Guide de lecture Comics VF : semaine du 02 Juin 2015

DELCOURT COMICS

Hellboy 14 – Masques & Monstres

hellboy-14-masques-amp-monstresDate de sortie : 03 Juin 2015

Prix : 15.95€/144 pages

Scénario :  MIGNOLA Mike, ROBINSON James

Dessin : MIGNOLA Mike, BENEFIEL Scott, RODRIGUEZ Jasen

Sollicitation : Si la perspective d’affronter monstres et démons ne l’effraie pas, un coup de main n’est jamais de trop. Au cours d’enquêtes qui tournent au cauchemar, il affronte avec Batman des néo-nazis à Gotham City, il s’associe avec Starman, dont le père avait déjà défait ces soldats du surnaturel durant la Seconde Guerre Mondiale, puis il part à la chasse au fantôme à Arcadia City, chez la justicière Ghost.

Avis : voilà une réédition que je n’attendais pas du tout. Pour comprendre pourquoi Delcourt nous ressort ces numéros sortis à la fin des années 90 il faut comprendre que l’éditeur essaye de garder intact l’intérêt des lecteurs pour Hellboy…tout en attendant désespérément que Mike Mignola revienne à la planche à dessin !!! l’artiste a en effet repris le contrôle de sa créature avec la série Hellboy in Hell après avoir passé des années illustrées par le génial Duncan Fregedo…

Malheureusement, ce à quoi nous nous attendions est arrivé, à savoir que l’auteur n’a pas pu tenir le rythme très longtemps et le compteur reste bloqué sur 5 épisodes depuis un bon moment maintenant, tous déjà parus en VF désormais …A coup de 2 ou 3 numéros par an, on est pas arrivé, d’autant que Hellboy in Hell s’annonce comme un récit épique relativement long et la pierre finale du récit de Mignola consacré à sa créature…

Au delà de ses préoccupations, la réédition est une bonne idée puisque ces épisodes ne sont parus auparavant que dans des HS il y a de nombreuses années…chez Semic, si ma mémoire est bonne quand l’éditeur avait les droits DC dans son escarcelle et tentait quelques incursions dans cet univers alors peu exploité historiquement en France.

Je garde un très bon souvenir de la rencontre Hellboy/Starman/Batman, co-écrite par James Robinson (auteur de Starman) et par Mignola qui a illustré l’ensemble. Rien que le fait de voir Batounet déssiné par Mignola vaut le détour. Pour l’occasion, nous avons droit à une aventure mystique assez classique, à grands renforts de nazis. Un récit simple mais efficace plongé dans la jungle bien barrée de Gotham à l’ambiance sombre parfaitement adaptée au style de Mignola…

Verdict : à lire

Ghosted Tome  03 : Désir de mort

ghosted-03-desir-de-mortDate de sortie : 03 Juin 2015

Prix : 15.5€/128 pages

Scénario : Joshua Williamson

Dessin :  SUDZUKA Goran, GIANFELICE Davide

Sollicitation : Jusqu’où êtes-vous prêt à aller pour savoir ce qu’il y a après la mort ? Seul un magicien, à New York, est capable d’exaucer tous vos voeux, même les plus morbides. Mais lorsque Winters et Anderson l’affrontent, ils font face à une sombre histoire de jeunes femmes enlevées par un gang de motards. De la vengeance, des fantômes, et des visages surgis du passé vous attendent dans le nouveau Ghosted !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Comme déjà indiqué j’avais lu les premiers épisodes en VO, sans que le titre ne me marque particulièrement. C’est une incursion intéressante dans le mystique/fantastique avec une approche originale de type cambriole. Un mix de genres donc intriguant dans le papier mais pas franchement remarquable dans l’exécution.

Depuis lors, Joshua Williamson a gagné de plus en plus en renommée notamment grâce à son dernier titre, Birthright qui devrait débarquer en fin d’année en VF. Du coup si les cordons de la bourse le permettent, j’aimerais redonner sa chance à ce titre pour voir si passé les premiers épisodes, le titre mérite les très bonnes critiques que j’ai vu fleurir en VO.

Verdict : à (re)tester éventuellement.

Savage

savageDate de sortie : 03 Juin 2015

Prix :17.95€/192 pages

Scénario : Pat Mills

Dessin : Charlie Adlard

Sollicitation : Rebaptisée la République Volgane, l’ex-Russie a passé un accord avec les États-Unis dans une sorte de nouveau Yalta, afin de se partager le monde. Mais les pays libres et le Royaume- Uni refusent cette nouvelle donne et la résistance se met en place. 2004 : Les Volgans ont envahi l’Angleterre. Un certain Bill Savage se bat contre l’oppresseur. Une atmosphère de guerre et de guérilla envahit l’Albion.

