Guide de lecture Comics VO : semaine du 24 mars 2021

Edito : si je cite beaucoup de titres dans mon guide cette semaine, je me rends compte qu’en réalité, je n’en retiens que très peu. La relance de DC Comics ne fonctionne pas des masses en ce qui me concerne. Nous arrivons presque au terme de la première vague et j’aurais du mal à citer plus de 5 bouquins qui ont attiré mon attention et que je suis certain de continuer. Il y a encore beaucoup d’incertitudes. 

Coté indépendant, heureusement, qu’il y a quelques bonnes séries en ce moment…mais c’est assez calme cette semaine et chez Marvel…pfff event de tous les côtés et épuisement clair des succès qui avaient porté le Fresh Start…Bref, ça ronronne gentiment sans trop se remettre en cause et l’ennui commence à pointer le bout de son nez chez les Big Two. 

Et pour l’instant les annonces dans les prochains mois ne promettent pas vraiment de prise conscience du problème.  

Sorties de la semaine : pas grand chose de très excitant, encore cette semaine, mais on retiendra quand même : 

  • chez DC, certes il y a la relance de plusieurs séries, dont aucune ne m’attire vraiment, mais il y a quand même un nouvel épisode de Batman : Black & White qui s’annonce prometteur !
  • et chez Marvel, lancement d’une série consacrée à Alien, et la fin d’une ère sur les Guardians of the Galaxy ! mais surtout, bel omnibus en vue qui reprend la première partie du run de Bob Harras et Steve Epting sur les Avengers ! Une bonne odeur des années 90 flotte sur le bouquin !

Émissions de la semaine : quatre émissions au programme de la semaine. Comme d’habitude, vous pouvez nous écouter en direct à partir de 21h soit sur notre chaîne YT soit sur notre Discord que je vous invite à rejoindre et sur lequel une petite communauté est en train de se créer à grande vitesse et nous partageons un peu toutes nos geekeries  :

  • mardi, un nouveau podcatch, toujours avec Jonat et Steve qui parlent…ben catch 
  • mercredi, le Freaxity où Steve et Laure parlent horreur !
  • jeudi,  le Comixweekly où nous parlerons des sorties VO de la semaine ! Pour information, la retro review de la semaine portera cette fois sur Batman : Year three !
  • vendredi, un nouveau Comixity, où nous reviendrons les sorties comics VF du mois de mars !

BOOM ! STUDIOS

ONCE & FUTURE #17

Prix : $3.99

Scénario : Kieron Gillen 

Dessin : Dan Mora 

Sollicitation : A standoff between Duncan, Galahad, and Lancelot is all that’s preventing the Otherworld and our world from colliding… but only one of them can be the greatest knight and Duncan better hope it’s him. And, of course, there’s a DRAGON.

Avis : il y a encore quelques épisodes, je doutais de la fin prochaine de la série…et j’en doute encore un peu, même s’il faut bien reconnaître que l’intrigue a beaucoup accéléré dans le dernier épisode…Et après avoir regardé les sollicitations de Boom passé l’épisode 18, pour l’instant pas d’épisode annoncé au delà. Nous sommes donc potentiellement arrivés à l’avant dernier épisode. 

Et si en effet, on sent la fin proche, je me demande cependant si les auteurs arriveront vraiment à tout résoudre en 2 petits épisodes. Cela me semble peu au regard de tout ce qui reste en stock, sans compter les arcs des différents personnages. Alors que l’intrigue a pas mal gagné en épaisseur, en jouant sur l’idée très meta des rôles de chacun dans le grand mythe arthurien qui guide leurs actes, les plans de Merlin, ceux de la mère de Duncan…

Comme je dis, cela fait beaucoup de choses qui demandent à être résolues de manière satisfaisante dans les prochains épisodes et il reste peu de pages pour cela. Once & Future ne m’a jamais déçu jusque là, j’espère donc une fin à la hauteur du reste de la série. Croisons les doigts pour que les auteurs réussissent l’atterrissage final. 

Verdict : Buy

DARK HORSE COMICS

LADY BALTIMORE WITCH QUEENS #1

Prix : $3.99

Scénario : Mike Mignola, Christopher Golden 

Dessin : Bridgit Connell

Sollicitation :  Once she was Sofia Valk, living in a village overrun by evil. In time she became Lord Baltimore’s most trusted ally. Now, more than a decade after his death, Europe has erupted with the early battles of World War 2 and dark forces are rising again. With witches, vampires, and Nazis on the march, Sofia must embrace the title of Lady Baltimore!  But can she fight monsters without becoming a monster herself? Horror genius writing team Mike Mignola and Christopher Golden reunite, with stellar art by Bridgit Connell and colors by Michelle Madsen as they return readers to the world of Baltimore.

