Guide de lecture Comics VO : semaine du 24 Mai 2017

DC COMICS

ACTION COMICS #980

action980Prix : $2.99

Scénario : Dan Jurgens

Dessin : Patrick Zircher

Sollicitation : « Revenge, » part two! Both Superman and the Revenge Squad must traverse the deadly Black Vault in a race against time to reach General Zod! Amanda Waller’s secret Kryptonian weapon reveals himself to the world, but Cyborg Superman and Eradicator move in to recruit him. Tying directly into the events of this month’s Suicide Squad issues — and no matter who wins in this epic showdown, it spells certain doom for the Last Son of Krypton!

Avis : apparemment nous allons rentrer dans le vif du sujet de cet arc revenge avec ce numéro, alors que Dan Jurgens nous a réservé une petite surprise quant au secret de Hank Henshaw il y a quelques semaines. Comment cela va-t-il fonctionner avec la continuité récente du New 52 ? c’est un peu, encore une fois, toute la question, et j’ai peur que le scénariste ne s’embourbe dans de nouvelles contradictions s’il ne fait pas réellement attention.

Concernant la suite de l’arc, l’arrivée de Zod dans l’équation va clairement élever le niveau de menace que Superman va affronter alors que ses ennemis les plus puissants se sont apparemment ligués contre lui. Ajouter Zod va clairement les faire passer au niveau supérieur, et quand vous avez des gens comme Mongul, Cyborg Superman ou encore l’Eradicator dans vos rangs…cela veut dire beaucoup.

On comprend pourquoi à la vue de la sollicitation Superman veut recruter Zod dans son camp, ce qui va bien évidemment bien tourner …Un Zod occupé par la Suicide Squad ces derniers temps, à quoi, je ne peux réellement le dire car je dois bien avouer que j’ai lâché la série après le crossover avec la Justice League…

Verdict : Check it

DEATHSTROKE #19

deathstroke19Prix : $2.99

Scénario : Dan Abnett, Benjamin Percy and Christopher Priest

Dessin : Carlo Pagulayan and Jason Paz

Sollicitation : « The Lazarus Contract » part three! Will Slade succeed in reuniting with his son even at the risk of cataclysmic disaster? Or will the Titans and the Teen Titans be fast enough to stop him from changing the world as we know it? Find out what happens when the World’s Deadliest Assassin becomes the Fastest Man Alive!

Avis : suite du crossover The Lazarus Contract avec ce numéro de la série Deathstroke. Un crossover qui avance tambour battant depuis son commencement, et au vu des sollicitations des prochaines semaines, on comprend vite pourquoi. En effet, celui-ci est appelé à se terminer à la fin du mois, dans un épisode spécial, dont la sortie est prévue la semaine prochaine…Pas de temps donc à perdre pour les scénaristes qui ont lancé les hostilités très rapidement.

Après avoir capturé de manière forte experte les deux Wally West, Deathstroke a donc mis la main sur le pouvoir des Flash et compte donc le mettre à contribution pour remonter le temps et sauver son fils. Dans le même temps, on apprenait que Nightwing avait conclu un accord passé avec Slade Wilson, et que celui-ci revient le hanter menaçant de faire exploser son équipe. Ses co-équipiers n’ayant guère apprécié qu’il conserve cette information…et je doute que cela s’améliore, alors que l’on ignore encore clairement le contenu de cet accord.

Bref, pour l’instant un crossover assez sympa à suivre. S’il n’est en rien renversant, je vois que les auteurs ont réussi quelque chose que je vois rarement à l’occasion de ce genre de rencontres : respecter la caractérisation de leurs personnages, et non les tordre à leur convenance pour faire avancer l’intrigue d’un point A à un point B, comme nous l’avons souvent vu chez la concurrence ces dernières années…

Verdict : Buy

IMAGE COMICS

OLD GUARD #4

oldguardPrix : $3.99

Scénario : Greg Rucka

Dessin : Leandro Fernandez

Sollicitation : “PART FOUR”
Nile starts to get the hang of things, and Andy’s armor begins to crack. Joe and Nicky visit Dubai (not by choice), and Booker gets a line on Copley…much to Copley’s chagrin.

