Guide de lecture Comics VO : semaine du 1er Juillet 2015

BOOM! STUDIOS

SPIRE #1

SPIRE #1Scénario : Simon Spurrier

Dessin : Jeff Stokely

Sollicitation : The Spire is a mountain of metal and stone that rises out of the middle of the desert, containing a vast city of twisting tunnels, grinding elevators, and ancient machinery, and home to over a million human and non-human residents. Shå, the last of the Medusi, is responsible for keeping watch over them as Commander of the City Watch, despite the fact she isn’t shown any respect due to her race. When a string of grisly murders is committed just as a new Baroness of the Spire is about to be sworn in, Shå will have to find the serial killer and bring them to justice. But the new Baroness has a deep hatred of non-humans, and Shå will have more than one enemy at her back.

Avis :  et oui cette semaine, comme il n’y avait pas encore assez de sorties à annoncer, j’ai décidé d’en rajouter une couche en parlant un peu de Boom. Les habitués de cette chronique savent qu’en général, je ne parle guère de cette maison d’édition.

Non que j’ai un problème avec elle, ce serait même le contraire, mais il sort tellement de choses diverses chez les principales maisons d’en face, que j’ai toujours du mal à trouver le temps pour essayer de voir ce qui se fait chez eux.

Oui, je sais, je sais, c’est mal étant donné que la la dite boite a tendance à sortir de plus en plus de trucs qui attirent l’attention et surtout des retours très positifs. Mais que voulez vous, les journées n’ont que 24 heures…et n’oublions que je suis une vieille feignasse…

Alors pourquoi en parler maintenant ? et bien parce que j’ai vu deux choses qui ont eu pour effet de singulièrement attiser mon appétit et fait chauffer mon porte monnaie…D’une part la présence de Simon Spurrier au scénario.

Le monsieur ne cesse de monter dans mon estime depuis quelques mois grâce à ses différents travaux chez Marvel…on ne peut même pas parler de boulots mainstream tant l’auteur a su en faire, pour chaque bouquin,  quelque chose de personnel et de toujours bien barré, mais toujours fouillé et bourré d’idées.

L’autre raison est que le pitch sonne comme de la fantasy…et ça, ça me parle (je vous renvoie à toutes les chroniques tops et flops et aux nombreux livres dont je vous ai parlé au cours de l’année passée…)

Donc ces deux éléments regroupés dans cette mini série en 8 épisodes, et bien c ‘est un peu jackpot pour moi…

Verdict : Check it

DARK HORSE COMICS

BARB WIRE #1

BARB WIRE #1Scénario : Chris Warner

Dessin : Patrick Olliffe

Sollicitation : Nail-hard tough and drop-dead gorgeous, Barb Wire is the baddest bounty hunter on the mean streets of Steel Harbor, where gangsters can lift bulldozers and leap rusting factories in a single bound. The hunting is stupid good and the bounties are hella big—if Barb lives long enough to collect!

Avis : oui, vous ne rêvez pas, Barb Wire est de retour et son c’est créateur d’origine qui la ramène !

Popularisée par les seins de ….par le film avec Pamela Anderson dans les années 90, le titre avait finit par disparaître quand les lecteurs ont commencé à avoir des exigences déraisonnables comme le fait que le pitch d’une série ne devait pas uniquement reposer sur l’anatomie d’une jeune femme pulpeuse (ce qui à mon sens, et je tiens à ce que ce soit noté est de la pure folie…).

Pour s’adapter à notre époque barbare et si peu reconnaissante, le créateur de barb wire modernise son personnage pour en faire une bad ass qui ne s’en laisse pas remontrer et n’expose guère son anatomie personnelle (quand je vous disais que nous vivions une époque décadente et sans espoir …).

Au delà, je ne sais guère ce que ça vaut, je signale essentiellement cette sortie, parce que la résurgence de ce personnage m’amuse beaucoup dans notre époque de plus en plus pudibonde.

Verdict : Check It ?

