Guide de lecture Comics VF : semaine du 27 avril 2022 – Panini Comics

PUNISHER : L’INTÉGRALE 1982-1987

Date de sortie : 27 avril  2022

Prix : 36,00 € I 344 pages

Scénario : Steven Grant, Mike Baron

Dessin :  Mike Zeck, Klaus Janson

Episodes :  US Spectacular Spider-Man (1974) 81-83, Daredevil (1964) 182-184, Punisher (1986) 1-5 et Punisher (1987) 1-3, précédemment publiés dans MARVEL ICONS : DAREDEVIL PAR MILLER T02, SPECTACULAR SPIDER-MAN : L’INTÉGRALE 1983, BEST OF MARVEL : PUNISHER – CERCLE DE SANG, Punisher (VI) 1 et inédit)

Sollicitation : L’anti-héros Frank Castle apparaît dans les années 70 comme personnage secondaire dans les aventures de Spider-Man. Entre 1981 et 1987, il devient le protagoniste de ses propres publications, d’abord dans une mini-série, puis dans un titre régulier. Avec un épisode inédit en France !

Avis : ahhh ben enfin ! Voilà maintenant plusieurs semaines que ce tome de l’intégrale Punisher ne cesse d’être repoussé. Cette fois-ci cela devrait être la bonne…en principe…si tout va bien et si entre le moment où j’ai écris ces lignes et le moment où vous les lirez nous n’avons pas une annonce qui nous brisera le coeur et autre chose. 

En ce qui me concerne, je n’ai pas pris la première intégrale sur le personnage, même si elle m’intéressait pour une bonne raison : elle ne rassemblait que ces premières apparitions dans diverses séries, notamment Spider-Man…et il est hors de question que je m’achète ces épisodes dans cette version. On en a souvent parlé : les problèmes de traduction de la série Spider-Man sur cette période sont bien connus et sont un obstacle à l’achat en ce qui me concerne. 

Heureusement, on devrait en sortir ici, puisque nous arrivons sur les premiers vrais épisodes du Punisher. Certes, on se prend encore dans les gencives des apparitions du personnages ailleurs, mais on ne se plaindra pas de retrouver du DD par Frank Miller…L’opposition entre les deux personnages étant bien installée à ce moment avant de devenir un élément récurrent par la suite. Au delà, ce qui m’intéresse ici avant tout est la première mini consacrée au personnage et les premiers épisodes de sa série régulière, tout cela dessiné en grande partie par Mike Zeck. 

Je suis bien conscient que ce sera pas le Punisher de Garth Ennis et que très vite le personnage a fait l’objet d’une sur-exploitation par Marvel, au point de tuer la franchise au milieu des années 90,  mais j’ai vraiment envie de voir ce que d’autres scénaristes en ont fait. 

Verdict : A lire !

À lire avant : rien – on peut commencer ici.

MARVEL DELUXE : ALL-NEW X-MEN T03 – LA BATAILLE DE L’ATOME

Date de sortie : 27 avril 2022

Prix : 32,00 € I 264 pages

Scénario : Brian Michael Bendis, Jason Aaron

Dessin :  Stuart Immonen, Chris Bachalo

Episodes : US X-Men: Battle fo the Atom (2013) 1-2, All-New X-Men (2012) 16-17, X-Men (2013) 5-6, Uncanny X-Men (2013) 12-13 et Wolverine & the X-Men (2011) 36-37, précédemment publiés dans MARVEL NOW! ALL-NEW X-MEN 4)

Sollicitation : Les X-Men sont divisés en deux factions, l’une guidée par Cyclope et l’autre par Wolverine. La Bataille de l’Atome est sur le point de commencer. Les choses se compliquent quand de mystérieux ennemis attaquent l’école Jean Grey et Wolverine semble devoir en payer le prix le plus fort.

Avis : vous savez quoi ? Il y a de bonnes sorties cette semaine…et cette réédition en deluxe du crossover Battle of the Atom n’en fait clairement pas partie. Lancée au bout de la première année du run de Bendis sur les X-Men pour célébrer les 50 ans de la franchise, il symbolise bien la faillite créative de toute cette décennie 2010 plus que médiocre pour les X-Men. 

Il y a quelques bonnes idées au début, alors que les jeunes X-Men commencent à réaliser que oui, ce n’est pas très prudent de rester dans le présent/avenir et qu’il serait peut être temps de rentrer, malgré les conneries que raconte la jeune Jean…Et à partir de là, ça part en couilles. Outre les défauts propres à ces crossovers : à savoir trop longs, mal menés avec une intrigue relativement stupide par moment…je pense que les interférences édito ont aussi un peu tué le machin. 

