Guide de lecture Comics VF : semaine du 27 octobre 2021

Edito : et voici le programme de sorties pour la dernière semaine du mois qui a finalement plus ressemblé à un échauffement comparé au marathon gigantesque que va représenter le mois de novembre. Ai-je déjà dit que le mois prochain allait être infernal ? Oui, dans toutes mes chroniques et je commence à devenir sénile ? …Peut être…mais j’ai peur les gens, vraiment peur…comment je vais faire pour rapporter tous ces bouquins chez moi ? Hein, vous avez pensé au poids que cela représente ? Je vous le demande, les gens ? Oui, je m’en fais pour les détails logistiques et alors ? Face à la masse qui arrive, vous aussi vous devriez être inquiets ? Oui, j’essaye de semer la panique…ça marche ? 

Sorties de la semaine : difficile de faire des choix cette semaine…car tout ou presque est intéressant !!!! :

  • chez Delcourt, on retient…tout ! mais la sortie de l’année est sans aucun doute le Monstres de Barry Windsor Smith…mais on n’oubliera pas la suite de la très bonne série Fire Power !
  • et chez Panini, l’événement est bien évidemment que l’éditeur va me briser le dos (et mon compte en banque) avec la sortie de deux omnibus inratables : le Conan de Kurt Busiek et Cary Nord et la suite et fin de Tomb of Dracula !

Émissions de la semaine : quatre émissions cette semaine. Toujours à 21h sur notre chaîne Youtube : 

  • lundi, podcatch !!! où Steve et Jonat parleront catch avec un programme chargé : Crown Jewel, Bound for Glory, G1 Climax !
  • mardi, un nouveau Freaxity avec Laure et Steve ! Cette fois  : Ju-on au programme !
  • jeudi, un nouveau Comixweekly où nous parlerons des sorties VO de la semaine et nous achèverons également notre retro-review de Batman : the Long Halloween !
  • et enfin,vendredi, le Comixity où nous parlerons des sorties VF du mois d’octobre !

404 éditions 

AUTOMNAL 

Date de sortie : 27 octobre 2021

Prix : 19.90€/232 pages 

Scénario : Daniel Kraus 

Dessin : Chris Shehan &  Jason Wordie

Episodes : 

Sollicitation : Bienvenue à Comfort Notch, la ville où les automnes sont flamboyants et les mystères sanglants.

Kat et Sybil sont de retour à Comfort Notch, espérant y trouver une nouvelle vie plus stable. Mais le passé de Kat et de sa mère tout juste décédée, autant que celui de la ville sont troubles et en revenant sur les lieux de son enfance, elle va devoir y faire face. Il semble que la ville ait une gardienne bien exigeante, Kat et Sybil seront-elles prêtes à payer le lourd tribut demandé ? La sorcière des comptines des enfants serait-elle réelle ? Et ce feuillage d’automne présage-t-il de quelque chose de plus terrible ?

S’inscrivant dans la nouvelle vague des récits horrifique américains, Automnal tient autant du folk horror des films The Wicker Man et Midsommar que des écrits de Richard Matheson et Stephen King. Sous la plume du romancier Daniel Kraus, connu pour son travail avec Guillermo Del Toro ( La forme de l’eau, Trollhunters), Automnal redonne du sens au terme roman graphique en portant le récit d’horreur dans les hautes sphères de l’angoisse psychologique, en offrant la part belle à des personnages crédibles. Cela accompagné par le trait gras et puissant de Chris Shehan et du génie de la couleur Jason Wordie.

Avis : voici une sortie à la fois attendue et à propos qui arrive cette semaine. Attendue, car cela fait quelques temps que je vois nombre de nos auditeurs (et membres de notre Discord) dire le plus grand bien de cette mini série publiée Vault l’année dernière. À propos…ben, parce qu’on est fin octobre et que certains acculturés anglophones fêtent Halloween. La plupart des gens, heureusement, veulent juste en respecter l’esprit et lire ou mater des trucs horrifiques en cette période…Et apparemment, cette mini série y réussit très bien. Je ne connais pas les auteurs impliqués, mais on dirait qu’il y a du pedigree, notamment côté scénario avec un compagnon de Guillermo Del Torro…Le pitch en tout cas à l’air assez classique, il faut voir si les auteurs réussissent à en faire quelque chose de prenant. 

