Guide de lecture Comics VO : semaine du 27 septembre 2017

DC COMICS

ACTION COMICS #988

ACTION COMICSPrix : $2.99

Scénario : Dan Jurgens

Dessin : Patrick Zircher

Sollicitation : « The Oz Effect, » part two! As Superman struggles with the ramifications of Mr. Oz’s identity, the mysterious figure’s origins and the long road to Superman’s doorstep finally reveal themselves.

Avis : suite de l’arc Oz Effect cette semaine dans Action Comics, alors que Dan Jurgens va se pencher sur les origines du personnage de Oz dont il a apparemment révélé l’identité secrète ainsi que le soit disant plan dans le dernier épisode. Comme vous le voyez, je prends des pincettes, car la nature de l’identité est tellement énorme qu’il vaut mieux être prudent. De fait, cela sent la grosse mascarade qu’on ne peut trouver que dans les comics.

A savoir le truc complètement tiré par les cheveux, qu’on ne peut trouver que dans notre medium habitué aux drames en série et aux plans tarabiscotés. A voir, personnellement je ne suis guère convaincu par le boulot de Jurgens sur le dernier épisode que j’ai trouvé assez maladroit, sans doute parce qu’il joue ici avec l’idée de quelqu’un d’autre (Johns) qu’il doit mettre en scène de manière un peu forcée pour faire avancer le Rebirth.

Malgré cela, il faut bien lui reconnaître quelque chose : du coup, on a effectivement envie d’aller lire les épisodes suivants d’Action Comics pour voir où l’histoire va aller, de ce point de vue c’est réussi.

Verdict : Check it

BATMAN THE MURDER MACHINE #1

batmanmurder1BPrix : $3.99

Scénario : Frank Tieri

Dessin :  Ricardo Federici

Sollicitation : As the events of Dark Nights: Metal rock the DC Universe, the creatures of the Dark Multiverse stand ready to invade our world! How can even the World’s Greatest Heroes stop a horde of deadly beings that appear to be powerful, nightmare versions of familiar figures? Find out in these special tie-in issues!

Avis : et on continue avec les épisodes ties ins à Metal, avec cette fois sans doute l’un des plus déjantés, avec The man who laugh, avec the murder machine qui s’annonce…vraiment tordu. Snyder a en effet déjà abordé le concept dans une interview et effectivement on comprend ce qu’il voulait dire par les pires cauchemars de Batman, à savoir les pires trucs qui pourrait lui arriver. Il faudra cependant faire attention à ce que cela ne se transforme pas en Batman Iron man avec des tendances homicides…bien que tous les Batmen tordus du Dark Multiverse aient tous l’air de serial killers en goguette…

Verdict :Check it

NIGHTWING THE NEW ORDER #2

nightwing2Prix : $3.99

Scénario : Kyle Higgins

Dessin :Trevor McCarthy.

Sollicitation :  Dick Grayson’s commitment to the Crusaders is put to the test after he learns a shocking secret about a member of his own family. Eager to keep the scandal as quiet as possible, Grayson turns to an old friend for some answers — and what he learns will alter his destiny forever.

Avis : suite de la …très surprenante bonne mini série Nightwing New order. Kyle Higgins qui connaît bien le personnage pour l’avoir écrit un moment au début du New 52, nous pond en effet un Elseworlds qui ne porte pas son nom diablement efficace, avec un monde où pour des motifs inconnus, Dick Grayson s’est retourné contre ses collègues et a fait en sorte de neutraliser tous les individus à pouvoirs de la planète, héros comme vilains.

Plus de 20 ans plus tard, son choix est grandement remis en cause, et lui revient en pleine face de manière pas du tout ironique, quand un membre de sa propre famille exhibe des super-pouvoirs. Va t-il le livrer et faire respecter le code qu’il a mis en place ou essayer de défaire tout ce qu’il a construit. Beau dilemme moral, alors que je sens que nous allons remonter peu à peu vers l’origine des choses, à savoir pourquoi Grayson a pris dans le passé une telle décision.

Verdict :buy

SUICIDE SQUAD #26

SUICIDE SQUADPrix : $2.99

Scénario : Rob Williams

Dessin : Stjepan Sejic

Sollicitation : A Dark Nights: Metal tie-in! « Gotham Resistance » part three! With realms dominated by twisted visions of Firefly, Poison Ivy, Two-Face, Scarecrow and Bane stretched out as far as the eye can see, the chances of saving Gotham City from the incursion of the Dark Multiverse are next to impossible. Which sounds like a job for the Suicide Squad! Harley Quinn, the most unlikely of team leaders, must use her special ops experience to command a charge of heavy metal heroes into their deadliest adventure yet!

