Tops et Flops de la semaine

Top 5 de la semaine

5 – Starlight 2, de Mark Millar et Goran Parlov, un épisode bien plus léger que le premier côté intrigue,. Fondamentalement il ne se passe pas grand chose, à part le personnage qui se laisse convaincre de revenir sur la planète qu’il a sauvé des décennies auparavant pour mener la résistance…Le tout reste agréable, mais j’aurais apprécié une dizaine de pages supplémentaires.

STARLIGHT #2

4 – Caliban 1, de Garth Ennis et Facundo Percio. Après les chiens plongés dans l’apocalypse, après les cannibales fous, Garth Ennis lançait la semaine dernière un nouveau projet dans genre un peu inédit pour lui avec Caliban, première vraie incursion de l’auteur dans la SF pure. Un premier essai vraiment réussi, avec un pitch vraiment intéressant. Un équipage d’un vaisseau spatial de transport  de mineurs rentre en collision avec ce qui semble être un vaisseau extraterrestre. Et part collision j’entends que les deux vaisseaux fusionnent de manière assez étrange …Vraiment intriguant, j’ai hâte de voir ce que Ennis, qui brosse essentiellement les caractères des personnages et la situation dans ce premier épisode, a en réserve pour la suite..

Caliban 001

3 – Moon Knight 2, de Warren Ellis et Declan Shalvey, si niveau intrigue c’est assez léger, Ellis privilégiant une approche à la Global Frequency, c’est à dire des missions réglées en un épisode, elle ne déçoit cependant pas en raison de ses multiples degrés de lecture. En premier lieu, il a bien entendu un récit bourré d’action, le combat de Moon Knight contre le mercenaire étant particulièrement prenant. Il y a ensuite, bien évidemment le côté reflet de Moon Knight dans son adversaire dont le parcours ressemble étrangement à celui de Spector…comme dans le premier épisode si l’on y réfléchit. Enfin il y a quand on veut la voir une certaine critique sociale du capitalisme actuel qui résonne fortement en ce moment…Donc au final un épisode pas si léger qui est aussi une expérience narrative et visuelle, Ellis et le dessinateur faisant peu à peu monter la pression au cours des dix premières planches. Encore une fois une réussite.

moonknight2

2 – Ultimate Spider-Man 200, de Brian Michael Bendis, David Marquez, Mark Bagley et Sara Pichelli. Alors si j’étais d’humeur chagrine, je dirais bien que ce numéro 200 est un peu léger, et qu’il aurait bien mérité une bonne vingtaine de pages supplémentaires, à l’image de l’épisode 100… sauf que, sauf que et bien ces quelques 20 pages (avec toute une série de doubles pages donc en fait on est plus dans la trentaine) étaient parfaites ! tu vois Brian que tu veux tu peux. Alors que le scénariste ramène tous les proches de Peter, montre combien Miles s’est bien intégré à la famille, il ramène Peter au centre du jeu, avec un fantasme collectif « que serait-il devenu ? » et chacun présente sa version, avec notamment celle de Miles m’a fait hurler de rire, mais au final ils démontrent que l’esprit de Peter survit toujours en eux et dans leurs actions. Bref un très bon épisode, il faudrait que Bendis nous en sorte un peu plus souvent des comme ça…

Ultimate-Comics-Spider-Man-200-cover

1- Green Arrow 30, de Jeff Lemire et Andrea Sorrentino. Alors pour être honnête, la manière dont Lemire s’est sorti de cliffanguer du mois dernier m’a vraiment gonflé quand j’ai commencé la lecture. Je me suis même dit, tiens c’est mal barré, c’est bien la première fois avec Lemire…sauf que heureusement, j’ai continué la lecture et quelle lecture mazette. Lemire mélange avec maestria action, complot, récit de super-héros avec des relations familiales plus que compliquées !!! bien que Ollie reste au centre du récit, le cast est désormais tellement riche que cela pète d’un peu partout !!! Bref encore une fois une XXX de bonne lecture et ma préférée cette semaine !!!

GREEN ARROW #30

Mon nouveau personnage favori qui a intérêt à revenir vite !!!  la frangine de Peter, qui a ravi mon cœur dès sa première apparition sur cette page magnifique !!! reviens Thérésa !!! sur le fond si on analyse l’intrigue, on se rend compte que Waid et Robinson ne se sont pas trop foulés, tout cela est très très classique. En fait il y a même l’impression que cela aurait pu être écrit dans les années 60. Etant donné que Dan Slott signe l’intro, je  pense que l’on peut s’attendre à revoir le personnage un jour ou l’autre, surtout que le scénariste a vraiment une approche globale de l’univers du tisseur et essaye le plus possible d’intégrer les différentes époques du personnage. D’où à mon sens le retour annoncé de Morlun dans pas longtemps, les clones dans Spider-Island, ou Spidey 2099…