Comme je l’ai déjà dit, je pense que Bendis n’avait prévu de garder les X-Men du passé dans le présent que pour une durée limitée et que Battle of the Atom avait été justement conçu pour dire, bon tout le monde rentre chez soi maintenant. Sauf que Marvel ne l’a pas entendu de cette oreille, a voulu profiter un peu plus du succès de All New X-Men quitte à foirer la conclusion du machin et les deux années suivantes sur la franchise. 

De fait, les conséquences sont limitées à un simple petit mouvement entre équipes. All new X-Men est vidé de toute substance puisque Bendis n’avait de fait plus rien à raconter sur ces personnages tandis qu’Uncanny va se réveiller pendant quelques épisodes avant d’aller dormir de manière définitive…

Bref, un crossover globalement médiocre comme toute cette période, à réserver aux complétistes. 

Verdict : à éviter. 

À lire avant : All New X-Men tome 1 & 2

100% MARVEL : KANG LE CONQUÉRANT – LA CONQUÊTE ULTIME

Date de sortie : 27 avril 2022

Prix : 19,00 €I 128 pages, 

Scénario :  Collin Kelly, Jackson Lanzing

Dessin : Carlos Magno 

Episodes : US Kang The Conqueror (2021) 1-5, inédits)

Sollicitation : Au XXXIe siècle, le jeune Nathaniel Richards rencontre la version future de lui-même, le redoutable voyageur temporel Kang le Conquérant. Kang veut prendre sous son aile sa version plus jeune, afin qu’elle ne reproduise pas les mêmes erreurs que lui. Est-ce seulement possible ?

Avis : alors attention petit bijoux ! Ohh oui, sur la forme bien évidemment, cette mini Kang a avant tout été publiée par Marvel pour essayer de commencer à surfer sur la vague que le MCU essaye de créer autour du personnage (notamment au moment du show TV Loki). Il apparaît évident que Kang va être le prochain gros méchant sur grand écran après Thanos et qu’il va agiter quelques intrigues dans les années à venir dans les comics. Oui, il faut s’attendre à bouffer du Kang dans les comics Marvel prochainement…

Mais sur le fond…quel pied de lecture ! Les deux scénaristes qui ont réussi à percer chez Marvel grâce à cette mini (ils reprennent en ce moment l’une des deux séries Captain America qui est relancée et ont pas mal de projets chez DC) livrent une histoire très réussie qui revient sur la vie de Kang, en prenant quelques détours avec l’histoire officielle ! L’idée de base est très maligne : un Kang âgé vient chercher sa version jeune ado pour le former et l’empêcher de commettre les mêmes erreurs que lui. 

Et le résultat est incroyable : tragique, dramatique, très bien menée dans chaque épisode, qui s’appuie de manière maligne sur la continuité officielle de l’univers Marvel. C’est un portrait sombre, parfois profondément tragique, parfois pathétique, presque touchant par moment face à ce personnage « maître du temps » mais au final prisonnier de sa propre destinée. Je ne lis plus grand-chose chez Marvel, mais cette mini a été une petite claque l’année dernière au moment de sa sortie. 

Le tout est en plus très bien porté par l’excellent Carlos Magno, sans doute l’une des découvertes de Marvel l’année dernière. L’artiste dispose d’un style ultra détaillé qui fait qu’on sent qu’il se donne à 200 % sur chaque page. 

En clair : ne passez pas à côté de cette mini, cela va sans doute servir de référence sur les récits sur Kang ! Et cela vient de quelqu’un qui n’a jamais été un grand fan de ce vilain !

Verdict : à posséder !

À lire avant :rien – excellente intro au personnage.

100% MARVEL : MOON KNIGHT T01 – LA MISSION DE MINUIT

Date de sortie : 27 avril 2022

Prix : 19,00 € I 144 pages

Scénario : Jed Mackay

Dessin : Alessandro Cappuccio 

Episodes : US Moon Knight (2021) 1-6, inédits)

Sollicitation : Le mystérieux M. Knight a ouvert la Mission de Minuit, un refuge pour tous ceux qui cherchent à fuir les menaces les plus étranges et inquiétantes. Il est prêt à tout pour aider ceux qui ont besoin de lui… mais se pourrait-il que ses ouailles soient utilisées comme armes contre lui ?