Avis : après la série consacrée à Lord Baltimore, Mike Mignola n’en a pas fini avec cette famille et décide de s’intéresser à un autre personnage, alliée du précédent héros qui va reprendre le flambeau des années après, au début de la seconde guerre mondiale. Le changement dans la continuité donc, puisque les auteurs restent les mêmes et surtout que le ton général va rester à peu près le même, avec simplement une tonalité un peu différente en raison du changement de personnage principal. 

Cela peut apporter une sensibilité un peu changée au bouquin…Et me permettre de m’y remettre. En effet j’avais lu les premiers tomes publiés en VF chez Delcourt de Lord Baltimore et si on y retrouvait toutes les qualités des récits fantastiques habituels de Mignola…ce ne s’en distinguait guère non plus. C’était clairement à part de l’univers de Hellboy tout en étant pas si éloigné que cela et de manière générale j’avais trouvé les histoires mises en scène assez génériques. 

Du coup, je suis réservé sur le fait d’aller essayer cette nouvelle série. D’un côté c’est du Mignola, et le côté historique peut être sympa, de l’autre…j’ai comme l’impression que l’auteur commence un peu à tourner en rond…ou que je commence à avoir trop lu de choses venant de lui, du coup, j’ai l’impression un peu d’une redite. 

Verdict : Check it 

DC COMICS

HARLEY QUINN #1

Prix : $3.99

Scénario :STEPHANIE PHILLIPS

Dessin :RILEY ROSSMO

Sollicitation : Ahem! You better read this closely, ’cause we’ve got a red-hot relaunch on our hands here–and I should know! Harley Quinn here to let everyone know that I got a brand-new monthly series here with a brand-new status quo. I’m coming back to Gotham City to make up for the sins of my past, and help the city recover from « The Joker War »!

But there’s no welcoming committee waiting for me, your favorite Maid of Mischief! And between you and me, some real creeps are working to keep the city broken. We can’t let that happen, can we? Rising-star writer Stephanie Phillips, my new partner in crime, takes me into a bold new era with her partner in artistic crime Riley Rossmo, who I gotta say designed a real nice new costume for me.

Avis : bon pour le coup je me contente de signaler le relaunch de la série dédiée à Harley Quinn. Je n’ai rien à dire sur le sujet, je préfère éviter le titre, car le personnage me fatigue personnellement et que je ne suis pas un grand fan de l’artiste, mais de ce point de vue c’est juste une question de goût personnel. En fait, je trouve surtout son style pas du tout adapté à du gros super-héros bien sale ou au personnage d’Harley. Là aussi question de goût personnel. 

Verdict : Check it 

TEEN TITANS ACADEMY #1

Prix : $3.99

Scénario :TIM SHERIDAN

Dessin :RAFA SANDOVAL

Sollicitation : Welcome to Teen Titans Academy! Packed with both new, super-powered teens and numerous dark secrets, Teen Titans Academy’s student body includes Shazam; a new Australian speedster; a trio of Goth(am) teen expatriates obsessed with Batman–and one member of this first class will become the deadly Red X. Original New Teen Titans including Nightwing, Starfire, Raven, Cyborg, and Beast Boy take on the role of teachers and mentors for superpowered teens. Their goal: to shape the next generation of heroes.

Avis : relance cette semaine d’une nouvelle série Teen Titans qui va peut être permettre de secouer un titre qui ronronne depuis un certain temps maintenant. En fait, cela fait même des années que DC Comics essaye tant bien que mal différentes formules pour permettre au bouquin de retrouver le succès incroyable rencontré au début des années 80 durant les grandes années Wolfman et Pérez, mais les lecteurs ne semblent pas vraiment intéressés.

Je suis d’ailleurs étonné de voir que la dernière version lancée après Rebirth et reprise par Adam Glass ces dernières années n’a pas rencontré plus de succès. J’avais lu quelques épisodes ici ou là et si le résultat était classique, c’était très correct voire franchement solide…Mais voilà le problème peut être. Solide n’est peut être plus suffisant pour assurer le succès d’un bouquin, surtout sur le marché actuel. 

Donc au final, nouvelle tentative avec une évolution du concept…pour se rapprocher plus des X-Men, avec la dimension professeur ajoutée, ou simplement évolution naturelle du concept, alors que la première génération de Titans décide de former la génération suivante de héros. L’idée est franchement intéressante…Mais il faut encore voir quelle continuité sera mise en œuvre…et quels personnages seront bien présents, car tous les membres fondateurs n’ont pas répondu à l’appel. 

