Guide de lecture Comics VO : semaine du 29 septembre 2021 – Marvel Comics

AMAZING FANTASY #3

Prix : $4.99

Scénario : Kaare Andrews 

Dessin : Kaare Andrews 

Sollicitation : EXPERIENCE THESE HEROES LIKE NEVER BEFORE!

On this amazing island of fantasy, World War II Cap, teenaged Spidey and spy school Black Widow have found their tribes. They must now meet on the battlefield of death. The stage is set. The actors are in place. All that’s left is WAR. Or is there one last chance to stop it all?

Avis : suite de cette mini série très sympatoche réalisée par Kaare Andrews qui ne se prend pas la tête et nous propose une petite histoire d’aventure à l’ancienne avec des personnages que de toute évidence il aime bien, pris dans plusieurs époques différentes : un tout jeune Spider-Man, un Cap qui sort de la seconde guerre mondiale et une Black Widow encore en formation. 

Chacun transporté dans un autre monde et…oh mon dieu c’est un Isekai ! Andrews essaye de me vendre un Isekai ? comment il sait que je suis faible devant ce genre de trucs ? Oui, c’est con, mais j’aime bien. En général je m’en fais un par saison, et ce sont mes 20 min de détente de la semaine. Sinon dans le cas présent, chacun se retrouve dans un coin d’un monde en difficultés et chacun va essayer de faire ce qu’il peut pour aider les locaux : donc action dans tous les sens et des vilains très très vilains.

Verdict : Check it

AMAZING SPIDER-MAN #74

Prix : $9.99

Scénario : Nick Spencer 

Dessin :

Sollicitation : It’s AMAZING SPIDER-MAN #875, and the whole ASM team is coming together to bring you a massive issue that is the culmination of three years of AMAZING SPIDER-MAN!

  • It’s all lead to this… « Hunted, » « Sins Rising, » « Last Remains, » « King’s Ransom, » « Chameleon Conspiracy, » « Sinister War »…and so much more all led to this climax and conclusion to Nick Spencer’s landmark run on the best comic book in the world.
  • What will happen with Peter and MJ, Mysterio, J. Jonah Jameson, Norman Osborn, Aunt May and Kindred?! FIND OUT HERE!

Avis : dernier épisode du run de  Nick Spencer sur la série Amazing Spider-Man et à l’image du reste de sa prestation, Marvel saute sur l’occasion pour essayer de drainer le moindre dollar possible de la poche des lecteurs en en faisant un épisode extra large, alors que cela fait un moment que Spencer n’a plus grand chose à dire…

A part du retcon, Spencer a-t-il vraiment raconté quelque chose de significatif sur Peter Parker ? On dirait qu’il est tombé dans le piège de vouloir corriger des points de continuité plutôt que de raconter une vraie histoire. De fait, les derniers épisodes étaient assez pénibles à lire voire parfaitement incompréhensibles…le dernier en particulier est l’exemple même du comic-book qui ne fonctionne pas et la définition de convoluté. 

Mais bon, au moins il y avait du contenu, illisible certes, mais il y avait quelque chose, contrairement à Sinister War l’un des events les plus creux et sans intérêt qu’il m’ait été donné de lire dans ma vie de lecteur…Tiens après Secret empire ! On aurait pu croire que cela servirait de leçon au scénariste.

Sur le fond, je l’ai déjà dit, mais j’ai hâte que l’on passe à autre chose, bien que je me demande toujours pourquoi j’ai pris ce run en cours, alors que je l’évitais depuis deux ans. Surtout pour un tel résultat. Après mon entêtement avec Death Metal, je me demande si je n’ai pas un penchant pour les désastres créatifs…En tout cas, au delà de cet épisode, il n’est pas assuré que je continue le titre. 

Le nouveau statut quo ne m’attire guère et le fait que Marvel veuille passer la série en quasi hebdomadaire voire presque plus si l’on se fie aux sollicitations de décembre me gonfle d’avance. Autant en profiter pour faire une pause, d’autant que j’ai l’impression tenace que cette nouvelle formule n’est que temporaire le temps qu’une équipe créative plus prestigieuse ne reprenne le titre. 

