Guide de lecture Comics VO : semaine du 7 novembre 2012

BOOM STUDIOS 

The Hypernaturals 5

Scénario : Dan Abnett & Andy Lanning

Dessin :  Tom Derenick & Andres Guinaldo

Sollicitation :  Dan Abnett and Andy Lanning continue the cosmic thrills that they were never allowed to do until now! With Sublime’s motivations in question, Thinkwell, Bewilder and Clone 45 must find a way to work with their greatest enemy if they’re going to face an even greater threat, one that might destroy the Quantinuum all together…

Avis :  avec la reprise de Gardians of The galaxy par Bendis et de Nova par Loeb chez Marvel et la disparition progressive et inexorable du talent de Geoff Johns sur Green Lantern, on pourrait croire qu’il est difficile de trouver des bons titres SF en comics… ou dans les autres médias car j’ai vraiment l’impression d’une absence de SF que ce soit à la TV ou au ciné …. c’est juste moi ? Bon bref, passons sur ce détail technique car dans les comics quelques séries maintiennent encore la présence de ce genre, comme Planetoïd chez Image ou bien sur la nouvelle série de Abnett et Lanning chez Boom, qui continue de passer sous le radar de pas mal de lecteurs et ce alors qu’elle est géniale.

Située à une époque indéterminée dans le futur une intelligence artificielle a pris le contrôle de l’humanité qui du coup a pu se développer dans une paix relative . Pour maintenir cette paix et éradiquer toute menace, furent crées les Hypernaturals, êtres aux super-pouvoirs. Avec 100 ans de succès au compteur, on peut se dire qu’ils n’ont plus grand chose à craindre, sauf qu’il semblerait bien que leur pire ennemi enfermé comme le nouvel Hannibal Lecter ait laissé derrière lui une dernière petite machination bien tordue, ou bien un petit nouveau qui rend hommage au cinglé en question. A défaut de pistes, et alors que l’équipe actuelle s’est fait proprement pulvérisée, les anciens sont appelés à la rescousse…

Si vous avez aimé La Légion, les Gardians of the Galaxy ou encore Nova version Abnett et Lanning alors ce titre est fait pour vous. A ne pas manquer.

DARK HORSE COMICS

Buffy the Vampire Slayer : Willow Wonderland 1

Scénario : Jeff Parker

Dessin : Brian Ching

Sollicitation :  With the disappearance of magic, Willow Rosenberg lost the very thing that made her tick. Armed with Buffy’s broken scythe, and fresh off an adventure with Angel and Faith, Willow is ready to find a solution on her own terms. The world can’t live without magic—and neither can she!Willow brings magic back to the Buffyverse!

Avis : début de la mini consacrée au personnage de Willow partie en quête pour restaurer la magie qui a disparu du monde à la fin de la saison 8 de Buffy. Par la suite le personnage a été aperçu pour quelques épisodes dans la série Angel & Faith, elle poursuit son chemin dans le cadre de cette mini dont je pense que la conclusion sera à suivre pour la suite de la saison 9 de Buffy, je doute que le moment de son lancement et de sa conclusion soit complètement fortuite puisqu’elle s’achèvera au moment où la saison de Buffy entrera dans le dernier arc.

Je trouve l’idée de consacrer des minis aux personnages de l’entourage de Buffy  assez bonne, notamment parce que le titre mère est vraiment centré sur Buffy, les autres personnages ont peu de place pour exister avec leurs propres histoires. En fait on peut presque percevoir ces minis comme un épisode de la série TV dont le focus était porté sur l’entourage de Buffy.

Enfin à noter l’exceptionnelle couverture du trop rare David Mack.

DC COMICS

Action Comics 14

Scénario : Grant Morrison

Dessin : Rags Morales

Sollicitation : Brainiac first warned of the Multitude, and now Superman comes face to face with them — on Mars! Plus: In the backup story, what appointment is so important that Superman would drop everything to attend it?

Avis :  si quelqu’un a compris la sollicitation de cet épisode 14 d’Action Comics, merci de me le dire ! car si je suis le titre en VO, le peu d’impressions que me laisse l’histoire fait que j’ai complètement zappé ce qu’était la multitude …apparemment la confrontation se passera sur Mars, donc peut être que le changement de décor aidera un peu à plonger dans le récit, mais j’ai des doutes.