Verdict : à tester

À lire avant : rien – oeuvre indépendante

AKILEOS 

KILL 6 BILLION DEMONS

Date de sortie : 27 octobre 2021

Prix : 19€/

Scénario : Tom Parkinson Morgan 

Dessin : Tom Parkinson Morgan 

Episodes : 

Sollicitation : Tout juste diplômée, Allison Rutha a quelques petits soucis : son petit copain a été kidnappé par des chevaliers venant d’une autre dimension, un guerrier agonisant lui a fait don d’une relique sacrée : la clé, et elle s’est retrouvée projetée au coeur de Trône, la ville au centre de tous les mondes. Coincée sur cette contrée étrange peuplée de créatures cauchemardesques, de démons parlant argot et d’anges kung-fu, Allison doit entreprendre une quête épique pour sauver son petit ami des griffes des sept dieu-rois maléfiques qui gouvernent le multivers.

Avis : pas vraiment d’avis, car je ne connais pas du tout cette série, ni le créateur. 

Verdict : à tester 

À lire avant : rien – tome 1

SPACE BOY TOME 6

Date de sortie : 27 octobre 2021

Prix : 18€/256 pages 

Scénario :  Stephen McCranie

Dessin : Stephen McCranie

Episodes : 

Sollicitation : Pour Amy, nous avons tous une saveur… et elle va enfin trouver celle d’Oliver ! Elle réussira enfin à mettre des mots sur sa saveur, qui se révèle être si forte et chaleureuse, à l’opposé de ses premières impressions sur lui. C’était pourtant si évident…

Mais les journées ne sont plus aussi enjouées pour Amy : Cassie et David ont rompu, elle a échoué à son examen d’histoire, et elle a peur d’avoir perdu Oliver à tout jamais… Cependant, même si tout se bouscule pour elle et ses amis, il est important qu’elle soit à leurs côtés. D’un autre côté, travailler pour améliorer ses notes pourrait aider Amy à résoudre certains mystères qui entourent Oliver.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie…même si je sais qu’un jour, il faudra que le teste la série. 

Verdict : à tester

À lire avant : les 5 premiers tomes

DELCOURT COMICS

MONSTRES 

Date de sortie : 27 octobre 2021

Prix : 34.95€/380 pages 

Scénario : Barry Windsor Smith 

Dessin : Barry Windsor Smith 

Episodes : 

Sollicitation : L’histoire secrète de Bobby Bailey, un personnage qui en évoque un autre, Bruce Banner alias Hulk.

Windsor Smith fait remonter la personnalité complexe de ce monstre iconique à une enfance maltraitée, doublée d’expérimentations scientifiques menées au lendemain de la Seconde Guerre mondiale à partir d’essais scientifiques nazis. Autrement dit : comment la société américaine des années 1950 a engendré un monstre à partir d’autres monstres.

Avis : sans le moindre doute l’une des sorties du mois, voire en fait de l’année toute entière. Après des années de silence radio, l’immense Barry Windsor Smith revient avec ce qui pourrait être son nouveau chef d’œuvre, dans une carrière qui en compte déjà un certain nombre ! 

Nous connaissons désormais tous la genèse de cette histoire, conçue à l’origine comme une histoire pour Hulk mais rejetée par Marvel (on se demande bien pourquoi) qui est devenu un projet très personnel pour Barry Windsor Smith qui l’a retravaillé pendant de nombreuses années pour en faire un bouquin entièrement personnel. 

J’avais été tenté de le prendre en VO (en fait j’avais prévu de le prendre en VO !), mais Delcourt m’a pris de cours en le publiant avec seulement quelques mois d’écart avec l’édition US, dans notre belle langue, du coup j’ai décidé de ronger mon frein pour attendre la VF ! Mais voilà l’attente est terminée, nous y sommes enfin !

Sur le fond, les thématiques abordées ne m’étonnent guère : l’aliénation de l’homme par l’homme, son objectification et sa soumission à ses pires impulsions, notamment la violence, qui transforme, avilie, enfermé dans un cycle éternel de souffrance et de reproduction de schéma. Des thèmes récurrents dans la carrière de Barry Windsor Smith qu’il a exploré assez souvent au travers de son œuvre. 

J’ai vraiment hâte de retrouver le trait si soigné et détaillé de l’auteur, mais aussi appréhensif devant cette nouvelle entrée sans doute éprouvante dans l’horreur humaine…

Verdict : À POSSÉDER ! 

