French Artists Connexion #5 : Virginie Siveton

Jeune et jolie…. mais pas que, Virginie Siveton c’est surtout une artiste très très talentueuse et très active voire hyperactive. Je l’ai découverte à Geekopolis : coup de coeur immédiat pour son travail, promesse d’article, interview faite et puis… il aura fallu la PCE et une nouvelle rencontre pour me remettre le pied à l’étrier parce que – mince alors – j’ai vraiment envie de vous la présenter !

Virginie 1Petite, elle découvre l’aquarelle avec sa tante, professeur en arts. Elle poursuit son initiation au cours de nombreux voyages et au fils de ses expériences. Après le bac, elle suit un cursus spécialisé en cinéma d’animation et jeux vidéo. Au lendemain duquel, elle se plonge dans le monde professionnel en tant qu’infographiste 3D, pour de grands noms de l’automobile française. Elle continue son parcours en autodidacte. Son envie de progresser et sa fascination pour internet et les nouveaux médias lui permettent d’approfondir ses connaissances. Ainsi elle s’entraîne grâce à des tutoriaux, se fixe des challenges en s’inscrivant à toutes sortes de concours, participe à des dessino-room… Elle cumule différents contrats pendant 2-3 ans, illustratrice, infographiste 3D, réalisant notamment une fresque pour égayer les murs de l’hôpital de la Fontaine à Saint-Denis.

Aujourd’hui, c’est aux côtés de l’homme qui l’inspire que son trait continue de mûrir, et de s’affirmer. Elle étudie aussi le dessin académique d’après des modèles vivants pour travailler les poses, les questions de proportions, de rapport au volume et éduquer son oeil. Sans oublier les mercredis du Louvre où elle s’entraîne à différentes techniques (crayon, pinceau, feutre…) sous les regards bienveillants des grands classiques.

Arc

Ce sont ces bagages là qui lui permettent d’intégrer plusieurs établissements en tant que professeur d’Arts Appliqués. Son rôle : sensibiliser ses lycéens aux codes couleur, à la typographie, à la composition d’une image mais avant tout développer leur créativité. Elle leur inculque le design d’espace (perspective, architecture), le design produit et celui de la communication.

ComicsHyperactive, vous la croiserez facilement en salons ou sur la toile. Fan d’internet et de l’ordinateur en général, elle se déploie beaucoup comme elle le dit elle-même. Les applications Vine ou Instagram sont un parfait exemple de ce qu’elle aime. Très friande du monde 2.0, elle aime partager ses expériences et ses idées; développer les relations humaines. Vous la retrouverez donc sur différents sites comme le forum Café Salé qui propose de nombreux concours offrant une bonne visibilité, par exemple une exposition d’un mois au « Dernier Bar avant la fin du monde » à Châtelet sur le thème Des Mystérieuses Cités d’Or ainsi qu’à la Fnac Champs-Elysées pour la sortie du jeu Diablo 3. Elle participe aussi sur Facebook aux “weeklies challenges” de Trinquette Publishing, deux de ses pin-up ont été retenues dans l’artbook Trinquette – Weeklies vol.1. En 2012, elle est contactée via facebook pour donner naissance à un collectif d’illustrateurs qui propose de créer des événements in real life, dans des hôtels étoilés, des restaurants, des cafés… A Geekopolis, Virginie faisait partie de 2 collectifs, le collectif Pin-Up où elle exposait son travail et proposait son artbook et le collectif Steam Punk composé de 7 artistes, où elle s’est amusée à reprendre des personnages de jeux vidéos dans un univers steampunk comme Queen Emeraldas de Galaxy Express 999.

Trinquette

Son premier artbook “Once Upon a Pin Up”, imprimé en auto-édition en 100 exemplaires, reprenait ses illustrations exposées en les mettant en valeur. Ne le cherchez plus, tous les exemplaires ont été vendus 🙂 Les princesses de l’imaginaire, revues à sa façon sont sexy en diable, charmeuses et provocantes, souvent loin du rôle auquel on les avait assignées. Identifiables au premier coup d’oeil, ces illustrations font sourire, entre souvenirs d’enfance et pied-de-nez à cette tradition de candeur et d’innocence. Elle me dit aimer ce monde de l’imaginaire qui nous parle à tous et toutes. Nous avons tous grandi avec ces personnages au travers des contes, des dessins animés, ils constituent des références communes.

Princesses

Niveau technique et outils, vous l’aurez compris, c’est une artiste 2.0. Si elle apprécie le gain de temps et les possibilités offertes par l’informatique, elle me parle aussi de la difficulté à s’arrêter de travailler un dessin et de le considérer comme abouti. Parmi les outils utilisés, on retrouve pour la 2D: Photoshop mais aussi les outils traditionnels et pour la 3D: 3Dsmax, Vray et Postprod: After Effect / Premiere Pro.

Ses projets : toujours plus de concours et de conventions ! Et un futur sketchbook en préparation.

Rien que cette année, elle a enchaîné Comic Con, Paris Manga, PCE puis les Fantasiales, sur les stands de la WIP Agency ou du ComicVerse, elle continue les mercredis du Louvre et les cessions Drink&Draw Paris mais quand s’arrêtera-t’elle pour souffler ? et bien pas tout de suite j’espère….

Interview lue et corrigée par Virginie Siveton herself ! J’ai hâte de retrouver son sourire rayonnant et sa bonne humeur sur un prochain salon.

Pour en savoir plus :

Son site internet, sa page Deviantart, et son blog perso.

A propos NightRunner 15 Articles
Liseuse de livres sans images fraîchement convertie aux comics, je vous propose des critiques de romans en rapport avec cet univers ainsi que des interviews d'artistes français. Suivez moi !

3 Comments

  1. Merci nightrunner encore une fois nous en savons plus grâce à toi sur une artiste sympathique, dynamique et talentueuse.

    Des projets bd ou uniquement de l’illustration ?

  2. Merci encore pour cet article Audrey!
    Pour le moment ce sont des projets d’illustrations avant tout, mais qui sait, 🙂 j’aimerais bien tenter des projets BD prochainement.

Répondre à Virginie Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.