Guide de lecture comics VF : semaine du 06 juillet 2022 – Urban Comics

BATMAN BIMESTRIEL INFINITE 1

Date de sortie : 08/07/2022

Prix : 12.9€/288 PAGES

Episodes : INFINITE FRONTIER #0 • BATMAN #106 à 108 • DETECTIVE COMICS #1034 à #1036 • SUICIDE SQUAD BLACK FILES #1 à #6

Sollicitation : PREMIER NUMÉRO ! Voisinage mortel Dans une Gotham City en pleine reconstruction, et alors que la mairie regarde d’un très mauvais oeil les activités des justiciers masqués, Batman doit affronter de nouveaux venus, alors qu’un de ses plus vieux adversaires refait surface, bien décidé à faire de sa vie un cauchemar. Par James TYNION IV et Jorge JIMENEZ. De son côté, Bruce Wayne, privé d’une grande partie de sa fortune, découvre le dangereux voisinage hantant le quartier où il vient de s’installer, par Mariko TAMAKI, Dan MORA et Gleb MELNIKOV. Alliée de Batman et membre des Outsiders, Katana est aussi la dépositaire d’un sabre magique mangeur d’âmes. Hantée par cette malédiction, elle se lance dans une nouvelle mission, par Mike W. BARR et Philippe BRIONES.

Avis : Urban continue donc l’aventure magazine en kiosque malgré les difficultés du réseau avec son mag Batman. Mais étant donné les contraintes, on comprend qu’ils ont profité du début de la nouvelle ère Infinite pour relancer un peu la machine avec un nouveau numéro 1. Si c’est le prix pour maintenir ce mag sur ce réseau, allons y. 

En termes de programme, l’éditeur maintient en fait la formule qu’ils avaient mise au point auparavant : plusieurs épisodes des séries principales Batman et Detective Comics + 6/7 épisodes d’une mini-série comme dans le cas présent ou d’une série régulière qui n’a pas sa place en librairie. 

Ainsi, si nous avons là une mini série ressuscitée,  puisqu’elle date de 2018 signée Mike W.Barr. Un auteur bien connu des fans du DC des années 80, puisqu’il y avait signé des runs importants sur Batman & The Outsiders, mais aussi plusieurs titres de la franchise Batman. On se souvient aussi de son travail sur Camelot 3000…Donc pas vraiment un nouveau venu. 

Je suis cependant surpris de voir cette mini dont je n’ai jamais entendu parler et qui remonte à quelques années atterrir ici pour compléter le programme. Étant donné que l’équipe et la continuité DC ont bien changé depuis cette très lointaine époque, je ne sais pas s’il est encore pertinent de la proposer ici. 

Sinon, pour le reste, j’en ai parlé lors de la sortie des tomes correspondants en librairie. Le run de James Tynion IV se poursuit sur Batman. Ce nouvel arc vient proposer plein de nouveaux éléments alors que Gotham s’est transformée suite à la Joker’s War. Un arc globalement solide, même s’il se résume avant tout à de la mise en place et une exploration du nouveau visage de la ville. 

Dans Detective Comics, nous avons le début du run de Mariko Tamaki qui va être assez long mine de rien, avec presque une trentaine d’épisodes. La première partie de son travail va avant tout se concentrer sur le nouveau statut quo de Bruce Wayne, là où Batman est plus concentré sur l’état de la ville. Ce n’est en rien révolutionnaire, mais le fait qu’on ait un titre Batman avec le personnage vraiment en vedette fait que l’on a une proposition différente de celle de Tynion IV. 

Bien évidemment, la vie du personnage va rester mouvementée, alors qu’une série de meurtres intervient autour de Bruce…et qu’il va être suspecté sous ses deux identités ! 

