Guide de lecture Comics VF : semaine du 7 septembre 2022

Edito : encore une bonne petite semaine bien chargée en perspective. Certes, Urban est moins présent avec une seule publication, mais après le ras de marée des semaines passées…cela fait du bien de souffler un peu. Et puis, on voit qu’on a des intégrales, des omnibus et des deluxe dans tous les sens et on se dit que le dos va encore souffrir dans les prochains jours pour porter tout ça. 

Sérieusement, comment suis- je censé faire ? J’engage un manutentionnaire pour gérer mes achats ? Comment faire, alors que les omnibus se multiplient ? C’est bien simple, on dirait que Panini en propose presque chaque semaine maintenant…si ça continue, on rejoindra bientôt le rythme US sur ce genre de format. Et j’aime les omnibus, mais mon portefeuille beaucoup moins. Il va donc falloir faire des choix. Et comme on le voit dans les infos juste en dessous…on va en bouffer de l’omnibus dans les prochains mois !

Rien que pour pouvoir éviter des séances de chiropracteur ensuite…

Infos de la semaine : le programme des prochains de Panini continue de se révéler : 

* Vous le saviez pour WARLOCK & THE INFINITY WATCH (septembre), DEADPOOL (octobre) ou SUPER-VILLAINS TEAM-UP (décembre) et nous avons annoncé VENOM pour février 2023 mais nous avons deux autres tomes 1 à dévoiler !

* Février 2023 également : elle était réclamée depuis la sortie du premier film mais ANT-MAN/GIANT-MAN rejoint enfin la collection MARVEL CLASSIC avec un volume de 288 pages (1962-64) !

* Novembre : non, vous ne rêvez pas, la série culte KILLRAVEN (principalement par le duo magique formé par Don McGregor & P. Craig Russell) débarque du futur dans une intégrale one-shot de 488 pages incluant tous les épisodes d’Amazing Adventures & le Graphic Novel de 1983 !!

MADE IN KOREA de Jeremy Holt et George Schall est notre première sortie indé de l’année 2023 et c’est un énorme coup de cœur pour toute la rédaction ici et c’est pour ça qu’on souhaitait vous en parler à côté d’Ultimate X-Men, Star Wars ou Aliens

Le pitch ? Une famille américaine commande Jesse, une robot enfant avec une intelligence artificielle de pointe, développée en Corée. Mais ce qu’ils ne savent pas, c’est que l’A.I. de Jesse n’est pas celle des autres enfants robots du marché…

De ce point de départ, les auteurs livrent un récit nuancé, émouvant, prenant et d’une intelligence redoutable qui s’intéresse à de nombreux sujets d’une modernité totale.

L’approche « graphic novel » de l’histoire (pour simplifier) nous a également poussé à réserver au titre un traitement spécifique : volume souple à rabats, papier mat, couverture avec vernis sélectif et un effet ‘soft touch’. MADE IN KOREA sera aussi bien à sa place dans votre bibliothèque qu’à squatter vos souvenirs.

Nouvel EPIC COLLECTION pour la saga STAR WARS avec le deuxième tome de LA GUERRE DES CLONES en janvier 2023 avec au programme Dark Maul, Mace Windu, Asajj Ventress, Quilan Vos et la bataille de Jabiim !

* Et en début d’année 2023 vous pourrez également retrouver les Xénomorphes dans le deuxième OMNIBUS : ALIENS avec un contenu quasiment intégralement inédit en VF dont des épisodes illustrés par Doug Mahnke mais aussi le cultissime Aliens : Salvation de Dave Gibbons & Mike Mignola !

MARVEL OMNIBUS : ULTIMATE X-MEN T1 de Mark Millar, Adam & Andy Kubert et Chris Bachalo.

* MARVEL OMNIBUS : X-STATIX de Peter Milligan & Mike Allred en même temps que la sortie du 100% MARVEL : X-CELLENT complètement inédit et signé des mêmes auteurs.

Pour les hurlements de joie, utilisez les commentaires plutôt que de crier : pensez à l’audition de vos voisins.

En janvier, la deuxième moitié de la série THE BOYS avec un album d’environ 1300 pages incluant aussi l’épilogue « Chère Becky »

* En février, HEROES REBORN – LE RETOUR avec toutes les séries qui parlent de ce qui arrive au monde créé par Franklin Richards ! Dans ce tome de plus de 1000 pages signé par Chris Claremont, Dan Jurgens, Mike McKone, Peter David ou Salvador Larroca vous retrouverez la série Heroes Reborn : The Return (et les one-shots) mais aussi des épisodes de Thunderbolts, Exiles ou les mini-séries sur le retour d’Onslaught en 2006 et 2011 !

