TOP 10 VO – OCTOBRE 2022

Intro : et c’est reparti pour un tour ! et oui, un nouveau mois, un nouveau Top 10 des sorties les plus attendues selon moi…donc une opinion qui en vaut une autre. Comme vous pouvez le constater, de nouveau peu de Marvel ou DC…J’aurais pu mentionner le retour de Dan Slott sur un titre Spider-Man, mais d’une part ce n’est pas la série principale et nous savons toutes que les séries secondaires Spidey ont une date d’expiration relativement rapprochée et d’autre part, j’ai l’impression que de base, ce n’est que le temps d’un ou deux gros arcs…

On te voit un peu trop toi…

Par ailleurs, j’ai un peu peur d’évoquer les sorties d’omnis en tout genre…vus tous les délais et retards (compréhensifs). Ainsi, il me semble  que le run de Claremont et Larroca sur X-Treme X-Men sort ce mois-ci. Un run qui comme beaucoup d’autres signés par Claremont après son premier est assez contesté…En ce qui me concerne, j’ai apprécié. Si si. Le scénariste retrouvait son dessinateur fétiche rencontré lors de leur très sous-estimé travail sur les FF et Larroca était encore très bon. 

Mais tu vas finir par sortir toi…ça suffit les reports !

Je dois dire que j’ai de la peine quand je vois ce que son style est devenu aujourd’hui…Du coup, cela laisse la place à pas mal d’indépendants un peu partout. La santé est bonne de ce côté là avec quelques projets qui m’attirent pas mal. Ah et côté DC…Oh quelle surprise, les seuls projets que je cite sont liés à l’univers de Batman…oh là là, quel choc…

10/GCPD: THE BLUE WALL #1 (1 of 6)

Editeur : DC Comics 

Prix : $3.99 US

Date prévisionnelle de sortie : 18/10/2022

Scénario : JOHN RIDLEY

Dessin : STEFANO RAFFAELE

Sollicitation : Still relatively early in her tenure as GCPD commissioner, Renee Montoya sets out to rebuild her department and restore public faith in the historically troubled PD during some of the worst conditions it’s ever seen. But Renee can’t do it alone—in order for her plan to work, everyone from the topmost officials all the way down to the most fresh-faced new officers must contend with the harsh realities of being a symbol of law and order in a city of super-powered saviors and superhuman lawlessness. DC is proud to present GCPD: The Blue Wall by the stellar team of Academy Award-winning writer John Ridley and artist Stefano Raffaele. This six-part miniseries is a thought-provoking and riveting story of everyday people trying to do good in the midst of a flawed system. No one said protecting a city like Gotham would be easy.

Avis : ou l’annonce qui a représenté quelques montagnes russes émotionnelles pour moi. D’abord, j’ai été un peu circonspect devant l’annonce d’une montagne de nouvelles mini-séries encore une fois situées dans le monde de Gotham et donc liées à Batman. Toujours plus…encore et sans fin…Cela commence vraiment à se voir DC…Puis, j’ai repris espoir quand j’ai vu : oh, mais c’est centré sur Renee Montoya, la vache oui, j’en suis. 

Un de mes personnages préférés depuis Gotham Central qui fut l’un de ceux oubliés, massacrés, bazardés au moment du New 52 et qui du coup a eu une décennie compliquée après entre faux retour, vraie résurrection de la continuité et contradiction dans tous les sens. Si bien qu’on y comprend plus trop grand chose…D’autant qu’encore une fois, on a eu un exemple de vision contradictoire d’auteurs sur la gestion du personnage. Mais je vais y revenir. 

Et enfin, petite déception car je me suis rendu compte d’une chose importante : “mince, c’est pas écrit par Greg Rucka”. LE scénariste qui a donné une vraie dimension à Renee, qui en a fait un personnage important, qui lui a donné cet arc magistral entre ses débuts dans Detective Comics, puis Gotham Central, puis 52, puis diverses mini séries après cela…Des années de construction…balancées par la fenêtre avec le New 52. 

Ne pas l’avoir pour cette mini est une grosse occasion manquée de nous rappeler les jours heureux de Gotham Central. Est-ce que John Ridley arrivera à passer derrière…le problème est que j’ai l’impression que le propos ne va pas être le même. Dans Gotham central l’idée principale est : comment être un flic dans la ville de Batman alors que les monstres pullulent dans tous les coins. 