Avis : pas vraiment d’avis, car je n’ai jamais entendu parler de ce projet auparavant, mais je dois dire que j’aime assez le principe de départ de l’histoire. Une bonne vieille uchronie des familles est toujours sympathique à suivre.

Je ne me fais pas d’illusion cependant, si Delcourt s’est intéressé au titre c’est en grande partie en raison de la présence de Charlie Adlard au dessin et l’éditeur essaye de toute évidence capter une partie de l’audience massive et gargantuesque de Walking Dead sur d’autres choses. Je pense donc consulter le titre en librairie avant de me décider (et je vous incite à faire de même puisque ma parole est loi).

Verdict : à tester.

PANINI COMICS

AVENGERS 24

AVENGERS 24Date de sortie : 02 juin 2015

Prix :4,80 EUR, 120 pages

Épisodes : Avengers (2013) 37 ; New Avengers (2013) 24-26 ; Avengers World 15)

Sollicitation : Une nouvelle équipe défend la planète des incursions : la Cabale ! Formée de Namor et de terribles super-vilains tels que Thanos, ils vont être les plus grands ennemis des Illuminati… ou leurs alliés ? Par Hickman, Schiti et Walker. Puis, le destin des Avengers huit mois plus tard (dessiné par Mike Deodato) et le premier des deux épisodes liés à Axis, avec… Fatalis ! Par Spencer, Barbiere et Checchetto.

Avis : voilà ! désormais toutes les séries Avengers sont bien calées sur la période Time Runs Out censée se dérouler 8 mois dans le futur…du coup pour compenser le retard de la série New Avengers, Panini nous refourgue d’un coup 3 épisodes…mais bon au moins cette désynchronisation appartient au passé !

Tant mieux car dans les prochains mois les deux séries vont de plus en plus se rapprocher au point d’être totalement complémentaire. Depuis le début, Hicman avait bien fait attention à ce que l’on puisse lire les deux séries de façon séparée. Nous avions simplement tout le récit conçu par Hickman si on lisait les deux.

La raison principale est que l’histoire qui va occuper les deux séries est la même à savoir la chasse aux Illiminati menée par le SHIELD de Steve Rogers avec ses Avengers sous ses ordres…Il y a du bon et du mauvais au cours de cette période  assez inégale, autant le dire  tout de suite. Au niveau qualité il y a le côté dramatique de la situation qui est  très bien géré et mené par Hickman alors que les Avengers sont fracturés et les oppositions idéologiques semblent désormais irréconciliables.

Hickman va jusque bout de la logique de chaque personnage et en cela les respecte,  tout en démontrant l’impasse dans laquelle ils se trouvent tous. De ce point de vue ce conflit est particulièrement bien mené.

Niveau défauts : c’est de nouveau encore de la baston entre super-héros, certes avec un substrat moral riche, mais au final on a des super-héros qui préfèrent se casser la gueule entre eux plutôt que d’essayer de sauver le monde…En cela, il devient particulièrement difficile d’apprécier des personnages que l’on a souvent envie de baffer pour leur rappeler la priorité…

Et autant le dire le personnage qui ressort peu grandi de tout ce XXX est sans conteste Steve Rogers. Compas moral de l’équipe depuis toujours, il a ici largement dérivé pour devenir une espèce de Nick Fury ayant perdu tout sens des réalités, obnubilé qu’il est par le fait d’arrêter ses anciens collègues et frères d’armes. Mon principal problème vient de son absence de réaction face à la cabale.

Alors qu’il poursuit ses anciens amis avec un zèle furieux pour leurs actions passées, il semble particulièrement atone face aux actions actuelles du pire groupe de super-vilains de l’histoire…A mon sens il y a là une contradiction flagrante avec ce personnage qui montre que lui aussi s’est perdu, tout comme ceux qu’il condamne.

Verdict : à lire.

AVENGERS NOW 1

AVENGERS NOW 1BDate de sortie : 02 juin 2015

Prix :4,90 EUR, 128 pages

Episodes :Superior Iron Man 1-2 ; Thor (2014) 1 ; All-New Captain America 1 ; Hulk Annual (2014) 1

Sollicitation : Les membres fondateurs des Avengers réunis dans un nouveau mensuel ! Découvrez le nouveau Thor (par Aaron/Dauterman), le nouveau Capitan America (par Remender/Immonen) et le nouvel Iron Man (par Taylor/Cinar). Sans oublier un Hulk super intelligent dans un long récit signé Nero et Ross.

Avis : comme tous les ans, Marvel et Panini reviennent pour la saison des relaunchs !!! pour l’occasion ces relaunchs sont un peu plus justifiés que d’habitude avec des changements importants apportés au statut quo :

– Superior Iron Man : très important, ne lisez pas ces deux premiers épisodes avant d’avoir lu Axis 2 ! ce qui affecte Tony Stark prend en effet place dans Axis et est développé par la suite dans sa série personnelle, qui dispose pour l’occasion d’une nouvelle équipe créative.

