Tops et flops du mois : Janvier 2017 – Comics VF

Edito : non vous ne rêvez pas, ne souffrez pas d’hallucination collective, pas de délire post coïtal digne d’un delirium tremens sous cocaïne, le top et flop est de retour sous une forme mensuelle …du moins je l’espère…ou en tout cas, je vais essayer…On verra dans les mois à venir si j’arrive à tenir la cadence avec les guides en plus …

En termes de programme, ce top et flop se décline en plusieurs articles/chroniques qui vont arriver dans les prochains jours. Je débute avec le top et flop comics VF aujourd’hui, car ce soir nous enregistrons, toujours en direct sur Mixlr,  le Comixity qui revient sur les sorties VF du mois (cohérence !!!).

Mercredi prochain devrait sortir le top et flop des comics VO…si j’ai le temps de l’écrire celui-là. Il me nargue le sale XXX, mais je vais lui faire la peau. Ensuite un top et flop manga, en principe jeudi ou vendredi et enfin, le top et flop livres ! les deux derniers articles sont écrits à 90% je le précise, mais je veux vous laisser le temps d’avaler les autres avant !

Dites mois ce que vous en pensez ! vos suggestions ou questions sont les bienvenues, je tâcherai d’y répondre du mieux possible.

TOPS

5 – Marvel Icons : le Punisher par Garth Ennis et Steve Dillon tome 2 chez Panini comics

Avis : bon dégageons un truc d’entrée, non Steve Dillon n’a pas dessiné l’ensemble des épisodes de ce second tome, loin s’en faut. Nous avons même droit à une succession d’artistes assez différents, alors que Garth Ennis amène les copains, comme John McCrea qui vient dessiner quelques épisodes…

punisher-par-ennis-dillon-2

Sur le fond, une chose m’a particulièrement marqué à la lecture de ces épisodes, du moins dans la première partie, c’est combien Ennis avait déjà largement entamé la transition des séries Punisher  vers le ton plus mature vu dans plus tard dans Punisher Max. De fait, si l’on s’en tient aux épisodes purement Marvel Knights de ce tome, on voit qu’il se situe déjà dans l’état d’esprit mature développé dans le titre Max ultérieurement.

Les gimmicks outranciers, les blagues potaches et de manière générale le ton assez fantasque des débuts notamment des 18 premiers épisodes, laisse ici la place à une série de plus en plus réaliste et violente qui s’éloigne toujours plus de l’univers Marvel. Il reste quelques petits clins d’oeil, comme avec une apparition assez …mémorable d’Elektra.

Mais de manière générale, Ennis reste dans son coin et ne se mêle pas à la plèbe des super-héros Marvel…sauf pour lui éclater la gueule façon Hiroshima…après la bombe. Deux histoires se détachent ainsi. D’une part et bien entendu l’épisode Punisher Kills the Marvel Universe. Un épisode clairement défouloir, où Ennis se moque de manière assez féroce des clichés de chaque série.

Entre un Spidey buté comme un chien dans les égouts avec Venom ou des X-Men piégés comme des bleus avec tous leurs ennemis sur la Lune, qui passent 10 bonnes minutes à se balancer des répliques mélodramatiques tragi-comiques avant de se rendre compte qu’aucun n’a invité l’autre et qu’ils se sont tous fait pigeonner…le scénariste se fait assez plaisir à montrer que tous ses héros qui se prennent décidément très au sérieux ne sont guère malins…

Il enfonce encore un peu plus le clou quelques années plus tard, dans une mini série hilarante, où DD fatigué de toujours avoir à nettoyer derrière le Punisher décide d’appeler Spidey et Wolvie pour lui faire sa fête. En résulte 5 ou 6 épisodes, où le Punisher leur demande gentiment de leur lâcher la grappe parce que lui il bosse, avant de leur faire comprendre qu’il faut vraiment pas le chercher…

C’est bas du front, les super-héros apparaissent clairement comme des abrutis en costume. Pire des amateurs qui s’y croient avec un Punisher décidément bien au dessus de tout cela…C’est bien évidemment hilarant à lire. On remarquera au passage que dans le cas des deux histoires, Wolverine est celui qui en bave le plus…de là à imaginer que Ennis ne peut pas le supporter…

4 – Invincible tome 20 par Robert Kirkman et Ryan Ottley chez Delcourt comics

Avis : je ne vais pas donner d’avis détaillé, car j’ai déjà largement abordé ce tome dans un de mes guides de lecture. Je ne peux qu’une fois de plus vous inciter d’une part à plonger dans la série Invincible si ce n’est pas déjà fait et d’autre part à vous procurer ce tome exceptionnel le plus rapidement possible.

