Guide de lecture COMICS VF : semaine du 07 octobre 2016

ANKAMA

ROVER RED CHARLIE

rrc1regDate de sortie : 07 octobre 2016

Prix : 14.90€/

Scénario : Garth Ennis

Dessin :  Michael DiPascale

Sollicitation :

Avis : je n’y croyais plus et Ankama l’a fait ! cette semaine, nous aurons droit chez l’éditeur à l’une des dernières productions de Garth Ennis chez Avatar, où quand Crossed rencontre 30 millions d’amis ! Ennis s’attaque en effet à un récit où les animaux sont les héros dans un monde où l’humanité semble avoir succombé à une épidémie qui ressemble étrangement à celle mise en scène dans Crossed.

Le coeur du récit est l’amitié entre les trois chiens, Rover, Red et Charlie qui ayant perdus leurs maîtres décident de traverser les USA pour atteindre l’océan et peut être retrouver des humains en route…sauf que chemin faisant, c’est une redécouverte de la liberté qui va les motiver. Présentée comme cela, on pourrait croire à un récit rempli de bons sentiments, et il y en a, mais il ne faut pas oublier que c’est de Garth Ennis dont on parle.

Bien évidemment, sur la route, nos trois héros vont faire des rencontres, et certaines ne seront pas franchement positives. Et comme de bien entendu, Ennis nous pond au passage un vilain bien horrible, qui nous renvoie aux pires vices de l’humanité et comment ils peuvent contaminer les animaux…Au final, nous avons un récit vraiment plaisant, sans doute mineur dans la production de Ennis, mais qui reste un vrai plaisir de lecture.

Verdict : à lire – du bon Ennis.

THE WOODS TOME 2

61nn2yda9yl-_sx337_bo1204203200_Date de sortie : 07 octobre 2016

Prix : 18.90€/

Scénario : James Tynion IV

Dessin :  Michael Dialynas

Sollicitation : Une balade dans les bois à quelques années-lumière de la Terre. Le 13 octobre 2013, 437 étudiants, 52 professeurs et 24 membres du personnel de l’école de Bay Point à Milwaukee disparaissent sans laisser de traces. À des années lumières, bien au-delà des frontières de notre système solaire, ces 513 personnes se retrouvent au milieu d’une étrange forêt primaire. Où sont-ils ? Pour quelle raison ont-ils été amenés ici ? Les réponses seront difficiles à trouver et surtout, à croire.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : pour ceux qui ont aimé le premier tome.

SONS OF ANARCHY tome 3

586844_w450Date de sortie : 07 octobre 2016

Prix : 14.90€/ 112 pages

Scénario : Ed Brisson

Dessin :  Damian Couceiro

Sollicitation : Les ennuis couvent à Tucson quand un nouveau club de motards, le Slaughter, débarque en ville avec l’objectif de s’emparer du trafic de méthamphétamine… quitte à se débarrasser des Sons of Anarchy. Les loyautés sont mises à rude épreuve, les trahisons abondent, mettant en jeu de nombreuses vie et forçant Jax à faire le nécessaire pour garder le contrôle de la situation et protéger SAMTAZ et SAMCRO.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. J’ignorais même que cette adaptation de la série TV sortait en France !

Verdict : pour ceux qui suivent.

DECLOURT  COMICS

ALEX + ADA TOME 1

48e5d7b89c4662fc315a5ef0f7c4e3caDate de sortie :  05 octobre 2016

Prix : 15.50€/144 pages

Scénario : Jonathan Luna & Sara Vaughn

Dessin : Jonathan Luna

Sollicitation : Entre Blade Runner, inspiré de Philip K. Dick, et la série TV Real Humans, cette trilogie de science-fiction explore avec une grande sensibilité une question essentielle : Que signifie être Humain ?

La dernière chose au monde que souhaitait Alex était un X5, un androïde ultra-perfectionné qui ressemble à s’y méprendre à un être humain. Mais lorsque Ada fait irruption dans sa vie, il découvre vite qu’elle est en réalité bien plus qu’un simple robot… Son existence jusqu’alors bien rangée, va se trouver totalement chamboulée, bien au-delà de ce qu’il pouvait imaginer…

Avis : comme chaque mois, la production comics qui nous parvient en France laisse la place à de très bonnes choses voire quelques merveilles. Et de manière évidente, Alex + Ada fait partie des sorties absolument indispensables, immanquables, inratables du mois. On connaît bien entendu les frères Luna en France, au travers notamment des très réussies Sword, Girls ou encore Ultra. Ils ont cessé de travailler ensemble il y a quelques années, chacun préférant travailler de son côté.

Il aura fallu attendre quelques années avant de voir Jonathan Luna proposer son projet suivant, mais au vu du résultat final, on ne peut pas vraiment se plaindre qu’il ait pris son temps pour bien peaufiner ce chef d’oeuvre ! Alex + Ada a en effet de très nombreuses qualités. Si l’on retrouve la patte graphique inimitable, c’est bien la profondeur tant du scénario que des personnages qui marque le lecteur. Sur le fond, on pourrait réduire cette histoire, à du Roméo et Juliette avec un robot dedans…

Sauf que l’intelligence du propos des auteurs est de proposer  un récit à multiples niveaux de lecture, avec l’appréhension des nouvelles technologies et leur impact sur les être humains. De ce point de vue l’approche est très réaliste, et on peut voir nombre des éléments futuristes présentés ici mis en vente dans les 5 à 10 ans. Ensuite, il y a le caractère relationnel bien mis en avant, avec Alex qui dans ce premier tome ne se remet pas de la fin de sa dernière relation et va inexplicablement accepter ce cadeau fait par sa grand mère, un androïde.

Il y a ensuite la définition de ce qu’est un humain et la prise en compte de l’intelligence artificielle. Si Ada n’est pas libre au début du récit, l’une des forces de la série est de la voir grandir et évoluer au fil de l’histoire, faire ses propres choix et commencer à vraiment comprendre sa relation avec Alex. Enfin, et le propos est évident, il y la question de l’acceptation des relations qui ne rentrent pas dans le moule.

