Guide de lecture Comics VF : semaine du 04 novembre 2020

Edito : bon…c’est reparti pour un tour ! confinement, deuxième prise, nous revoilà. On connaît l’exercice désormais…mais les règles ont quelque peu évolué depuis le début de l’année dans le traitement de la crise, côté édition. 

Contrairement au premier confinement, si les librairies sont officiellement fermées, nombre d’entre elles se sont adaptées depuis le début de l’année pour faire face à la situation. Cela passe notamment par le développement de leur présence en ligne et la capacité de commander sur leur site et de venir chercher les bouquins sur place. 

Pour savoir si c’est une option proposée par votre librairie, je vous recommande l’adresse suivante qui recense celles qui proposent ce service  :  : https://www.google.com/maps/d/viewer?mid=1AhxgT8tjp3uxxOLikVAJon2rwivKvzMf&fbclid=IwAR0WhUIR8jn6EuREb_yIzmsFwWWwNBsCHB1LGiIqTEThfIyFx3A9REbjq4c

Côté éditeur, là aussi les positions ont évolué mais restent assez diverses. Ainsi, d’un côté vous avez un éditeur comme Glénat qui a annoncé maintenir ses sorties cette semaine, mais reporter tout le reste. Tandis que de l’autre, vous avez Panini qui a indiqué maintenir tout son programme de sorties pour le mois de novembre sans reports (du moins pour l’instant). 

Nous attendons encore les positions des autres éditeurs, pour la partie comics. Je n’ai pas vu les décisions prises par Delcourt ou Urban pour l’instant, mais en tout cas, il y aura donc bien un certain nombre de sorties en VF au cours du mois. Et cela se comprend, pour nombre de maisons d’éditions et de librairies, le mois de novembre est capital et il était parfois impossible d’arrêter la machine. 

Les sorties que j’indique dans ce guide sont donc à prendre avec des pincettes. N’hésitez pas à confirmer avec votre libraire qu’il a bien reçu le matos ! ou à m’indiquer dans les commentaires si ou ou telle sortie est finalement reportée. 

Donc, c’est un peu la seule bonne nouvelle dans ce XXX total qui nous promet une fin d’année à la hauteur du reste de 2020 : à XXX. Bon au moins, nous avons survécu suffisamment longtemps pour dire que nous voyons la fin de l’année arriver. C’est…c’est bien ? 

Du côté de Comixity, cela signifie aussi que les guides de sorties VF et les émissions Comixity consacrées aux sorties comics VF continueront tout au long du mois. Il y en aura de toute façon au minimum une en novembre, car nous n’avons pas fini de traiter les sorties d’octobre dans l’émission de vendredi dernier.  Nous avons commencé à évoquer rapidement avec Steve l’idée de refaire quelques spéciaux confinement comme en début d’année, mais aucune décision n’est arrêtée pour l’instant. 

Il faut bien évidemment trouver le temps, car en ce qui me concerne je continue de bosser sans pause (comme beaucoup) et Steve gère toutes les autres émissions. Mais si vous avez un sujet que vous voulez nous voir aborder, n’hésitez pas à nous en faire part ! Sinon, toutes les autres émissions sont disponibles sur le site et les dernières sont sur notre chaîne YT…quand elle veut marcher. 

Info de la semaine :

REPORTS ! C’est malheureusement un rendez-vous semi-régulier en ce moment. Voici les quelques reports que j’ai à vous annoncer :

* Trois albums sortiront le 12 novembre, avec une toute petite semaine de retard : La saga du Phénix Noir, Venom – La naissance du mal et X-Men : Genèse Mortelle.

* Infinity Wars sortira quant à lui le 9 décembre au lieu du 4 novembre

Sorties de la semaine : si tout le programme est maintenu, il y a encore du lourd de prévu : 

  • chez Delcourt, bien évidemment Rusty Brown de Chris Ware ! 
  • chez Futuropolis, le dernier tome de l’intégrale Shaolin Cowboy de Geoff Darrow ! 
  • chez Panini, la suite de Danw of X et de Immortal Hulk ! 

