Guide de lecture Comics VF : semaine du 24 août 2022

Edito : après quelques semaines où l’on sentait la montée en charge, cette fois, c’est vraiment là,  les éditeurs sont de retour de congés et nous le font sentir. On peut voir une vraie avalanche de sorties nous attendre dans les prochains jours, alors que chacun fourbit ses armes et va tout faire pour séduire le lecteur. 

Cela a pu être dit ici ou là, mes certains éditeurs ont accusé une baisse des ventes ces derniers temps et en ce qui me concerne, ne connaissant pas les chiffres et ne me fondant que sur mon ressenti, j’ai pu noter que je traversais une phase de baisse d’intérêt pour les sorties VF. 

C’est assez étrange, car le programme reste diversifié et globalement de qualité, que le matériel soit moderne ou ancien, mais j’ai eu du mal à trouver des coups de cœur au cours du premier semestre 2022. Apparemment, on rentre dans une période un peu plus faste avec pas mal de choses attendues dans les 2-3 prochains mois. 

En attendant, outre un programme un peu plus attrayant, on voit que certains prennent des initiatives pour essayer de ramener les lecteurs vers le comics. Je parle bien évidemment cette semaine du lancement de la collection nomad chez Urban Comics. L’idée est simple, reprendre des comics bien connus dans un format (taille et prix) rappelant le manga pour essayer de séduire à nouveau. 

L’idée est à la fois intéressante et risquée. Risquée, car adapté des comics dans un format plus petit peut être mal venu pour pas mal d’œuvres. Intéressant, car…et bien il faut un peu tout essayer pour ramener le lecteur vers le comics et l’un des vecteurs est le prix. Vu la pression sur le papier en ce moment, le format normal n’est plus adapté. 

Là, on va vers quelque chose de plus souple et qui en outre prend moins de place. À voir les résultats auprès d’éventuels nouveaux lecteurs. La première sélection de titres tape fort, en allant chercher à la fois du bon gros Batman qui tâche à des œuvres de référence, comme Transmet ou Fables. Ce sont aussi des séries qui se suffisent à elles mêmes,…

Sorties de la semaine : pas mal de bonnes choses cette semaine : 

  • chez Black River, du Garth Ennis avec à walk through hell !
  • chez Futuropolis, du Lemire classique avec le Labyrinthe inachevé !
  • chez Panini, la fin d’Immortal Hulk et un omnibus qui ravira tous les fans de Star Wars !
  • chez Urban, du très lourd, entre la réédition de Sleeper de Brubaker et Phillips, la suite de Flash infinite, mais aussi du Joe Kelly présente Justice league of America et enfin le lancement de la collection Nomad !

Émissions de la semaine : deux émissions au programme cette semaine, toujours à 21h sur notre chaine Youtube : 

  • jeudi, le Comixweekly qui reviendra sur les sorties VO de la semaine : 
  • vendredi, le Comixity qui reviendra sur les sorties VF du mois passé !

AKILEOS 

KILL SIX BILLIONS DEMONS TOME 2

Date de sortie : 24 août 2022

Prix : 22€

Scénario : Tom Parkinson Morgan

Dessin : Tom Parkinson Morgan

Episodes : 

Sollicitation :  Dans ce second volet de Kill 6 Billion Demons, Allison Ruth, la soeur de sororité, et 82 White Chains, l’homme de loi angélique, vont devoir lutter contre leurs propres peurs dans un affrontement fatidique avec Mère Om, l’un des sept maîtres maléfiques de la création.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour ceux qui ont aimé le tome 1

À lire avant : le tome 1

BLACK RIVER 

A WALK THROUGH HELL TOME 1

Date de sortie : 24 août 2022

Prix : 18.90€/126 pages 

Scénario : Garth Ennis 

Dessin : Goran Sudzuka 

Episodes : 

Sollicitation : Les agents spéciaux Shaw et McGregor sont désormais en charge des affaires courantes, et c’est exactement ce que Shaw aime. Elle a presque 40 ans, à la limite de l’épuisement et les souvenirs effroyables de sa dernière enquête la hantent comme des ombres. McGregor, quant à lui, est plus jeune et plus dévoué : il s’accroche à une certaine forme d’idéalisme, quoi que le monde puisse lui faire subir. Lorsque deux de leurs collègues disparaissent dans un entrepôt de Long Beach, Shaw et McGregor sont envoyés pour enquêter. Mais ils sont loin d’imaginer ce qui les attend et les deux agents vont se confronter à une terreur dépassant leurs plus terribles cauchemars, dans un lieu où la nuit pourrait ne jamais se terminer.

Avis : ah on dirait que la bataille pour mettre la main sur les titres de Garth Ennis est en train de reprendre pour notre plus grand plaisir. Ces derniers temps, j’avais l’impression que c’était surtout Komics initiative qui s’intéressait à ses titres, avec Panini très loin derrière traduisant de manière limitée certaines choses entre leur quinze mille rééditions de The Boys en dix millions de collections différentes…

Et comme d’habitude, toute nouvelle série d’Ennis publiée en VF est un indispensable immédiat alors que cette fois il mélange récit policier et manifestement horreur. Il avait déjà tenté le coup avec Caliban qui mêlait cette fois SF et horreur. On dirait qu’il a vraiment envie de développer une veine horrifique en s’y attaquant par différents angles à chaque fois. On peut se dire que Crossed était aussi une incursion dans le genre par le biais du post apo. 

À voir dès lors ce qu’il arrive à faire ici dans un contexte plus terre à terre et mondain, mais j’ai toute confiance en lui pour livrer de toute façon à minima un récit efficace. À noter que le titre aura ensuite un second tome toujours chez Black River d’ici la fin de l’année. 

Verdict : à lire

À lire avant : rien

FAR CRY 

Date de sortie : 24 août 2022

Prix : 15.90€/

Scénario : Bryan Edward Hill

Dessin : Geraldo Borges

Episodes : 

Sollicitation : Le jeune Diego Castillo vient d’avoir treize ans, mais cet anniversaire signifie plus qu’une simple célébration – pour le fils unique d’El Presidente, Antón Castillo, c’est un rite initiatique. Antón emmène Diego vivre une aventure qui lui apprendra d’importantes leçons sur le leadership. Leçons qui commencent toutes par des récits édifiants au sujet d’autres hommes célèbres : Vaas Montenegro, un pirate ; Pagan Min, un dictateur ; et Joseph Seed, un prédicateur. À l’écoute de ces leçons, Diego sera-t-il capable d’accepter son destin ? Un récit sur les difficultés que pose l’héritage familial, scénarisée par Bryan Edward Hill (American Carnage) et dessinée par Geraldo Borges (Star Wars: TIE Fighter), dans lequel les lecteurs de Far Cry découvriront les origines des antagonistes iconiques de la série de jeux depuis la perspective du personnage principal de Far Cry 6, Antón Castillo.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour ceux qui aiment la franchise

À lire avant : rien – mais je suppose que connaître le jeu aide

DELCOURT COMICS

LE FLEAU TOME 3

Date de sortie : 24 août 2022

Prix : 16.95€/136 pages

Scénario : Roberto Aguirre-Sacasa

Dessin : Mike Perkins 

Episodes : 

Sollicitation : Avec Le Fléau, Stephen King signe l’une de ses oeuvres les plus noires et les plus fortes. Cette adaptation, fidèle jusqu’au moindre détail, est une terrifiante fresque apocalyptique proposée dans sa version complète.