À lire avant : rien – oeuvre indépendante 

FIRE POWER TOME 3

Date de sortie : 27 octobre 2021

Prix : 16.50€/160 pages 

Scénario : Robert Kirkman & Chris Samnee

Dessin : Chris Samnee

Episodes : 

Sollicitation : La nouvelle série de Robert Kirkman (Invincible et Walking Dead) associé à l’immense Chris Samnee (Daredevil) nous jette en pleine action. Ninjas, sociétés secrètes et passé trouble sont les ingrédients de ce récit.

Celui qui utilise la puissance de feu est destiné à sauver le monde, mais Owen Johnson – son détenteur – a tourné le dos à cette vie. Mais après l’attaque de Dragon’s Claw, Owen et sa famille sont sous le choc, tandis que d’autres dangers se profilent à l’horizon…

Avis : et voilà ce que je vais sans doute lire juste après le Monstres de Barry Windsor Smith. Je ne doute pas qu’il s’agisse d’une grande œuvre qui va me secouer et j’aurais donc derrière besoin d’un bon gros bonbon bien fun pour digérer…pour faire passer cette pilule. Et le Fire Power de Kirkman et Samnee est tout simplement parfait pour cela. 

Je suis ravi de voir que Delcourt continue de publier la série à un rythme soutenu et pas très loin derrière les USA, car il s’agit sans doute d’un de mes coups de cœur de ces deux dernières années. Après la conclusion d’Invincible, je dois dire que les nouveaux projets de Kirkman m’ont rarement emballés et je m’en suis souvent vite désintéressé. 

Mais Fire power nous a montré que l’auteur en avait encore sous la pédalle. Le titre s’est montré d’une grande fraîcheur et surtout tellement fun à suivre. Les personnages sont attachants, avec le petit truc de Kirkman pour partir de stéréotype et tordre peu à peu les choses à coup de cliffhanger et de twists. Le scénario se révèle donc plein de surprises et en à peine quelques tomes, il s’est passé une tonne de trucs. 


Le héros a changé de vie plusieurs fois, la mythologie développée s’est complexifiée et le statut quo a eu tendance à voler en éclat de manière régulière. Les surprises sont constantes et on se demande en permanence ce que les auteurs nous réservent ensuite.

L’association de Kirkman avec Samnee fait ici des merveilles et on sent que l’artiste se fait plaisir sur chaque planche, tout comme je ne doute pas de l’implication du dessinateur au scénario. Bref, tout ça pour dire, que j’ai hâte de lire ce nouveau tome !

Verdict : à posséder !

À lire avant : les deux premiers tomes !

HI COMICS 

TEENAGE MUTANT NINJA TURTLES CLASSICS TOME 3 – RETOUR À NEW YORK 

Date de sortie : 27 octobre 2021

Prix : 39.90€/288 pages 

Scénario : Peter Laird & Kevin Eastman 

Dessin : Kevin Eastman 

Episodes : 

Sollicitation : La saga originelle des Tortues continue !

Après leur bataille contre Shredder, on retrouve les Tortues en exil à Northampton. L’occasion pour les quatre frères de briller dans des épisodes stand-alone de haute volée exécutés tour à tour par Eastman et Laird, avant que le mythique duo ne conjugue à nouveau ses talents pour donner naissance à « Retour à New York », arc légendaire et pépite de ce troisième tome.

Avis : pas vraiment d’avis, à part que bien évidemment la série originale des Tortues ninjas est un peu un incontournable pour tout fan de la franchise mais aussi pour tout fan de cette époque des comics. La série originale étant un des symboles de l’explosion des comics en noir et blanc connu aux USA dans le milieu des années 80, qui montrait qu’il pouvait y avoir un vie en dehors des Big Two. Un boom qui annonçait la grande vague spéculatrice qui toucha les comics par la suite à la fin des années 80/début des années 90. 

Verdict : à posséder 

À lire avant : les deux premiers tomes. 

PANINI COMICS

MARVEL BEST OF : AVENGERS – RÉUNION  MUST-HAVE

Date de sortie : 27 octobre 2021

Prix : 14,95 €I 144 pages

Scénario : Brian Michael Bendis

Dessin :Alan Davis

Episodes : US Avengers Prime (2010) 1-5, précédemment publiés dans 100% MARVEL : AVENGERS – RÉUNION)

Sollicitation : L’événement Civil War a profondément divisé les trois principaux Avengers. Mais pour le bien de la planète, au lendemain de Siege, Iron Man, Captain America et Thor doivent se réconcilier. Une aventure commune va-t-elle le leur permettre ?

