Guide de lecture Comics VO : semaine du 11 août 2021 – DC Comics

Edito : oui, oui, je sais, après les guides très fournis de la semaine dernière, cette fois, c’est plus calme. Notamment avec une absence de guide de sorties indé. Mais que voulez-vous, s’il y a bien évidemment beaucoup de choses prévues, peu m’intéressaient dans le lot, pas assez en tout cas pour faire un guide digne de ce nom. Donc pour cette fois, on se concentre uniquement sur DC et Marvel, qui ont toujours un petit programme sympa. 

Dc récupère bien depuis quelques mois, même si la dépendance à Batman relève de l’addiction particulièrement aiguë et sans retour en arrière possible et Marvel a quelques petits trucs sympatoches ici ou là…notamment en omnibus. Car oui, après l’omnigeddon de la semaine dernière…ils en avaient gardé un de côté dans un coin ! Mais rassurez-vous…DC a aussi un omnibus de prévu, juste au cas où il vous resterait de l’argent dans un coin. 

Sorties de la semaine : quelques petits trucs sympas attendus cette semaine  : 

  • chez DC, la suite du très sympathique Infinite Frontier et la sortie inattendue du Fourth World de John Byrne en omnibus !
  • chez Marvel, la suite de Daredevil, Al Ewing relance les Defenders et le run de Peter David sur X-Factor en omnibus !

Émissions de la semaine : deux émissions au programme cette semaine. Comme d’habitude, vous pouvez les écouter en direct et l’enregistrement sur notre chaîne Youtube : 

  • mercredi à partir de 21h, un nouveau Freaxity, toujours avec Laure et Steve !
  • jeudi à partir de 21h, le Comixweekly de la semaine où nous traiterons les sorties VO de la semaine, un peu d’info et nous achevons notre retro-review de Dark Knight Returns ! 

 

BATMAN ’89 #1

Prix : $3.99

Scénario :SAM HAMM

Dessin :JOE QUINONES

Sollicitation : Step back into the Gotham of Tim Burton’s seminal classic Batman movies! Batman ’89 brings in screenwriter Sam Hamm (Batman, Batman Returns) and artist Joe Quinones (Dial H for Hero) to pull on a number of threads left dangling by the prolific director. Gotham becomes torn in two as citizens dressed as Batman and The Joker duke it out in the streets. As D.A. Harvey Dent tries to keep the city together, he targets the one problem tearing it apart: BATMAN! And he’ll get Bruce Wayne’s help in taking down the Dark Knight!

Avis : ou comment vendre encore plus de Batman, sans trop le dire, mais en le faisant quand même. Après avoir produit des extensions de certains show TV il y a quelques années, comme le Batman 66 ou encore le Wonder Woman 77, DC s’amuse à créer de petites extensions pour certains de leurs films qui désormais commencent à dater un peu. Et croyez moi, ça me fait mal de me dire que le Batman de 89 …a plus de 30 ans. Oui, les enfants, plus de 30 ans !!! 

Au programme, donc le scénariste du film qui revient signer ces quelques épisodes. On se souvient qu’il avait déjà écrit plusieurs épisodes de la série régulière Detective Comics à la fin des années 80, grâce au succès absolument ahurissant du film…L’idée est bien évidemment de s’amuser en situant une histoire dans l’univers du film. Cela n’a sur le fond pas grand intérêt, mais peut être sympathique à lire, mais à réserver à tous ceux qui adorent le film ou les complétistes de Batman. 

À noter que DC continuera d’explorer le concept dans quelques épisodes, avec une mini-série dans l’univers du premier Superman de 1978…Donc oui, on va en bouffer dans les mois à venir. Au passage, DC, c’est très bien de donner la couverture à Jerry Ordway, ce serait encore mieux qu’il ait quelques pages intérieures à dessiner…Je dis ça…

Verdict : Check it

 

Batman: Urban Legends #6

Prix : $7.99

Scénario :CHIP ZDARSKY, JOSHUA WILLIAMSON, MEGHAN FITZMARTIN, AND MATTHEW ROSENBERG

Dessin :EDDY BARROWS, MARCUS TO, TREVOR HAIRSINE, BELÉN ORTEGA, AND CHRIS SPROUSE

Sollicitation : Red Hood: The epic “Cheer” story line reaches its conclusion, and Red Hood’s alliance with Batman will be forever changed. Will the former Dynamic Duo get the Cheerdrop drug off the streets for good? Or will they forever be at the mercy of the villain who created it? And will Red Hood find a new home for Tyler, the boy he’s sworn to protect?