Au revoir Nick Spencer, amuses toi bien sur Substack et merci de ne plus toucher aux comics Marvel…

Verdict : Check it par complétisme.

DARKHAWK #2

Prix : $3.99

Scénario : Kyle Higgins 

Dessin : Juanan Ramirez

Sollicitation : Connor Young: star point guard, recently diagnosed with MS and the new armored hero, DARKHAWK!

  • But why was he chosen? Was it destiny? Fate? A cosmic coincidence?
  • And what does it mean for his path forward?
  • He’ll need to figure that out soon, before he has a run in a with a certain web-slinger…

Avis : suite de cette mini série qui ramène le concept de Darkhawk sur le devant de la scène après quelques décennies à ne pas trop savoir quoi faire avec ce personnage pourtant populaire dans les années 90. Avant tout présent du côté cosmique de Marvel ces dernières années, les éditeurs et Kyle Higgins ont ici décidé de ramener le concept à ses bases en choisissant un nouveau porteur du costume. 

Un nouveau porteur que nous avons découvert dans le premier épisode, qui devait faire face à un situation personnelle critique alors que sa vie était en train de s’effondrer devant ses yeux après avoir connu pas mal de succès. 

Un choix intéressant, mais surtout bien mis en place par Higgins, qui faisait qu’avant la transformation en super-héros, on avait de l’empathie pour le personnage et on était intéressé par son destin. Même si j’ ai eu une forte impression de cahier des charges à remplir pour l’installer, avec cœur du personnage/dilemme/ennemis/petits twist final/cast,  c’était fait avec suffisamment de finesse pour susciter l’intérêt.

Du coup, je suis bien partant pour suivre cette mini-série jusqu’au bout, surtout si le scénario sait continuer à me divertir de la sorte. Niveau dessin, c’était à l’image de beaucoup de comics de Marvel ces derniers temps : efficace mais en rien transcendant. Cela faisait le travail, sans vraiment apporter quelque chose d’autre. On avait une simple mise en image du scénario assez basique au final sans réelle valeur ajoutée de la part de l’artiste.

Verdict : Check it

INFERNO #1

Prix : $5.99

Scénario : Jonathan Hickman 

Dessin : Valerio Schiti 

Sollicitation : THE CULMINATION OF JONATHAN HICKMAN’S X-MEN BEGINS HERE!

« There will be an island-not the first, but the last… » Promises were made and broken. The rulers of Krakoa have been playing a dangerous game with a dangerous woman, and they are about to see how badly that can burn them. Mastermind of the X-Men JONATHAN HICKMAN brings his plans to a head, joined by an incredible lineup of artists beginning with VALERIO SCHITI… as one woman follows through on her promise to burn the nation of Krakoa to the ground.

Avis : alors pas d’inquiétude si j’explose dans cet avis, car je ne me suis fondamentalement pas encore remis du départ d’Hickman de la franchise mutante…J’avais tellement d’espoirs au début …et j’adhère tellement peu à ce que font les autres auteurs sur les autres séries X-Men que pour moi, son départ est synonyme de retour à la médiocrité pré-Hickman. Les fameuses années perdues…Quel magnifique gâchis que tout cela…

Je n’ai même plus envie de m’attarder sur ces derniers épisodes, où on nous annonce que ça y est Hickman va résoudre le cas Moïra…oui, mais là c’est trop tard. C’est 18 mois trop tard en fait même. C’est trop tard parce que tu t’en vas avant même d’avoir commencé et c’est trop tard parce que tu résous ça sans l’avoir mentionné pendant presque 2 ans…J’ai déjà dit que c’était un gâchis ? 

Oui, ben je vais sans doute le répéter. Bref, tout ça pour dire que la franchise X-Men perd son capitaine et va de nouveau partir à la dérive…

Verdict : Check it (oui même pas Buy tellement mon amertume est grande) et puis putain, 6$ l’épisode…Merde Marvel, vous savez enfoncer le couteau dans la plaie vous ? Et puis vous tournez, juste pour voir la gueule qu’on fait…

SWORD #8

Prix : $3.99

Scénario : Al Ewing 

Dessin : Guiu Vilanova

Sollicitation : LONG LIVE THE QUEEN!

