Guide de lecture Comics VO : semaine du 27 octobre 2021 – Indépendants

BOOM ! STUDIO 

ONCE & FUTURE # 21

Prix : $3.99

Scénario : Kieron Gillen 

Dessin : Dan Mora 

Sollicitation : What ancient and mythical danger awaits Bridgette, Duncan, and Rose as they seek Rose’s parents in the city of Bath? To complicate matters, an Arthurian knight pursues them with an offer for Rose and Duncan – join the Round Table or face death. If they survive the encounter, they’ll be pulled into the next phase of Bridgette’s plan… finding the « lair of the greatest hunter the accord has ever seen. »

Avis : d’un merdier à un autre, alors que l’Angleterre devient encore plus bizarre qu’avant ! La barrière entre les mondes est tombée et les être mystiques ont envahi l’univers des hommes…et toutes les histoires du passé, y compris lointaines, ont pris vie ! Et quand on parle d’histoire, on se rend vite compte que certaines ont été appropriées de manière différente selon l’endroit. 

Du coup, alors que nos héros se retrouvent à Bath à faire face à des créatures qui remontent à l’occupation romaine du pays, de son côté l’Arthur gallois doit faire face…à un Arthur d’origine normande ! Et oui, c’est le problème avec les légendes, au bout d’un moment on ne sait plus trop d’où elles viennent vraiment alors que les peuples se mélangent. Mais pourquoi s’arrêter là ? À quand l’Arthur Saxon, ou même d’origine romaine ? 

En clair, le récit rebondit super bien, le dessin de Dan Mora est toujours aussi inspiré et après une vingtaine d’épisodes, on voit que le titre a su trouver une nouvelle impulsion. J’ai hâte de lire la suite !

Verdict : Buy 

HOUSE OF SLAUGHTER # 1

Prix : $3.99

Scénario : James Tynion IV & Tate Trombal 

Dessin : Werther Dell’Edera &  Chris Shehan

Sollicitation : Discover the inner workings of the House of Slaughter in this new horror series exploring the secret history of the Order that forged Erica Slaughter into the monster hunter she is today.

You know Aaron Slaughter as Erica’s handler and rival. But before he donned the black mask, Aaron was a teenager training within the House of Slaughter.

Surviving within the school is tough enough, but it gets even more complicated when Aaron falls for a mysterious boy destined to be his competition.

Dive deeper into the world of Something is Killing the Children in this first story arc by co-creator James Tynion IV (The Department of Truth, The Nice House on the Lake) and co-writer Tate Brombal (Barbalien), with art by rising star Chris Shehan (The Autumnal) and co-creator Werther Dell’Edera (Razorblades).

Avis : l’univers de Something is Killing the Children accueille cette semaine son premier spin off ! En effet, devant le succès considérable de la série, James Tynion IV et Boom se sont réunis pour se demander comment en tirer encore plus profit et si possible aller développer des coins de ce monde qui n’avaient pas trop leur place dans la série mère. Et apparemment le public a plus que répondu présent, puisque le premier épisode de ce spin off a atteint des chiffres de pré-commandes absolument astronomiques avec presque 500 000 ex au compteur…

Des chiffres qui donnent le tourni qui représentent bien l’emballement qui existe autour de certaines séries aux USA en ce moment, mais aussi peut-être d’une reprise du phénomène spéculatif…Il est difficile de vraiment quantifier l’influence réelle des différents facteurs dans les chiffres énormes atteints par certains titres. On ne peut nier que depuis l’année dernière, le comics US a réussi à recruter enfin un nouveau public qui privé de TV et de ciné s’est redécouvert un goût pour le médium. 