Avis : comme pour chaque sortie dans le cadre de cette collection Must have, je pose la question : est-ce que le volume proposé entre bien dans cette catégorie. Et si dans la majorité des cas, j’ai tendance à répondre oui. Dans le cas présent, je suis bien plus dubitatif. Tout d’abord, parce que le récit est fortement marqué par le contexte de l’époque dans lequel il est sorti. 

À savoir que ce tome marque la toute fin d’une période et le début de la transition vers la suivante : la fin de toute l’ère de séparation des Avengers initiée avec Disassembled et Civil War, suivie de Secret Invasion et Dark Reign et se terminant avec Siege. Une séparation illustrée par le schisme entre Captain America et Iron Man, avec un Thor lui aussi pas content pas loin derrière. Marvel comics, en cela,  s’est un peu aligné sur les films qui installait alors ces personnages comme la trinité de la maison. 

De fait, si vous lisez ce tome de manière isolée sans avoir en tête ce qui sépare encore les héros, le ressenti et vécu entre eux, vous pouvez potentiellement être perdus. D’autant que le récit a donc pour fonction d’entériner la hache de guerre entre les trois personnages qui se retrouvent projetés dans un autre monde et vont être contraints de bosser ensemble pour sauver leurs miches mais aussi de poser la base de l’ère suivante, Heroic Age…qui n’a pas duré longtemps,  vite enterrée avec des choses infâmes comme Fear Itself ou encore  avec le crossover AvX en 2012. 

En termes de scénario, le travail de Bendis est tout à fait lisible mais demande du bagage. Malgré tout je me souviens, et cela va surprendre, que j’avais trouvé le résultat très agréable à lire au moment de la sortie. Ce n’était en rien révolutionnaire ou même incroyable, mais après le four de Siege d’un point de vue créatif, cette petite mini série était d’une grande fraîcheur et rudement efficace. Il nous proposait une petite aventure bien rythmée qui avançait rapidement. 

Mais ce qui m’avait alors le plus surpris était sans doute le travail d’Alan Davis au niveau du dessin. À ce moment, cela faisait quelques années que je ne l’avais pas vu sur un projet chez les Big Two et je l’ai à peine reconnu…dans le bon sens. Je ne sais pas s’il a été piqué au vif par le succès de son élève spirituel, Bryan Hitch, mais je l’ai trouvé bien plus inspiré sur ses pages ici. Il adopte une vision bien plus cinématographique dans sa mise en scène et sa mise en page qui rend nombre de séquences bien plus spectaculaires. Et je pense que Bendis s’en est vite aperçu car il lui sert rapidement un peu la soupe pour lui donner l’occasion de se déchaîner fréquemment. 

En conséquence, non, pour moi cette mini n’a pas sa place dans les must have mais elle demeure très sympathique en elle même servie par un Alan Davis incroyable. 

Verdict : à lire 

À lire avant : Avengers disassembled / New Avengers / Civil War / Secret Invasion / Thor de JMS/Dark Reign et Siege. 

MARVEL BEST OF : WOLVERINE – ENNEMI D’ÉTAT   MUST-HAVE

Date de sortie : 27 octobre 2021

Prix : 19,95 €I 352 pages

Scénario : Mark Millar

Dessin :John Romita Jr

Episodes : US Wolverine (2003) 20-32, précédemment publiés dans MARVEL ICONS : WOLVERINE PAR MARK MILLAR)

Sollicitation : Lors de son premier affrontement avec le mystérieux Gorgone, Wolverine trouve enfin un adversaire à sa mesure. Tué par l’adepte de la Main, il est ressuscité par la terrible organisation et tombe sous son contrôle. Sa mission : Tuer les héros Marvel !

Avis : autre sortie de Must Have cette semaine, avec l’énième réédition de l’arc Wolverine : Ennemi d’Etat. Est-ce que cela rentre bien dans la catégorie des récits à posséder…Si vous êtes un fan de Wolverine, j’aurais tendance à dire oui. Si ce n’est pas le cas, passez votre chemin. 

Soyons clairs, je suis bien conscient des défauts de ce long arc en 12 parties (même si Ennemi d’Etat concerne avant tout les 6 premiers épisodes) : c’est du Millar assez décomplexé du début des années 2000. En clair, c’est bourrin, sans la moindre once de subtilité, la continuité on s’en bat les couilles et pif paf pouf faut que ça pète dans tous les sens. 

