Guide de lecture Comics VO : semaine du 11 août 2021 – Marvel Comics

DAREDEVIL #33 

Prix : $3.99

Scénario : Chip Zdarsky 

Dessin : Marco Checchetto

Sollicitation : « LOCKDOWN » CONTINUES!

  • Elektra faces her greatest challenge as DAREDEVIL yet, as a serial killer is on the loose in Manhattan and killing innocent people.
  • But even the deadliest assassin in the Marvel Universe is at somewhat of a loss, because this killer can be in more than one place at one time. A team? A mutant? Or something else entirely? Whoever or whatever they are, they have a thirst for blood, and Elektra will put herself directly in their sights!
  • PLUS: Matt Murdock faces challenges of his own in prison after being exposed to a dangerous and experimental compound called RE-CID that makes those subjected to it more aggressive and violent. Whatever happens, one thing is certain – Daredevil isn’t getting time off for good behavior…

Avis : alleluia !!! Marco Checchetto est de retour, oh grand dieu des comics, merci pour ce cadeau, nous te promettons de l’apprécier à sa juste valeur après plusieurs épisodes visuellement pas terrible. Le fait est que si Mike Hawthorne n’est pas un mauvais artiste, son style ne correspondait pas du tout à la série…Je ne sais pas ce qui prend au staff edito derrière, mais à part Jorge Fornès qui avait complété Checchetto pendant quelques mois, leurs choix ont été assez mauvais en termes d’artistes fill-in. 

On peut comprendre que le rythme de parution mensuel est trop intense pour Checchetto et que du coup, il ait besoin tous les 6/8 numéros qu’un autre prenne le relais le temps de quelques mois…Mais je pense que l’écurie Marvel à elle seule déborde d’artistes qui pourraient faire mieux que ce que l’éditeur a bien voulu mettre sur le titre…Cela renvoie selon moi (et uniquement moi) au manque de respect en général que pas mal chez Marvel ont pour les artistes ces derniers temps.

Ce sont à leurs yeux de simples exécutants de la vision du scénariste et peu importe qui assure le dessin, ils sont tous interchangeables. Or on voit bien sur Daredevil que ce n’est pas le cas. Ce n’est pas le cas de manière générale. On le sait tous, et Marvel devrait le savoir car tous leurs plus gros succès ces dernières années ont reposé en grande partie sur la vision d’un artiste : Pepe Larraz sur les X-Men, Joe Bennett sur Immortal Hulk, Ryan Stegman sur Venom. 

Sans eux, je ne pense pas que les titres en question auraient rencontré un tel succès…Mais pas pour Marvel apparemment…Bon en tout cas en attendant, la série Daredevil revient à un bon niveau graphiquement, à la hauteur du scénario, entre une Elektra qui doit percer le mystère qui entoure Bullseye tandis que Matt continue de défoncer tout le monde dans sa prison…

Verdict :Buy 

DEFENDERS #1

Prix : $3.99

Scénario : Al Ewing 

Dessin : Javier Rodriguez 

Sollicitation : SUPERSTARS AL EWING & JAVIER RODRIGUEZ REUNITE FOR A COSMOS-COLLIDING JOURNEY!

When existence itself faces extraordinary threats, it needs an extraordinary defense! That’s when you call…THE DEFENDERS!

DOCTOR STRANGE and the MASKED RAIDER take a non-team of Marvel’s weirdest, wildest heroes on a mission that will uncover the hidden architecture of reality itself! This cosmos was not the first to exist…but if the DEFENDERS can’t track Marvel’s oldest villain through the deepest trenches of time – it might be the last!

Avis : non mais quelle équipe de rêve absolu !!! Entre un Al Ewing qui va pouvoir reprendre ici le mystère qu’il avait posé dans Marvel # 1000 ! Vous vous souvenez ? oui, ça remonte hein, ben Ewing ne l’ a pas oublié et il peut enfin caser cela quelque part, alors qu’il multiplie les projets dans tous les sens ! 

Il faut espérer que Marvel ne va pas trop l’employer, parce que mine de rien : il gère le côté cosmique de Marvel avec Gog et Sword, il reprend Venom avec Ram V dans quelques mois, il a ses projets creator owned…À un moment, les journées n’ont que 24h…Certes il a presque terminé son run sur Immortal Hulk…mais quand un auteur commence à avoir plus de 4-5 séries en même temps, je m’inquiète, car cela veut dire qu’il arrive à la limite et commence à produire à la chaîne. 