Tim Drake: Tim Drake is in the den of the Chaos Monsters with the other kidnapped teenagers of Gotham City. In order to free himself and the other teens, Tim will have to embrace help from his friend Bernard and hear something about himself he never knew. A brand-new chapter of Tim Drake’s life starts here, and you won’t want to miss it!

Black Canary: Oracle locates some Batman weaponry, missing since The Joker War, and calls in her old friend Dinah Lance to help retrieve it! Fists will fly, the Canary will scream, and a stunning new mission begins. The ending will leave readers in shock and awe!

Zealot: The HALO Corporation sent their top field agent, code name Zealot, to hunt Maxwell Lord. But the villain has a guardian angel in the form of…Wonder Woman?! A throw down for the ages will ensue!

Avis : même si j’aime beaucoup cette maxi série, semi série régulière ??? je pose la question, car j’avais cru comprendre qu’elle était limitée, mais apparemment, on dirait que DC a décidé de rallonger un peu le bail, car je ne vois pas de fin en vue en fait, on ne peut nier que les segments sont de qualité inégale. 

Ainsi, les parties signées Chip Zdarsky sur Red Hood, ou même le segment sur Tim Drake, sont assez bien gérées, même si très classiques sur le fond. Mais je dois dire que le fait que Matthew Rosenberg récupère seul les personnages issus de l’univers Wildstorm me fait un peu peur. 

Déjà, on notera que pour les ramener, DC est obligé de les coller dans des titres liés à Batman, ce qui en dit long en soi…mais le travail du scénariste sur Grifter était au mieux sympathique, mais sans plus et la réintroduction de Zealot, un des personnages les plus populaires de cet univers à la grande époque, était assez bas du front…

Bon, au moins dans ce numéro, nous avons un petit segment sur Black Canary qui va refaire équipe avec Barbara Gordon ! Ahhh, ben voilà DC vous voyez quand vous voulez. Voilà une relation qui a été honteusement négligée pendant des années. Oh certes, cela avait été ramené au moment de Rebirth, mais n’avait plus été mentionné après la fin de Batgirl & the birds of prey…

Il était temps que cela revienne, et sans être écrit par Bendis, qui a le contrôle de Black Canary dans Justice League. De fait, j’ai plus foi en Joshua Williamson pour bien écrire les personnages…Du moins, je pense et j’espère que c’est lui qui écrit cette partie ? croisons les doigts. 

Verdict : Check it 

Detective Comics #1041

Prix : $4.99

Scénario :MARIKO TAMAKI

Dessin :DAN MORA

Sollicitation : As Gotham’s Dark Knight of vengeance, Batman is seen by many (mostly criminals, let’s be honest) as judge and executioner of the city’s vilest villains. Well, it’s time for him to meet the Jury! In a last-ditch effort to avenge his daughter’s death, Mr. Worth has teamed with the Penguin’s criminal empire, the Party Crashers gang, and the Falcone crime family to form the kind of villain team-up that would leave a Boy Wonder sweating in his booties. 

Backup: Countdown to Task Force Z: Part One! Deb Donovan is on the trail of some weird happenings in Gotham…missing bodies from the morgue…tales of shady criminal activity the likes of which Gotham has never seen…and the person trying to keep her quiet is…Batman?

Avis : bonjour Madame Tamaki, ça va ? Je sais que le planning doit être rude pour vous en ce moment avec tous vos projets, mais au moins, vous avez pu vous reposer un peu avec le dernier épisode. Oui, vous savez l’épisode 1040 où il se passait rien et où Bruce restait en cellule durant tout l’épisode à juste attendre ? Oui, oui, vous voyez cet épisode. Parce que le scénario tenait sur un post it…coupé en deux et roulé en boule. Oui, Madame Tamaki, ça c’est vu. 