Comme je l’ai dis, le run de Morrison sur Action Comics est assez irrégulier  certains épisodes peuvent se révéler excellent, comme le numéro 13 tandis que d’autres peuvent ne laisser aucun souvenir tellement ils nous marquent peu. Je suis à peu près sûr que nous comprendrons où veut en venir l’auteur à la fin de ses 17 épisodes, mais en attendant on s’ennuie un peu.

Animal Man & Swamp Thing 14 

Scénario : Jeff Lemire & Scott Snyder

Dessin : Steve Pugh & Yanick Paquette

Sollicitation : “ROTWORLD: THE RED KINGDOM” part two! How did The Rot infect the DC Universe? Guest star John Constantine is here to tell you the hideous truth! The Red Kingdom faces an all-out attack by an army of the Rot, led by Felix Faust!

“ROTWORLD: THE GREEN KINGDOM” continues!Swamp Thing must travel the rivers of Rotworld on his way to Gotham City! True terror awaits our hero on the undead waters!

Avis : comme tout le monde le sait, je suis une grosse feignasse, donc pour éviter de me répéter et diminuer ma peine, j’ai décidé de traiter ensemble les épisodes d’Animal Man et Swamp Thing le temps du crossover RotWorld. Mais est-ce vraiment un crossover, puisque les deux héros sont éloignés de plusieurs milliers de kms, chacun dans ce qui reste du lieu de pouvoir de son totem. Si le début de Rotworld était sympathique  il souffrait d’un parallélisme entre les deux titres assez redondants, puisque chaque épisode 13  de chacun des titres abordait le récit avec la même structure, à savoir arrivée dans le nouveau monde, rencontre d’alliés, des méchants et en même temps récit de ce qui est arrivé aux proches du héros en question…

En somme aucune originalité, ce qui est un peu une première dans ces séries depuis leur (re)lancement il y a un peu plus d’un an. C’est bien dommage et j’espère qu’une fois dépassé ce mauvais départ, les séries reviendront à leurs niveaux précédents. En tout cas le crossover Rotworld reste à suivre, bien que l’on se doute qu’à un moment les héros repartiront dans le passé pour empêcher ce futur de survenir. La conclusion est donc connue d’avance, mais ce qu’il reste à savoir ce sont les répercussions réelles qu’aura ce crossover sur chacun des personnages.

Detective Comics 14

Scénario : John Layman

Dessin : Jason Fabok

Sollicitation : When Bruce Wayne’s life is saved by The Penguin, what surprises are in store for The Dark Knight? And in the backup story, an intimate look at Gotham City’s most dangerous foes provides a hint of the maelstrom to come.

Avis : nouvel épisode signé John Layman (Chew) sur Detective Comics. Pour son premier épisode, on a retrouvé ici et là, le ton assez léger pour lequel le scénariste s’est fait connaître, tout en restant bien ancré dans l’univers de Gotham, cependant pour le moment l’histoire qu’il a initié avec le Pingouin n’est pas des plus originales, on peut même dire que c’est du rebaché de chez rebaché. Il faut espérer que malgré les pressions du staff, et de la mythologie de Batman, Layman parviendra tout de même à imposer des histoires plus imaginatives et qu’il réussira à imposer son ton sur le titre. Le fait est que Batman cumule les séries, qui repose sur sa seule personne, donc si c’est pour relire 5 fois la même chose cela n’est pas franchement palpitant.

J’espère qu’il arrivera à se faire une place entre le Batman de Snyder, le Batman & Robin de Tomasi, et le Dark Knight de Hurwitz qui monte peu à peu en puissance et qui commence à vraiment trouver sa voie.

Earth 2 # 6

Scénario : James Robinson

Dessin : Nicola Scott

Sollicitation : The Green vs. The Grey! Who will decide the fate of this dying Earth: Green Lantern or Grundy? Will the new wonders of Earth band together to form the first super team since the death of the Trinity? Does super-genius Sloan really know what’s best for this world?

Avis : conclusion de l’arc intriductif de Earth 2 avec la fin de la bataille entre le Grey (le Rot de la Terre 2) personnifié par … Salomon Grundy (une super bonne idée au passage) et les héros de la Terre menés par le représentant du Green à savoir … Alan Scott, Green Lantern ! Dans tout ça on se demande si Robinson va hésiter longtemps à introduire le représentant du Red de la Terre 2, ça peut être intéressant en tout cas.