Là, je pressens que cela plus être accès sur le fait d’être flic tout court en ce début de décennie où les services de police sont contestés de toute part et où à Gotham ils sont plus connus pour leur corruption qu’autre chose…

Enfin, il y un débat qui reste à résoudre : à savoir le point que j’évoquais sur les visions des auteurs sur la gestion du personnage. En effet, depuis quelques années le personnage est tiré dans des directions différentes de manière simultanée. Elle a ainsi été ramenée dans sa forme historique entre 2019 et 2020 par Greg Rucka, assumant parfaitement son rôle de nouvelle Question (et trouvant un ancienne / nouvelle copine en même temps) dans le cadre de la série Lois Lane. 

Puis James Tynion IV est intervenu là dedans, en en faisant la nouvelle commissaire de Gotham après la mise à la retraite de Gordon. Une promotion intéressante…si elle avait été correctement amenée. Sauf que dans les faits, on se rend compte que DC et Tynion IV n’ont porté aucune attention sur ce point, on apprend simplement après la Joker’s War dans Batman 108 que boom, Renee est la nouvelle commissaire, et ta gueule c’est magique. 

Et à partir de là, cela devient le bordel, parce que d’un côté on nous dit, elle a ces nouvelles fonctions, mais elle se montre souvent hostile avec Batman alors qu’ils se connaissent de longue date. Je comprends que c’était pour implémenter la nouvelle politique du maire, mais elle a montré un certain zèle en la matière qui ne colle pas avec la continuité récente. 

Mais de l’autre…ben, on la voit fréquemment ailleurs dans son rôle de Question (récemment dans I am Batman), donc concrètement faut me dire clairement comment elle assume un boulot à plein temps à Gotham de commissaire, tout en étant géographiquement ailleurs en tant que Question…

Est-ce que cette mini va résoudre ces contradictions…vu la gestion par DC jusque là, j’ai quelques doutes, j’espère juste une mini qui rende justice au personnage. 

9/ Star trek # 1

Editeur : IDW

Prix : 3.99$/

Date prévisionnelle de sortie : 28/10/2022

Scénario :  Jackson Lanzing and Collin Kelly 

Dessin : Ramon Rosanas 

Sollicitation : It’s stardate 2378 and Benjamin Sisko has finally returned from the Bajoran Wormhole-omnipotent-but with every minute, his godhood is failing. Sent by the Prophets on a mission to the deepest parts of space aboard the U.S.S. Theseus, he witnesses the unthinkable-Someone is killing the gods. And only Sisko and his motley crew of Starfleet members from every era of Trek can stop them. From Star Trek: Year Five duo Jackson Lanzing and Collin Kelly (Batman Beyond, Captain America) comes IDW’s brand-new, flagship Star Trek ongoing series that goes where no one has gone before!

Avis : voilà une sortie qui va donner une trique monumentale à un certain Trekky metalleux que je connais dont le nom commence par S et finit par teve…Etttt …je dois avoir passé trop de temps avec lui, car je suis vaguement tenté par le machin…Si si, moi qui n’ait jamais réussi à vraiment plonger dans cet univers plus que foisonnant, je me dis que cela peut être une bonne porte d’entrée…

Après tout, ce n’est pas le premier rodéo de Lanzing et Kelly sur le titre, ils connaissent bien la bête. Ils déchirent sur un peu tout ce qu’ils produisent depuis un an, tant chez Marvel que chez DC, donc leur nouvelle renommée pourrait bien apporter un afflux de nouveaux lecteurs sur cette franchise dont l’existence est …assez compliquée depuis quelques années. 

J’ai en effet l’impression que l’on a plus de trucs autour de Star Trek depuis quelques années que jamais et pourtant, ces nouvelles séries TV se sont apparemment aliénées leurs fans historiques…Je laisse ce débat aux vrais fans mais c’est une situation paradoxale…

8/DARK RIDE #1 

Editeur : Image comics 

Prix : 3.99$/

Date prévisionnelle de sortie : 05/10/2022

Scénario : JOSHUA WILLIAMSON 

Dessin : ANDREI BRESSAN

Sollicitation : Devil Land has been the world’s premiere horror-themed amusement park for over 50 years, home to the scariest ride ever created—the Devil’s Due.