Les sorties de Killraven et Ant-Man me surprennent, je ne pensais pas qu’il y avait un public pour ce genre de titres. Je vous jure que si Ant-Man se vend alors qu’on peut pas avoir le Superman de Byrne en VF…

Pour le reste, bonnes nouvelles pour X-Statix et Aliens. Je suis par contre, là aussi, assez surpris par la réédition d’Ultimate X-Men en omnibus : les gens, vous savez que cette série est sans doute la plus faible de tout l’univers Ultimate ? Vous êtes au courant ? Même Mark Millar a indiqué qu’il n’avait rien à faire de la série quand il l’écrivait, et passé la première année, ça se sent vraiment. 

Sorties de la semaine : quelques grosses sorties cette semaine : 

  • chez Akileos en principe, la fin de Giant Days !
  • chez Panini, omnibus sur le run de Waid sur Captain America, intégrale Warlock par Starlin, et le début de Devil’s Reign !

Émissions de la semaine au programme toujours sur notre chaîne Youtube à 21h :

  • jeudi, le Comixweekly qui reviendra sur les sorties VO de la semaine ! 

AKILEOS 

GIANT DAYS TOME 7  & 8

Date de sortie : 07/09/2022

Prix : 22€/

Scénario : John Allison 

Dessin :  Max Sarin

Episodes : 

Sollicitation : 

Avis : Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii et nonnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn. Oui, car de nouveaux tomes de Giant Days est toujours une bonne chose pour l’humanité étant donné que cette série justifie notre existence en tant qu’espèce. Après notre disparition, nos successeurs qui trouveront nos ruines pourront dire que nous étions bien cons…mais on a créé Giant Days, donc on sera regretté..un peu. 

Et non car…il s’agit là des derniers tomes de la série. Akileos a donc réussi son pari, de reproposer la série en format dos dur, ce que l’éditeur US n’avait pas réussi à accomplir, en s’appuyant tout de même sur plusieurs campagnes de financement participatifs et une petite communauté qui a montré qu’elle était prête à mettre la main au portefeuille pour soutenir une des grandes séries comics de la décennie. 

Encore une fois, je ne peux que vanter les mérites de cette série : légère, inventive, riche, bourrée d’humour sur toutes les XXX de pages, mais aussi d’un profond amour pour ces trois héroïnes. Nous avons suivi leurs aventures au cours de leurs années fac, leur amitié indéfectible, malgré les difficultés et les erreurs et maintenant il est temps de leur dire au revoir. 

Et non, je ne veux pas, je veux des centaines d’épisodes en plus où on les suit pour tout le restant de leur vie, amies à jamais, non ne nous quittez pas, ne nous renvoyez pas à la morne réalité !!! Nonnnn. Sniff, j’avais promis de pas pleurer…

Verdict : à posséder – une des sorties de l’année. 

À lire avant : les 5 premiers tomes, quoi, vous ne les avez pas encore ? Mais qu’est-ce que vous fichez encore ici ? allez les acheter !

DELCOURT COMICS

SPAWN RENAISSANCE TOME 11

Date de sortie : 07 SEPTEMBRE 2022

Prix : 15.95€/192 pages 

Scénario : Todd McFarlane, 

Dessin : Carlo Barberi 

Episodes : 

Sollicitation : Spawn et Overt-Kill se retrouvent sur une île mystérieuse où ils sont confrontés à un ennemi d’une puissance colossale, Monolith. Mais ce dernier n’est que le serviteur de SPAWN OMEGA, qui capture Spawn. Heureusement, Medieval Spawn lui vient en aide…

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour les fans de Spawn

À lire avant : le reste de la série !

KINAYE 

LUMBERJANES -INTEGRALE TOME 2

Date de sortie : 09 SEPTEMBRE 2022

Prix : 19.90€/

Scénario : 

Dessin : 

Episodes : 

Sollicitation : Mal et Molly essaient de profiter de journées enfin un peu plus calmes, mais leur rendez-vous amoureux prend une tournure inatendue avec l’apparition de la femme-ourse ! Au camp, Jo, April et Ripley doivent rester vigilantes alors qu’elles essaient de gagner le plus grand nombre de badges possible, ce qui s’avère beaucoup plus difficile que prévu… La série culte, bestseller du New York Times et gagnante de deux Eisner Awards aux USA (meilleure nouvelle série et meilleure publication pour adolescents), continue son aventure en France avec des histoires complètement inédites !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Je n’ai pas vu le premier tome dans ma librairie, du coup, je suis passé à côté. 