Avis : comme je l’ai dit en intro, grosse semaine pour Panini qui va noyer le marché sous une pluie de titres Moon Knight. On voit la force que peut donner une adaptation dans un autre médium, puisque nous avions eu peu de choses liées au personnage depuis la fin de la série menée par Max Bemis il y a presque 3 ans. Pour l’occasion, on commence donc le festival avec la dernière série Moon Knight en date puisque lancée par Marvel l’année dernière avec un certain succès. 

J’avais lu les premiers épisodes au moment de leur sortie en VO et on sentait l’énorme influence du run de Warren Ellis sur les scénarios de Jed McKay. Et par énorme, je veux dire que le nouveau scénariste reprend une grande partie de l’approche d’Ellis dont le court run avait permis une réémergence de Moonie au milieu de la dernière décennie. On se retrouve du coup, avec beaucoup d’histoires à concept en un épisode qui touchent aux différents « domaines » que traitent Moon Knight. 

Les cas bizarres qui peuvent affecter les gens la nuit, dans le monde du rêve tout en mélangeant de la mythologie égyptienne par dessus, notamment tout ce qui tourne autour de Konshu,  et en ajoutant quelques nouveaux concepts tout de même. McKay pousse en fait l’idée posée par Ellis que Moonie protège tous les voyageurs de la nuit et cela peut prendre beaucoup de visages selon la définition que l’on adopte. Certaines créatures de la nuit peuvent ainsi être concernées…

Pour cela McKay amène cette idée d’une mission de minuit, mission au sens religieux du terme qui apporte en quelque sorte la bonne parole, ou le bon coup de poing quand c’est nécessaire. Je ne cache pas qu’il y a de bonnes idées et que McKay peu à peu essaye de faire la série sienne, mais ses idées m’ont semblé un peu trop dérivatives de ce qu’avait fait Ellis avant lui. A savoir, un peu trop la même chose sans apporter quoique ce soit de vraiment ingénieux par dessus. 

Je sais que c’est étrange de dire cela alors que j’adore le run d’Ellis, mais dans ces premiers épisodes on sent que le nouvel auteur reste un peu trop prisonnier de ce que lui aussi a apprécié et ne s’est pas approprié le titre comme un Jeff Lemire a pu le faire. Il faut voir s’il réussira à dépasser cela une fois passé les premiers épisodes. Cela reste correct voire relativement solide, ce n’est simplement pas incroyable. 

Niveau dessin, Alessandro Cappuccio avait lui aussi la lourde tâche de passer après plusieurs grands artistes qui avaient marqué le personnage, comme Declan Shalvey ou Greg Smallwood. Je n’en ai pas vu assez pour vraiment dire s’il réussissait à imprimer sa marque. J’ai bien aimé certaines expérimentations comme dans l’épisode 2, mais au-delà ce n’était pas encore bien marquant. 

Au passage, on s’amusera de la couverture, signée Steve Mcniven, hommage assumé au Moon Knight de Stephen Platt…Encore une fois, cela fleure bon les années 90…et j’espère d’ailleurs qu’au travers des intégrales, on pourra découvrir les quelques épisodes de Platt assez rapidement. Bon, faudra de bons yeux pour suivre vu le niveau de détail, mais quand même…

Verdict : série à suivre, le potentiel est là, à voir si les deux auteurs arriveront à imprimer leur marque passé le premier tome. 

À lire avant : le run d’Ellis/Shalvey et de Lemire/Smallwood.

MARVEL-VERSE : MOON KNIGHT

Date de sortie : 27 avril 2022

Prix : 7,99 € I 112 pages

Scénario : 

Dessin : 

Episodes : US Werewolf by Night (1972) 32-33, Amazing Spider-Man (1963) 220 (I), Moon Knight (1980) 13 et Moon Knight Annual (2019) 1, précédemment publiés dans Dracula 25, SPIDER-MAN : L’INTÉGRALE 1981, Moon Knight 5 et inédit)

Sollicitation : Qu’ont en commun un mercenaire, un chauffeur de taxi, un millionnaire et un super-héros qui sillonne les rues la nuit en quête de criminels à arrêter ? Ce sont toutes les facettes d’un même homme : Marc Spector !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie de ce tome dans la collection Marvel-Verse. Comme d’habitude, cela vous permet de lire plusieurs épisodes de différentes époques d’une série et voire si vous accrochez sans avoir à dépenser de sommes folles. 

Verdict : pour ceux qui veulent tester sans se ruiner. 

À lire avant : rien – point d’entrée.