But when lifelong fan Owen Seasons begins his first day on the job, he will discover the true horrors happening behind the scenes, the truth about the park’s reclusive creator Arthur Dante, and that the job of his dreams might just be a living nightmare.

JOSHUA WILLIAMSON (NAILBITER, Batman) and ANDREI BRESSAN (BIRTHRIGHT) reunite for a thrilling plunge into murder, mayhem, and sinister family secrets in this all-new Skybound original series.”

Avis : après une période trèsssss occupée chez DC, qui n’est pas finie d’ailleurs puisqu’il est en train d’achever Dark Crisis pour eux, Joshua Williamson revient à l’indépendant avec sa première nouvelle série depuis ..ben la fin de BIrthright en fait. À cette occasion, il retrouve d’ailleurs le dessinateur de cette dernière, l’excellent Andrei Bressan. mais également son coloriste que j’aimais également beaucoup, à savoir Adriano Lucas. Ensuite, je dois dire que le pitch de départ n’est pas le plus attractif en termes de base de départ…un parc à thème avec de nombreux mystères autour…Oui, bof…a voir.  J’espère juste que ce ne sera pas aussi long que Birthright qui à mon sens se perdait un peu en route et la fin demeure correcte sans être fabuleuse non plus. 

7/NAMOR: CONQUERED SHORES #1 (OF 5)

Editeur : Marvel comics 

Prix : $4.99

Date prévisionnelle de sortie : 

Scénario : CHRISTOPHER CANTWELL 

Dessin : PASQUAL FERRY 

Sollicitation : A century into the future, not much land remains on Earth. A combination of a worsening climate and a devastating war with the Kree has left the surface of the planet mostly inhospitable, with an ever-dwindling population of air-breathers and a profound lack of super heroes to protect them. Enter NAMOR, who these many years on is no longer King of Atlantis…but ruler of the entire world.

Avis : ahhh voilà mon seul choix Marvel et sans doute l’angle d’attaque dont avait besoin Namor pour se renouveler un peu. Alors que le personnage va bientôt bénéficier de sa première apparition sur grand écran (dans le cadre de Black Panther 2), Marvel commence bien évidemment à se réintéresser à notre Imperius Rex préféré, qui a gagné du galon dans cette nouvelle mini. 

Et bien oui, dans cette histoire, notre espèce a réussi son défi personnel : foutre en l’air notre planète et du même coup nous même par la même occasion. Donc plus besoin de nous faire la guerre Namor, on a fait le job pour toi ! Et comme le niveau des océans est monté, son domaine couvre désormais…ben à peu près tout ? 

Mais sérieusement, je me demande pourquoi personne n’y a pensé plus tôt : du namor dans un monde post apo ?!!! c’est un très bon what if en fait ! Ensuite, niveau équipe artistique, faut voir ce que cela va donner et si l’exécution va suivre l’intérêt du pitch. 

Cantwell est assez inégal à mon goût : j’ai adoré son Doom, détesté son Iron Man et son Briar dont j’ai lu le premier numéro le mois dernier n’était pas mal du tout. Peut être le fait de ne pas être lié par la continuité Marvel va lui permettre de se lâcher comme on l’a vu dans Doom. 

Sinon, concernant Namor, au vu de son actu, on peut s’attendre à ce que Panini nous sorte le run de Byrne sur le personnage…ce serait assez logique. Omnibus ou intégrale, telle est la question. Mais ce serait assez étrange qu’ils passent à côté. Outre le fait que c’est le run le plus long et connu sur le personnage, il dispose d’auteurs très connus dans le milieu, outre Byrne, puisque Jae Lee a signé pas mal d’épisodes…

6/NIGHT OF THE GHOUL #1

Editeur : DARK HORSE Comics 

Prix : 3.99$/

Date prévisionnelle de sortie : 

Scénario : Scott Snyder 

Dessin : Francesco Francavilla 

Sollicitation :  Shot in 1936, Night of the Ghoul by writer/director T.F. Merritt was meant to sit beside Frankenstein and Dracula as an instant classic . . . But the legendary film never made it to the silver screen. Just before editing was finished, a mysterious studio fire destroyed the footage and killed the cast and crew celebrating at the wrap party. Forest Inman is a horror film obsessive who digitizes old films for the famed Aurora movie studio. When Forest stumbles across a seemingly forgotten canister of footage, he just might have discovered the remnants of the lost classic Night of the Ghoul. This discovery sends Forest on a dark odyssey, where he’s warned by a mysterious old man that the film’s ghoul is far more than a work of fiction: it’s a very real monster who plans to kill him.