DC COMICS

ACTION COMICS #42

ACTION COMICS #42Scénario : Greg Pak

Dessin : Aaron Kuder

Sollicitation : The Superman epic you never expected — « Truth » continues! Who will stand by Clark Kent?

Avis : suis je le seul à ressentir une certaine lassitude vis à vis de cet arc ? oui, je sais qu’il ne fait que commencer, que le nouveau statut quo est encore en cours d’installation et que les auteurs en sont encore à poser les bases…mais les numéros parus m’apparaissent réellement répétitifs…

Les auteurs ne semblent pas pouvoir sortir pour l’instant du piège habituel de réduire les histoires de Superman, au personnage frappant un truc…la seule variante désormais est qu’il saigne beaucoup plus qu’avant …la faute à des pouvoirs partis un peu en vacances…

Si le numéro d’Action Comics qui lançait le machin (sans explication) était sympathique, ceux de Batman Superman et Superman WW se distinguaient par leur incroyable vacuité…Au moins avec le numéro de Superman on a eu droit à quelques flashbacks nous donnant des indices sur comment on en était arrivé là…

A mon sens donc, tout cela manque assez clairement de substance et manque beaucoup de ce caractère épique que revendique la sollicitation…. On est très loin de la qualité du boulot de Bendis qui outait DD il y a presque 10 ans (la vache déjà ???? urrrrgggghhhhhhh je suis vieux !!!)

Verdict : Check It – mais si les auteurs ne commencent pas à faire quelque chose d’autre que Supie contre la Terre entière, ça va vite devenir gonflant…

DETECTIVE COMICS #42

DETECTIVE COMICS #42Scénario : Francis Manapul & Brian Buccelato

Dessin : Fernando Blanco

Sollicitation : The all-new Batman tries to find his place in Gotham City! But how can he manage his already uneasy relationship with the GCPD?

Avis : suite de Detective Comics et toujours pas de Manapul au dessin pour illustrer le nouveau statut quo de la série. Comme je l’ai dit il y a quelques semaines, alors que ces auteurs m’avaient fait arrêter le titre, la nouvelle direction et impulsion donnée dans le numéro 41 m’ont convaincu de redonner sa chance à la série.

Tout d’abord, l’angle choisi par Francis Manapul & Brian Buccelato évite les redondances avec Batman, puisqu’ils s’intéressent surtout aux hommes de Gordon et non réellement au nouveau Batman.

Ensuite, il y a le retour réussi de Montoya dans l’équipe, du moins pour l’instant et bien entendu il y a cette dernière page qui annonçait des développements intéressants pour les personnages mis en scène alors qu’il semble que l’on essaye d’infiltrer l’équipe support du nouveau Batman…

A priori cela s’annonce donc bien, reste à voir si les auteurs confirmeront leurs bons débuts.

Verdict : Check It

GREEN ARROW #42

GREEN ARROW #42Scénario : Ben Percy

Dessin : Patrick Zircher

Sollicitation : Green Arrow strikes out against the forces that have been threatening to rip Seattle apart!

Avis : sans doute l’une des reprises de série les plus réussies de ce reboot créatif. DC tenait quelque chose d’exceptionnel avec le run Lemire/Sorrentino, et après l’avoir abandonné pour se rapprocher de la série TV, ils y reviennent avec cette équipe créative qui marche clairement dans les traces de leurs illustres prédécesseurs.

Mais au delà de simplement respecter et ramener l’héritage de Lemire, avec notamment le retour d’Emiko, Percy arrive avec ses propres histoires, ses propres concepts et sa propre ambiance sombre et maîtrisée.

En un épisode, il a balancé plus d’idées que je n’en ai vu dans des runs entiers ailleurs…et a déjà posé quelques mystères bien excitants qui font que j’ai vraiment hâte de voir ce qu’il va développer ! Très bonne pioche de la part de DC avec ce scénariste qui je l’espère va être à la hauteur dans les prochains mois.