Après avoir œuvré sur Earth 2 avec pas mal de succès chez DC, Tom Taylor rejoint l’écurie Marvel avec pour mission de relever la série Iron Man aux pâquerettes depuis un moment, peu aidé par un Kieron Gillen toujours peu inspiré…

Pour l’occasion Taylor récupère une nouvelle fois un pitch tordu qu’il développe de manière intéressante…mais incroyablement décompressée !!! comme d’habitude, pourrait on dire, Taylor frappe par ses idées vraiment originales, avec une vraie maîtrise de ses personnages, mais grand dieu que c’est lent ! chaque épisode dispose d’une histoire diluée au possible si bien que si certains développements sont vraiment intéressants, on s’endort un peu le temps que les choses prennent forme …

En ce qui me concerne, je n’ai pas dépassé l’épisode 2 au vu du peu de rythme du récit et je préfère attendre le TPB VF…ou pas, puisque de toute façon il est évident que le changement ne dépassera pas l’année….

– Thor : nouveau porteur de marteau pour l’occasion qui prend la relève d’un Thor « indigne », ou plutôt une nouvelle porteuse de marteau dont l’identité restera un mystère pendant un bon moment. Sur le fond, sur ce premier arc, Aaron convoque d’une part pas mal des éléments qu’il a mis en place au cours de son run avec Roxxon, les géants des glaces et Malekith mais n’oublie pas le Thor historique qui restera sur le devant de la scène …et va connaître d’autres changements importants !

Sur le fond, si les premiers épisodes sont assez bons, et bien servi par Dauterman au dessin, je dois avouer que j’ai assez vite commencé à m’ennuyer. Le mystère autour de la nouvelle Thor n’est pas vraiment prenant, et en fait les indices font que son identité est assez évidente,  et ne vous empêchera pas de dormir.  L’intrigue, quant à elle,  n’avance pas suffisamment  vite à mon goût voire stagne par moment…Bref là aussi à lire en TPB, d’autant que l’évolution connue par la série est les personnages est ici appelée à durer un moment.

All New Captain America ou la série que j’ai laissé tomber le plus vite en raison d’un premier épisode…complètement vide ! Sam Wilson reprend le bouclier est de ce côté là pas de souci parce que Remender maîtrise parfaitement son personnage.

Cependant l’histoire mise en place dans le premier épisode qui oppose encore une fois de plus Cap à une Hydra rebâtie et plus puissante que jamais (sérieux, combien de fois l’Hydra aura été abattue pour se porter comme un charme un mois plus tard) n’est pas franchement originale.

On retiendra essentiellement la pâte de Stuart Immonen au dessin qui se défonce comme jamais et nous livre certaines des plus belles planches de sa carrière. Il faudrait juste que Remender muscle un tantinet le scénario et sorte des intrigues clichés autour de Cap (perso l’Hydra je sature…)

Verdict :  à lire tout de même…ou faites comme moi attendez les version TPB.

AXIS 2 (sur 4)

AXIS 2Date de sortie : 02 juin 2015

Prix :4,30 EUR, 64 pages

Episodes :Avengers and X-Men: Axis 3-4

Sollicitation :Certains des pires super-criminels de la Terre sont intervenus pour arrêter Onslaught le Rouge… et le destin de tous est entre leurs mains ! Pendant ce temps, que deviennent les Avengers et les X-Men ? Un tournant crucial pour tout l’univers Marvel, raconté par Rick Remender et illustré par la superstar Leinil Francis Yu !

Avis : deuxième numéro de l’event Axis, et certains pourraient dire que c’est réellement à partir de maintenant que l’histoire commence …ainsi que le déclin et la chute finale d’une intrigue qui sur le papier était plus qu’excitante mais dont la réalisation est plus que laborieuse…

En effet, à partir de ce numéro Rick Remender présente le twist principal de son récit qui va irriguer tout le reste de l’event et c’est précisément à partir de ce moment que le scénariste, dont j’apprécie en général le travail, a vraiment commencé à me perdre.

En effet, à partir de là on a vraiment du mal à reconnaître l’auteur qui nous avait tant séduit et nous avait coupé le souffle sur Uncanny X-Force et Uncanny Avengers. Tout devient relativement lourdingue, les développements assez lents et quand ils ne sont pas intéressants, sont juste rebutants.

Malheureusement, encore une fois Marvel loupe son event et au passage gâche un peu tout le travail de mise en place de Remender puisque nombre de changements ont été demandé par l’éditeur lors de la conception de l’event qui à la base aurait du être avant tout un arc d’Uncanny Avengers…Mais bon l’auteur doit être habitué depuis le temps…

Verdict : non juste non.

