Guide de lecture Comics VO : semaine du 23 Juillet 2014

DC COMICS

BATMAN #33

BATMAN #33Scénario :  Scott Snyder

Dessin :Greg Capullo

Sollicitation :  It’s been one hell of a year in Gotham City, and it all comes down to this: Batman vs. The Riddler! Gotham City and the Dark Knight will never be the same! Don’t miss this special, extra-sized finale of « Zero Year! »

Avis : nous arrivons donc au terme de la longue saga Zero Year avec cet épisode. Si vous vous en souvenez, à l’annonce de cette révision des origines de Batman, je faisais partie des plus septiques et des plus critiques, notamment au vu de la durée de cet arc en 11 parties. Et grand dieu des comics qu’il est bon d’avoir tort de temps en temps ! Après le décevant Death of The Family, Scott Snyder s’est formidablement repris pour revenir sur les origines de son personnage et relever un défi presque impossible : suivre le Year One de Frank Miller et ne pas être ridicule !

Grâce à une construction millimétrée et un récit centré sur les différentes phases et évolutions que traverse Bruce Wayne pour devenir Batman, puis être à la hauteur de ce qu’il veut construire avant enfin de faire face à son premier défi en la personne du Riddler alors que Gotham retourne à un état sauvage, presque abandonnée après la première vraie défaite de Batman, il parvient à se hisser au niveau de son illustre prédécesseur…Il rappelle la chose fondamentale pour faire une bonne histoire de Batman : ce n’est pas parce que Batman échoue qu’il va s’arrêter, il va se relever pour revenir encore une fois au sommet pour vaincre.

Au passage on peut dire combien il est amusant que Snyder ait choisi Riddler comme le Big Bad au final de sa longue intrigue ! nombre de scénaristes ont tenté par le passé de redonner du crédit à ce vilain si souvent décrédibilisé et ridiculisé, comme Jeph Loeb lors de son arc Hush ou encore Paul Dini lors de son passage sur Detective Comics. A chaque fois malheureusement leur travail était sapé par …leurs successeurs qui refaisaient instantanément de Nigma une menace de second ordre. Ici, comme Snyder a lié le personnage aux débuts de Batman et que ses actions en ont fait une des menaces les plus terribles affrontées par Gotham, il sera difficile de revenir en arrière (à moins d’un petit coup de reboot dans les dents…)

Au dessin, Capullo a marqué cette nouvelle origine de son emprunte et ces 11 épisodes n’auraient sans doute pas ce niveau sans lui. Une grande oeuvre qui s’achève ici !

Verdict : BUY

BATMAN AND ROBIN #33

BATMAN AND ROBIN #33Scénario :  Peter J. Tomasi

Dessin :Patrick Gleason

Sollicitation :  « ROBIN RISES »! Picking up right where this month’s ROBIN RISES #1 left off, it’s Batman vs. the Justice League as the Dark Knight decides to follow the Chaos Shard back to its source: Apokolips!

Avis : la semaine dernière, Peter Tomasi a donc expliqué ce que les forces d’Apokolips venaient faire dans son intrigue en…faisant référence à un élément de continuité posé par un autre auteur sur une autre série. Il est bien évident que j’ai bien failli m’évanouir devant une exigence cérébrale aussi pointue qui me demandait de me souvenir d’un arc lu il y a quelques mois en VF…Ce choc sur mon système nerveux explique sans doute pourquoi les auteurs du New 52 (mais c’est pareil chez Marvel) évite ce type de référence, sans doute préoccupés de la charge nerveuse que produirait de telles références sur nos pauvres cortex cérébraux..

En tout cas la principale conséquence de cet élément est que le voyage de Batman, qui l’a déjà mené aux quatre coins de la planète va désormais l’amener au fin fond de l’espace pour récupérer le corps de son fils…et apparemment la Justice League n’est pas très chaude pour le laisser faire…Bien, il est temps de les remettre à leur place et de leur rappeler pourquoi c’est Batounet le patron du DC Universe peu importe la version  ! Batman Rules !!!!

