a pas vraiment besoin de 22 pages de présentation pour que les lecteurs se familiarisent avec la série. C’est d’autant plus important pour la série que je rappelle que Janin ne signe en fait le dessin que sur les deux premiers épisodes de ce nouveau run et que n’avons aucune information quant à son retour…ni même s’il reviendra ! 

Comme vous pouvez le noter, mes attentes ont été quelque peu douché par ce premier épisode…mais aussi par l’ennemi choisi pour ce premier arc. Oui, je comprends, le film arrive et c’est donc important d’être raccord…mais cela fait quoi…plus de 10 ans que l’on a pas vu Maxwell Lord dans une série régulière, notamment WW ? donc le revoir comme un de ses ennemis récurrents est assez étrange. 

Verdict : Bof

IMAGE COMICS

BIG GIRLS #1

Prix :$3.99

Scénario : Jason Howard 

Dessin :Jason Howard 

Sollicitation : When men become giant monsters hellbent on destroying the world, only girls can stop them-BIG GIRLS. Meet Ember-she writes poetry, loves to read, and she’s a 300-foot-tall full-time monster killer! She and the other big girls are all that stand in the way of our world’s complete annihilation! Critically acclaimed artist JASON HOWARD (TREES) takes full creative control as the writer and artist of a tale that’s a cross between JOHN WICK and GODZILLA by way of HBO’s GIRLS.

Avis : nouvelle série Image qui s’annonce avant tout bien fun, ce dont nous avons grandement besoin en ce moment,  qui constitue aussi le premier titre entièrement assuré par Jason Howard. L’auteur qui a été longtemps associé à Robert Kirkman (Super Dinosaur) et Warren Ellis, avec notamment Trees, prend ici son envol puisqu’il assume pour la première également le scénario. 

Pour l’occasion, il part sur un bon gros délire. On ne va pas aller dans de grandes réflexions  philosophiques, puisque grosso modo, on va avoir des femmes géants qui vont tuer du monstre. Oh, il y a sûrement une petite métaphore derrière tout ça…mais on ne va non plus trop se prendre la tête, pour une série avant tout tournée action et sans doute humour. 

Donc voilà, si vous avez besoin de rire un peu, Big Girl est là pour vous. 

Verdict : Check it 

MARVEL COMICS

IMMORTAL HULK #36

Prix :$3.99

Scénario : Al Ewing

Dessin : Joe Bennett 

Sollicitation : NO HAPPY ENDINGS.

Avis : et bien, on dirait bien que Al Ewing est décidé à ne pas perdre de temps avec sa nouvelle intrigue. Autant celle avec la Roxxon s’est traînée pendant des mois, autant celle-ci démarre sur les chapeaux de roues, puisqu’après avoir réintroduit le Leader…nous avons assisté dans le dernier épisode à sa première offensive contre un Hulk…tout d’un coup devenu populaire. 

Mais cela ne devrait pas durer après cette première attaque qui faisait passer le Hulk pour responsable de …quelque chose…quelque chose de vraiment mauvais, le montrant de nouveau incontrôlable. Et ce à un moment où le Devil Hulk qui démontrait une intelligence redoutable pour déjouer pièges et stratégies de ses ennemis…n’est pas vraiment disponible. 

De fait, l’esprit de Banner semble plus fractionné que jamais et on dirait même que Al Ewing prépare un conflit au sein de la psychée de Banner entre plusieurs versions de Hulk. Certaines s’étant effacé depuis l’émergence du Devil Hulk…et Ewing semble bien prêt à nous expliquer pourquoi. 

Bref, Immortal Hulk est enfin de retour à son niveau habituel après un sacré coup de mou et cela fait plaisir de revoir une des meilleures séries Marvel en forme. 

Verdict : Buy

VENOM #27

Prix :$3.99

Scénario : Donny Cates 

Dessin : Juan Gedeon 

Sollicitation : When a new and dangerous foe erupts into Eddie Brock’s life, it threatens to rip away everything Eddie holds dear. His son, his symbiote, even himself – EVERYTHING Eddie Brock loves is in jeopardy!

