Guide de lecture Comics VO : semaine du 17 février 2021

Edito : en parallèle d’une semaine plus intéressante en VF, les sorties VO se réveillent un peu également avec un programme plus chargé. Alors ce n’est pas encore le grand réveil, mais il y a du mieux…bien que la semaine prochaine face office de longue nuit profonde (on on pourra passer un long moment en retro review je le sens)…Oui, je peux déjà le dire, il n’y a pas grand chose la semaine prochaine, ce sera beaucoup plus calme. 

De fait, il faudra attendre le mois de mars pour commencer à noter un redémarrage. Nous aurons le vrai retour de DC avec le début de sa nouvelle ère et plusieurs gros titres qui arrivent du côté indépendant notamment du Snyder ou le nouveau titre de James Harren qui a l’air énorme. Marvel m’ennuie un peu par contre avec du King in Black partout…

Sorties de la semaine : sélection qui exclut DC car je ne vois pas grand chose d’intéressant chez eux cette semaine : 

  • chez IDW les suites attendues de Last Ronin et de Ragnarock !
  • chez Marvel, le retour de Black Widow, la suite de King in Black et le 4e omnibus X-Men !   

Émissions de la semaine : encore quatre émissions au programme de la semaine. Oui, nous allons mourir. Comme d’habitude, vous pouvez nous écouter en direct à partir de 21h notre chaîne You Tube soit notre Discord que je vous invite à rejoindre également et sur lequel une petite communauté est en train de se créer à grande vitesse et nous partageons un peu toutes nos geekeries  :

  • mardi : podcatch avec Jonat et Steve et j’ai cru comprendre que le programme était chargé !
  • mercredi, le retour du Freaxity où Steve et Laure parlent horreur !
  • jeudi,  le Comixweekly où nous parlerons des sorties VO de la semaine !
  • vendredi, un nouveau numéro de MangaXity ou l’on parlera donc …ben mangas et l’on s’intéressera avant tout aux nombres annonces de nouveaux titres sur 2021 !

BOOM ! STUDIOS 

ONCE & FUTURE #16

Prix : $3.99

Scénario : Kieron Gillen 

Dessin : Dan Mora 

Sollicitation : Surrounded by British government forces, Nimue calls for backup – but will Merlin and Galahad help stop the opposition… or expose Britain to the truth? * Meanwhile, Bridgette and Duncan are trapped in the Otherworld and blocking their exit is Arthur’s greatest knight: Lancelot.

Avis : ou comment faire monter les enjeux d’un cran ! Jusque là certes, nos héros ont pu gérer toutes les menaces qu’Arthur et Merlin lâchaient en travers de leur passage…mais cette fois, les choses se compliquent puisque le gouvernement britannique commence à en avoir ras le bol de ramasser les macchabés un petit peu partout…d’autant que Gillen a fait en sorte d’impliquer la plus haute autorité du pays dans un épisode précédent. 

Et je ne sais pas trop pourquoi, mais je n’ai pas l’impression que Gillen apprécie beaucoup le petit Boris. Oh allez, il te fait pas rire, même pas un peu ? Certes, comme la plupart de nos dirigeants, c’est une catastrophe ambulante, mais au moins il est marrant avec sa touffe volante sur la tête ? Non ? C’est vraiment la merde ? Tout ça pour dire qu’à ce stade l’histoire peut partir dans n’importe quelle direction. 

Les agents du gouvernement vont-ils mettre encore plus le bordel ? Ou vont-ils apporter un soutien ? Vu la manière donc ils entraient en scène dans le dernier épisode et ce que pense Bridgette notre grand-mère bad ass…j’ai quelques doutes. 

Verdict : Buy

DC COMICS 

TRUTH & JUSTICE #1

Prix : $4.99  | 40 PAGES

Scénario :GEOFFREY THORNE

Dessin :CHRISCROSS and JORDI TARRAGONA

Sollicitation : Vixen takes center stage in the debut issue of this new team-up series! Mari McCabe is many things: superhero, model, activist, but can she add godkiller to the list? Vixen teams up with Dr. Mist and Impala of the Global Guardians to face down an ancient deity that’s taken over the body of a scientist investigating powerful magical artifacts. Vixen will need to dig deep and use all the abilities in the animal kingdom to face down this powerful primeval threat!

Avis :  nouvelle série ou simple mini-série ? Je ne sais pas trop, mais je voulais signaler la sortie de ce premier épisode avant tout pour la présence de Chriscross au dessin. Un artiste que l’on avait découvert il y a plus de 20 ans sur le Captain Marvel de Peter David, et qui avait débuté avant cela chez Milestone,  et que personnellement j’adore. Il dispose d’un style ultra-dynamique et vraiment prenant. 

Malheureusement, il s’est fait trop rare au fil des années et son long passage sur Captain Marvel reste sa prestation la plus connue, alors qu’il aurait pu aller beaucoup plus loin. Niveau scénario, cela va aussi nous permettre de confirmer, ou pas, les bons débuts de Geoffrey Thorne vu récemment sur Green Lantern. J’ai beaucoup apprécié ses deux épisodes de Future State, et du coup j’ai de fortes attentes en ce qui concerne son run sur Green Lantern. 