Verdict : pour ceux qui ont aimé le tome 1

À lire avant :le tome 1

PANINI COMICS

STAR WARS DELUXE : POE DAMERON T03 – LA LÉGENDE RETROUVÉE

Date de sortie : 7 septembre 2022

Prix : 32,00 €I 304 pages

Episodes : US Poe Dameron (2016) 20-31 et Annual 2, précédemment publiés dans 100% STAR WARS : POE DAMERON 5-6)

Scénario :  Charles Soule, Jody Houser

Dessin : , Angel Unzueta, Andra Broccardo

Sollicitation : La mission de Poe Dameron et de l’Escadron Black est la même depuis le départ : retrouver Lor San Tekka… et ils sont sur le point de l’accomplir ! Mais tout peut encore arriver dans ces aventures qui se déroulent juste avant Star Wars : Le Réveil de la Force et après Les derniers Jedi.

Avis : pas d’avis, à part que c’est écrit par Soule donc sans moi. 

Verdict : pour ceux qui peuvent supporter Soule sur l’univers Star Wars.

A lire avant :les deux premiers tomes. 

100% MARVEL : DAREDEVIL T07

Date de sortie : 07 SEPTEMBRE 2022

Prix : 19,00 €I 144 pages

Scénario : Chip Zdarsky

Dessin : Mike Hawthorne

Episodes : US Daredevil (2019) 31-36, inédits)

Sollicitation : Bullseye fait son grand retour. De quoi faire vaciller le nouveau code d’honneur d’Elektra qui a endossé le costume de Daredevil. Parviendra-t-elle à se maîtriser face à celui qui l’a déjà vaincue et humiliée ?

Avis : ou l’arc inutile de la série ? En tout cas le plus faible, car je vais avoir du mal à vous expliquer concrètement l’intérêt de ce long arc…Tout d’abord, on notera que Checchetto est très absent de ce tome, de mémoire, il assure deux épisodes. Très occupé par Devil’s Reign juste en dessous, il a fallu faire des choix. On se retrouve donc avec un mélange graphique pas franchement heureux…

Mais là où on se pose des questions, c’est niveau scénario. Avec un event en ligne de mire, on peut imaginer une forme de mise en place dans ces épisodes, mais il n’en est rien, et l’intrigue fait du sur place la plupart du temps. Zdarsky nous ressort avant tout Bullseye dans une intrigue avec du potentiel (bien qu’un peu conne, disons le) mais à l’exécution paresseuse et un changement de statut quo pour le Kingpin qui n’est guère passionnant. 

Et dans le même temps, Matt perd la boule …parce que ? Il y a quand même quelques bonnes idées qui surgissent à la fin concernant ce dernier…mais on sent que Zdarsky ne pousse pas pour se garder ces questions pour l’event. Du coup, on a un arc dans sa globalité, pas vraiment utile, graphiquement assez faible et un run qui a sérieusement besoin d’un coup de pied au derche. 

J’émettais déjà des réserves sur le dernier arc, mais c’est à cause de cet arc que je ne me suis même pas intéressé à Devil’s Reign ensuite. 

Verdict : bof bof…

À lire avant :les précédents tomes. 

À lire après ce tome : devil’s reign 

100% MARVEL : DEVIL’S REIGN 1

Date de sortie : 07 SEPTEMBRE 2022

Prix :  16,00 € (édition régulière), 20,99 € (édition collector), 176 pages

Scénario :  :Chip Zdarsky, Gerry Duggan

Dessin :  Marco Checchetto, Rafael De Latorre

Episodes :  US Devil’s Reign (2022) 1-3, Devil’s Reign: Superior Four (2022) 1, Devil’s Reign: Villains For Hire (2022) 1, Daredevil: Woman Without Fear (2022) 1 et Devil’s Reign: X-Men (2022) 1, inédits)

Sollicitation : Wilson Fisk, le maire de New York, déclare la guerre aux super-héros Marvel. Une loi rend hors-la-loi toute personne costumée ou détentrice de super-pouvoirs et une nouvelle équipe de Thunderbolts doit emprisonner les héros masqués. Daredevil et ses alliés vont devoir unir leurs forces.

