Guide de lecture Comics VO : semaine du 24 février 2021

Edito : et c’est reparti pour encore une fois une semaine assez légère côté sorties single et un peu plus chargée côté TPB/omnibus. En fait, l’indépendant semble vraiment se mobiliser en ce qui concerne les éditions reliées, notamment avec quelques gros bouquins annoncés chez les fondateurs d’Image. Cela m’amuse assez de voir que presque 30 ans plus tard, leurs bouquins se vendent toujours aussi bien et que les rééditions sont toujours aussi attendues. Tant mieux, encore une fois Image comics s’inscrit dans la durée. 

Au-delà, j’espère vraiment que le mois de mars sera plus enthousiasmant que ce début d’année. Marvel me désespère, je ne sais pas trop encore quoi penser de la nouvelle direction de DC qui débute le mois prochain…et du coup oui, l’indépendant est notre seul refuge du côté nouveautés/single dans les prochains mois. 

Sorties de la semaine : pas grand chose à se mettre sous la dent cette semaine, mais je signalerai tout de même : 

  • chez Boom, la fin du grand arc “Archer Peak” dans Something is killing the children ! 
  • chez DC, la suite du Future State Aquaman (et je ne veux rien entendre) et la suite de Batman Black & White !
  • chez Image, la suite de Crossover de Cates et Shaw, et quelques compendiums intéressants !
  • et enfin, chez Marvel, le retour des X-Men de Hickman !

Émissions de la semaine : et allez, encore 4 émissions au programme de la semaine. Comme d’habitude, vous pouvez nous écouter en direct à partir de 21h soit sur notre chaîne YT soit sur notre Discord que je vous invite à rejoindre et sur lequel une petite communauté est en train de se créer à grande vitesse et nous partageons un peu toutes nos geekeries  :

  • mardi, un nouveau podcatch, toujours avec Jonat et Steve qui parlent…ben catch !
  • mercredi, le retour du Freaxity où Steve et Laure parlent horreur !
  • jeudi,  le Comixweekly où nous parlerons des sorties VO de la semaine !
  • vendredi, encore un Comixity ! Cette fois, on abordera un peu plus les sorties comics en VF du mois de février !

BOOM ! STUDIOS 

SOMETHING IS KILLING THE CHILDREN # 15

Prix : $3.99

Scénario : James Tynion IV

Dessin : Werther Dell’Edera, Miquel Muerto.

Sollicitation : Description: The Order of St. George needs a scapegoat to hide the existence of monsters from the world. Erica’s actions will determine what is to become of Archer’s Peak, and ultimately, the House of Slaughter.

Avis : fin du premier grand arc de la série, selon Tynion IV, qui a annoncé que cet épisode 15 amenait à son terme toute l’histoire située dans la ville d’Archer Peak qui était le lieu de l’action depuis l’épisode 1. Et XXX il était temps, pour moi, Erica aurait dû quitter la ville après l’épisode 5 pour passer à autre chose, quitte à traiter certains des mêmes éléments d’intrigue, mais pour éviter cette impression d’une histoire qui continue bien au-delà de sa conclusion naturelle. 

De fait, cela fait un moment que j’indique que cette série a connu depuis un an, quelques hauts et beaucoup de bas, si bien qu’alors que j’adorais les premiers épisodes, le titre commence à me perdre un peu, tant je ne sais pas trop si la qualité de ses débuts sera encore présente d’épisode en épisode. Pour moi la gestion du rythme de progression de l’intrigue a été assez catastrophique par les auteurs. 

Les derniers épisodes n’échappent pas à cette règle, même avec quelques moments intéressants dans le dernier numéro tout de même, mais les choses auraient pu et dû être réglées bien plus rapidement…Tout cela fera un bon hardcover de 15 épisodes, si Boom se sort la tête du cul sur ces questions de rééditions…

Pour moi ce numéro va être important, car malgré tout l’amour que j’ai pour le personnage et l’ambiance, il va déterminer si je continue en single ou si j’attends les HC à l’avenir (ou TPB si Boom joue les cons). Je commence en avoir vraiment marre de ces épisodes où l’histoire n’avance tout simplement pas et si le reste de la série va être comme ça, autant lire plusieurs épisodes d’affilée et avoir un sentiment qu’on avance plutôt que de pester sur chaque épisode mois après mois. 

Verdict : buy ?

DC COMICS

FUTURE STATE: AQUAMAN #2

Prix : $3.99

Scénario :BRANDON THOMAS

Dessin :DANIEL SAMPERE

Sollicitation : Andy Curry, daughter of Arthur and Mera, has had a pretty terrible month. Jackson Hyde, a.k.a. Aquaman, won’t stop calling her Aqualass when she’s told him a thousand times it’s Aquawoman. She’s manifested a new power that scares the absolute hell out of her. Oh, and she and Jackson just got ripped apart in the midst of a cosmic space ocean and she can’t find him anywhere! For the first time in her 14 years, Andy’s all alone—and it’s gonna take her wits, her will, and every single lesson Jackson ever taught her to survive.