Avis : tiens, en parlant d’une des meilleures séries Marvel …Comme Immortal Hulk, Venom a un peu mené la charge de la renaissance de l’éditeur en 2019, avec les titres mutants (qu’on aborde juste après !!). Mais Venom n’a pas vraiment eu de coup de mou contrairement à Hulk. Certes, Venom Island n’était pas incroyable, mais cela reste un arc franchement efficace et agréable à lire. 

Impossible de dire que l’on s’est ennuyé à la lecture car il se passait un paquet de trucs et que tant Eddie Brock que le symbiote en sortent, changés, surtout Eddie qui n’est pas revenu entier de sa dernière confrontation avec le symbiote Carnage. Depuis lors,  Marvel a déjà annoncé que son prochain event tournerait autour de l’arrivée de Knull sur Terre, donc Cates va après Absolute Carnage de nouveau se trouver au centre des choses. 

En attendant, l’auteur nous propose un nouvel arc. Nous avions droit dans le précédent épisode à la confrontation avec Poison et le Maker qui dévoilait son plan de repartir dans l’univers Ultimate et cette confrontation a conduit Eddie et son fils…ailleurs ? une version future déformée de la Terre qui remet en perspective ce que l’arrivée de Knull sur Terre pourrait signifier. 

On sent que toutes les pièces sont en train de s’assembler et mon seul regret dans tout cela est sans conteste de nouveau le changement d’artistes. Après Ryan Stegman, mobilisé sur les events au vu de sa popularité, Marvel avait trouvé un très bon remplaçant en Iban Coello et …vous le voyez ? ben vous le voyez plus, puisqu’il vient de se faire transférer sur un autre projet…parce que ! 

Arrghhhh Marvel !!! laisser vos artistes sur les séries plus longtemps ! en quelle langue il faut vous le dire, surtout quand ils sont appréciés. Vous, qui avez tant de mal à retenir les lecteurs sur vos séries régulières dans la durée, pourquoi vous tirez vous dans le pied aussi souvent !

Verdict : Buy

X-FORCE #11

Prix :$3.99

Scénario : Benjamin Percy 

Dessin : Oscar Bazaldua

Sollicitation : RED DAWN!

After taking on the Flower Cartel, Logan has brought back valuable intel to the mutant CIA. The non-treaty nation of Russia is working to undermine Krakoa – and may be aligned with Xeno. Beast wants Colossus on their side as the first drumbeats of war begin to sound.

Avis : comme beaucoup de lecteurs, je sens en ce moment mon enthousiasme pour la franchise mutante peu à peu fléchir …avec la qualité et l’intérêt des histoires proposées. Certes, la pause forcée de publication au cours du premier semestre n’a pas aidé, tout comme le retour très lent des comics Marvel, l’éditeur choisissant de ne proposer des titres X-Men qu’en dernier…ce qui a rajouté à l’attente, qui a été vite déçu par la qualité des bouquins proposés. 

Malheureusement, l’élan procuré par House of X et Powers of X a été en grande partie perdu, je le crains, et je vais vous dire que les annonces autour de X of Swords ont aussi quelque peu contribués à doucher le peu d’envie qui me restait. Au lieu du crossover très contenu qu’on nous promettait au départ, Marvel n’a fait que rajouter des épisodes, transformant le crossover en un machin obèse qui déborde de partout, où l’intrigue promet d’être diluée autant que faire se peut…

Pffff, de fait, autant j’aimais beaucoup les débuts de la série X-Force, autant les derniers épisodes m’ont également calmé…Bon, la bonne nouvelle ici est que nous allons sans doute voir le retour de Colossus au premier plan. Il avait déjà fait quelques apparitions, notamment au travers de sa relation avec Domino, mais dans le cas présent, cela s’annonce plus intéressant, puisque X-Force va se confronter au pays d’origine de Piotr…qui ne l’a pas vraiment bien accueilli la dernière fois, tout comme les autres mutants de Krakoa…