Amazing Spider-Man - Family Business-019

Les titres bof bof sans plus de la semaine 

– Inhuman 1,de Charles Soule et Joe Mad. Le titre n’était pas attendu pour ma part…même dessiné par Joe Mad. Je suis d’accord que niveau colorisation, c’est assez étrange sur les premières pages. C’est très différent des précédents travaux de Mad. Il faut quelques pages pour s’habituer. Ensuite niveau histoire, Soule pose une bonne base …mais fondamentalement, ce premier épisode n’arrive pas à mon sens à se distinguer ni à s’imposer. La lecture est agréable, donc ce n’est pas un Flop. Mais personnellement j’avais un peu l’impression d’avoir déjà lu tout cela.

inhuman_1_cover

– Aquaman and the Others 1, de Dan Jurgens et Lan Medina…encore un titre qui ne se distingue pas en grand chose. En vieux routard, Jurgens pond une intrigue efficace centée sur les artefacts issus d’Atlantis utilisés par les Others. Cela lui permet de puiser et développer les éléments posés par Geoff Johns lors de son run qui se sont révélés populaires. Cependant tout cela donne une impression de classicisme trop poussé. Là aussi, on a un peu l’impression d’avoir lu cela 1000 fois. Je sens donc une annulation au bout de 12 épisodes…

AQUAMAN AND THE OTHERS #1

 Les Flops de la semaine 

– Veil 2 de …Greg Rucka. J’espère vraiment que c’est la première et dernière fois que j’inscrit un titre signé Rucka dans cette colonne. L’épisode en lui-même n’est pas fondamentalement mauvais…à part qu’il se lit en moins de 3 min et que très sincèrement, il ne se passe pas grand chose… Comme chacun le sait J’ADORE le boulot de Rucka, comme par exemple ce qu’il fait sur Lazarus en ce moment qui est tout simplement sensationnel, et de fait j’ai des attentes assez élevées en ce qui le concerne…donc du coup, ma déception est plus grande quand il pond quelque chose d’assez moyen comme ce titre…Je ne sais pas où cela va et Rucka ne m’a pas vraiment donné de raison de m’intéresser …

Veil 002-001

– Captain America, n’importe quel numéro depuis la fin de Dimension Z, mais là on atteint le désastre avec cet épisode 19…Alors que j’adore ce que fait Remender sur Uncanny Avengers, lire Cap depuis la conclusion de l’arc sur la Dimension Z relève du calvaire. Terminé pour moi, et vu le peu d’entrain qu’il y a niveau dessin, j’ai l’impression que Marvel a déjà fait une croix sur ce volume du personnage…

Captain America v7 019-000

– She-Hulk 3, de Charles Soule et  Javier Pulido…alors déjà soyons clairs, ce sera sans aucun doute mon dernier épisode de cette série. J’avais trouvé les deux premiers épisodes sympathiques mais sans plus mais là je me suis juste fait chier devant les pathétiques tentatives d’humour de Soule et d’hommages de Pulido aux années 60. J’en ai vraiment ras le cul de cette vague de titres qui marchent sur les pas de la série Hawkeye, qui se veulent drôle mais n’ont absolument rien d’amusant…Cet épisode en est la démonstration puisqu’il ne mène à strictement RIEN !!!

STK634835

A propos Sam 1883 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

10 Comments

  1. Salut Sam,
    J’aime bien ton Top 5 ,a part Ultimate spider-man que je n’ai pas lu, et j’aurai probablement mis Caliban tout en haut. Mais mettre She-Hulk dans les flops, je ne suis pas du tout d’accord. Déjà c’est très beau. De plus le scénario sans être transcendant sur ce numéro est plutôt malin et très très fun (question de gout je te l’accorde). Je ne sais pas pourquoi tu veux comparer ca a Hawkeye car pour moi cela ressemble beaucoup plus a la nouvelle version de Harley Quinn mais en beaucoup mieux tenu. Pour finir, j’avoue avoir du mal a comprendre l’argument du ca ne mène a rien. On a clairement affaire ici a une série de type procédural ou par définition les épisodes sont indépendants les uns des autres. Pourquoi devrait-on absolument avoir un fil rouge qui va révolutionner l’univers marvel. Perso j’ai passé un bon quart d’heure de lecture.
    Amicalement 🙂

    • Je te rejoins Grey Pigeon sur She-Hulk #3 que j’ai trouvé encore meilleur que les deux précédents ! Cette série fait vraiment honneur aux précédentes incarnations de l’héroïne qui jouaient sur l’humour décalé, sans compter que les dessins sont magnifiques ! A ranger à côté de Superior Foes of Spider-Man :-p

      Inhuman #1 n’était pas folichon, c’est clairement en-dessous des autres productions de Charles Soule, mais ce n’est pas non plus à jeter. Comme dit c’est un peu trop revu et je trouve que le nouveau personnage au centre de l’intrigue arrive un peu trop facilement à être au bon moment au bon endroit, sans compter que même si l’idée de populations inhumaines indépendantes d’Attilan n’est ni mauvaise ni totalement nouvelle elle fait un peu trop pièce rajoutée artificiellement. Un check-it parce que j’aime bien le scénariste, mais ça ne déplace en rien des montagnes comme le devrait une série qui a été tant teasé. Au risque d’en choquer certain, moi Joe Mad je m’en contre-fous comme de la dernière pluie, ça m’en touche une sans bouger l’autre ! :p

  2. Moi c’est sur Captain America 19 où je ne suis pas d’accord. L’épisode se lit vite, c’est efficace, il se passe des choses et j’adore les dessins de Nic Klein (malgré certaines faiblesses). Pas le run du siècle mais c’est rudement bien.