Avis : suite et fin de cette petite mini Aquaman dans le cadre de future state et sans doute l’une de celle, si ce n’est celle, que j’ai le plus appréciée. Alors, je n’en ai pas lu beaucoup non plus, donc cela ne m’avance pas beaucoup. À l’origine, j’y suis allé avant tout pour l’artiste, Daniel Sampere, sans doute l’un des plus sous-estimés chez DC en ce moment qui n’attend pour moi que le bon projet pour exploser. Et je me suis retrouvé à vraiment apprécier le scénario également. 

L’auteur a réussi à me vendre les personnages très rapidement, Jackson Hyde est un très bon Aquaman, et il a quelques scènes badass, mais je suis surtout impatient de retrouver Andy, la fille d’Arthur et Mera. Elle n’était pas le personnage le plus agréable au début de l’épisode 1, mais les auteurs ont su à la fois montrer son côté vulnérable, mais surtout son caractère de l’héroïne en devenir par la suite en l’espace de quelques pages. 

Les actions comptent plus que les paroles et quand il a vraiment fallu tout risquer, elle a su faire passer les autres avant elle même quitte à sacrifier quelque chose de très important pour cela. Du coup, ce premier épisode était vraiment marquant pour moi et j’espère que l’on reverra un peu plus le personnage dans l’avenir (bon en même temps, la continuité DC…)

Verdict : Buy

FUTURE STATE: DARK DETECTIVE #4

Prix : $5.99/| 48 PAGES

Scénario : “Dark Detective” written by MARIKO TAMAKI

“Red Hood” written by JOSHUA WILLIAMSON

Dessin :“Dark Detective” art by DAN MORA

“Red Hood” art by GIANNIS MILONOGIANNIS

Sollicitation : Bruce Wayne may be a dead man in the eyes of the villainous Magistrate, but this dark detective isn’t through yet! In this pulse-pounding finale, Bruce makes his final move and comes face to face with the man at the top of Gotham’s oppressive regime, Peacekeeper One! With bombs planted and the trap waiting to be sprung, this final battle will decide the fate of Gotham City once and for all…

And after the events of the last “Red Hood” chapter, Jason Todd is a wanted man. He got too close to the mystery of the new Red Hood Gang, and that forced the Magistrate to take extreme measures—because no one can know the truth. Hurt and alone, Jason must turn to some unlikely allies if he’s going to survive!

Avis : là aussi conclusion de la sympathique mini consacrée à Bruce Wayne dans le cadre de Future State. Elle nous a permis de tester le nouveau duo créatif qui reprendra le mois prochain Detective Comics et dans l’ensemble je dirais que ce fut une agréable surprise. Je pense que le fait d’être limité à 4 épisodes a permis à Mariko Tamaki de vraiment condenser son récit pour le faire avancer plus vite, même si l’épisode 3 était avant tout de la transition, pour mettre en place la conclusion. Le reste était bien rythmé. 

Et il semble clair que Dan Mora va ressortir de tout ça comme l’un des grands bénéficiaires de cette mini. Il a pu exposer son travail à une plus grande audience, et on peut dire qu’il s’est dépensé pour rendre les meilleures planches possibles. Je ne sais pas trop quand il a dormi en 2020, mais quelque soit la drogue qu’il a commencé à prendre pour tenir le rythme et produire autant, qu’il continue. Même si je ne suis pas le plus grand fan de son travail, on ne peut que constater que son taf ici est sublime. 

Pour le reste, nous avons dans les back up, la suite du petit épisode consacré à Red Hood. Le scénario de la première partie était intéressant, avec un Red Hood travaillant pour les autorités tout en ayant ses propres plans, mais la partie graphique ne m’a pas semblé très adaptée à ce personnage et cet univers…

Verdict :Check it 

GENERATIONS FORGED #1

Prix : $9.99/80 PAGES

Scénario :DAN JURGENS, ANDY SCHMIDT, and ROBERT VENDITTI

Dessin :BRYAN HITCH, MIKE PERKINS, BERNARD CHANG, PAUL PELLETIER, and others

Sollicitation : Dispersed through time by the villain Dominus, our ragtag team of generational heroes—featuring 1939 Batman, Kamandi, Superboy, Steel, Starfire, Sinestro, Booster Gold, and Dr. Light—must find a way to restore the timeline…and what they ultimately discover is something far, far greater. You’ll have to read it to believe it as time dies…and generations rise!

Avis : euhhh…c’est quoi ce truc ? Je me pose légitimement la question, car cela ne m’évoque rien du tout. C’est lié à Future state, ou à un autre truc ? Cela mène au nouveau statut quo de DC ou c’est juste un one shot publié juste pour occuper les linéaires ? Parce que c’est un peu l’impression que ça donne malgré la présence d’un Bryan Hitch dans le lot. Et franchement qui est allé repêcher dominus, un vilain tellement obscure que je crois que j’ai appris d’où il sortait uniquement grâce à une explication trouvée sur le net. 