Espérons que cela relance un peu la machine…

Verdict : Check it

A propos Sam 2120 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

4 Comments

  1. Allez …un p’tit truc qui n’a rien à voir: et pendant ce temps DC faisait … BOUM !!!
    Implosion de DC, le retour ?
    Apparemment plein d’employés virés.
    D’accord tout le monde sait que nous sommes devant une grosse crise économique, mais franchement je me pose des questions.
    D’un côté Marvel supprime des titres (Strikeforce, Agents of Wakanda, Doc Strange, Black Cat, …) qui vendaient probablement mal (pourtant certains étaient très bien, eg Black Cat) et dans le même a mis le frein sur la stratégie d’innondation du Marvel (eg d’abord Empyre en juillet-août, puis les X-Men en septembre-octobre, on dilue).
    Il semble y avoir une stratégie chez Marvel.
    Chez DC?
    On vire Dan Didio. Là, tu te dis qu’il y a un plan. Bin 3 mois plus tard tu n’as tjs rien vu du plan.
    On vire Diamondcomics. Soit un coup de génie soit une grosse connerie. On comprendra plus tard.
    Maintenant on vire une grande partie du staff.
    Mais du côté des lecteurs, on ne voit tjs pas quelle sera la stratégie … si ce n’est de maximiser le fric.
    Quand Marvel a viré Bob Harras et l’a remplacé par Joe Quesada, il y avait une stratégie.
    Ici, chez DC, moi pas comprendre.
    Maintenant si je tire mon bilan perso (qu’on n’est pas obligé de partager):
    *les fims DC sont généralement des navets vs ceux de Marvel (exceptions Batman et Wonder Woman)
    *point de vue comics: il y a quelques clusters qui fonctionnent (Batman principalement) et bcp de titres non-alignés qui semblent abandonnés à leur sort. Ca me sidère de voir que persone ne parle d’un Green Lantern écrit par Grant Morrison.
    *Projet G5 vraisemblablement abandonné … après avoir fait bpc de bruit
    *Black Label … est-ce vrais qu’ils viennent de virer l’éditeur ?
    *Justice League: déjà que je trouvais le reigne de Snyder très difficile à suivre, et inabordabe pour un nouveau lecteur … maintenant c’est abordable MAIS çà se passe dans le passé les gars, pas aligné avec Dark Nights Dead Metal.

    Ouai franchement j’espère qu’il y a un plan … j’espère aussi qu’ils ne sont pas en train de changer de plan toutes les semaines.

    A moins que DC n’esaie de tout révolutionner en bougeant une grande partie de leurs titres en « digital only » (+ tpb?). Cà, çà serait révolutionnaire !

    Wait and see !!!

    Quelque soit la suite, bin çà va influencer ce qui sera écrit dans cette rubrique dans les prochains mois 🙂

  2. « A moins que DC n’esaie de tout révolutionner en bougeant une grande partie de leurs titres en « digital only » (+ tpb?). Cà, çà serait révolutionnaire ! »

    Il faudrait pour cela qu’enfin leur plate forme digitale soit disponible (au moins pour la partie comics, uniquement) en dehors des US… Car c’est bien le problème, surtout s’ils ne proposent dans le futur leurs nouvelles sorties weekly sur cette plate forme uniquement !

  3. Justice League devient un tie-in à Death Metal à partir du 53 et pour 5 numéros.
    Quant au mouvement vers le digital only, Jim Lee a confirmé vos craintes, c’est en effet une des ambitions de DC pour les années à venir, avec l’idée de n’imprimer que les titres qui fonctionnent bien au digital.

    « We’ll take the most successful books and repackage it as physical books »

    L’interview est là : https://www.hollywoodreporter.com/heat-vision/dcs-jim-lee-companys-future-we-are-still-business-publishing-comics-1307413?utm_medium=social&utm_source=twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.