By the time you’re reading this, you know. You know who sits in the central seat of Arakko. You know who speaks for Sol. Storm rules. But when you have to prove to your people who you are, every single day without fail…What becomes of who you were?

Avis : pas grand chose à dire sur cet épisode de Sword, alors pourquoi le sélectionner dans mon guide ? Sans doute parce qu’après l’annulation de Guardians of The galaxy et la fin prochaine de Immortal Hulk, j’ai besoin de ma dose cosmique par Al Ewing…et peut être, peut être que nous allons avoir droit à avoir une Storm bien écrite. 

Je veux dire, le simple fait qu’elle ait un épisode entier qu’il lui soit consacré est presque un événement en soi, après des décennies à être soit ignorée soit mal écrite. Certains auteurs se sont essayé à écrire le personnage après Claremont et personne n’a jamais été à la hauteur. Là pour la première fois depuis longtemps, elle dispose de sa propre intrigue alors qu’elle prend le contrôle des mutants installés sur Mars suite à X of Swords, du moins c’est ce que j’ai cru comprendre étant donné que je n’ai pas lu le crossover maudit…

Sinon, merci Marvel de redonner une série cosmique à Ewing rapidement …Et peut être donnez lui un artiste régulier sur le titre…parce que j’ai l’impression qu’il a vu une sacrée valse depuis le lancement…et des ties ins à des events…comme sur chacune de ses séries à part Immortal Hulk. 

Verdict : Check it

A propos Sam 2136 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

1 Comment

  1. « A part du retcon, Spencer a-t-il vraiment raconté quelque chose de significatif sur Peter Parker ? On dirait qu’il est tombé dans le piège de vouloir corriger des points de continuité plutôt que de raconter une vraie histoire. »

    Pour avoir lu tout le run, j’ai envie de répondre : mais tellement ! Spencer, contrairement à Slott qui a toujours écrit Peter comme Stan Lee l’écrivait durant les 38 premiers épisodes de Amazing (Parker Luck et compagnie), l’a écrit en jeune adulte, en le remettant en couple avec MJ, et ce dès le premier épisode. Spencer va de l’avant là ou Slott restait figé en permanence dans le passé.
    Et puis ce que j’ai toujours aimé sur cette série, c’est le supporting cast, et Spencer aura fait feu de tout bois : il y a des arcs qui font évoluer Harry, Jameson, MJ, Black Cat, Theresa, Betty, Norman (faire de Norman un mec à nouveau lucide et sain d’esprit… J’espère que ça va rester !), et qu’on apprécie ou pas le perso, Boomerang (pour ne citer qu’eux).
    Aussi, hormis les arcs Hunted/Last Remains/Sinister War, qui contiennent des épisodes « bonus », et sont assez gros, Spencer a privilégié des arcs en 3 parties (voire parfois 2), et ça permet d’avancer rapidement et de placer un maximum de sub plots, qu’il a su utiliser et résoudre au fur et à mesure de son run.
    De surcroit, il s’est servi d’une quantité de choses placées par d’autres auteurs avant lui… Qui fait encore ça chez Marvel de nos jours ? (même chez les autres d’ailleurs)
    Enfin, l’une des grosses critiques est « le mystère autour de Kindred a trop trainé en longueur »… Mais là j’ai envie de dire, c’est le propre des comics mainstream depuis toujours ! Le mystère du Hobgoblin aura débuté en 1983 pour se conclure en… 1997 ! Que Spencer se garde ce mystère pour la fin, c’est totalement légitime !
    Pourquoi ne pas reprocher à Johns de nous faire attendre des années pour nous révéler le mystère des 3 Jokers ? (et c’est un exemple sur des centaines… Sauf que Johns en plus botte en touche en y répondant hors continuité…)
    Bref, pour moi c’est un run plus que solide, mais pour pleinement l’apprécier (en bien ou mal) il faut l’avoir lu. C’est pas possible de le juger en le prenant juste à 10 épisodes de la fin… Forcément, il manque des éléments et on ne peut qu’être biaisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.