Ainsi, où est Donna ? encore oubliée, perdue dans les remous de la nouvelle continuité fluctuante de DC ? Pas de Flash ? Alors qu’on vient d’en récupérer un paquet ? Nous verrons bien…Au moins, ce sera l’occasion de retrouver au dessin l’excellent Rafa Sandoval qui m’avait ravi sur Flash et qui fait partie de ces artistes ultra sous estimés à l’heure actuelle qui selon moi n’attend que le bon projet pour exploser. Il dispose d’un style tellement dynamique que ce serait dommage de passer à côté. 

Par contre niveau scénario, je ne connais pas du tout le nouveau scribe de l’équipe. D’après ce que je peux voir, comme d’autres scénaristes de la maison en ce moment, il vient de la TV et de l’animation…J’ai comme l’impression que DC est allé faire ses courses au cours de l’année passée pour renouveler son pool de scénaristes…

Verdict : Check it 

ACTION COMICS #1029

Prix : $4.99/40 pages

Scénario :PHILLIP KENNEDY JOHNSON

Back-up written by BECKY CLOONAN and MICHAEL W. CONRAD

Dessin : PHIL HESTER and ERIC GAPSTUR

Back-up art by MICHAEL AVON OEMING

Sollicitation : « The Golden Age » reaches its conclusion in this issue that continues directly from Superman #29! Following an almost-deadly attack by an alien foe, the new Superman realizes that any threat could be the one! Neither Superboy nor Superman know what’s behind this latest attack. Two words: the Wall.

Plus, in an all-new backup « Tale of Metropolis, » writers Becky Cloonan and Michael W. Conrad continue the Midnighter story they started in DC Future State. But is the DC Universe ready for Trojan Solutions?

Avis : et bé ce fut rapide. L’arc golden age s’achève en effet dès cet épisode de Action Comics. L’arc introductif n’aura duré que deux épisodes…en même temps si c’est pour ne rien raconter d’intéressant. Je dois dire que je reste assez stupéfait par ces auteurs qui arrivent sur une franchise importante et décident de commencer leur run avec un des trucs les plus plats et sans intérêt possible.

Je sais que c’est assez difficile d’avoir du recul sur sa propre écriture, mais à un moment il faut avoir un minimum de recul et se poser la question : est-ce que j’ai raconté quelque chose de significatif dans cet épisode ? Si la réponse apparaît rapidement non, il vaut mieux tout reprendre à 0. Et c’était le cas du premier épisode de Johnson sur Superman. Jon est inquiet de voir son père mourir. Voilà, c’était l’épisode…

Cela fait un moment que la franchise Superman est critiquée, un moment que DC ne sait pas trop quoi faire de son personnage…et un moment qu’il y a des auteurs qui affichent clairement leur amour pour le personnage et qui ont des compétences pour l’écrire. Pour l’instant, l’éditeur semble décidé à ne pas bosser sur le sujet et se contente en fait de faire le minimum…

Verdict : Check it …

DETECTIVE COMICS #1034

Prix : $4.99/40 pages

Scénario :MARIKO TAMAKI

Back up story written by JOSHUA WILLIAMSON

Dessin :DAN MORA

Back-up art by GLEB MELNIKOV

Sollicitation : DC Future State may be over–but the present looks tense! With the loss of his fortune and manor, the election of Mayor Nakano, and the growing anti-vigilante sentiment in Gotham, Bruce Wayne must rethink how to be Batman…or risk being left behind by his own city. To make matters worse, a catastrophic crime wave has taken hold of the city, culminating in a murder mystery that hits close to home–the suspects mount, the clues multiply, and the trail of bodies hasn’t ended yet! Writer Mariko Tamaki and superstar artist Dan Mora begin an exciting, surprising, and death-defying new chapter of Detective Comics.

Plus, in the second and concluding chapter of « Demon or Detective, » Damian Wayne meets a startling new faction from his family’s checkered past…but what is the League of Lazarus?

Avis : et bien, on dirait que mon intérêt pour la nouvelle direction de la série Detective Comics va quelque peu être remis en question, avant même que la nouvelle équipe s’installe. En effet l’une des principales raisons de m’intéresser de nouveau au titre tenait à la présence de Dan Mora au dessin. L’artiste qui jusque-là ne m’avait guère plus marqué que cela, j’apprécie, attention, mais sans plus, m’a impressionné sur ces épisodes de Detective comics publiés dans le cadre de Future State. 

Et puis on a appris il y a quelques jours que Viktor Bogdanovic reprenait le titre à  partir de l’épisode 1037…En alternance avec Mora, ou entièrement ? Nous n’en savons encore rien puisque DC, fidèle à ses habitudes, ne communique pas ou peu…Merci messieurs dames. On sent que vous voulez vendre vos bouquins. Et si j’aime beaucoup Bogdanovic, ou Capullo numéro 2 comme nous l’appelons et que je suis certain qu’il fera du très bon travail, j’espérais avant tout un run cohérent sur la durée de Mora sur le titre. 