Émissions de la semaine : en principe deux émissions, soit sur notre chaîne YT, soit sur notre Discord. Nous mettons en place cette alternative, car nous avons beaucoup de mal à diffuser en direct sur YT depuis le départ et que cela ne fait que s’aggraver. Cela signifie que vous retrouverez les replay sur YT et le site ensuite. Il faut aussi souhaiter que l’on parvienne à régler les problèmes avec YT tout simplement. Sinon, niveau émission, toujours à 21h : 

  • mercredi, un nouveau Freaxity !
  • jeudi, un nouveau Comixweekly, où parlerons des nombreuses sorties VO de la semaine !

DELCOURT COMICS

JAMES BOND : CASINO ROYALE 

Date de sortie :04 novembre  2020

Prix : 16.95€/160 pages 

Scénario : Van Jensen

Dessin :Denis Calero

Sollicitation : À l’occasion de la sortie sur grand écran de No Time to Die, le 25e film mettant en scène James Bond, c’est au tour d’une adaptation fidèle du roman d’origine, Casino Royale, de rejoindre le catalogue Contrebande.

Les débuts littéraires de l’agent 007 – membre du British Secret Service – de Ian Fleming sont adaptés ici en BD par Van Jensen et Denis Calero dans un véritable roman graphique qui respecte l’ambiance de Casino Royale. Envoyé vers le casino français de Royale-les-Eaux, Bond a pour objectif d’éliminer la menace du meurtrier baptisé ‘Le Chiffre’…

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie…bien que la présence de Denis Calero au dessin donne sacrément envie…En tout cas, il est plaisant de voir que Delcourt continue d’exploiter la franchise James Bond au-delà du run de Warren Ellis. À voir s’ils continueront. Dans le cas présent, je reste partagé, car le peu que j’ai lu de Van Jensen ne m’a guère convaincu. 

Verdict : à tester. 

À lire avant : rien – récit indépendant. 

RUSTY BROWN 

Date de sortie :04 novembre  2020

Prix : 49.95€/356 pages 

Scénario : Chris Ware

Dessin : Chris Ware

Sollicitation : Chris Ware nous livre enfin une suite spirituelle de son roman graphique culte, Jimmy Corrigan. Rusty Brown est un récit choral à la précision redoutable.

Dans son Nebraska natal, Rusty, victime des petites frappes de son école, s’évade en collectionnant les figurines de super héros. Lorsque Chalky White arrive dans son école, les deux enfants très proches se lient d’amitié. La première partie d’un récit choral vertigineux qui retrace la vie de multiples personnages émouvants et pathétiques…

Avis : sortie d’un monument cette semaine chez Delcourt Comics, avec un titre signé par un géant de l’industrie, Rusty Brown par Chris Ware…Comme chacun le sait, je souffre de nombreuses lacunes dans mes lectures comics, notamment chez les très grands …et les travaux de  Chris Ware en font malheureusement partie. Pour ma défense, seuls certains de ses titres ont été publiés en VF…mais c’est une piètre excuse pour quelqu’un qui peut lire en VO. 

Je l’avoue, je suis un peu intimidé par la qualité du travail du monsieur et une petite voix dans ma tête ne cesse de me dire : “ tu n’es juste pas assez malin pour comprendre”. Mais voilà, Delcourt nous propose cette sortie très ambitieuse …et il faut la soutenir, si nous voulons avoir le droit au reste de la production de Ware en VF. Encore une fois, Delcourt n’hésite pas à prendre des risques  par rapport aux autres éditeurs de comics en France. 

Bon, je l’avoue aussi…le prix fait assez mal et va malheureusement réserver ce bouquin aux comptes en banque les mieux remplis…mais en même temps dites vous que Noël est bientôt là…donc faites passer le message à vos proches “à là là là, j’aimerais bien pouvoir m’acheter ce bouquin, mais il est vraiment trop cher, wink wink”. 

Verdict : à lire 

À lire avant : je pense que l’on comprendrait mieux en lisant Jimmy Corrigan, mais Chris Ware a dû concevoir cette œuvre pour pouvoir être lue de manière indépendante. 

 

DELIRIUM EDITIONS 

MURKY WORLD

Date de sortie :06 novembre  2020

Prix : 25€/136 pages 

Scénario : Richard Corben 

Dessin :Richard Corben 

Sollicitation : Dans un univers où la frontière entre la réalité et le surnaturel est bien floue, Tugat est un brave guerrier, à l’esprit droit et simple, qui se retrouve entraîné dans une quête qu’il n’a pas choisie et dont il ne sait pas vraiment quel est le but. Au cours d’une épopée parsemée d’embûches, de déceptions et de trahisons, mais soutenu par les enseignements de son ancien maitre disparu, il n’aura de cesse de retrouver la belle Moja dont il souhaite se faire aimer… guidé par un agent du destin qui n’est pas totalement désintéressé !