Au-delà, cette série va permettre de se pencher sur des personnages DC assez négligés ces dernières années, donc tant mieux. Il serait temps que l’éditeur assume un peu plus la richesse de son univers. Je ne leur dis pas de faire 150 titres, mais même dans le cadre d’une ligne plus condensée il y a de quoi faire…au lieu de nous pondre 49 titres Batman sur 50 bouquins…

Verdict : Check it

TPB/GRAPHIC NOVEL

Wonder Woman Book 2: Ares Rising

Prix : $29.99/336 pages

Scénario : William Messner Loebs

Dessin :

Episodes : Collects Wonder Woman #77-89 (1993) and DC Retroactive: Wonder Woman ’90s #1.

Sollicitation : In these tales from the 1990s, Wonder Woman explores the human side of her spirit while continuing in her mission to protect humanity.

In these tales from the 1990s, Wonder Woman battles to protect humanity from threats like the reborn god of war, Ares, while helping her allies and friends to find their own paths to peace. Along the way, Wonder Woman collides with Boston mobsters and enlists the help of Superman to discover what calamity has befallen her home of Themyscira. 

Avis : suite de la réédition du run de William Messner Loebs sur Wonder Woman, qui faisait suite à celui de Georges Pérez…et j’ai du retard, car je ne me suis pas encore procuré le premier tome. En fait, avant ça, il faudrait que je me prenne la suite du run de Pérez après les épisodes publiés par Urban, car je doute que l’on ait la suite en VF un jour…

Sur le fond, je ne sais pas trop ce que vaut ce run, je sais que l’auteur a essayé des choses différentes de Pérez et j’avais notamment lu la fin de son run dessiné par Deodato juste pour me marrer car l’artiste avait intégré tous les tropes des années 90 à ce stade : femmes en petites tenues, hyper violence, cyborgs dans tous les coins et vous savez quoi, malgré tout cela le scénario de Loebs était super efficace. 

Il arrivait à en tirer quelque chose d’efficace malgré tous les clichés que l’époque lui imposait. 

Chances de publication en VF : ben justement 0. J’espérais vraiment qu’Urban irait au moins jusqu’au bout du run de Pérez, mais à la place ils se sont arrêtés au moment où l’auteur a abandonné la partie graphique à un autre artiste pour se concentrer sur le scénario. Décision à mon sens difficile à soutenir et vraiment décevante, mais encore une fois, cela nous renvoie aux difficultés de l’éditeur pour imposer du DC ancien en VF. 

Verdict : Check it. 

John Constantine, Hellblazer Vol. 24: Sectioned

Prix : $34.99/352 pages 

Scénario : Peter Milligan,

Dessin : Giuseppe Camuncoli, Sean Gordon Murphy

Episodes : Collecting Hellblazer #267-275 and John Constantine: Hellblazer-City of Demons #1-5.

Sollicitation : John Constantine struggles with his sanity as he is haunted by memories of Epiphany. He gets so desperate, he’s even willing to summon Shade, the Changing Man! Constantine’s journey to sanity is a twisted one that takes him back to Meta to settle old scores.

And will Constantine be able to have his « happily ever after »? After he proposes to Epiphany, will more conspire to stop Constantine from getting married? This time it’s different–this time, it’s Epiphany. Find out if the uninvited guests from Heaven and Hell suceed in ruining the wedding of the year!

Including the incredible miniseries John Constantine: Hellblazer-City of Demons! When John Constantine is run over by a truck, it takes a little while for England’s nicotine-fueled magus to realize that he’s perched between life and death. After a few weeks of hospital rehab, Constantine find the London streets VERY different from when he left them behind as a series of occult murders and mutilations demands his attention. The common denominator points back to the E.R. where Constantine was admitted…

Avis : voilà une bonne nouvelle, DC qui continue de rééditer la première série Hellblazer en TPB. Avec ce tome, nous poursuivons le run de Peter Milligan alors que la question du mariage arrive sur la table ! Est-ce qu’un personnage comme Constantine est capable d’être heureux ? C’est une grande question, que j’aimerais bien découvrir un jour !

En effet, avec toutes leurs éditions, Urban a réussi l’impossible : me faire apprécier Constantine. Oui, c’est une ordure…mais une ordure attachante qui n’est responsable de ses propres problèmes que dans 99% des cas. Comment ne pas l’aimer ? 

Au delà, vu que ces TPB contiennent environ 15 épisodes à chaque fois, il n’en reste que deux en VO pour avoir toute la série disponible, puisque la première série s’est achevée après 300 épisodes. 

Chances de publication en VF : ben, justement, vu tout ce qu’Urban a publié à ce stade, je dirais assez bonnes. Après tout, dans deux semaines doit sortir le tome 3  du run de Jamie Delano qui en présente la conclusion et l’on devrait arriver à quelque chose comme 150 épisodes publiés en VF.

Et pour tout dire certains des épisodes publiés dans ce TPB ont déjà été publiés en VF, puisque la mini série  Hellblazer-City of Demons dessinée par Sean Gordon Murphy a été publiée par Urban dans un tome indépendant…

Et d’un côté je suis tenté de prendre le tome et de l’autre je me dis que si Urban enchaîne avec un Peter Milligan présente Hellblazer, il serait logique que cette mini soit rééditée dedans…mmm, je pense que je vais attendre du coup. Avec tout ce qu’a écrit Milligan, plus d’une cinquantaine d’épisodes,  il y a de quoi remplir 3 bons gros volumes en VF…

Verdict : Buy

Richard Dragon, Kung-Fu Fighter: Coming of the Dragon!