Avis : suite de la dernière série en date de Greg Rucka qui d’épisode en épisode montre de plus en plus de qualités. Si je n’avais guère été emporté par le premier épisode, un peu trop impersonnel à mon goût, les numéros suivants ont su à l’inverse susciter mon adhésion croissante à l’intrigue que le scénariste voulait nous présenter.

Certes, pour l’instant, à l’instar de la nouvelle immortelle Nile, on navigue encore assez largement dans le brouillard de ce que c’est que tout ce bordel…mais étant donné que ses nouveaux collègues semblent savoir ce qu’ils font, pourquoi s’inquiéter ? Des collègues que l’on découvre un peu plus à chaque numéro, avec chacun sa longue histoire bien pourrie derrière lui…chacun ayant pour point commun d’avoir commencé comme soldat à la base…

Je me demande s’il n’y a pas comme un schéma derrière tout ça…et l’un des mystères de la série ? A voir, on aura le temps de se poser la question car si l’arc se termine le mois prochain…il faudra attendre l’année prochaine pour voir la suite…

Verdict : Buy

PLASTIC #2

plasticaPrix : $3.99

Scénario : Doug Wagner

Dessin : Daniel Hillyard, Laura Martin

Sollicitation : Edwyn is rattled and on his heels with his world turned upside-down-and that’s bad news for the men holding the love of his life hostage. Heads are about to roll, literally, and the blood is going to flow. And God help Virginia’s kidnappers if she ends up with a leak.

Avis : bien, on s’attendait à du bizarre avec ce premier numéro de Plastic et …c’est ce qu’on a eu ? je dois dire que j’ai eu une impression étrange et déconcertante à la lecture…à savoir que je n’ai pas trouvé cela si étrange et déconcertant que cela. Non que ma personnalité ait subitement basculé dans la folie, non cela est arrivé il y bien trop longtemps pour que je m’en souvienne, c’est juste que…et bien oui, c’était un peu barré,mais je m’attendais à être bien plus surpris.

Ce premier numéro correspondait en effet en tout point à la sollicitation et n’apportait de fait que peu d’éléments supplémentaires à se mettre sous le dent. C’était donc le genre de premier numéro sympa, mais dont tout était contenu dans l’annonce, même les principaux rebondissements. Du coup, je préfère réserver mon avis définitif après lecture de quelques épisodes supplémentaires, pour m’assurer que le délire sanglant promis sera bien au rendez vous…

Le potentiel est clairement là au vu du pitch de départ et du personnage principal qui de toute évidence est un psychopathe…et étant donné le nombre de victimes potentielles qui semblent se bousculer au portillon pour pouvoir mourir de sa main…car, on cherche de toute évidence à sincèrement l’énerver…

Verdict : Check it

RAT QUEENS #3

ratqueensPrix : $3.99

Scénario : Kurtis J. Wiebe

Dessin :Owen Gieni

Sollicitation : “CAT KINGS AND OTHER GARYS,” Part Three
A mysterious quest for a local gourmet chef leads the Queens on a raucous adventure far outside the safety of Palisade’s walls. What possible trouble could a gang of five heavily armed women get into while hunting for rare mushrooms?

Avis : que penser de ce relaunch de Rat Queens pour l’instant ? qu’il y a quelques idées intéressantes, que de toute évidence, le scénariste tente de retrouver la fraîcheur des débuts tout comme la tonalité fun et décomplexée…sans réellement y parvenir à mon sens. Depuis le début, je ne cesse en effet de ressentir qu’il manque clairement quelque chose à ce retour.