Verdict : à lire 

BATMAN DETECTIVE INFINITE TOME 2

Date de sortie : 08/07/2022

Prix : 19€/176 pages 

Episodes : #1043-1046 + Annual #1

Scénario : Mariko Tamaki 

Dessin : Dan Mora

Ere DC : DC Infinite (2021-…)

Sollicitation : Alors que l’État de terreur paralyse la cité de Gotham, de ses habitants à ses institutions, le maire Christopher Nakano doit se résoudre à faire appel à Batman pour faire toute la lumière sur la tentative de prise de la mairie par un groupe terroriste, mais également pour découvrir l’obscur vérité sur la prolifération d’un parasite dans les égouts de sa ville.

Avis : gros arc de transition pour ce tome de detective comics. En effet, dans les premiers épisodes du tome, Mariko Tamaki termine en fait son histoire avec le gros méchant parasite qui agitait déjà ses 8/10 premiers numéros. La conclusion de cette histoire dans le précédent tome était légèrement voire en fait fortement décevante au vu de la montée en puissance et la longueur de l’intrigue, et cet arc ne va pas arranger les choses en fait. 

En effet, ce qui occupe vraiment ces épisodes est avant tout la relation tendue entre le nouveau de Gotham et Batman et leur capacité à travailler ensemble pour arrêter ou pas cette menace. On le comprend, le machin n’est qu’un prétexte pour apaiser ou envenimer les relations entre la mairie et Batman alors que la ville est plongée en plein crossover Fear State. 

Oui, Batman est sur tous les fronts ! Comme souvent avec cette scénariste, c’est globalement bien mené sans être renversant. 

On a là des épisodes tout à fait convenables mais qui ne laisseront pas une trace énorme dans votre mémoire. Il faudra par contre garder le dernier épisode de l’arc en tête car…il sert de mise en place pour le gros arc suivant, qui va être le dernier de la scénariste mais va bien l’occuper. 

DC a en effet décidé de passer Detective Comics en hebdo le temps de quelques mois et la pauvre scénariste a dû charbonner pour arriver au bout de son run avant la reprise du titre par Ram V…Bref, il y a encore pas mal de choses devant nous alors que la galaxie Batman continuer de bouger. 

Verdict : à lire 

À lire avant : au moins le tome 1 et Joker’s War. 

DC INFINITE FRONTIER – JUSTICE INCARNÉE 

Date de sortie : 08/07/2022

Prix : 19€/176 pages 

Episodes : 

Scénario : Joshua Williamson 

Dessin : 

Ere DC : DC Infinite (2021-…)

Sollicitation : Issus des différentes Terres parallèles, les membres de la Justice Incarnée, emmenés par le Président Superman Calvin Ellis de Terre-23 et Thomas Wayne, le Batman la chronologie Flashpoint, enquêtent à travers le Multivers afin de circonscrire la menace que fait planer Darkseid sur l’ensemble des réalités.

Avis : Joshua Williamson reprend ici certaines des sous-intrigues restées non résolues au terme du mini event Infinite Frontier. À mon sens, il faudrait d’ailleurs parler moins d’event que de première base de travail. Le scénariste installait des éléments qui doivent être explorés et développés plus tard dans la future Dark Crisis qui a débuté aux USA il y a quelques semaines et qui nous arrivera sans doute en 2023 en VF. 

Darkseid et le multiverse restent donc au centre des affaires pour encore un petit moment. Comme j’aime bien Williamson et que le scénariste remet en avant beaucouppppp d’éléments que l’univers DC avait mis au placard au cours des 10 dernières années, je suis bien évidemment client. Par contre, attention, comme Infinite Frontier, cela s’adresse aux lecteurs disposant d’un certain nombre de connaissances préalables. 

Je vois en effet mal comment on pourrait s’y retrouver sans avoir lu Multiversity, connaître un minimum Final Crisis, connaître les retombées de Flashpoint…voire même remonter jusqu’à la première Crisis. Oui, c’est pas simple, mais pour quelqu’un comme moi, c’est du pur fan service après 10 ans de régime sec sévère…

Verdict : à lire 

À lire avant : DC depuis 35 ans ? 