INVINCIBLE 20 C1C4 REPRE.indd

Après avoir joué avec les codes du super-héros, les avoir détourné, Kirkman les pulvérise avec amour dans ce volume, alors que des plans de longue date arrivent à leur pleine maturité. Après des années de mise en place, le scénario exploite à plein régime les tensions entre Eve et Mark, la présence des Viltrumites sur Terre et bien entendu la trahison du dernier volume.

Le tome se termine sur un statut quo complètement bouleversé, après avoir enchaîné les scènes chocs et les cliffanguers. Si vous relisez attentivement chaque épisode, vous vous rendrez en effet compte que Kirkman a fait en sorte que chaque chapitre se termine de manière toujours plus forte, choquante et tout simplement ahurissante.

Une XXX de claque de bout en bout !

3 –  Planetary tome 2 de Warren Ellis et John Cassaday chez Urban comics

Avis : là aussi je ne vais pas développer plus avant le contenu de ce second tome du chef d’oeuvre de Warren Ellis. Après la révélation du premier tome, on plonge plus avant d’une part dans le passé de Elijah Snow avec nombre de révélations bien surprenantes au passage qui permettent au scénariste de développer un peu plus toute la mythologie qu’il a développé autour de l’univers Wildstorm à la fin des années 90. Un élément à garder à l’esprit au moment où il relance justement cet univers aux USA en février !

planetary

D’autre part, il amène la lutte contre les 4 dans une toute nouvelle dimension. On en apprend ainsi bien plus sur leurs origines, leurs pouvoirs, leurs actions, leurs alliés et surtout leurs objectifs ! Pourquoi dépouillent-ils la Terre depuis presque 50 ans…la réponse est réellement bien amenée et est à la fois fascinante et du pur Warren Ellis !

Episodes préférés : 19 & 20 = qui contiennent sans doute plus d’idées sur chaque page que beaucoup n’arrivent à en développer en plusieurs années ! j’ai beau avoir lu ces épisodes pour la première fois il y a des années, il reste parmi mes favoris et demeurent toujours aussi fascinants et riches.

Réplique préférée : “tu aurais pu être ma fille”. Mine de rien, Ellis a développé des liens bien plus poussés que l’on pourrait penser entre ces personnages et ce au delà des piques bien senties et constantes qu’ils se lancent les uns aux autres. J’ai personnellement adoré cet échange entre deux des personnages principaux dans l’épisode 24.

2 –  Deadly Class tome 4, de Rick Remender et Wes Graig chez Urban Comics

Avis : Comme vous avez pu le constater, sur Comixity, on aime taper sur les comics que nous n’apprécions guère. Mais quand on aime, on aime, et quand un bouquin sort et est d’un tel niveau que c’est l’équivalent d’un coup dans les valseuses suivi d’une belle grosse bastonnade à coup de barres de fer, il faut le dire aussi. Car c’est ainsi que j’ai ressenti la lecture de ce tome 4 de Deadly Class.

deadly-class

On ne peut pas vraiment dire qu’il vous laisse avec un sourire au lèvres, mais presque, alors que Remender nous livre un récit haletant, émotionnellement éprouvant, mais d’une telle qualité qu’on en ressort tout simplement impressionné. Et cette conclusion ! cette fin de tome, ces dernières pages !!! ah là là, Remender avait déjà prouvé qu’il savait soigner ses fins, il le démontre une nouvelle fois et fait honte au reste de l’industrie…

Au programme : chasse aux nouveaux dans l’école des assassins ! amitié ? amour ? tout cela n’a plus aucune importance, alors que seule la survie compte au fil de ces 120 pages. Les vieilles haines sont libérées, les salopards s’engraissent, les monstres sortent du bois et l’espoir va se faire voir ailleurs, alors que toutes les trahisons sont permises, quelque soit les liens forgés.