En fond de toile les auteurs dressent en effet le portrait d’une société où la technologie a évolué bien plus rapidement que les mentalités, ce qui nous renvoie à nombre de problèmes actuels en matière de tolérance…Bref, Alex + Ada est avant tout une oeuvre d’une grande intelligence qui approche un sujet complexe avec une finesse incroyable et une réelle sensibilité.

Et pour revenir à mes classiques : si vous n’aimez pas ou n’achetez pas Alex + Ada, c’est que vous n’avez pas d’âme !!!

Verdict : À POSSÉDER

JAMES BOND TOME 1 – VARGR

1435012a53d15c7956ee1b52b133a5c4Date de sortie :  05 octobre 2016

Prix : 16.95€/160 pages

Scénario : Warren Ellis

Dessin : Jason Masters

Sollicitation : JAMES BOND ! Une icône de la culture populaire incontournable, issue de la littérature et du cinéma trouve enfin une adaptation en bande dessinée à sa mesure, dans une nouvelle série écrite par Warren Ellis !

James Bond est de retour à Londres après une mission teintée de vengeance à Helsinki, afin de reprendre une affaire qui a laissé un autre agent 00 sur le carreau. Quelque chose de terrible est en train de se faufiler dans les rues de la capitale britannique, qui va entraîner Bond à Berlin. Pris au piège, isolé, il va devoir percer le secret qui entoure quelqu’un – ou quelque chose – baptisé… VARGR.

Avis : du Warren Ellis sur du James Bond, cela a l’air d’être un rêve éveillé, alors que l’auteur s’attaque à une des figures fictionnelles les plus connues du monde du divertissement. On voit bien comment le scénariste anglais, avec ce personnage, pourrait mettre en avant son goût pour les mutilations et les dialogues bien senties…

Au final, nous avons un produit qui malheureusement manque singulièrement d’énergie ou d’ambition. L’intrigue mise en scène par Ellis est relativement plate, à l’image de son écriture de Bond assez peu surprenante. Il reste dans les sentiers battus avec une approche de l’ensemble assez froide.

Ne vous attendez donc pas à retrouver la folie habituelle de l’un de mes scénaristes préférés; si bien que j’ai préféré arrêter la lecture en VO dès l’épisode 2…je vais bien entendu me procurer la VF parce que je suis un crétin, qui doit tout posséder signé Warren Ellis…

Verdict : à lire

WALKING DEAD TOME 26 – L’APPEL AUX ARMES

de0e7937fc6f958c26254c1a8e715c84Date de sortie :  05 octobre 2016

Prix : 14.95€/152 PAGES

Scénario : Robert Kirkman

Dessin : Charlie Adlard

Sollicitation : Les Chuchoteurs ont pensé semer la terreur. Ils ne vont récolter que la vengeance de la communauté emmenée par Rick, Michonne et les autres. Alors qu’ils pensaient avoir retrouvé une forme de normalité dans ce monde devenu fou depuis l’apocalypse zombie, l’existence et les humains rescapés font à nouveau basculer leur vie dans un maelstrom de violence et de sang.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : pour les nombreux fans de Walking Dead.

PANINI COMICS

ALL-NEW AVENGERS 5

all-new-avengers-5Date de sortie :  04 octobre 2016

Prix :4,90 EUR, 96 pages

Episodes : US All-New, All-Different Avengers 5, New Avengers (2016) 6-7 et Uncanny Avengers (2016) 5

Sollicitation : Les Avengers doivent faire face à leur première défection quand un de leur membre fait une grosse erreur… Les New Avengers affrontent les machinations du Créateur dans les deux derniers épisodes de leur première saga, tandis que les Uncanny Avengers partent à l’étranger !

Avis : si vous ne vous êtes pas endormis sur le mag Avengers jusque là, je salue votre bravoure ! du côté du Avengers de Waid, cela va enfin commencer à se secouer sur cette fin de premier arc, alors que les quelques sous intrigues lancées depuis le premier épisode se rejoignent pour former quelque chose de cohérent.

L’équipe affronte sa première menace d’envergure…sans que le lecteur ressente un vrai danger sur ses membres. C’est assez sympa à lire, très classique, mais tout de même assez plat. Waid tente de profiter autant que possible des évolutions connues par le Marvelverse, mais l’on a tout de même du mal à vraiment s’intéresser à ce qui se passe…

Verdict :  pour les insomniaques…

ALL-NEW DEADPOOL 5

all-new-deadpool-5Date de sortie :  04 octobre 2016

Prix : 4,90 EUR, 96 pages

Episodes :US Deadpool (2016) 10-12, Spider-Man/Deadpool 5

Sollicitation :Deadpool part à la recherche de Dents-de-sabre et cherche toujours à tuer Peter Parker avec l’aide de Spider-Man. Par Gerry Duggan, Matteo Lolli, Joe Kelly et Ed McGuinness.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. A noter que pour Spider-Man Deadpool, après cet épisode le duo Joe Kelly/Ed McGuinnes va prendre quelques mois de repos. A voir comment cela va être géré par Panini, qui devrait inclure prochainement dans le mag, l’autre série spin off de Deadpool…

Verdict : pour les fans de Deadpool

ALL-NEW INHUMANS 5

all-new-inhumans-5Date de sortie :  04 octobre 2016

Prix :4,90 EUR, 96 pages

Episodes :US Uncanny Inhumans 6-7, All-New Inhumans 6, Karnak 4

Sollicitation : L’enquête de Crystal sur les mystérieux pylônes a des conséquences inattendues tandis qu’on en apprend plus sur le mystérieux établissement de Flèche Noire. Des histoires signées Charles Soule, James Asmus et Warren Ellis.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. A noter que le mag devrait bientôt changer de format. Faute de matériel américain, entre les retards de Karnak et l’arrêt de All New Inhumans, il apparaît que Panini va modifier son offre de ce côté là. Sans doute avec un retour vers une parution irrégulière pour Uncanny Inhumans.

Verdict :  pour ceux qui suivent.