GREEN LANTERN CORPS TOME 1

Date de sortie : 08/07/2022

Prix : 35€/440 pages

Episodes : Green Lantern Corps – Recharge + Green Lantern Corps – To Be A Lantern + Green Lantern Corps – The Dark Side of Green

Scénario : Geoff Johns, Dave Gibbons 

Dessin : Patrick Gleason 

Ere DC : Post Crisis (1985/2011)

Sollicitation : Afin d’honorer leur devoir sacré de protéger toute planète habitée des forces du Mal, les Gardiens d’Oa doivent reformer le Corps des Green Lantern mis à mal par la faute d’Hal Jordan, alors possédé par l’avatar de la Peur : Parallax. Si John Stewart et Hal Jordan jouent les réservistes, les vétérans Guy Gardner et Kyle Rayner sont quant à eux invités sur Oa pour participer activement à la formation et à la reconstruction du Corps. Ils seront assistés du colossal Kilowog pour convaincre certaines recrues récalcitrantes d’accepter cette nouvelle vie qu’ils n’avaient encore jamais envisagée. Les tensions internes atteignent leur paroxysme alors qu’une nouvelle menace remet en cause cette résurrection du Corps jadis légendaire.

Avis : ohhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh yeahhhhh, après la JSA de Johns (du moins une partie), Urban me fait très plaisir en proposant enfin cette semaine la série Green Lantern Corps des années 2000. Véritable complément du run de Geoff Johns sur Green Lantern, elle permet de développer tous les autres Lantern, notamment Guy et Kyle tout en développant d’autres intrigues en parallèle des gros fils rouges installés dans Green Lantern. 

Et que toute cette période est géniale !!! On commence d’ailleurs très fort avec ce qui reste une des meilleures mini Green Lantern des années 2000 : Recharge ! Suite à la renaissance du corps dans Green Lantern Rebirth, Johns et Tomasi enchaînent en créant ici une sorte d’épisode pilote qui va introduire tout le nouveau cast de personnages que l’on va suivre dans Green Lantern Corps. 

Et que cette intro est réussie ! Tous les personnages sont parfaitement établis dès le départ, leurs caractérisations sont au poil dès l’épisode 1 et ils sont tous super attachants. Leur arc dans cette première intrigue est parfaitement mis en scène alors que les nouveaux doivent déjà faire face à une grosse menace. Recharge est vraiment parfait de bout en bout surtout pour des nouveaux lecteurs qui débarquent un peu dans cette partie de l’univers DC et je me souviens qu’elle m’avait soufflé lors de ma lecture à l’époque. 

Autant je trouvais Johns solide mais pas incroyable sur ses premiers épisodes de Green Lantern, autant Recharge était 100 fois supérieur. 

Ensuite, nous avons les trois premiers arcs de la série écrite par Dave Gibbons qui nous livre une prestation vraiment intéressante car en fait assez différente de ce que l’on peut trouver dans une série Green Lantern habituelle. Il envoie ses nouvelles recrues affronter d’anciennes menaces qu’il remet au goût du jour pour l’occasion. Et comme ce sont des choses que l’on a souvent plus vu depuis des lustres, le résultat est de manière surprenante très frais. 

Je lui préfère tout de même le run de Peter Tomasi après, car exceptionnel à tout point de vue, et je pense que c’est le cas de la plupart des fans, si bien que le travail de Gibbons a un peu tendance à être injustement ignoré. 

Verdict : à posséder !

À lire avant : Green Lantern rebirth. 

SUPERGIRL : WOMAN OF TOMORROW 

Date de sortie : 08/07/2022

Prix : 20€/228 pages 

Episodes : #1-8

Scénario : Tom King 

Dessin : Bilquis Evely 

Ere DC : DC Infinite (2021-…)

Sollicitation : Kara Zor-El a vécu bien des aventures épiques mais elle cherche aujourd’hui un sens à son existence. Témoin de la destruction de sa planète, elle fut envoyée sur Terre avec pour mission de protéger un petit cousin qui finira par ne plus avoir besoin d’elle. A quoi tout cela a-t-il servi ? Où qu’elle aille, l’ombre de Superman semble la suivre jusqu’à la faire douter de sa propre légitimité. Perdue dans ses questionnements existentiels, Kara taquine la bouteille le soir de son 21e anniversaire lorsque sa trajectoire percute celle de Ruthye, jeune extraterrestre en quête de vengeance…