Apparemment le personnage était un des grands vilains à la fin des années 90 dans les séries Superman tellement chiant et mal utilisé qu’il n’a jamais été ramené par la suite et que cela a conduit DC a changé les équipes créatives sur la franchise Superman, amenant notamment les équipes de Jeph Loeb et Joe Kelly. Et qui je vois dans les équipes créatives de ce one shot ? Dan Jurgens, qui faisait partie du staff créatif de Superman de l’époque ! Une fois n’a pas suffi. Entre ça et sa tendance à toujours ramener le cyborg superman dans tous ses titres, on sent que Jurgens a ses favoris. 

Ensuite, sur le fond, l’épisode ne donne pas trop envie ! 10$ pour un truc dont je ne vois pas l’intérêt avec un vilain de 18e rang…Certes, il y a le fun de voir des versions différentes de personnages DC venant de plusieurs époques différentes…mais ai-je envie de mettre 10$ là dedans…mouais…

Verdict : Check it ? 

BATMAN BLACK AND WHITE #3

Prix : $5.99/48 PAGES

Scénario :BILQUIS EVELY, NICK DRAGOTTA, TIM SEELEY, JOHN RIDLEY, and BENGAL

Dessin :BILQUIS EVELY, NICK DRAGOTTA, KELLEY JONES, OLIVIER COIPEL, and BENGAL

Sollicitation : The mythology of Batman continues to expand in this issue of Batman Black and White as we explore alternate takes and possible futures for the Caped Crusader from the minds of comics’ most innovative and creative thinkers!

Academy Award-winning writer John Ridley and iconic Thor and Avengers artist Olivier Coipel reteam to dip into the world of Future State and expand the legend of the next Batman and introduce us to his new—well, she’s not exactly Robin!

Bilquis Evely, Eisner Award-nominated artist of The Sandman Universe’s The Dreaming and Wonder Woman, writes and draws a tale that takes the myth of Batman to a medieval realm of knights and sorcery. In this vision of Batman, the Dark Knight is a real knight—and he must save a community from a dryad known as Ivy!

Nick Dragotta, co-creator of East of West, makes his DC writing debut with a tale that looks at a post apocalyptic future where a giant Batman-like robot rampages through what’s left of Gotham City.

Celebrated co-writer of Grayson and writer of Nightwing Tim Seeley returns to his horror roots with one of comics’ most legendary Batman and horror artists, Kelley Jones, to show us a Gotham cursed to be forever haunted by Batman! 

Bengal, international comics luminary and co-creator of Death or Glory, returns to DC to tell a story expressing Batman’s admiration for his father and how he once protected Gotham City.

Avis : suite de cette petite anthologie qui permet à ce un certain nombre de dessinateurs de se faire plaisir en dessinant Batman en noir et blanc et encore une fois, DC met vraiment le paquet sur les dessinateurs invités. Alors que la même initiative chez Marvel est un peu plus inégale, là je crois que tous les épisodes disposaient vraiment d’artistes au top. 

Et on commence fort avec du Olivier Coipel associé à John Ridley. Et ce qui m’amuse est que Ridley a aussi signé un segment dans l’anthologie noir et blanc de Wolverine il y a quelques semaines ! Il aime l’exercice on dirait ! Et après le next Batman, il s’intéresse à la nouvelle Robin…Mouais, j’aurais préféré voir Coipel dessiner Batman tout court, mais je prendrais tout ce qu’il dessinera. 

Et il n’est pas le seul français au programme, puisqu’apparemment Bengal est aussi au programme ! Et que vois-je : du Nick Dragotta, du Bilquis Evely et du Kelley Jones. Visuellement, c’est peut être l’épisode le plus fort paru à ce jour et pourtant les précédents avaient de très bonnes séquences. 

On voit quand même beaucoup de styles complètement différents dans cette anthologie, ce qui est un autre point fort et montre encore une fois la versatilité du personnage et de son univers qui s’adapte très facilement à des milliers d’interprétations différentes. 

Bref, un bon épisode en perspective. Je ne sais pas comment ils ont réussi à monter tout cela puisqu’ils ne sont plus que 3 dans les bureaux de DC, dont 2 pour faire le ménage…mais en tout cas beau boulot. C’est d’autant plus impressionnant étant donné toutes les difficultés rencontrées par l’éditeur et ses équipes l’année dernière (et encore cette année). 

Verdict : Buy

TPB/GRAPHIC NOVEL

Superman by Grant Morrison Omnibus

Prix : $75/680 pages

Scénario : Grant Morrison

Dessin : Rags Morales 

Episodes :  Action Comics #0-18 and Action Comics Annual #1.

Sollicitation : In 2011, Grant Morrison joined the New 52 with a new history of Superman! Collecting the entirety of Morrison’s epic saga, this omnibus takes Superman back to his roots.

In these startling tales, the people of Metropolis turn on their new champion, and the Superman of today and the Legion of Super-Heroes must save the Superman of five years ago! Plus, President Superman, Nimrod the Hunter, the Forgotten Superman, and more!

Avis : réédition intéressante cette semaine avec le retour du run de Grant Morrison sur Action Comics au moment du New 52 en format omnibus. Un run qui commence à dater, puisqu’il fête ses 10 ans cette année (et oui le New 52 va fêter ses 10 ans et oui, putain je me sens vieux quand je dis ça ) et qui ne fait pas partie des travaux particulièrement célébrés de Morrison. 

