Guide de lecture Comics VO : semaine du 28 Janvier 2015

DC COMICS

BATMAN #38

BATMAN #38Scénario : Scott Snyder

Dessin : Greg Capullo

Sollicitation : « Endgame » part 4. The Joker is back! This time, no more funny stuff. And in the backup story, five Arkham Asylum escapees share their encounters with The Joker!

Avis : déjà la 4e partie d’un arc qui pour le moment ne déçoit aucunement. Je me demandais comment Snyder allait parvenir à maintenir l’intérêt de son intrigue alors qu’il avait commencer très fort dès le début et pour l’instant, il a su répondre aux attentes avec de nombreuses surprises et une montée en puissance assez vertigineuse.

De fait, à l’inverse de Death of The Family, j’ai vraiment ici le sentiment de lire l’histoire ultime du scénariste pour le Joker. Bonne chance à celui qui voudra réutiliser le personnage après cela, car il sera d’ores et déjà compliqué de faire mieux, plus fort, plus intense …

Si dans Death of the Family , Batman était déjà complètement dépassé par le Joker, ici cela est bien plus crédible. La Némésis de Batman n’apparaît pas comme une espèce de force invulnérable, non cette fois il a fait le deuil de son lien spécial avec la chauve souris et surtout est un génie complément pété qui cette fois a réellement un plan. Il va faire sombrer Gotham et rien ne l’arrêtera et ce à un moment où Batman est déjà affaibli par les évènements de Batman Eternal. A ce titre chapeau bas aux auteurs et éditeurs pour avoir si bien coordonner les choses, certes je ne suis pas Eternal (oui désolé, un weekly, mois j’y arrive plus) on sent bien que tout ce petit monde va dans la même direction.

Verdict :  BUY

GOTHAM BY MIDNIGHT #3

GOTHAM BY MIDNIGHT #3Scénario : Ray Fawkes

Dessin : Ben Templesmith

Sollicitation : There’s a dark secret in Gotham General Hospital – a supernatural menace that could infect the whole city! But Detective Lisa Drake of the Midnight Shift has a dark secret of her own…and when this new threat brings it out, the only thing Jim Corrigan can do is get out of the way!

Avis :de toutes les nouvelles séries lancées dans le cadre de la franchise Batman, ma préférée pour l’instant est sans conteste Gotham By Midnight. Gotham Academy n’a pas réussi à capter mon intérêt, je suis très en retard sur Catwoman et je commence à en prendre sur Batgirl, même si cette dernière reste assez sympa à suivre.

Mon goût particulier pour la série est sans doute dû au travail de Templesmith sur le titre qui est revenu à son meilleur niveau sur la série. L’univers glauque de Gotham lui convient parfaitement alors qu’avec le scénariste Ray Fawkes, ils en explorent les tripes et boyaux…

En outre pas d’arc en 18 parties ici, nous avons droit à des enquêtes assez courtes, qui opposent cette unité très spéciale de la police de Gotham aux cas les plus zarbies que la ville peut leur lancer à la figure. Certes nous sommes loin du chef d’oeuvre qu’est Gotham Central, mais nous avons là un digne héritier. Du moins à la lecture des premiers épisodes. Le cast a sans doute besoin d’être développé dans les prochains numéros, car pour l’instant c’est surtout Corrigan(Spectre), qui a occupé le devant de la scène. Mais dans l’ensemble c’est une vraie réussite.

Verdict :  BUY

MULTIVERSITY GUIDEBOOK #1

MULTIVERSITY GUIDEBOOK #1Scénario : Grant Morrison

Dessin : Nicola Scott & Various

Sollicitation : The guidebook to the greatest adventure in DC’s history is here!
With a detailed concordance featuring each of the 52 worlds in the Multiverse, a complete history of DC Comics’ universe-shattering « Crisis » events, a map of all known existence, AND an action-packed dual adventure starring Kamandi of Earth-51 alongside the post-apocalyptic Atomic Knight Batman of Earth-17 and chibi Batman of Earth-42, this 80-page mountain of MULTIVERSITY madness cannot be missed!
The MULTIVERSITY GUIDEBOOK contains everything you ever wanted to know about DC’s parallel worlds and their super-heroic inhabitants. Meet the Agents of W.O.N.D.E.R. The Light Brigade, the Super-Americans and the Love Syndicate! Meet the Accelerated Man, Aquaflash, BiOmac and more!
Overflowing with today’s top artists and completely written by Grant Morrison himself, readers of the DC Universe can’t afford to pass up this oversized, sixth chapter of MULTIVERSITY!

