Guide de lecture Comics VO : semaine du 16 septembre 2015

Image Comics

Death Vigil # 8

DEATH VIGIL #8Scénario : Stjepan Sejic

Dessin : Stjepan Sejic

Sollicitation :  FIRST VOLUME FINALE!  

This is it. The Enemy has breached the gates, and Bernardette stands as the last line of defense. This is where it all ends, one way or another, and with this issue DEATH VIGIL ends.  Or does it?

Avis : conclusion de ce qui est techniquement la première mini série de Death Vigil (sachant que je fais un gros caprice et j’irai bouder dans un coin , si ce numéro s’avère être le dernier…) et comme pour le précédent,je peux déjà dire qu’il est excellent…puisque Sejic a dévoilé la totalité de l’épisode sur son site Deviant Art pour essayer de stimuler les ventes…

Comme je l’ai déjà dit, malgré la grande qualité du titre, avec des personnages attachants, une mythologie classique mais bien construite, un humour omniprésent et un scénario de très bon niveau, le titre n’a malheureusement pas déplacé les masses.

Ce qui est d’ailleurs incompréhensible, mon seul soutien aurait du rameuté des dizaines voire de centaines de milliers de lecteurs. Ma chronique n’est elle pas aussi lue que celle du New York Times ? on m’aurait menti ? c’est tout l’équilibre du monde qui va s’effondrer sans mes écrits !!! attention, on m’a fait des promesses et je déchain…hein ? ma chronique, ah oui, bon d’accord je reviens au sujet du jour !!! mais oui j’ai pris mes cachets !!!

Bref, tout ça pour dire que le titre mérite bien mieux que le sort que le marché lui a réservé, que le TPB sort dans quelques semaines et que vous ne serez pas déçu si vous lui donnez sa chance….d’autant plus que Sejic a déjà dit qu’il avait des plans pour le titre si les ventes du TPB étaient à la hauteur…

Verdict : BUUUUUUUUUUYYYYYYYYYYYYYYYYYY

INVINCIBLE #123

INVINCIBLE #123Scénario : Robert Kirkman

Dessin : Ryan Ottley

Sollicitation :  Loose ends are tied up, conflicts are brought to a resolution, a door is closed…so that a new one can open.

Avis : dernier épisode de paix relative avant le grand chambardement du pseudo reboot !!! encore une fois, Kirkman se prépare à secouer en profondeur le statut quo et a faire souffrir comme jamais notre héros en lui prenant tout ce qu’il a bâti ces derniers mois / années, notamment sa nouvelle petite famille.

Et comme nous lecteurs nous sommes attachés à ce petit monde, le scénariste passant ces derniers mois à reposer tout le cast et leurs relations, il il est normal d’être plus anxieux que jamais à l’idée de ce que le scénariste nous réserve cette fois.

Kirkman a montré à de multiples reprises qu’il était prêt à prendre des risques et surtout à en assumer les conséquences !!! le retour en arrière si cher aux autres éditeurs, lui il ne connaît pas…jusqu’à ce qu’il s’y mette en ramenant son héros dans son passé…

Je sens que cet arc va être une délicieuse torture que l’on est pas prêt d’oublier…

Verdict : BUY

TOKYO GHOST #1

TOKYO GHOST #1Scénario : Rick Remender

Dessin : Sean Murphy

Sollicitation :  The Isles of Los Angeles 2089: Humanity is addicted to technology, a population of unemployed leisure seekers blissfully distracted from toxic contamination, who borrow, steal, and kill to buy their next digital fix. Getting a virtual buzz is the only thing left to live for. It’s the biggest industry, the only industry, the drug everyone needs, and gangsters run it all.

And who do these gangsters turn to when they need their rule enforced? Constables Led Dent and Debbie Decay. This duo is about to be given a job that will force them out of the familiar squalor of Los Angeles to take down the last tech-less country on Earth: The Garden Nation of Tokyo.

Bestselling writer RICK REMENDER (BLACK SCIENCE, DEADLY CLASS) and superstar art team SEAN MURPHY (CHRONONAUTS, Punk Rock Jesus) and MATT HOLLINGSWORTH (WYTCHES, Hawkeye) examine our growing addiction to technology while thirsting for a nature we continue to destroy.

Avis : récemment libéré de ses obligations envers Marvel, et de leurs crossovers incessants, Remender peut donc s’atteler à développer encore un peu plus le nombre de creator owned qu’il a multiplié ces dernières années…et qui commencent à débarquer en force en France.