Disons en tout cas, pas autant apprécié que son All Star Superman, et je peux comprendre car il s’agit d’un run qui m’a donné du mal, oui même à moi. Il m’a fallu beaucoup de temps pour commencer à l’aimer…en fait, cela m’a pris quelques années et une relecture occasionnelle de tous les épisodes d’affilée pour vraiment rentrer dedans. Et malgré tout, je suis d’accord, ce n’est pas le meilleur travail de Morrison. 

Lui même a admis qu’après presque 8 ans chez l’éditeur à ce moment, dont un long run sur Batman et de nombreux autres bouquins pour DC durant cette période comme l’excellent Seven Soldiers of Victory, Final Crisis et quelques autres, il était un poil cramé…et cela se sentait un peu. Je pense qu’il y a quand même des qualités, avec un hommage appuyé au Superman d’origine…mais il manque cette petite étincelle de magie qu’on aurait pu attendre d’un run de Morrison sur Superman. 

J’aurais donc plutôt tendance à recommander cet omnibus aux plus gros fans complétistes de Morrison ou de Superman ou des deux. 

Chances de publication en VF : déjà disponibles en VF chez Urban. 

Verdict : Check it 

Swamp Thing: The Bronze Age Vol. 3

Prix : $39.99/416 pages 

Scénario :Martin Pask

Dessin :Tom Yeates

Episodes : The Saga of the Swamp Thing #1-19 and The Saga of the Swamp Thing Annual #1.

Sollicitation : The saga of one of DC’s most unique characters continues in this collection of horror comics classics! Swamp Thing takes on monsters both human and inhuman in these stories, including Anton Arcane and his Un-Men and the sinister General Sunderland! Plus, the adaptation of the Swamp Thing movie, and a reprint of the classic Swamp Thing tale that introduces the Un-Men! Collects 

Avis : je signale avant tout la sortie de ce tome car il contient l’intégralité du run précédant l’arrivée d’Alan Moore sur la série. Je n’y portais guère d’attention, mais Steve Bissette, qui a repris le titre en compagnie de Moore après, l’a cité, en indiquant que c’était un très bon run qui souffrait justement d’avoir été jeté un peu dans l’ombre de leur propre travail. C’est dommage, et puis plus de Swamp Thing dans nos vies, même pré-Moore, est toujours une bonne chose. 

Chances de publication en VF : nous avons eu le run de Len Wein et celui de Moore…rien n’est impossible, même si je n’y crois guère. Comme je l’ai dit, le run est considéré désormais comme assez obscur, donc pas vraiment la priorité des éditeurs VF. 

Verdict : Check it 

Batman: Gotham Knights: Contested

Prix : $29.99/296 pages

Scénario : Devin Grayson – Chuck Dixon 

Dessin : Roger Robinson – John Floyd – Leonardo Manco 

Episodes : Batman: Gotham Knights #14-24 and #29.

Sollicitation : The eclectic early millennium stories of Batman, Nightwing, and the extended Bat-family continue as Dick Grayson returns to his acrobat roots to take on the criminal sister duo, Double Dare! Then, Batman calls Aquaman for a favor, Scarecrow unleashes his fear toxin in Arkham, and Superman pays a visit to Gotham City! Collects the lead stories from 

Avis : et oui, encore du Batman. Pas une semaine sans que la chauve-souris n’apparaisse dans la partie TPB. Mais bon, ce n’est pas ma faute si DC réédite des parties de l’histoire du personnage qui m’intéresse ! 

Et l’exploitation de la franchise va clairement encore augmenter d’un cran dans les mois qui viennent…on sent que l’éditeur en quête de rentrées financières va s’appuyer de manière très lourde sur la popularité de Batman avec plein de nouveaux titres dans tous les coins. C’est triste à dire, mais en 2021 et plus que jamais, DC, ce sera Batman d’abord et quelques autres personnages dans un coin s’ils ont le temps…

Mais au-delà, qu’est-ce que l’on a au programme cette fois ? et bien la suite et fin du run de Devin Grayson sur la série Batman : Gotham Knights. Un titre lancé post No Man’s Land avec comme angle d’attaque l’association de Batman avec d’autres personnages de la Bat-family et au-delà. On sent bien que l’on est alors, encore dans l’ère Denis O’Neil, car en tant qu’éditeur de la franchise du milieu des années 80 jusqu’au début des années 2000, il reste celui qui a supervisé l’explosion du nombre de séries autour de la franchise. 

Vous pensez qu’il y a beaucoup de séries Batman aujourd’hui ? Croyez-moi, dans les années 90, c’était encore pire ! Il y avait quoi, 4 séries régulières Batman ? plus les one shot et pratiquement tous les personnages de la Bat-family ont gagné leurs propres séries régulières. C’est de cette époque que datent les grands et longs runs de Chuck Dixon sur Nightwing, Robin, Birds of Prey et même Catwoman pendant un temps…

Et donc après No Man’s Land, il fut décidé d’explorer un peu plus la relation entre Batman et ses alliés au travers de cette série et le job fut confié à Devin Grayson qui sortait d’une longue prestation sur Catwoman…avant de passer sur Nightwing où elle a livré une vision…particulière ? Je n’en dirais pas plus, mais ce fut spécial…Pour l’avoir lu à l’époque, cela changeait clairement du run de Dixon. 