Ce qui me fait plaisir en tout cas, outre le fait que Ewing va pouvoir explorer plus avant une intrigue qui traîne depuis un moment, c’est le retour de Javier Rodriguez ! Oh, je suis sûr qu’il avait besoin de repos après son travail phénoménal sur History of the Marvel universe, et il me semble qu’il avait signé quelques pages ici ou là depuis lors, mais c’est sans doute son projet le plus ambitieux depuis cette mini série avec Mark Waid. 

Niveau scénario, on revient donc sur le mystère installé par Ewing dans Marvel # 1000 alors que le scénariste réunit les Defenders. Un concept qui a du mal à trouver son public depuis des lustres et je pense que Marvel le sait et que c’est pour cela qu’ils ont limité cette histoire à une mini série..C’est peut être la raison pour laquelle Ewing a secoué la composition du gorupe. Certes, on retrouve le Doctor Strange et le Surfer parmi les membres historiques…Mais Red Harpy ? et je ne connais pas le 4e personnage…

Pour Red Harpy, cela se comprend, cela permet à Ewing de continuer à suivre le personnage de Betty après Immortal Hulk…quant au dernier membre…ce n’était pas un personnage qu’il avait introduit dans Ultimates ? Je ne l’ai pas encore lu, donc je me pose la question. Bon, on verra bien, car hors de question de rater ça. 

Verdict : Buy

SPIDER-MAN SPIDERS SHADOW #5

Prix : $3.99

Scénario : Chip Zdarsky 

Dessin : Pasqual Ferry 

Sollicitation : WHAT IF PETER PARKER BECAME VENOM?

By choosing to keep the symbiote, Spider-Man let himself become a monster. Now, with the help of Mary Jane and the Fantastic Four, he’s managed to reclaim control. But if the symbiote can’t have Peter, then it will just have to take the rest of the Marvel Universe. The shocking finale of this bold new approach to « What If..? » stories!

Avis : et encore du Chip Zdarsky cette semaine ! Et oui, 3e comics du monsieur cette semaine qui est décidément très occupé en ce moment. Peut être un peu trop ? De  fait, de tous les comics sortis ces derniers temps par cet auteur, Spider Shadow’s était sans doute le moins réussi. Ce n’était pas mauvais, mais quand on connaît la qualité habituelle du travail de Zdarsky, c’était assez décevant et relativement inégal. 

Ainsi, je n’avais pas accroché au premier épisode, mais le second et 3e étaient pas mal du tout, mais le 4e un peu moins bon. Il y avait des bonnes idées, alors qu’on suivait un Peter Parker qui perdait la boule à un moment, corrompu par le symbiote, avant un petit twist qui nous amène à cette confrontation finale entre Peter et un symbiote qui a parasité pas mal de héros. 

Dans l’ensemble, même si la conclusion est très réussie, cette mini série de type What if restera très inférieure à Life Story qui restera le chef d’œuvre de Zdarsky sur Spider-Man à mon sens. La présente mini est plus un à côté dans sa production. J’espère qu’il va pouvoir se reconcentrer dans les prochains mois, car comme Ewing, il est très sollicité dans tous les sens. 

Verdict : Check it

TPB/GRAPHIC NOVEL

X-FACTOR BY PETER DAVID OMNIBUS HC VOL 01 STROMAN CVR

Prix : $100/848 pages 

Scénario : Peter David 

Dessin : Larry Stroman, Joe Quesada

Episodes : Collecting X-FACTOR (1986) #55, #70-92 and ANNUAL #7-8; INCREDIBLE HULK (1968) #390-392; and material from X-FACTOR ANNUAL #5-6 and NEW MUTANTS ANNUAL #6.

Sollicitation : Peter David’s first, transformative X-FACTOR run in one volume! Havok, Polaris, Quicksilver, Multiple Man, Wolfsbane and Strong Guy are the all-new, all-different X-Factor! Sanctioned by the U.S. government to protect humans from mutants – and vice versa – they take on threats including Mister Sinister and his Nasty Boys, the Mutant Liberation Front, and…the Incredible Hulk?! But their most challenging encounter is on the couch of super hero psychiatrist Doc Samson! Whether it’s battling the Brotherhood of Evil Mutants in the shadow of Genosha or clashing with X-Force during the X-Cutioner’s Song saga, this unlikely band of heroes has team chemistry like nothing you’ve ever seen – and a unique style of humor that makes this series a true classic! 