MOON KNIGHT : L’INTÉGRALE 1975-1980

Date de sortie : 27 avril 2022

Prix : 36,00 € I 352 pages

Scénario : Doug Moench, Keith Giffen

Dessin :  Bill Sienkiewicz

Episodes : US Werewolf By Night (1972) 32-33, Marvel Spotlight (1971) 28-29, Defenders (1972) 47-51, Spectacular Spider-Man (1974) 22-23, Marvel Two-In-One (1975) 52 et The Hulk! (1977) 11-20, précédemment publiés dans Dracula 25, Frankenstein 9, Les Défenseurs 1-2, SPECTACULAR SPIDER-MAN : L’INTÉGRALE 1978, Spécial Strange 27 et inédits)

Sollicitation : Mercenaire, chasseur de loups-garous, super-héros, playboy millionnaire, chauffeur de taxi… Moon Knight est tout cela et bien plus encore ! Le Poing de Khonshu se bat pour trouver sa place au sein de l’univers Marvel en compagnie de sa petite amie Marlene et de son associé Frenchie.

Avis : voilà une intégrale attendue de longue date qui débarque enfin sur nos linéaires et …je vais faire l’impasse pour ce premier tome. Comme beaucoup, je souhaitais me lancer dans la lecture de la série historique Moon Knight, notamment tout le run Moench /Sienkiewicz…mais ce sera pour le tome 2 apparemment. Comme souvent, Panini a avant tout réuni dans ce premier tome toutes les premières apparitions du personnage. 

Du coup, nous retrouvons ici un pot pourri avec sa première apparition dans Werewolf by night, ces apparitions dans Defenders, Spider-Man, Marvel two in one et même de vieux épisodes de Hulk…Donc pas encore la série régulière. Je ne jette pas ces épisodes, mais ce n’est pas vraiment ce que j’attendais puisque je pense que les auteurs en étaient encore à définir le personnage dans ces numéros ou simplement s’en servir en invité pour le faire exister. Rien de bien substantiel…

Donc tome 2 ce sera. 

Verdict : pour les complétistes !

À lire avant : rien – ce sont les débuts.

MARVEL DELUXE : MOON KNIGHT – LUNATIQUE

Date de sortie : 27 avril 2022

Prix : 32,00 € I 320 pages

Scénario : Jeff Lemire

Dessin :  Greg Smallwood, Francesco Francavilla, James Stokoe

Episodes : US Moon Knight (2016) 1-14, précédemment publiés dans 100% MARVEL : MOON KNIGHT (2017) 1-3)

Sollicitation : Marc Spector (alias Moon Knight, Jake Lockley et Steven Grant) combat le crime et protège New York depuis des années. Mais un matin, il se réveille dans un hôpital psychiatrique sans ses pouvoirs. Quelque chose ne tourne pas rond, mais s’agit-il vraiment du même Marc Spector ?

Avis : et on finit (ouf), notre gros point Moon Knight avec la réédition en intégrale du run de Jeff Lemire et Greg Smallwood sur le personnage. Sans doute le run le plus réussi et acclamé sur la série après celui de Ellis et Shalvey ou encore Moench et Sienkiewicz. Si Ellis avait proposé un aréopage de tout ce qu’englobait l’univers de Moon Knight, Lemire s’est concentré sur deux aspects : santé mentale / mythologie égyptienne, tout en rendant des hommages appuyés au passé de la série. 

C’est une autre approche plus creusée et profonde que celle d’Ellis, mais aussi très différente dans sa construction. Mais c’est aussi plus long. Puisque Lemire signe un run de 14 épisodes qui constituent une seule grosse histoire, là où Ellis en signait 6 avec une histoire différente par numéro.  Lemire explore l’esprit brisé de son personnage, ses différentes personnalités et …les actions plus qu’ambivalentes de Konshu dans tout ça. 

Il y a un vrai jeu sur la perception de la réalité par le personnage, si bien que l’on ne sait jamais si ce qui est présenté sur la page est réel, ou un autre délire du personnage. L’auteur joue d’autant plus avec cela au fil de cliffanguers bien amenés qui font continuellement rebondir le récit dans des directions inattendues. Le tout superbement servi par Greg Smallwood qui revenait sur le personnage à cette occasion après un premier passage avec Brian Wood au scénario. 

On voit ici l’artiste plus s’affirmer pour trouver sa patte si particulière qu’il explore davantage désormais dans l’excellent Human Target. 

Verdict : à lire. 

À lire avant : du très bon Moon Knight

A propos Sam 2210 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.