Avis : bonne initiative de la part de Panini de commencer à sortir l’event Devil’s reign la même semaine que le tome 7 de Daredevil. Bien que l’event ne soit pas trop mis en place dans le dernier arc de Zdarsky, cela permet de lire les choses dans l’ordre et de ne pas être trop surpris par l’évolution du statut quo de certains personnages au début du truc. 

Pour la première fois, je vais céder aux sirènes des nouveaux mags Panini pour cet event, car en faisant le calcul, je me suis rendu compte que prendre les 3 numéros en VF de cette publication me reviendrait moins cher que de prendre les deux TPB VO qui m’intéressent autour de cet event, à savoir la mini principale et Woman without fear. 

Par ailleurs, apparemment, pas mal de ties ins sont de bonne qualité…Nous allons bien voir. Je sais que malgré mes réticences sur l’évolution du run de Zdarsky, Steve m’a indiqué que devil’s reign était de qualité…je reste réservé. La bonne nouvelle est que Checchetto assure seul l’ensemble de la mini principale, donc de ce côté on peut s’attendre à du lourd. 

Sur le fond, le pitch ne m’attire guère, avec un Fisk qui nous ressort une loi type recensement comme du temps de Civil War. Sauf que cette fois, pas de division au sein de la communauté des super-héros. Tous vont être des cibles. Je demande à voir, mais l’idée de base ne m’intéresse guère…

Sauf que bien évidemment, la lecture de cet event va être indispensable pour lire la suite du run de Zdarsky sur DD, puisque le scénariste reste sur le titre au-delà et une relance de la série a eu lieu au terme de Devil’s reign…

Verdict : à lire 

À lire avant : les 7 tomes du run de Zdarsky sur DD. 

MARVEL DELUXE : X-MEN T01 – PAX KRAKOA

Date de sortie : 07 SEPTEMBRE 2022

Prix : 32,00 €I 312 pages

Scénario : Jonathan Hickman

Dessin :  Leinil Francis Yu, R.B. Silva, Mahmud Asrar

Episodes : US X-Men (2019) 1-12, précédemment publiés dans DAWN OF X 1-7, 9, 13-14 et X OF SWORDS 1)

Sollicitation : Un nouveau monde s’est ouvert aux mutants du monde entier, et le futur ne s’est jamais annoncé si lumineux ! Découvrez la face optimiste de ce renouveau grâce à la famille Summers, ainsi que les côtés plus sombres d’un paradis qui repose sur des règles strictes.

Avis : comme promis, Panini se lance dans la réédition en deluxe de la plupart des séries X-Men de l’ère Hickman. Et après de multiples rééditions de House of X et Powers of X par l’éditeur, on débute donc l’ère Dawn of X en version deluxe, qui voit la naissance de la nation mutante et le changement de personnalité que cela engendre chez la plupart des personnages. 

Sur le fond, je comprends l’idée que veut explorer Hickman sur cette période : la naissance d’une vraie nation mutante avec toutes ces implications, notamment culturelles et sociales. Les mutants mis au ban par les humains constituent leur propre société avec leurs propres règles qui s’éloignent parfois des standards de l’humanité. 

Une idée intéressante, explorée assez paresseusement en réalité. Il y a quelques fulgurances durant la première année, notamment l’épisode 7 qui reste particulièrement marquant. On sent aussi qu’Hickman met en place comme d’habitude dans le premier acte de son run, les futures menaces qui vont agiter son travail par la suite.  

Et si tout cela a du potentiel, je ne peux cacher mon amertume causée par le fait que cela n’ira pas plus loin que de la mise en place. Dès la fin de sa première année sur le titre, alors qu’il commence à se faire encombrer par des trucs comme Empyre ou encore l’arrivée de Swords of X, on peut constater que le coeur d’Hickman n’est plus vraiment impliqué dans ce qu’il fait. 

Les autres scénaristes lui ont fait part qu’ils voulaient rester le plus longtemps possible dans cet acte 1, Marvel les a soutenu et du coup, il a simplement fait vivoter le reste pendant sa seconde année sur le titre avant d’achever ce qu’il pouvait sur Inferno. En ce qui me concerne, je ne suis pas allé jusque là. J’ai quitté le train au moment du premier gala (une idée que je trouve d’un ridicule à pleurer). 