Mais on ne peut nier que ce nouvel embrasement survient également à un moment où les variantes covers se multiplient avec dans le même temps un sacré chamboulement dans le monde des distributeurs de comics, alors que chaque grande maison a abandonné Diamond. Est-ce que nous allons assister à une répétition de la bulle du début des années 90 puis son éclatement ? Nul ne peut le dire…mais on ne peut nier l’existence d’une bulle…

Au-delà de ces considérations, qui ont un impact sur les comics indépendants comme celui-ci, le titre  a bénéficié ensuite d’une bonne mise en avant. Tout d’abord, grâce au dernier arc de la série Something is Killing the Children qui s’intéressait justement à cette institution de la House of Slaughter et ceux qui l’habitent, servant ainsi de grosse rampe de lancement…Elle va aussi permettre de développer le personnage d’Aaron, soutien d’Erica que nous avons finalement vu très peu de temps dans la série principale et qui méritait en effet plus d’exposition…

Donc oui, la série a une vraie raison d’être et je crois que Tynion IV a indiqué que dans son esprit, House of Slaughter serait un peu ce que BPRD était à Hellboy, un complément à la série phare que l’on peut lire de manière indépendante. Et on sait combien j’ai adoré BPRD…

Verdict : Buy

IMAGE COMICS 

CROSSOVER # 9

Prix : $3.99

Scénario : Donny Cates 

Dessin : Geoff Shaw 

Sollicitation : MEANWHILE” Part Two

The hunt is on! Ellie and Ryan continue their deadly ride along with two of comics’ finest as the brutal comic superstar slayings continue! What beloved comic book creator will die next?! Is it me? Could be!! It’s a bloodbath over here, kids! Fun!

Avis : suite de la série Crossover …qui va devoir se bouger un peu le XXX pour continuer à capter mon attention, car je dois dire que l’épisode précédent n’était guère passionnant. Alors que le premier arc était relativement bien tenu, malgré quelques longueurs, et l’intérim de Chip Zdarsky sur l’épisode 7 qui était très bon, la reprise de la série avec son second arc était assez déconcertante. 

Il ne se passait pas grand chose et l’essentiel du numéro était là pour récapituler les événements, les replacer dans le contexte pendant que les personnages géraient la révélation finale du premier arc…sans en faire vraiment grand chose. Ce n’était pas mauvais, mais ce n’était guère entraînant et il est assez étrange selon moi de commencer un nouvel arc avec un épisode somme toute assez plat. 

On peut attendre mieux de tels créateurs et de cette série à mon sens. 

Verdict : Check it

VALIANT COMICS

HARBINGER #1

Prix : $3.99

Scénario : Collin Kelly & Jackson Lanzing 

Dessin : Robbi Rodriguez 

Sollicitation : Peter Stanchek is the most powerful telepath on the planet, and the sole being capable of activating powers in others like him. THE HARBINGER will trace Peter’s path from the most feared man in the world to one of its greatest protectors. This character-driven journey will introduce new allies, new villains, new costumes, and a new meaning for the title of Harbinger.

Avis : tiens, encore une série que je vais tenter uniquement en raison des scénaristes impliqués. Cela fait en effet un certain temps que je n’ai pas évoqué les séries Valiant dans un de mes guides. Pour ma défense…la boîte ne sort plus grand chose depuis deux ans, mais apparemment les choses vont recommencer à bouger l’année prochaine, en tout cas la maison d’édition essaye d’envoyer des signaux positifs. 

Pour revenir au bouquin du jour, non, je n’ai jamais lu du Harbinger, oui je me souviens qu’il faut que je lise le run de Joshua Dysart sur la série car il est très apprécié, mais en attendant, je vais tâcher de me pencher sur ce nouveau relaunch qui reprend un peu les choses au commencement en s’intéressant au parcours et évolution du personnage de Peter Stanchek. 

Et comme je l’ai dit, j’y vais, non pas parce que le bouquin m’attire plus que cela, mais en raison des scénaristes : ils signent en ce moment la mini Kang chez Marvel que j’apprécie beaucoup, ils relancent Batman Beyond chez DC l’année prochaine et pour l’instant tout ce que j’ai lu de leur part s’est avéré de grande qualité : dense, riche, très bien rythmé. S’ils apportent aussi leurs qualités chez Valiant…je pourrais bien commencer à lire leurs bouquins !

Verdict : Buy

A propos Sam 2209 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.