Est-ce cependant désagréable à lire ? Non étrangement. Millar fait ici ce qu’il sait faire: transformer cela en un gros blockbuster à 400 millions de dollars qui se pose pas trop de question de cohérence ou de vraisemblance. Faut que ça déménage, le reste est juste secondaire, avec un Millar qui adopte la méthode Jeph Loeb de la tournée des popotes pour nourrir ses épisodes. 

Le fan service est constant, alors que Wolverine retourné par la Main est lancé dans une grande confrontation avec le reste de l’univers Marvel, donc chaque épisode l’oppose à un groupe ou personnage important de l’univers Marvel avec plus ou moins (moins que plus) de conséquences. Oui, il y a quelques morts ici ou là, mais rassurez-vous, soit ce sont des personnages secondaires, soit ils s’en sont vite remis (ou on les a oubliés). Puis dans la seconde partie du récit : vengeance de Wolverine, où il assassine des ninjas par milliards…du moins, ça donne l’impression qu’il en tue des milliards. 

Pour moi donc, c’est vraiment le genre de bouquin à lire quand vous voulez du Wolverine avant tout axé action, qui se pose pas trop de question, qui est super dynamique, avec un Romita Jr qui clairement s’éclate au dessin. Ensuite, je pense que je suis comme de nombreux fans à me demander ce qu’aurait été le résultat si Claremont avait écrit cette histoire. Car oui, le scénariste historique des X-Men fut le premier à poser sur la table ce concept d’un Wolverine tué et ressuscité par la Main…au début des années 90. Cela devait être l’un des grands tournants prévus pour l’épisode 300 d’Uncanny X-Men…Le résultat aurait sans doute été bien différent.

Verdict : à lire 

À lire avant : rien – peut se lire de manière indépendante, même si comme il y a tournée de l’univers Marvel de l’époque…connaître un peu le contexte de cette période aide.

MARVEL OMNIBUS : LE TOMBEAU DE DRACULA T02

Date de sortie : 27 octobre 2021

Prix : 70,00 €I 816 pages

Scénario : Marv Wolfman

Dessin :Gene Colan, Tom Palmer

Episodes : US Tomb of Dracula (1972) 32-70, Giant-Size Dracula (1974) 5 et Dr Strange (1968) 14, précédemment publiés dans JE SUIS LE DOCTEUR STRANGE, Dracula (Arédit) 21-25, Dracula le Vampire 1-2 et 4-11 et L’Insolite 5)

Sollicitation : Réveillé à l’époque moderne, Dracula ne pourrait pas avoir la possibilité de découvrir notre monde car le Docteur Sun est à ses trousses. La route du roi des vampires va également croiser celle de héros connus : le Docteur Strange et le Silver Surfer.

Avis : ohhh yeahhhh, suite et fin de cette édition en omnibus du Tomb of Dracula de Wolfman et Colan en version omnibus et je suis ravi de voir que Panini n’abandonne pas la série. La publier dans ce format était un pari d’autant plus risqué vu l’âge du titre et sa longueur qui demandait plusieurs volumes pour l’achever. Donc saluons le fait qu’ils aillent au bout, ce qui prouve encore une fois qu’il y a un public pour ce genre de bouquin un peu ancien, quand ils sont proposés dans le bon format (hein Urban…). 

Et je suis ravi de voir la suite et fin car XXX, j’avais adoré le premier tome. Certes, il fallait un peu de temps au titre pour s’installer, notamment en raison de changements de créateurs tous les 2 épisodes au départ, mais avec l’arrivée de Wolfman au scénario, les choses ont commencé à se stabiliser. Mais elles sont vraiment devenues passionnantes quand le nouveau scénariste s’est dit : et si je laissais tomber les chasseurs de vampires humains pour me concentrer plus sur Dracula ? 

Car soyons clairs : pour la plupart, les humains sont chiants dans ce titre. Le premier d’entre eux, le héros masculin, descendant de Dracula,  censé être le héros principal qui n’avait en fait aucun intérêt. Mais dès que Wolfman opère ce changement, montre les pensées et les actions de Dracula au travers des âges pour prendre possession du monde, le titre passe un cap en termes de qualité et d’intérêt et on comprend pourquoi il a pu durer plus de 70 épisodes. D’un coup, on est pris dans une toile de fond qui est le complot de Dracula qui s’enrichit d’épisode en épisode émaillé de pas mal de rebondissements évidemment. 