Que restera-t-il de ce run : beaucoup de promesses et peu de concrétisations et l’usurpation par des auteurs disant oui à Marvel mais dénués de vraie vision. En ce qui me concerne, j’ai décidé d’arrêter les frais sur cette franchise. J’ai donné sa chance un nombre incroyable de fois : la banque est fermée désormais. 

Verdict : bof

À lire avant  :  House of X et Powers of X

MARVEL DELUXE : NEW MUTANTS T01 – LE SEXTANT

Date de sortie : 07 SEPTEMBRE 2022

Prix : 32,00 €I 304 pages

Scénario : Ed Brisson, Jonathan Hickman

Dessin : Rod Reis, Flaviano 

Episodes : US New Mutants (2019) 1-12, précédemment publiés dans DAWN OF X 1-7, 9-11 et 15)

Sollicitation : Les Nouveaux Mutants reviennent et cherchent l’aide de quelques amis afin de partir à la recherche de Rocket, perdu dans l’espace. Mais le périple prend une autre tournure lorsqu’ils sont accusés de crimes contre l’empire Shi’ar.

Avis : après X-Men, pouf New Mutants, avec le run partagé entre Brisson et Hickman. Partagé, car ils se sont répartis les personnages et les intrigues. Brisson signait quelques épisodes très chiants situés sur Terre où certains membres allaient rechercher des personnages secondaires qui n’avaient pas encore rejoint Krakoa. Et de l’autre Hickman s’amusait dans quelques épisodes très funs en suivant les nouvelles aventures de Cannonball et Solar. 

L’auteur reprend la caractérisation bien barrée qu’il avait installée il y a presque 10 sur ces personnages en amenant quelques autres New Mutants dans l’espace Shi’ar. Cela permet de faire le lien avec certains éléments installés par Kelly Thompson juste avant sur la série Rogue & Gambit, qui impacte directement les X-Men. J’avais apprécié le côté cohérence de l’univers qui était respecté sur ce coup, plus le côté fun. 

Par ailleurs, cela résinstalle l’alliance claire entre Shi’Ar et mutants, qui va jouer un rôle important par la suite. Bref, quelques épisodes bien marrants. Est-ce que cela justifie de claquer 32€? Pas vraiment non. 

Verdict : entre chiant et fun, 

À lire avant : House of X et Powers of X

CAPTAIN AMERICA : L’INTÉGRALE 1977-1979

Date de sortie : 07 SEPTEMBRE 2022

Prix : 36,00 €I 312 pages

Scénario : Steve Gerber, Roy Thomas

Dessin : Sal Buscema

Episodes : US Captain America (1968) 215-230 et Incredible Hulk (1962) 232, précédemment publiés dans Captain America 19-23)

Sollicitation : Captain America doit affronter une version gigantesque de lui-même : prenez garde à l’Améridroïde ! Et quand Crâne Rouge fait son grand retour, la Légende Vivante est bien heureuse de recevoir le soutien de Nick Fury et de ses agents du S.H.I.E.L.D. !

Avis : autre bouquin sur lequel je suis partagé, alors que l’on entame ici la période post Jack Kirby de la série. Après un retour qui s’est étalé sur deux ans, le King fatigué du traitement qu’il recevait de la part de Marvel et des fans avait tiré sa révérence de manière définitive du monde des comics. On sent que ce tome contient une période de transition, où Marvel a placé au scénario qui était disponible dans l’urgence…

La période, en général la fin des années 70, étant relativement compliquée pour l’éditeur. Même s’il y a des talents, je n’ai guère envie de me plonger dans ces épisodes. La reprise du titre par Stern l’année suivante, avec un court passage de Byrne s’annonce elle plus intéressante. Il y a cependant un petit crossover avec Hulk qui peut s’avérer sympa, avec une couverture particulièrement marquante. 

Verdict : à tester

À lire avant :rien – nouvelle direction. 

WARLOCK & LES GARDIENS DE L’INFINI : L’INTÉGRALE 1992-1993

Date de sortie : 07 SEPTEMBRE 2022

Prix : 36,00 €I 312 pages

Scénario : Jim Starlin

Dessin : Angel Medina, Rick Leonardi, Tom Raney

Episodes : US Warlock & The Infinity Watch (1992) 1-13, précédemment publiés dans Titans 170-181)

Sollicitation : Adam Warlock est un homme artificiel créé en laboratoire par les scientifiques de l’Enclave. Il cherche à donner un sens à sa vie sur la Contre-Terre, puis dans l’espace où il combat Thanos. Entré en possession du Gant de l’Infini, il crée le groupe appelé les Gardiens de l’Infini.