Avis : alors que les titres Batman ont tendance à monopoliser toute l’attention, on ne peut pas nier que malgré tout DC fait quelques efforts du côté de la franchise Superman. Les deux titres principaux sont relativement solides, et nous avons ici ou là quelques mini qui viennent compléter le tableau. Certes, on aimerait en avoir plus évidemment. Mais c’est déjà bien que cette partie de l’univers DC ne soit pas oubliée. 

Au programme donc une mini série Supergirl, un personnage un peu mis de côté depuis un an ou deux, après l’échec de la reprise supervisée par Bendis. Et je pense que DC cherche un peu la solution en l’espèce en la confiant à un scénariste qui peut lui donner un second souffle. De fait, j’ai lu quelques épisodes de cette mini en VO et effectivement on a une Kara très différente de ce que l’on a l’habitude de voir. 

Moins naïve sans doute, plus moderne dans tous les sens du terme, sans pour autant la rendre plus sombre ou éloignée de ses racines. Elle a juste sa propre personnalité, bien distincte de celle de Superman. L’histoire en elle-même est bien menée et est surtout assez originale, avec une Supergirl qui fête son anniversaire sur une planète alien et se retrouve prise dans une vendetta qui va l’amener à  parcourir la galaxie. 

C’est frais, le style de narration est très différent de ce que nous a proposé King par le passé et j’ai personnellement plus ressenti d’attachement au personnage dans cette mini que dans la plupart des séries que j’avais lu sur elle par le passé. Une belle réussite tant au niveau du scénario que du dessin, parce que le travail de Bilquis Evely est tout simplement sublime. 

Nous avons sans doute là certaines des plus belles planches publiées par DC au cours de l’année passée. Que ce soit en termes de style, de composition de pages, ou de colorisation, c’est une réussite totale. 

Verdict : à lire 

À lire avant : rien. 

THE GODDAMNED TOME 2

Date de sortie : 08/07/2022

Prix : 17€/152 pages 

Episodes : THE GODDAMNED: THE VIRGIN BRIDES #1-5

Scénario : Jason Aaron 

Dessin : R.M.Guerra 

Sollicitation : Avant le Déluge, au matin du monde, la terre des hommes était pleine de bruit et de fureur. Mais dissimulé au sommet d’une montagne, un sanctuaire semble encore exempt de toute violence, de toute dépravation, un lieu sans hommes. Dirigé par des sœurs saintes, ce couvent élève ces filles orphelines afin d’en faire les futures épouses des Fils de Dieu. Mais lorsque Sharri et Jael, deux jeunes filles sur le point d’être initiées, découvrent ce que cette union implique, elles réalisent rapidement que leur seule échappatoire est de fuir…

Avis : enfinnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn !!!!! XXX de XXX, enfin. Plus de 5 ans après la sortie du tome 1, Jason Aaron et R.M.Guerra ont trouvé le temps de compléter et finir The Goddamned, ou leur version de la bible, bien évidemment blasphématoire, noire comme de la suie, poisseuse comme une venelle remplie d’ordures après trois jours de pluie et pas franchement optimiste sur la nature humaine…

Le premier tome suivait Caïn, dans une Terre ravagée peuplée uniquement par ses descendants et abandonnée par Dieu…qui rencontre un certain Noé…qui était bien pété du casque. C’était brutal, sombre, tristement révélateur de l’humanité dans ce qu’elle a de plus dépravée…L’ensemble servi par le traitement telllleeeement beau de R.M.Guerra. 