Mon sentiment est que le lien avec le public a quelque peu été brisé et que ce retour est assez artificiel pour l’instant. Le scénario reste sympa, mais on dirait que le coeur n’y est plus vraiment. Il manque à mon sens quelque chose, une énergie, une envie… C’est dommage car l’approche graphique du nouvel artiste est intéressante et tente elle aussi de renouer avec l’ambiance des débuts…

Je vais tout de même laisser encore quelques épisodes aux auteurs avant de laisser tomber, mais pour l’instant, c’est assez mal barré…

Verdict : Check it

REDNECK #2

redneckPrix : $3.99

Scénario : Donny Cates

Dessin :Lisandro Estherren, Dee Cunniffe

Sollicitation : Death and destruction have come to Sulphur Springs ! With the murder of one of their own, the vampiric Bowmans are ready to wage war on anyone in their path. But will Bartlett be able to get to the bottom of things before the whole town explodes?
DONNY CATES and LISANDRO ESTHERREN bring you the next chapter in this blood-soaked, Southern-fried Gothic masterpiece!

Avis : suite de la série Redneck, sans doute l’une des meilleures surprises de ces derniers mois chez Image, ce qui est soi en dit beaucoup considérant le niveau de qualité des titres Image en général…, disposant en effet d’un premier épisode relativement impressionnant ou du moins vraiment prenant, alors que le scénario s’intéresse à une famille de vampires vivant dans le sud profond depuis des lustres.

Les auteurs ont bien retranscrit l’ambiance poisseuse de cette contrée, ainsi que l’aspect replié sur lui même que l’on attend d’un titre situé dans cette partie des USA. Une ambiance qui fait bien entendu penser aux séries de Jason Aaron, comme le très bon Southern Bastards, sauf que ici les auteurs ici ont ajouté une pincée de surnaturel.

De fait, cela amène à la fois à un certain commentaire sur la situation du Sud, tout en apportant une approche assez novatrice du genre vampirique. Un genre qui après avoir été surexposé au cours de la précédente décennie, a connu un certain déclin ces dernières années. Peut être qu’il tient ici une occasion de se refaire une santé…

Verdict : Check it

SAMARITAN VERITAS #1

samaritanPrix : $3.99

Scénario : Matt Hawkins

Dessin : Atilio Rojo

Sollicitation : A woman with a vendetta decides she’s going to take down the largest military contractor in the world and has the means and a plan that just might work. How do you bankrupt one of the richest, most technologically advanced and successful companies in the world? You steal all their research and give it away to everyone. Can she survive long enough to pull it off with the entire U.S. government trying to kill her?

Avis : nouvelle série Image à laquelle je porte un certain intérêt d’une part en raison de son scénariste et d’autre part en raison de son pitch. Matt Hawkins fait en effet partie de cette catégorie d’auteurs qui sont là depuis un bail, dont le nom a été et reste associé à tout un tas de bons projets mais qui ne disposent pas d’une reconnaissance particulière auprès du lectorat malgré la qualité continue dont il fait preuve.

Ensuite, il y a le pitch, une belle grosse vengeance, et à titre personnel, c’est un genre que j’ai tendance à affectionner quand il bénéficie d’un scénario bien exécuté, d’où l’importance de mon premier point ! Du coup, j’en attends beaucoup mais il reste à voir si la partie graphique sera également à la hauteur. La couverture est sympa, mais je ne connais pas le dessinateur.

Verdict : Check it

MARVEL COMICS

ALL NEW GUARDIANS OF GALAXY #2

all-new-guardians-of-the-galaxy--2-00Prix : $3.99

Scénario : Gerry Duggan

Dessin : Aaron Kuder

Sollicitation : The Guardians of the Galaxy have taken off into space once more, on their biggest and weirdest misadventures yet! Kicking things off with the biggest heist they’ve ever tried, we join Star-Lord, Rocket Raccoon and company as they blast their way through the galaxy, the peacekeepers of the Nova Corps hot on their tails. And once they find themselves caught in a war between The Collector and The Grandmaster, there will hardly be time to explain why Groot can’t grow any bigger, what Gamora is searching for or why Drax has sworn off violence! But don’t worry, we will — with a new twice-monthly schedule, All-New Guardians of the Galaxy has space for ALL your Marvel Cosmic needs!