On voit combien toutes les petites graines plantées par Remender dans les précédents volumes prospèrent ici. Je dis cela tout en étant bien conscient que la lecture du tome 3 s’était avéré particulièrement frustrante en ce qui me concerne, en raison d’un Marcus plus connard que jamais, pris dans une spirale d’auto-apitoiement et autodestructeur. Mais ce tome 4 sauve tout, explique tout et nous laisse hurlant à la lune ces quelques mots “ putain Remender !!!! le tome 5 et plus vite que ça !!!”.

1 – Réédition de Strangers in Paradise chez Delcourt comics à partir de juin ! ou la bonne nouvelle du mois/année/décennie ?

Avis : C’est au détour d’une réponse apportée sur Facebook, que Delcourt a confirmé ce dont nous étions nombreux à nous douter…ou du moins ce que nous espérions, à savoir que l’éditeur allait bien s’attaquer à la réédition du chef d’oeuvre absolu et intemporel de Terry Moore : Strangers in Paradise.

strangers-in-paradis

On pouvait s’en douter, car entre Echo et Rachel Rising, cela fait maintenant plus de 7 ans que l’éditeur publie les oeuvres de l’auteur presque en continu et ce malgré des ventes qui de son propre aveu ne sont pas extraordinaires. Deux facteurs expliquent sans doute la persévérance de l’éditeur. D’une part l’existence en France d’une base de fans fidèle…petite mais bien là. Une base de fans dont …les membres de l’équipe édito de Delcourt font sans doute eux même partie !

D’autre part, le côté prestige apporté par le fait de publier les oeuvres d’un auteur d’une telle aura que Terry Moore…Bon, vous me direz, c’est pas le prestige qui paye les factures ! et je suis d’accord. Mais quand vous avez Walking Dead et d’autres séries à succès dans le catalogue, vous pouvez vous permettre des séries qui connaissent un succès plus critique que public…Bon, je ne suis pas naïf non plus, delcourt n’est pas là pour perdre de l’argent…Mais l’effort de l’éditeur doit à mon sens être salué.

strangers-in-paradise-cover

Pour l’instant, peu d’informations disponibles. La première date de sortie annoncée est juin, et la série sera republiée en trois tomes…ce qui me laisse assez interrogateur, car SIP compte tout de même une bonne centaine d’épisodes. Ce qui nous ferait du 30/35 épisodes par tome ? Donc ce serait une édition très particulière proposée par Delcourt…En clair préparez votre compte en banque car cela ne sans doute pas être donné…mais tellement bon !

FLOPS

3 – Marvel deluxe : UNCANNY X-FORCE 3 par Rick Remender et Greg Tochinni chez Panini comics

Avis : j’en avais déjà parlé longuement à l’occasion d’un guide de lecture la semaine de la sortie. Mais à ce moment j’opérais essentiellement sur la base de mes souvenirs. Depuis, j’ai eu le temps de me replonger réellement dedans et de le relire proprement. Et une pensée n’a cessé d’agiter ma cervelle tout au long de la lecture : mais qu’est-ce que tout ça vient faire là ?

uncanny-x-force-3

Très sincèrement, même des années après sa sortie, et la première lecture, je ne comprends pas du tout ce que Remender a essayé de faire avec cet arc. Certes, je sais que en termes de développement de personnages, ’il y a des avancées du côté de la famille de Psylocke et l’intégration du Nightcrawler de l’ère d’Apocalypse…mais au final, si l’on juge cette intrigue dans l’outre monde à l’aune du reste de la série, on réalise qu’on joue un peu à qui est l’intrus !

Thématiquement parlant, outre monde, le corps des Captain Britain, les petits rappels à Excalibur et toute l’ambiance fantasy n’a juste pas sa place dans un titre comme Uncanny X-Force. Comme si après la Dark Angel Saga, Remender voulait se taper un bon gros délire dans une autre ambiance très éloignée du reste de sa série. Et visuellement…je ne pensais pas que c’était possible, mais c’est encore pire que dans mon souvenir…

Outre une histoire qui se traîne avec un twist final qui se voit venir à des kilomètres, Greg Tocchini prend de toute évidence un grand plaisir à faire souffrir l’appareil oculaire de tout humain sain de de corps et d’esprit. Les planches sont soit extraordinairement confuses et il faut un moment pour comprendre ce qui se passe, soit purement dégueulasses.