Donc oui, on voulait cette suite qui nous était promise…Il a juste fallu attendre quelques années. Et je ne sais pas trop par contre comment cela va fonctionner avec le premier tome, car apparemment on est toujours avant le déluge, sauf que la fin du premier arc annonçait justement l’arrivée du grand nettoyage…

J’ai l’impression que les auteurs se sont plus penchés sur la condition féminine dans ce monde plutôt que de continuer à suivre Caïn cette fois. Et vu l’actualité qui nous vient des USA…c’est tristement pertinent…Bref, pour moi, c’est l’une des sorties de l’année, donc précipitez vous sur ce volume (et le précédent) car c’est une grande oeuvre. 

Verdict : à posséder 

À lire avant : le tome 1

KRYPTO ET LES SUPER ANIMAUX 

Date de sortie : 08/07/2022

Prix : 10€/144 pages 

Episodes : 

Scénario : Bobby Timony 

Dessin : Bobby Timony 

Sollicitation : Il n’y rien que les super-animaux aiment plus que de sauver le monde aux côtés des plus grands super-héros, mais difficile de prouver sa valeur et de compter dans l’équipe lorsqu’on est incompris de ses maîtres ! Alors qu’un mystérieux lutin débarque à Métropolis et piège la Ligue de Justice, Krypto et sa bande devront s’unir pour l’empêcher de détruire la ville et montrer à tous que les plus grands héros peuvent aussi se tenir sur quatre pattes.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour un jeune public

À lire avant : rien

LOW TOME 5

Date de sortie : 08/07/2022

Prix : 19€/200 pages 

Episodes : Low #20-26

Scénario : Rick Remender 

Dessin : Greg Tocchini 

Sollicitation : À la recherche d’une sonde détenant des informations pouvant sauver l’humanité, Stel Caine échoue dans sa tentative de rallier la surface et se retrouve prisonnière de la cité de Salus, où elle fait l’objet d’une étude minutieuse. Les savants cherchent dans son esprit des informations afin de localiser les dômes grâce auxquels l’humanité a pu survivre au fond des océans. Mais une autre raison semble motiver leurs observations. Captive, et alors que la guerre se prépare, Stel entretient ce qui a toujours fait sa force : l’espoir !

Avis : hééé comme quoi les miracles arrivent. Voilà plusieurs années que l’on charrie Rick Remender sur le fait que certaines de ses séries, dont celle-ci, sont en hiatus depuis des lustres. Mais vous voyez, tout vient à point et de fait depuis un an, l’auteur s’est bien repris : nous avons eu plusieurs fins de séries dont des arlésiennes comme Seven to Eternity ou donc Low. 

Une série qui n’était pas facile à lire, sans doute l’une des moins réussies de l’auteur…mais pour laquelle j’ai conservé une affection particulière, tant elle révélait une volonté d’explorer de manière différente certains thèmes qui traversent l’œuvre de l’auteur. En effet, on le sait, Remender aime écrire des personnages bourrés de failles affrontant des salauds infâmes. 

Il est clair que l’œuvre de Remender est remplie d’une misanthropie assumée…un pessimisme dans notre espèce profondément ancré, qui nourrit je pense les tendances dépressives de l’auteur  et quelque part Low est une tentative créative pour aller contre ces tendances. 

Il s’agit avant tout pour les personnages de ne pas céder au désespoir justement, de toujours croire à quelque chose, même quand tout est contre eux. Avoir de l’espoir au quotidien est facile, toujours s’accrocher quand on a plus rien …là oui, cela demande beaucoup. 

Et c’est ce que Remender essaye d’exprimer au travers de ses différents personnages de manière différente et plus ou moins nuancée. Il y a parfois de grosses ficelles, mais le fait d’explorer cette thématique m’attire beaucoup depuis le lancement de la série. 

Bon, maintenant il s’agit de me remettre le dernier tome en tête parce qu’il remonte quand même à février 2018…

Verdict : à lire 

À lire avant : les 4 premiers tomes

A propos Sam 2239 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

1 Comment

  1. Petite correction, le run de Tamaki sur Detective Comics ne s’arrête pas avec le long arc sur la Tour d’Arkham puisqu’il y a ensuite un dernier arc avec le Riddler en méchant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.