Avis : de toute évidence Grant Morrison a décidé de tous nous prendre par la main et de nous expliquer ce qu’il était en train de faire sur Multiversity avant de revenir au fond de son intrigue multidimensionnelle…et vous savez quoi ??? tant mieux, car parfois, on peut avoir le sentiment que Morrison oublie un peu son lecteur tellement il est emporté par ses idées et ses concepts. Pourtant, si l’intrigue générale de Multiversity peut s’avérer complexe et parfois un peu abscons, le scénariste a fait son possible pour rendre abordable chacun des épisodes de cet event si spécial.

Bon, je n’irais pas jusqu’à dire qu’un truc comme Pax Americana qui demandera sans doute des années d’analyse pour en comprendre tous les degrés de lecture, est facile d’accès. Mais si un idiot tel que moi peut arriver à rentrer dedans dès la première lecture, cela en dit long …Comme les autres épisodes, ce Guidebook s’annonce en tout cas riche en termes de contenu et j’ai hâte que la VF sorte, car nous avons là sans doute l’un des meilleurs travaux de Morrison chez DC. Comme s’il disait au revoir à l’éditeur…

Verdict : BUY

IMAGE COMICS

DEATH VIGIL #6

DEATH VIGIL #6Scénario : Stjepan Sejic

Dessin : Stjepan Sejic

Sollicitation : Rest in peace Samuel Lewis.

Avis : Ouiiii, Death Vigil est de retour. Nooonnn, la couverture fait très peur au lecteur et au Sam que je suis en promettant apparemment la mort d’un des personnages principaux de la série. Depuis le lancement du titre, Sejic a vraiment positionner Sam (non pas moi mais presque) comme le cœur de l’équipe des Death Vigil.

Si Clara est le personne « point de vue » de la série, au travers duquel on découvre le monde des Death Vigil, Sam est l’âme de cette équipe. On peut donc craindre le pire …En tout cas cela fait plaisir de revoir la série. Sejic a eu un peu de retard sur ce numéro en raison de quelques pépins de santé et un surcroit en parallèle de charge de travail, puisqu’il va bientôt reprendre la partie graphique de Rat Queens.

Je lui pardonne donc, bien que l’attente ait été rude, puisque malheureusement cette pause non prévue est intervenue alors que la tension dans la série avait franchi un palier important. En effet l’intrigue est arrivée à un tournant décisif, les ennemis des Death Vigil, les nécromanciers, ne se cachent plus et ont décidé d’attaquer à la vue de tous un peu partout sur la planète  rendant ainsi publique leur existence. Quoiqu’il arrive donc, rien ne sera plus comme avant…

Verdict : BUYYYYYY

DYING AND THE DEAD #1

DYING AND THE DEAD #1Scénario : Jonathan Hickman

Dessin : Ryan Bodenheim

Sollicitation : « TODAY, TOMORROW, THE GRAVE »
A murder at a wedding reveals a fifty year-old secret. At great cost, a man with a dying wife is given the opportunity to save her. A lost tribe is reborn in another time. Seemingly disparate events that force relics from the Greatest Generation to come together for one last hurrah.

Brought to you by award-winning writer JONATHAN HICKMAN and fan-favorite artist RYAN BODENHEIM, THE DYING AND THE DEAD is high adventure meets end-of-life care.

It’s Indiana Jones for Old People. There are no fedoras, only bedpans.

Avis :et une nouvelle série de Jonathan Hickman, une !!! alors que le monsieur achève son run sur les Avengers et en a profité pour dire qu’il allait faire une pause dans ses travaux chez Marvel, il ne réduit en rien son activité en lançant de nouvelles choses chez Image.

