Guide de lecture Comics VF : semaine du 20 Octobre 2014

DELCOURT COMICS 



LES GARDIENS DU GLOBE TOME 1 – ASSIEGES 

GARDIENSDate de sortie : 22  Octobre 2014

Prix : 15.95€/160 pages 

Scénario : Robert Kirkman & Benito Cereno

Dessin : Kris Anka & Ranson Getty

Sollicitation : Lorsqu’Invincible est appelé à se battre dans la guerre Viltrumite, Brit doit recruter une cohorte de super-héros afin de reformer les Gardiens du globe… juste à temps pour combattre une organisation du crime appelée « l’Ordre ». Mais collaborer au sein d’une équipe, ça ne s’improvise pas… Plongez-vous dans la version Kirkman de la Justice League et des Avengers réunis !

Avis : choix de publication assez étrange de la part de Delcourt : publier la série gardiens du globe qui se déroulent pendant la Viltrumite War…avant la Viltrumite War. Une décision d’autant plus étrange que Delcourt a retardé au maximum la sortie de cet arc tout simplement génial en réduisant le nombre d’épisodes d’Invincible dans les précédents tomes de la série, pour coller à la place des épisodes spéciaux sans grand intérêt. Surtout par rapport aux épisodes d’Invincible.

Si l’on passe sur cette incongruité éditoriale…est-ce que la série vaut le coup ? oui et non. Je ne suis pas un très grand fan des deux premières mini séries consacrées à ces personnages en raison de l’équipe créative choisie. Mais elles forment un complément appréciable à la série mère et vont apporter leur part de changements et d’évolutions au monde crée par Robert Kirkman.

Il faudra par contre ne pas rater les séries signées par Phil Hester et Todd Nauck, bien plus réussies. Les deux auteurs ont réussi à conférer à leur série une ambiance old school particulièrement jouissive et une narration vraiment agréable, sans long arc, un rythme vraiment rapide, un coeur de personnages récurrents et une variété d’histoires vraiment appréciable. Du super-héros à l’ancienne sans la moindre ambiguïté. Par contre les épisodes rassemblés dans ce tome sont moins intéressants et globalement moins bons. C’est donc plutôt pour les complétistes.

Verdict : à tester.


RACHEL RISING TOME 2

RACHEL RISING 2Date de sortie : 22  Octobre 2014

Prix : 13.95€/144 pages


Scénario : Terry Moore 

Dessin :  Terry Moore 

Sollicitation : Rachel et Jet ne sont pas vraiment mortes. Et lorsqu’elles découvrent que Zoé, une petite fille de dix ans, est une tueuse en série, le mystère s’épaissit. Mais la fillette n’est pas non plus celle qu’on croit. Envoûtée par une sorcière avide de vengeance, elle doit être libérée de ce démon… Un récit entre horreur et fantastique, sous la houlette du créateur de Strangers in Paradise.

Avis : c’est du Terry Moore, donc vous l’achetez et pis c’est tout. La mention du nom de Terry Moore constitue la totalité de mon avis. Cela se suffit à soi même…Dans ce tome, Terry Moore commence à lier ses différentes intrigues, qui pouvaient laisser songeur à la lecture du premier tome. En effet si vous vous êtes sentis perdus, c’est assez normal, j’ai ressenti la même chose. Terry Moore prend incontestablement son temps ici pour développer son récit et ses personnages. Il amène peu à peu les différents éléments et surtout les révélations sur les personnages de manière graduelle alors qu’il fait lentement comprendre au lecteur quelle est la réelle teneur de son récit.

J’ai un poil moins accroché à cette série qu’à Echo ou SIP, car Moore s’aventure sur des chemins très très différents, et le rythme un peu lent de l’ensemble est parfois assez frustrant. Mais on retrouve toujours son talent pour la caractérisation, le développement de relations et bien entendu les personnages féminins réussis. Il ajoute ici une teinte horrifique assez réussie, avec dans le fond toujours la même critique sur l’oppression des femmes dans nos sociétés. Bien que cette fois cet élément va mettre un peu de temps à apparaître et se révélera de manière différente.

Verdict : à lire



URBAN COMICS



GOTHAM CENTRAL TOME 2

GC TOME 2Date de sortie : 24 Octobre 2014

Prix : 22.5€/296 pages 

Scénario : Greg Rucka & Ed Brubaker 

Dessin :  Michael Lark 

Épisodes : Gotham Central #11-22

Sollicitation : En pleine période de Noël, le Joker lance un défi insurmontable à la police de Gotham : après avoir placé des caméras à différents endroits de la ville, il menace d’abattre des victimes anonymes. De son côté, le policier destitué Harvey Bullock mène une dernière enquête. 