Avis : voilà une sortie à la fois très attendue et surprenante. Attendue, car c’est le premier omnibus consacré à la série X-Factor et vu la popularité des omnibus mutants ces derniers temps, nous savions tous que X-Factor finirait par y passer. Mais surprenante, car plutôt que de commencer la série au départ, ils ont décidé de se concentrer sur un des runs sur la série, celui de Peter David. 

Or comme vous pouvez le noter ce premier tome contient le premier run du scénariste sur le titre qui date du début des années 90 et n’a pas duré très longtemps. En effet, à l’époque, la franchise X-Men était soumise de manière constante à des crossovers à peu près tous les 6 mois. Considérant qu’il n’avait pas la place ni le temps pour développer ce qu’il voulait, il a préféré claquer la porte assez rapidement. 

Cela impacte d’ailleurs le contenu de ce volume, car plusieurs épisodes sont des parties de crossovers. L’épisode 70 conclut la Muir Island Saga, l’épisode 85 & 86 font partie de X-Cutionner song et l’épisode 92 de Fatal Attractions ! Bonjour, pour comprendre sans le reste des épisodes qui composent les crossovers concernés !

Cela ne l’a pas empêché de signer des épisodes importants et remarqués si bien que 30 ans plus tard, nombre de lecteurs se souviennent encore avec affection de son passage sur le titre. D’autant plus qu’il était alors accompagné pour certains des numéros les plus marquants par un certain Joe Quesada qui débutait alors en tant qu’artiste mais disposait déjà d’un style très marqué. 

Personnellement je n’ai jamais lu ce premier run, j’ai surtout lu le second…qui débuterait dans le second omnibus si Marvel continue ce run d’auteur. Sauf que c’est là que ça devient encore plus bizarre car le second run de David a été réalisé bien plus tard, dans le milieu des années 2000 et le concept comme les personnages mis en scène étaient alors très différents. Le bouquin avait été alors recentré sur Madrox et son agence de détectives dans un monde post House of M où le nombre de mutants était alors très faible. 

Peter David avait réussi à créer quelque chose d’unique et très très bon, avec les “restes” de l’univers mutant dont personne ne voulait…mais ce qu’il avait créé était alors très différent de son premier run, plus porté sur le côté super héros prépondérant de l’époque. Du coup, cela va donner des omnibus, s’ils continuent comme ça…très très différents. 

Je suppose que Marvel a fait ce choix à cause du succès de la réédition du run de Peter David sur Hulk en omnibus. Avoir un “by Peter David” dans le titre va aider à vendre le bouquin…mais je pense que X-Factor omnibus vol 1 commençant au départ, aurait eu aussi beaucoup de succès. 

Chances de publication en VF : 100%, puisque les intégrales X-Factor ont débuté. Il faudra cependant quelques années pour y arriver. En effet, Panini vient d’annoncer que l’année 1988 serait publiée en fin d’année, or les épisodes de Peter David ont été publiés entre 1992 et 1993. Il va donc falloir encore 4-5 ans avant de voir ces épisodes réédités en VF. 

Verdict : Buy

A propos Sam 2121 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

2 Comments

  1. Ahhh on voit que tu n’as pas tout lu de la première série Defenders, le personnage que tu ne connais pas est Cloud, et est apparue pour la première fois dans cette série aux environs du 140ième épisode (ou un peu avant).
    Moi qui suis fan des Defenders et qui aimerait les voir revenir avec une série régulière, ce qui manque en fait c’est une équipe artistique de bonne qualité qui voudrait s’attaquer au titre sur la longueur, et une bonne campagne de pub.
    Quand tu y regardes, il y a plein de mauvais titres qui tiennent sur la longueur, uniquement parce-qu’ils ont un titre porteur (certains titres X par exemples).

    • Oui, je te confirme que les defenders représentent un gros point noir dans mes lectures Marvel. Je crois n’avoir jamais lu un seul épisode d’aucune des séries.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.