Avis : bon Gerry, Brian se barre donc tu reprends le scénario de GoG, et avec la sortie du film, on veut quelque chose de cinémato compatible à mort.
Mais le run de Dan Abnet …
On ne veut pas en entendre parler : LE FILM en comics. Point. rien d’autre. Mêmes personnages et caractérisations, tiens inclus même de la musique, la continuité on s’en cogne = FILM et rien d’autre
Ok ok, criez pas !!! mais je peux quand même mettre des idées…
FILLMMMMMM !!!!

C’est comme cela que je vois cette reprise de la série Gardians of The Galaxy par Gerry Duggan, qui de toute évidence a reçu des consignes très claires sur ce qu’il pouvait et ne pouvait pas faire…Ce n’est pas une attaque contre la qualité du titre, car j’ai trouvé son premier épisode fort sympathique à suivre, mais un constat objectif après lecture du dit épisode.

Car en effet, on est loin des GoG que l’on a connu lors du run de Dan Abnett et Andy Lanning et à ce stade, peu importe l’auteur qui prendra la suite, il faut en faire son deuil…c’est plus simple et porte moins sur l’ulcère à l’estomac…On retrouve donc Star Lord Pratisé, une Gamorra toujours aussi absente qui a perdu son charisme quelque part aux alentours de 2012, un Groot miniature et j’en passe…

Est-ce mauvais ? non, Duggan en tire son parti comme il peut en tentant même de s’appuyer sur ces contraintes pour impulser quelques nouvelles intrigues, comme l’origine du Groot bébé qui est ici différente du film. A voir donc, si cette version survivra longtemps, car si j’ai aimé les films, mon esprit continue à voir les deux médiums comme devant rester différents…

Verdict : Check it

BEN REILLY SCARLET SPIDER #2

benreilly2Prix : $3.99

Scénario : Peter David

Dessin : Mark Bagley

Sollicitation : The Scarlet Spider is back and madder than ever!
Ben Reilly, after his plan to take over the world was foiled, is trying something new.
You won’t believe what you read here!

Avis : suite de la série consacrée au Scarlet Spider historique, alors que l’approche de Peter David sur le personnage et l’intrigue pose tout de même un chouia question. En effet, le scénariste est parti d’une idée simple qui irrigue complètement l’histoire, à savoir que Ben Reilly est complètement, totalement, et irrémédiablement maboule, cinglé, dingue, parti dans un autre monde.

Atteint d’hallucinations et doté d’un sens moral très…personnel, on est très loin du Ben Reilly que nous avions appris à aimer dans les années 90, lui qui fut conçu à la base pour être plus proche du Peter Parker historique, à un moment où le vrai Peter se perdait dans une série de conflits moraux et de compromis propre à l’époque.

C’est un choix. Certes, cela donne une vraie originalité à la série qui peut donc partir dans n’importe quelle direction d’un épisode sur l’autre, mais je me demande si le titre ne perd du coup pas un peu de ce qui faisait la popularité du personnage initialement. A voir, comment Peter David va mener sa barque après un premier épisode franchement bizarroïde.

La lecture en était en effet assez difficile, en raison de ce facteur d’incertitude complet suscité par le personnage, si bien que l’on ne comprenait pas trop où le scénariste voulait en venir et de manière générale, quelle histoire il veut raconter avec cette série.