Dans cette histoire aux faux airs de quête initiatique toujours en cours de publication outre-Atlantique dans le magazine culte pour adultes HEAVY METAL, Richard CORBEN continue d’explorer avec jubilation les univers de fantasy qui ont fait de lui un auteur adulé pour sa liberté créative, depuis ses débuts et ses premières sagas de DEN, de Bloodstar, des Mille et Une Nuits, ou de Pilgor.

Murky World est un univers dur, barbare, violent et sensuel dans lequel l’auteur pose un regard acéré sur l’humanité qui, malgré parfois de beaux atours, n’est jamais vraiment reluisante. C’est dans ce Monde Trouble que CORBEN va faire évoluer avec beaucoup d’ironie, TUGAT, personnage simple et entier tel qu’il les a toujours aimés, confronté à l’hostilité et au mépris de ses semblables.

Même avec ses ingrédients favoris, le Grand Prix d’Angoulême 2018 n’emprunte jamais les mêmes sentiers et il signe ici une nouvelle saga originale graphiquement sublime à des années-lumière de la production ultra-codifiée et habituelle en bandes dessinées de fantasy.

Avis : pas vraiment d’avis, mais comme tout titre signé Richard Corben, cela doit avoir une place particulière dans votre programme d’achats (oui, j’appelle cela un programme …pas vous ? oh, c’est juste moi ? oh…). 

Verdict : à tester. 

À lire avant : rien – récit indépendant

FUTUROPOLIS 

SHAOLIN COWBOY TOME 3 – Le jambon, le bouddha et le tourteau

Date de sortie :04 novembre  2020

Prix : 24€/144 Pages 

Scénario : Geoff Darrow 

Dessin : Geoff Darrow 

Sollicitation : Après un deuxième volume quasi muet qui laissait la part à la prouesse graphique, avec son long plan séquence de plus de 40 pages, le Shaolin Cowboy se dirige vers Palinbush, sans savoir que l’y attendent de vieux ennemis, Hog Kong et le Crabe Royal. Hog Kong est un cochon géant, venu du fin fond de l’Iowa (état où le cochon est roi). Après avoir vu le massacre de sa fratrie et de sa mère, il a été élevé par un ninja, qui en a fait un champion des arts martiaux. De son côté, le Crabe royal s’est greffé sur la tête d’une jeune femme qui était tombée amoureuse de lui.À l’issue de nombreux combats, servis par un dessin époustouflant et des dialogues hilarants, un des protagonistes, sortant de léthargie, résume parfaitement la situation en demandant si réellement, Donald Trump a été élu président des USA. Certainement la réponse la plus juste que Geof Darrow peut apporter à ceux qui trouvent son univers trop délirant.

Avis : suite et fin de la réédition en version intégrale de la série Shaolin Cowboy chez Futuropolis, qui nous a servi une édition à la hauteur du boulot hallucinant de Geoff Darrow. Soyons clairs pour ceux qui se posent la question, l’histoire ici n’a aucune importance, même si elle est complètement déjantée, allumée, et ne sert véritablement que de véhicule pour mettre en scène tous les délires qui peuvent traverser l’esprit très créatif de l’auteur. 

Le premier tome était à ce titre une belle grosse claque, avec des détails fous partout, sur toutes les pages. Il y avait un plaisir évident à soigner chaque page aussi loin que possible. Le second était de ce point de vue un peu moins riche. Darrow a voulu essayer un autre type d’exercice, mais même si c’était assez marrant, c’était assez répétitif dans le fond. Je pense notamment à la fameuse séquence lance tronçonneuse vs zombies…Marrant sur le papier, assez lassant au bout de 30 pages…

Nous arrivons donc ici au terme du matériel original disponible…pour l’instant, puisque Darrow a annoncé récemment qu’il venait d’achever quelques nouveaux épisodes de Shaolin Cowboy…donc peut être un tome 4 dans pas longtemps ? J’espère en tout cas que cela restera chez Futuropolis, car l’éditeur a fait le nécessaire pour vraiment mettre en lumière le travail de Darrow avec des tomes de grande qualité, grand format…qui sont à la hauteur du travail de l’auteur. 

Verdict : à vivre !