Verdict : BUY

FLASH #33

FLASH #33Scénario : Robert Venditti, Van Jensen

Dessin :Brett Booth

Sollicitation :  Future Flash fights Future Trickster! In the present, Barry solves a murder case, but he’s about to be murdered by the killer himself! Will he be fast enough to save both timelines?

Avis : après une petite séance de lecture express des premiers épisodes de la nouvelle équipe créative de Flash, je dois bien avouer que mon avis plus que réservé sur le titre était immérité. Sans être extraordinaire non plus les nouveaux auteurs proposent des choses intéressantes, avec cette histoire d’un Flash plus agé qui remonte le temps pour corriger ses fautes et empêcher un futur horrible.

Bien entendu, il reste le problème principal à résoudre, à savoir la personnalité à chier de Barry Allen. Oh ce n’est pas un mauvais bougre, mais je maintiens qu’il n’est pas intéressant en tant que personnalité et que les auteurs ne savent pas le rendre intéressant. A part ça, de toute évidence les deux scénaristes mettent en place pas mal de choses, bousculent la relation ridicule de Barry avec sa copine actuelle, ramènent Iris et Wally West dans l’équation ainsi que pas mal de Rogues…

L’ensemble est sympathique sans être indispensable.

Verdict : Check It.

SUPERMAN #33

SUPERMAN #33Scénario :  Geoff John

Dessin :John Romita

Sollicitation :  It’s up, up and away as the titanic team of Geoff Johns, John Romita Jr. and Klaus Janson continue their epic run on the Man of Steel! In their second issue, we learn more about the mysterious Ulysses and what his emergence will mean to Clark Kent and the world. Meanwhile, a mysterious figure is targeting Metropolis with strange mechanical creations…but why? And what dark secret from Clark’s past does it connect to?

Avis : pas grand chose à dire sur le nouveau run de Geoff Johns sur Superman pour l’instant après la sortie du premier épisode de l’auteur il y a quelques semaines. De manière évidente, le scénariste veut imposer « son » Superman, sa vision du personnage qui est …très exactement la même que celle d’avant le relaunch. Nous avons donc un Clark Kent quasi autiste qui vit dans un isolement volontaire, qui ne peut trouver de compagnie auprès de sa copine ou de son meilleur ami (qui ont une vie…apparemment occupé par leur petite occupation de super-héros, ce qui ne semble pas être un problème pour Supie qui lui peut tout à faire se prendre du temps pour s’apitoyer sur son sort)qui voit débarquer un individu à pouvoirs avec une histoire étrangement similaire à la sienne sauf que lui est un Terrien d’origine qui pensait la Terre disparue il y a longtemps…

Même si le premier épisode était de qualité et posait de bonnes bases, je ne suis pas pour le moment enthousiaste pour ce retour vers plus de conservatisme pour ce personnage plus dépouillé que jamais de sa magie d’autrefois…Il y a ici ou là des pistes intéressantes…mais il va falloir du temps pour les développer alors que l’auteur promet pas mal de nouveaux ennemis dans les prochains mois.

Verdict : Check It.

WONDER WOMAN #33

WONDER WOMAN #33Scénario : Brian Azzarello

Dessin :Cliff Chiang

Sollicitation :  It’s the beginning of the end as writer Brian Azzarello and artist Cliff Chiang kick off the astonishing finale of their epic run! Olympus must fall, and its rightful ruler must be restored – but in Diana’s depraved family of demigods and gods, who can be trusted to rule with decency and justice?

Avis : nous en avons eu donc récemment la confirmation, le duo Azzarello/Chiang ne passera pas l’année 2014 sur WW et sans préjuger du travail du couple Finch, il leur sera très très très difficile d’atteindre le niveau des deux auteurs qui ont relancé le personnage, la série et son univers il y a bientôt 3 ans.

Malgré les longueurs propres au style scénaristique d’Azzarello, qui peut se montrer très contemplatif par moment, les deux auteurs auront réussi le pari de revitaliser l’héroïne et présenter son monde de manière frais à de nouveaux lecteurs. Bien que l’on puisse regretter les nombreuses absences de Chiang au dessin, la charte graphique qu’il a instauré a été en permanence respecté par ses remplaçants, si bien que le run apparaît visuellement assez uni.