En tout cas s’il continue dans la même veine que son premier épisode, on pourrait tenir quelque chose de grand !

Verdict : BUY

GREEN LANTERN #42

GREEN LANTERN #42Scénario : Robert Venditti

Dessin : Billy Tan

Sollicitation : Renegade Green Lantern Hal Jordan’s investigation into the disappearance of the Green Lantern Corps will have to wait — he has bigger problems on his hands. Inexplicably, entire worlds are being turned to stone. But before Hal can discover the cause, he’ll have to face a criminal gang that’s pursuing him across the universe!

Avis : comme je m’y attendais presque, le premier numéro de GL nouvelle version était tristement décevant. Peu d’informations données sur le comment du pourquoi de la nouvelle situation de Hal Jordan et une conclusion sans intérêt pour quiconque connaissait l’état de la nouvelle ligne Green Lantern.

Je passe aussi sur le nouvel entourage que Venditti a commencé à planter autour du héros…d’une part en quelques pages, il est difficile de les développer et d’autre part…ils ne se sont guère distingués par un charisme particulier…

Donc à moins que le scénariste ait tout d’un coup une révélation sur comment écrire cette série, je doute que je dépasse ce numéro 42…En fait on a un peu l’effet inverse de Green Arrow où la nouvelle équipe créative m’a convaincu de reprendre la lecture au bout de quelques pages

Verdict : Check it – dernière chance au titre en ce qui me concerne…

IMAGE COMICS

AIRBOY #2

AIRBOY #2Scénario : James Robinson

Dessin : GREG HINKLE

Sollicitation : Are the drugs wearing off, or just kicking in? After a night of debauchery, James and Greg have a hell of a hangover in the form of 1940s comic book character Airboy. The aviation hero is curious to learn what the future has to offer. Hey, you try denying a reality you’ve already altered.

Avis : suite de la mini série complètement déglinguée de James Robinson et Greg Hinkle. Avant la sortie du numéro 1, on s’attendait au vu des pages révélées à quelque chose de déjà bien méta avec des auteurs se mettant eux même en scène et rencontrant leur propre personnage.

De fait de ce point de vue les auteurs ont amené ce point de l’histoire à la toute fin du premier épisode alors que les deux gugusses se remettaient…d’une nuit complètement lé-gen-daire à coup de drogues, alcool et une bonne partie à trois …avec exposition d’appareils génitaux plus que généreux par moment…

Au delà de cet aspect, Robinson livrait surtout une confession assez brute de décoffrage sur une certaine période de sa vie, de la fin de sa période chez DC qui était sans illusion, du déclin de sa carrière alors qu’il porte l’étiquette “auteur de personnages du Golden Age et rien d’autre”, de la désagrégation de son mariage, en passant par le fait qu’il pouvait se comporter comme un sale con…

Bref, Robinson se montre avec une honnêteté désarmante avant de nous plonger dans son délire. Je ne sais pas où les auteurs vont avec leur histoire, mais très clairement il faut s’attendre à tout !!!

Verdict : BUY

CHEW #50

CHEWScénario : John Layman

Dessin : Rob Gullory

Sollicitation : The landmark issue #50, and the showdown everyone’s been waiting for.

Avis : 50 épisodes !!! qui aurait pu croire que cette petite série en arriverait là ! dans le marché actuel où les Big two sont obligés de secouer leur ligne pratiquement chaque année pour conserve un semblant de lectorat !!!

Bien que le début du renouveau créatif et commercial d’Image soit souvent relié au décollage de Walking Dead il y a 6/7 ans, à mon sens, il faut plutôt le lier à la sortie du premier numéro de Chew.

Ce lancement a attiré l’attention d’une bonne partie de l’industrie et du lectorat leur signalant qu’Image était désormais le lieu où sortait les projets différents…et le fait est que presque 6 ans après, on ne trouve aucune série qui ressemble de près ou de loin à Chew. Bourrée d’humour, avec une pointe de gore, d’une inventivité folle, le titre continue de de se distinguer de la compétition.