Avis : ohhhh que cela donne envie ! Plus je découvre le travail de Starlin au fil des années, plus je me rends compte qu’au début des années 90, Marvel lui avait aménagé son petit coin dans son univers. Après des années à ignorer son travail, mes lectures récentes de ses œuvres passées m’ont amené à reconsidérer cet ouvrage au long cours. 

Certes, j’avais il y a longtemps apprécié infinity gauntlet, mais c’est en découvrant ses runs sur Captain marvel puis Warlock que je me suis dis : ok, il faut que je lise tout. Et voilà que Panini nous réédite dans la foulée son travail sur Warlock au début des années 90. Mais oui, je dis encore oui. Il ne manque plus que ses épisodes sur Silver Surfer en intégrale en même temps, et on sera bons. 

Il me semble qu’Angel Medina signe également des épisodes dans cette intégrale…mais bon, rien qu’avec Leonardi et Raney, on est aussi bien servi niveau dessins. Bref, une nouvelle intégrale qui s’annonce de qualité et qui permet de compléter la saga cosmique Starlin !

Verdict : à lire

À lire avant : au moins Infinity Gauntlet. 

AVENGERS : L’INTÉGRALE 1970 NOUVELLE ÉDITION

Date de sortie : 07 SEPTEMBRE 2022

Prix : 36,00 €I 248 pages

Scénario : Roy Thomas

Dessin :  John Buscema

Episodes : US Avengers (1963) 72-83, nouvelle édition)

Sollicitation : Les Avengers, composés de Captain America, Thor, Iron Man, Giant-Man et la Vision doivent affronter les pires menaces… et certains amis ! En effet, Valkyrie, Black Widow et Médusa attaquent ! Pour quelle raison ? En plus : le retour de Vif-Argent et la Sorcière Rouge !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : réimpression de cette période classique des Avengers, comme d’habitude, attention à la traduction. 

À lire avant : les intégrales précédentes. 

MARVEL OMNIBUS : CAPTAIN AMERICA

Date de sortie : 07 SEPTEMBRE 2022

Prix : 90,00 € (édition régulière), 90,00 € (édition www.panini.fr)I 1280 pages

Scénario : Mark Waid

Dessin : Ron Garney, Andy Kubert

Episodes : US Captain America (1968) 444-454, Captain America: The Legend (1996), Captain America (1998) 1-23, Iron Man/Captain America Annual 1998, Captain America: Sentinel of Liberty (1998) 1-12 et Captain America: Red, White & Blue, précédemment publiés dans AVENGERS 1-5, 8-13, CAPTAIN AMERICA : ROUGE, BLANC ET BLEU, FANTASTIC FOUR (V2) 1-20, MARVEL TOP 14, MARVEL 32-34 et 37 et inédits)

Sollicitation : Dans ce gigantesque album entièrement scénarisé par Mark Waid, Captain America va devoir affronter l’Hydra, Crâne Rouge, les Skrulls, M.O.D.O.K., Korvac et bien d’autres menaces, avec l’aide du Faucon, d’Iron Man, de Thor ou encore des Envahisseurs !

Avis : et c’est parti pour l’omnibus de la semaine qui nous réédite presque l’ensemble du travail de Mark Waid sur Captain America. Je dis presque car si le gros volume présente ces deux runs principaux sur le personnage, il aurait été de bon aloi par souci complétiste d’ajouter les épisodes récents qu’il a réalisé aux côtés de Chris Samnee. Et par récent, j’exagère un poil puisque c’était juste après Secret Empire, donc mine de rien, cela doit remonter à 3-4 ans. Oui, le temps ne signifie plus rien. 

Sinon, oui, la réédition de ces épisodes s’est fait attendre et a pris plusieurs formes. Cela fait plusieurs années qu’elle est dans l’air. On en avait en effet parlé il y a quelques années, mais sous la forme d’un marvel icons (quand cette collection existait, sniff, oui, je la regrette toujours) et ne concernait que le tout premier run de Mark Waid et Ron Garney. Un run qui avait été particulièrement apprécié en son temps et qui était né dans des circonstances particulières. 