Sur le fond, outre la modification de ses origines, et la représentation des dieux de l’antiquité, très modernisée, ce qui aura marqué est sans doute la manière très adulte et mature avec laquelle Azzarello a écrit Wonder Woman ne la trahissant jamais et en faisant un personnage bien plus intéressant que ses représentations très limitées dans Justice League, où l’on a l’impression que Johns ne sait pas vraiment écrire de femmes sans les rendre émotives, infantiles ou violentes.

On regrettera donc ce run et on savourera ces derniers épisodes alors que la tension atteint un niveau maximal ! Nous avions laissé Diana aux prises avec le First Born au sommet de sa puissance après qu’il a mis la main sur l’Olympe et alors que personne ne semble plus de taille à l’arrêter…

Au passage, la couverture est sublime…

Verdict : BUY

IMAGE COMICS

SAGA #21

SAGA #21Scénario : Brian K. Vaughan

Dessin :Fiona Staples

Sollicitation : Not every robot is lucky enough to be born a royal.

Avis : nous continuons donc à trembler alors que l’inévitable tragédie  se rapproche de nos personnages chéris qui avancent vers la route de « je brise le coeur de mes lecteurs et les envoie en thérapie pour des années… ».

Au vu de la sollicitation, je pense que Vaughan va continuer à faire monter lentement la pression alors qu’il s’attarde dans le même temps sur la société royale et inégalitaire des Robots (les gus à tête en forme de télé…). La fin du dernier épisode démontrait bien les rancœurs qui peuvent y exister et que le sang ne va sans doute pas s’arrêter de couler…

Toujours indispensable et inratable, Vaughan nous a pris dans sa toile et nous ne pouvons désormais qu’attendre anxieusement chaque nouvel épisode…

Verdict : BUY

SUPREME BLUE ROSE #1 

SUPREME BLUE ROSE #1Scénario :  Warren Ellis

Dessin :Tula Lotay

Sollicitation : You are not dreaming. We are trying to communicate with you. Local reality has been reinstalled. Things have gone wrong. The revision has corrupted. Finding Ethan Crane is your supreme priority. We are speaking to you from the ultimate bunker within the structure of multiversal time. Do not trust Darius Dax. We are all going to die. SUPREME: BLUE ROSE. Re-introducing the central Image Comics character, with WARREN ELLIS and TULA LOTAY.

Avis : décidément Warren Ellis a décidé de se montrer bien plus actif sur le front comics cette année ! Après s’être consacré à ses excellents romans pendant environ deux ans, l’auteur génial a fait un retour remarqué chez Marvel avec Moon Knight, permettant à chacun de reprendre conscience de son génie. Oui parce que deux ans c’est long en temps comics…Il est ensuite passé chez Image, avec le lancement de Trees avec Jason Howard, qui sort également cette semaine, mais comme je n’y comprends pour l’instant rien, je préfère juste le mentionner ici …

Maintenant il s’attaque à la création d’un autre auteur …enfin création…je me comprends…Pâle copie de Superman sous stéroïde lancée par Liefeld dans les années 90, il fut complètement réinventé par Alan Moore à partir de 96 pour le rapprocher de son modèle classique du Silver Age. Les diverses faillites de Liefeld par la suite empêcheront l’auteur de mener ses plans à terme et le personnage resta au placard pendant les années 2000.

La renaissance de ses différents titres Extreme il y a quelques années avec les excellents Prophet (qui se poursuit) et le désormais célèbre et incontournable Glory, on montré que mêmes des personnages archétypaux comme cela pouvaient briller avec le bon auteur. Supreme fut alors confié à Erik Larsen qui alla dans une autre direction. A titre personnel, j’ai beaucoup aimé le travail de Larsen sur le titre, mais apparemment je suis un peu le seul sur ce coup, puisque l’auteur a essuyé tellement de critiques qu’il a préféré s’arrêter au bout de 6 épisodes laissant la série sur un cliffanguer assez passionnant…

Cette fois donc, c’est Ellis qui va s’attaquer à notre pseudo Superman…un personnage sur lequel Ellis est resté assez éloigné. On se souvient qu’il en avait inventé lui même une espèce de copie avec son Appolo dans Authority…qui formait un couple avec la copie  de Batman, Midnihgter. Mine de rien, le titre de Liefeld commence tout de même à collectionner les runs importants…

Verdict : BUY

VELVET #6

VELVET #6Scénario : Ed Brubaker

Dessin :Steve Epting

Sollicitation :  THE SECOND ARC BEGINS HERE!
Following the revelations at the end of issue 5, Velvet’s quest for the truth and her innocence takes her right back to the heart of her own organization — to London, where every move she makes is even more dangerous than the last!