ALL-NEW IRON MAN & AVENGERS 5

all-new-iron-man-avengers-5Date de sortie :  04 octobre 2016

Prix :4,90 EUR, 96 pages

Episodes : US Invincible Iron Man (2015) 7, International Iron Man 2, Captain America : Sam Wilson 5-6

Sollicitation : Tandis que War Machine enquête sur les « ninjas technologiques » qui essaient de le tuer, Iron Man doit affronter son ancienne fiancée, Cassandra Gillespie, pour découvrir l’identité de ses vrais parents ! En plus, deux épisodes de Captain America face à la nouvelle Société du Serpent ! Par Bendis, Maleev, Deodato, Spencer, Renaud et Bennett.

Avis : pas d’avis, car pas d’épisode de Mighty Thor qui est la seule série que je suis dans ce mag.

Verdict :   pour ceux qui suivent.

ALL-NEW LES GARDIENS DE LA GALAXIE 5

all-new-les-gardiens-de-la-galaxie-5Date de sortie :  04 octobre 2016

Prix : 4,90 EUR, 96 pages

Episodes : US Guardians of the Galaxy (2016) 6, Star-Lord (2016) 5, Drax 5, Rocket Raccoon & Groot 4

Sollicitation :Début d’une nouvelle saga pour les Gardiens, qui deviennent les hors-la-loi les plus recherchés de la galaxie ! Clap de fin pour les premières histoires de Star-Lord, de Drax, toujours opposé à Fin Fang Foom, et de Rocket Raccoon et Groot ! Par Bendis, Schiti, Humphries, Garrón, Punk, Bunn, Hepburn, Young et Conley.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : pour ceux qui suivent.

ALL-NEW SPIDER-MAN 5

all-new-spider-man-5Date de sortie :  04 octobre 2016

Prix : 4,90 EUR, 96 pages

Épisodes :US Amazing Spider-Man 8, Spider-Man 2099 (2016) 6-7, Spider-Man (2016) 4

Sollicitation : La saga de Spider-Man, de Mister Negative et de la Cape et l’Épée s’achève (par Slott/Buffagni), tandis que Miles Morales/Spider-Man a affaire à la Chatte Noire (par Bendis/Pichelli). Plus deux épisodes de Spider-Man 2099 signés David et Sliney.

Avis : à ce stade, les épisodes VF rattrapent un peu là où je m’étais arrêté en VO, donc je n’ai plus vraiment d’avis, à part pour faire un premier bilan sur les premiers numéros et arcs. Pour AMS, comme je l’ai dit, j’ai bien aimé le premier arc et surtout la nouvelle direction donnée au titre. On a ici une vraie évolution de la vie de Peter, logique par rapport à tout ce que Slott a mis en place et qui permet de développer de nouvelles intrigues.

La seule faiblesse que je vois est sans doute dans l’ennemi choisi. Si le scénario  a accordé à certains membres du Zodiac une dangerosité réelle et une crédibilité disparue depuis longtemps pour cette organisation passée au 3e plan, elle souffre encore trop de cette aura de machin générique, avec des bouffons sacrifiables sur toutes les planches. C’est un peu dommage alors que dans le même temps, Spidey apparaît enfin comme un minimum compétent…

Sur Spidey 2099, je suis pour l’instant bien en peine de donner vraiment un avis, car j’ai le sentiment de ne pas avoir vu encore grand chose. Après un démarrage très fort dans le premier épisode, le titre s’est un peu perdu dans les épisodes suivants, en fausses pistes ou intrigues sans réel lien. De manière assez ironique, l’arrivée de personnages issus de 2099 reste le point le plus intéressant, notamment avec la nouvelle Cap, mais s’est un peu posé comme un obstacle pour la résolution de l’intrigue principale…

Bien évidemment, je continue  à faire aveuglément confiance à Peter David, et je suis persuadé qu’il tirera de tout ça quelque chose d’intéressant au final, mais pour l’instant j’ai l’impression que cela a perdu l’élan initial.

Pour Spider-Man, version Bendis, que dire qui n’ait déjà été dit ? je vous renvoie à mes avis précédents, à savoir qu’on nage légèrement dans le n’importe quoi dans la partie super-héros du personnage, voire le foutage de gueule, alors que la vie privée du de Miles est elle bien mieux gérée . C’est même la seule partie de chaque épisode où on trouve un minimum de cohérence et de tension dramatique…

Donc dans l’ensemble, un mag avec ses forces et ses faiblesses, qui tient essentiellement par ses auteurs mais qui  manquent un peu d’histoires fortes.

Verdict :   à lire.

ALL-NEW WOLVERINE & X-MEN 5

all-new-wolverine-x-men-5Date de sortie :  04 octobre 2016

Prix :4,90 EUR, 96 pages

Episodes : US All-New Wolverine 8, Old Man Logan (2016) 5, X-Men ’92 (2016) 3 et X-Men Worst X-Man Ever 3

Sollicitation : Retrouvez la suite des aventures de Laura, la nouvelle Wolverine, et ses clones ainsi que Logan tente toujours de réparer le futur. Des récits notamment par Jeff Lemire, Tom Taylor et Andrea Sorrentino.

Avis : autre mag profondément impacté par les prochaines restructurations menées par Panini, All New Wolverine and X-Men s’achèvera donc en décembre, mais les séries principales, Wolverine et Old Man Logan survivront dans le mag X-Men…soit ce qui aurait du être fait dès le départ !

Alors que la production mutante reste atone aux USA, que les séries autour des griffus restent contenues aux deux en cours et que Panini semble désormais avoir complètement abandonné le format 48 pages, ce mag semblait donc condamné dès le départ…Et il n’aura fallu que 6 mois pour que la réalité rattrape l’éditeur…

On peut donc s’attendre à ce que Panini évacue les derniers arcs en cours…mais pour Wolverine, je ne sais comment ils vont gérer les prochains épisodes qui sont ties ins à Civil War II qui ne démarre que l’année prochaine en VF.

Verdict : au revoir, au revoir !

