Guide de lecture Comics VF : semaine du 7 décembre 2016

PANINI COMICS

STAR WARS 11

star-wars-11bDate de sortie : 9 Décembre 2016

Prix : 5,50 EUR, 96 pages

Épisodes :US Star Wars (2016) 21-22 et Darth Vader 20-21

Sollicitation : Retrouvez le début de deux nouvelles histoires ! Du côté de Star Wars, Aaron et Molina mettent les Rebelles face à une troupe de stormtroopers d’élite. Et Gillen et Larroca ne sont pas en reste, lançant le dernier arc narratif de Dark Vador !

Avis : le commencement de deux nouveaux arcs marque ce nouveau numéro. Dans Star wars, Jason Aaron relève sérieusement la tête après une série d’épisodes assez en deçà de son niveau habituel sur le titre.

En effet outre l’introduction de nouveaux ennemis assez charismatiques, Aaron fait en sorte que la rébellion reprenne l’initiative de manière vraiment intéressante. C’est bien simple après la destruction de l’étoile de la mort, ce pourrait bien être leur coup le plus audacieux !

De quoi leur redonner un peu de jus après la perte de leur prison et surtout la déculottée qu’ils ont prise face à Vador récemment. Un Vador qui de son côté est de retour au sommet ! après avoir massacré des escouades entières de la rébellion, s’être défait de plusieurs de ses rivaux et avoir maté une autre rébellion sur un monde clé, le seigneur Sith a retrouvé l’essentiel de sa crédibilité auprès de l’Empereur !

Mais tout cela pourrait ne pas servir à grand chose si ce dernier découvre toutes les petites manœuvres de son bras droit ! ce que Gillen menace de faire avec le retour d’un certain personnage annoncé dans le dernier épisode et surtout le fait qu’Aphra soit on ne sait où ! Bref, le scénario reste de très haut niveau et le charisme de Vador fait le reste !

Verdict : à posséder !

URBAN COMICS

SUPERMAN – ADIEU KRYPTONITE

superman-adieu-kryptonite-42098-270x420Date de sortie : 9 décembre 2016

Prix : 17.5€/192 pages

Scénario : Dennis O’Neil

Dessin : Curt Swan

Episodes : DC Comics Classic Library SUPERMAN KRYPTONITE NEVER MORE! (Superman #233-238, 240-242)

Sollicitation : Quasi-invincible, Superman ne se connaît qu’un seul point faible : la kryptonite, ce minerai radioactif produit par l’explosion de sa planète natale. Mais une explosion atomique va changer à tout jamais la donne : soudain, toute la kryptonite de la terre devient inoffensive. Rapidement, l’Homme d’Acier se rend compte que cet événement a aussi eu pour effet de créer un second Superman fait de sable et doué de raison !

Avis : dernière grosse sortie librairie pour Superman après une année…mitigée pour le personnage tant en termes de sorties que de qualité du contenu.

Si l’on regarde le programme 2016 d’Urban en la matière, on constate en effet que l’éditeur s’est essentiellement concentré sur la réédition du matériel kiosque et la publication de matériel classique comme What Happened to the Man of tomorrow. Au delà, Urban a été plutôt conservateur au niveau librairie, et on a plus apprécié ses incursions du côté kiosque, avec notamment des HS bien dodus consacrés en particulier au run de Jeph Loeb et Joe Kelly au début des années 2000 sur la franchise.

De fait, la sortie de ce volume donne de l’espoir pour l’avenir, car pour l’instant l’éditeur a fait assez attention à ne pas toucher à la période du Silver Age ou même à la période post Crisis. Les récentes sorties des archives de la Suicide Squad et de la Justice League International et l’annonce de la sortie du run de Goerge Perez sur WW donnent l’espoir que cette ère de l’univers DC sera prochainement plus abondamment explorée…

Dans le cadre de ce tome, on remonte plus loin dans le temps au début des années 70, à une époque où déjà, DC avait  relancé Superman en mettant au placard un certain nombre d’intrigues sur utilisées et exploitées au cours des décennies précédentes, pour refaire avancer le personnage.

