Oldspoken VO: Spider-Man Holiday Special 95′

We wish you a Merry Christmas!!

Remember 1995, Les Avengers affrontent les conséquences d’une trahison avec des costumes moches, les X-men recherchent un traitre qui va les mener directement au crossover Onslaught et Spider-man a récemment changé d’identité et de costume en laissant sa place à son clone blond peroxidé, Ben Reilly.

C’est justement ce dernier personnage ainsi que sa « famille » qui sont à l’honneur dans ce numéro fait de petites histoires mettant en scène Spider-man, Venom ou la Chatte Noire en pleine période de Noël. Ils se retrouveront pris dans des aventures et confrontés à une morale qui devra malgré les événements rester sauve

logo spiderman

Spider-Man: A matter of faith par Glenn Greenberg et dessiné par Kevin Maguire.

En patrouillant, Spidey va devoir faire face au désespoir en cette période de fêtes tout en affrontant le Scorcher (apparu dans la série Untold Tales of Spider-Man). En effet le personnage de Jenny sera sauvé par Ben au début de l’histoire. Victime de la crise (déjà à l’époque), cette jeune demoiselle ne possède plus de raison de vivre,et décide donc de se suicider en se jetant d’un pont (bis repetita…). En essayant de lui monter que Noël peut aussi être synonyme de joie et que elle est aussi considérée que n’importe qui, elle va très vite se rendre compte de son erreur.

Cette histoire dégoulinante de bons sentiments est l’exemple type de ce qu’un super héros est capable d’apporter aux quidams lambda qui croisent son chemin.

Côté dessins c’est tout à fait honorable, avec une ambiance de Nöel bien présente et surtout de la neige qui tombe sans discontinuer à l’intérieur des cases. A noter que cette histoire est encrée par Jimmy Palmiotti.

Marvel_Logos__The_Black_Cat_by_vesterdesigns

 The cat who stole Christmas par Karl Bollers et Chris Gardner

Cette histoire, qui possède la  caractéristique d’être nuff’ said (c’est à dire sans parole) se concentre sur La Chatte Noire. Cette dernière va nous rejouer une version moderne de Robin des Bois mais avec la petite touche Nöel en allant voler à de gros loubards un gros sac de jouets (qui a dit hotte?) pour les déposer devant un orphelinat.

Niveau dessins c’est plutôt pas mal et ça compense bien l’absence de dialogues du réçit qui est je trouve celui le plus touchant de ce numéro.

 VenomLogo

The Venom Claus par Eric Fein au scénario et Javier Saltares au dessin

Toujours dans la famille Spider-Man je réclame le cousin consanguin possédé par un alien fou et schizophrène. Dans cette histoire Eddie Brock va avoir maille à partir avec un gang de gros durs bien décidé à mener la vie dure au Père Nöel (pas le vrai hein!). A cette époque Venom pense, à la manière du Punisher, que le seul moyen de protéger les innocentes victimes est de supprimer ceux qui ont ou pourront leur faire du mal, ce à quoi il va ici s’employer.

Mais c’est l’esprit de Nöel pour tout le monde et ces vilains ne devront leur salut qu’à l’intervention d’une vieille dame qui persuade Eddie de leur laisser la vie sauve.

Ce réçit est sans aucun doute le plus sombre de tous et sans doute mon préféré et les dessins n’y sont sans doute pas étranger non plus puisqu’ils participent à cette ambiance où finalement tout est bien qui finit bien.

 FFf

Companions par Adam Santangelo et Mike Manley

Que serait un épisode de Spider-Man sans une traditionnelle histoire de cimetière? Je vous rappelle qu’en 1995 Tante May est décédée et c’est donc elle qui va recevoir la visite …mais pas de Peter ou de Ben. Non c’est Willie Lumpkin (vous savez le facteur des Fantastic Four), son ancien et ancien ami (petit) qui vient en ce moment de fête se recueillir sur sa tombe.

Cette visite de 6 pages assez moyenne graphiquement  sera  l’occasion d’en faire une autre et de conclure en se disant que  la vie continue.

SpidermanHumanTorchLogo

Merry Christmas M.Storm scénarisé par Sholly Fish et dessiné par Robert Brown et Joshua Hood

De manière assez suprenante ici c’est Peter que l’on va retrouver sous le costume et qui va se rendre à sa traditionnelle rencontre avec Johnny Storm le temps pour eux de se rappeler toutes les histoires vécues ensemble. Mais en fait c’est bien Ben Reilly qui va arriver pour casser la rêverie de la Torche Humaine. La trêve de Nöel est aussi le temps de la réconciliation pour Ben  qui contrairement à Peter n’a pas toujours entretenu de bon rapports avec son camarade super-héros.Dans cette histoire les dessins ne sont malheureusement pas à la hauteur pour l’histoire la moins bonne graphiquement de tout le numéro.

 

Ces épisodes (de mémoire moins les deux derniers) ont été publiés en France par Marvel France dans le magazine Marvel en décembre 1997. En conclusion, si ces scénettes ne révolutionnent en rien ni le genre ni les personnages, elles n’en restent pas moins plaisantes si on les prend pour ce qu’elles sont: des contes de Noël à la sauce maison des idées.

 

spiderman merry christmas

A propos loic 31 Articles
Loic pour les podcast fan de star wars, de comics et de saint seiya

2 Comments

    • lol voilà je viens de coiffer Bunny au poteau 😀

      c’est marrant parce que moi ça fait vraiment un des premier trucs que j’ai lu et étant grand fan de Noël ça ma beaucoup marqué 🙂

Répondre à loic Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.