Avis : non, je n’ai pas perdu la boule, et non, je ne vais pas me jeter sur tous les ties in à Metal, surtout pas dans le cadre de la Suicide Squad de Rob Williams…mais ce numéro est dessiné par Stjepan Sejic…et c’est une raison suffisante pour que cet épisode devienne un Buy instantané. Et oui, c’est ça l’amour baby !

Bon, en attendant, c’est bien joli, mais dis-donc Stjepan, où qu’elle est la suite de Sunstone ? de Switch ? de Death Vigil ? de Ravine .? hein, Hein ???? comment ça tu ne peux pas rester 24 h sur 24 h à ta table à dessins ???? mais ce n’est pas mon problème, j’exige que vous produisiez monsieur !!!

Verdict : Buy (si si )

WONDER WOMAN #31

wonderwoman31Prix : $2.99

Scénario : James Robinson

Dessin : Carlo Pagulayan

Sollicitation : « Children of the Gods » part one! Spinning out of the pages of DC Universe Rebirth and Justice League: Darkseid War, writer James Robinson comes on board to answer one of the biggest questions of the year: Who is Wonder Woman’s brother? Taken away from Themyscira in the dead of night, the mysterious Jason has been hidden somewhere far from the sight of gods and men…but his life and Wonder Woman’s are about to intersect in a terrifying way, bringing them face to face with a cosmic threat they never imagined!

Avis : plus d’un an après le lancement de cette intrigue, DC va enfin aborder la question du frère de Wonder Woman évoquée pour la première fois à l’issue de la Darkseid War, ainsi que dans Rebirth. On remarquera au passage que Greg Rucka, dans son enthousiasme d’annuler le boulot de Brian Azzarello sur le titre s’est évertué à surtout ne pas, au grand jamais, évoquer ne serait-ce que l’existence de ce sujet…

Et de fait, DC a même été obligé de rappeler James Robinson, pour lui confier la mission express de dégager cette sous intrigue…on sent l’enthousiasme à fond de l’éditeur en la matière…De fait, malgré la renaissance créative de Robinson ces dernières années, je ne sais pas trop à quoi il faut s’attendre sur cet arc.

De manière plus générale, je suis réellement étonné que DC ne capitalise pas plus sur le succès du film dédié au personnage pour réellement mettre en avant WW. Au lieu de cela, nous avons droit à une succession de runs courts avec changements d’auteurs réguliers. En effet nous en sommes déjà à la 3e en un an…et cela n’est pas fini, car je ne pense pas que Robinson restera au delà de cet arc…

Drôle de manière de traiter ce qui pourrait être une poule aux oeufs d’or.

Verdict :Check it

IMAGE COMICS

BLACK MAGICK #8

blackmagic8Prix : $3.99

Scénario : Greg Rucka

Dessin : Nicola Scott

Sollicitation :  « AWAKENINGS II, » Part Two Samhain approaches. Rowan and Morgan get a break on their case, while Alex pursues an investigation all her own. The Hammer identifies Rowan and considers how to deal with the threat she poses.

Avis : suite de Black Magick qui tient le bon rythme en terme de publication, puisque nous avons deux épisodes d’affilée entre août et septembre. Célébrons ce miracle, puisqu’on se souvient que le titre avait connu un long hiatus d’un an. Cependant, si la publication reprend un rythme normal, en termes d’avancées d’intrigues…c’est un peu plus mou du genoux.

Ainsi, si vous vous souvenez du Comixweekly de fin août, vous vous souviendrez que je n’avais guère apprécié l’épisode 7 qui…et bien disons simplement que le scénario piétinait clairement. On peut tolérer ce genre d’épisode de temps en temps ailleurs…mais dans le cas de cette série c’est plus problématique.

Après une longue mise en pause, un épisode 6 important mais qui était avant tout un flashback, l’épisode 7 marquait le retour aux intrigues présentes. Or le numéro ne leur a guère fait justice en se traînant sur tous les points. Cela a certes permis de se remettre en tête les différentes intrigues…mais un simple résumé en début d’épisode n’aurait-il pas suffi ?

Bref, j’espère que Rucka va se reprendre et faire enfin recommencer à avancer. Nicola Scott de son côté continue d’assurer au niveau de la partie graphique,  donc il n’y a guère de soucis à se faire de ce côté là…

Verdict :Buy

CROSSWIND #4

crosswind4aPrix : $3.99

Scénario : Gail Simone

Dessin : Cat Staggs

Sollicitation :  « FIRST THERE IS A MOUNTAIN » Hitman Cason Bennett and housewife Juniper Blue have somehow switched souls, and now those closest to them are beginning to smell a rat. Friends, family, and lovers are closing in, to say nothing of the vicious psychopath who may have deduced their secret and is howling for their blood!