Nick Andros a pris la route en compagnie de Tom Cullen, un jeune homme attardé mental. Face aux horreurs du virus Captain Trips, une virée en vélo à travers l’Oklahoma et le Nebraska semble amusante, non ? Sauf que la saison des tornades est là ! Nos amis vont également croiser la route de Julie Lawry, une autre survivante de la peste…

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : hé bé ça avance vite chez Delcourt – les deux premiers tomes

À lire avant : les deux premiers tomes

FUTUROPOLIS 

LE LABYRINTHE INACHEVÉ 

Date de sortie : 24 août 2022

Prix : 27€/256 PAGES 

Scénario : Jeff Lemire 

Dessin : Jeff Lemire 

Episodes : 

Sollicitation : Will est chef de chantier. Tout au long de sa journée, Will est hanté par sa fille, morte dix ans auparavant et à son incapacité à s’en rappeler, comme de se remémorer les événements importants de sa vie. Il en néglige toute socialisation, dans sa vie privée comme au travail. Jusqu’à ce qu’un mystérieux appel téléphonique au cœur de la nuit chamboule sa vie. L’appel lui indique que sa fille est toujours vivante, coincée dans le labyrinthe d’un livre de jeux qu’elle n’avait pas terminé avant de disparaître. Convaincu que son enfant le contacte d’au-delà de ce monde, il utilise un labyrinthe inachevé d’un de ses journaux et une carte de la ville pour ramener sa fille à la maison…

Jeff Lemire revient avec un roman graphique légèrement fantastique où le surnaturel côtoie le réel. Par sa grande humanité et son écriture teintée de surréalisme, ce récit rappelle les meilleurs romans de Haruki Murakami.

Avis : oh tiens, Jeff Lemire revient cette semaine avec un nouveau titre qui parle d’enfant mort…Je suis stupéfait par l’originalité de son propos, il n’a jamais abordé la question dans aucun de ces titres avant et …hein ? comment ça la gamine et peut être pas morte mais torturée pendant des années ? Ah oui, c’est tout de suite moins original…

Même si je plaisante sur le fait que Lemire explore souvent un peu toujours les mêmes thèmes, en général il parvient toujours à le faire avec un nouvel angle qui rend à chaque fois l’ensemble frais et surtout finit par vous briser le coeur en mille morceaux vous demandant comme vous avez pu douter de l’auteur une seule seconde. 

Le monsieur demeure un maître conteur qui a ses habitudes, dirons nous. Et tant que ses récits resteront aussi touchants, je pense qu’il conservera un lectorat nombreux. Donc oui, préparons nous tous une boîte de mouchoirs, parce que ça va sûrement chialer…

Verdict : à posséder

À lire avant : rien – récit indépendant. 

HI COMICS

THE CAPE : FALLEN 

Date de sortie : 24 août 2022

Prix : 19.95€/

Scénario : Joe Hill 

Dessin : Zach Howard 

Episodes : 

Sollicitation : La parenthèse sanglante d’Eric Chase, l’anti-héros découvert dans The Cape.

Après avoir commis l’irréparable, Eric Chase disparaît. En pleine confusion, il part se réfugier dans le lieu où, avec son frère, ils ont passé leurs dernières vacances en compagnie de leur père. Mais la cabane de son enfance est désormais occupée par un groupe de rôlistes, et le voilà invité à participer à un jeu grandeur nature. Au milieu de la forêt, coupé de la réalité, Eric parvient à s’intégrer… jusqu’à ce qu’il impose ses propres règles. Le jeu de rôle devient alors jeu de massacre.

Une cape prodigieuse et une soif inextinguible de vengeance… The Cape : Fallen lève le voile sur les trois jours de la vie d’Eric passés sous silence dans The Cape, le comics adapté d’une nouvelle de Joe Hill (Locke & Key) nommé aux Eisner Awards.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour ceux qui suivent les mini séries The Cape.

À lire avant :au moins le premier tome

NADA EDITIONS 

FEMME REBELLE – L’HISTOIRE DE MARGARET SANGER 

Date de sortie : 26 août 2022

Prix : 22€/120 pages 

Scénario : Peter Bagge 

Dessin : Peter Bagge 

Episodes : 

Sollicitation : Fondatrice du journal The Woman Rebel et du Planning familial, Margaret Sanger a bousculé l’Amérique conservatrice du début du XXe siècle par son combat pour le droit des femmes à disposer librement de leur corps. Avec ce roman graphique, documenté, drôle et inspiré, Peter Bagge signe une biographie haute en couleur de cette militante radicale, provocatrice et controversée, qui a fait de l’accès à la contraception et à l’éducation sexuelle une arme contre la pauvreté et l’oppression. Femme rebelle marque ainsi la rencontre étonnante et décapante entre lun des auteurs majeurs de la BD underground américaine et une pionnière du féminisme dont laction reste, aujourdhui encore, dune troublante actualité.

Avis : une sortie qui me fait penser que je dois encore finir le Hate de Peter Bagge. Je dois dire que j’ai du mal à rentrer dans le bouquin, donc je suis assez partagé à l’idée de me jeter sur une autre de ses œuvres. Bien évidemment, le truc est que le propos du bouquin est passablement d’actualité…notamment pour les USA. Comme quoi, en un siècle, il y en a qui n’ont pas des masses évoluer…

Verdict : à lire

À lire avant : rien

PANINI COMICS

STAR WARS OMNIBUS : STAR WARS – LA SÉRIE ORIGINALE MARVEL T01

Date de sortie : 24 août 2022

Prix : 80,00 € (édition régulière), 80,00 € (édition www.panini.fr)I 860 pages

Episodes : US Star Wars (1977) 1-44, précédemment publiés dans Star Wars – Classic 1-3 et Star Wars 1-2)

Scénario :  Roy Thomas, Archie Goodwin

Dessin :  Howard Chaykin, Carmine Infantino

Sollicitation : En 1977, alors que naissait le phénomène Star Wars, Marvel Comics publiait la première série Star Wars en bande dessinée, qui a duré presque dix ans. Nous vous proposons la réédition de cette légendaire saga en deux volumes OMNIBUS.

Avis : voilà une sortie qui va ravir nombre de vieux fans et peut être quelques jeunots souhaitant découvrir la première série comics dédiée à Star Wars par Marvel à la fin des années 70. Un comics important à plus d’un titre puisqu’il a gagné la réputation d’avoir tout simplement sauvé Marvel à l’époque. La période était en effet assez …compliquée et chaotique pour Marvel et les comics en général, on se souviendra par exemple que la fameuse DC implosion est survenue en 1978…

Et le fait que le premier épisode de cette série ait dépassé allègrement le million de ventes a permis à l’éditeur de se refaire une santé et de stabiliser les choses avant de se relancer proprement au début des années 80 avec un certain Jim Shooter à la barre. Et le fait est que ces premiers comics Star Wars ont vu pas mal de talent passer, de Roy Thomas à Howard Chaykin en passant par un certain Walter Simonson…

Certes en termes de respect du canon…ce fut parfois hasardeux étant donné que le dit canon était encore en cours de définition sur bien des aspects par Lucas et compagnie, mais cela reste une plongée importante sur une certaine époque de la franchise. 

Verdict : à lire pour les fans de Star Wars

A lire avant :rien – mais revoir les épisodes 4 et 5 peut aider.

STAR WARS EPIC COLLECTION : STAR WARS LÉGENDES – L’EMPIRE T02

Date de sortie : 24 août 2022

Prix :  26,00 € (édition régulière), 30,00 € (édition collector)I 432 pages

Scénario : Randy Stradley

Dessin : Dave Ross, Lui Antonio, Douglas Wheatley

Episodes : US Star Wars: Dark Times 6-17, Star Wars: Dark Times – Blue Harvest 0, Star Wars: Dark Times – Out of the Wilderness 1-5, précédemment publiés dans Star Wars : Dark Times 2-4 et Star Wars : Vector 2)

Sollicitation : Au lendemain de La revanche des Sith, l’Empire affirme son emprise sur l’univers et traque les derniers Jedi survivants ! Le Maître K’kruhk lutte ainsi pour sa survie, tandis que Dass Jennir, totalement démuni, est face à un choix cornélien : renoncer à ses idéaux ou mourir de faim !