Je ne dis pas 50 épisodes, mais au moins une vingtaine qu’il assurerait tout seul. Et là, même pas trois épisodes après le lancement, boom, un autre artiste au style complètement différent monte à bord. 

Je ne sais pas encore trop à quoi m’attendre au niveau du scénario. Je ne sais pas trop comment appréhender le travail de Mariko Tamaki qui est très inégal selon les projets, voire d’un épisode sur l’autre. Si l’on prend sa performance au moment du Dark Detective dans le cadre du Future State, sur les 4 épisodes, 1 était très bon, 2 tout à fait corrects et la fin …ben c’était la fin qui était difficile à juger en l’état. Et les autres trucs que j’ai lu d’elle n’aident pas vraiment, car c’est toujours un peu la roulette russe. 

Du coup, alors que j’attendais beaucoup de la reprise de cette série, à la dérive depuis plus de deux ans maintenant, je suis maintenant très réservé sur ce qui va arriver…Au moins, en termes de contenu, on dirait qu’on va effectivement avoir un Batman plus détective ici. 

Verdict : Check it 

BATMAN/SUPERMAN #16

Prix : $3.99

Scénario :GENE LUEN YANG

Dessin : IVAN REIS and DANNY MIKI

Sollicitation : In the aftermath of Dark Nights: Death Metal, catch a glimpse of brave new worlds within the DC Universe…but what are these strange planets? As we delve into the parallel lives of the Man of Steel and the Dark Knight, we’ll meet new villains, new heroes, alternate realities, and a transdimensional collision that you will need to see to believe! It’s the dastardly debut of a cadre of new villains, including the Spider Lady and her poisonous webs, Dr. Atom, who sports a Kryptonite pendant, and the maniacal machinations of the Unknown Wizard! You’ve never seen Batman and Superman like this before–so buckle up and get ready for the start of a new era courtesy of writer Gene Luen Yang and artist Ivan Reis!

Avis : nouvelle direction également pour la série Superman Batman, qui après 15 épisodes sous le tutelage de Joshua Williamson passe sous l’ombrelle de Gene Luen Yang au scénario …mais aussi Ivan Reis au dessin ! C’est un gros atout pour ce titre qui historiquement est toujours assez mal aimé et je vois encore le même scénario se répéter à l’avenir. 

À savoir que DC met de gros moyens sur les premiers épisodes pour lancer, ou dans le cas présent, relancer le titre en allouant un de leurs plus gros artistes maisons sur le titre…avant de s’en désintéresser dans quelques mois et le déplacer sur un autre titre en manque d’attention, ou un nouveau titre à soutenir. De fait, je ne sais pas trop combien de temp  Yang va pouvoir le conserver. 

Ensuite, il faut souhaiter à l’auteur d’avoir un peu plus de liberté sur ce titre que lors de ces précédents travaux chez DC. On se souvient que son run sur Superman avait été mal accueilli, mais son run sur New Superman avait reçu de meilleures critiques, sans doute parce que le titre était mineur, donc on lui fichait assez royalement la paix. 

À voir ce que nous aurons cette fois, sachant qu’encore une fois, le principal obstacle au succès du bouquin est avant tout le fait de lui trouver une place propre dans l’univers DC. 

Verdict : Check it 

BATMAN BLACK & WHITE #4

Prix : $5.99/48 PAGES

Scénario : CHIP ZDARSKY, JOSHUA WILLIAMSON, BECKY CLOONAN, DANIEL WARREN JOHNSON, KARL KERSCHL

Dessin :NICK BRADSHAW, RILEY ROSSMO, TERRY DODSON, RACHEL DODSON, DANIEL WARREN JOHNSON, KARL KERSCHL

Sollicitation : Gotham City’s past, present, and future all come together to haunt the Dark Knight in exhilarating new stories from some of comics’ most noted luminaries as Batman Black & White continues!

Writer Chip Zdarsky and artist Nick Bradshaw team up for a story that brings Poison Ivy to the front door of Wayne Manor to demand ecological responsibility from Bruce Wayne!

Writer Joshua Williamson pairs with artist Riley Rossmo for a horrific night in Gotham as a new villain emerges, as seen through the eyes of Batman himself.

Writer/artist Becky Cloonan concocts a murder mystery for Batman to solve set at a circus, featuring art by legendary artist Terry Dodson.

Daniel Warren Johnson puts Batman at the mercy of Two-Face. Batman will have to remember the words of Alfred Pennyworth if he’s going to make it through this ordeal alive.

Karl Kerschl, artist of Gotham Academy, writes and draws a tale of Batman investigating the occult mysteries of Gotham City’s past with his new Robin…Gotham Academy’s Maps Mizoguchi?!