Avis : autre série qui reste bien régulière, le Crosswind de Gail Simone. Là c’est un peu l’inverse de Black Magick, à savoir que le scénario avance bien et sait captiver son lecteur …mais la partie graphique déçoit voire fait mal aux yeux. Or au vu des différentes étapes de conception publiées en bonus, on comprend vite que Staggs est une très bonne artiste…mais que l’étape de la colorisation gâche un peu tous ses crayonnés…

Cela permet de rappeler à cette occasion, combien la maîtrise de l’ensemble des phases de création est importante, que ce soit le scénario, la partie graphique ou le lettrage. Un ratage dans une de ces étapes, et cela peut gâcher une bonne série. C’est un peu ce qui se passe ici, car le rendu visuel a tendance à faire sortir le lecteur de l’intrigue de manière régulière alors que l’on s’interroge sur ce que l’on est en train de regarder et ce que l’on est censé voir.

C’est d’autant plus dommage que le scénario de Simone monte bien en puissance, chacun des personnages commence à étrangement se faire à sa situation, malgré quelques problèmes ici ou là…qui pourraient bien leur coûter la vie. Surtout du côté de Juniper, dans le corps de l’assassin Cason…quand on découvre ses vraies fidélités…

Verdict : Buy

LAZARUS X PLUS 66 #3

lazarus3Prix : $3.99

Scénario : Greg Rucka & Neal Bailey

Dessin : Justin Greenwood

Sollicitation : San Francisco is the jewel in the Carlyle crown, a city of Serfs, comfort, and privilege. It’s where Joe and Bobbie Barrett now make their home. But a gilded cage is a cage all the same, and now Joe and Bobbie must decide what they will do to be Free.

Avis :  suite de l’excellente mini série Lazarus X + 66 qui permet à Greg Rucka d’une part d’inviter les copains à bosser sur son creator owned, permettant ainsi à Michael Lark de se faire une pause et d’autre part d’explorer d’autres parties de cet univers et surtout d’autres personnages que Forever. Une manière d’enrichir un terreau déjà bien doté.

Ainsi, après une des soldats alliées de Forever introduite dans le second arc, après le petit ami de Forever, cette fois on s’intéresse aux parents Barrett, introduits eux aussi dans le second arc. Serfs dans le domaine de Carlyle depuis que leur fils a été recruté par la famille, on dirait que leur fidélité va être testée …Personnages relativement secondaires jusque là, je m’interroge du coup sur ce qu’ils peuvent apporter…à moins bien évidemment que l’objectif soit justement de mettre en scène la vie des serfs dans les domaines…

J’ai hâte de voir en tout cas comment Rucka va faire utiliser tout cela quand la série régulière reviendra.

Verdict :buy

MARVEL COMICS

MARVEL LEGACY #1

legacy1cPrix : $5.99

Scénario : Jason Aaron

Dessin : Esad Ribic

Sollicitation : It begins at the dawn of the human race, and ends with a child’s prayer! In between, empires fall, mysteries brew, secrets are revealed, quests are undertaken and legends are forged! All leading up to the dramatic return you’ve been waiting for — and one you’ve been dreading! Jason Aaron (MIGHTY THOR) and Esad Ribic (SECRET WARS) usher in a new dawn — one whose rays will touch every corner of the Marvel Universe in the days to come! MARVEL LEGACY: It’s everything you’ve been longing for — and more!

Avis : et bien voilà nous y sommes enfin, le moment décisif est arrivé pour Marvel, est-ce le début de la renaissance ou bien l’éditeur continuera-t-il son déclin relatif entamé depuis plusieurs années ? comme vous l’avez noté je préfère utiliser le terme de “déclin relatif” plutôt que de sombrer dans le catastrophisme. Il est tout à fait vrai que l’éditeur arrive au bout d’un certain modèle tant créatif que commercial débuté il y a plus de 10 ans, mais le fait est que malgré cela, Marvel reste l’éditeur numéro 1 du marché, ce qui témoigne plus qu’autre chose de sa force.

Malgré cela, il est aussi vrai qu’il y a une vraie grogne des lecteurs vis à vis de l’éditeur, en raison de sa politique édito et commerciale depuis quelques années. Nous n’allons pas revenir dessus, mais le principal responsable de l’état de l’éditeur n’est autre que lui-même. A force de privilégier une approche court-termiste, aujourd’hui les lecteurs n’ont tout simplement plus confiance en Marvel. Si bien que l’on ne peut que noter les difficultés connues à la fois par leurs principales franchises mais aussi tous les lancements de nouveaux titres depuis un an. Le lectorat n’est tout simplement pas dans un état d’esprit propice à donner sa chance aux initiatives de l’éditeur.