Avis : ah bonne nouvelle un tome 2 dans les Star Wars legends ! Je me suis souvent plaint que Panini lançait beaucoup d’ères dans sa collection Marvel epic notamment dans les séries Star Wars, mais qu’on avait rarement des suites. C’était d’autant plus dommage que j’ai l’impression que la plupart des séries ouvertes seront en trois tomes…

Donc voir un tome 2 débarquer me conforte dans l’idée que nous aurons des séries complètes. Car ce qui rassure tout lecteur/lectrice et collectionneur/collectionneuse qui se respecte,  outre l’idée de pouvoir enfin commencer une série qu’il / elle voulait lire de longue date est la possibilité d’avoir la totalité de ladite série…

Dans le cas présent, on reprend les aventures de pas mal de personnages situées entre l’épisode III et IV. Le premier tome montrait combien nombre de personnes avaient survécu aux purges Jedi de l’épisode III et avaient ensuite réagi différemment. Certains avaient rejoint ce qui allait devenir la rébellion dès le départ, d’autres ont simplement disparu refusant de mener un nouveau combat et d’autres…ont vécu à la limite du côté obscur…

Beaucoup de personnages aux voyages différents dans cette période clé de l’histoire de Star Wars où beaucoup reste à explorer. C’est justement parce que l’on abordait avant tout des nouveaux personnages que j’avais apprécié le tome 1, j’espère les retrouver ici…

Verdict : à lire 

À lire avant :le tome 1

100% MARVEL : LA CHOSE

Date de sortie : 24 août 2022

Prix : 19,00 €I 144 pages

Scénario : Walter Mosley

Dessin : Tom Reilly

Episodes : US The Thing (2021) 1-6, inédits)

Sollicitation : Quand la Chose rencontre la mystérieuse Amaryllis, elle est enlevée par Brusque qui revendique être son plus grand fan. Ben Grimm part à sa poursuite sans se douter que cette simple mission de secours va l’emmener dans des contrées cosmiques insoupçonnées.

Avis : voilà une sortie qui fait sonner mon instinct d’acheteur…Je suis notamment attiré par l’artiste à la charge du bouquin. Si le scénariste est assez connu aux USA comme auteur de roman depuis pas mal de temps maintenant, je n’ai encore rien lu de sa part, Tom Reilly est lui sur mon radar depuis un certain temps maintenant. J’aime beaucoup son style retro qui fonctionne très bien sur le personnage de The Thing (et on peut se dire sur les personnages de Kirby en général). Même si la chose n’est pas vraiment mon personnage favori, rien que la présence de cet artiste vaut la peine de jeter un coup d’œil au bouquin. 

Verdict : à tester 

À lire avant : rien

100% MARVEL : IMMORTAL HULK T10

Date de sortie : 24 août 2022

Prix :  22,00 €I 176 pages

Scénario : Al Ewing

Dessin : Joe Bennett

Episodes : US Immortal Hulk (2018) 46-50, inédits)

Sollicitation : Les U-Foes livrent une attaque coordonnée contre Hulk. La violence des combats attire l’attention des Avengers qui ne peuvent laisser le Colosse de jade en liberté. Alors que la rage de Hulk déteint sur tout le monde, une part d’humanité peut-elle encore émerger de toutes ces monstruosités ?

Avis : ah nous y voilà…la fin de la série Immortal Hulk, sans doute l’une des séries publiées par Marvel les plus appréciées de la dernière décennie et ce qui restera l’un des meilleurs runs sur le personnage. La grande question étant : est-ce qu’Al Ewing a réussi son atterrissage final. Car il a mis en place une intrigue riche, mais aussi ambitieuse. Que ce soit au niveau des idées, des concepts mis en scène et des thématiques, il est allé très loin. 

S’appuyant sur la continuité, tout en apportant un certain vent de fraîcheur sur pas mal d’éléments anciens. Même si ce run n’est pas parfait, mais tout run peu long connaît des hauts et des bas, je garderai de manière générale un avis très positif sur cette période sur Hulk…mais je ne suis pas sûr de vraiment apprécier la conclusion présentée dans ce volume. 

Oui, Ewing apporte des réponses…mais elles sont très tardives et pas très satisfaisantes à mon sens et la conclusion finale est globalement un peu facile face aux enjeux mis en place. Tout d’abord, il y a le problème du rythme. Comme on a pu le voir dans le précédent tome, le scénariste a considérablement ralenti la progression de son intrigue pour pouvoir tout terminer comme il le voulait dans l’épisode 50. 

Il s’agissait sans doute d’une demande de Marvel pour pouvoir sortir un bon gros épisode anniversaire plus cher tout en capitalisant le plus longtemps possible sur le succès de la série. Mais cela m’attriste quand même de voir l’intrigue faire du surplace pendant plusieurs épisodes. 

Ce n’est pas statique non plus, mais on sent bien qu’il s’agit de pas mal remplissage avec notamment encore une fois un affrontement contre les Avengers pour la quoi 3e/4e fois durant ce run ?

Tout cela pour arriver à cette confrontation finale avec le One below all…l’antagoniste mystique, la force derrière toute la mythologie mise en place par Ewing qui se révèle assez anti-climatique. Disons plutôt que je pense que le scénariste en a fait avant tout une confrontation ayant une résonance émotionnelle pour le personnage et son parcours jusque là…mais sans vraie résolution à la fin. 

Il n’y a pas une grande confrontation finale épique comme on pouvait s’y attendre. On apprend la vraie nature de l’entité, les personnages échangent sur ses actions et motivations …et fin ? En clair, pour moi Ewing nous a aguiché pendant 50 épisodes pour finalement fermer la porte de manière assez facile…

Je reste donc très réservé sur la conclusion mise en scène, mais à chacun de se faire une opinion ensuite. 

Verdict : à lire 

À lire avant : les 9 tomes précédents.

MARVEL DELUXE : DAREDEVIL T03 NOUVELLE ÉDITION

Date de sortie : 24 août 2022

Prix : 32,00 € I 256 pages

Scénario : Brian Michael Bendis

Dessin : Alex Maleev

Épisodes : US Daredevil (1998) 56-65, nouvelle édition)

Sollicitation : Il y a un an, Daredevil a vaincu Wilson Fisk, qui était de retour à New York pour rebâtir son empire. Matt Murdock est alors devenu le nouveau Caïd. À présent, Hell’s Kitchen est un quartier propre, nettoyé de tout criminel. Mais une situation aussi idyllique est-elle durable ?

Avis : tiens, Panini réimprime un des deluxe du run de Bendis sur Daredevil ? ben…tant mieux ? Pour bien rentrer dans ce tome, il faut cependant avoir le contexte de l’époque bien en tête. Je l’ai déjà dit, mais le run de l’auteur est mon favori sur le personnage, notamment parce qu’il a su prendre de gros risques créatifs. En l’état…il met en scène l’ascension de Matt comme nouveau Kingpin après avoir défait Fisk dans un combat bien brutal. 

C’est vraiment une de mes périodes préférées dans le run de Bendis, bien que j’aime à peu près tout. Bien que l’on puisse regretter qu’il ne s’attarde pas vraiment sur le “règne” de DD. Il le met en effet en place dans le tome précédent, pour ensuite faire un saut dans le temps d’un an où l’on voit la situation finale. Et il y a fort à faire, entre les autres héros de New York qui lui demandent ce que c’est que ce bordel et les autres gangs qui voient Hell’s Kitchen comme une oasis prête à être envahie. 

Le premier arc dans ce tome gère justement la situation de l’après. Entre guerre des gangs, remise en cause personnelle de Matt par ses proches et …évolution importante de sa situation personnelle. Bendis fait bouger beaucoup de choses et fait en sorte que la série soit réellement passionnante. 