Avis : je vois que Dark Horse continue de récupérer les comics publiés en premier lieu par Snyder chez Comixology. Tant mieux…cela veut sans doute dire que Delcourt n’est pas loin derrière ? Après tout ils ont récupéré Undiscovered Country et  Nocterra,  ils vont aussi publier Demons publiés dans le cadre de cet accord aux côtés de Greg Capullo…et je les vois bien faire une offre pour un peu tout en fait. 

Je suis d’ailleurs surpris qu’Urban ne se soit pas positionné de manière plus agressive sur ce coup. Après tout, Snyder fait partie des auteurs considérés comme de la maison et jusque là, c’est Delcourt qui a récupéré tous les creator owned récents du scénariste…

Sinon, un titre d’horreur dessiné par Francesco Francavilla  ? euhhhh…oui, s’il vous plaît et merci à vous de me l’injecter directement dans les veines. Rien que la couverture donne une idée de l’ambiance et fait sacrément envie. Bon, je ne doute pas que Snyder va rendre tout cela très verbeux, mais j’ai l’habitude avec lui…

5/DAMN THEM ALL # 1

Editeur : BOOM STUDIOS 

Prix :  3.99$

Date prévisionnelle de sortie : 

Scénario : Simon Spurrier 

Dessin : Charlie Adlard 

Sollicitation : In this new dark supernatural thriller for fans of We Have Demons and Something is Killing the Children, meet Ellie “Bloody El” Hawthorne: occultist-for-hire.

Following the death of Ellie’s uncle, an infamous magician and occult detective, the 72 devils of the Ars Goetia are mysteriously freed from their infernal realm.

It’s now up to Ellie to track down each of these exiled demons and damn them right back to Hell by any means necessary… holy water, conjuration, or just her trusty, rusty claw hammer.

Legendary The Walking Dead artist Charlie Adlard teams up with Step By Bloody Step scribe Simon Spurrier to introduce your favorite new occult antihero since John Constantine!

Avis : il y a comme cela plusieurs auteurs dans ce top 10 dont je cite le projet avant tout parce que ben…dès qu’ils signent quelque chose j’en suis, quoi que soit le sujet. Ils ont quelque part un feu vert constant de ma part et Simon Spurrier fait partie des auteurs concernés. D’autant qu’il s’associe à un dessinateur bien connu et apprécié, Charlie Adlard dont il me semble c’est le premier projet important depuis la fin de Walking Dead. 

L’artiste s’est pris une pause bien méritée après avoir signé quelque chose comme 150 épisodes de Walking Dead d’affilée en une dizaine d’années. Dans l’histoire des comics, peu d’artistes ont réussi à tenir un tel rythme de malade mental chaque XXX de mois. 

Au niveau du pitch, je suis d’autant plus intéressé que je pense que Simon Spurrier a conçu ce projet pour quelque part se remettre de l’annulation de son run sur Hellblazer. Un run absolument génial, qui aurait pu devenir l’un des meilleurs, si ce n’est le meilleure sur cette série si DC ne l’avait pas lâché au bout de 12 épisodes. 

Du coup, je soupçonne qu’il s’est dit : vous ne voulez plus que j’écrive votre détective de l’occulte, ben je m’en fiche, je vais le créer, mon propre détective de l’occulte. Avec des tables de black jack et des putes. Bon, je ne suis pas sûr pour les tables de black jack et des putes, mais j’aime cette référence à Futurama. 

Et comme j’adore Spurrier, son taf sur Hellblazer et à peu près tout ce qu’il a signé, vous pouvez considérer que j’en suis. Même sans tables de black jack et des putes. 

4/GOTHAM CITY: YEAR ONE #1 (1 of 6)

Editeur : DC Comics 

Prix :  $4.99 US | 40 pages

Date prévisionnelle de sortie : 04/10/2022

Scénario : TOM KING

Dessin : PHIL HESTER and ERIC GAPSTUR

Sollicitation : There once was a shining city on the water, a home for families, hope, and prosperity. It was Gotham and it was glorious. The story of its fall from grace, the legend that would birth the Bat, has remained untold for 80 years. That’s about to change.