Il s’agit donc à ce stade plus de corriger une trajectoire, une attitude et certains choix commerciaux, que de bazarder tout ce qui a été fait depuis 2 ans. De ce point de vue, Marvel est clairement dans la même position que DC il y a un an juste avant le débarquement de Rebirth. Comme nous l’avons souvent dit, Rebirth n’a pas tout résolu et tous les titres de DC ne sont pas magiquement devenus bons du jour au lendemain. Comme à toute époque, il y a de bons titres et de mauvais. Mais de fait, nous sommes beaucoup plus sensibles à ce que l’éditeur peut faire, ce qui n’était plus le cas auparavant.

C’est cela que Legacy doit aujourd’hui regagner à son tour…sauf que Marvel ne semble pas vraiment avoir retenu la leçon de la concurrence. Oh ça, ils font comme DC  avec un one shot qui relance l’univers….mais ils n’ont pas tout compris et surtout ils n’ont pas accepté leur propre responsabilité dans leurs difficultés actuelles. On aura ainsi tout entendu : c’est la faute à la diversité, aux lecteurs, à DC, aux comics-shops, à Trump, au réchauffement climatique, au cousin du concierge, aux martiens…et j’en passe et des meilleures. Pas un mot sur le fait qu’il noie le marché avec trop de titres, leurs prix de  plus en plus exorbitants, leurs events et relaunchs permanents…

Et pour le prouver…ce numéro Legacy est à …6$, battu simplement cette année par…les épisodes publiés par Marvel à 9.99$ !!! et ce alors que DC avait su attirer les faveurs du lectorat avec un numéro Rebirth à …3$ pour son premier tirage. On n’oubliera pas derrière cette stupide idée de renumérotation de presque toutes leurs séries, ce qui rend tout cela illisible.

De fait, j’ai personnellement longuement hésité sur le fait de lire cet épisode ou pas. Certes l’équipe créative est ambitieuse. Jason Aaron est un de leurs meilleurs auteurs et ce depuis plus de 10 ans maintenant et son run actuel sur Thor reste l’une des meilleures choses mises sur le marché par Marvel. Il retrouve à cette occasion un de ses collaborateurs sur Thor, Esaad Ribic, donc nous savons d’ores et déjà que cette équipe fonctionne. Par ailleurs cette idée d’aller suivre une proto équipe d’Avengers dans le lointain passé donne effectivement envie.

Cependant, je ne sais si Aaron peut servir de Geoff Johns de Marvel dans ce cas de figure. Il a toujours mieux travaillé quand on le laissait bosser dans son coin que quand il devait reprendre presque tout l’univers Marvel…Du coup, je reste dubitatif, tant sur la capacité de cet épisode à relancer Marvel que sur Legacy de manière générale…

Verdict :Check it

MIGHTY THOR #23

mightythor23Prix : $3.99

Scénario : Jason Aaron

Dessin : VALERIO SCHITI

Sollicitation : THOR AGAINST THOR!

When the Ultimate Thor finally goes too far, Jane has no choice but to stop him.

Can she quell the rage of the War Thor before he destroys the very realms he once hoped to save?

Avis : dernier épisode de cet arc autour du War Thor et …il commence en effet à être temps. Non que l’arc en lui même soit mauvais, mais…c’est clairement le plus faible depuis le lancement de la série Mighty Thor il y a presque 2 ans maintenant. De toute évidence, il commence à y avoir redondance en termes de Thor de tous les côtés, et si l’introduction du War Thor a permis de singulièrement secouer la guerre des 9 mondes, il est temps d’en voir la conclusion.

Un sentiment d’autant plus renforcé par l’absence de Russel Dauterman au dessin. Celui-ci bosse en effet sur l’épisode 700 qui sortira…le mois prochain. Et non, je ne vais pas me lancer dans l’une de mes diatribes contre cette idée de renumérotation qui fait que l’on va passer de l’épisode 23 à 700 d’un mois sur l’autre. On peut pas juste avoir la série qui continue normalement ???

Mais passons sur ce point qui est tout de même foutrement stupide…et pensons au fait que le prochain épisode sera sûrement superbe, d’autant qu’il lancera également l’arc sur la mort de Jane Foster…qui devrait marquer  la fin du run de Jason Aaron sur le titre. On peut donc s’attendre à tout.

Verdict :buy

A propos Sam 2067 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

1 Comment

  1. Je partage ton avis sur Legacy. Je ne comprends decidement rien a la politique de Marvel. 6 dollars pour un numero qui relance toute la machine et doit faire revenir les lecteurs perdus en route. Leur politique tarifaire va contribuer a tuer le medium si ils continuent comme ca
    Non merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.