Le reste de son run sera un peu moins dense côté intrigue, mais bizarrement j’aime beaucoup son approche plus journalière de la vie de Matt. Il ramène ainsi Black Widow dans le second arc de ce tome pour secouer Matt et le confronter aux choix qu’il a fait dans sa vie personnelle récente, notamment par rapport au personnage de Milla. Et plus tard dans le tome suivant, l’arc Golden age reste un de mes favoris dans ce que Bendis a fait sur la série. 

Etrangement, DD est moins central dans ses arcs, mais je continue de les adorer malgré tout, sans doute parce qu’on sent que Bendis s’amuse et joue avec beaucoup d’éléments de l’univers de son personnage pour mettre en scène les conséquences des décisions de ce dernier. 

Verdict :à posséder  

À lire avant : les deux premiers tomes.

ELEKTRA : BLACK, WHITE & BLOOD

Date de sortie : 24 août 2022

Prix : 26,00 €I 136 pages

Scénario :  Charles Soule, Al Ewing, Declan Shalvey 

Dessin : Mark Bagley, Greg Land, Declan Shalvey, Greg Smallwood, 

Épisodes : US Elektra: Black, White & Blood 1-4, inédits)

Sollicitation : Explorez la vie et la carrière d’Elektra dans cette anthologie en noir, blanc et rouge, guidés par une kyrielle d’auteurs allant des vétérans Peter David, Greg Land ou Mark Bagley, à des maîtres contemporains tels que Greg Smallwood, Leonardo Romero, Peach Momoko et Declan Shalvey.

Avis : avec DD dans le coin, Elektra n’est jamais bien loin. Alors que le personnage connaît depuis quelque temps un petit retour en grâce en raison de sa remise en avant dans le run récent de Chip Zdarsky, Marvel essaye de capitaliser sur le sujet. Certes, pas de série régulière annoncée, alors qu’elle continue de partager l’affiche du titre Daredevil, mais quelques projets spéciaux. 

Outre un épisode 100 paru il y a pas longtemps, Marvel lui a donc accordé un truc à la mode depuis deux/trois ans. Les minis basées sur une couleur sont revenues en odeur de sainteté depuis que DC a relancé ses batman black & white et Marvel n’a pas hésité à le reprendre à son compte…même si cela a concerné des personnages plus en marge. 

Certes, nous avons eu du Wolverine, mais aussi du Deadpool, du Carnage, du Moon Knight et donc du Elektra. Apparemment, malgré le million de bouquins qui lui sont consacrés chaque mois, Spider-Man n’a pas encore été concerné. Tout cela pour dire que je reste surpris par les têtes d’affiches choisies pour soutenir ces projets qui ne sont pas donnés financièrement pour les éditeurs. 

Il s’agit en effet de réunir souvent des auteurs de premiers plans pour des petits segments où ils présentent leur vision du personnage de manière assez libre. Et ce genre d’anthologie est onéreuse à produire tout en étant compliqué car il faut jongler avec des dizaines de créatifs. 

Le résultat est par ailleurs toujours variable en termes de qualité et dépend beaucoup des artistes invités sur le projet. Tout dépend de leur capacité à produire quelque chose de marquant et d’original…Donc à voir qui est retenu, mais en voyant le nom de Smallwood, je me suis souvenu qu’il n’avait pas apprécié les retouches effectuées par les éditeurs de Marvel sur son travail…

Verdict : à tester 

À lire avant :rien.

MARVEL NEXT GEN : HAWKEYE T02

Date de sortie : 24 août 2022

Prix : 12,99 €I 224 pages

Scénario :  Kelly Thompson

Dessin :  Leonardo Romero, Stefano Caselli

Episodes :  US Generations: Hawkeye & Hawkeye (2017) 1, Hawkeye (2017) 13-16 et West Coast Avengers (2018) 1-4, précédemment publiés dans 100% MARVEL : HAWKEYE 3 et 100% MARVEL : WEST COAST AVENGERS)

Sollicitation : Kate Bishop contacte son vieil ami Clint pour lui demander de l’aider à résoudre un problème… mais, en réalité, c’est plutôt lui qui a besoin de son aide ! Les deux Hawkeye se lancent dans une course folle à travers Los Angeles en essayant de garder une longueur d’avance sur leurs ennemis mortels.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour les fans d’Hawkeye. 

À lire avant : au moins le premier tome.

YEAR ZERO T01 – PRIX DÉCOUVERTE

Date de sortie : 24 août 2022

Prix : 10,00 € I 128 pages

Scénario : Benjamin Percy

Dessin :  Ramon Rosanas

Episodes : US Year Zero 1-5, prix découverte)

Sollicitation : Un prix attractif pour découvrir cette série alors qu’un nouveau volet vient de paraître ! Suivez le destin de plusieurs survivants d’une apocalypse zombie. Un voyage terrifiant qui vous emmènera aux quatre coins du monde !

 YEAR ZERO T02

Date de sortie : 24 août 2022

Prix : 18,00 €I 112 pages

Scénario : Benjamin Percy

Dessin :  Juan Jose Ryp

Épisodes : US Year Zero Vol.2 1-5, inédits)

Sollicitation : En Norvège, un capitaine et ses deux petits-enfants tentent d’échapper à des pirates sur un océan rempli de morts-vivants. En Colombie, un caïd se livre à des plaisirs sadiques sans se rendre compte qu’une menace plus grande que les zombies se dirigent vers sa forteresse. Et ça n’est pas tout…

Avis : à l’occasion du tome 2 de Year Zero, Panini a la bonne idée de ressortir le tome 1 à un prix abordable. Je reste réservé en général sur les comics Awa…mais le projet a quelques arguments. Un petit retour dans le genre zombies notamment. 

J’ai l’impression que cela fait un petit moment que l’on y a pas eu droit dans les comics. Certes, Marvel et DC les ont bien exploité ces derniers temps, notamment DC avec Dceased avec un succès certain, mais depuis la fin de Walking dead il y a maintenant plus de 3 ans, on ne compte pas vraiment de grand successeur dans le genre. Peut-être que la maison d’édition a voulu jouer justement sur ce petit vide ? Sinon, niveau équipe artistique, cela se défend. 

Je ne suis pas le plus grand fan de Percy au scénario, car au vu de ses prestations chez DC ou Marvel, j’ai l’impression qu’il commence bien, mais s’épuise vite et cela tourne à vide rapidement. Là, comme ce sont des mini-séries, on évite potentiellement cet écueil. Ensuite, on a deux très bons artistes à la barre entre Ramon Rosanas pour la première et surtout l’excellent Juan Jose Ryp pour la seconde. 

Cela fait un moment que je n’avais pas vu l’artiste sur un projet. Lui qui était resté longtemps chez Valiant au cours de la dernière décennie, s’est fait assez discret ces dernières années. Cela fait en tout cas plaisir de le revoir. 

Verdict : à tester 

À lire avant : rien. 

REVIVAL 

133 RUE DE L’ARBRE MORT 

Date de sortie : 24 août 2022

Prix : 14€

Scénario : Noah Van Sciver (aucun lien)

Dessin : Noah Van Sciver (aucun lien)

Episodes : 

Sollicitation : Noah Van Sciver, figure de plus en plus reconnue de la BD indé US est surtout connu en France pour les biographies fictionnelles Fante Bukowski (L’Employé du moi) et Johnny Applessed (Revival). Dans 133, rue de l’arbre mort (One Dirty Tree), il s’attaque ici à sa jeunesse. Dernier enfant d’une grande fratrie désargentée, mormone et un peu dingue, Noah vit dans une grande maison en ruine dans une petite ville du New Jersey. Son quotidien consiste à esquiver les vacheries de ses frères et soeurs, l’alcoolisme de son père, les colères de sa mère et… dessiner. Le récit, plein d’humour et d’autodérision, témoigne d’ue enfance qui pourrait certes être qualifiée de difficile, mais qui a aussi – et c’est là l’important – forgé un homme sincère et attentif, capable de trouver de la joie dans le plus simple quotidien.