Avis : alors que jusque là cette anthologie était déjà très bonne, nous pourrions bien tenir potentiellement le meilleur numéro de cette mini en 6 épisodes. En effet, avez vous vu les équipes créatives annoncées, avec quelques retours ici ou là qui font plaisir. 

Déjà on commence avec une petite histoire signée Chip Zdarsky au scénario ! Le monsieur s’installe de plus en plus chez DC et après avoir trollé le staff edito de Batman pendant la dernière année…voilà qu’il accumule les boulots chez eux. C’est assez hilarant à voir, d’autant que l’on sait qu’il saura apporter toute sa verve habituelle même dans ces quelques pages. Mais même si je suis ravi d’avoir plus de Zdarsky, ce qui me fait le plus plaisir est de voir le nom de l’artiste auquel il est associé : Nick Bradshaw ! 

C’est un miracle ! après des années à ne pondre que des couvertures, c’est de mémoire, le premier travail sur des pages intérieures du monsieur depuis presque une décennie. Lui qui avait commencé très fort lors de son apparition chez Marvel sur Wolverine and the X-Men, s’est fait beaucoup plus discret par la suite,  se limitant à des lucratives couvertures…À l’image de l’artiste qui l’a influencé : Art Adams. L’influence est colossale, à tel point que parfois, on peut presque les confondre. Je dis presque, car Adams est encore très clairement plusieurs crans au dessus. 

L’autre artiste dont j’attends beaucoup, et je suis sur le cul de le voir là, c’est bien entendu Daniel Warren Johnson ! Après son excellente mini série sur Wonder Woman (dans mon Top 10 de mes lectures comics 2020), et avant qu’il nous explose la tronche avec son Beta Ray Bill chez Marvel dès la semaine prochaine, le monsieur vient se fendre de quelques pages mettant en scène Two Face. Cela s’annonce très bon et surtout très beau. 

Enfin, nous avons aussi du Terry Dodson et  du Karl Kerschl qui en général sont aussi très bons. J’attends donc beaucoup de ce numéro qui rassemble certains de mes dessinateurs préférés. 

Verdict : Buy

TPB/GRAPHIC NOVEL

SWAMP THING OMNIBUS 

Prix : 100$/1160. pages

Scénario : Scott Snyder, Charles Soule, Jeff Lemire 

Dessin : Yanick Paquette

Episodes : Collects Swamp Thing #0-40, 23.1; Swamp Thing Annual #1-3; Swamp Thing: Futures End #1; Animal Man #12, 17; and Aquaman #31.

Sollicitation : THE SAGA OF THE SWAMP THING LIVES ON!

Dr. Alec Holland was a brilliant scientist who was developing a bio-restorative formula that would rejuvenate plant life. When he died, he was reborn as the Swamp Thing, the avatar of the Green.

 

As champion and protector of all plants on the planet, Swamp Thing has access to untold power. But such power also attracts danger.

 

In this daring new reinterpretation, Swamp Thing is put to the ultimate test when he faces several challenges that push the limits of his abilities. There’s the Rot, the kingdom of death and decay that is hell-bent on destroying all life on Earth. Anton Arcane, his archnemesis, has also returned from the grave yet again. When another contender for the role of avatar of the Green steps forth, the creature who was once Alec Holland is forced to defend the mantle that he has grudgingly learned to accept. And just when you thought that the Green had its hands full with the Red and the Rot, yet another kingdom, the Machines, declares war.

 

Take a journey into the deepest depths of the bayou in Swamp Thing: The New 52 Omnibus. This comprehensive volume contains every Swamp Thing issue from the New 52 era written and illustrated by SCOTT SNYDER (Dark Nights: Death Metal), JEFF LEMIRE (Animal Man), CHARLES SOULE (Red Lanterns), YANICK PAQUETTE (Batman Incorporated), JESUS SAIZ (Birds of Prey), and more. 

Avis : voilà une réédition qui va faire très plaisir à beaucoup de gens, dont pas mal de lecteurs VF qui vont pouvoir compléter un run inachevé par Urban Comics. En effet, cette semaine, DC Comics réédite encore une série issue du New 52, qui avait été un de ses grands succès au départ et qui a été un peu oublié par la suite, à savoir le relaunch de la série Swamp Thing par Scott Snyder et Yanick Paquette, mais aussi la reprise du titre par Charles Soule juste derrière. 