Prix : $49.99/368 pages 

Scénario : Denis O’Neil 

Dessin : Ric Estrada

Episodes : Collects Richard Dragon, Kung-Fu Fighter #1-18, The Brave and the Bold #132, and DC Comics Presents #39.

Sollicitation : From the 1970s kung-fu craze come these tales of American martial artist Richard Dragon as he crisscrosses the globe in the cause of justice.

In these action-packed 1970s tales, American martial artist Richard Dragon criss-crosses the globe in the cause of justice. Along the way, he runs across slavery rings, a madman who has possession of an atomic bomb, the monstrous Preying Mantis, the mysterious Doctor Moon, and much more.

Avis : pourquoi ? Responsables de chez DC, asseyez-vous et arrêtez de boire et la drogue. Et dites nous pourquoi ? Écoutez,  je comprends que les temps sont durs et avec le décès de Denis O’Neil vous avez voulu lui rendre hommage et c’est difficile. Comment choisir quoi rééditer dans une carrière aussi riche ? Une carrière qui s’étend sur presque 40 ans et au cours de laquelle le monsieur a presque écrit pour chaque personnage de votre écurie : Batman, Superman, Wonder Woman, Question, Green Arrow, Green Lantern et tant d’autres. 

Et vous avez choisi…Richard Dragon…La peur de l’échec ? Vous n’avez pas entendu nos voix suppliantes demandant une réédition de son run sur Question ? Vous avez dérapé au moment d’écrire le nom de la série à réimprimer et c’est tombé sur Richard Dragon ? Et je n’ai rien contre le personnage, clairement créé comme Iron Fist dans les années 70 pour surfer sur la vague Kung Fu…mais vous ne pensez pas qu’il y avait des choses plus haut dans la liste à rééditer ?

Et je sais, je sais, vous rééditez son Superman aussi (dispo chez Urban au passage)…mais allez les gars…soyons sérieux…

Chances de publication en VF : 0. Aucun débat sur la question. 

Verdict : il y avait plus important dans l’immenseeee bibliographie de O’Neill. 

IDW PUBLISHING 

TMNT THE LAST RONIN #2

Prix : $8.99

Scénario : Kevin Eastman, Peter Laird, Tom Waltz

Dessin : Kevin Eastman

Sollicitation : Secrets are revealed as we begin to discover what happened in the past to lead to this nightmarish future.  The Ronin meets an unexpected new ally but the Foot Clan begins an exhaustive sweep of the Bottom to find the vengeful mutant. And what role does Baxter Stockman play?

Avis : sortie cette semaine de la suite très attendue par beaucoup de lecteurs de The Last Ronin. Une mini-série dont le premier épisode a rencontré un succès colossal puisque je crois avoir vu passer des chiffres sur le second tirage qui dépassaient les 80 000ex. Je pense que cela a pris tout le monde par surprise, y compris l’éditeur et les comics-shops. En tout cas, outre le succès, je n’ai entendu que du bien du premier épisode.

Les critiques depuis des mois sont dithyrambiques sur cette future version bien noire des Tortues ninjas où l’on voit la dernière tortue en vie essayer d’arranger ce futur apocalyptique. En ce qui me concerne, je pense attendre la VF qui sera sans doute pour l’année prochaine, puisque le seul défaut de cette mini est le temps entre chaque épisode. Les délais sont importants, donc il va falloir s’armer de patience !

Verdict : Buy

TPB/GRAPHIC NOVEL

RAGNAROK HC VOL 03 BREAKING OF HELHEIM

Prix : $24.99

Scénario : Walter Simonson 

Dessin :Walter Simonson 

Episodes : 

Sollicitation : In the end, the gods gathered together and met their foes on the Battle Plain of Vigrid. There, so the stories say, the gods and their Great Enemies slaughtered each other, the stars fell from the sky, Midgard itself sank into the all-encompassing ocean, and the Nine Worlds were destroyed.

But not all the old stories are true. Thor survived as did most of the Enemies while the gods went down to defeat and the Nine Worlds became one vast land of desolation. Now, in his search for revenge, the last god standing hears the voice of one long dead and it sets him on a new course.

Walter Simonson, legendary creator of Star Slammers, Manhunter and the Alien film adaptation (with Archie Goodwin), and the definitive version (after Stan and Jack) of Marvel’s Thor, presents the next thrilling chapter of his own post-Ragnarök Thor saga!

Avis : ohhhhh yeahhhhhhh !!! Sortie cette semaine du 3e et je pense dernier tome de la série Ragnarok qui voyait Walter Simonson, le grand très grand Walter Simonson, créer son propre Thor, projeté dans un avenir où Asgard a disparu et la Terre est un vaste dépotoire mort. Et lui-même n’est plus vraiment au sommet de sa forme physique. 

À ma grande honte je fais partie de ceux qui ont raté la sortie du premier tome chez Glénat Comics et du coup, j’ai contribué à l’absence de succès du titre…poussant à son arrêt en VF. J’ai depuis rattrapé mon retard en achetant le premier tome et XXX quel pied. 

Simonson à presque 70 ans envoie du pâté comme s’il avait encore l’énergie de ses 20 ans. Je trouve incroyable de voir que contrairement à nombre de ses collègues qui ont décliné sur leurs dernières années, notamment parce que le physique a plus de mal à suivre, le monsieur continue non seulement d’être incroyable mais j’ai le sentiment qu’il progresse encore. 