En cette lointaine époque de 1995, la série Captain America, alors en perte de vitesse après 10 ans sous la tutelle du regretté Mark Gruenwald, avait été sélectionnée pour faire partie de l’accord Heroes Reborn. Un certain nombre d’éditeurs de chez Marvel, peu satisfaits de cet accord qui les depossédait de séries historiques s’étaient alors mobilisés pour montrer qu’ils n’en avaient pas besoin et qu’ils savaient encore faire. 

Et le choix de l’équipe créative fut apparemment plus qu’inspiré. À ce moment, Waid cartonnait sur Flash, était aussi auréolé du succès de Kingdom Come et enchaînait un peu les succès. Ron Garney, sortait de la Kubert School et montrait déjà un potentiel énorme. Même si je n’ai jamais lu ces épisodes, ils ont apporté un sacré vent de fraîcheur sur le titre. Malheureusement trop tard et si le succès a été au rendez vous, l’accord avec Image pour relancer le titre dans le cadre d’Heroes Reborn a été exécuté. 

On avance un an plus tard et comme on pouvait s’y attendre, l’initiative en question ne s’est pas bien terminée et tout ce petit monde est rentré à la maison bien gentiment et avec Heroes Return, Marvel a su bien gérer le retour de ces figures historiques. Les éditeurs ne se sont du coup, pas trop cassés la tête et ont de nouveau confié le titre à Mark Waid pour son second run. 

Un run du coup, plus long, de 25 épisodes et accompagné d’une série sœur au vu du succès rencontré (sentinel of liberty où il retrouvait Ron Garney). Ce fut personnellement mon premier vrai run sur le personnage qui fut …sympathique. Outre des interférences éditoriales qui ont conduit Waid a quitté le titre, les intrigues proposées ne m’emballaient guère à l’époque. Ce n’était pas mauvais, même si je restais avant tout pour le dessin d’Andy Kubert…

Pourtant, Waid conserve une aura importante sur Captain America, même si elle semble avoir diminué suite au run de Ed Brubaker quelques années plus tard. Son travail fait sans doute plus classique. 

Verdict : à lire 

À lire avant : rien – on peut commencer Cap ici. 

URBAN COMICS 

BATMAN BIMESTRIEL INFINITE 2

Date de sortie : 09 SEPTEMBRE 2022

Prix : 12.90€/288 pages 

Episodes : BATMAN #109 et 110 • DETECTIVE COMICS #1037 à 1039 • DEATHSTROKE INC #1 à #7

Sollicitation : Batman est-il encore le protecteur de Gotham City ? La question peut se poser alors que de nouvelles forces profitent des méfaits de l’Épouvantail afin d’imposer un ordre autoritaire, par James TYNION IV et Jorge JIMENEZ. Parallèlement, le Chevalier Noir croise à nouveau le chemin de Huntress, une alliée aux méthodes expéditives, dont la présence lui sera bien utile lors de son enquête dans « les beaux quartiers », par Mariko TAMAKI et Viktor BOGDANOVIC. De son côté, le mercenaire Deathstroke s’est alliée à la justicière Black Canary. Ensemble, ils affrontent les super-vilains les plus retors lors d’aventures qui les entraînent dans l’espace ou dans d’autres dimensions. Un parcours atypique et surprenant auquel nous invitent Joshua WILLIAMSON, Howard PORTER et Paolo PANTALENA.

Avis : suite du mag bimestriel d’Urban, avec un programme toujours évolutif selon ce que l’éditeur arrive à caser dedans. On retrouve les deux titres indéboulonnables autour de Batman et le titre complément : 

  • Batman, avec les premiers épisodes période Infinite Frontier : Batman est surclassé dans ce début d’arc dans une Gotham qui a radicalement changée suite à la Joker’s War. J’en ai déjà parlé à plusieurs reprises tant en VO qu’en VF. C’est globalement correct, mais cela souffre d’un défaut évident : dans le run de Tynion IV, Batman est un invité dans son propre titre. Il est là juste pour observer ce que font les autres personnages créés par l’auteur…
  • Detective Comics : suite du run de Tamaki, qui va amener Batman sur une enquête dans son voisinage à la suite d’un meurtre, qui pourrait bien faire partie de toute une série. Un arc un peu long, puisqu’il compte presque 10 parties mais qui fonctionne mieux que celui de Tynion IV. Il met vraiment en vedette Batman, fait jouer son côté détective et la pègre de Gotham. Plus niveau dessin, c’est la fête entre Dan Mora et BOGDANOVIC ; 

Bien évidemment, le gros truc à côté est la publication du premier arc de la série Deathstroke version Williamson. Une série que j’ai hâte de découvrir, d’une part parce que le scénariste s’est montré régulièrement bon ces dernières années et d’autre part parce que les critiques ont été globalement très positives pour cette série. 