Il faut bien le dire, Earth 2 m’a réconcilié avec James Robinson, qui libéré des injonctions éditoriales, puisque le titre se passe sur une terre parallèle il peut faire un peu ce qu’il veut, peut enfin écrire comme il l’entend et notamment bien écrire ! du coup le titre se vend très bien et c’est mérité. Au dessin Nicola Scott nous en met plein les yeux et j’espère que l’artiste restera longtemps sur ce titre, du moins tant que Robinson est inspiré…

Green Lantern 14

Scénario : Geoff Johns

Dessin : Doug Mahnke

Sollicitation : “Rise of the Third Army” continues!The Justice League comes after the new Green Lantern, demanding answers about the missing Hal Jordan!  The Green Lantern Corps makes a disturbing discovery about the Guardians!

Avis : nous continuons donc la farce Rise of the Third Army, connu aussi sous le nom « du machin que son propre créateur ne veut pas lancer car il s’est déjà lassé de son histoire », puisque même si on nous annonce la suite de ce crossover, ben si on lit la sollicitation on comprend assez vite que tout ce qu’on va lire est une rencontre bien classique « nouveau super-héros inconnu VS la Justice League » sur 20 pages avec un final en dernière page qui lui j’en suis sûr sera en lien avec le crossover et nous amènera à l’habituel « ah ben t’es pas méchant ? désolé ! allons tabasser un super vilain pour dissiper ce malentendu, hein ? on a rasé le voisinage lors de notre baston, oh c’est les risques du métier t’inquiètes. »

Comme nous vous l’avons tous dit, pour le moment ce crossover n’en est pas un et s’apparente plus à un effet d’annonce pour relancer les ventes avant le lancement réel de l’event en question, qui s’annonce trop pauvre pour supporter plusieurs mois de publication, donc du coup ils délayent …

De mois en mois Johns déçoit de plus en plus…et je n’ai pas vraiment l’impression que cela va changer bientôt.

World Finest 6

Scénario : Paul Levitz

Dessin : Kevin Maguire & Georges Perez

Sollicitation : What happens when Huntress, the former Robin of Earth 2, meets Damian? The same thing that happens when anyone meets Damian: a massive fight! Huntress has managed to keep her true identity on this Earth a secret so far, but with Damian on her trail, can the world’s greatest detective be far behind?

Avis : si le titre était assez difficile à comprendre à ses débuts, il fallait notamment capter qu’il s’agissait là des Power Girl et Huntress de la Terre 2 perdues sur la Terre du New DC (rien que ça, on se gratte la tête un moment, notamment parce que Levitz tâche de faire le lien avec les apparitions précédentes de Power Girl dans le titre de Mr Terrific ou de Huntress dans sa mini série), il devient assez simple par la suite avec des histoires assez archétypales de super-héros qui ne se distinguent que par le désir, assez touchant, des deux personnages de rentrer chez elles, bien qu’Huntress semble plus résignée.

Cet épisode s’annonce plus mouvementé, avec l’apparition de Damian Wayne, sous son identité de Robin, qui va venir botter quelques fesses notamment celles de Huntress. La rencontre est intéressante à plus d’un titre, déjà retrouver Damian est toujours marrant tant il est porteur de friction et de tension partout où il va, mais surtout parce qu’Huntress sur la Terre 2 n’est autre que … la fille de Bruce Wayne et Selina Kyle. Donc nous avons là les deux enfants naturels de Batman qui viennent à se rencontrer. Une vraie bonne idée, reste à voir si l’exécution sera à la hauteur, en espérant que l’on verra si Huntress finira par rencontrer le Batman de cette Terre, car elle s’annonce assez émouvante.

IMAGE COMICS

Guarding the Globe 3

Scénario : Phil Hester

Dessin :  Todd Nauck

Sollicitation : The Guardians continue their routine of defending the world and repairing the damage Set caused in Paris… meanwhile, El Chupacabra runs into a familiar face… but it may not be on friendly terms! Guest starring THE ASTOUNDING WOLF-MAN!

Avis : suite du spin off d’invincible qui s’intéresse à la pléthorique équipe des Garding the Globe. L’auteur n’a pas encore défini clairement qui était au centre du titre, mais ce n’est pas bien grave car la collection d’intrigues parallèles qu’il mène pourrait nourrir un titre individuel pour chacun des personnages. Si certains d’entre eux sont complètement inconnus, ce n’est pas bien grave non plus car on est jeté tout de suite dans l’action.