LES GARDIENS DE LA GALAXIE 6

LES GARDIENS DE LA GALAXIE 6Date de sortie : 02 juin 2015

Prix :4,80 EUR, 120 pages

Episodes : Guardians of the Galaxy (2013) 21, Annual 1 ; Legendary Star-Lord 5 ; Nova (2013) 22-23

Sollicitation :Que fait Nick Fury dans l’espace avec le S.H.I.E.L.D. ? Et que cache la « planète Venom » ? C’est ce que vont découvrir les Gardiens dans deux nouveaux épisodes de Bendis, Cho et Schiti. Et Star-Lord va-t-il enfin revoir Kitty Pryde ? Enfin, Nova revient dans deux numéros liés au crossover Axis ! Par Humphries, Medina, Duggan, Baldeon, Santagati et Timms.

Avis : de tous ces épisodes présentés ici, je n’ai lu que l’annual des Gardiens dessiné par Frank Cho. Un récit complet assez simple mais bien pensé qui s’attarde notamment sur la présence de Captain Marvel dans l’équipe et sa place dans ce groupe passablement dysfontionnel..

Le truc est assez sympathique pour du Bendis, en grande partie grace au dessin de Cho. Oui, je sais, je sais, c’est une raison un poil basique, mais que voulez vous, Carol Danvers dessinée par Cho, ça donne presque envie d’aller lire la série Captain Marvel ! oui à ce point.

Verdict :  pour ceux qui parviennent à suivre.

S.H.I.E.L.D. 1

S.H.I.E.L.D. 1Date de sortie : 02 juin 2015

Prix :4,60 EUR, 72 pages

Episodes :S.H.I.E.L.D. (2015) 1-2 ; Operation: S.I.N. 1

Sollicitation :Phil Coulson et les Agents du S.H.I.E.L.D. font face aux plus grands dangers qui menacent l’univers Marvel ! Découvrez deux épisodes de la nouvelle série S.H.I.E.L.D. signée Waid, Pacheco et Ramos. Puis, direction les années 50 en compagnie de Peggy Carter et Howard Stark dans le premier chapitre d’Operation: S.I.N., par Immonen et Ellis.

Avis : comme beaucoup de gens je pense, je me demande un peu ce qui a poussé Panini a filé son propre mag à la série SHIELD…qui peut croire une minute que le truc tiendra plus de 6 numéros avant que le mag ne soit annulé et les séries gentiment dirigées ailleurs ?

Vous pourrez me dire, oui mais la série TV SHIELD est diffusée en ce moment en France…euhhh vous avez maté la série en question ? en France, nous en sommes uniquement à la saison 1 qui a été universellement flinguée..Aux USA, les audiences restent désespérément faibles et ce alors que la Saison 2 a vraiment montré des choses prometteuses.

Sur le fond, je n’ai pas dépassé le numéro 1 en VO. Le travail de Mark Waid sur le titre est sympathique comme souvent, mais le scénariste n’est pas parvenu à répondre à ma question principale concernant cette série : pourquoi devrais-je consacrer du temps et de l’argent à cette série  ?

Étant donné que je suis resté complètement indifférent à l’histoire comme aux personnages à l’issue du premier épisode, je n’ai tout simplement pas jugé bon de prêter un quelconque intérêt au machin. Ensuite à chacun de voir.

Verdict : à tester pour ceux qui sont intéressés.

SPIDER-MAN 6 : SPIDER-VERSE 1 (sur 4)

SPIDER-MAN 6Date de sortie : 02 juin 2015

Prix :4,80 EUR, 112 pages

Episodes :Amazing Spider-Man (2014) 9(I-II)-10 ; Spider-Man 2099 (2014) 6 ; Spider-Woman (2015) 1 ; Spider-Verse 1(II) ; Original Sins 3(III)

Sollicitation :Morlun et les Héritiers affrontent les Spider-Men de l’ensemble du Multivers dans les deux premiers chapitres du crossover Spider-Verse signé Slott et Coipel ! Plus, deux épisodes avec Spider-Man 2099 (par David/Sliney) et la nouvelle Spider-Woman (par Hopeless et Land).

Avis : début de Spider-Verse, le gros machin qui va agiter les titres Spider-Man au cours des mois qui viennent, qui va être essentiellement responsable du lancement d’un million de ties ins et de séries dérivées !

Panini frappe fort ici en nous proposant d’un coup les deux premiers épisodes de l’event qui va opposer la Spider-Family à celle de Morlun. A cette occasion, Dan Slott va petit à petit dévoiler toute une mythologie autour de ces vampires et surtout de la chasse qu’ils mènent contre les araignées.

Bourrée d’action, de bons twists et d’un milliard de Spider-Men souvent délirants, Spider-Verse remplit en grande partie ses promesses notamment au début, grâce à la présence du génial Olivier Coipel au dessin. Malheureusement l’artiste n’assurera que quelques épisodes et non l’ensemble de l’event ce qui donne lieu par moment à une certaine rupture graphique.