2 – Urban comics : le plantage sur la sortie du tome 3 de Low

Avis : Mars ? Janvier ? je vais vous répondre tout de suite, au cas où vous ne vous seriez pas encore rendu chez votre libraire : cette semaine. Comme vous avez pu le noter le tome 3 de Low est absent du guide des sorties VF de cette semaine, pour la simple et bonne raison qu’Urban l’annonçait et l’annonce toujours pour le 17 mars.

LOW

Vous pouvez donc imaginer ma surprise quand chez mon libraire pour ma dose hebdo de nouveautés (ou mon dépôt de la semaine comme l’appelle affectueusement mon libraire), j’ai aperçu dans un coin ce fameux tome 3. Première pensée : mais qu’est-ce que tu fais là mon petit ? suivi de : attends ? je dois me tromper, c’est surement un tome déjà sorti…ben non, c’est bien marqué janvier 2017…bon, ben bienvenue dans la famille…

Bien évidemment, on peut être ravi qu’un titre soit finalement avancé et sorte plus tôt que prévu sauf que…quand vous êtes comme moi un gros, voire très gros consommateur, cela demande une préparation constante pour éviter de finir chaque mois dans le rouge. Donc un budget nickel chrome avec ce que je veux acheter de bien prévu…

Du coup, les achats par hasard, sont assez rares. Je prévois toujours un peu tout très à l’avance…ce qui devient plus difficile quand l’éditeur se plante dans son planning..

1 – Panini comics : le traitement du crossover Standoff / début de Captain America par Panini

Avis : ou l’autre plantage de planning du mois mais ici bien plus grave. En effet quand Urban se plante de deux mois pour la sortie de Low, cela n’impacte que notre portefeuille et rien d’autre. Rien n’est spoilé, aucune lecture gâchée.

                                                                              all-new-iron-man-avengers-8                 all-new-avengers-8

Quand Panini décide de sortir le nouveau titre Captain America avant la fin du crossover Stand off, on a là un raté dans les règles, le nouveau statut quo de Cap étant directement issu de la conclusion du crossover. Si j’étais sarcastique, je dirais que Panini nous a fait une “Marvel”, publiant les nouvelles séries issues d’un event / crossover avant la fin dudit event / crossover.

Et oui, on se souvient qu’entre AvX/Uncanny Avengers  Secret Wars/Iron Man  et Civil War II/un peu tout, l’éditeur a désormais une longue histoire de “quoi l’event est pas fini ? on s’en tape, balancez les séries du relaunch suivant !!! ah ha ha hah ahahahaahahah”

Bref, pas bien Panini. Pas bien !

A propos Sam 1692 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

8 Comments

  1. J’aime beaucoup ce format ! j’espère simplement que ce n’est pas en remplacement du comixity, dont j’attends désespérément les #117 et #118…

    • Non, les comixity continuent.
      Comme je l’écrit en début d’article, nous enregistrons la prochaine émission ce soir !

  2. Chouette, le retour des top et flop. Allez, petite prédiction pour les sorties manga ? Vinland Saga, les Chroniques martiennes de Gally et la réédition de Dragon Head ? Minimum syndical ^^
    Sinon, parfait pour la réédition de Strangers in Paradise que j’attendais avec impatience (même si paraît effectivement chaud de tout compiler en trois albums…). Et pour Monstress au final, tu conseilles de partir sur la VF ou la VO ?

    • Ben mince alors tu lis dans mes pensées pour le top et flop manga ! enfin, presque ! gardons des surprises toute de même.
      Pour Monstress, mon conseil est plutôt de le prendre le en VF. Bien que plus cher que la VO, cela sera plus compréhensible, car l’univers est riche et obéit à certains codes bien précis. Disposer de la trad est donc un plus.

  3. Salut Sam,
    En décembre à la fin de l episode de Stand off on voyait déjà le retour de Captain America.
    Merci beaucoup pour l »info concernant la sortie de Low 3,acheté hier dans la foulée!
    @+

Laisser un commentaire