En effet, Snyder n’assure que la première moitié des épisodes compilés ici, jusqu’à l’épisode 18 pour être précis, avant qu’il ne décide de se concentrer sur la série Batman avec Greg Capullo pendant les années suivantes. C’est du très bon Snyder d’ailleurs, de ce que j’appellerais “la première période”, quand les histoires de l’auteur penchaient beaucoup du côté horrifique, avant sa transition vers des récits plus blockbusters basiques. Et oui, nous regrettons tous cette période… 

Il développe avec Jeff Lemire un certain pan de la mythologie de l’univers DC et étend pas mal d’idées posées par Moore lors de son run sur le titre. On notera d’ailleurs que l’omnibus présente les épisodes d’Animal Man liés au crossover entre les deux. Donc, c’est vraiment complet, même si plus d’épisodes d’Animal Man, n’auraient pas fait de mal. 

Au-delà et c’est pour cela que je parle de VF, cet omnibus compile la totalité du run de Charles Soule sur le titre qui était allé jusqu’à l’épisode 40. Un run uniquement édité en VF en partie, puisqu’Urban avait publié un tome avec les numéros 19 à 27…et n’était jamais allé au-delà. Et cela remonte à …2015 ! Je pense que nous pouvons dire à ce stade, que le reste ne sera jamais publié en VF ou alors dans très longtemps si un intérêt pour le personnage se manifeste à un moment donné…

Donc lecteurs VF, si vous voulez lire la fin de ce run, ne passez pas à côté ! 

Chances de publication en VF : à ce stade, très faible. Le run de Soule est en pause depuis 6 ans chez eux maintenant…Je pense qu’on peut dire que c’est fichu. 

Verdict : Buy

MARVEL COMICS

ALIEN #1

Prix : $4.99

Scénario : Philip Kennedy Johnson 

Dessin : Salvador Larroca 

Sollicitation :  THE ICONIC CINEMATIC TERROR MAKES ITS MARVEL DEBUT!

Gabriel Cruz gave his life to Weyland-Yutani–In the case of an alien attack he barely survived, almost literally! Recently retired, Cruz is trying to patch things up with his abandoned son with the help of his friend, a Bishop-model android, but his re-entry into civilian life is not going smoothly…and his encounters with the deadly Xenomorph are far from over. Phillip Kennedy Johnson and Salvador Larroca team up to tell an all-new tale of the titan of horror and science fiction that has scared audiences for decades. No one is safe. No one is innocent. And no one can hear you scream.

Avis : voilà une sortie sur laquelle je suis assez partagé. Le titre marque la reprise officielle de la license Alien par Marvel, qui a rejoint leur catalogue avec le rachat par Disney de la Fox et de toutes leurs franchises, dont celle-ci faisait partie. Une license, qui comme Conan ou encore Star Wars, ou dans quelques mois Predator, a constitué pendant des années le fond de commerce de Dark Horse. 

Hors en général, le traitement de ces licences par Marvel n’est pas vraiment constant en termes de qualité. Disons qu’ils mettent beaucoup de moyens au départ et après ils semblent s’en désintéresser, faisant le minimum. Alors que pour Dark Horse, cela faisait partie de leur identité, du coup même s’ils multipliaient les relaunch et les minis, il y avait toujours un certain degré d’attention en permanence. 

Et là vu l’équipe créative nommée, on ne peut pas dire que Marvel mette des gros calibres sur le titre dès le départ. En effet, d’un côté, je n’ai guère d’espoir dans le scénario. Comme je l’ai déjà dit, ici et ailleurs, Johnson n’est pas un mauvais scénariste, mais il n’est pas non plus incroyable. Et  je n’ai jamais rien lu de lui qui soit particulièrement remarquable. 


Et Larroca…comment dire, il peut être bon, quand il se décide à laisser de côté son style photo réaliste. Or si l’on en croit les premières previews de ce premier numéro, il est retombé dans ses pires travers. D’un côté ces personnages humains sont immondes…mais au moins ses xénomorphes sont réalistes…Nous verrons bien, mais à mon sens il vaut mieux avoir des attentes très raisonnables quant à cette série. 

Verdict : Check it 

CARNAGE BLACK WHITE AND BLOOD #1

Prix : $4.99

Scénario : Al Ewing, Benjamin Percy, Tini Howard 

Dessin : Ken Lashley, John McCrea 

Sollicitation : CARNAGE RULES!

Witness the cerebral chaos caused by CARNAGE, brought to life by some of the greatest creators at Marvel!

But beware, True Believers, true to their titular character’s namesake, these spine-chilling tales are not for the faint of heart and presented in BLACK, WHITE AND BLOOD!

Avis : hé bé…ces anthologies sont décidément à la mode. Alors que DC les multiplie entre Batman, Superman et bientôt Wonder Woman. Marvel s’y essaie …avec beaucoup moins de réussite je trouve et voilà qu’ils remettent une pièce dans la machine en donnant une telle anthologie à Carnage. Un choix assez étrange, car on aurait pu penser qu’ils en donneraient plutôt une à un de leurs héros. 