Comme je l’ai dit, Marvel a profité de l’élan des titres Spider-Man procuré par Spider-Verse pour lancer un certain nombre de spin offs au premier nombre desquels, le retour de Spider-Woman qui retrouve ici une ongoing après l’échec de sa dernière série menée par Bendis et Maleev.

A noter que les premiers épisodes de la série seront entièrement plongés dans Spider-Verse et constitueront plus un tie in qu’une série à partie entière. Il faudra attendre l’épisode 5/6 pour voir la direction que Denis Hopeless veut donner au titre.

Verdict : à lire –

WOLVERINE 24 : LA MORT DE WOLVERINE 2 (sur 2)

LA MORT DE WOLVERINE 2Date de sortie : 02 juin 2015

Prix :4,50 EUR, 72 pages

Episodes :Death of Wolverine 3-4 ; Death of Wolverine: Life After Logan 1(I-II)

Sollicitation :Affrontement final entre Wolverine et le mystérieux cerveau qui cherche à capturer tous les individus ayant de l’adamantium dans leurs os ! Qui va mourir ? Qui va survivre ? Réponses dans le dernier et dramatique chapitre de La Mort de Wolverine, par Soule et McNiven.

Avis : suite et fin du machin dont la conclusion ne sauvera en rien la pauvreté des premiers numéros. Charles Soule continue à jouer au guest star du moment, voire de la page, alors que le complot autour de Logan se dévoile et révèle…toute sa stupidité.

Apparemment incapable de pondre un récit un minimum recherché, l’histoire de Soule reste au ras des pâquerettes et ne rend aucunement justice au personnage de Wolverine. A ce titre le mot cerveau pour qualifier le responsable de toute cette XXX est une vaste blague.

Croyez moi, vous comprendrez qu’il y a une contradiction majeure dans l’histoire proposée par Soule qui rend tout cela d’une débilité crasse. La mort de Wolverine méritait un récit épique, violent, dramatique et torturé à l’image de la vie du personnage et à la place nous avons ce …machin, l’équivalent d’un repas fast food là où l’on s’attendait à de la bouffe de grand chef…

Verdict : boooooouuuuuuuuuuuuuuuuuu !!!!!!

X-MEN 24

X-MEN 24Date de sortie : 02 juin 2015

Prix : 4,80 EUR, 112 pages

Episodes :All-New X-Men 32-33 ; Uncanny X-Men (2013) 27 ; Amazing X-Men (2013) 11 ; Cyclops (2014) 6

Sollicitation :Bendis et Asrar poursuivent leur aventure Ultimate avec les X-Men et Miles Morales / Spider-Man dans deux nouveaux épisodes. La bataille désespérée contre un mutant ultra-puissant continue tandis que les X-Men de Tornade affrontent une « nation Wendigo ». En plus, un nouveau départ pour Cyclope, grâce à une nouvelle équipe artistique ! Par Bachalo, Yost, Kyle, Barberi, Layman et Garron.

Avis : grâce soit rendue à Panini pour nous proposer ici deux épisodes de All New « oups j’ai oublié de contenir une histoire » X-Men toujours écrite par Brian « oups j’ai oublié d’écrire une histoire, bah c’est pas grave personne s’en rendra compte » Michael Bendis.

Comme je l’ai dit, nous avons sans aucun doute ici le pire arc de toute la série, oui même pire que l’arc post Battle of The Atom avec les purificateurs…pour la simple et bonne raison que Bendis n’a ici strictement aucune histoire à narrer.

Pour faire simple voici le programme des prochains numéros jusqu’à la fin :

– chaque X-Man séparé de son côté

– dans chaque épisode, il a droit à 3/4 pages pour voir où il en est, mais grosso modo, ça n’avance pas

– spoiler, ils finissent par se regrouper à la fin sauf que c’est la fin de l’arc soit dans 5 numéros

– certains d’entre eux rentrent dans l’univers Marvel parce qu’il faut bien terminer la série et que Bendis a déjà un autre crossover pour occuper l’espace après ça…

Et le niveau n’est pas plus brillant du côté de Uncanny X-Men. Ici Bendis part avec un handicap, à savoir le classicisme forçonné de son pitch dénué de toute originalité, à savoir un mutant sur puissant incapable de se contrôler, qu’il pourrait surmonter grâce à quelques bonnes idées. La bonne idée de Bendis, justement,  dans cette affaire est de faire en sorte que l’histoire soit présentée sous le prisme : Cyclope est au bord du gouffre et on lui demande de gérer un mutant qui pourrait anéantir la planète…Donc soit il fait tout péter soit il pourrait bien le corrompre.