Comme toujours avec ce scénariste, chaque série est un peu un pari, un saut dans l’inconnu, tant il a su surprendre avec des projets différents. En effet difficile de faire des séries aussi différentes que East Of West ou Manhattan Projects …et aussi des choses comme Secret, fruit de la précédente collaboration entre les deux auteurs.

Autant être franc, j’ai lu chaque épisode de cette mini en 7 épisodes et des mois après sa conclusion : je ne sais toujours pas de quoi ça parle…Sérieusement, je n’ai aucune idée de la nature exacte de l’histoire. Tout ce que je vois c’est 7 épisodes de gens qui parlent d’un truc qu’on ne peut comprendre… Cette fois-ci, cela a l’air un chouïa plus simple, mais bon, on sait qu’avec ce scénariste il vaut mieux ne pas se fier aux apparences.

Verdict : Check It. préparez votre cerveau…

MORNING GLORIES #43

MORNING GLORIES #43Scénario : Nick Spencer

Dessin : Joe Eisma

Sollicitation : « Unbeatable. »

Avis : Morning Glories fait désormais partie des séries dont on est surpris quand on voit un numéro sortir. Le titre autrefois régulier connaît désormais des sorties assez erratiques, quand les auteurs, et je pense en particulier à Nick Spencer, trouve le temps de produire un épisode…

De fait en 2014 la série a connu un rythme de sortie bimestriel au mieux, ce qui est à mon sens  un suicide commercial étant donné la structure très particulière de l’histoire tortueuse mise en scène par le scénariste qui demande une attention plus que soutenue pour arriver simplement à suivre. MG repose en grande partie sur les nombreux mystères et coup de théâtres, et comportements des personnages  la plupart du temps incompréhensibles.

On sent bien que tout cela fait partie d’une intrigue plus vaste et riche, mais de manière générale, lire MG revient à chercher une lampe de poche quand les plombs ont sauté et que l’on prend un malin plaisir à se cogner les orteils sur tout meuble, objet, coin de mur qui peut se présenter …Cela fait mal, c’est énervant et on a juste envie de péter la gueule de la première personne qui passe…

Bref tout cela pour dire, que j’ai complètement oublié ce qui s’est passé dans les derniers épisodes, qu’il va falloir que je m’y replonge, car non je n’ai pas abandonné et c’est mal parti pour que je laisse tomber. Je suis arrivé jusque là, hors de question que je me fasse larguer en forêt.

Verdict : Buy pour arriver au bout et on se donne rendez vous dans 4 mois pour la suite.

MARVEL COMICS

AMAZING X-MEN #16

AMX2013016-DC11-d6191Scénario : Chris Yost

Dessin :  Jorge Fornes

Sollicitation : THE ONCE AND FUTURE JUGGERNAUT 2 of 4  Attempting to create a new Juggernaut, the Gem of Cyttorak is calling out.  And none hears the call more than those who have previously housed the power of Cyttorak, Cain Marko and Colossus.   But they aren’t the only ones out to find the Gem. Can the X-Men uncover its location before it’s too late? And can Colossus resist the temptation of the power of Cyttorak?

Avis : bon, j’ai déjà exprimé ma déception au sujet de la première partie de cet arc qui ramène le Juggernaut et tout son amour pour les mutants dans les séries X-Men, qu’il n’aurait jamais du quitter en premier lieu…

Au final, je me rends compte que je n’ai pas grand chose à dire sur le contenu de cet épisode, car la conclusion du précédent numéro ne donne pas vraiment matière à commenter quoique ce soit.

Pour l’instant, rien de bien palpitant puisque la première partie ne faisait que poser le cadre de l’histoire, mais de manière efficace. Reste à voir si Yost arrivera à faire quelque chose d’original, ce qui n’est pas gagné avec un ennemi aussi usité et usé, et surtout s’il parviendra à nourrir 4 épisodes sans décompresser à mort. Il y a du potentiel, reste à voir s’il y a une vraie histoire. Et pitié, changez le dessinateur…

Verdict : Check It.