Avis :quelques mois après la sortie du tome 1, Urban revient vite nous proposer la suite de l’excellente Gotham Central. Si vous avez aimé le premier volume de cette série qui suit les flics de la ville de Gotham, je vous conseille de bien vous accrocher car ce second tome contient sans aucun doute les meilleurs arcs de toute la série.

A ce titre je regrette profondément qu’Urban ait ainsi spoilé l’une des surprises du premier arc (et à mon sens un des meilleurs de la série). Je parle bien entendu de Soft Target qui met en scène le Joker. En effet le fait que ce soit ce vilain qui soit derrière les actes d’un sniper fou était un des des mystères qui planait sur l’histoire lors de son lancement et il faut attendre quelques épisodes avant que cela ne soit révélé. Le fait de balancer ainsi cette information comme si elle allait de soit est donc relativement décevant. Vous me direz, la série a plus de 10 ans et a déjà été multi-édité, mais je pense que pas mal de gens l’ont découvert à l’occasion de cette nouvelle réédition et que du coup cela constitue un spoil important.

Parmi les différents épisodes qui composent ce volume, j’insiste particulièrement sur cet arc car il a profondément marqué le reste de la série. D’une part, avec le Joker, il y a forcément des morts et pour cette série des morts qui vont laisser des traces. Mais aussi pas mal de blessés parmi les survivants. D’autre part, les auteurs vont toucher à l’autre point fort de la série : la mise en scène des relations de la police avec Batman. Si jusque là ils se toléraient difficilement, cet arc va bouleverser pas mal de choses, ou du moins enclencher un changement qui ne cessera de prendre de l’importance par la suite. Le fait à ne pas oublier est qu’à l’époque, Rucka et Brubaker écrivaient en parallèle les séries Detective Comics et Batman. Si bien que nombre de changements impulsés dans Gotham pouvaient ensuite être développés ailleurs dans les séries principales de la franchise.

Concernant mes arcs préférés de la série, je dirais : Half a Life (tome 1), Soft Target (ce tome), Keystone Cops (sans doute le tome 3) et bien entendu Corrigan II qui conclut la série de manière tout  simplement magistrale.

Les autres épisodes sont légèrement moins marquants. On retiendra en particulier le retour de Bullock dans un arc écrit par Brubaker. Le personnage était alors dans le creux de la vague. Il avait quitté les forces de police à la suite du crossover Officer Down (qui voyait Gordon être abattu. Après s’être remis il avait en conséquence décider de prendre sa retraite. C’est pour cela qu’il n’est plus commissaire au moment où débutait la série), et avait sombré dans l’alcool. Cet arc le suit dans sa descente aux enfers, un thème que Brubaker a toujours su très bien exploité.

Verdict : à posséder

TRILLIUM 

TrilliumDate de sortie : 24 Octobre 2014

Prix : 19€/216 pages 

Scénario :  Jeff Lemire 

Dessin :  Jeff Lemire 

Épisodes : Trillium TP #1-8

Sollicitation : En 3797, la botaniste Nika Temsmith recherche une plante dans les confins les plus reculés de l’espace connu. En 1921, l’explorateur anglais William Pike mène une expédition pour trouver un temple Incas aux propriétés salvatrices légendaires. Isolés à des années-lumière l’un de l’autre et alors que les murs de la réalité s’effondrent autour d’eux, ces deux âmes soeurs vont se rencontrer et vivre la dernière histoire d’amour de l’humanité. 

Avis :précédé de nombreuses critiques plus que flatteuses, c’est cette semaine que Trilllium, le titre de Jeff Lemire publié chez Vertigo débarque sur nos plages. Une série dont je n’ai pas réussi à dépasser l’épisode 3 en VO, autant vous le dire tout de suite. Sur le fond, l’histoire est à la fois psychédélique et assez classique. Le côté dingo est assuré par la rencontre inattendue de deux individus issus d’époques différentes dans des circonstances assez barrées. Le côté classique c’est l’histoire d’amour qui en découle. Mais je ne vais pas trop pouvoir parler de cela car j’ai lâché l’affaire avant que cela ne soit développé. Pourquoi me direz vous ai-je lâchement abandonné la lecture de ce qui est présenté comme une œuvre excellente ? pour la simple et bonne raison que la forme la rend illisible.