A partir de là, il y a de bonnes choses en perspective…malheureusement déliée, décompressée et noyée sous le nombre d’épisodes si bien que cette intrigue simple n’avance que très très lentement.

Et autre mauvaise nouvelle : pas d’X-Force ce mois-ci !!! arghhhhhh au moment où la série décollait vraiment !!! après des premiers numéros un peu difficile, Spurrier s’est vraiment déchaîné sur la seconde partie de son arc et a livré d’excellents épisodes grâce à des révélations inattendues et des développements surprenants concernant plusieurs personnages phares ! alors pas de XXX envoyez la suite d’X-Force !!!

Verdict : le point bas du run de Bendis…qui ne volait déjà pas bien haut.

100% MARVEL : DAREDEVIL 2

DAREDEVIL 2Date de sortie : 03 juin 2015

Prix : 13€/112 pages

Episodes :Daredevil (2014) 6-10, inédits

Scénario :Mark Waid,

Dessin :Javier Rodriguez, Chris Samnee

Sollicitation :Toute la vérité sur Sœur Maggie, figure maternelle dans la vie de Daredevil ! Suite à Original Sin, Matt Murdock apprend un secret concernant sa mère et découvre que celle-ci doit faire face à de nombreux problèmes. L’Homme sans Peur va ensuite parcourir les déserts du Wakanda et affronter un de ses plus anciens ennemis.

Avis : pas d’avis, je signale, juste la sortie. A ce stade, tout le monde connaît mon opinion sur le run de Mark Waid sur DD…Et pourtant je lui ai donné de multiples chances ! porté par la vision de la récente séire TV consacré à au personnage, je me suis même laissé tenté par la lecture du premier tome Marvel Now qui voyait Waid relançait pour la seconde fois la série en déplaçant le héros à San Francisco.

Résultat ? je n’accroche toujours pas ! que ce soit la caractérisation de Murdock adoptée par Waid, le ton, la partie graphique… Rien ne me convient et cela ne marche pas du tout en ce qui me concerne…Ce qui me XXX d’autant plus que Waid s’apprête ici à dévoiler l’un des plus grands mystères de la mythologie de DD : le passé de sa mère, les raisons de son abandon et son entrée dans les ordres.

Un mystère dont la réponse intéresse tout fan de DD

Verdict : XXX

MIRACLEMAN 3

MIRACLEMAN 3Date de sortie : 03 juin 2015

Prix :  14,95 EUR/144 pages

Episodes :Miracleman 11-16 ; All-New Miracleman Annual 1, inédits

Scénario : Le scénariste originel, Peter Milligan, Grant Morrison,

Dessin :John Totleben, Michael Allred, Joe Quesada

Sollicitation :Les extraterrestres, dont la technologie a créé Miracleman, veulent exterminer les survivants du projet Zarathustra. Mais lorsque arrive Kid Miracleman, l’enfer se déchaîne sur Terre ! Miracleman doit alors accomplir son destin et affronter son ancien allié. Conclusion du premier cycle de ce chef d’œuvre avec, en complément, un annual inédit !

Avis : pas vraiment d’avis.  Je dois dire que je reste très réservé sur cette série et j’ai tendance à soulever un sourcil interrogateur quand je vois écrit « ce chef d’œuvre » dans la sollicitation. J’ai personnellement un mal de chien à accrocher au récit présenté tout comme aux différents personnages.

Je ne sais pas trop la raison de ce désamour de ma part. Cela peut aller des problèmes que j’ai à lire du Moore depuis quelques temps, au vieillissement de l’œuvre ou tout simplement que ce n’est pas pour moi…J’étais déjà très partagé sur le fait de me procurer les précédents tomes…là je pense que si je craque ce sera plus pour la présence d’un Morrison, d’un Allred ou d’un Quesada que vraiment pour Miracleman…

Verdict : à voir…

MARVEL NOW! : SUPERIOR SPIDER-MAN 4

SUPERIOR SPIDER-MAN 4Date de sortie : 03 juin 2015

Prix : 13€/112 pages

Episodes : Superior Spider-Man 17-21, publiés précédemment dans les revues SPIDER-MAN (V4) 9 à 11

Scénario :Dan Slott,

Dessin :Ryan Stegman, Giuseppe Camuncoli

Sollicitation : Spider-Man 2099 arrive à notre époque et se retrouve confronté à son homologue du présent : le Spider-Man supérieur ! Ensuite, Otto Octavius rencontre la Chatte Noire et, sous les traits de Peter Parker, présente sa thèse.

Avis : suite de la réédition du cycle Superior Spider-Man qui voit Dan Slott d’une part continuer de jongler avec un million d’éléments différents et d’autre part…en ajouter encore de nouveaux ! oui parce qu’il n’y avait pas encore assez de sous intrigues, le scénariste décide d’amener le Spider-Man 2099 dans cette danse endiablée.