Sinon, pour Gotham Knights, la série sous la plume de Grayson était vraiment sympa. Elle avait fait le choix d’histoires assez courtes souvent en 1 ou deux épisodes max tout en alternant les personnages faisant une apparition aux côtés de Batman. Du coup, il y avait une vraie variété d’autant que niveau histoire, elle avait tendance à sortir des sentiers battus et ressortait rarement les vilains traditionnels de Batman. 

Par ailleurs elle a pu avoir pas mal de dessinateurs très solides, du Dale Eaglesham, du Paul Ryan ou encore du Roger Robinson, qui s’imposa rapidement comme le dessinateur régulier du titre et qui assura une belle série d’épisodes. 

Chances de publication en VF : à voir. Je ne pense pas que ce soit la priorité d’Urban, mais comme ils sont toujours à la recherche de matos Batman à publier…à terme, je ne pense pas que ce soit à exclure. Mais il faut encore qu’ils publient quelques grandes sagas des années 90 avant cela, puisqu’ils avaient déjà annoncé des choses comme l’arrivée de Legacy et Contagion dont on attend toujours la date…

Verdict : Check it 

IDW PUBLISHING 

TPB/GRAPHIC NOVEL

JIM LEES X-MEN ARTIST ED HC 

Prix : $160/160 pages (ça fait cher la page, je sais)

Scénario : Chris Claremont, 

Dessin : Jim Lee

Episodes : 

Sollicitation : Jim Lee has been drawing comics for more than 30 years and is one of the most popular comic book artists of all time. The impact his dynamic artwork has had on the comics industry-to his legions of fans and the artists who have been inspired by and emulated him-is truly immeasurable. And, in a career filled with highlights, his work on X-Men is arguably his most popular and enduring.

This very special Artist’s Edition features Lee’s stellar work on X-Men, including the complete oversized X-Men #1-still the bestselling comic book ever published! Additionally, there will be covers, splash pages, pin-ups, and interior pages by Lee doing what he does best-creating great comics. Each page has been meticulously scanned from Lee’s original art for this book… affording the reader incite into his creative process never before available outside of original art collectors. Produced in the one and only, accept no imitations, multi-Eisner award-winning Artist’s Edition format. For any fan of Jim Lee, this book will soon become a cherished centerpiece of your collection!

Avis : ah ben oui, je me devais de signaler la sortie de cet artist edition ! Bon soyons clairs, je ne vais pas m’en approcher vu le prix, je suis pas fou non plus d’autant que j’ai tous les épisodes impliqués. Mais j’ai vu la vidéo où Jim Lee présente justement le bouquin et la vache, il est beau. Il met bien en valeur le travail de Lee sur les X-Men et c’est un objet qui parlera à tous les fans de cette période. Ensuite, ce sera clairement pour les ultra-collectionneurs aux poches très profondes avec les bons contacts, car c’est sans doute une édition qui va partir très vite. 

Chances de publication en VF : je dirais proche de 0. Ce type d’édition est propre à IDW d’après ce que je sais (n’hésitez pas à éclairer ma lanterne sur le sujet) et je vois mal un public suffisant se mobiliser en nombre pour une édition pareille en VF. 

Verdict : à admirer de loin, comme une belle Ferrari. 

IMAGE COMICS

CROSSOVER #4

Prix : $3.99

Scénario : Donny Cates 

Dessin : Geoff Shaw 

Sollicitation : « KIDS LOVE CHAINS, » Part Four-Hey kids, time for a field trip! Journey to the strange land of magical Colorado as our intrepid team of heroes searches for a way to shatter the dome and expose the truth behind THE EVENT!! Also: Man, how about that last issue, right? Crazy.

Avis : bon, on comprend maintenant au vu des annonces entourant Spawn que l’amour de Donny Cates pour les travaux de McFarlane n’étaient pas qu’un simple hommage. Pour ceux qui n’ont pas suivi, et comme j’en parle plus loin, McFarlane va de nouveau développer et étendre sa ligne de comics Spawn et Cates va écrire un petit segment dans tout ça…

Je ne sais pas dans quel ordre les choses se sont faites, mais le rapprochement entre les deux créateurs est amusant, surtout quand Cates essaye justement de plus développer ses creator owned tout en étant en même temps, le scénariste numéro 1 de Marvel. Cela a dû rappeler des choses à McFarlane quand il était lui-même considéré comme le dessinateur numéro 1 de la maison des idées. 

Ce qui est encore plus amusant, et ironique historiquement, c’est que l’on voit combien Cates milite pour récupérer ASM depuis un moment, soit le titre qui a vraiment rendu célèbre McFarlane à la base. Et il semble que McFarlane ne soit pas le seul créateur avec lequel Cates s’entende bien, notamment au vu de la dernière page de l’épisode 3 de Crossover. 