NOUVEAU FORMAT ! ALL-NEW X-MEN 5

all-new-x-men-5Date de sortie :  04 octobre 2016

Prix :5,50 EUR, 128 pages

Épisodes :US Extraordinary X-Men 8, All-New X-Men (2016) 6-8, Uncanny X-Men (2016) 5-6

Sollicitation :Apocalypse Wars débute ici ! Les jeunes X-Men continuent d’affronter le Colosse tandis que Warren doit prendre une grave décision. Et le magazine passe à 128 pages ! Par Jeff Lemire, Dennis Hopeless, Cullen Bunn, Mark Bagley et Humberto Ramos.

Avis : à grands renforts de gros titres, Panini nous annonce le changement de formule du mag dédié aux X-Men…pour le faire passer sous un format, qui aurait dû être celui choisi dès l’origine…On se souvient que beaucoup, voire presque tout le monde en fait, avaient accueilli de manière assez peu …amène, la nouvelle formule 96 pages/4.90€ de Panini il y a quelques mois.

C’était vécu comme un retour en arrière de plus de 10 ans, période au cours de laquelle les mags de l’éditeur n’avaient cessé de gonfler pour enfin atteindre le format désiré de plus de 120 pages pour moins de 5€…Las, manifestement désireux de se refaire des marges sur les kiosques et en parfait contresens avec l’augmentation de l’offre Marvel, Panini avait choisi ce nouveau format amaigri…et donc en comparaison plus cher…

On en revient donc à nos 128 pages adorées…pour 5.5€ ! si on était paranoïaque, on pourrait se dire que c’était le plan de Panini depuis le début…mais vu les changements constants de l’offre Marvel, je doute fort que notre traducteur ait la capacité de voire au delà de 6 mois ce qu’il va faire…Il s’aligne en cela sur l’offre Urban comics en kiosque, tout en étant encore 10 centimes moins cher…

Outre l’arrivée du crossover Apocalypse War, il s’agit avant tout de préparer l’arrivée des séries Wolverine dans ce mag…et oui, cela devait finir par arriver. Alors que l’offre mutante demeure anémique aux USA, un mag dédié aux griffus de 96 pages est devenu insoutenable…Qui aurait pu croire que toute l’offre comics mutante pourrait un jour tenir dans un seul mag ! sans pour autant que l’on retrouve un peps d’énergie !

De manière générale, ces Apocalypse Wars ne vont guère secouer les titres X. Si EXM de Lemire s’en tire assez bien, Uncanny X-Men va vite s’effondrer…et je n’ai même pas réussi à m’intéresser à All New malgré un Mark Bagley toujours impérial !Bon, au moins le changement de format à partir de ce mois, va permettre de mettre un terme rapide à tout ça…

Verdict : à ..faire quelque chose pour sauver les séries mutantes !

MARVEL DELUXE : AVENGERS/INVADERS

avengers-invadersDate de sortie :  05 octobre 2016

Prix :29,00 EUR, 304 pages

Scénario : Alex Ross, Jim Krueger,

Dessin : Steve Sadowski, Jack Herbert, Patrick Berkenkotter

Épisodes : US Avengers/Invaders 1-12, publiés précédemment dans les revues MARVEL UNIVERSE HORS SERIE 3-5

Sollicitation :Captain America et les Envahisseurs ont défendu le Monde libre contre les Nazis durant la Seconde Guerre Mondiale. Arrivés dans le présent, ils sont manipulés et affrontent les Avengers. Est-ce que les deux équipes vont réussir à s’entendre et à défaire leur ennemi commun ?

Avis :réédition dans un format deluxe de la maxi série Avengers/Invaders, produite par le duo créatif Ross/Krueger. Très sincèrement je n’ai pas du tout suivi, donc je ne vais pas être en mesure de vous informer sur le sujet, car j’ai pris un peu de retrait par rapport aux productions d’Alex Ross. A mon sens, il devrait laisser le scénario à d’autres et se concentrer sur ses productions graphiques.

Verdict : pour ceux que ça intéresse.

MARVEL DELUXE : NOVA 1

nova-1Date de sortie :  05 octobre 2016

Prix : 29,00 EUR,328 pages

Scénario : Dan Abnett, Andy Lanning,

Dessin : Sean Chen, Wellinton Alves, Paul Pelletier

Épisodes : US Nova (2007) 1-12 et Annual 1, publiés précédemment dans les revues MARVEL UNIVERSE 7 et 11-12

Sollicitation : Avant la vague d’annihilation, le Nova Corps protégeaient la galaxie. Désormais, il ne reste plus que Richard Rider, le dernier des Nova. Seul, il va devoir affronter les plus terribles adversaires dont le Phalanx.

Avis : après les Gardiens de la Galaxie, Panini s’attaque à l’autre grand pan du run de Dan Abnett et Andy Lanning sur la partie cosmique de l’univers Marvel, avec la réédition de leur passage épique sur Nova.

Tout comme pour GoG, leur contribution au personnage est tout simplement décisive. Tout d’abord ils ont fait connaître et apprécier le personnage à une nouvelle génération de lecteurs comme moi qui avaient peu tentés par les tentatives assez enfantines précédentes, qu’avaient produites les années 2000, de relancer Richard Rider. .

Avec eux le héros, sous l’impulsion initiale de Keith Giffen, passe du statut de Peter Parker de l’espace, à celui de bad ass vétéran de multiples guerres. Giffen avait très bien géré le début de la transition avec Annihilation, et c’est Abnett et Lanning qui ont achevé la transformation.

Fidèle à leur style bien connu, les deux auteurs amènent leur lot d’idées bien barrées, comme Knowhere qui fait sa première apparition ici, mais aussi d’action alors que le jeune Nova va vite devoir faire face à Annihilation Conquest, ainsi que sa relation troublée avec Gamorra. Un run donc d’excellente qualité, décisif pour nombre de lecteurs et qui explique notre attachement au personnage bien des années après sa fin.

Verdict :   à posséder.

MARVEL CLASSIC : AMAZING SPIDER-MAN L’INTÉGRALE 1984

amazing-spider-man-lintegrale-1984Date de sortie :  05 octobre 2016

Prix :29,95 EUR, 320 pages

Scénario :Roger Stern, Tom DeFalco,

Dessin :Ron Frenz, John Romita Jr

Episodes : US Amazing Spider-Man (1963) 248-259 et Annual 18, publiés précédemment dans les revues STRANGE 194-195 et SPIDER-MAN CLASSIC 2-3, et 1 inédit

Sollicitation :Retrouvez l’ensemble des épisodes de la série Amazing Spider-Man de l’année 1984. Au programme, le secret du Super-Bouffon, le costume noir de Spider-Man ou encore le Puma.