Avis : nouvel arc qui débute ici pour la géniale série d’espionnage bien noir de Brubaker et Epting. Velvet a donc découvert que la conspiration dans laquelle elle est tombée et qui a fait d’elle une cible pour ses propres services était liée à son passé et à un personnage bien précis de sa vie intime…Le choc est clairement rude, mais elle ne va sans doute pas se laisser abattre mais plutôt aller botter des fesses pour obtenir des réponses sur le pourquoi du comment.

Le titre permet de toute évidence à Brubaker de se lâcher dans un genre où il excelle, bien plus que sur du super-héros où j’ai toujours trouvé qu’il peinait plus. Le titre est en outre toujours servi par un Epting au sommet de sa forme et des colorisations tout simplement bluffantes.

Verdict : BUY

MARVEL COMICS

AMAZING SPIDER-MAN #4

AMAZING SPIDER-MAN #4Scénario : Dan Slott

Dessin :Humberto Ramos

Sollicitation :  ORIGINAL SIN tie-in! The radioactive spider that gave Peter Parker his powers bit someone else, too!  Who is Silk and where has she been?  Don’t miss this incredible new character who will be a major Spider-player for the whole year!

Avis : Dan Slott prend ici un gros risque en ajoutant à l’origine de Spider-Man…au moment même où il écrit une mini série sur les débuts de Spider-Man… Il est cependant bien évident qu’il n’en est plus là après avoir fait passer 1 an, Doc Ok dans la peau de Peter Parker…Cet épisode vient donc introduire le personnage de silk de manière officielle après quelques apparitions furtives dans quelques pages dans les épisodes précédents. Toute l’idée est qu’outre Peter Parker, la fameuse araignée radioactive était une besogneuse et qu’avant de passer de vie à trépas a décidé d’aller mordre quelqu’un d’autre en plus de notre héros.

Pour l’instant nous avons vu peu de choses de sa personne, à part qu’elle vit recluse depuis la morsure et qu’elle est obsédée par les différents combats de Spider-Man qu’elle se passe en boucle. Autre indice important : le responsable de sa réclusion apparemment volontaire n’est autre que notre bon vieux Ezékiel, ou du moins désormais son organisation. Avec bientôt le retour de Morlun dans les prochains mois, nous voyons que la nature cyclique des comics fait bien les choses et fait désormais remonter à la surface différents éléments du run légendaire et oh combien apprécié de JMS.

Si je reste très peu emballé par l’intrigue avec Black Cat et Electro, tous les éléments en lien avec le futur crossover Spider-Verse m’intéresse bien plus et mon intérêt ne fait que croître au fur et à mesure que Slott plante des bases ici ou là….

Verdict : BUY

Daredevil # 6

DAREDEVIL #6Scénario : Mark Waid

Dessin :Javier Rodriguez

Sollicitation : ORIGINAL SIN tie-in! The untold story of how Matt Murdock’s mother became Sister Maggie.When Matt learns something about his past that’s too terrible to accept he seeks out his mother only to find her in more trouble than he could possibly have imagined.