On se demandait tous qui était la fameuse figure qui faisait sortir des gens du dôme où sont contenus les super-héros venus d’une autre dimension, et la surprise a été totale. Je ne sais pas comment Cates a fait pour avoir l’autorisation de faire ça, mais en tout cas, l’effet était juste parfait. 

Le titre reste donc super fun à lire, je n’ai aucune idée de la direction de l’ensemble et c’est parfait comme ça, j’espère que les auteurs ont d’autres grosses surprises de ce calibre sous le coude, qu’on puisse se marrer un peu. 

Verdict : Buy

TWO MOONS #1

Prix : $3.99

Scénario : John Arcudi 

Dessin : VALERIO GIANGIORDANO

Sollicitation : RUMBLE and B.P.R.D. writer JOHN ARCUDI is back at Image with rising star VALERIO GIANGIORDANO for an all-new ONGOING HORROR SERIES! This issue starts the long journey of a young Pawnee man named Virgil Morris – a.k.a. Two Moons.- fighting for the Union during the Civil War. When he is suddenly confronted with his shamanic roots, he discovers horrors far worse than combat as the ghosts of his past reveal the monstrous evil around him!

Avis : mmm un nouveau titre signé John Arcudi…mmm voilà qui donne envie d’entrée de jeu. Et John Arcudi qui reste dans le domaine du fantastique/horreur. Je dis doublement oui. 

L’auteur que l’on connaît avant tout pour son travail sur BPRD (il faut encore que j’essaye Rumble, rien que pour James Harren il faut que j’y aille, car j’apprécie de plus en plus le travail du dessinateur et je dis ça parce qu’il a un creator owned qui débarque chez Image le mois prochain), revient avec un nouveau titre après…ben justement Rumble. 

Rien que pour le scénariste j’ai envie d’y aller. Le pitch reste encore bien mystérieux et je ne sais pas trop à quoi m’attendre, mais on dirait que l’on sera dans de l’horreur avec une dimension historique, puisque l’action se situe au moment de la guerre de sécession. Une période qui reste marquante pour les USA, et encore source de pas mal des divisions actuelles du pays, mais peu explorée finalement dans les comics. 

Verdict : Check it 

TPB/GRAPHIC NOVEL

COMP DARKNESS HC VOL 01 

Prix : $49.99/

Scénario : GARTH ENNIS, David Wohl, Malachy Coney

Dessin :  MARC SILVESTRI, Joe Benitez 

Episodes : Collects DARKNESS #1-18, TALES OF THE DARKNESS #1-4 & 1/2, DARKNESS: PRELUDE #1, WITCHBLADE #10, #18 & 19.

Sollicitation : ADVANCE SOLICIT! The criminal underworld of New York City is a dark and brutal place, but it’s never seen horror like this…

In the opening salvo of this bestselling series, created by industry legends MARC SILVESTRI and GARTH ENNIS, up-and-coming mobster Jackie Estacado discovers a nightmarish new inheritance-the supernatural power known only as the Darkness! Weighing his conscience against the ability to mold the shadows to his will, Jackie finds himself dealing with worse than the usual wiseguys: an ancient cult, an angelic archenemy, and the corrupting consequences of the demonic entity empowering him. All this and more, gorgeously rendered and painstakingly assembled in the first of a series of absolute collected editions

Avis : après Witchblade, c’est autour de l’autre grande série de Top Cow du milieu des années 90 d’avoir droit à son compendium…mais au fait où est celui consacré à Cyberforce ? Je comprends que la boîte réédite Witchblade et Darkness car ce sont les titres auxquels on les associe le plus, mais le Cyberforce d’origine, n’a pas été réédité depuis un moment et je pense que l’on serait tous contents de mettre la main sur les épisodes signés Silvestri. 

Quoi, ce n’est pas terrible ? …Oui, mais on s’en fiche ? En fait, j’ai juste envie de mettre la main sur les comics des débuts d’Image. Mine de rien, ils ont une certaine valeur historique et ce sera assez marrant de les (re)lire aujourd’hui. Bon, j’accuse évidemment les gars de Cartoonist Kayfabe pour m’avoir donné envie de me (re)plonger dans cette époque. 

Au-delà, je vous avoue que je suis plus tenté par le compendium de Witchblade que celui sur Darkness. J’ai déjà les épisodes, des deux séries,  dans mes vieux mags Semic mais pour Michael Turner j’ai vraiment envie de l’avoir dans un beau format. Darkness, un peu moins. J’adore Marc Silvestri, mais la série n’est pas non plus incroyable. Elle était juste fun avec un Garth Ennis avant tout là pour le chèque qui ne se fatiguait pas trop au scénario. Cela reste divertissant attention, mais entre Witchblade et Darkness, j’ai toujours penché du côté de Sara Pezzini…je demande bien pourquoi. 

Chances de publication en VF : assez faibles. Delcourt a abandonné les licences Top Cow comme celles-ci il y a longtemps, en raison de ventes trop faibles. L’intérêt était alors complètement retombé. Mais comme le temps a passé, je me demande s’il n’y aurait pas un lectorat prêt à se lancer. En attendant, la VO est plutôt à privilégier. 