Cette relance porte la patte de l’éditeur Julius Schwartz qui occupa la position durant les années 70 à partir des épisodes publiés ici et est largement considéré comme étant l’un des principaux responsables de l’un des âges d’or de l’histoire du personnage, aidant à la définition des nombreux mythes devenus des éléments incontournables du personnage

De fait son statut quo fut remodelé et modernisé, avec donc la fin de la Kryptonite ou encore son passage de la presse écrite à la TV…On sait ce qu’il en reste aujourd’hui, alors que ces deux éléments ont été abandonné progressivement pour installer une sorte de  statut quo intemporel, mélange des apports de l’ère Schwartz et des ères précédentes.

Donc, si l’avenir immédiat du personnage va être occupé par le Rebirth, j’ai hâte de voir ce qu’Urban va nous proposer en termes d’édition de choses plus classiques, puisque nous avons à ce jour épuiser les sagas les plus connues de ces dernières années. La publication de ce tome pourrait donc marquer le début de l’édition de cette période très riche du personnage.

Verdict : à lire

SWEET TOOTH TOME 3

sweet-tooth-tome-3-42046-270x421Date de sortie : 9 décembre 2016

Prix : 28€/384 pages

Scénario : Jeff Lemire

Dessin : Jeff Lemire

Episodes : Sweet Tooth Deluxe Edition Book Three (26-40)

Sollicitation : Alaska, 1911, scientifiques et marins endurcis bravent les mers gelées dans le but de retrouver un groupe de missionnaires porté disparu. Un siècle plus tard, dans le Nebraska, Jepperd et Gus s’apprêtent à exhumer un secret qui pourrait bien faire de leur refuge le théâtre de leur perdition. Sans le savoir, les destins entrelacés de ces hommes et femmes que tout séparent détermineront l’avenir de l’humanité.

Avis : au risque de me faire éventrer par Steve avant qu’il ne commence à consommer mes abattis pour son déjeuner, je réitère mon avis précédent sur la série Sweet Tooth de Jeff Lemire, à savoir que je n’ai pas du tout aimé le premier tome, que l’intrigue me semble assez sèche et pauvre et le personnage principal passablement tête à claque, donc à éviter en général. Bien évidemment si vous avez supporté les deux premiers tomes, autant prendre également la conclusion…

Verdict : pour ceux qui ont aimé les précédents tomes, donc pas moi…

SANDMAN OUVERTURE

sandman-ouverture-42040-270x416Date de sortie : 9 décembre 2016

Prix : 22.5€/

Scénario : Neil Gaiman

Dessin : J.H.Williams III

Episodes : Sandman Ouverture #1-6

Sollicitation : Depuis la création de l’univers jusqu’à la capture de Morphée, les pages de SANDMAN OUVERTURE révèleront tous les secrets de cette épopée. Les Éternels Destiny et Death, le Corinthian ou encore Lucien, tous sont de retour pour vous conter les origines inédites de l’une des sagas les plus acclamées du label Vertigo. Le rêve ne fait que commencer.

Avis : une fin d’année très Neil Gaiman chez Urban Comics, avec la sortie de deux titres signés par le scénariste, l’une  des ses dernières productions comics avec Sandman Ouverture, et l’une de ses premières avec Violent Cases. De quoi, si l’on se procure les deux, observer l’évolution d’un auteur sur une période de 30 ans…

Du côté de Sandman Ouverture, j’ai volontairement laissé passé la VO pour avoir une VF accessible et pas trop onéreuse. Les retards multiples et consécutifs connus par la mini série lors de sa publication aux USA m’ont à ce titre beaucoup aidé à oublier que le titre se poursuivait voire par moment existait…

Le fait que l’éditeur publie cela en décembre n’est à mon sens pas un hasard, car c’était ces dernières années, la place occupée par les volumes intégrales de la série Sandman. Avec ce tome, l’auteur revient sur sa création la plus célèbre, non dans une suite, mais bien pour un prequel.

De mémoire, il me semble que l’objectif de Gaiman était de développer un point de l’histoire de son personnage qu’il avait laissé volontairement en suspens, à savoir sa dernière aventure, avant qu’il ne soit capturé, et qui l’avait affaibli au point de le rendre vulnérable aux quelques tours de magie de ces futurs geôliers.