De mon point de vue, Slott reste fidèle à son approche qui est essentiellement de réinjecter dans le titre des éléments de chaque grande ère de la série des années 60 à nos jours pour construire un univers riche autour de Peter Parker, tant en termes de personnages que d’intrigues. L’arrivée de Spider-Man 2099 permet de ramener nombre d’éléments de cet univers passé à la trappe ces dernières années et de rendre une certaine cohésion à l’univers de Spidey.

Outre le fait de ramener un personnage aimé des fans sur le devant de la scène et lui donner la chance d’interagir avec un Spider-Otto plus Otto que jamais (ce qui amène quelques étincelles), on voit Slott planter la première graine de ce qui deviendra Spider-Verse qui débarque cette semaine en kiosque.

Un tome bien dense qui voit au passage Spider-Ock donner son opinion sur Black Cat, et sur le fait que ce dernier n’a absolument pas l’intention d’être aussi coulant que Peter avec elle … Cette dernière s’en souviendra et explique partiellement son changement d’attitude dans les épisodes récents d’Amazing (bien que je persiste à dire que le personnage a été massacré depuis One More Day (comme le reste de l’univers de Spidey me dirait vous…)).

Verdict : à posséder

MARVEL NOW! : UNCANNY X-MEN 1

UNCANNY X-MEN 1Date de sortie : 03 juin 2015

Prix : 13€/96 pages

Episodes :Uncanny X-Men (2013) 1-4, publiés précédemment dans les revues X-MEN (V4) 1 à 4)

Scénario :Brian Michael Bendis,

Dessin :Chris Bachalo

Sollicitation :Depuis la fin d’Avengers vs X-Men, Cyclope et son équipe de X-Men sont devenus des hors-la-loi. Ils veulent désormais venir en aide aux nouveaux mutants mais de nombreux obstacles les attendent, que ce soit les Sentinelles ou la présence d’un traître dans leur rang !

Avis : premier tome riquiqui (mais pas au niveau du prix) de la réédition en librairie,de la série Uncanny X-Men version Brian Michael Bendis. En effet ce tome ne compte que les 4 premiers épisodes pour un prix à mon sens déraisonnable pour moins de 100 pages…

Sur le fond, ces premiers épisodes sont plein de promesses qui ne se sont guère réalisées par la suite, même si le potentiel est là. Après la mort de Charles Xavier des mains d’un Cyclope possédé par le Pheonix, la planète entière veut la tête de l’ancien leader des X-Men…qui est lui bien décidé à mener une révolution pour les droits des mutants…

Le plus comique est que sur le fond, le monsieur est sans doute, à mon sens,  plus fidèle au rêve de Xavier que ne le sont les autres X-Men qui semblent bien décidés à rester enfermés au manoir X. Dans le même temps, Cyclope parcourt la planète en tout sens et sauve des mutants à tour de bras. Son action tout azimut ne fait que démontrer un peu plus l’inaction des autres X-Men …qui semblent n’avoir pour but que de l’arrêter.

De fait Bendis joue magnifiquement sur ambiguïté de tout son cast et de leurs actions. Comment en effet condamner Cyclope qui même s’il peut  se montrer un tantinet violent ne fait que sauver des gens innocents mis en danger uniquement par leur différence ?  Mais très vite on comprend assez vite que le monsieur est légèrement endommagé, ce qui se reflète dans ses pouvoirs très rapidement.

On sent bien que le personnage n’a plus grand chose à voir avec le héros d’antan, le Cyclope actuel est bien plus borderline…et surtout, on finit par le comprendre, complètement suicidaire.. Comment interpréter autrement ses actions alors qu’il provoque les autorités, se confronte aux autres équipes de super-héros et porte une XXX de cible en plein front !

Et le reste du cast ne vaut pas bien mieux, entre une Emma Frost aux pouvoirs brisés, elle qui s’est toujours définie grâce à ses capacités, un Magneto plus manipulateur que jamais qui semble à la fois soutenir Cyclope tout en cherchant à le perdre et une Magic qui va vite être confrontée à sa face sombre…

Si vous cherchez des héros, en clair passez votre chemin, car aucun des personnages ne rentre dans cette case tout en cherchant souvent une semblant de rédemption.

Si l’on peut regretter que Bendis ait décompressé le développement de la plupart de ses intrigues au point de diluer ses idées, il faut reconnaître que le titre est bien plus solide que All New X-Men, notamment après battle of the Atom. En fait on peut même dire qu’alors qu’All New s’effondrait après le crossover, la série Uncanny X-Men trouvait un second souffle salvateur.

Verdict : à lire.