Verdict : Check it – à noter que Top Cow sort le Hardcover et le Softcover en même temps et le softcover est bien moins cher. En espérant que l’édition soit de bonne qualité, car je me souviens des TPB tout pourris de Top Cow dans les années 2000. Les trucs tombaient en morceaux, pratiquement dès la première lecture.  

DEPARTMENT OF TRUTH TP VOL 01

Prix : $9.99

Scénario : James Tynion IV 

Dessin : MARTIN SIMMONDS

Episodes : Collects THE DEPARTMENT OF TRUTH #1-5.

Sollicitation : SPECIAL LOW INTRODUCTORY PRICE OF $9.99!

COLE TURNER has studied conspiracy theories all his life, but he isn’t prepared for what happens when he discovers that all of them are true, from the JFK Assassination to Flat Earth Theory and Reptilian Shapeshifters. One organization has been covering them up for generations. What is the deep, dark secret behind the Department of Truth?

From bestselling writer JAMES TYNION IV (Batman, Something is Killing the Children) and breakout artist MARTIN SIMMONDS (Dying is Easy)!

Avis : sortie du premier TPB du dernier gros succès en date d’Image. Tynion IV et Simmonds ne perdent pas de temps, puisque l’épisode 5 vient tout juste de sortir. Et bonne chose, ils reprennent l’ancienne politique d’Image de sortir le premier TP à 10$. C’est de plus en plus rare et une bonne idée de leur part. 

Je suppose qu’avec l’énorme succès des premiers épisodes, la meilleure chose était de rendre le premier TP accessible le plus rapidement possible et surtout à un prix abordable pour entretenir la machine. Comme cela, tous ceux passés à côté pourront monter à bord. 

Au-delà, j’ai lu les premiers épisodes et c’est sans doute l’un des meilleurs boulots de Tynion IV. Autant son travail mainstream commence sérieusement à me lasser (hein Batman ?) et j’ai mes réserves sur Something is killing the children, comme je l’ai dit plus haut, autant ici, il m’a tout simplement impressionné. 

Il a créé un vrai concept original, qui résonne avec l’époque, avec un milliard de sujets possibles à aborder et le rythme avance très bien. Pas de long arc qui s’éternise, là j’avais vraiment l’impression que chaque épisode avait quelque chose d’important à raconter. L’une des grosses séries indépendantes du moment !

Chances de publication en VF : très bonnes. D’une part parce que Tynion IV va devenir pour une partie du lectorat l’auteur de Batman, et cela ouvre pas mal de portes, et d’autre part parce que le succès du titre aux USA fait que pas mal de lecteurs ont déjà entendu parler de la série. 

Nous avons donc une série écrite par un des gros auteurs du moment avec une renommée déjà bien établie. Je ne serais franchement pas surpris de voir le titre débarquer en VF avant la fin de l’année 2021. Mon pronostic ? Sans doute chez Urban. Ils pourront facilement le mettre en avant, avec un bon gros macaron sur la couverture : par l’auteur de Batman…

Verdict : Buy

SPAWN COMPENDIUM TP VOL 01

Prix : $59.99

Scénario : TODD McFARLANE, ALAN MOORE, FRANK MILLER, GRANT MORRISON, 

Dessin :TODD McFARLANE, TONY DANIEL, Greg Capullo 

Episodes : Collects SPAWN #1-50.

Sollicitation : FOR THE FIRST TIME IN FULL COLOR!

TODD McFARLANE unleashed his signature creation, SPAWN, in 1992. In doing so, he created the most successful independent comic book in history. Add in collaborations with industry giants ALAN MOORE, FRANK MILLER, TONY DANIEL, and GRANT MORRISON, and SPAWN’s future as a legend was sealed.

Collected now in full color, McFARLANE’s hyper-detailed artwork comes to life like never before. Relive all the excitement of everyone’s favorite anti-hero with this new collection.

Avis : et encore un fondateur d’Image qui réédite une série phare de l’histoire d’Image en format compendium. Et pas n’importe quelle série d’Image, l’une des premières, celle qui a sans doute rencontré le plus gros succès depuis maintenant 30 ans et qui depuis la sortie de son épisode 300 en 2019 est revenue au sommet des ventes et ne semble pas décider à le quitter. 

C’est d’ailleurs un point qui nous amuse tous beaucoup, entre les succès des X-Men, de Venom, de Spider-Man et de Spawn, on se croirait vraiment de retour dans un top des ventes des années 90. Et comme à la grande époque McFarlane est bien décidé à exploiter le renouveau de sa création : en premier lieu avec la ressortie de la série en compendium. Un choix qui en a surpris beaucoup, dont moi, car nous pensions tous qu’il relancerait plutôt sa ligne de HC. 

Mais apparemment, il a stoppé cette initiative pour privilégier le compendium. Je suppose qu’il veut quelque chose d’économique en premier lieu. La longueur de la série a dû aussi jouer. Avec plus de 300 épisodes au compteur, il faudra quelques 6 compendiums pour rattraper le présent…contre sans doute des dizaines d’hardcover. Plus facile à vendre à d’éventuels nouveaux lecteurs : 6 gros volumes pas cher et vous êtes à jour ! Qu’est-ce que vous allez faire d’autres : sortir dehors ? Allons, ne vous mentez pas à vous mêmes. 