Avis : un tome marqué par la fin du run de Roger Stern sur Amazing Spider-Man qui aurait dû être couronné par le climax de l’intrigue autour du Super-Bouffon, aux alentours de l’épisode 250. Malheureusement, le scénariste n’a pu aller au bout de son histoire, dans un premier temps du moins, et fut remplacé au cours de cette année par Tom Defalco, qui allait devenir un des vieux routards du tisseur pendant les 20 années suivantes.

Verdict : à lire.

COFFRET MARVEL EVENTS : SPIDER-MAN, THE NEW AVENGER

spider-man-the-new-avengerDate de sortie :  05 octobre 2016

Prix :139,95 EUR,1400 pages

Scénario :

Dessin :

Épisodes : US Secret War 1-5, New Avengers (2005) 1-10, Amazing Spider-Man (1963) 294-295, 659(II)-665(II) et 666-673, Venom (2011) 6-9, Spider-Island Deadly foes 1, Superior Spider-Man 32-33, Amazing spider-Man (2014) 7(II)-8(II) et 9-15, Spider-Man 2099 (2015) 9, Free Comic book Day 2014, Web of Spider-Man 31-32, Spectacular Spider-Man 131-132, Sensational Spider-Man 1996′ et Spider-Man : Soul of the Hunter, publiés précédemment dans les albums MARVEL DELUXE : SPIDER-ISLAND et NEW AVENGERS 1-2, MARVEL NOW : AMAZING SPIDER-MAN 2, MARVEL GOLD : LA DERNIERE CHASSE DE KRAVEN, MARVEL SELECT : SECRET WAR et les revues SPIDER-MAN UNIVERSE 3-4, SPIDER-MAN (V5) 5-10, SPIDER-MAN (Semic) 7 et SPIDER-MAN (V1) 1

Sollicitation :Ce luxueux coffret regroupe cinq sagas incontournables mettant en scène Spider-Man : La Dernière chasse de Kraven, New Avengers : Évasion, Secret War, Spider-Island et Spider-Verse. De l’action, de l’aventure, de l’émotion mais aussi de gigantesques batailles sont au programme !

Avis :  je dois dire que si l’idée de réunir dans un seul tome les histoires liées à Spidey en tant qu’Avenger est loin d’être mauvaise. Si c’est une bonne idée pour attirer tout nouveau lecteur, il faut bien avouer que la composition me laisse assez dubitatif.

Quel rapport entre la dernière chasse de Kraven qui est sans aucun doute l’une des meilleures saga connues par Spidey sous la patte de J.M.Dematteis et le statut d’Avenger de l’araignée ? étant donné qu’elle précède son intégration à l’équipe dans le run de Bendis de presque 15 ans, la question mérite d’être posée. De même pour les épisodes avec Spider-Island, quel lien avec son appartenance avec les Avengers ?

Le Secret War de Bendis, cela a un sens, puisque c’était la première pierre vers l’intégration de Spidey dans l’équipe. En fait toute l’équipe mise en scène de cette Secret War représente la version primitive de celle vue plus tard dans New Avengers. De fait les 10 premiers épisodes de New Avengers ont toute leur place ici…

Bref, on voit que cela fait un peu fourre tout, sans lien réellement cohérent. Tout cela pour justifier un contenu d’une taille monstrueuse avec quelques 1400 pages et un prix démentiel de 140€ que personne de raisonnable ne voudra ou ne voudrait débourser.

Verdict : euh…pour les riches.

MARVEL ABSOLUTE : AVENGERS & X-MEN : AXIS

axisDate de sortie :  05 octobre 2016

Prix : 75,00 EUR, 600 pages

Scénario :Rick Remender

Dessin :Jim Cheung, Adam Kubert, Terry Dodson, Leinil Yu,

Episodes : US Magneto 9-10, Uncanny Avengers (2012) 24-25, Avengers & X-Men : Axis 1-9, Axis : Revolutions 1-4, Axis : Carnage 1-3 et Axis : Hobgoblin 1-3, publiés précédemment dans les revues X-MEN UNIVERSE (V4) 23, UNCANNY AVENGERS (V2) 7, AXIS 1-4, MARVEL UNIVERSE 12 et SPIDER-MAN HORS SERIE 6

Sollicitation : Crâne Rouge a récupéré les pouvoirs de Charles Xavier. Les Avengers et les X-Men mettent alors de côté leurs différences et font front commun face au nazi. Mais, à la fin de la bataille, les esprits des héros ont été changés et ils sont désormais égoïstes et maléfiques. Le salut pourrait-il alors venir des super-vilains ?

Avis : j’ai déjà donné mon opinion plus que mitigé sur Axis, qui a constitué le dernier récit marquant  mais décevante, de la sinon excellente prestation générale de Rick Remender chez Marvel. Mais on peut pousser un petit coup de gueule devant cette réédition en format Absolute, presque identique dans son contenu à la version deluxe sortie il y a quelques mois…pour trois fois moins cher ! Pour la forme, Panini a rajouté quelques mini ties ins, qui n’intéresseront que les ultra complétistes…

Verdict : à éviter.

MARVEL ABSOLUTE : SECRET WARS

secret-warsDate de sortie :  05 octobre 2016

Prix :75,00 EUR, 496 pages

Scénario :Jonathan Hickman

Dessin :Esad Ribic

Épisodes : US Secret Wars 0-9 et Secret Wars Too!, publiés précédemment dans les revues SECRET WARS 1-5, SECRET WARS : X-MEN 5 et SECRET WARS : LES GARDIENS DE LA GALAXIE 5

Sollicitation :Au début de Secret Wars, il ne reste plus que deux Terres dans tout le multivers : celle de l’univers Marvel et celle de l’univers Ultimate. De la rencontre entre ces deux mondes émerge le Battleworld, patchwork des réalités détruites. Ce dernier fragment du multivers est organisé autour de domaines dirigés par des barons. Ces seigneurs règnent d’une main de fer et ne répondent qu’au Dieu du Battleworld. Les survivants de l’univers Marvel vont lui demander des comptes mettant alors en péril toute la réalité.