  3. le type sur la cover de Inhuman, c’est pas Vulcan, le frère Summers à la con ?
    Ps J’ai suivi ton conseil et on est maintenant sur Facebook brucelit.teamup ! On = Présence, Tornado et moi !

  4. Mince, je suis de plus en plus d’accord avec Sam.

    En feuilletant She-Hulk hier, je me suis dit « putain mais c’est quoi ce syndrome Hawk-eye » ? J’ai lu les 12 premiers n° d’HE (je les ai même acheté… en lot, hein) et si j’adore les couvertures et que j’ai du sourire une fois, c’est quand même hyper léger. Quand je lis que certains trouvent ça drôle, c’est l’incompréhension. Superior Foes pareil. J’ai lu les 3 ou 4 premiers épisodes et j’ai pas esquissé un sourire (en fait, j’ai même piqué du nez deux fois). Et je suis désolé, ce n’est pas décalé. C’est pas suffisamment marqué, suffisamment bien écrit pour que ça soit drôle et intelligent. C’est juste chiant et il suffit d’aligner une bande de loosers et leur faire vivre le quotidien pour que ce soit drôle (le concept est intéressant mais il faut bien plus d’idées ou de décalages pour que ce soit amusant, ça l’est franchement pas assez). She-Hulk (je n’ai lu que le 1er) me fait le même effet. J’aime bien le postulat, le décor (j’aime bien les procedurals de tout type) mais vivre son quotidien auteurisant, c’est pas drôle, c’est chiant comme la mort. Toute cette engeance de titres qui montre des super-héros dans leurs quotidiens, dans celui de monsieur et madame tout le monde, nonchalants ou faisant presque la gueule pour contraster avec les 2-3 grimaces/événements qui leur arrive dans chaque épisode, c’est navrant. L’impression de bouffer du Woody Allen en comics, ça insulte le vrai comics indé. Savoir qu’Hawk-Eye a des voisins comme n’importe qui, c’est pas drôle, qu’il récupère un chien, qu’un gang à la con dit toujours « Bro », ça n’a rien d’amusant. Enfin si, ça doit faire sourire la 5ème fois. La 50ème, ça veut simplement dire que l’auteur n’a pas d’idées et c’est loin de me provoquer un sourire.

    • Je n’ai lu que le premier tome de Hawkeye, alors je ne sais pas si ça vient de la traduc’ ou juste de mes goûts personnels, mais j’ai trouvé que c’était bien moins drôle que SFoSM ou She-Hulk. Et les trois titres ont quand même pas mal de différences, surtout She-Hulk qui joue beaucoup sur le côté judiciaire du personnage, je n’ai pas du tout une impression de redite quand je les compare. La partie graphique doit jouer énormément dans le succès de ces séries, sans un style approprié aux histoires et aussi assez singulier pour être clairement identifié les épisodes fonctionneraient sans doute moins bien.

  5. (Et pour rajouter quand même la politesse : vos podcasts sont toujours aussi bons. Super agréables à écouter (le son et la diction de mieux en mieux pour tout le monde !) et ça permet de bosser tout en se marrant (parce que si elles volent parfois très bas, vos blagues sont biens plus drôles que la vague faussement indé de chez Marvel ^^)

  6. Waid et Robinson ne se sont pas trop foulés, tout cela est très très classique (pour « Family business ») – Entièrement d’accord avec toi, un titre écrit à l’ancienne, très classique dans les situations et le scénario.

    Comment ça, Moon Knight n’est toujours pas en numéro 1 ?

  7. Mon petit top 5:

    5/ Trillium #8- pas mal mais un peu long. Content d’etre arrive au bout.

    4/ Green Arrow #30- je suis moins enthousiaste que vous. Je trouve qu’il manque quelque chose.

    3/ Detective Comics #30- Pas mal mais une nouvelle fois ce sentiment d’event dans un titre Batman. J’aurai prefere un arc plus terre a terre pour ce debut d’arc.

    2/ Starlight #2- Pas grand chose a rajouter sur ce qu’a dit Sam.

    1/ Black Science #5- Toujours aussi bon- Dessins au top, rebondissements… Que c’est dur d’attendre 1 mois pour la suite!

    Check it: Moon Knight#2 (c’est cool mais a quand les choses serieuses?), Guardians of the Galaxy Prelude (on sent que DNA c’est du serieux mais on a comprend qu’il ne se passera rien.. Prochsin numero avec Rackoon et Groot donne envie!), Inhuman#1 (une petite deception peut etre lie au trop d’attente. C’est un numero un peu chiant pour qui connait deja l’univers)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.