Verdict : Check it

I AM GROOT #1

iamgroot1aPrix : $3.99

Scénario : Christopher Hastings

Dessin :Flaviano

Sollicitation : When the Guardians of the Galaxy get caught in a wormhole, a smaller-than-normal Groot is separated billions of light-years away from the team. Falling to a planet below, Groot discovers he is on an entirely alien and unknown world full of strange creatures and societies. Seriously underdeveloped and with nobody who can understand him, Groot will need to make the journey to the center of this world and find the way back to his family!

Avis : avec le relaunch de la série mère GoG, les différents titres spin offs sont également, bien évidemment, relancés. Ainsi, après Rocket, en attendant l’inévitable retour de Star Lord et quand on retrouvera Gamorra, voici le retour de Groot qui va tenter de profiter du gigantesque “ohhhhhhhhh ce qu’il est mini” planétaire émis par le public après avoir vu GoG 2…pour trouver sa place sur le marché comics plus de 6 mois…Car c’est l’espérance de vie que je lui donne…Oui, je suis optimiste, que voulez vous, je suis trop bonne poire…

Au delà, je n’ai guère d’avis, sur le sujet, car jusque là je n’ai guère prêté d’attention à ces spin offs qui se sont enchaînés les uns après les autres ces dernières années à très grande vitesse, au fil des relaunchs. Je comprends que Marvel veuille capitaliser sur le succès du titre, mais ce genre de série n’a à mon sens que peu d’espérance de vie dans le marché actuel, à moins de bénéficier d’un pitch de départ réellement solide…et je n’ai pas l’impression que ce soit encore le cas.

Verdict : Check it

JEAN GREY #2

JEAN2017002_preview1Prix : $3.99

Scénario : Dennis Hopeless

Dessin :Victor Ibanez

Sollicitation : When a teenage Jean Grey traveled through time and arrived in the present, she learned the terrible fate that befell her predecessor: Possessed by a cosmic entity called the Phoenix, Jean was trapped in an endless cycle of life and death. Determined to escape that future, Jean set out to write her own destiny. But now, she’s visited by a premonition that the Phoenix is coming for her…and in this new ongoing series, she’s going to fight tooth and nail to escape becoming its next victim!

Avis : suite de la série Jean Grey cette semaine après un premier numéro…comment dire…ouais bof ??? nous sortir un combat de 150 pages avec le wrecking crew c’était…comment ça, on avait pas 150 pages de baston, mais à peine 10…je suis désolé, je suis sûr que ça faisait 150 pages…Regardez je compte, 1…2…3…zzzzzzzzz et hop 183 ! heine c’était encore plus long à la relecture !!! non, je ne me suis pas endormi, je conteste cette affirmation. Regardez, je relis devant vous 1…2…zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz 2498 pages, c’est bien ce que je disais !!!

Donc oui, il y avait un petit problème de contenu, et par là j’entends d’absence de contenu, alors que l’on se prenait 5 pages d’anxiété ado d’auto-contemplation du nombril, 10 pages de baston et 5 pages d’exposition du pitch de la série que l’on connaissait depuis le départ…La seule chose qui tenait vaguement la route était la bonne maîtrise de la caractérisation du personnage par Denis Hopeless…Sauf que je réitère ma question : cette Jean Grey ado…on en a vraiment quelque chose à faire ??? Malgré ces fortes réserves, je vais tout de même aller voir ce second numéro, puisque Hope apparaît au casting et qu’on aura peut être enfin un début d’intrigue…

Verdict : Check it

VENOM #150

venom150aPrix : $5.99

Scénario : Mike Costa , Robbie Thompson , David Michelinie,

Dessin :Tradd Moore , Gerardo Sandoval , Ron Lim

Sollicitation : Reunited, and it feels so good!
Or, feels so bad? However it feels, Eddie Brock and the Venom symbiote have been reunited, and they’re web-slinging their way around New York again. Featuring a host (hah!) of Venom creators from the character’s near 30-year history, this monstrous anniversary spectacular welcomes guest artist Tradd Moore for an oversized and brutal main story and a lethal story featuring fan-favorite creators David Michelinie and Ron Lim, reunited! With questions still lingering about how the symbiote was separated from Flash Thompson, and what lies in its future now that it’s reunited with Eddie Brock, this is one issue you can’t afford to miss!