Superstar creators Tom King and Phil Hester team up for the first time to tell the definitive origin of Gotham City: how it became the cesspool of violence and corruption it is today, and how it harbored and then unleashed the sin that led to the rise of the Dark Knight. Two generations before Batman, private investigator Slam Bradley gets tangled in the “kidnapping of the century” as the infant Wayne heir disappears in the night…and so begins a brutal, hard-boiled, epic tale of a man living on the edge and a city about to burn.

Avis : oui, je sais, je suis une contradiction vivante. D’un côté, je me plains que DC sort trop de trucs liés à Batman, de l’autre je place deux de ces nouveaux projets dans mon Top 10. Oui, mais euhhh, celle-là a l’air vraiment intéressante, j’y peux rien moi. Bien que l’on puisse se demander ce qui reste à explorer…Ben, certains auteurs et éditeurs ne sont jamais à court d’idées et Tom King en fait clairement partie. 

Malgré un long run sur Batman et une mini série récente supplémentaire sur le personnage, il a encore des munitions à balancer sur Gotham…car cette fois, c’est plus de l’histoire de la ville qu’il s’agit et moins de Batman. Bon, ça a quand même un lien avec Batman, ne nous le cachons pas. Mais le scénariste part d’une idée intéressante : comment la ville est-elle devenue pourrie au point de donner naissance à Batman ? 

Et ici, il y a un risque, car si l’on regarde la flopée de mini déjà sorties sur ce thème, on se rend compte que l’idée générale est toujours la même : Gotham est maudite depuis sa fondation, c’est un lieu sombre propice au mal et à la corruption des innocents. Là, King nous dit que cela n’a pas toujours été le cas et que des événements dans le passé récent ont joué un rôle clé dans cette descente aux enfers. 

On sent bien à la vue des pages previews qu’il va proposer un récit avant tout situé dans la veine du polar bien noir inspiré des films des années 50. Et je dis oui, 1000 fois oui.  Ce sera l’occasion de retrouver, par ailleurs, un Phil Hester clairement plus à l’aise ici que sur les épisodes assez médiocres de Superman qu’il a illustré l’année dernière. Cet univers plus urbain lui correspond bien plus. 

Donc oui, une nouvelle mini série dans l’univers de Batman mais comme c’est signé par King, je suis et de toute façon, cela sent bon. 

3/JUNKYARD JOE #1

Editeur : Image comics 

Prix : $4.99/

Date prévisionnelle de sortie : 05/10/2022

Scénario : Geoff Johns 

Dessin : Gary Frank 

Sollicitation : “Throughout history, unlikely and strange heroes have risen and fallen, their identities and lives a secret. But for a Great Evil to be stopped, their stories must be told. They are The Unnamed fighting The Unknown War.

From the explosive pages of GEIGER comes JUNKYARD JOE! The world knows him as the comic strip by cartoonist Muddy Davis, but the truth stretches back to the Vietnam War. This is their story of sacrifice and brotherhood.”

From the explosive pages of GEIGER comes JUNKYARD JOE! The world knows him as the comic strip by cartoonist Muddy Davis, but the truth stretches back to the Vietnam War. This is their story of sacrifice and brotherhood.”

Avis : après Geiger, Geoff Johns et Gary Frank reviennent pour continuer de développer leur nouvel univers partagé, en s’intéressant à un autre personnage cette fois. L’idée des auteurs est assez simple, l’histoire des USA a été marquée et continue de l’être par des individus aux capacités spéciales aux moments clés de son histoire. Geiger est en quelque sorte le prochain sur la liste puisque son histoire est située dans le futur et ici,  les auteurs reviennent en arrière avec celui qui fut l’arme des USA à la fin du 20e siècle. 

Une idée intéressante riche en potentiel qui leur permet de retracer des siècles d’histoire, d’avoir un cadre assez varié en termes de personnages mis en scène tout en appartenant à la même mythologie globale. D’autant plus que certains sont censés être immortels donc en capacité de se rencontrer à différents points de l’histoire. Même si je ne suis pas un grand fan de Geiger, j’ai trouvé la relecture récente à l’occasion de la sortie VF agréable et j’irais voir les autres développements de cet univers riche en potentiel. 