Oui, je sais c’était du très beau rien, puisque dessiné par Dan Mora, mais c’était surtout beaucoup de rien. Alors vous pourrez me dire, que c’était du rien bien écrit, mais quand même un peu du rien. Et vu qu’en général vos scripts sont assez légers d’épisode en épisode…quand je dis que c’était du gros rien…ça en dit long. Mais au moins, là vous allez secouer le cocotier ? Ah pas trop, parce que vous devez caser Fear State ensuite, ah oui c’est vrai. Bon, au moins il se passera des choses…hein ? hein ?

Et ce sera encore dessiné par Dan Mora, donc ce sera de nouveau très beau…

Verdict : Check it

Infinite Frontier #4

Prix : $4.99

Scénario :JOSHUA WILLIAMSON

Dessin :XERMANICO, PAUL PELLETIER, & JESUS MERINO

Sollicitation : President Superman finds himself in the wrong world, and it isn’t looking good. Bones and Chase attempt to stop super-powered heroes and villains from crossing Multiversal lines. If they can shut down the President of Steel, they think that it will serve as a signal to all to not mess with Earth-0!

This is only a distraction, however, as Injustice Incarnate begins to show them the worst the Multiverse has to offer, and only Flashpoint Batman is there to lend the heroes backup.

Avis : je suis un idiot, bon ça tout le monde le savait déjà, mais il m’a fallu plus de 3 épisodes pour me rendre compte que l’utilisation du mot Infinite dans le titre était particulièrement bien choisie au vu des personnages rassemblés dans ce mini event. Car oui, Williamson s’amuse à ramener pas mal de personnages issus d’une certaine équipe, comme on a pu le voir dans le dernier épisode.

Alors outre cela, on pense également à la JSA de Johns, mais ça c’est depuis le début. En fait, l’empreinte et l’influence de Geoff Johns est vraiment énorme sur cette série. Non seulement parce qu’elle va s’amuser à ramener certains personnages, mais surtout quels personnages et sous quelle forme. On sentait déjà combien Johns était important dans l’écriture de Williamson dans son run sur Flash, mais ici il ne fait que confirmer. 

Ils appartiennent sûrement à la même école qui veut essayer de réconcilier DC avec sa propre histoire…Au delà, sur le fond, on commence à avoir des réponses sur les mystères qui étaient développés jusque là. Nous savons désormais qui est responsable des enlèvements de super-héros, dont celui de Jade, la fille d’Alan Scott. Reste à savoir pourquoi ? Quelle est la motivation derrière tout ça ? 

C’est quand même un vrai plaisir de suivre pour tout fan de DC ce petit event qui ne paye pas de mine mais qui fait bien le job, nous réconcilie avec une partie de l’univers DC tout en servant de toute évidence de marche pied pour les autres événements, crises annoncées dans les années à venir. 

Verdict : Buy

The Joker #6

Prix : $5.99

Scénario :JAMES TYNION IV

Dessin :GUILLEM MARCH

Sollicitation : After barely surviving in the jungles of Belize, The Joker flees to Europe! Jim Gordon pursues the madman, but the seeds of doubt begin to sprout…if The Joker didn’t gas Arkham Asylum, who did? And what’s the next move for Vengeance, daughter of Bane?

Backup: Punchline’s takeover of Blackgate Penitentiary continues as her most insidious goal becomes clear: find a woman she used to call her friend in her college days and make her pay for her betrayal. On the outside, Harper Row tries to pull her brother, Cullen, back from the brink of Jokerized radicalization!

Avis : début d’un nouvel arc, qui va conduire le Joker en Europe (parce qu’on avait bien besoin de ça tiens) et lancer Gordon à la poursuite de pistes sur le véritable responsable de la destruction d’Arkham. Tout ça parce que le Joker lui a dit qu’il n’était pas derrière ce coup là…une idée déjà présente dans le titre Batman écrit par le même Tynion IV, indiquant qu’il y avait encore d’autres forces à l’oeuvre à Gotham, en plus de toutes les autres qu’il avait ajouté au mix ces derniers mois. 

De fait, la ville n’a plus rien à voir avec ce qu’elle était il y a encore un an. Et comme je l’ai déjà déjà dit, si j’aime le fait que la ville soit de nouveau quelque chose que Batman doit appréhender, comprendre, qu’elle change à grande vitesse, j’aimerais que le titre soit un peu plus concentré sur son personnage principal. Bon dans le cas présent, on l’a bien compris, le personnage principal c’est Gordon. C’est d’ailleurs la seule raison pour laquelle je suis le titre. 