Et en raison des mésaventures de la VF, le seul moyen de continuer l’aventure est d’aller suivre la VO. Sauf que le tome 2 est épuisé partout…Mais c’est pas grave, je vais quand même sauter sur ce tome 3 en priant les dieux du nord que IDW se sorte les doigts du fion et réimprime tout ça !!! Allez IDW, prenez mon argent !!!

Chances de publication en VF : comme je l’ai dit, Glénat comics a stoppé la série après le tome 1 et a annoncé avoir abandonné la licence faute de lecteurs suffisants. Et  je doute qu’un autre éditeur reprenne la franchise…

Verdict : BUYYYYYY

IMAGE COMICS

ARIA HEAVENLY CREATURES (ONE-SHOT) CVR A ANACLETO & HABERLIN

Prix : $6.99

Scénario : Brian Holguin, Brian Haberlin

Dessin : Jay Anacleto, Brian Haberlin

Sollicitation : Lady Kildare, expatriate princess of Faerie, is living a life of aristocratic decadence among Victorian London’s social elite. One night, while slumming among the city’s notorious underbelly, Kildare and her companions come across an illicit underground sideshow boasting « Creation’s Most Wondrous and Perverse Curiosities. » The centerpiece of this bizarre menagerie? A genuine angel held in captivity! This sets the stage for an unlikely alliance and the beginning of an unforgettable tale of mystery, adventure, and retribution.

Avis : alors attention, ce que nous avons là, n’est pas un nouvel épisode de la série Aria, mais bien une réédition d’un crossover publié il y a de cela presque 20 ans maintenant…Un crossover avec le personnage d’Angela alors encore sous la coupe de Todd McFarlane, qui avait accepté cette petite rencontre, car Aria avait été co-créée par Brian Holguin et Brian Haberlin, que l’on voyait souvent sur des bouquins de McFarlane, notamment Holguin qui a longtemps écrit Spawn. 

La grande question est : que contient ce numéro one shot désormais ? En effet les droits du personnage d’Angela ont été récupérés par Neil Gaiman après une longue bataille judiciaire et le monsieur s’est empressé de les revendre à Marvel juste pour faire chier McFarlane. Du coup, je ne sais pas trop légalement ce qu’il est possible de faire. 

J’espère que le numéro n’a pas été retouché parce que si le scénario n’avait rien d’incroyable,  c’était sympa mais en rien renversant comme la série Aria en général, visuellement ce sont sans doute certaines des plus belles planches de la carrière de Jay Anacleto. 

Son Angela est sans doute l’une des plus belles choses que j’ai jamais vu imprimé sur les pages d’un comic-book, parfaitement servi en outre par la colorisation de Brian Haberlin. Il faudrait même que cela soit réédité en grand format tellement c’est magnifique. Je sais que Delcourt va bientôt rééditer la série et j’espère que ce sera du grand format. Au-delà, c’est vraiment à réserver aux fans dans mon genre…

Verdict : Check it. 

FAMILY TREE #11

Prix : $3.99

Scénario : Jeff Lemire 

Dessin : Phil Hester 

Sollicitation : « FOREST, » Part Three-In the present, the Hayes and their new ally make their getaway. In the future, Josh makes a perilous choice to protect his family as Loretta learns more about the Arborists and their felling plan.

Avis : avant dernier épisode de Family Tree, et oui déjà. Plus qu’un mois et nous aurons la conclusion de la série…et si au départ j’ai été surpris d’apprendre la fin aussi rapide de cette série, vu la manière dont Lemire développe le scénario depuis quelques épisodes, cela n’est pas si étonnant que ça. En effet, après la conclusion du premier arc, je pensais réellement que l’on allait avant tout se concentrer sur les passages dans le futur…et ben en fait pas du tout. 

Lemire a décidé de naviguer entre les périodes, dans un schéma qui m’intéresse moins. Notamment les séquences dans le “présent”, qui s’intéressent à des moments de l’intrigue qui selon moi n’apportent en réalité pas grand chose à l’intrigue. Ce sont des informations que l’on pouvait déduire facilement sans venir les présenter. Oui, ils ont rencontré d’autres gens, oui il y a des attaques des arboristes…

Tout ça on l’avait compris par déduction au vu des éléments présentés dans l’avenir, utiliser des pages pour ça ne nous donne pas d’informations supplémentaires jusque là. On avait la situation présente, on avait la situation future et notre esprit après l’épisode 4 pouvait facilement faire le pont entre les deux. Ce n’est pas le choix fait par Lemire et en conséquence, je suis presque soulagé que la série s’achève bientôt. 

Non que cela soit devenu mauvais, mais il y avait un sens du cliffhanger et du coup de théâtre bien plus puissant dans la première partie de la série, cela s’est perdu quand on a commencé à alterner entre les époques. 

Verdict : Check it 

TPB/GRAPHIC NOVEL

SCENE OF THE CRIME TP 

Prix : $16.99/

Scénario : Ed Brubaker

Dessin : Sean Phillips, Michael Lark

Episodes : 

Sollicitation : Back in print as a first-ever trade paperback comes a lost crime noir masterpiece. Long out of print, SCENE OF THE CRIME was the first time ED BRUBAKER and MICHAEL LARK worked together?before their acclaimed runs on Daredevil and Gotham Central?and was inked by SEAN PHILLIPS, who also designed this edition.

This is where it all began, with a hard-hitting mystery story set in a modern-day Chinatown that garnered nominations for Best Miniseries and Best Writer in the 2000 Eisner Awards. Also included in this new collection are behind-the-scenes art and stories, a new foreword by BRUBAKER, and many other extras.