NEW AVENGERS #29

NEW AVENGERS #29Scénario : Jonathan Hickman

Dessin : Kev Walker

Sollicitation : IN 4 MONTHS…TIME RUNS OUT!

Avis : bon, je ne vais spoiler le contenu d’Avengers 40, parce que je ne suis pas un XXX (enfin, pas à ce point…enfin peut être un peu, mais je ne spoile pas, nah !). Donc du coup, mon commentaire portera plus sur l’actu et la cover. L’actu, et bien c’est la fin prochaine du run de Hickman sur les Avengers à l’issue de Times run out, il reste donc encore 4 épisodes pour chaque titre et l’arrivée par la suite de Secret Wars.

Un event pour lequel je vais avoir besoin d’une explication de texte parce qu’en ce qui me concerne, je n’ai pas du tout compris de quoi il s’agissait…Bon, je lirais sans doute le bidule, comme si j’avais le choix…mais j’espère que d’ici là j’aurais compris le principe.

Quant à l’après SW…là aussi, il subsiste beaucoup de questions : reboot/pas reboot ? en ce qui me concerne, j’en doute beaucoup. L’univers Marvel fonctionne dans son ensemble. Certaines parties, comme les X-Men sont en situation de faiblesse certes, mais dans l’ensemble il n’y a pas de quoi appeler un corbillard pour le futur mourrant. Je ne m’inquiète pas tant que cela d’une part parce que je connais/nous connaissons la tendance de Marvel de sur vendre ses events pour revenir au final à ce bon vieux statut quo et d’autre part, je pense qu’il s’agit plutôt de fusionner en quelque sorte les univers Marvel et Ultimate. Et par fusionner j’entends, garder l’univers Marvel, Miles Moralès et des éléments d’USM et virer le reste …

Quant à la cover enfin. J’espère vraiment que le Beyonder n’est pas derrière les incursions. Parce que 80 épisodes, juste pour ramener ce preso des années 80, ben ça ferait mal. Ensuite, je n’aurai guère envie que cela me soit spoilé par une couverture…et enfin cela donnerait vraiment une sensation de tout ça pour ça…

Verdict : Buy

THOR #4

THOR #4Scénario : Jason Aaron

Dessin : Russell Dauterman

Sollicitation :  The Odinson is back. And he clearly doesn’t like that someone else is holding his hammer. You know what that means, right? THOR VS. THOR!!!

Avis :je ne sais pas pour vous, mais malgré la bonne qualité de la nouvelle série Thor, je commence déjà à me lasser. L’effet nouveauté est passé et même si Aaron maintient bien l’intensité dans son intrigue, le fait de jouer ainsi avec l’identité de la nouvelle porteuse de Mjolnir est amusant 5 min mais pas plus. Du coup les fausses pistes qu’il lance dans chaque numéro m’ennuie plus que ne titille mon intérêt.

Bref, je sens que je vais laisser tomber la lecture mensuelle pour me reporter sur les TPB (VO ou VF) pour faire passer la pillule…Ce qui est dommage au fond, car le scénariste a bien fait avancer son personnage, je parle du Thor historique, tout en ayant pas fait grand chose de la nouvelle Thor. On ne l’a vu que balancer son marteau sur des géants des glaces …ce qui après 50 ans de Thor n’est guère original.

Verdict : Check iT.

UNCANNY AVENGERS #1

UNCANNY AVENGERS #1Scénario : Rick Remender

Dessin : Daniel Acuña

Sollicitation : COUNTER-EVOLUTIONARY PART 1  From the ashes of AXIS an all-new, all different Avengers assemble! The tragedy at the end of AXIS has left the Uncanny Avengers vulnerable, and someone is taking advantage of it.One of the Avengers oldest foes returns with a terrible secret that will, all hyperbole aside, shatter the lives of two members of the squad. What is Counter-Earth? What terrible secrets does it house

Avis : nouveau volume pour Uncanny Avengers et grosse pression pour Rick Remender. Le lancement du précédent volume, qui ouvrait le Marvel Now, était une ballade au parc en plein été par rapport à ce qui attend le scénariste cette fois.