En second lieu : de nouveaux spin offs vont bientôt débarquer, 4 si j’ai bien compris dans les prochains mois pour explorer un peu plus toute la mythologie autour de Spawn au travers des époques. Et pour l’occasion, il a invité pas mal de gros auteurs de l’industrie. McFarlane semble vraiment décidé à compter et montrer aux petits jeunes comment on fait !

Reste une question, comment McFarlane va gérer les épisodes écrits par Gaiman et la présence d’Angela ? En effet, McFarlane a perdu les droits sur le personnage au profit de Gaiman, qui l’a revendu à Marvel, donc je ne sais pas trop s’il a le droit de réimprimer l’épisode qui l’introduit. Nous avons bien vu le résultat la semaine dernière avec ce one shot Aria qui était à l’origine un crossover avec Angela et où ils dont dû redessiner le personnage…très moche…

Bref, un bon gros compendium en tout cas  !

Chances de publication en VF : Delcourt a lancé il y a quelques années une grande réédition de Spawn en intégrale, donc je pense que tous ces épisodes sont tous toujours disponibles en VF !

Verdict : pour les fans ou ceux qui veulent essayer !

MARVEL COMICS

KING IN BLACK RETURN OF VALKYRIES #3

Prix : $3.99

Scénario : Jane Foster, Torunn Gronbekk

Dessin : Nina Vakueva

Sollicitation : THE NEW VALKYRIE FINDS HER WEAPON – WILL IT BE ENOUGH?

Plus, a spotlight on Dani Moonstar as the X-Man fights to save both human and mutantkind! Jane Foster is going to need all the friends and power she can muster, but Knull and his symbiote army are slaughtering at a rate that even a hundred Valkyries couldn’t match…and now Knull has some of the world’s greatest heroes on his side. Can four warriors hope to stem the tide?

Avis : et une belle réunion de famille au programme. Ou du moins de travail de gens qui bossent dans la même branche. En effet, Jason Aaron et Torunn Gronbekk s’amusent avec cette mini série à organiser une petite réunion de Valkyries. On pensait que Jane Foster était la toute dernière et bien non ! Il y en avait d’autres qui trainaient dans le coin. 

L’idée d’aller rechercher Dani Moonstar, qui a longtemps fait partie des Valkyrie, est vraiment bien vue, d’autant que je ne crois pas que Jane ait interagi avec elle jusque là. Bon, il est vrai que depuis le début de Dawn of X, les mutants ont tendance à rester entre eux et je ne crois pas que Dani ait beaucoup démontré son côté Valkyrie sur cette période. 

Mais je sais que c’est un truc qui amuse autant les scénaristes que les lecteurs de voir revenir de temps en temps. Le mélange des deux mojo (mutant + mythologie asgardienne) est une idée vraiment marrante à explorer. Du coup, cette mini reste vraiment sympathique à suivre et pour tous les gens comme moi qui veulent continuer à suivre le personnage de Jane, cela fait plaisir à voir. 

Verdict : Buy

X-MEN #18

Prix : $3.99

Scénario : Jonathan Hickman 

Dessin : Mahmud Asrar 

Sollicitation : INSIDE THE VAULT!

It’s been a long time since the team went into the vault. A long time.

Avis : tiens un épisode d’X-Men, il y avait longtemps. Ah non en fait, juste un mois, c’est juste qu’il se passait tellement peu de choses dedans et que je ne lis presque plus de titres mutants que j’ai l’impression que cela fait plus longtemps que dans la réalité. Oui, j’attaque fort, car l’état général de la franchise mutante en ce début d’année n’est pas brillant selon moi…Du moins, malgré la diversité des titres proposés, je me rends compte que peu de choses, voire pas du tout m’attire…

Aurait-on déjà fait le tour de ce nouveau statut-quo ou a-t-il été amené dans des directions qui ne m’intéressent tout simplement pas ? Je pense que c’est la seconde option. Les titres se vendent toujours du moins je l’imagine…puisqu’ils continuent de lancer de nouvelles séries, parce qu’apparemment plus de 10, c’était déjà pas suffisant…

Bon, sur le fond, Hickman va enfin me ramener Laura Kinney…il était temps, voilà plus d’un an qu’elle était perdue avec quelques autres en mission dans un site des enfants de la voûte. Sans que cela affole trop les X-Men, puisqu’ils étaient tous passés à autre chose ensuite sans s’y référer à aucun moment. On sent bien qu’Hickman est en train de positionner ces personnages créés par Mike Carey lors de son run sur les X-Men comme un ennemi majeur, mais moi, je veux juste retrouver Laura. 

Si possible bien exploitée et mise en avant. Bien que je me doute qu’elle va revenir changée de cette expérience, puisque la dilatation temporelle dans le site en question fait que des siècles peuvent avoir passés pour elle et ses compagnons…

Verdict : Buy

A propos Sam 2061 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.