Avec le personnage qui a une fâcheuse tendance, presque comique,  à être bloqué, tué, empêché, enfermé, mais qui s’en sort toujours. Il sort aussi peu à peu de la caricature pour gagner une stature un peu plus tragique au fil des épisodes. Il reste un bon gros enfoiré qui veut tuer tout le monde, mais le scénariste induit qu’il a un code et un certain sens de l’honneur. Tout cela servi par un Gene Colan impérial d’une régularité affolante et d’une productivité incroyable quand on sait qu’il bossait sur Daredevil en même temps !

Bref, un omnibus très attendu en ce qui me concerne, donc merci de me laisser un exemplaire…

Verdict : à posséder 

À lire avant : le tome 1

CONAN OMNIBUS : CONAN LE BARBARE 

Date de sortie : 27 octobre 2021

Prix :  70,00 €I 1024 pages

Scénario : Kurt Busiek

Dessin :Cary Nord

Episodes : US Conan: The Legend 0, Conan (2004) 1-28, 32, 39, 45-46 et Conan: Book of Thoth 1-4, précédemment publiés dans Lanfeust HS 2, Les Nouvelles Aventures de Conan 1-4, CONAN (2009) 1,2,4 et inédits)

Sollicitation : Avec Marvels, le scénariste Kurt Busiek a changé notre vision des origines de l’univers Marvel. Il se penche maintenant sur l’Âge Hyborien : Découvrez un jeune Conan qui a dû devenir adulte très tôt sur le champ de bataille !

Avis : alors là va falloir du renfort pour porter tout ça ! Semaine avec deux omnibus oblige, presque 2000 pages au total et dans les deux cas …des indispensables ! Panini continue à la fois de développer sa ligne d’omnibus mais aussi accompagne le renouveau connu par Conan dans le cœur des lecteurs ces dernières années. Un retour en grande partie dû à la récupération des droits par Marvel il y a un peu plus de trois ans et au lancement de la nouvelle série Conan par Aaron et Asrar. 

Mais pour l’occasion, on ne va pas parler de matériel Marvel ! En effet, contrairement aux intégrales qui rééditent les épisodes publiés par Marvel entre les années 70 et 90 ou encore les 100% qui publient les comics Marvel récents sur le personnage, cette fois, Panini est allé piocher du côté de Dark Horse, longtemps détenteur de la licence. Et pour l’occasion, ils nous offrent l’un des runs les plus célébrés publiés par l’éditeur : celui de Kurt Busiek et Cary Nord. 

Un run qui d’après ce que j’ai compris s’est avant tout axé sur une relecture proche des écrits originaux de Howard le créateur de Conan. Une approche de fidèle que l’on comprend de la part d’un auteur fan de continuité comme Busiek. Cela fait maintenant des années que j’entends parler de ce run comme une des références sur Conan et vu mon intérêt récent pour tout ce qui touche au personnage, c’est avec un grand plaisir que je vais me jeter dessus. 

D’autant que Panini publie vraiment tout dans ce gros monstre de plus de 1000 pages, il va y avoir de quoi lire !

Verdict : à posséder 

À lire avant : rien – run complet présenté ici. 

KICK-ASS : THE NEW GIRL T04

Date de sortie : 26 octobre 2021

Prix : 18,00 €I 128 pages

Scénario : Steve Niles

Dessin :Marcelo Frusin 

Episodes :  US Kick-Ass Vs Hit-Girl 1-5, inédits)

Sollicitation : Depuis qu’elle est devenue Kick-Ass, Patience a fait du chemin : Elle est maintenant à la tête d’un empire criminel. Mais ça ne convient pas du tout à Mindy, alias Hit-Girl. L’affrontement au sommet entre les deux femmes les plus dangereuses au monde, c’est maintenant !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour les fans de Kick ass

À lire avant : les précédents tomes.

 

A propos Sam 2238 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

3 Comments

  1. Merci pour cet excellent guide Sam !

    Hâte de lire la suite de Fire Power et des TMNT classics pour ma part.

    Bonne semaine et surtout bonne(s) lecture(s) à tous.

  2. Encore merci pour ce guide que je suis chaque semaine avec rigueur 🙂 Va falloir faire des choix 🙁

    sinon : accès => axé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.