Avec l’introduction de Wolf-Man, Hester continue d’exploiter ce que l’on peut facilement appeler maintenant le Kirkmanverse, univers avec beaucoup de possibilités vu combien il a semé de personnages et d’intrigues au fil des années. L’apparition de Wolf-Man interroge tout de même, notamment les circonstances, et on se demande  si le scénariste va aller exploiter les intrigues laissées en plan par Kirkman lors de l’arrêt du titre. En effet le dernier épisode appelait une suite. J’aimerais bien voir ce personnage, qui a beaucoup de potentiel intégrer l’équipe,car il est dommage qu’il demeure dans les limbes.

Si vous aimez Invincible, comme moi en somme, vous pouvez y aller les yeux fermés, l’esprit du titre est tout à fait respecté et il n’est utile de lire la série mère pour le comprendre, c’est juste que vous voudrez lire les deux car elles sont très bonnes.

Conseillé et  je souhaite que le titre continue comme ça encore longtemps.

Manhattan Projects 7

Scénario : Jonathan Hickman

Dessin : Nick Pitarra

Sollicitation : « ABOVE AND BEYOND » At a top Secret meeting in Iceland, the Americans and Russians have a world-shattering encounter with the Science tyrants of the Manhattan Projects. The thrilling FEEL GOOD, BAD SCIENCE series continues in THE MANHATTAN PROJECTS#7: ABOVE AND BEYOND!

Avis : suite de l’un des titres les plus cinglés du marché des comics avec sa réinterprétation de l’histoire du projet Manhattan, où les plus grands scientifiques de leur temps, et certains des plus fous, ont été rassemblés pour … construire le plus d’armes possibles, tout en veillant à ce qu’elles soient les plus destructrices et les plus mortelles que l’homme ou tout ce qui s’en rapproche, puissent imaginer au plus profond de son esprit dérangé…

Hickman se fait clairement plaisir à n’avoir aucune espèce de limites avec cette série, certains des plus grands génies de l’histoire sont ainsi décris assez souvent comme des cinglés dans un monde pas franchement plus sains d’esprit, où des aliens débarquent de nulle part, où l’esprit de Roosvelt a été transféré dans une télé à sa mort afin de pouvoir continuer à guider la nation, où Oppenheimer a été remplacé par son frère jumeau cannibale qui semble pouvoir entrer en contact avec l’esprit de ceux qu’il ingère… et j’en passe et des meilleures. Le titre n’a pas vraiment de concept clairement défini, et c’est pas grave car le scénariste parvient malgré tout à imposer une direction, sauf que la destination nous est complètement inconnue, que l’on ne sait pas comment on y va, ni pourquoi, mais on sait que ce sera complètement cinglé.

Une grande série à lire, pour se rendre compte que oui, l’imagination n’a pas de limites et la vache l’infini ça va loin (mmm ça c’est de la pensée profonde, c’est pas encore du Télérama mais j’en suis pas loin, faut juste que j’arrive à péter encore plus haut par rapport à mon cul et c’est ok je peux envoyer ma candidature au mag de masturbation cérébrale par excellence…)

Super Dinosaur 15

Scénario : Robert Kirkman

Dessin : Jason Howard

Sollicitation : ESCAPE FROM INNER-EARTH: CONCLUSION!
Derek is now aware of the REPTILOIDS and the threat they pose to the surface world. Super Dinosaur has learned so much about where he comes from–will he want to come back? Answers to this question and more as the stage is set for the next few years of Super Dinosaur adventures! This is where it all begins, people!

Avis : conclusion de l’arc en cours dans Super Dinosaur, qui s’il aura été un peu long aura eu pour grand avantage de pas mal développer tout l’univers de la série. Si l’on pouvait craindre un peu que le titre tourne en rond faute de suffisamment d’éléments, et surtout que tout tourne autour de l’Inner Earth et d’un seul vilain, il fallait bien entendu en attendre plus de Kirkman qui avait bien prévu les choses. Résultat au bout de 15 épisodes, on se retrouve avec une foule de personnages tous plus intéressants les uns que les autres, et un potentiel d’histoires bien plus vaste que ce que l’on pouvait imaginer.

La série se vend des clopinettes et c’est bien dommage car elle mérite bien plus de crédit que ce que l’on pourrait imaginer en s’arrêtant à la couverture ou une approche simpliste du concept. Voilà un comic-book fun pour tout âge ! alors ne passez pas à côté.