Avis : la sollicitation dit un peu tout, à savoir que Noah Van Sciver (aucun lien) est depuis longtemps un auteur installé sur la scène indépendante US…dont je n’ai rien lu encore à ce stade. Cela fait encore partie des grands trous dans ma connaissance du comics. À voir si je craquerai sur celui-là…

Verdict : à tester 

À lire avant : rien 

PEEPSHOW 

Date de sortie : 24 août 2022

Prix : 29€

Scénario : Joe Matt 

Dessin : Joe Matt 

Episodes : 

Sollicitation : 

Avis : pas d’avis, je ne connais pas du tout. 

Verdict : à tester 

À lire avant : rien. 

URBAN COMICS

BILLIONAIRE ISLAND 

Date de sortie : 26 août 2022

Prix : 17€/144 pages 

Scénario : Mark Russel 

Dessin : Steve Pugh 

Episodes : Billionaire Island #1-6

Sollicitation : imaginez un monde où la plupart des changements climatiques seraient la faute des plus fortunés, mais qu’au lieu d’y remédier, ces derniers se contenteraient de détourner le regard et de plébisciter la création d’œuvres d’art virtuelles. Imaginez maintenant un monde où les médias, de la chaîne de télévision au journal local, seraient démantelés ou rachetés, permettant à ces mêmes milliardaires de vivre impunément de leurs trafics en tout genre. Imaginez enfin que, pour assurer leur propre prospérité, de riches industriels testent leurs produits nocifs sur des populations sans ressources, incapables de se protéger. Imaginez alors que ces personnes les plus riches, pour échapper à la vindicte mondiale, s’échappent sur l’île sanctuaire qu’ils auront pris le temps de construire. Eh bien, n’imaginez plus ! Ce monde existe… bientôt.

Avis : voilà une sortie qui m’intrigue beaucoup, avec un pitch simple : et si les riches étaient (accrochez vous) des salopards égoïstes qui après avoir ruiné le monde pour se faire un poil plus d’argent allaient se réfugier sur une belle île sanctuaire loin des tracas causés pas la plèbe bien évidemment jalouse de leur succès. Est-ce que mon ironie n’est pas assez grinçante ? Bon, je crois que cela se voit un peu quand même. 

Sur le fond, le pitch est clairement du pur Mark Russel : un propos clairement anti-capitaliste et un brin d’humour saupoudré sur l’ensemble pour éviter de faire message chiant. En général, j’aime bien l’approche même si elle est un peu trop répétée dans tous ses écrits, mais on peut considérer que c’est une thématique d’ensemble de son œuvre. Il reste à voir l’exécution finale et c’est souvent inégal avec lui. 

Sur certains projets cela marche comme par magie (comme avec Flinstones) et sur d’autres, il passe complètement à côté (comme avec FF Life Story). Comme dans le cas présent, il est sur un projet perso, je pense qu’il peut plus se lâcher donc le potentiel est réel.

Verdict : à tester

À lire avant : rien

FLASH INFINITE TOME 2

Date de sortie : 26 août 2022

Prix : 21€/224 pages 

Scénario : Jeremy Adams 

Dessin : Fernando Pasarin, David Lafuente Garcia 

Episodes : The Flash #772 à 779

Ere DC : Infinite frontier (2021-…)

Sollicitation : Ayant à nouveau endossé le costume de Flash, Wally West protège Central City des attaques de super-vilains. D’un naturel souriant et optimiste, il fait preuve de commisération envers ses ennemis, à l’exemple du dangereux Heat Wave. Mais l’apparition d’une étrange lance magique va remettre en cause sa bonne humeur. Transporté dans une autre dimension, il devra faire face à des menaces surnaturelles, laissant son épouse et ses enfants sans protection sur Terre…

Avis : ohhhhh yeahhhhh, après un premier tome tellement réussi que j’aurais presque pu penser que Jeremy Adams avait décidé de s’introduire dans la maison de chaque fan de Wally West pour lui faire une gâterie, nous avons droit à un second tome où il va poursuivre son travail de reconstruction du personnage. 

Après une décennie d’injures, de destruction, de mauvaise gestion, Wally reçoit enfin le respect qu’il mérite…mais aussi sa famille et cela devient encore plus clair dans ce tome qui va remettre en lumière Linda Park et leurs enfants. En fait, tout le travail qui aurait dû être mené post infinité crisis. 

C’est à cette époque que la série Flash est partie en couilles complète. Entre un remplacement foireux par Bart Allen qui est resté Flash juste le temps nécessaire pour se faire tuer. Puis DC a fait machine arrière en ramenant Wally et toute la famille…mais sans aucun plan à tel point que même Mark Waid n’a rien pu faire. 

À partir de là, ils ont décidé de revenir encore plus en arrière en ramenant Barry “mon seul grand exploit est d’être mort pour sauver l’univers” Allen…et après cela on s’est tapé plus de 10 ans de reboot, retcon et autres modifications pour essayer d’imposer Barry avec pour seule conclusion : ce personnage est juste chiant en fait. 

Du coup, retour de Wally au premier plan (pendant que Barry détruit de nouveau l’univers), de la famille et tous les éléments de la mythologie Flash que l’on aime. Il ne reste plus à Jeremy Adams qu’à ramener les autres bolides et on est bon (à surveiller dans ce tome d’ailleurs). Il reste à mon sens à Adams à proposer une vraie grande saga épique pour vraiment cimenter sa position en tant que scénariste du titre. 

Pour l’instant, il s’est plus limité sur des arcs courts à dessein pour reconstruire cet univers, mais quand on a été biberonné aux grosses sagas à la Waid et Johns…on veut rapidement une belle grosse montée en puissance !

Verdict : à posséder pour tout fan de Wally. 

À lire avant : le tome 1.

JOE KELLY PRESENTE JUSTICE LEAGUE OF AMERICA TOME 2

Date de sortie : 26 août 2022

Prix : 35€/416 pages 

Scénario : Joe Kelly

Dessin : Doug Mahnke 

Episodes : Justice League vol.7 (JLA #77-93)

Ere DC : Post Crisis (1985/2011)

Sollicitation : Ils ont protégé la planète de toutes les menaces venues des profondeurs de l’espace. Ils se sont rendus dans le futur, dans le passé, dans d’autres dimensions, pour défendre l’humanité. Mais aujourd’hui, la Ligue de Justice prend conscience que le danger provient non pas de mondes lointains, mais de la planète sur laquelle ils veillent. Confrontés à ceux qu’ils ont juré de protéger, les justiciers ne sont cependant pas prêts à relever leur plus grand défi : affronter l’un des membres les plus puissants de leur propre équipe !

La Ligue de Justice rassemble les héros les plus connus de l’Univers DC : Superman, Batman, Wonder Woman, Aquaman, Flash, Green Lantern, autant de justiciers transposés au cinéma.

Avis : oh yeahhhhh bis, oui, je suis content du programme Urban cette semaine ! Après la suite des aventures de Wally, boom, suite de la publication du run de Joe Kelly sur la Justice League of America ! Un de mes runs préférés sur l’équipe, qui appartient à l’âge d’or de la franchise (fin des années 90 au milieu des années 2000), mais qui reste dans l’ombre des runs de Morrison et Waid, malgré ses qualités. 