Avis : je pense rapidement sur cette réédition en TPB car scène de crime a été rééditée il y à, quoi, 2-3 ans par Delcourt et se trouve encore très facilement. Il s’agissait de la première collaboration Brubaker / Phillips…qui est arrivée par accident. 

En effet, à l’origine c’était Michael Lark qui devait dessiner cette mini en 4 épisodes…mais il n’a pas pu aller au bout et Phillips est intervenu en urgence pour terminer le boulot et ça a fait clic ! Ils ont ensuite refait équipe rapidement sur Sleeper et ne se sont plus vraiment quittés par la suite, pour notre plus grand bonheur. 

En termes de contenu, Brubaker commençait alors à vraiment essayer des récits d’enquête bien noir. Il n’était pas encore complètement au point, mais toutes ses forces en tant qu’auteur étaient déjà bien présentes et on sent qu’il est sur le point de franchir le cap qui va l’amener vers les choses bien meilleures que l’on connaît

Mais cette réédition chez Image est une bonne nouvelle car de mémoire à l’origine, la mini avait été publiée chez Vertigo. Le fait qu’elle apparaisse ici signifie que les auteurs en ont récupéré les droits complets. 

Chances de publication en VF : déjà fait ! l’édition Delcourt est toute récente et vous pouvez facilement la trouver !

Verdict : Buy

MARVEL COMICS

BLACK WIDOW #5

Prix : $3.99

Scénario : Kelly Thompson 

Dessin :  Elena Casagrande, Rafael de Latorre

Sollicitation : THE END IS ALSO THE BEGINNING…

As Natasha finally begins to escape her paradise and takes aim on her enemies, she can’t ignore that her freedom comes at a devastating cost. Is this what finally breaks The BLACK WIDOW? Winning the day will change Natasha forever and set her on a bold new path.

Losing… is no longer an option.

Avis : ahhh enfin ! Après plusieurs semaines de retard, Black Widow revient pour assurer la conclusion de son premier arc. Et l’attente fut longue en ce qui me concerne, car d’une part au fil des épisodes j’ai vraiment commencé à apprécier le titre et l’histoire proposée par Thompson, Casagrande et Bellaire et d’autre part, parce que l’épisode 4 s’achevait sur un énorme cliffanguer. Ou pas ? Je dois dire que vu la mise en scène, j’ai un peu de mal à y croire. Disons que c’était un peu trop rapide et que du coup, je suis suspicieux. 

Mais malgré cette petite réserve, je suis pleinement embarqué sur le navire de Black Widow et j’espère bien que le titre va se poursuivre. Pour l’instant je pense que Marvel a au moins validé un second arc, puisque nous avons déjà un épisode 6 sollicité…pour le mois d’avril…Dites Marvel, vous voulez vraiment la vendre cette série ? Parce que là, vous avez assemblé une super équipe créative qui a la meilleure approche sur le personnage depuis son retour sur le devant de la scène à l’époque de Marvel Knights et on dirait que vous nous  entubez un chouia sur le planning. 

De fait, pour moi, outre la résolution de cette première intrigue, ce qui m’intéresse c’est l’exploration des conséquences que cela va avoir sur la psychée du personnage. Car personne ne peut sortir d’une telle expérience inchangée. Même elle. Donc croisons les doigts pour que le titre continue, car il est clairement devenu un de mes favoris chez Marvel. Je sais que les reports constants du film les handicapent mais quand même…

Verdict : Buy

GUARDIANS OF THE GALAXY #11

Prix : $3.99

Scénario : Al Ewing 

Dessin : Juan Cabal 

Sollicitation : THE GODS ARE COMING!

  • The Olympian gods are returning to our universe – and they’re taking their exile at Peter Quill’s hands very personally.
  • To stop them, the Guardians return to the place the team was born… but will facing their past in the Annihilation War help them survive their future?
  • Everything changes in TWO…

Avis : ouh là attendez je suis perdu. On revient aux affaires normales ici ? Le tie in à King in Black annoncé à la fin du précédent épisode est-il zappé ? Je, je ne comprends plus trop. Déjà que la narration de la série est parfois difficile à suivre, si en plus on nous annonce des choses dans des épisodes qui finalement passent à la trappe sans explications…Ahhhhh non attendez…j’ai zappé l’épisode 10. Voilà l’origine du problème. Oui, je ne l’ai pas encore lu…Bon en même temps c’était un tie in et on s’en fout un peu, je le lirai plus tard…

Quoi ? Oui, je me suis un peu planté et oui je suis trop paresseux pour changer mon paragraphe. Quoi ? Arr…arrêtez de me regarder comme ça…Bon, passons à autre chose, pour dire qu’après quelques détours appelés : “la vache, marvel publie vraiment beaucoup d’events et Ewing fait des ties ins avec chacun”, l’auteur peut enfin revenir à sa première intrigue, celle avec laquelle il avait ouvert son run, le retour des dieux grecs de l’Olympe, devenus fous et prêts à buter tout ce qui bouge. 

Et ils veulent la peau de Peter Quill et des Guardians par extension. Donc comment arrête-t-on des dieux ? Grande question, mais je suis certain que tant que Richard Rider sera là, ils trouveront une solution. Au-delà, je dois dire que la relecture récente du premier arc de la série, pour un Comixity, m’a fait vraiment du bien et m’a permis d’avoir une meilleure appréciation  de ce que le scénariste est en train de construire. 