Ce ne sera sans doute pas aussi bon que le run récent de Christopher Priest, mais avec l’intégration de Black Canary dans le cast, j’ai l’impression que l’auteur va de nouveau s’amuser avec l’univers étendu de DC. Un univers qui n’est guère mis en valeur en dehors de Gotham…

À noter également que le run de Williamson sur le titre va amener au prochain gros crossover de la Batfamily en novembre (oui déjà). Au programme, une rencontre endiablée entre Deathstroke, Batman et Robin. Même si les crossovers à répétition dans la famille Batman me fatiguent, Williamson a été tellement bon sur Robin que j’ai hâte de le lire. Donc par soucis de compréhension, il vaut mieux lire ces 8 épisodes au préalable. 

Enfin, attention, ces 8 premiers épisodes de Deathstroke ne seront apparemment pas réédités en librairie. Cette lecture du mag est donc le seul moyen de les avoir en VF. Et cela reste moins cher que le TPB VO…oui, j’ai regardé !

Verdict : à lire 

À lire avant : le précédent numéro pour les titres Batman.

A propos Sam 2246 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

3 Comments

  1. Salut Sam, concernant l’intégrale Captain America, je n’ai pas lu ces épisodes, mais le crossover avec Hulk tu peux passer (à moins d’être un complétiste). C’était (pour moi) une période de Hulk avec des scénarios encore répétitifs, à base de « Hulk est tout le temps embêté par les petits hommes qui ne le laissent pas tranquilles ». On est encore loin de la bonne période Mantlo …
    Et je crois qu’il y aura encore 1 intégrale de Cap avant le run de Stern & Byrne, car cette intégrale (1977-1979) se terminant avec Captain America #230, si on compte à peu près 12-15 numéros par intégrale, il faudra patienter encore un peu.

    ——–

    Et concernant les séries dont on n’imagine pas avoir un public, NEVER FORGET l’intégrale Ka-Zar …

    • Merci pour la confirmation pour l’intégrale Cap.
      En général, j’hésite beaucoup sur la période fin des années 70 chez Marvel, ce n’est vraiment pas la meilleure et c’est un peu la roulette russe pour trouver des bons runs.
      Concernant l’intégrale Ka-Zar…je crois en fait qu’on en même eu deux en fait.

  2. Merci Sam, pour ces reviews, cet excellent petit rendez-vous hebdomadaire , passionnant et passionné, tu dois avoir une sacrée bibliothèque chez toi ,
    Concernant les sorties , je note que Marvel niveau crossover ,ne savent plus trop quoi proposer, ca sens la redite, là on a Devil reign et ya quelques années on avait eu Dark Reign, avec Norman Osborn chef des Avengers ,qui tyrannisais Cap and co ,là
    maintenant on a à peu près le même truc avec cette fois Fisk ,maire de New York ,qui va sûrement faire la même chose , quelle originalité, la différence c est qu on a Chip Zidarsky(!) au scenar qui nous prouvé rerécemment son grand talent sur Dardevil ,sur Dark Avengers, on avait un Bendis ,en.fin de règne, malgré quelques bonnes idées ,..et puis plouf, juste après , »Siège » ,(arrrglll !!)
    Bref, ca ne donne vraiment pas envie !!
    Par contre, mister Starlin le Warlock et les gardiens, oh yeaaah, la suite direct du Gant de l infini ,entracte de qualité ,avant la Guerre de l infini ,bref ,génial,moi qui pensais que cette série n’arriverait pas de sitôt ,Merci Panini!
    Et puis ,Jim Starlin ! Son excellent Captain Marvel des années 70, à la même époque son run sur Warlock, psychédélique! La saga de l infini ,…me regale à chaques fois ,puissant,inspiré et de toute beauté,Starlin le maître du Cosmique!
    Aura on la joie ,le kiff de voir arriver chez nous son Dreadstarr?? Nuff said!!
    Merci Sam , à une prochaine!!
    Good vibes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.