Cela m’a vraiment fait plaisir de relire les épisodes publiés dans le tome 1, notamment la saga de l’Obsidian Age, particulièrement inspirée et qui avait alors eu de lourdes conséquences, entre le relaunch de l’époque d’Aquaman (menée par Rick Veitch de mémoire), mais aussi une modification profonde de la composition de l’équipe avec de nombreux départs, mais aussi un renouvellement avec des arrivées, dont plusieurs créations de Kelly lui-même. 

Et le scénariste va se faire plaisir avec ce nouveau cast dans ce tome 2, avec pas mal de nouvelles menaces dans tous les sens, la poursuite de la petite romance entre WW et Batman, tandis qu’un de leurs anciens membres pourrait bien avoir quelques problèmes et se retourner contre eux. Pas mal de bons épisodes et de bonnes aventures encore une fois au programme. 

Et au vu de la composition, cela confirme que nous aurons certainement la série Justice League elite dans le tome 3. En effet après ça, Joe Kelly n’a écrit que l’épisode 100, les épisodes 94/99 étant assurés par Claremont et Byrne et non, ne laissez pas la nostalgie de leur run sur X-Men vous tromper…cet arc de la JLA n’était pas terrible, puis une maxi série Justice League Elite en 12 épisodes. Je suis ravi de savoir que nous aurons du coup toute la prestation du scénariste. 

Après cela nous aurons toute la période de JLA dispo en VF : nous avons eu Morrison + Waid. Maintenant Kelly. Malheureusement le reste de la série ne vaut pas grand chose : Kelly a été suivi de …Chuck Austen sur la série et oui, c’était pas bon. Puis ensuite, nous avons eu des épisodes ties ins a Identity crisis si je me souviens bien. Je crois que Busiek a fait quelques épisodes aussi qui ne valaient pas grand chose avant que Bob Harras ne finisse la série dans le désintérêt le plus total. 

À mon sens du coup, après Kelly, soit on revient en arrière avec du Gerry Conway des années 70, soit on avance avec le run de Brad Meltzer, que personnellement j’aime beaucoup et qui peut se faire en un tome. 

Verdict : à posséder 

À lire avant : le tome 1 et les runs de Morrison et Waid dans JLA Year one et JLA tome 1 a 6.

SLEEPER TOME 1

Date de sortie : 26 août 2022

Prix : 35€/440 pages

Scénario : Ed Brubaker 

Dessin : Sean Phillips 

Episodes : POINT BLANK #1-5, SLEEPER #1-12

Sollicitation : Holden Carver n’a jamais eu de chance. Et cette mission d’infiltration est un caillou supplémentaire dans la chaussure déjà bien usée de l’agent. Sous couverture depuis plusieurs années au coeur de la plus grande organisation mafieuse, Carver a pour mission de faire tomber le génie criminel Tao. Pour garantir une clandestinité totale, John Lynch, son supérieur, est le seul au courant de cette mission. Or, Lynch est actuellement dans le coma, laissant Carver dans le noir, exposé à l’intellect retors de Tao et contraint d’exécuter ses plus basses oeuvres au péril de sa santé mentale…

Avis : ohhhhhh yeahhhhhhhhhhhhhhhhh reeeeeeeeeeeeeeeeee yeahhhhhhhhhhhhhh, excellent initiative de la part d’Urban de rééditer cette excellente série, l’une des premières collaborations entre Ed Brubaker et Sean Phillips et aussi une de mes préférées ! 

Tout d’abord, c’est une excellente idée, parce que cette série est tout simplement géniale. En s’appuyant sur l’univers Wildstorm de l’époque, Brubaker Phillips nous livrent un récit bien noir comme ils aiment alors qu’un agent double se retrouve coincé dans une organisation ennemie après que son contact du bon côté ait été abbatu. 

Les auteurs explorent de manière très intelligente tous les compromis qu’il doit faire dans cette situation impossible pour survivre, alors que sa loyauté et son appartenance au bon côté sont vite remis en cause. La tension est palpable sur chaque épisode alors que l’on se demande s’il va être découvert et / ou s’il va craquer et décider de basculer de l’autre côté. 

Du bon gros récit d’espionnage bien réalisé mâtiné de super pouvoirs avec une bonne maîtrise de l’univers Wildstorm de la fin des années 90. L’idée d’utiliser Tao comme grand méchant, un personnage inventé par Moore lors de son passage sur Wildcats, est très bien exploitée et les auteurs en font un antagoniste tout simplement génial que l’on adore détester. 

Ensuite, l’autre bonne nouvelle de ce premier tome est qu’Urban a la bonne idée de publier avec la première saison de Sleeper, la mini-série Point Blank qui montre comment Lynch a été abattu, ce qui amène à la situation explorée dans Sleeper. Je n’ai jamais eu l’occasion de lire cette mini, car j’avais les tomes VO de Sleeper, qui ne la contenait pas, jusque-là et cela me fait plaisir de voir que je vais pouvoir compléter ma lecture. 

Car si j’adore toujours ce que font les deux auteurs, Sleeper reste pour moi une de leur plus grande réussite à tout point de vue et sans doute une de leurs œuvres dont on parle le moins aujourd’hui. Je comprends, Criminal, Reckless, Fatale et beaucoup d’autres ont été réalisés depuis, mais Sleeper reste à mon sens spécial à tout point de vue. 

Enfin, je suis ravi de cette réédition…car je voyais mes tomes VO sérieusement vieillir depuis quelques temps, le papier a mal supporté ces 10 dernières années et il est temps de disposer d’une édition de meilleure qualité…ce que  je suis sûr Urban saura pourvoir. 

Verdict : à posséder !

À lire avant : rien – Même pas besoin d’avoir des connaissances avancées sur l’univers Wildstorm, Brubaker nous donne toutes les informations dont on a besoin.

Podcast : et oui, nous avions réalisé un spécial sur la série et je vous renvoie dessus !

SUICIDE SQUAD : GET JOKER 

Date de sortie : 26 août 2022

Prix : 17€/160 pages

Scénario : Brian Azzarello 

Dessin : Alex Maleev 

Episodes : Suicide Squad : Get Joker #1-3

Ere DC : hors continuité 

Sollicitation : Chargée de mettre un terme à la série de cadavres laissés dans le sillage du Clown Prince du Crime, la Suicide Squad d’Amanda Waller doit traquer le plus grand ennemi de Batman dans l’espoir de le mettre six pieds sous terre, une bonne fois pour toute. Par devoir, mais surtout par vengeance, l’ancien jeune prodige de Batman, Jason Todd, accepte de mener cette bande de criminels sur le terrain et de ne surtout faire confiance à personne. Et surtout pas à Harley Quinn…

Avis : voilà un projet dont je ne sais pas trop quoi penser…D’un côté, l’équipe créative et le pitch ont du potentiel. De l’autre…A quand remonte le vrai dernier bon comic-book signé par Brian Azzarello ? Non mais sérieusement. On me dira que Moonshine a ses fans mais personnellement j’ai du mal à accrocher. Son Batman Damned est sur la liste des pires comics Batman de la dernière décennie…Je dirais donc Wonder Woman et cela s’est achevé il y à quoi, 8 ans maintenant ? 

Du coup, je suis très réservé sur le bouquin présenté ici. Je crois que côté super-héros, Azzarello est vraiment passé à autre chose et que son taf en la matière répond plus à un besoin alimentaire qu’à une envie de raconter quelque chose. Certes l’idée que Jason Todd rejoigne la suicide squad pour buter le Joker est intéressante et comme c’est hors continuité, on peut estimer que tout peut arriver. Mais au-delà ? La mini ne compte que 3 épisodes, donc cela ne va pas être particulièrement exploré …

Oui, il reste Alex Maleev au dessin enfin délivré de Bendis…mais c’est pour moi le seul argument véritable de cette mini. 

Verdict : à tester

À lire avant : rien.