URBAN COMICS

JUSTICE LEAGUE OF AMERICA TOME 0

JL TOME 0Date de sortie : 05 juin 2015

Prix : 28 €/352 pages

Episodes :JLA Year One #1-12

Scénario : Mark Waid

Dessin : Barry Kitson

Sollicitation : La Ligue de Justice est devenue au fil des ans, la principale force de frappe rassemblant les plus grands héros de la Terre. Mais au départ, ils n’étaient que cinq. Cinq héros novices et encore hésitants : Aquaman, Green Lantern, Black Canary, Flash et le Limier Martien, qui durent apprendre à faire équipe et se faire confiance mutuellement, alors qu’une organisation secrète planifiait l’asservissement de l’humanité.

Avis : en premier lieu gardez à l’esprit que cette maxie série qui revient sur les débuts de la Justice League appartient à l’ancien univers DC et n’est donc plus « valide » dans le cadre de la nouvelle continuité du DC New 52.

Bien que les récents travaux de Mark Waid m’ait personnellement déplu (mais apparemment je suis minoritaire sur ce coup, donc on va dire que c’est une question de goût), je suis toujours curieux de découvrir ses travaux, en particulier chez DC. J’ai en effet le sentiment que le ton de ses histoires est bien plus adapté à cet univers qu’à celui de Marvel, notamment son goût pour les vilains de 8e zone.

Pour l’occasion, Waid concilie ici deux de ses marottes : les personnages du DC Univers et l’histoire du DC universe, alors qu’il se penche sur les débuts de la toute première Justice League de l’univers DC. En outre, c’est aussi une bonne occasion de le voir utiliser le Flash version Barry Allen, sachant que j’espère que nous aurons un jour son run sur la série Flash ((qui je le sais était avec Wally West en vedette en VF (urban ? alllleeeezzz !!!)).

Il est vraiment dommage à mon sens que cette maxi série ne fasse plus partie de la continuité au moment où la Justice League du nouvel univers DC est …complètement dénuée de toute histoire, passé ou quelconque continuité.  On sait qu’entre le premier arc, la bataille contre Darkseid et le second, Johns a appliqué le traitement 5 ans plus tard.

Sauf qu’à la lecture cela ne donne pas du tout ce sentiment. On ne sent pas du tout l’équipe unie qui a passé des années les uns avec les autres à combattre maintes menaces…Il y a clairement de la place pour un travail similaire à ce que Waid a fait dans l’ancien univers …

Son association ici avec Barry Kitson rend le tout encore plus indispensable !

Verdict :à lire.

A propos Sam 2120 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

8 Comments

  1. Le twist concernant la nouvelle Thor est désormais connus , je trouve cette identité rafraîchissante , mais risque de laissé perplexe les fans du MCU

  2. Savage : il s’agit d’une série publiée dans le magazine anglais 2000 AD qui développe un petit morceau de l’historique qui conduit du présent (années 1980) au futur de Judge Dredd (années 2070), et des ABC Warriors. Je parie aussi pour une capitalisation sur le nom de Charlie Adlard (comme ils l’avaient déjà fait pour « La mort blanche »).

  3. On verra sur pièce ce que ça donne, je suis personnellement curieux de le lire car il s’agit tout de même d’une oeuvre-maîtresse de la carrière de Waid et un bon bout d’histoire de chez DC. Je suis totalement d’accord avec toi Sam concernant les débuts de la Justice League New52, quand les épisodes sont censés se passer cinq ans plus tard ils pourraient très bien se passer cinq jours plus tard, les héros n’ont absolument encore aucune alchimie entre eux, je ne sais pas si c’est Johns qui s’est foiré ou si le coup du « cinq ans plus tard » n’a pas été décidé à la dernière minute quand ses plans pour la série étaient déjà lancés.

    • Est-ce que c’est dans l’esprit du Justice League Hors série sorti il y a quelques mois, qui n’était pas mal du tout soit dit en passant…?

      • Finalement, je l’ai lu. C’est dans la même ligne que le Justice League HS. Un peu old school, ça a un peu de mal à démarrer mais ensuite, on enchaine les chapitres avec plaisir. Les dessins ne sont pas hyper modernes mais j’ai bien aimé. Bilan : Une très bon entrée en matière qui m’a donné envie de poursuivre l’aventure puisqu’Urban dit vouloir publier l’intégrale du run de Morrison et Waid (7 tomes au total !)

      • La suite sera moins « old school », Morrison pave même le chemin vers les comics plus « adulte » qui émergeront au début des années 2000.

  4. Concernant le mag Avengers now, tu conseille de suivre les séries en tpb, mais si on a un budget serré, vaut mieux suivre le mag.
    D’ailleurs Sam, il faut que tu m’expliques ce que ça change de suivre en tpb ou en mag (remarque qui revient souvent). Perso, je peux pas le savoir (faute au budget encore une fois), mais il m’arrive de parfois suivre un mag pendant 4 mois, puis de faire une pause de quelques mois et de rattraper tout d’affilié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.