Mais là aussi à force d’en mettre partout, certains éléments sont négligés. Comme la “fille de Bane”. Tynion IV avait indiqué qu’il avait des plans pour Bane et son entourage suite à ce que le Joker lui avait fait…mais pour l’instant si l’idée d’une fille de Bane est intéressante, elle a été peu voire pas développée jusque là. C’est un élément de décor qui n’a contribué à rien jusque là…À voir si cela va changer, mais cela me fait dire que Tynion IV a du mal à doser ces ingrédients. 

Verdict : Check it 

TPB/GRAPHIC NOVEL

FOURTH WORLD BY JOHN BYRNE OMNIBUS HC

Prix : $75/768 pages 

Scénario : John Byrne 

Dessin : John Byrne 

Episodes : Collects New Gods #12-15 (1997), Jack Kirby’s Fourth World #1-20, and Genesis #1-4.

Sollicitation : Legendary writer/artist John Byrne brought his unique vision to New Genesis and Apokolips in the 1990s starting with the destruction of the twin worlds! Only Metron of the New Gods survives to journey to Earth to try to save the New Gods’ future! But in the process, Metron discovers his own part in their destruction! 

Along the way, the Forever People and Lightray return as the pieces begin falling into place for Metron, but the answers he seeks lie beyond the impenetrable Source Wall. Then, New Genesis and Apokolips are reborn as a single planet and Highfather is to blame!

With his son, Orion, and Takion, living avatar of the Source, Highfather sets his sights on the ultimate confrontation with Darkseid, master of Apokolips! And in the miniseries Genesis, Earth’s heroes are losing their powers thanks to the Godwave, a force that created gods and planets across the galaxy eons ago. 

Avis : voilà une sortie à laquelle je ne m’attendais guère mais qui était somme toute assez logique. Tout comme Marvel, DC investit beaucoup ces dernières années dans la réédition des comics signés John Byrne. Ainsi, après son Doom Patrol, son Superman, ses maxi séries Superman / Batman, ou encore son run sur Wonder Woman, c’est son travail sur les New Gods qui est réédité ici. Et il a même droit au traitement omnibus. 

Voire que Byrne a bossé sur les New Gods ne m’étonne pas, car j’ai le sentiment que cela a traversé pas mal de ses séries, notamment Superman et bien évidemment Wonder Woman. Presque comme s’il voulait écrire un grand récit sur les personnages en se servant de chaque série qu’il pouvait faire pour le développer dans le décor. Je dois dire que l’époque, à savoir la fin des années 90, je n’avais pas prêté attention à ce run. 

Pour plusieurs raisons, j’étais alors novice et le nom de Byrne était associé soit aux X-Men par réputation, soit à son travail sans grand intérêt sur Spider-Man. Difficile d’accorder du crédit au monsieur alors. Bien évidemment depuis les choses ont bien changé et je suis désormais avec beaucoup de plaisir toutes ces rééditions. Du coup, je suis bien tenté par cet omnibus. 

Reste à voir si les Tales of the New Gods, qui étaient des back-ups signés par l’excellent Walter Simonson, seront également inclus. Et puis DC, il faudrait d’ailleurs songer à rééditer le Orion de Simonson !!! Allez DC !!! Je sais que vous avez sortis des TPB il y a quelques années, mais ils sont tous en rupture partout !!!

Chances de publication en VF : mmm quasi nulles ? C’est du DC un peu ancien centré sur un concept assez peu connu. On aurait eu une chance avec la sortie éventuelle d’un film sur les New Gods, mais étant donné que le projet a été enterré, je pense que la VO restera pour un bon moment le seul moyen de lire cette série. 

Verdict : Check it

A propos Sam 2116 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

2 Comments

  1. L’Omnibus Fourth World est déjà un rupture de stock.
    J’ai l’impression que les acheteurs s’attendaient à un succès bien plus que DC et que la majorité des ventes s’est faite en précommande.

    • Malheureusement, c’est très fréquent chez DC de ne se baser que sur les précommandes et rien d’autre, cela renvoie encore une fois au débat sur la qualité de leurs services d’éditions collectées et le peu de foi qu’ils peuvent avoir sur certains bouquins…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.