Avis : alors comme chacun le sait, je suis volontairement resté à l’écart du DD de Waid n’appréciant pas le ton adopté par le scénariste pour le titre…de même que le travail des différents artistes sur la série. Pure question de goût personnel, précisons le. Mais comme mes goûts sont les meilleurs de tout l’univers, cela condamne un peu la série…

Bref, je signale tout de même cet épisode spécial qui revient sur l’un des secrets les mieux gardé de l’histoire du personnage, installé depuis l’époque Frank Miller et jamais vraiment expliqué jusque là, à savoir la raison du départ de la mère de Matt et son entrée dans les ordres…

Alors que les scénaristes sont toujours enclin à explorer les zones d’ombres de l’histoire d’un personnage pour essayer d’alimenter leurs séries, aucun ne s’est attaqué à ce gros pavé dans la marre jusque là. Il faut souhaiter à Mark Waid qu’il ait trouvé la bonne histoire, car je crois qu’on lui pardonnera difficilement un faux pas à ce stade.

Verdict : Check It.

STORM #1

STORM #1Scénario : Greg Pak

Dessin :Victor Ibanez

Sollicitation :  Thief. Goddess. Headmistress. Queen. The X-Man called STORM has always defied a single title. And her desire to better the world has never been limited to only her own kind. On a mission to foster goodwill and safeguard the mutant race’s continued existence in her own way, Storm will travel the globe, confronting man and mutant, god and monster and everything inbetween. She will overthrow tyrants, quell tsunamis and strive to see her dream for the world realized. She is STORM, a hero like no other….and the skies will tremble at the sight of their namesake.

Avis : le seul mot qui doit venir à l’esprit à l’annonce de la sortie de la série consacrée à Storm est bien entendu « Enfin ! » voir dans mon cas « Putain, enfin », oui j’aime ajouter putain dans à peu près toutes mes phrases …que voulez vous on ne se refait pas. Véritable symbole du run de Chris Claremont, qui fut le seul à savoir comment la développer au fil des années, le personnage, leader des X-Men pendant presque une décennie,  a été honteusement mise au placard de manière progressive au cours des années 90 et 2000, une fois Claremont parti.

Dans les années 2000, le personnage a touché le fond  après son mariage expédié en quelques mois, et non construit sur la durée, avec Black Panther. Il y avait là le potentiel pour une grande histoire, le mariage de deux personnages emblématiques, qui fut gâchée par des auteurs sans inspiration et sans grand talent…Désormais expulsée des titres X-Men pour être cantonnée au titre Black Panther, Storm vivota un temps, avant que Warren Ellis corrige cette indignité et la ramène parmi les siens.

Depuis elle a rejoint …le décor des X-Men…car après Ellis, il faut bien dire que peu de scénaristes ont eu recours au personnage pour autre chose que de la figuration…Après la fin d’AvX, le personnage a rejoint Wolverine dans l’académie Jean Grey et a peu à peu repris de l’importance en reprenant lentement mais sûrement  la tête de l’institut, Wolverine étant 99% du temps ailleurs.

Il faudra en fait attendre la version 100% féminine des X-Men pour vraiment revoir Storm dans un rôle de leader, voir avoir quelques intrigues la concernant…Il y a donc encore du chemin à parcourir et consacrer une série à l’héroïne est sans conteste un grand pas, d’autant que les éditeurs X, ont eu la bonne idée de confier le scénario à Greg Pak, un auteur que j’apprécie personnellement de plus en plus.

Depuis son départ de Hulk, on a vu le monsieur aller bosser un peu partout. Il est un des auteurs phares de la franchise Superman depuis bientôt un an maintenant, mais il travaille également chez Dynamite ou encore Valiant sur différents projets…Bref il ne chôme pas et en général il ne déçoit pas. Il reste avant tout à voir quelle marge de manoeuvre il s’est vu attribué par Marvel pour faire vivre sa série, puisqu’il partage son personnage avec plusieurs autres auteurs…

Verdict : BUY

A propos Sam 2066 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

3 Comments

  1. Question a propos de Batman & Robin: ATTENTION SPOILER Pourquoi les mechants de Robin Rising embarquent le corps? Tous ce qu’ils veulent c’est le cristal qui etait dans le cercueil, non? Or, ils l’ont pris, donc pourquoi embarquer le cercueil avec, ce qui forcement attirera Batman et sa clique… J’ai peut etre loupe quelque chose… Quelqu’un a une explication? Merci!

  2. A un moment ils indiquent que la radiation du cristal provient également du corps de Damian. C’est pour cela qu’ils l’emmènent aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.