Avis : dans la catégorie foutage de gueule, prise 2 après l’Absolute Axis, cette sortie remporte pas mal de suffrages…Si à mon sens le crossover mené par Jonathan Hickman est de loin le meilleur de Marvel depuis des années, du moins parmi ceux que j’ai réussi à lire sans avoir envie de me tirer une balle dans la tête, la version proposée par Panini laisse à réfléchir.

Ainsi, on se retrouve toujours avec  notre bon vieux 75€ des familles pour…moins de 500 pages ! uniquement les 10 épisodes signés par Hickman sans aucun tie in, malgré le fait que Marvel ait remplacé à l’occasion de Secret Wars presque la totalité de sa gamme par des mini séries…

Avec les meilleures mini, il y aurait pourtant eu de quoi faire un Absolute digne de son nom, à moins que Panini ait oublié ce que absolute signifie en français. Il est vrai que la traduction anglais/français ne fait pas partie de leur travail…Donc mon conseil est simple, si vous voulez un réédition librairie qui tienne la route, attendez le deluxe !

Verdict :  pour les masos avec un gros compte en banque

MARVEL OMNIBUS : WOLVERINE PAR JASON AARON 1

wolverine-par-jason-aaron-1Date de sortie :  05 octobre 2016

Prix :66,00 EUR,688 pages

Scénario :Jason Aaron

Dessin :Ron Garney, Yannick Paquette, Stephen Segovia, Adam Kubert, Esad Ribic

Épisodes : US Wolverine (2003) 56, 62-65 et 73-74, Dark X-Men The Beginning 3, Wolverine : Manifest Destiny 1-4, Wolverine : Weapon X 1-16 et Dark Reign – The List : Wolverine 1, publiés précédemment dans les revues WOLVERINE 177-182, 190, 195-197, 201-203, 209, X-MEN EXTRA 78 et 84, DARK REIGN HORS SERIE 1 et DARK REIGN SAGA 3

Sollicitation :Wolverine est sans aucun doute le membre le plus célèbre des X-Men. Retrouvez ses aventures à San Francisco dans Chinatown, face à Mystique, contre l’Arme X, dans un asile psychiatrique et durant Dark Reign.

Avis : ahhhhh, ben voilà Panini ! vous voyez quand vous voulez, vous pouvez ! avec cet Omnibus, l’éditeur nous propose en effet un bon gros tome bien maousse de presque 700 pages, pour un prix un peu plus décent…Bon ça reste tout de même énorme, mais dans le cas présent, un poil plus logique !

Il y a eu quelques échanges sur le site il y a quelques semaines, pour nous interroger sur ce que valait le run de Jason Aaron sur Wolverine. Et très sincèrement, je ne peux que vous encourager à foncer dessus si vous avez la somme nécessaire. Bien que ses débuts aient été assez chaotiques, le scénariste ne signant que quelques épisodes par ci par là, la grande force de Aaron est d’avoir malgré tout réussi à pondre quelque chose de cohérent. Cela se ressent bien évidemment et plus particulièrement quand on lit ses numéros d’affilée comme ici

La seconde réussite d’Aaron sur le titre et le personnage, et elle est assez incroyable, est d’être parvenu à de nouveau faire évoluer Wolverine. En effet au début des années 2000, le personnage était coincé par sa montée en puissance et toutes les grandes histoires le concernant semblaient avoir été faites. On était alors loin de la caractérisation du personnage de Claremont où son facteur auto-guérisseur était certes puissant, mais avait clairement des limites et pouvait même être dépassé ou vaincu.

10 ans après son départ, ses successeurs s’étaient assis sur ces idées, et avaient fait du personnage une machine à tuer sauvage et imbattable. Même sa longue rivalité avec Sabertooth avait été inversé. Alors que Creed avait longtemps été la nemesis invaincue de Longan, l’adversaire qu’il ne pouvait jamais surpasser, ce qui faisait de chaque confrontation un évènement, le rapport avait été renversé, pour faire de Dents de sabre une carpette sur laquelle Logan allait essuyer ses griffes tous les 3 épisodes…

Si Aaron ne change pas fondamentalement la puissance de Logan, il tente d’inventer de nouvelles manières de le torturer et surtout de le confronter à ses propres contradictions notamment dans son rapport à la violence. En cohérence totale avec Rick Remender et son travail sur Uncanny X-Force, ils parviennent ensemble à le faire évoluer peu à peu pour l’amener à ce que l’on voit au début de Wolverine and the X-Men et plus tard dans Uncanny Avengers;

A savoir une version plus apaisée, cherchant d’autres solutions à simplement faire snikt à tout bout de champs…

Verdict : à posséder !

MARVEL OMNIBUS : ULTIMATE SPIDER-MAN – MILES MORALES 1

ultimate-spider-man-miles-morales-1Date de sortie :  05 octobre 2016

Prix :66,00 EUR,672 pages

Scénario : Brian M. Bendis

Dessin :Sara Pichelli, David Marquez

Épisodes : US Ultimate Comics : Spider-Man 1-28 et 200, publiés précédemment dans les revues ULTIMATE UNIVERSE 1-14

Sollicitation :Après la mort de Peter Parker, un nouveau héros se dresse et endosse le costume de Spider-Man. Jeune adolescent, Miles Morales va devoir affronter des ennemis expérimentés et remplacer Peter va s’avérer être une tâche encore plus ardue qu’il pouvait l’imaginer.

Avis : pas grand chose à dire sur cette sortie elle aussi massive qui reprend le premier volume des aventures de Miles Morales, en tant que nouveau Spider-Man et successeur du défunt Peter Parker de l’univers Ultimate, puisque je n’ai pas dépassé le premier arc de la série.