Bien évidemment, je vais me jeter dessus et bien entendu la présence de J.H.Williams III sur la partie graphique va sans doute rendre l’ensemble visuellement complètement barré et sans équivalent …nulle part.

Verdict : à posséder

VIOLENT CASES

violent-cases-42030-270x365Date de sortie : 9 décembre 2016

Prix : 14€/64 pages

Scénario : Neil Gaiman

Dessin : Dave McKean

Sollicitation : Le narrateur se souvient… qu’enfant, après une altercation musclée avec son père, il fut conduit chez un ostéopathe. Ce dernier, prétendait qu’il avait été le médecin personnel du plus célèbre gangster du XXe siècle, Al Capone, dit « Scarface ». Entre l’Angleterre des années 1960 et le Chicago des années 1920, la mémoire du jeune garçon oscille…

Avis : autre oeuvre de Gaiman publiée par Urban comics cette semaine. Cependant cette fois j’ai quelques hésitations à me le procurer. Si, comme d’habitude, le pitch est très attrayant, surtout avec des auteurs pareils pour le développer, le rapport nombre de pages/prix me refroidit de manière certaine. 14€ pour une cinquantaine de pages, pour un titre paru il y a 30 ans…quelque soit la qualité de l’édition VF et de l’oeuvre en elle même, cela fait tout de même réfléchir…

Verdict : à…réfléchir avant d’acheter

A propos Sam 2066 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

8 Comments

  1. Ce tome de Superman m’intéresse beaucoup, on a eu là un véritable relaunch créatif du personnage avec un nouveau statut quo, de nouveaux enjeux, une première véritable révision des pouvoirs par rapport à ses capacités du début de l’Age d’argent, l’intégration de Darkseid… De nombreux éléments ont d’ailleurs été repris par Byrne lors de Man of Steel. Et puis le « Super-Sandman » quoi !

  2. Est-ce que cette histoire de Superman conviendrait à quelqu’un qui n’a jamais lu de Superman ? Parce que je comptais m’y mettre avec le Rebirth, mais avec une seule série (Superman en librairie), c’est un peu maigre…

    • Oui, c’est vrai redémarrage créatif dans le plus pur sens du terme
      Le scénario met en place tout un tas de nouveaux éléments qui seront exploités dans le courant des années 70.
      Ensuite, il faut faire attention, ce sont des épisodes des années 70, donc avec le recul du temps, ces épisodes ont quelque peu vieillis.
      Je te conseille de le consulter en librairie pour vérifier que cela te convient.

      Sinon pour le rebirth, le titre action comics qui est l’autre série superman sera publiée dans le Justice League univers. Je conseille d’ailleurs de lire les deux, car si elles peuvent se lire indépendamment sans problèmes, les deux sont de qualité et méritent d’être lues.
      De manière générale rebirth a fait beaucoup de bien à la franchise Superman, et elle méritait de retrouver son propre mag…

      • Très bien, je verrais ça alors (et sans ton guide, j’aurais totalement zappé cette sortie) ^^
        Par contre, j’avais vu qu’il y avait Action Comics, mais suivre le mag juste pour cette série, merci Urban, mais ça ira ^^

      • Oui, mais il y a aussi Flash dans ce mag, qui va jouer un rôle dans le Rebirth. Le justice league de hitch ne vaut pas grand chose, mais le Action Comics de Jurgens et le Flash de Williamson sont recommandés.

      • Ah ! et j’oublie aussi Hal jordan et le green lantern corps aussi dans le mag ! on se demande pourquoi ? est-ce que le titre est tout sauf mémorable ???!!! apparemment DC a vraiment essayé de ressusciter la franchise en revenant à une ambiance plus ère Geoff Johns, mais ils n’ont toujours pas compris que l’un des problèmes de la franchise est le scénariste en place…

  3. Je ne comptais que lire du Superman de toutes façons.
    Je reste toujours fan de GL, que j’aI suivi du New 52 au dernier GL saga (pas encore lu le dernier hors série), et c’est vrai que le titre en avec Hal me fait envie (surtout avec le retour de Sinestro, dont Urban à discrètement écarté de ses publications). Malgré tout, c’est encore une histoire de sous, et je préfère en mettre de côté pour Bliss qui a un calendrier assez conséquent l’année prochaine 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.