MARVEL COMICS

Avenging Spider-Man 14

Scénario : Cullen Bunn

Dessin : Gabriele Dell’Otto

Sollicitation : Horizon Labs take a field trip to the Savage Land! But when has a trip to the Savage Land ever gone right? When a horde of super-powered lizards attack, it’s up to Spider-Man, Devil Dinosaur, and Moon Boy to save the day! Raptors are bad enough, but can Spidey overcome a prehistoric language barrier, too?

Avis : c’est dessiné par Dell’Otto ! et c’est un spécial Savage Land avec des dinosaures tout partout, donc Dell’Otto qui dessine des dinos, y a t-il une meilleure excuse pour aller essayer de lire cet épisode. Enfin quand je dis lire … Ensuite cela dépend bien évidemment s’il s’agit du Dell’Otto de Secret Wars ou le Dell’Otto des annuals tout pourris d’avengers que nous avons eu il y a quelques temps déjà. Mais si souvenez vous avec les Revengers de Wonder Man, oui je sais nous tâchons tous d’effacer cet épisode de l’histoire des Vengeurs de notre mémoire, y compris Bendis puisque dans ces derniers épisodes d’Avengers, il nous ramène le Simon Williams qui veut aider… mais il était pas censé être mort à la fin de ces annuals  ? mais cessons de digresser il faudra donc voir quel artiste nous avons là avant de nous lancer.

AVX CONSEQUENCES 5

Scénario : Kieron Gillen

Dessin : Gabrielle Hernandez Walta

Avis : conclusion de la mini AvX consequences qui était censée faire le point sur l’après AvX pour un certain nombre de personnages impliqués dans le crossover, mais au final j’ai plus eu l’impression de voir la continuation du run de Gillen sur Uncanny X-Men, puisque c’est avant tout Cyclope qui aura été mis en avant et autre parallèle avec son Uncanny X-Men : ce n’était pas franchement très bon. La mini est au final, et comme on pouvait s’y attendre, délayée au possible avec une conclusion attendue pour tous ceux qui ont vu les premières planches de All New X-Men, à savoir le « fuck » envoyé par Scott aux X-Men.

Le résultat me fait encore craindre le pire pour cette nouvelle série X-Men écrite par Bendis, je sens de plus en plus une daube monumentale, avec un Scott poussé aux extrêmes très loin de ce que nous avons connu. Si l’idée de faire de Scott quelqu’un de beaucoup plus ambigu, prêt à tout pour sauver la race mutante est intéressante sur le papier, l’exécution aura été poussive et souvent chiantissime au possible. En outre je ne cesse de me demander pourquoi ils traitent Scott comme un terroriste alors que Wolverine qui dézingue à tout va de manière passablement ostentatoire se voit accorder un satisfecit par tout le monde y compris les Vengeurs… ah oui mais c’est vrai, Logan est populaire et il faut le garder parmi les Vengeurs…

Deadpool 1

Scénario : GERRY DUGGAN & BRIAN POSEHN

Dessin : Tony Moore

Sollicitation :  Dead former United States presidents, from George Washington to Gerald Ford have been resurrected, and that’s BAD. The Marvel heroes can’t be the ones to stop them, someone is needed with the reputation, skills and plausible deniability to take out these com-monsters in chiefs…NOW! is the time for Deadpool… In Wade We Trust!

Avis : nouveau volume pour Deadpool après des années de surexposition. Il y a encore quelques années le personnage se pavanait avec 4 séries régulières à l’occasion d’un regain de popularité inespéré. Comme d’hab, Marvel en a trop fait, sorti des séries régulières et des mini à ne plus savoir qu’en faire, s’est fait une montagne de cash avant que leur cupidité ne tue la poule aux oeufs d’or. Aujourd’hui l’unique série Deadpool se traîne dans les classements et a besoin d’un bon gros relaunch avec des bons gros noms.

Le pitch est absolument azimuté, à tel point qu’alors que j’avais laissé tombé la série il y a un moment, j’ai là bien envie de m’y remettre : les anciens présidents des USA reviennent à l’état de zombies et il revient à Deadpool de faire le ménage !!!! Alors je vous préviens, ça a intérêt à être marrant !!!

Iron Man 1

Scénario : Kieron Gillen

Dessin : Greg Land

Sollicitation : Tony Stark—Iron Man: Technological visionary, wealthy playboy, unparalleled engineer, and armored Avenger. His greatest invention becomes his greatest mistake. Iron Man must act fast…and Tony Stark must build faster! The lethal techno virus Extremis is out in the wild and out for grabs to the highest bidder! It’s up to Tony Stark to contain it and that means creating a new suit of armor…NOW!