En effet, je n’avais à l’époque guère été impressionné par la lecture alors que de toute évidence, Brian Michael Bendis n’avait alors aucune idée claire quant à la caractérisation de son personnage. En outre le niveau de décompression atteignait des records, notamment dans le premier épisode. Comparé au tout premier épisode d’Ultimate Spider-Man quelques 10 ans plus tôt, on ne pouvait que constater le déclin marqué de l’auteur…

Il semble avoir assez nettement corrigé l’aspect vide en termes de caractérisation, mais il aura fallu le temps…Maintenant que le personnage est situé dans l’univers Marvel, il faudra en outre à un moment que le scénariste adresse une question importante  : qu’est-ce qui désormais est dans la continuité ? Bendis a avancé le fait que Miles se souvenait de toute sa vie dans l’univers Ultimate, sans rien développer dans les épisodes lus depuis le dernier relaunch, du moins les numéros lus en VF…

Verdict :  à lire…

URBAN COMICS

BATMAN UNIVERS 8

Date de sortie : 07 octobre 2016

Prix : 5.6€/

Épisodes : US BATMAN #47, DETECTIVE COMICS #47, BATGIRL #47, WE ARE ROBIN #7, GRAYSON #15

Sollicitation : ROBIN WAR CONTINUE !

Damian Wayne, Red Robin, Red Hood et Dick Grayson face à la Cour des Hiboux, par Lee BERMEJO, Ray FAWKES, Tom KING et Tim SEELEY ! Duke Thomas tente d’échapper au Pingouin, par Scott SNYDER et Greg CAPULLO ! Harper Row se joint à Spoiler Batgirl, par Cameron STEWART, Brenden FLETCHER, Eleondra CARLINI et MORITAT !

Avis : comme pour les précédents mois, je ne peux rien vous dire sur les autres séries du mag à part pour Batman de Snyder, ce qui veut dire que vous n’allez pas échapper à une nouvelle séance de compliments plus que mérités sur un nouvel épisode très réussi. Oui, je sais, je sais, beaucoup de gens aiment dire du mal de ce run en ce moment et je continue d’adorer, mais que voulez vous, il sait faire résonner les bonnes cordes chez moi.

Avec cet épisode, on va voir comment les différentes intrigues du titre, autour de Gordon, Duke et surtout Bruce vont commencer à se rejoindre. D’un côté l’affrontement entre Gordon et Mr Bloom connaît pas mal de retournements de situation alors que l’on en apprend plus sur ce nouveau vilain très particulier. Duke poursuit son enquête sur le sort de ses parents, et avance assez peu en fait…mais c’est surtout autour de Bruce, que l’attention est la plus forte, alors qu’il tente de faire face à son passé disparu….et à la dernière page ! Croyez moi, il ne faut pas la rater !

Encore donc un épisode très fort, alors que l’on se dirige vers la conclusion de cette intrigue et que désormais chaque épisode est une marche supplémentaire avant le sommet.

Verdict : à lire.

JUSTICE LEAGUE UNIVERS 8

Date de sortie : 07 octobre 2016

Prix : 5.6€/

Episodes : US JUSTICE LEAGUE #48, JUSTICE LEAGUE OF AMERICA #7, FLASH #48, GREEN ARROW ANNUAL #1 et WONDER WOMAN #48

Sollicitation : LA GUERRE DE DARKSEID BAT SON PLEIN DANS JUSTICE LEAGUE !

Alors que le nuage d’antimatière menace la Terre, la Ligue fait équipe avec le Syndicat du Crime, par Geoff JOHNS et Jason FABOK ! Cyborg enquête sur la technologie de Rao, par Bryan HITCH ! Flash est déclaré hors-la-loi, par Robert VENDITTI, Van JENSEN et Jesus MERINO ! Green Arrow face à une menace vampirique, par Ben PERCY et Szymon KUDRANSKI ! Dr Poison : une nouvelle ennemie pour Wonder Woman, par Meredith FINCH et David FINCH !

Avis : comme d’habitude, l’intérêt du mag peut se résumer en deux mots : Darkseid War !!! bébé !! l’arrivée du Syndicat du crime rebat les cartes, alors que l’affrontement entre les forces de l’antimonitor et celles d’Apocoplyps reprend. Les acteurs ont peut être changé de forme mais l’action elle reste démentielle, d’autant que Johns s’est gardé encore plusieurs tours sous le coude pour nous en mettre pleine la vue !

L’arc demeure donc ahurissant, du comic-book grand spectacle comme on l’aime à l’ancienne, avec un vrai souffle épique que l’on aimerait voir plus souvent. Un truc dont semble se souvenir Bryan Hitch dans cet épisode ! si, si je vous promets, ! certes jusque là son intrigue a été assez plate et Rao sans grand charisme, mais ici, il semble se souvenir pourquoi on aime son style.

Attendez vous notamment à une scène finale digne de certains de ses meilleurs passages sur Authority. Puis-je révéler que Superman est impliqué, et que cela fait du bien de voir le kryptonien bien écrit pour une fois !!!

Verdict : show is on !

SUPERMAN UNIVERS 8

Date de sortie : 07 octobre 2016

Prix : 5.6€/

Épisodes : US SUPERMAN #48 + ANNUAL #3, ACTION COMICS #48, SUPERMAN & WONDER WOMAN #25 et BATMAN/SUPERMAN #28

Sollicitation : LES DÉBUTS DE LA SAGA SAVAGE DAWN !

Vandal Savage, le terrifiant immortel, n’a pas dit son dernier mot et s’en prend désormais à tous les proches d’un Superman amoindri ! Un récit épique écrit par Gene YANG, Greg PAK, Aaron KUDER et Peter TOMASI ! Et en bonus, un nouvel arc de BATMAN/SUPERMAN écrit par Tom TAYLOR, le scénariste d’INJUSTICE et EARTH 2 !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Mon conseil ? sautez cette période, et reprenez en début d’année prochaine. L’ère suivante de Superman est vraiment meilleure à tout point de vue.

Verdict : pour ceux qui restent – pour les autres, 2017 sera une bonne année pour Supie en VF.  

