ComixWeekly #308

Les reviews de la semaine comics

Batman #05

Au programme de ce 308ème ComixWeekly vous retrouverez les reviews d’une sélection de titres sortis en VO cette semaine avec du Marvel, de l’indé et du DC, et comme d’habitude la sélection des TPB fraîchement sortis.

Le générique de ComixWeekly est interprété par The Bilbocks et tiré de leur album Public Domain Storytelling que vous pouvez retrouver sur leur site en cliquant ici.

Comme toujours, n’hésitez pas à partager cette émission et à nous donner votre avis dans les commentaires ou encore en nous envoyant un mail à l’adresse podcast@comixity.fr ou via le formulaire de contact. Just listen to it 😉

Lire

(Pour enregistrer le fichier, faites un clic droit sur Télécharger puis Enregistrer sous… Une fois téléchargé, vous n’avez plus qu’à lancer le fichier pour qu’il démarre dans votre lecteur de musique habituel.)

A propos Steve 899 Articles
A l'origine du projet, chroniqueur sur tous les podcasts, c'est également à lui que revient la lourde et ingrâte tâche de l'enregistrement et du montage des émissions.

4 Comments

  1. Je ne suis pas vraiment d’accord avec l’analyse du garçon apterygiforme (merci google) sur le Batman. Notamment sur la partie du Batman calculateur devant avoir des moyens d’arrêter un Superman résistant à la kryptonite. La différence entre Superman et Gotham, c’est que les pouvoirs de Superman sont connus ainsi que leurs limites. Là, pendant tout le combat, Batman envoi des attaques plus en plus fortes sur Gotham pour finir par se rendre compte que les limites des pouvoirs de Gotham ne sont pas connus. Donc difficile d’avoir une contre-mesure à une force non définie.

    Et sinon, pour parler de l’arc de Tom King, je pense que c’est un condensé de tout ce qu’est Batman mis au goût du jour (des gadgets plus dans l’air du temps: la moto qui sort de la voiture). Tout en restant un divertissement, DC ne pouvant pas se permettre d’intellectualiser ses histoires :troll:

    • « La différence entre Superman et Gotham, c’est que les pouvoirs de Superman sont connus ainsi que leurs limites. Là, pendant tout le combat, Batman envoi des attaques plus en plus fortes sur Gotham pour finir par se rendre compte que les limites des pouvoirs de Gotham ne sont pas connus. Donc difficile d’avoir une contre-mesure à une force non définie. »

      → Tu m’as eu. En effet, il teste la resistance de Gotham par ce combat, et il est vrai que ce n’est pas parce que Gotham ressemble à Superman qu’il en a forcément la résistance. L’absence de scénario type face à la menace m’a néanmoins surtout gêné parce que le Batman de King est un Ultimate Batman de la mort qui tue capable du plus incroyable, c’est le Batman fantasmé, le plus fort en tout. Aussi, dans cette logique, ce manque d’anticipation est pour moi une erreur de scénario. La même chose dans un récit d’un Batman plus humain ne m’aurait aucunement choqué. Dans Kingdom Come, Batman n’a pas eu de plan pour battre son ennemi, car il a eu « la faiblesse » de trop croire en lui, ce qui l’amène à faire des alliances douteuses. Pourtant, c’était aussi LE Batman.

Laisser un commentaire