Tout d’abord il doit se faire pardonner Axis…Bon je vais corriger cela, il doit essayer…de nous faire oublier Axis…je dois dire que j’ai été assez déçu par cet event au final. Bien trop long pour le contenu proposé et une histoire pas franchement intéressante, à voir les héros Marvel se comporter comme des connards sur 6 épisodes et sans le sens du fun d’un Superior Spider-Man.

Ensuite, autre bombe puante à gérer : la véritable parenté de Wanda et Pietro Maximoff. Nous étions tous content que Magneto soit leur papounet adoré, eux moins. Marvel a décidé de tous nous gonfler en revenant sur une intrigue qui n’avait absolument pas besoin d’un quelconque ajout ou modification. Le scénariste a déjà indiqué que ce point serait traité dès l’épisode 1, donc un conseil pour Remender et les responsables Marvel : évitez internet pendant quelques semaines/mois/années/décennies. Car soit l’origine magnétique est conservée et les lecteurs seront furieux d’avoir été mené en bateau. Soit cette origine est bien modifiée et qui que ce soit le père, personne ne sera content, car soyons clairs, en terme de dramaturgie, on ne fait pas mieux que : « quoi Magneto est mon père ??? Je suis tellement XXX ».

Enfin, cette fois Remender doit lancer une série dans un marché bien différent de la dernière fois. Lors du premier numéro 1 de UA, la série ouvrait toute une nouvelle période Marvel, et bénéficiait ainsi d’un réel effet d’attente. La série était vraiment considérée comme le centre des évènements. Désormais Marvel se reconcentre sur les Avengers, tente encore et toujours d’imposer les inhumains et profite à plein de la nouvelle popularité des GoG. Bref, l’élan est cette fois bien moindre. En ce qui me concerne, je vais surtout aller lire la série car j’ai encore en tête les mérites de Remender sur le précédent volume et toute la saga des Jumeaux Apo. Remender est capable de pondre des choses absolument grandioses…et d’autres très moyennes. A voir à quel scénariste nous avons affaire cette fois…

Verdict : BUY

UNCANNY X-MEN #30

UNCANNY X-MEN #30Scénario : Brian Michael Bendis

Dessin : Chris Bachalo

Sollicitation : In the fallout from AXIS, the Uncanny X-Men return to the Xavier school to lick their battle wounds. But for some, the events that transpired may have left a deeper wound than anyone realizes. Wounds heal, but sometimes the scars become too much to bear, and the ruby glasses come off.

Avis : je dois dire que je ne comprends pas trop la sollicitation. En effet Uncanny X-Men n’a pas encore fini de traiter toute l’histoire sur le testament de Xavier. Donc voir le titre tout d’un coup traiter des retombées d’Axis, et je présume notamment du sort d’un certain Alex Summers, est assez déconcertant.

Bon en même temps, ces derniers mois les sollicitations de la série se sont révélées assez peu fiables, donc je ne leur prêterai guère de crédits cette fois encore. Sinon et bien entendu nous prions tous les dieux des comics que Bendis en finisse avec son histoire de super méga mutant sur puissant incontrôlable. Mine de rien nous y sommes déjà depuis l’épisode 24 et 7 épisodes pour une histoire au traitement aussi mince, ça commence à faire. Vous voyez, quand Remender prend presque 18 mois pour raconter une seule histoire absolument monumentale, cela ne me dérange pas, car chaque épisode est d’une densité incroyable.

Avec Bendis, au bout de 3 épisodes, on a envie de se faire sauter le caisson, tant le scénario est décompressé au delà de toute raison. Ainsi cela fait des mois que les All New X-Men sont perdus dans l’univers Ultimate et ils n’ont absolument rien fait !!! nada, que dalle, niet, peau de balle, mon cul sur une fourmilière !!! et c’est presque la même chose avec cet arc qui n’en finit pas et qui se résume à une loooooooonnnnguuue conversation entre Cyclope et les X-Men, puis Cyclope et ce nouveau mutant, puis Cyclope et Magneto. …Un nouveau mutant super méga balèze  qu’on aura tous oublié avant même que l’arc soit achevé …

Verdict : euhhhh pitié Bendis achève nous !!!

A propos Sam 1892 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.