À lire avant : les deux premiers tomes !

PANINI COMICS

AVENGERS 3

Date de sortie :04 novembre  2020

Prix : 32,00 €, 280 pages

Scénario : Hickman, 

Dessin :Larroca, Yu

Épisodes : US Avengers (2013) 24-34, précédemment publiés dans MARVEL NOW! : AVENGERS 5-6)

Sollicitation : Marvel Deluxe, 

Rien ne va plus chez les Avengers. Non seulement ils doivent gérer les conséquences d’Infinity, mais Captain America découvre que les Illuminati lui ont effacé la mémoire ! Est-ce le début d’un schisme irréconciliable entre les héros ? L’architecte de HOUSE OF X/POWERS OF X voit grand avec les plus grands héros de la Terre !

Avis : suite de la réédition du run de Jonathan Hickman sur Avengers en format deluxe. Nous arrivons à l’avant dernier tome, avec d’un côté, ce que je considère le plus mauvais arc de son run sur la série…et de l’autre côté le meilleur. Concernant le pire, je parle bien évidemment des épisodes dessinés par Salvador Larroca qui voit les Avengers affronter une version parallèle, bien évidemment maléfique,  d’eux mêmes. 

Ces épisodes sont …horribles, il n’y a pas d’autres mots. D’un ennui mortel, tout en contribuant très peu à l’histoire générale que Hickman raconte. Il y a bien quelques liens ici ou là et il n’est pas complètement inutile, mais cela aurait pu être expédié en deux épisodes sans grande difficultés. 

Et tout de suite après ça, nous avons pratiquement le meilleur arc de la série, alors que Hickman utilise les retombées d’Original Sin, event de l’époque, pour secouer le cocotier et faire en sorte que Captain America se souvienne de ce que les Illuminatis lui ont fait…ce qui va amener à une confrontation interne particulièrement intense et réussie. Ce qui est étonnant car à cette époque nous étions déjà tous fatigués des guerres civiles entre Avengers…et pourtant cet arc fonctionne. 

D’une part parce que cette nouvelle division s’appuie sur une bonne raison et d’autre part parce que Hickman enchaîne sur complètement autre chose qui va lui permettre de toucher au cœur de certains personnages tout en amenant pas mal d’idées importantes pour la suite. Je pense notamment à l’épisode centré sur Cap, vers la fin de l’arc, qui est sans doute la meilleure définition du personnage que j’ai lu depuis longtemps !

Bref, un tome au contenu important mais où l’exécution peut être assez inégale. 

Verdict : à posséder (tout le run)

À lire avant : les deux premiers tomes et le run d’Hickman sur New Avenges. 

AVENGERS 9

Date de sortie :04 novembre  2020

Prix : 8,90 €, 112 pages

Scénario : Aaron, Slott, Cates, 

Dessin :Woods, Klein, McGuinness

Episodes : US Avengers (2018) 29, Thor (2020) 1, Iron Man 2020 (2020) 1, Captain America (2018) 18, Marvel Comics Presents (2019) 7 (III), inédits)

Sollicitation : Mensuel, 

Deux nouveaux départs : Thor, roi d’Asgard, fait face à un danger qui a fait même fuir Galactus, tandis que le frère de Tony Stark, Arno, reprend l’armure d’Iron Man pour faire face à une révolution des Intelligences Artificielles ! Avec aussi les Avengers et Captain America.

Avis : suite du mag Avengers avec un contenu particulier, puisqu’il contient deux relaunchs…et Panini ne relance pas le mag au 1 à cette occasion ? vraiment ? je crois que je vais défaillir…ahhh j’ai perdu connaissance pendant quelques minutes devant le choc provoqué…

Deux relaunchs…mais un est un peu un faux relaunch. On commence par le vrai, à savoir celui de la série Thor…Et oui, je sais, c’est loin d’être le premier, la série ayant connu plus d’une demi douzaine de numéros 1 au cours de la décennie passée, mais celui-là est différent puisqu’il marque l’arrivée d’une nouvelle équipe créative sur le titre. 

Après 7 ans passés sur le titre Jason Aaron passe en effet la main sur la série à Donny Cates pour le scénario et Nic Klein au dessin. Les deux auteurs impulsent une toute nouvelle direction pour le titre et le personnage en restant dans la continuité d’Aaron, puisque Cates va beaucoup s’appuyer sur le rôle de roi d’Asgard rétabli par son prédécesseur à la fin de son run. 