Je me suis du coup vraiment pris au jeu, si bien que j’ai vraiment envie de continuer à lire ce run pendant un moment. J’espère que Marvel le laissera faire ce qu’il a envie ici…

Verdict : Buy (si si)

IMMORTAL HULK FLATLINE #1

Prix : $4.99

Scénario : Declan Shalvey

Dessin : Declan Shalvey 

Sollicitation : ONE CREATOR. ONE HULK. ONE SUPERSTAR STORY!

Declan Shalvey writes and draws an IMMORTAL HULK tale that gets to the heart of gamma! Every morning, Bruce Banner wakes up in a new place. The Hulk is trying to tell him something – but Bruce has had enough of his green-veined alters. When a new gamma-powered villain shows up in a small New Mexico town, Bruce is forced to confront the source of his anger… and it’s not what you expect. Don’t miss an extraordinary tale from one of the industry’s top talents!

Avis : même si le succès d’Immortal Hulk s’est un peu tassé au cours de l’année passée, le titre reste sur une très bonne dynamique et il a clairement ouvert de nouvelles voies pour les auteurs. Et Marvel a décidé de s’engouffrer dans la brèche pour exploiter tout cela comme il fallait. Nous avions déjà eu un one shot spécial récemment écrit par Lemire et dessiné par Del Mundo qui explorait un peu plus cette veine horrifique qu’Al Ewing a rouvert pour l’occasion. 

Cette fois, c’est au tour d’un autre excellent dessinateur de donner sa version du personnage, Declan Shalvey. Un dessinateur que l’on avait un peu perdu ces derniers temps, son travail le plus important ayant été return of Wolverine et on se souvient du résultat assez catastrophique …On espère donc que l’on récupérera ici le Shalvey de Moon Knight, inventif, créatif dans sa mise en page et sa mise en scène. Bref, du bon Shalvey. 

Cette fois, il ne se coltine pas Charles Soule au scénario, donc c’est déjà un bon point de départ, puisqu’il assure lui-même la partie histoire. Quelque chose qu’il avait rarement fait avant. Il me semble qu’il a fait une mini série avec Wolverine il y a pas longtemps, mais je ne l’ai pas lu…Mais dans le cas présent, je pense que c’est vraiment son approche visuelle qui est requise. Donc nous verrons bien, ce n’est qu’un one shot. 

Verdict : Check it 

IRON FIST HEART OF DRAGON #2

Prix : $3.99

Scénario : Larry Hama 

Dessin : Dave Wachter 

Sollicitation : THE HEAVENLY CITIES ARE COMING TO EARTH, AND THEY’RE BRINGING HELL WITH THEM!

  • Danny voyages into the Heart of Heaven, only to find his destination lies elsewhere…the hellish, hidden Eighth City!
  • What is the dark force behind the ancient gate that stands locked in the heart of the Eighth City?
  • The only way to stop the ravaging hordes is to bring the Heavenly Cities to Earth, but will even that be enough?

Avis : suite de cette mini série très sympathique sur Iron Fist qui nous a tous un peu pris par surprise le mois dernier. En effet le vétéran Larry Hama avait clairement décidé de ne pas se faire chier et nous projetait immédiatement dans l’action sans trop de préambule ou de palabre. Toutes les cités sacrées sont attaquées et les cœurs de dragons récoltés sur leurs cadavres fumants. 

C’était ultra dynamique, Hama s’amusant même à assembler un cast de vilains assez inattendus, allant repêcher quelques têtes plus vues depuis un moment. Et si je me fiche un peu de Taskmaster, la présence d’autres vilains m’a agréablement surpris. En somme la menace est claire et bien établie, le personnage est plongé dans l’action,cela bouge bien, donc pourquoi bouder son plaisir ? 

Cela ne révolutionne rien, mais je pense que Larry Hama veut avant tout proposer quelque chose de rythmé et bien punchy. 

Verdict : Buy

KING IN BLACK #4

Prix : $4.99

Scénario : Donny Cates 

Dessin : Ryan Setgman 

Sollicitation : WHAT’S A GOD TO A KING?

Avis : suite de l’event du moment et plus que quelques semaines à tenir avant la conclusion. Je ne sais pas pour vous, mais je trouve King in Black un peu en dessous de Absolute Carnage. Ce n’est pas du tout mauvais, c’est même très sympa et les parties écrites par Donny Cates sont très plaisantes à lire. Mais je trouve cela moins intéressant que AC. Peut être le côté fin du monde imbattable de Knull qui me lasse un peu, ainsi que les ties ins, que je ne lis pas, dans tous les sens…

Si l’on se concentre sur la mini-série et Venom, ça va encore, mais quand on regarde les sollicitations Marvel jusqu’à fin mars…cela dégoûte un peu de lire du Marvel. Soit un peu le même phénomène que j’ai ressenti avec Empyre l’année dernière, sauf que là je suis investi dans le run de Cates et Stegman donc je l’ai un peu dans l’os. 

Sinon, sur le fond, il est très satisfaisant de voir Cates ramener sur la table beaucoup d’éléments qu’il a semé un peu partout dans l’univers Marvel au cours des 3 dernières années, dans diverses mini-séries. Voir tout converger donne un petit coup d’adrénaline. Sinon, l’intrigue avance vite et bien, il y a quelques passages très sympas ici ou là. Cela reste donc une bonne lecture blockbuster. 