Au bout de 50 épisodes, on peut constater que les auteurs ont su conserver une certaine fraîcheur, avec une qualité toujours constante, sans jamais sacrifier à l’avancée prévue de leur intrigue.

Ce choix créatif a permis de faire en sorte que le statut quo n’était jamais sacré et a assuré des surprises régulières aux lecteurs que nous sommes. Ce 50e épisode marque aussi l’annonce que nous entrons vraiment dans la dernière phase du titre, les auteurs ayant dit depuis le début que la série compterait 60 épisodes et pas un de plus…

Un épisode comme le reste de la série indispensable et immanquable.

Verdict : BUY

WE STAND ON GUARD #1

WE STAND ON GUARD #1Scénario : Brian K.Vaughan

Dessin :Steve Skroce

Sollicitation : SAGA writer BRIAN K. VAUGHAN teams with artistic legend and MATRIX storyboard artist STEVE SKROCE for an action-packed military thriller that will have everyone talking. 100 years from now, a heroic band of Canadian civilians must defend their homeland from invasion…by the United States of America! The hyper-detailed combat between badass freedom fighters and giant f***ing robots begins with a spectacular 40-PAGE FIRST ISSUE for the regular price of just $2.99!

Avis : nouveau projet très très attendu de Brian K.Vaughan qui après Saga pourrait chier n’importe quoi, il attirerait tout de même l’attention…Mais comme c’est Vaughan il nous lâche dans la nature un projet bien What The Fuck comme on aime qui va sans doute faire parler…

Alors qu’il s’intéresse aux relations familiales, au sexe, à la mort et au rôle de parent dans Saga, il touche ici de toute évidence à un tout autre sujet, alors qu’il s’attache à décrire une guerre dans le futur entre les USA…et le Canada !!!

Les USA toujours décrits comme les gentils sont ici les envahisseurs tout méchants et les braves Canadiens vont devoir leur mettre la raclée qu’ils méritent tant…j’ai bien écrits les Canadiens ? ouh là, ça va mal finir…

Au dessin, un revenant, en la personne de Steve Skroce qui après avoir percé dans les comics dans les années 90, notamment avec des passages remarqués sur les X-Men ou Spider-Man a passé l’essentiel de la décennie 2000 à bosser pour le cinéma et à encaisser de gros chèques…

Il revient donc mettre en scène ce récit qui s’annonce complètement déjanté et bien entendu indispensable. Au passage j’attends aussi avec impatience l’autre série récemment annoncée par Vaughan qui l’associe au génialissime Cliff Chiang !

Verdict : BUY

MARVEL COMICS

DARTH VADER #7

DARTH VADER #7Scénario : Kieron Gillen

Dessin : Salvador Larroca

Sollicitation : The Emperor’s machinations revealed! Everything changes for Vader!The tale of Vader’s transformation from A New Hope to The Empire Strikes Back continues!

Avis : il y a quelques semaines je vous disais que Vader était sans doute la première série signée Kieron Gillen que j’appréciais. Bien évidemment le scénariste a lu ces avis favorables, comme le font tous les auteurs de l’industrie qui attendent fébrilement mon approbation expresse ou tacite…, et a décidé de pondre un final pour son premier arc…complètement à chier.

Je dis cela de manière sérieuse : qu’est-ce que Gillen a voulu raconter exactement ? alors que l’empereur  montre à Vader toutes ses nouvelles armes et lui dit de manière assez directe qu’il n’a plus besoin de lui, il…ne fait strictement rien avec à part quelques vagues menaces…

Après une bonne montée en puissance, nous avons eu là un final bien décevant et anticlimatique au possible. Les retombées sont minimes et la dernière page était une reprise de ce que l’on voyait dans Star Wars. J’apprécie tout de même qu’ils aient inclus ce passage, montrant la nature bien coordonnée des quelques titres SW, mais ce qui précédait était bien trop faiblard en comparaison…

Verdict : Check it

FUTURE IMPERFECT #2

FUTURE IMPERFECT #2Scénario : Peter David

Dessin : Greg Land

Sollicitation : A battle royale between The Maestro and The Thing!!! But is it the Ben Grimm we know and love under that rocky hide? What X-Factor member will show up as an unexpected ally of the rebels?