Je ne sais pas trop pourquoi, mais Lemire a décidé sur cette série qu’il dessine avec son trait plus que spécial, de faire des expériences narratives et visuelles assez déconcertantes. Et par déconcertante j’entends que vous avez l’impression d’avoir été tabassé par une armée de singes en rut quand vous essayez de concentrer votre esprit sur chaque épisode. Lemire découpe en effet ses séquences de manière assez particulière. Dans le premier épisode cela était pensé de manière ingénieuse. L’épisode était séparé en deux, pour faire en sorte que les deux personnages se rencontrent au milieu du numéro. Efficace et bien pensé donc. Dans les épisodes suivants cela se gâte et il faut commencer à faire de la gymnastique avec sa tête tout en tenant bien fermement le numéro pour arriver à suivre.

Lorsque j’ai laissé tomber l’affaire au numéro 4, c’était tout simplement devenu illisible. Impossible de lire une partie sans l’autre, sauf que celle ci était à l’envers …Donc en gros vous obtenez une scène assez ridicule où vous le lecteur êtes obligés de faire tourner votre numéro entre vos mains sur chaque putain de page à 360° toutes les deux cases simplement pour suivre le fil du récit. Vous l’aurez compris au ton employé : cela m’a profondément fait chier. Je peux comprendre qu’un auteur demande à son lecteur de faire un minimum d’efforts pour le suivre au fond du terrier du lapin blanc. Par contre, là c’est à un tout autre niveau où il faut être un acrobate du cirque du soleil pour simplement arriver à lire le bidule, avec diplôme de contorsionniste chinois en prime.

Alors je ne sais pas trop comment Urban va se démerder pour présenter tout cela, mais si ces « aventures narratives » ne sont pas un minimum corrigé, alors je préférerais passer mon tour. Oui je sais, je sais, tout le monde dit que c’est génial, mais même si vous ne l’admettez pas, faites comme moi et consulter votre tome avant de l’acheter…

Verdict : à lire.

A propos Sam 2121 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

14 Comments

  1. Pour Trillium j’ai eu aucun problème de lecture sur le TP VO.
    Sur le premier single il fallait lire la première partie puis retourner et lire la deuxième… Sur le TP c’est simplement à la suite (et ça n’empêche pas de se rendre compte du parallèle dans la construction, si on est un peu attentif)
    Je ne sais pas comment était présenté le 4ème single mais dans le TP quand les pages sont séparées en deux, ils précisent de lire d’abord l’histoire du haut. Ensuite on retourne et on lit celle du bas. Si on retourne à chaque page ça ne marche pas, car on lirait les pages du bas dans le désordre… Et j’ai l’impression que ça devait être pareil dans le single (?), sachant qu’on a tout le temps une construction identique des cases du haut et du bas
    Bref, c’est pas du tout difficile à lire et c’est du bon Lemire.
    Verdict : à posséder 🙂

  2. Le problème de la couverture spoilante de Gotham Central se posait déjà pour le premier… Dommage de réitérer cela, même si je pense que le but est d’avoir à chaque fois un vilain emblématique sur la couverture afin d’attirer les lecteurs sur une collection qui n’est pas des plus courtes et moins chères.

  3. Mais sam !! quelle mauvaise foi pour Trillium ! Ne fais pas semblant d’être le seul à ne pas avoir compris qu’il faut poser le comics sur une table basse et tourner autour. Faire tourner le numéro entre les mains…. on aura tout entendu !

      • Je proposerais aussi des miroirs au plafond et sur les murs…mais on m’accuserait de nourrir des idées grivoises et salaces…..

      • Ce qui bien entendu n’arrive jamais sur un site respectable comme comixity 😉

  4. Ba tu vois la c’est toi qui vient de me spoiler soft target. Meme si le joker était en couv je n’aurai pas imaginé cette histoire pour autant. MERCI !

    • Je te conseille de lire attentivement ce que j’ai écrit et ce que Urban a écrit. Je te renvoie à la sollicitation : « En pleine période de Noël, le Joker lance un défi insurmontable à la police de Gotham : après avoir placé des caméras à différents endroits de la ville, il menace d’abattre des victimes anonymes ».

      La couleur est clairement annoncée, merci de ne pas m’accuser de choses dont je ne suis pas responsable.

  5. Justement je ne lis que les avis en évitant les résumers parce que généralement les rédacteurs évitent de spoiler dans leur partie ou préviennent avec des balises.
    A prendre en compte pour les lecteurs du site du coup.

    • C’est quand même difficile de lire des avis si on ne veut même pas connaître les présentations officielles des livres. Mais je suis d’accord pour dire qu’ils nous en révèlent souvent trop ! Mention spéciale à Panini qui va quand même mettre des balises « spoiler » dans leurs sollicitations mais qui deviennent du coup parfois indigestes à lire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.