Avis : Marvel inaugure donc le retour des numérotations d’origine avec …Venom…je crois que cela se passe de commentaires, alors que ce numéro lance la tendance “on balance tout ce qui a été fait ces 5/10 dernières années, pour revenir au statut quo le plus connu”. Marvel encore une fois fait preuve d’un manque d’originalité frappant et encore une fois ne comprend pas la raison de la relative désaffection récente des lecteurs pour ses titres.

En effet, il s’agit moins de revenir à un statut quo classique que de faire évoluer celui-ci de manière logique et organique sur la durée Ce qui demande d’arrêter de tout relauncher tous les 6 mois, de placer des events permanents ou d’essayer de faire des « coups » avec des intrigues chocs pour faire parler… Si vous remettez tout à 0 en permanence, avec un prétendu nouveau statut quo accessible, vous ne faites rien évoluer, vous créez simplement un siège éjectable.

Et cette fois, ce sont les lecteurs que vous avez éjecté …sans fondation solide, il ne peut y avoir de construction pérenne, ce qui explique à mon sens que Marvel perde ses lecteurs au bout de quelques mois à chaque relaunch. Et à mon sens, ce retour à la numérotation originale obéit à la même logique superficielle sans grand intéret.

Bref, passons sur mes jérémiades habituelles, je vois qu’outre le retour d’Eddie Brock, l’épisode doit également se pencher sur le sort de Flash, le précédent porteur du symbiote et le pourquoi de leur séparation…On peut aussi constater la présence de quelques auteurs historiques comme David Micheline ou Ron Lim…Je suis très intéressé par la présence de Tradd Moore…au vu de son style, son Venom doit être assez énorme !

Verdict : Check it

X-MEN BLUE #4

xmenblue4Prix : $3.99

Scénario : Cullen Bunn

Dessin :Julian Lopez

Sollicitation : SNIKT.SNIKT.SNIKT.

Avis : de toute évidence, à la lecture de la sollicitation particulièrement détaillée mais pourtant explicite, un responsable éditorial s’est rendu compte qu’un titre X-Men allait vivre sans un Wolverine dedans…ou un membre de sa famille. Cela a dû lancer un vent de panique dans les bureaux, puisque du coup, poum ils sont allés faire le fond de la poubelle de l’univers Ultimate pour nous repêcher une version light…

« Tu trouves quelque chose ? cherches bien au fond, on sait jamais, et aie pas peur de l’odeur !!!
Remontez moi, c’est horrible ce que je vois, ahhhh le run de Jeph Loeb, ahhh mes yeux
tiens le coup tu n’es plus très loin
Ahhh nnooonnn Ultimatum, remontez moi, je vais pas tenir longtemps.
Non, tu cherches encore ou t’es viré


Petit ?
Pfff, on en a encore perdu un,
allez me chercher un autre stagiaire !!!

Que dire à part cela ? pas grand chose, surtout quand on sait que le scénariste a déjà annoncé la reformation d’un triangle amoureux Scott/Jean/pseudo Wolvie…parce qu’il y avait longtemps que l’on avait pas lu cela et que le dieu des comics nous protège d’avoir une idée originale, nous autres pauvres lecteurs risquerions l’anévrisme cérébral…

Bien que les épisodes 2 et 3 de la série m’aient donné tort en étant bien meilleur que ce à quoi je m’attendais, je dois bien avouer que cette énième resucée de vieilles idées ne m’excite guère. Pour une franchise qui a longtemps été porté sur l’avenir, elle regarde beaucoup vers le passé avec ce relaunch…

Verdict : Check it

A propos Sam 1974 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.