URBAN NOMAD 

Intro : petit commentaire introductif pour préciser que oui, je ne vais pas donner des avis très détaillés sur les sorties d’Urban Nomad. Il s’agit en effet de rééditions dans tous les cas, de titres…qui ont déjà eu une longue vie, très souvent réédités par Urban dans d’autres collections. 

Si vous êtes un nouveau lecteur qui veut entrer dans l’univers DC versant super-héros ou qui veut lire d’autre genre (fantasy, SF…), c’est une très bonne porte d’entrée car la sélection de titres opérée par Urban est de très bonne qualité. Vous trouverez forcément votre bonheur. 

Ensuite, reste la question du format. Je suis personnellement très favorable à cette collection, mais comme je l’ai dit dans mon édito…certaines œuvres se prêtent mal à ce format réduit. Je pense notamment à Watchmen où j’ai quelques doutes. Pour le reste, cela va très bien fonctionner à mon sens.

BATMAN LA COUR DES HIBOUX TOME 1 ET 2

Date de sortie : 26 août 2022

Prix : 5.9€/176 pages 

Scénario : Scott Snyder 

Dessin : Greg Capullo 

Episodes : US #1 à 11

Ere DC : New 52 ( 2011/2016)

Sollicitation : Après une longue période d’absence, Bruce Wayne est de retour sous le masque de Batman, à la poursuite d’un mystérieux tueur en série aux allures de hibou, et dont la prochaine cible n’est autre que… Bruce Wayne. Plus il progresse dans son enquête, plus le Chevalier Noir rassemble d’éléments sur les motivations de son ennemi. Il découvre alors une sombre vérité mêlant la famille Wayne aux fondations troubles de Gotham City.

La Cour des Hiboux prend son envol, et la nuit à venir pourrait bien signer la mort de Gotham City elle-même. Lancés depuis les hauteurs de la ville, les Ergots, émissaires assassins de la Cour, ont pour mission de mettre à mort les personnalités les plus progressistes de la cité, laissant à leurs maîtres le champ libre pour étendre leur emprise. Les prochains noms sur leur liste ? Lincoln March et Bruce Wayne…

Avis : excellent point d’entrée pour de nouveaux lecteurs qui veulent tenter de commencer à lire du Batman. Situé au début du New 52, l’histoire qui voit l’opposition entre Batman et un groupe secret contrôlant Gotham dans l’ombre est très accessible et particulièrement efficace. J’ai tendance à préférer personnellement la première partie du récit à la seconde, qui voit l’introduction d’un autre antagoniste moins intéressant. Mais dans l’ensemble, la cour des hiboux fait partie des classiques modernes dans les histoires de Batman. 

Verdict : à posséder 

À lire avant : rien – on peut commencer ici.

BATMAN WHITE KNIGHT 

Date de sortie : 26 août 2022

Prix : 5.9€/224 pages 

Scénario :  Sean Gordon Murphy 

Dessin : Sean Gordon Murphy 

Episodes : 

Ere DC : hors continuité

Sollicitation : Dans un monde où Batman est allé trop loin, le Joker doit sauver Gotham ! Le Joker, ce maniaque, ce tueur, celui que l’on surnomme le Clown Prince du Crime… si Batman, le Chevalier Noir, sombre du côté obscur, pourquoi le Joker ne pourrait-il pas sortir de sa psychose et devenir le Chevalier Blanc ? C’est ce qui arrive après qu’un traitement inédit a guéri le Joker et le fait redevenir Jack Napier : un nouveau candidat à la mairie de Gotham !

Avis : récit qui propose une réalité alternative et une approche très particulière à l’antagonisme entre Batman et le Joker. En lui-même l’histoire ne demande pas de connaissances préalables sur l’univers de Batman car étant dans une réalité parallèle, mais avoir un peu de kilométrage peut aider à capter certaines références ou comprendre qui sont tels ou tels personnages. 

En ce qui me concerne, j’aime bien le travail de Murphy dans son univers de poche. Cela démarre de manière assez classique pour peu à peu vraiment sortir des sentiers battus et l’auteur exploite bien le fait d’être détaché de la continuité principale de l’univers DC. Par ailleurs, visuellement Murphy reste un de mes artistes préférés sur Batman. C’est dynamique, bourré d’énergie, sans négliger les personnages. 

Verdict : à lire 

À lire avant : rien.

BATMAN KILLING JOKE 

Date de sortie : 26 août 2022

Prix : 5.9€/128 pages

Scénario : Alan Moore, Ed Brubaker,

Dessin : Brian Bolland, Doug Manhke 

Episodes : Batman: The Killing Joke + Batman: The Man Who Laughs, soit l’équivalent des albums Kiling Joke et Joker : L’Homme Qui Rit, sans les bonus

Ere DC : Post Crisis (1985/2011)

Sollicitation : Le Joker s’est à nouveau échappé de l’asile Arkham. Relancé dans sa course criminelle, c’est à travers le commissaire Gordon et sa fille – Barbara – qu’il cherchera à atteindre personnellement son frère ennemi, Batman. KILLING JOKE est un récit d’une rare maîtrise narrative et graphique. Il ne faudra pas plus de 46 planches à Alan MOORE et Brian BOLLAND pour établir la complexité et l’intime dualité de la relation unissant Batman au Joker. Les auteurs livrent ici la quintessence de deux personnages emblématiques de notre culture, unis par une même folie. Preuve supplémentaire de son intemporalité : la conclusion de ce texte culte de la mythologie Batman fait aujourd’hui encore l’objet de passionnantes interprétation

Avis : deux récits proposés dans ce tome là : 

  • d’une part Batman who laughs, qui revient sur la première apparition du Joker et sa première confrontation avec Batman. Réalisé par Brubaker et Mahnke, le récit est globalement efficace et passablement glauque dans mon souvenir, sans être le meilleur truc signé par ce scénariste ; 
  • d’autre part Killing Joke, récit qui a marqué son époque et qui continue d’avoir des répercussions aujourd’hui sur la continuité. Là aussi, un récit particulièrement noir et surtout dérangeant en raison des événements qui prennent place.

    Si le récit reste un indispensable et que je continue de l’apprécier personnellement, je suis d’accord pour dire qu’il n’est pas le plus réussi de Moore. 

Verdict : à lire 

À lire avant : rien.

FLASHPOINT 

Date de sortie : 26 août 2022

Prix : 5.9€/176 pages 

Scénario : Geoff Johns 

Dessin : Andy Kubert 

Episodes : Flashpoint #1-5, soit l’équivalent de la première édition sans les bonus

Ere DC : Entre Post Crisis et New 52

Sollicitation : Il protège les innocents et combat le Mal sous l’identité du Flash. Il est l’homme le plus rapide du monde. Du moins, c’est ce qu’il était avant que le monde bascule inexplicablement dans une autre dimension. Désormais, Aquaman et Wonder Woman s’y livrent une guerre sans merci, le célèbre Chevalier Noir est loin d’être un justicier exemplaire et personne n’a encore entendu parler de Superman… Dans cette nouvelle vie, Barry Allen n’est qu’un homme comme les autres, seul et impuissant.

Avis : voilà un choix de publication assez étrange dans cette collection. Flashpoint n’est en effet pas le récit que je filerai à de nouveaux lecteurs DC. La mini-série est avant tout un event qui vient présenter une réalité alternative qui va mener au reboot de l’univers DC. Si vous ne connaissez pas l’ancien univers DC, vous n’allez pas comprendre l’intérêt des variantes présentées, ni vraiment saisir les enjeux, ni les répercussions derrière. 

En outre, je reste sur l’avis que j’avais à l’époque de la sortie, à savoir…que ce n’est vraiment pas très bon. On me répondra que la fin est très émouvante et très réussie et je serai d’accord, le problème est que 2 pages ne vont pas sauver les 174 qui les précédent…En clair, pas vraiment la sortie que je recommanderais dans l’ensemble. 