Pour l’instant nous en sommes à l’épisode 8 aux USA de la série et …l’accueil du run de Cates est assez mitigé. Son premier épisode est assez bon, même si Panini gâche l’une des surprises du numéro…mais au-delà…il manque clairement quelque chose. Ce qui est étonnant car on savait que Cates voulait reprendre le tire depuis longtemps, donc on aurait pu penser que son travail serait plus inspiré. Mais pour l’instant il manque l’étincelle. 

Il n’a pas encore mis en place une intrigue vraiment prenante…Il y a quelques éléments un peu excitants qui sont mis en scène et en place…mais on est encore très loin de son travail sur Venom par exemple. 

Concernant l’autre relaunch du Mag, c’est le faux relaunch que j’évoquais plus haut, puisqu’il s’agit en réalité de la suite du run de Dan Slott sur la série. Certes, il lui imprime une nouvelle direction, alors qu’Arno Stark reprend le costume d’Iron Man…mais c’est toujours dans la continuité de son travail sur le titre et ce titre Iron man 2020 ne dure que 6 épisodes avant que la série n’échoue à un autre auteur. 

De fait, on est déjà passé à toute autre chose, le titre ayant été repris le mois dernier par Christopher Cantwell (auteur de la série Doom) et …pour l’instant, malheureusement lui aussi peine à convaincre. Iron Man de manière générale n’a guère eu de chance avec ses auteurs au cours des années passées. 

Verdict : nouvelles directions pour certaines séries…mais le résultat va laisser à désirer. 

IMMORTAL HULK 5

Date de sortie :04 novembre  2020

Prix : 18,00 €, 144 pages

Scénario : Ewing, 

Dessin :Bennett, Bodenheim, García

Épisodes : US Immortal Hulk 21-25, inédits)

Sollicitation : 100% Marvel, 

L’affrontement entre Hulk, la Harpie et l’Abomination s’est achevé, mais le Général Fortean ne compte pas en rester là. Il est temps pour l’Immortel Hulk et ses monstrueux acolytes de faire équipe, et les conséquences seront terribles !

Avis : nouveau tome très attendu de la série Immortal Hulk qui arrive ici à un tournant capital. Al Ewing amène en effet toute l’intrigue autour de la Shadow Base à son terme…de manière fort spectaculaire, avec un twist final qui va impulser une toute nouvelle direction pour la série. 

Mais avant cela, Ewing a la bonne idée de creuser le personnage de Fortean, personnage jusque là assez obscur, qui pouvait apparaître comme un simple jusqu’au boutiste sans réelle morale et motivation au-delà d’être le méchant de l’histoire. L’épisode qui lui est consacré est de ce point de vue impressionnant, alors que l’on comprend véritablement ce qui se cache derrière ses décisions passées…et celles marquantes qu’il va prendre dans ce tome.  

Le scénariste clôt ainsi sa seconde année en réunissant l’ensemble du cast historique de Hulk autour de lui, plus quelques additions bienvenues et on peut voir que les relations sont …compliquées au sein du groupe. Que ce soit entre Bruce et Betty, ou entre Devil Hulk et Samson…ou encore un Rick Jones pas vraiment au sommet de sa forme au regard du dernier tome. Il y a là beaucoup de graines qui seront développées dans de futurs épisodes, mais on comprend bien que le scénario met en place lentement mais sûrement une vraie bombe à retardement…

Mais on parle là des épisodes 21 à 24. Ces épisodes sont incroyables et à la hauteur de tout ce que les auteurs ont fait sur le titre jusque là, et oui vous allez avoir droit à quelques scènes horrifiques bien marquantes dans ces épisodes. Mais tout bascule dans l’épisode 25…

Je ne spoilerai rien…mais disons simplement que cet épisode propose quelque chose d’assez déroutant aux lecteurs. Et pour l’avoir relu dernièrement, je peux dire que je n’accroche toujours pas. Comme je n’ai pas accroché aux épisodes qui ont suivi. De fait, en quelques mois, le titre est passé du rang de série la plus attendue à …je la mets en pause le temps de quelques épisodes…Et de fait, pendant le gros de l’année 2020 (qui couvre les épisodes 25 à 37), la série a été une déception continue. Les choses semblent se réveiller dans les derniers épisodes US…mais j’ai vraiment détesté toute cette période. 