THE ESCAPISTS

the-escapists-39657-270x424Date de sortie : 07 octobre 2016

Prix :  17.5€/184 pages

Episodes :

Scénario : Brian K.Vaughan

Dessin :

Sollicitation : Cleveland, Ohio, le jeune Maxwell Roth a un rêve : relancer le héros d’enfance de son père, l’Escapiste. Après avoir récupéré les droits de cette bande dessinée devenue culte, il embauche un scénariste et une dessinatrice et se lance dans l’aventure de l’édition, mais il va découvrir que parfois les plus belles ambitions se heurtent à la dure réalité de l’édition

Avis :  c’est un peu la fête à Brian K.Vaughan cette semaine, alors qu’Urban propose trois titres de l’auteur le même jour. Un ancien, sa dernière nouveauté en date et son succès toujours en cours Saga. Bien évidemment chacun est indispensable et ce  même si je n’ai jamais lu The Escapist. Comment je le sais, parce que Vaughan baby ! il a gagné ce crédit auprès des lecteurs.

De toute évidence et encore une fois, à la lecture du pitch, l’auteur est allé puisé son inspiration dans sa propre vie et ses expériences passées dans le monde du comics. On peut donc s’attendre à un récit qui va puiser à la fois dans l’autobiographie, mais aussi dans le rapport meta entre créateur et création.

Verdict : à tester.

PAPER GIRLS TOME 1

paper-girls-tome-1-41502-270x416Date de sortie : 07 octobre 2016

Prix : 10€/160 pages

Episodes :

Scénario : Brian K.Vaughan

Dessin : Cliff Chiang

Sollicitation : Au lendemain de la célèbre fête d’Halloween, la petite ville de Stony Stream, Ohio, s’éveille. C’est du moins le cas de Mac, KJ, Tiffany et Erin, quatre jeunes livreuses de journaux. La routine des tournées matinales est enclenchée, jusqu’au moment où leur itinéraire croise celui d’un groupe d’étranges individus encapuchonnés, violents et au langage inconnu ; et d’une mystérieuse machine dont tout semble indiquer qu’elle ne viendrait pas de la Terre… Une découverte qui pourrait bien changer leur vie à jamais.

Avis : Vaughan est bien connu dans l’industrie et par les lecteurs pour ses pitchs originaux qui mêlent différents genres de manière novatrice tout en proposant un récit personnel. Je balance une intro pareille pour vous prévenir : j’ai lu les premiers épisodes de Paper Girls et je n’ai absolument rien compris…Du moins,je n’ai pas du tout compris quelle était l’histoire que Vaughan voulait raconter.

Mais là n’est pas le vrai mystère, le vrai mystère est le suivant : ça marche quand même ! je ne sais pas comment il a fait, comment il s’y est pris, mais bizarrement j’ai vraiment aimé ces épisodes. Le style de Cliff Chiang, que j’adore, a évidemment beaucoup aidé. Mais au delà de l’intrigue complètement obscure, le récit tient la route grâce à son groupe d’héroïnes aussi attachantes que paumées.

Et quand je dis qu’elles sont paumées, je veux dire qu’elles comprennent encore moins que le lecteur ce qui se passe autour d’elles alors que leur quartier tout entier semble avoir basculé dans la 8e dimension, celle où tout le monde est bourré…je pense également que l’histoire fonctionne aussi bien car Vaughan rend parfaitement bien les années 80 et l’enfer sans fin que cela représentait.

Aujourd’hui, beaucoup de monde en est nostalgique pour je ne sais quelle raison, alors que c’était une décennie absolument merdique…bon cette décennie (surtout cette seconde partie de décennie) est aussi merdique, mais vous me comprenez.

Verdict : à lire

SAGA TOME 6

saga-tome-6-39697-270x416Date de sortie : 07 octobre 2016

Prix : 15€/152 pages

Episodes :  #31-36

Scénario : Brian K.Vaughan

Dessin : Fiona Staples

Sollicitation : Réunis pour finalement voir leur fille kidnappée par des membres de la Dernière Révolution, Marko et Alana sont sous le choc. Ils ignorent tout de leurs intentions envers Hazel et du lieu où est elle se trouve actuellement. Le Testament, de son côté, se remet progressivement sur pied grâce aux efforts conjoints de Gwendoline et Sophie, non sans pleurer la mort de sa soeur La Marque. En somme, une « résurrection » dont le mercenaire se serait bien passé…

Avis : la semaine Vaughan s‘achève chez Urban avec la sortie du 6e tome, ou comme j’aime l’appeler, le pire arc de la série ! oh si ! ne me regardez pas comme ça, c’est bien le pire de tous ! c’est bien simple : je me suis tout simplement, et pour la première fois, ennuyer à la lecture de ces épisodes. C’est à peine si j’ai pu arriver au bout sans m’endormir.

Oui, je suis dur sur ce coup là car Vaughan nous a pourri gâté avec un titre jusque là excellent, sachant nous faire rire, nous émouvoir, nous questionner, avant de se rouler dans la fange ici…Le principal problème à mon sens vient sans doute de la structure narrative choisie. En effet pour cet arc, le scénariste a choisi d’éclater son récit entre plusieurs groupes de personnages qui ne se rejoignent qu’à la toute fin.

Chaque épisode s’attarde ainsi, sur deux ou trois personnages plus ou moins importants…et leur intrigue avance aussi vite qu’un escargot écrasé sur une autoroute le jour des départs en vacances et qui déciderait de faire une pause pour réfléchir sur sa mort. Chaque épisode est ainsi dénué de rythme et on ne peut que s’ennuyer ferme avant qu’il se passe enfin quelque chose lors de la conclusion qui permet de réveiller un peu l’ensemble…et de relancer l’intrigue pour le prochain arc qui s’annonce bien meilleur.

Verdict : à lire malgré tout, parce qu’il est clair que ce n’est qu’une  erreur de parcours…

A propos Sam 2066 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

2 Comments

  1. J’aimerais bien voir cet Absolute Secret Wars…parce que 10 épisodes en 500 pages, c’est bizarre. Ou alors 50% du bouquin est composé de toutes les cover des mini-séries 😀

    • C’est bourré de bonus inutiles (donc indispensables?) parait-il, donc je pense que si les 500 pages on y arrive vite en mettant tout et n’importe quoi à côté :<

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.