Verdict : pas vraiment pour un nouveau lecteur

À lire avant : le volume de Flash qui précède Flashpoint

FABLES TOME 1 ET 2

Date de sortie : 26 août 2022

Prix : 9.9€/400 pages 

Scénario : Bill Willingham 

Dessin : Mark Buckingham, Lan Medina 

Episodes : 

Sollicitation : Chassés de leurs royaumes par l’Adversaire, les Fables trouvent refuge dans notre monde et établissent leur communauté au coeur même de New York. Cependant, aux antipodes du conte de fées, Rose Rouge, la soeur de Blanche Neige, aurait été assassinée, et c’est à Bigby, shérif de Fableville et Grand Méchant Loup repenti, de résoudre l’affaire. Deux suspects se détachent : Barbe Bleue, ex-amant de la jeune victime et serial killer compulsif, et Jack, bon à rien débonnaire, tout juste descendu de son haricot magique.

Les fables ne sont plus en sécurité. Leur ennemi de toujours est en marche.

… et a bien l’intention de conquérir Fableville. Pour défendre leur terre et protéger leur communauté, il leur faudra donc s’unir et se préparer militairement à l’offensive de l’Adversaire et de ses soldats de bois.

Avis : outre la partie super-héros, Urban ne néglige pas ses autres univers, et notamment les séries Vertigo et de ce côté là, ils vont chercher parmi les meilleures séries. En premier Fables, série de fantasy pure et dure qui part d’un postulat simple, et si nombre de personnages de contes s’étaient réfugiés sur Terre pour fuir un grand ennemi. Et s’ils s’étaient intégrés à la société humaine tout en espérant repartir dans leur monde…et si des siècles s’étaient écoulés depuis leur arrivée…

L’histoire mise en scène est passionnante, la réinterprétation de ses personnages classiques toujours savoureuse, alors que l’on explore comment plusieurs siècles d’une vie plus normale sur Terre a pu les affecter. Mais nous revenons aussi sur leurs véritables origines, Willingham s’amusant souvent à tordre ce que nous croyons savoir sur ces personnages. 

Personnages qui sont tous foutrement attachants. Bref, Fables fait partie de ces grands comics recommandés par à peu près tout le monde avec du goût. Par contre, je me demande si le petit format rendra bien les compositions de page très poussées de Mark Buckingham. 

Verdict : à posséder 

À lire avant : rien

TRANSMETROPOLITAN TOME 1 ET 2

Date de sortie : 26 août 2022

Prix : 7.9€/304 pages 

Scénario : Warren Ellis 

Dessin : Darick Robertson 

Episodes : Transmetropolitan #1-12, soit l’équivalent de la première intégrale, sans les bonus

Transmetropolitan #13-24 + Vertigo: Winter’s Edge soit l’équivalent de la deuxième intégrale, sans les bonus

Sollicitation : Exilé depuis près de cinq ans loin du fracas de la civilisation, le journaliste Spider Jerusalem est contraint de reprendre le chemin de La Ville. Secondé par ses deux assistantes, Channon Yarrow et Yelena Rossini, l’acide et misanthrope pamphlétaire reprend alors son combat contre les abus de pouvoir, la corruption et les injustices de cette société du XXIe siècle qu’il chérit autant qu’il l’exècre. Dans les rues étouffées par le brouhaha médiatique, résonnent bientôt les mots amers et enivrés du plus fervent défenseur de la Vérité.

TRANSMETROPOLITAN est la série phare du scénariste Warren ELLIS et du dessinateur Darick ROBERTSON, unis par la même frénésie cyberpunk du début des années 1990. Guidé par son anti-héros cynique et désabusé, le duo s’offre avec ce récit un espace de réflexion moderne, provoquant, parfois violent, mais toujours drôle.

Meurtres. Viols. Vols d’ADN. Le journaliste hors-la-loi Spider Jerusalem a couvert les sujets les plus infâmes que La Ville ait portés. Mais toutes ces horreurs ne sont rien à côté de ce qu’il estime être l’expression ultime de la dégradation humaine : la politique. Malheureusement pour sa santé mentale, cette année électorale risque fort d’être le clou du spectacle. Deux candidats, deux bêtes, à la merci d’un éditorialiste enragé.

TRANSMETROPOLITAN est la série phare du scénariste Warren ELLIS et du dessinateur Darick ROBERTSON, unis par la même frénésie cyberpunk du début des années 1990. Guidé par son anti-héros cynique et désabusé, le duo s’offre avec ce récit un espace de réflexion moderne, provoquant, parfois violent, mais toujours drôle.

Avis : bon, je ne vais évidemment pouvoir dire que du bien de cette série qui trône au sommet de mes séries préférées depuis maintenant bien des années. Certes, la réputation de Ellis fait que je n’ai pas pu la relire depuis quelque temps, mais le titre conserve mon affection. Malgré ces 20 années d’existence, la série reste étrangement d’actualité et représente toute la folie de son scénariste, mais aussi toutes ces obsessions. Touchante, hilarante, viscérale, légère, Transmet est inclassable, car il y a de tout dedans. Et tout est bon. 

Verdict : à posséder 

À lire avant : rien.

WATCHMEN 

Date de sortie : 26 août 2022

Prix : 9.9€/416 pages 

Scénario : Alan Moore 

Dessin : Dave Gibbons 

Episodes : WATCHMEN #1-12, soit l’équivalent de la première édition sans les bonus

Sollicitation : Quand le Comédien, justicier au service du gouvernement, se fait défenestrer, son ancien allié, Rorschach, mène l’enquête. Il reprend rapidement contact avec d’autres héros à la retraite dont le Dr Manhattan, surhomme qui a modifié le cours de l’histoire. Alors qu’une guerre nucléaire couve entre les USA et l’URSS, tous s’interrogent : qui nous gardera de nos Gardiens ?

Avis : bon, là aussi, je ne vais pas trop vous vendre la soupe. Watchmen reste l’un des meilleurs comics de tous les temps que ce soit au niveau scénario que du dessin. C’est justement sur ce point que je me demande si le petit format pourra lui rendre justice. Car sur la forme, Dave Gibbons a lui aussi repoussé les limites de ce qu’un comic-book pouvait faire, et je ne sais pas si la petite adoptée pourra vraiment bien le retranscrire. 

Verdict : à posséder 

À lire avant : rien.

VESTRON COMICS

TRANSFORMERS TOME 6

Date de sortie : 24 août 2022

Prix : 16.95€/112 pages 

Scénario : Dan Buckley 

Dessin : Beth Maguire Smith 

Episodes : 

Sollicitation : Alors qu’Autobots et Decepticons s’affrontent pour la première fois sur un champ de bataille, Optimus Prime sait qu’il aura besoin de se fier au général de la Guerre du Threefold Spark Pyra Magna, tandis que les réserves d’Energon s’épuisent. Jumpstream continue d’expérimenter la téléportation pour soutenir les Autobots et Bumblebee va tenter de libérer Elita-1 et cherche à se venger de Barricade pour le meurtre de son protégé : l’innocent Rubble.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour les fans de transformers

À lire avant : les tomes précédents. 

POWERS RANGERS UNLIMITED TOME 2

Date de sortie : 26 août 2022

Prix : 16.95€/112 PAGES 

Scénario : Ryan Parrott 

Dessin : Francesco Mortarino 

Episodes : 

Sollicitation : Les Omega Rangers ont plus que jamais besoin de Seigneur Drakkon, alors qu’un nouvel adversaire requiert toute leur puissance pour être vaincu. Drakkon est-il véritablement en quête de rédemption ou va-t-il trahir la confiance des Rangers pour poursuivre un plan secret ?

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour Jonat

À lire avant : le tome 1

A propos Sam 2320 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.