Verdict : buy

X-MEN LEGENDS #1

Prix : $4.99

Scénario : Fabien NIcieza 

Dessin : Brett Booth 

Sollicitation : ALL-NEW TALES STARRING YOUR FAVORITE X-MEN, SPANNING CLASSIC ERAS!

Break out the yellows and blues, fire up the Danger Room and snap on your pouches as legendary X-writers return to classic eras of the mutant super heroes in ALL-NEW, in-continuity stories set during their fan-favorite runs! Fabian Nicieza kicks off the series with a special saga of CYCLOPS and HAVOK, as the SHI’AR return to Earth in search of the FORSAKEN ONE! But what secret will the Summers brothers uncover, and how will its revelation change what you thought you knew about the X-Men?

Get ready for a story decades in the making! And come back each month as we dive deeper to expand the X-MEN mythos! Welcome back, legends: Hope you survive the experience.

Avis : et allez…une petite série X en plus ! Il y avait longtemps. Alors que l’on vient d’apprendre que Tini Howard allait récupérer un titre mutant supplémentaire (dont je n’ai même pas daigné retenir le nom), la franchise continue de se déployer un peu trop à mon goût se dispersant dans trop de directions, alors que sa base est assez faiblarde. De fait, depuis le relaunch de Dawn of X, il y a eu assez peu d’histoires marquantes, Hickman étant concentré sur beaucoup de mise en place. 

Cette fois, on se tourne clairement vers le passé, en laissant la place aux auteurs importants qui ont marqué la franchise pour achever des sous intrigues laissées en suspens après leur départ. Et le premier qui monte à bord est Fabian Nicieza qui vient répondre à la question : mais qui était donc ce fameux 3e frère Summers ? Et la question était : ben il en avait aucune idée au départ, c’était juste un truc lancé en l’air et il allait voir après ce qu’il en ferait. Et il en a fait Adam X. Parce que vos gueules. 

Adam X ou la bonne blague des années 90…et pourtant j’ai bien envie de découvrir ce numéro. Parce que Fabian Nicieza reste un auteur marquant de la franchise qui a énormément apporté dont certains épisodes les plus marquants de l’histoire. En clair, je suis faible et idiot…

Verdict : Check it 

TPB/GRAPHIC NOVEL

CAPTAIN AMERICA HEROES RETURN COMPLETE COLLECTION TP VOL 01

Prix : $39.99/

Scénario : Mark Waid 

Dessin : Ron Garney 

Episodes :  up with Iron Man to take on M.O.D.O.K. and crosses paths with the new Citizen V! Collecting CAPTAIN AMERICA (1998) #1-12, IRON MAN/CAPTAIN AMERICA ANNUAL ’98 and CAPTAIN AMERICA/CITIZEN V ANNUAL ’98.

Sollicitation : Back from the world of Heroes Reborn, Steve Rogers is ready to serve as the Sentinel of Liberty once again! The world is happy to have Captain America back – but as his popularity rises and a wave of « Capmania » reaches a dangerous fever pitch, is something sinister going on behind the scenes? Meanwhile, when Cap’s shield is lost at the bottom of the ocean, he must adjust to life without his signature weapon. And he’d better do it fast, because Hydra is rising – with a bizarre new leader. And the lord of the dream dimension is plotting to turn Cap’s life into an American nightmare! Plus: Cap teams

Avis : après Heroes Reborn, je vois que Marvel continue d’explorer l’ère Heroes Return. En effet, nous avons vu des complete collection sur Fantastic Four qui touchait à cette ère. Assez étrangement, malgré son aura, le run de Busiek et Pérez n’a pas encore été réédité en complete collection et les omnibus ne sont plus disponibles depuis des lustres. Je pense qu’on finira par y arriver, mais on aurait pu imaginer que cela arrive plus tôt dans l’ordre des priorités. 

En attendant, avec Heroes Return, Mark Waid et Ron Garney reprennent le titre en mains et les attentes étaient grandes car les deux auteurs avaient signé un run très apprécié sur le personnage juste avant Heroes Reborn. La grande différence est qu’ils bénéficient à ce moment de l’élan général de Heroes Return et cela leur a plutôt bien réussi. 

C’était alors mon premier vrai run sur Cap et c’était une porte d’entrée parfaite.  Je ne compte pas celui de Liefeld ni les quelques épisodes que j’avais lu avant cela qui était sur la fin du run de Gruenwald car je ne pense pas qu’ils soient représentatifs. De fait, nombre d’éléments utilisés ici ont eu tendance à revenir régulièrement par la suite. Je ne dirais pas que c’est le run le plus marquant sur Cap, mais il était tout de même de qualité. 

Chances de publication en VF : je pense qu’une réédition à terme n’est pas à exclure. Est-ce que Panini en fera un tome à part, ou vont-ils juste laisser les intégrales arriver jusque là ? Grande question. En tout cas depuis 20 ans rééditer ce run n’a pas vraiment été une priorité pour eux, sans doute parce que le run de Brubaker est par la suite devenu la référence. Je dirais donc à termes oui, mais je doute que ce soit dans un avenir proche. 

Verdict : Check it 

DAREDEVIL BY CHIP ZDARSKY TP VOL 05 TRUTH DARE

Prix : $17.99/

Scénario : Chip Zdarsky

Dessin : Marco Checchetto 

Episodes : Collecting DAREDEVIL (2019) #21-25 and DAREDEVIL ANNUAL (2020) #1.