Je préfère que vous le découvriez vous-mêmes, mais soyez préparés car l’épisode en question qui clôture le tome n’est pas facile à appréhender. C’était un pari de la part de son auteur. À mon sens, c’est un échec….On en reparle quand vous l’aurez lu. 

Verdict : à lire…mais préparez vous à l’épisode 25…

À lire avant : les précédents tomes. 

SPIDER-MAN 9

Date de sortie :04 novembre  2020

Prix : 8,90 €, 112 pages

Scénario : Spencer, Ahmed, 

Dessin :Gleason, Garrón

Episodes : US Amazing Spider-Man 34-35, Friendly Neighborhood Spider-Man 12, Amazing Mary Jane 2 et Miles Morales : Spider-Man 10 (I), inédits)

Sollicitation : Mensuel, 

Spider-Man s’allie au Docteur Fatalis face à un ennemi commun, alors que 2099 est en danger. Numéro 250 anniversaire pour Miles Morales qui affronte un nouveau vilain. Et Mary Jane fait face à Mystério.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour ceux qui suivent le mag Spider-Man. 

STAR WARS 8

Date de sortie :04 novembre  2020

Prix : 8,90 €, 128 pages

Scénario : Pak, Thompson, 

Dessin :Noto, Landini

Episodes : US Star Wars 74-75, Target Vader 6, Doctor Aphra 39-40 et Star Wars: Empire Ascendant 1 (IV), inédits)

Sollicitation : Mensuel, 

C’est la fin d’une époque ! Conclusion de la série Star Wars et de la mini-série Cible : Vador, avant le lancement d’une nouvelle formule en 2021 : En plus, les aventures du Docteur Aphra!

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Fin de plusieurs séries, Star Wars et Aphra. Dans les deux cas, les séries ont depuis lors été relancées avec de nouvelles équipes créatives. Dans le cas de Star Wars, la nouvelle série s’intéresse à une autre période. Après la période entre l’épisode IV et l’épisode V pour la première série, la prochaine écrite par Charles Soule se concentre sur la période entre l’épisode V et VI. 

Verdict : pour les fans. 

VENOM 7

Date de sortie :04 novembre  2020

Prix : 8,90 €, 112 pages

Scénario : Cates, Tieri, 

Dessin :Bagley, Unzueta

Episodes : US Web of Venom: The Good Son, Venom 23, Scream: Curse of Carnage 2 et Ruins of Ravencroft: Dracula, inédits)

Sollicitation : Mensuel, 

Venom Island continue ! En plus : Le lancement de la série Ravencroft, où l’asile de fous tente de ramener les pires psychopathes de l’univers Marvel sur le droit chemin… Dracula est de la partie ! Et toujours les aventures de Scream!

Avis : bon, pas grand chose à dire de ce nouveau numéro de Venom, à part que la composition du mag est assez bordélique, avec pas beaucoup de “vrai” Venom dans le lot. La série principale ne présente ainsi qu’un seul épisode dans le lot…alors que Donny Cates et Mark Bagley continuent l’arc Venom Island, qui est assez plaisant à lire.

Il y a quelques twists et scènes très marquantes dans cet arc, qui au final sera tout de même assez anecdotique. Un arc plus court aurait sans doute été plus apprécié. Mais le scénario maintient bien la tension et la pression sur Eddie Brock qui doit affronter le symbiote Cranage sans Venom et il va y avoir un prix lourd à payer. 

Pour le reste, entre épisodes spéciaux, non écrits par Cates, comme Good Son, ou Scream, que je juge sans grand intérêt, il ne reste bien que Ravencroft qui va toucher au personnage de Dracula de vraiment intéressant dans le lot…Est-ce que cela vaut 8.90€ ? j’ai personnellement quelques doutes. 

Verdict : pour ceux qui suivent, mais un mag Venom avec une dose homéopathique de Venom dedans.