Après Wolverine, j’aurais plus vu un personnage comme Spider-Man ou Captain America se prêter de manière assez facile à l’exercice. Ben non, ils continuent dans le rouge (couleur déjà associée avec la mini Wolverine) pour aller explorer un peu plus Carnage, dont la popularité est bien remontée ces derniers temps grâce notamment au run de Donny Cates sur Venom. 

Le problème avec ce genre de séries, comme je l’ai déjà expliqué à plusieurs reprises, est qu’elle ne fonctionne que grâce aux artistes mobilisés. C’est avant tout un exercice qui est là pour les valoriser…et pour l’instant, Marvel n’a pas su mobiliser des dessinateurs franchement flamboyants ou impressionnants.

Je dis cela sans doute car nous avons été gâtés avec la mini sur Batman…mais la mini sur Wolverine n’avait rien de franchement incroyable d’un point de vue visuel…Je serai bien en mal de me souvenir de quelque chose dessus alors que je pourrais en citer plusieurs pour celle de Batman. 

Et quand je vois les artistes alignés pour ce premier épisode…cela m’inspire avant tout un bon gros bof…cela ne vaut pas vraiment 5$ selon moi. 

Verdict : Check it 

GUARDIANS OF THE GALAXY #12

Prix : $3.99

Scénario : Al Ewing 

Dessin : Juan Cabal 

Sollicitation : END OF AN ERA!

  • Since day one, the Guardians of the Galaxy has been a rag tag group of mercenaries, survivors, and oddballs surviving by the skin of their teeth.
  • Will it finally be their undoing?
  • Liftoff in ONE…

Avis : la fin d’une ère, oui, parce que pour Marvel, 12 épisodes maintenant c’est une ère…entre deux relaunchs. Je précise que GoG n’est pas relancé…pas encore. Je dois dire que voir cette accroche en tête de la sollicitation me fait quelque peu sourire quand on sait qu’Al Ewing a quand même eu peu de place pour s’installer depuis son arrivée sur le titre. Je parle bien évidemment des différents ties ins aux events du moment que le scénariste a dû intégrer dans sa série, Empyre tout d’abord, puis ensuite King in Black avant on ne sait trop quoi d’autre…

Et si j’ai appris à beaucoup aimer ce qu’il fait sur la série, je me pose la question : est-ce que la série ne fonctionnerait pas mieux si on lui avait foutu la paix, le temps et la place pour construire ses histoires ? J’ai la naïveté de penser que oui. Oui, je suis un grand naïf. Enfin, après tout cela il va secouer la série de fond en comble en ramenant pas mal de personnages du passé de l’équipe sur le devant de la scène, en fait on sent que la série va effectivement entrer dans une nouvelle phase. 


Quand on regarde les sollicitations des prochains mois, on voit que le scénariste souhaite revenir à l’esprit pré-Bendis et pré-films, à quelque chose de plus proche de l’ère Dan Abnett et Andy Lanning. Le simple fait qu’il ait éjecté l’origine de Star Lord façon Bendis pour ramener celle des années 70 en dit long selon moi. Le seul problème que j’ai …est que bien évidemment l’artiste va changer !!!

C’est une vraie maladie chez Marvel, mais enfin, laissez-nous Juan Cabal, il est génial ! C’est quoi votre XXX de problème, même pas foutu d’installer une équipe créative sur la durée !!!

 

Verdict : Buy. 

TPB/GRAPHIC NOVEL

AVENGERS GATHERING OMNIBUS HC

Prix : $125/1152 pages

Scénario : Bob Harras, Scott Lobdell

Dessin : Steve Epting 

Episodes : Collecting AVENGERS (1963) #343-344 and #348-375, AVENGERS ANNUAL #22, AVENGERS STRIKEFILE, X-MEN (1991) #26, AVENGERS WEST COAST #101, UNCANNY X-MEN (1981) #307, BLACK KNIGHT: EXODUS and AVENGERS ANNIVERSARY MAGAZINE.

Sollicitation : One of the most shocking stories in Avengers history! When the Swordsman returns from the dead with the mysterious Magdalene by his side, a sprawling saga begins – and at its heart stands the shadowy Proctor! What is his great secret? Who are his mysterious Gatherers? And what do they want with the Vision, the Black Knight and the Eternal known as Sersi? Meanwhile, the Avengers deal with Kree terrorists, the Legion of the Unliving and a traitor in their midst – as the Black Knight finds himself torn between Sersi and his teammate Crystal! And can the X-Men help the Avengers stop a mutant/human civil war before Proctor begins his final gathering? 