Sollicitation : The battle may be over, but Matt Murdock’s war is far from finished! For weeks, Hell’s Kitchen has been a lawless neighborhood – but when the police are finally able to resume their patrols, they soon learn they aren’t the only ones interested in keeping the streets safe. Meanwhile, after the events of the past several weeks, Matt Murdock continues to struggle with how best to appease his sense of justice. But he’d better think fast, because the criminals of his neighborhood aren’t inclined to give him any more time to heal. As the likes of Typhoid Mary and Bullseye make their murderous presence known once more, what designs does Elektra have for the Kitchen, the city…and maybe the world? Chip Zdarsky’s Eisner Award-nominated DAREDEVIL saga continues! 

Avis : suite de la réédition en TPB de Daredevil avec un tome qui marque sans doute l’un des sommets du run de Chip Zdarsky, alors que la bataille pour Hell’s Kitchen atteint son point culminant. Tout ce que l’auteur a construit sur la série arrive à maturation avec ces épisodes, tout l’arc de Matt parvient clairement à une étape clé. Tout comme celui de Fisk et de North. 

Tous les personnages étaient assaillis par les doutes, incapables de vraiment reprendre le dessus jusqu’à ce que la situation leur échappe complètement dans ces épisodes. L’heure des choix a sonné et le résultat final est tellement satisfaisant ! Si la direction de la série passée cet arc me plait moins, ces épisodes restent parmi mes favoris. 

Chances de publication en VF : le tome 3 débarque en VF cette semaine et vu que Panini semble décidé à accélérer le rythme de publication de la série, je pense que l’on aura ces épisodes en France avant la fin de l’année. 

Verdict : Buy

UNCANNY X-MEN OMNIBUS HC VOL 04 SILVA CVR

Prix : $125/848 pages

Scénario : Chris Claremont 

Dessin : John Romita Jr, Barry Windsor Smith, 

Episodes : Collecting UNCANNY X-MEN (1981) #176-193, X-MEN ANNUAL (1970) #8, KITTY PRYDE AND WOLVERINE #1-6, X-MEN AND ALPHA FLIGHT (1985) #1-2 and material from MARVEL FANFARE (1982) #40.

Sollicitation : Chris Claremont teams with a new series artist, Marvel legend John Romita Jr., in this massive Omnibus collection of the X-Men’s uncanniest adventures! Milestones abound – including a descent into the Morlocks’ mutant underground; a bruising battle between Colossus and Juggernaut; and the introduction of Rachel Summers, Cyclops’ future daughter from « Days of Future Past »! Rogue emerges as a featured player, while Storm suffers a devastating loss! And it’s all set against a rising tide of anti-mutant hysteria that threatens to strip every mutant in the United States of their rights. Plus: A Kitty Pryde and Wolverine solo adventure, a team-up with Alpha Flight, and timeless work by Paul Smith and Barry Windsor-Smith! 

Avis : voilà une sortie que nous sommes nombreux à attendre dans les prochaines semaines…en espérant que ce volume ne connaisse pas le sort funeste du volume 3 que peu d’entre nous ont réussi à avoir (je ne sais toujours pas si je pourrais avoir un exemplaire) tellement cette nouvelle impression est partie vite. Comme tous les omnibus d’X-Men depuis un an en fait…et pas mal d’autres ! Alors qu’avant, ils pouvaient aisément rester disponibles pendant un an voire plus dans certains cas…là, ils sont pratiquement épuisés avant même leur sortie. Il faut vraiment que Marvel augmente ces tirages pour répondre à la demande…

Et je vais encore avoir l’air d’un disque rayé en parlant de ces numéros, mais mince, il y a certains de mes favoris dans le lot. Avec ce volume, nous voyons l’arrivée de John Romita Jr au dessin, ce qui est un peu un choc au départ. Passer du style très propre de Paul Smith au style plus carré de Romita d’un épisode sur l’autre, il faut du temps pour s’habituer et en effet il faut quelques numéros pour Claremont pour s’ajuster. Mais quand c’est fait…Il reprend bien ses marques avec certaines excellentes histoires. 

En ce qui me concerne, je retiendrai le mariage de Kitty avec Caliban, le combat Colossus /Juggernaut, l’arc Kulan Gath (tellement bon cet arc). Bien évidemment je n’oublie pas la perte de pouvoirs de Storm ou encore le premier Lifedeath dessiné par Barry Windsor Smith. Mon dieu que ça va être beau en grand format omnibus ! Pour le reste par contre je n’ai jamais lu la mini série Kitty Pride/Wolverine que j’espère bien découvrir car c’est un moment important pour l’évolution des deux personnages. 

Un tome encore une fois indispensable et on croise les doigts qu’il y ait quelques exemplaires disponibles pour nous tous…

Chances de publication en VF : déjà disponibles en intégrales chez Panini…dans la traduction que vous savez. 

Verdict : BUYYYY

A propos Sam 2041 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

4 Comments

  1. En ce qui concerne la mini série « Kitty Pryde / wolverine », c’est sympa malgré Al Milgrom, qui tantôt fait des planches correctes, tantôt fait un dessin à la va vite.

    • Oui, j’entends beaucoup de choses depuis longtemps sur la partie graphique de Kitty pride/wolverine. En espérant que je puisse la lire un jour…

  2. Salut SAM ,
    je pense qu’ils sortent le TPB richard dragon, car c’est un peu la trame du dessin animé batman soul of the dragon , sorti récemment .
    c’est ça mon analyse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.