X-MEN : DAWN OF X 3 & 4

Date de sortie :04 novembre  2020

Prix

  • Dawn of X 3 : 16,00 € (Édition régulière), 20,00 € (Collector), 168 pages
  • Dawn of X 4 : 16,00 € (Édition régulière), 20,00 € (Collector), 160 pages

Scénario : Hickman, Duggan, 

Dessin :Yu, Kudranski

Episodes : 

  • Dawn of X 3 : US X-Men (2019) 3, Marauders 3, Excalibur (2019) 3, New Mutants (2019) 3, X-Force (2019) 3 et Fallen Angels (2019) 3, inédits)
  • Dawn of X 4 : US X-Men (2019) 4, Marauders 4, Excalibur (2019) 4, New Mutants (2019) 4, X-Force (2019) 4 et Fallen Angels (2019) 4, inédits)

Sollicitation :

Bimensuel, 

  • Dawn of X 3 : Les X-Men partent en Terre Sauvage et y découvrent un nouvel adversaire, tandis que Sebastian Shaw poursuit ses manigances contre les deux reines du Club des Damnés. Six séries, six ambiances, pour le relaunch ultra-populaire orchestré par Jonathan Hickman et des collaborateurs triés sur le volet !
  • Dawn of X 4 :Les Nouveaux Mutants sont dans l’espace et ils y découvrent un Empire Shi’ar dans la tourmente, alors que Deathbird est de retour ! [SPOILER] lui aussi menace à nouveau les X-Men, et en particulier X-Force ! Chaque mois, double dose de mutants en édition régulière ou collector !

Avis : je livrerai ici un avis beaucoup plus succinct que le mois dernier sur les mags Dawn of X, car comme je l’ai dit, j’ai rapidement lâché nombre des titres mutants, le temps de faire le tri entre ce qui me plaisait ou pas. Donc est déjà parti de ma liste de lecture, Fallen Angels et Excalibur. J’ai lu New mutants par intermittence, à savoir seuls les épisodes écrits par Hickman qui étaient vraiment funs, tout en mettant en place quelques petites choses vraiment intéressantes pour la suite de son run. 

En parlant d’Hickman, si l’épisode 3 d’X-Men n’est pas exceptionnel, avec l’arrivée d’un nouvel ennemi des mutants…pas super impressionnants, l’épisode 4 remet bien les pendules à l’heure. Nous avons une rencontre au sommet entre les chefs mutants (+ Apocalypse) et les chefs d’Etat humains et le résultat est impressionnant. Nous voyons le plan des mutants sur la durée être déployé pour s’assurer que Krakoa s’impose. À partir de cet épisode la série devient bien plus dynamique après plusieurs épisodes un peu plus détendus. Ne ratez pas cet épisode 4 !

Autre série dont j’ai apprécié le premier arc qui se poursuit, avec X-Force qui va rester bien marquant et surtout bien sanglant alors que l’équipe remonte la trace des nouveaux ennemis de Krakoa et découvre …quelque chose d’assez perturbant. Il y a plein de bonnes idées dans ce premier arc et surtout de moments très marquants. Percy et son artiste vont loin dans la perte d’hémoglobine ! En somme des épisodes prenants, qui vont très loin dans le côté action voire viscéral par endroit. 

Enfin, la série qui me pose problème : Marauders. J’avais trouvé les premiers épisodes publiés le mois dernier sans intérêt et sans contenu…et là pendant quelques pages, le titre va se réveiller et montrer son potentiel en mettant les machinations et complots de Sebastian Shaw au centre du jeu. Dans ces épisodes, Duggan a réussi à susciter mon intérêt…avant que les choses ne retombent presque immédiatement, avec encore des épisodes bien plats…

Bref, un mag au contenu varié mais très inégal. ll revient à chacun de faire le tri. 

Verdict : à lire 

À lire avant : les deux premiers numéros !

URBAN COMICS 

LE MONDE DE GUMBALL tome 6

Date de sortie :04 novembre  2020

Prix : 14.50€/152 pages 

Scénario : MEGAN BRENNAN 

Dessin :JENNA AYOUB

Episodes : The Amazing World of Gumball: Midsummer Nightmare

Sollicitation : Darwin ne rêve que d’une seule chose : monter sur scène pour déclamer du Shakespeare durant le prochain festival de théâtre de l’école ! Mais lorsque Rocky lui raconte qu’un ancien élève serait mort du trac pendant une représentation et hanterait depuis les planches du collège, Darwin est pris de panique. Pour détourner le problème, il participe à l’audition avec son frère, dissimulé sous son costume. Tout semblait se passer comme sur des roulettes, jusqu’au moment où le jeune garçon mentionne accidentellement la-pièce-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom et déchaîne sur l’ensemble de ses camarades la colère du terrible fantôme d’Elmore…

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour les fans de la série. 

À lire avant : les précédents tomes !

A propos Sam 2151 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.