Avis : voilà un omnibus que je suis content et furieux de voir sortir. Content car j’ai commencé à lire le run de Bob Harras et Steve Epting il y a quelques temps et si les débuts sont un peu difficiles, il devient très vite très bon. C’est aussi un run très sous-estimé qui a longtemps souffert de sa comparaison avec les X-Men de l’époque. Le titre vivotait alors dans l’ombre d’une franchise mutante devenue la vache à lait de Marvel. 

Furieux…parce que Marvel a commencé à rééditer ce run en Epic collection, format dans lequel j’ai commencé à le lire et …qu’ils vont publier des épisodes encore inédits en Epic dans cet omnibus. En principe, nous avons d’autres epic collection avengers annoncés pour cette année et l’un d’entre eux pourrait bien contenir la suite de ce run..mais nous n’ avons pas encore la confirmation pour l’instant, il va donc falloir sérieusement ronger son frein. 

Mais je comprends le pourquoi de la publication de cet omnibus : Sersi, membre des Eternals est très présente dans ce run et en ce moment, Marvel pousse beaucoup ces personnages à l’approche de la sortie prochaine du film. Je ne vais pas les critiquer car cela nous a donné la nouvelle série régulière Eternals, par Gillen et Ribic, qui est un de mes coups de cœur de l’année …

Mais on voit bien que c’est aussi un omnibus qui n’aurait eu que peu de chances de sortir en omnibus il y a encore deux ans…tant il reste obscure pour une bonne partie du public, même les lecteurs de longue date. 

Chances de publication en VF : j’aurais tendance à dire faible, mais en même temps, Panini a bien édité l’omnibus dédié à The Crossing ? donc tout est possible franchement. 

Verdict : Buy (ben oui, j’ai bien dit que c’était du bon, oui, c’est vrai il y a quelques purges ici ou là, mais dans l’ensemble, je le conseille)

X-MEN INFERNO OMNIBUS HC

Prix : $125/1240 pages 

Scénario : Chris Claremont, Louise Simonson 

Dessin : Marc Silvestri, 

Episodes :  Collecting X-FACTOR (1986) #33-40, X-TERMINATORS #1-4, UNCANNY X-MEN (1981) #239-243, NEW MUTANTS (1983) #71-73, POWER PACK (1984) #40 and #42-44, AVENGERS (1963) #298-300, FANTASTIC FOUR (1961) #322-324, AMAZING SPIDER-MAN (1963) #311-313, SPECTACULAR SPIDER-MAN (1976) #146-148, WEB OF SPIDER-MAN (1985) #47-48, DAREDEVIL (1964) #262-263 and #265, EXCALIBUR (1988) #6-7, MUTANT MISADVENTURES OF CLOAK AND DAGGER #4, and material from X-FACTOR ANNUAL #4.

Sollicitation : The entire incendiary epic in one red-hot hardcover! When mad geneticist Mister Sinister and the demonic N’astirh set their respective master plans in motion, an Inferno engulfs the Marvel Universe! The flames are fanned as Sinister’s Marauders attack the X-Men, while a demonic horde preys upon the helpless, horrified populace of New York – and Illyana Rasputin battles for her soul! But it is Cyclops’ estranged wife Madelyne Pryor, now the Goblin Queen, who might turn the Earth into a hellish wasteland! The X-Men, X-Factor and New Mutants face their most harrowing ordeal – and the fires are fought by Spider-Man, Daredevil, the Avengers and more!

Avis : voilà l’arrivée d’un omnibus qui va faire plaisir à beaucoup de monde et que je vais poliment ignorer de mon côté, d’où mon avis assez court. J’ai en effet déjà exprimé le peu d’affection que j’ai pour le crossover Inferno, qui fait plus figure d’énorme purge en ce qui me concerne, et vais laisser cela à ceux (téméraires) qui veulent non seulement le crossover mais aussi le milliard de ties ins que Marvel avait publié à l’époque pour capitaliser sur le succès de l’intrigue en question. Donc voilà 1240 pages d’enfer sur terre…Et arrêtez de me citer la petite tenue de la Goblin Queen pour vous justifier !

Chances de publication en VF : déjà réédité en grande partie dans les intégrales X-Men. À voir si Panini ne serait pas tenté d’éditer cependant l’omnibus en question également. Leur politique est en train de beaucoup évoluer sur ce coup et on peut s’attendre à voir le nombre d’omnibus augmenter dans les années à venir. Le fait de commencer par du X-Men ne serait pas déconnant. 

Verdict : pour ceux qui aiment…

A propos Sam 2132 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

1 Comment

  1. Hello Sam, à propos de ton commentaire sur Superman – Si DC n’avait pas eu l’idée de génie d’arrêter le très bon run de Peter Tomasi pour laisser la place à Bendis… on en serait peut être pas là…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.