Alors que nous encaissons encore Black Science, Deadly Class arrive la semaine prochaine dans notre beau pays (et dans nos bibliothèques déjà bien surchargées…) et je ne serais pas surpris de voir arriver son autre série Low dans quelques mois. En fait, dès qu’Urban aura rattrapé l’édition américaine de Deadly Class…

C’est bien dans l’esprit de l’éditeur, ces sorties en rafale d’auteurs appréciés des lecteurs…Je pense donc que d’ici le second semestre 2016, Tokyo Ghost viendra aussi trouver sa place dans le catalogue de l’éditeur et encore une fois dans nos bibliothèques encore plus chargées que maintenant …

Car encore une fois, Remender a su choisir son pitch et surtout son artiste en la personne de Sean Murphy qui décidément est bien productif cette année !!! après s’être aventuré dans le Millar World avec Chrononauts, l’artiste génial reste dans la SF.

Niveau histoire, c’est clairement du pur Remender, à savoir assez sombre, bien torturé, avec un futur peu réjouissant en vue…d’autant plus qu’il a l’air on ne peut plus plausible; avec une extrapolation assez bien vue des travers de notre société actuelle.

Entre le picth vraiment intéressante et surtout l’équipe créative plus que renommée, nous avons sans doute ici la sortie la plus attendue de la semaine !

Verdict : BUY

MARVEL COMICS

CAPTAIN AMERICA WHITE #1

CAPTAIN AMERICA WHITE #1Scénario : Jeph Loeb

Dessin : Tim Sale

Sollicitation :  THE SUPERSTAR CREATIVE TEAM OF SPIDER-MAN: BLUE, HULK: GRAY, AND DAREDEVIL: YELLOW BRING THEIR MAGIC TO AMERICA’S #1 HEROISSUE # From his re-awakening in the present day to his days on the battlefield during World War II, follow CAPTAIN AMERICA as he recalls a special mission during THE BIG ONE! It’s 1941 and the HOWLING COMMANDOS are just looking to kick back and relax… But CAP and BUCKY are about to make their night a whole lot worse! The EISNER AWARD-WINNING team of JEPH LOEB and TIM SALE reunite to tell a shocking story of CAPTAIN AMERICA AND BUCKY! Extra-sized issue featuring CAPTAIN AMERICA: WHITE #0

Avis : tout d’abord, saluons les dieux des comics qui prouvent encore une fois leur existence en permettant la sortie d’un comic-book qui était l’Arlésienne des comics depuis presque une décennie…

A tel point qu’en ce qui me concerne, je ne croirai à la sortie du bouquin que lorsque je le tiendrai entre mes mains, que je l’aurai lu et que j’aurai vanté le fait que décidément, même si Loeb baisse, quand il est associé avec Tim Sale, un peu de la magie passée resurgit ici ou là…

Comment ça j’ai déjà écrit ma critique avant d’avoir lu le matos incriminé ??? euh, un peu ?

Ensuite, suis-je le seul à trouver assez ironique que cette mini série intitulée depuis le début white (blanc) sorte au moment même où le rôle de Captain America est assumé par Sam Wilson (afro- américain et ami de longue date de Steve Rogers ?). Je ne sais pas si cela est très délicat de la part de Marvel…mais en même temps, je pense que comme tout le monde, il ont hâte que le machin sorte pour le dégager de la liste des projets au point mort depuis des années…

Bien évidemment sur le fond, c’est un vrai plaisir de retrouver le duo créatif réuni, surtout après toutes ces années d’attente. D’autant plus que si Loeb a clairement décliné en tant qu’auteur au fil des années, il semble capable de se souvenir comment écrire chaque fois qu’il retrouve Sale sur un projet…

Comme d’habitude, avec ces mini séries thématiques dont les auteurs ont le secret, on s’attend à un retour dans le passé, vers les origines du personnage, ses premières aventures réinterprétés, avec un soupçon de nostalgie et beaucoup d’amour pour les comics du golden age…

Verdict : BUY

STAR WARS #9

STAR WARS #9Scénario : Jason Aaron

Dessin : Stuart Immonen

Sollicitation :  Luke’s lightsaber has been stolen and he must retrieve it! Meanwhile, the Imperials are closing in on Han and Leia… …set upon them by a mysterious woman from Han’s past!

Avis : doit-on vraiment s’empresser d’aller lire ce numéro, alors que la sollicitation de l’épisode 10 nous en spoile une bonne partie ? je suis retombé dessus il y a quelques jours et cela rend la lecture du numéro 9 presque inutile, puisque l’on connaît déjà les principaux développements attendus ici…

En général, les éditeurs font assez gaffe avec cela, mais ici, on dirait que le texte est passé entre les goûtes…On ira bien entendu tout de même lire l’épisode, au moins pour admirer le travail toujours remarquable de Immonen qui continue d’impressionner sur chaque page.

Au niveau du scénario, je trouve personnellement que cela devient relativement paresseux, les derniers épisodes n’étaient guère impressionnants et je sens que Jason Aaron commence à allonger la sauce pour faire durer…

Verdict : Check It

A propos Sam 2066 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.