À noter qu’après Junkyard Joe, en principe, on devrait avoir Redcoat dessiné cette fois par Bryan Hitch (qui est très occupé en ce moment ). 

2/RECKLESS : FOLLOW ME DOWN 

Editeur : Image Comics 

Prix : 24.99$/144 pages 

Date prévisionnelle de sortie : 

Scénario : Ed Brubaker 

Dessin :  Sean Phillips 

Sollicitation : The FIFTH BOOK in the best-selling Reckless series is here!

Bestselling crime noir masters Ed Brubaker and Sean Phillips bring us another original graphic novel starring troublemaker-for-hire Ethan Reckless.

In the wake of the 1989 earthquake, Ethan takes a trip to San Francisco to search for a missing woman. But almost immediately he finds himself going down a path of darkness and murder in her wake, in a case unlike anything he’s faced before.

FOLLOW ME DOWN is the most intense of the Reckless books so far, and yet another hit from the most-acclaimed team in comics, creators of PULP, MY HEROES HAVE ALWAYS BEEN JUNKIES, CRIMINAL, THE FADE OUT, and KILL OR BE KILLED. A must-have for all Brubaker and Phillips readers!

Avis : nous avons là de vraies machines ! Brubaker et Phillips enchaînent à grande vitesse les tomes de Reckless puisque nous arrivons déjà au 5e…que Delcourt publie assez rapidement également en VF, puisque nous sommes arrivés au tome 3 en France et que le tome 4 est déjà annoncé. Et sans rien spoiler puisque nous n’en avons pas encore parlé dans un Comixity, le tome 3 était sans doute le meilleur publié en VF jusque là. 

Bien plus personnel, prenant et avec une vraie tension autour du destin des personnages. On y retrouvait enfin la dimension tragique et dramatique qui était certes présente dans les précédents tomes, mais pas dans une dimension aussi réussie. J’ai vraiment l’impression qu’après une montée en puissance dans les deux premiers tomes, la série est arrivée à son niveau avec le tome 3. Du coup, j’attends beaucoup des suites. 

Je ne sais pas trop combien de temps Brubaker et Phillips vont pouvoir maintenir ce rythme, ni combien de volumes ils veulent produire de tomes autour du personnage, mais ils ont bien compris qu’ils avaient un public fidèle qui va les suivre. 

1/MIRACLEMAN #0

Editeur : Marvel Comics 

Prix : $5.99/56 PGS

Date prévisionnelle de sortie : 

Scénario : NEIL GAIMAN, JASON AARON, MIKE CAREY, TY TEMPLETON, PEACH MOMOKO & MORE! 

Dessin : MARK BUCKINGHAM, LEINIL FRANCIS YU, TY TEMPLETON, PEACH MOMOKO & MORE!

Sollicitation : Forty years ago, Miracleman’s modern era began and changed the world of comics as we know it. Now, on the cusp of a new era of Miracleman, we celebrate all things Kimota with a who’s who of the best talent in the industry! Plus, Neil Gaiman and Mark Buckingham set up this issue and their return to MIRACLEMAN: THE SILVER AGE!

Avis : ou le comics que plus personne n’attendait ? n’espérait attendre ? n’osait espérer attendre ? cela fait en effet un sacré paquet d’années maintenant que Marvel a récupéré les droits autour de MiracleMan, a relancé la réédition des épisodes d’Alan Moore et Gaiman et on attendait donc la fin de la prestation de ce dernier…

Je dois dire que j’ai mis cette sortie en numéro 1 plus pour son importance symbolique que pour mon intérêt personnel. Je vais pas mal blasphémer, mais le run mythique d’Alan Moore sur le titre m’a laissé globalement assez froid. Je comprends qu’il ait été important au moment de sa sortie, mais je crains d’être arrivé trop tard. 

Tout ce qu’il a pu apporter de novateur a été assimilé par le zeitgeist (oui, j’emploie des gros mots) global depuis plusieurs décennies maintenant et est donc de fait moins impactant pour un lecteur qui arrive après, a vécu toute sa vie avec ces apports. Du coup, j’avais assez largement préféré les quelques épisodes signés Gaiman (pas tapé hein ?), que voulez-vous c’est comme ça…

A propos Sam 2325 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.