Avis : autre relaunch Marvel Now à sortir cette semaine, Iron Man sort de plusieurs années de Fractionnite aiguë qui ont détourné nombre de lecteurs de son titre, dont moi, fatigué de ces arcs sans fin qui ne mènent nulle part, de cette caractérisation à côté de la plaque de Tony Stark et d’à peu près tout ce qu’a fait le monsieur sur le titre (à part Pepper Potts, il l’écrivait bien je trouve). Comme pour chaque titre qu’il a quitté ces dernières années, c’est Kieron Gillen qui prend la suite.

Comme vous le savez sans doute, je ne suis pas vraiment un fan du monsieur, qui peut se débrouiller avec des dialogues mais dont les histoires sont souvent assez pauvres, aux répercussions invisibles et aux caractérisations pas franchement réussies… J’aimerais dire qu’au moins ce sera mieux que Fraction, sauf que j’avais dis la même chose pour Uncanny X-Men, et on sait tous comment ça a fini.

Niveau histoire, il nous promet des arcs très courts, voire des épisodes auto contenus, ce qui nous changera c’est sur. Au dessin encore une fois Greg Land, qui va pouvoir dessiner autre chose que la même femme encore et encore dans la même pose…J’irais voir le premier épisode mais sans grand espoir…

Uncanny X-Force 33

Scénario : Rick Remender

Dessin : Phil Noto

Sollicitation : FINAL EXECUTION races to its thrilling conclusion! X-Force brings the attack to the Brotherhood, but there is dissension in the ranks.

Avis : dernier chapitre de Final Execution qui voit X-Force affronter la nouvelle Brotherhood menée par un Sabretooth plus sadique et manipulateur que jamais. Mais en termes de manipulation, personne ne semble arriver à la cheville de Mystique qui pourrait avoir retourné un des membres de l’équipe de Logan ! dans le même temps Genesis semble être à deux doigts de craquer alors qu’il découvre les actions de X-Force qui entrent en conflit avec tout ce que Fantomex a essayé de lui enseigner. Alors qu’il découvre que toute sa vie n’est qu’un mensonge, il semble se rapprocher un peu plus de son ancienne personnalité : Apocalypse.

Comme vous pouvez le constater, on ne s’ennuie pas avec ce titre, du moins pour le moment puisqu’écrit par un Remender en grande forme. Il faudra donc en profiter le temps que ça dure, c’est à dire pas longtemps puisque son run s’achève en cette fin d’année. Par la suite, dans le cadre de Marvel Now, X-Force aura deux déclinaisons. NOooooooonnnnn Marvel ne cherche pas du tout à profiter du succès du titre, nonnnnnnnnn…

A noter aussi la sortie de :

– X-Factor 246, par  Peter David & Paul Davidson, après les pseudo chambardements de ces derniers mois, voici un épisode centré sur Pip, le troll récupéré par l’équipe lors de la rencontre avec Hela…

– Daredevil End of Days 2, par Brian Michael Bendis & David Mack & Klaus Janson, suite de la mini qui revient sur la mort de DD et des évènements qui ont précédé sa chute. Même si le premier épisode était bon, le style de Bendis me pousse à vous conseiller la lecture de cette mini en Trade.

ONI PRESS

Stumptown vol 2 # 3

Scénario : Greg Rucka

Dessin : Matthew Southworth

Sollicitation : P.I. Dex Parios was hired to track down “Baby,” rockstar Mim Bracca’s prized guitar. So how lucky is it that the instrument just showed up at her house? With Dex, you know the luck will never last! The new story arc from Eisner Award-winning writer Greg Rucka and acclaimed artist Matthew Southworth continues!

Avis : suite des aventures de la plus poissarde des détectives privés de Portland. Engagée pour retrouver la guitare d’une star du rock, elle retrouve l’objet … chez elle ! un concours de circonstance assez étrange, d’autant que les pistes qu’elle suivait lui indiquait que son affaire n’était sans doute pas étrangère avec un trafic de drogue. Le fait qu’elle ait un agent de la DEA aux fesses fut l’un des indices plus importants, (pour info la DEA est chargée du contrôle des narcotiques aux USA).

Si le titre commençait sur une note apparemment légère avec une affaire sans grande importance, Rucka tisse peu à peu les fils d’une intrigue plus complexe vraiment intriguante. Comme je suis un fan de l’auteur, je vais continuer à suivre de manière aveugle, et je vous engage à faire de même !

A propos Sam 2116 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.