Avis : bien que j’ai apprécié le premier numéro de Future Impefect – c’est du Peter David, donc il y a toujours du bon quelque part – je dois dire que je n’ai guère apprécié le rôle conféré à Ruby Summers dans l’histoire…

A savoir, que Peter David semble avoir oublié de l’avoir doté d’un cerveau au vu du piège grossier dans lequel elle plonge la tête la première sans prendre aucune précaution de base.

Et vas y que je rencontre un inconnu, que je crois son histoire sans problème et surtout que je l’amène direct et sans faire attention dans la base ultra secrète de la mort qui tue dans ton sommeil de la résistance…

Je comprends bien que le scénariste a fait ça car il n’avait que quelques épisodes pour caser son histoire, mais du coup, cela diminue un peu le prestige d’un personnage qu’il a lui même crée…

Bon en tout cas on garde tout de même beaucoup d’amour pour l’auteur et ce qu’il compte faire dans ce numéro puisqu’outre une bonne grosse baston Maestro/Thing sous le coude, il semble qu’il va ramener un certain membre d’X-Factor sur le devant de la scène !!!

Verdict : BUY

SECRET WARS #4

SECRET WARS #4Scénario : Jonathan Hickman

Dessin : Esad Ribic

Sollicitation : All the angels sing!

Avis : suite du méga gros event Marvel qui s’annonce cette fois riche en contenu. Comme je l’ai dit il y a quelques semaines, le numéro 3 m’avait fait l’effet d’une douche froide après un numéro 2 tout simplement excellent. Sans doute un des meilleurs pour un event Marvel depuis des années.

Mais dans son numéro 3, Hickman s’était recentré sur ses personnages pour les développer (ce qui est bien), notamment Doom, dans une série de dialogues assez lourdingues à mon sens, passablement pontifiants par moment ( ce qui est mal)  – à savoir que j’avais l’impression que Hickman écrivait cela pour le plaisir de s’entendre dire des choses très profondes – ce qui tout d’un coup créait un effet d’arrêt à une intrigue jusque là bien lancée…

J’attends donc beaucoup moins de choses de cet épisode pour ne pas être déçu cette fois, d’autant qu’Hickman a déjà révélé qu’il faudrait surtout attendre le numéro 5 pour voir la folie s’emparer de son récit…

Un numéro qui devrait paraître…un jour, puisque Secret Wars va connaître pas mal de retards pour laisser le temps à Esad Ribic de dessiner tous ces personnages. Comme mon intérêt pour le machin est retombé comme un soufflet, personnellement cela ne me dérange pas des masses, je dois bien l’avouer.

Verdict : buy tout de même …

A propos Sam 2066 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

2 Comments

  1. Je vends mon âme à Brian K. Vaughan sans l’ombre d’une hésitation 😉

    Pour les séries Superman, je partage ton ressenti. Heureusement, les quatre séries peuvent visiblement se lire indépendamment les unes des autres, et ça tombe bien puisque deux sont nazes, une autre débute très bien, quant à la dernière dont il est question aujourd’hui, si le premier épisode n’était pas sensationnel, je veux faire confiance à Pak et Kuder tant ils ont réussi à se montrer intéressants jusqu’ici.

  2. a la lecture de la sollicitation de Future Imperfect, il m’a paru évident que Peter David serait parfait pour écrire les FF : une passion pour la SF (voyages temporelles dans X-Factor, technologie futuriste dans Spider-Man 2099, divagations cosmiques dans Captain Marvel…), un don pour l’écriture des relations dans un groupe familial, une réelle connaissance et surtout un respect de la continuité…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.