Guide de lecture Comics VF : semaine du 14 novembre 2017

PANINI COMICS

MARVEL UNIVERSE 2  

MARVEL UNIVERSE 2Date de sortie :  17 NOVEMBRE  2017

Prix : 5,90 €, 152 pages

Episodes :US FCBD 2017 : Guardians of the Galaxy, All-New Guardians of the Galaxy 1-2, Thanos 7, Nova 1-2, Star-Lord (2017) Annual 1

Sollicitation : La toute nouvelle série consacrée aux Gardiens de la Galaxie signée par Gerry Duggan et Aaron Kuder et la mini-série Nova de Jeff Loveness et Ramon K. Perez rejoignent le sommaire du magazine aux côtés de Thanos de Jeff Lemire et Mike Deodato Jr. Un récit complet sur Star-Lord complète le programme !  

Avis : après un premier numéro consacré à la nouvelle série Thanos, le mag Marvel Universe revient cette semaine avec un programme enrichi. Panini a en effet décidé de redonner sa dimension cosmique à ce mag en particulier, nous rappelant à cette occasion les grandes heures du run de Dan Abnett et Andy Lanning sur ce versant de l’univers Marvel, présenté dans une précédente mouture du même nom…

Et ces grandes heures pourraient ne pas être aussi loin que l’on pourrait penser. Et là vous êtes tous sur le bord de vos sièges, à vous dire : “nonnnn, Sam va dire du bien de séries Marvel ? ce n’est pas possible !!!” et bien SI !!! marquez cette date dans vos agendas, car ce n’est pas prêt d’arriver souvent …surtout en ce moment. Mais ne soyons pas négatifs. Non, parlons plutôt de titres que j’ai apprécié et continue d’apprécier…pour ceux qui se poursuivent.

Nous voyons ainsi la nouvelle mouture de Guardians of The Galaxy débarquer avec à sa tête une nouvelle équipe créative qui va produire un travail on ne peut plus éloigné …du “travail” de Bendis sur la franchise. Avec Gerry Duggan et Aaron Kuder à sa tête, GoG est en effet…très très bon !!! Loin des errements de son prédécesseur, Duggan remplit sa série de trucs appelés idées et intrigues !!!

Si si, promis. Outre une intrigue fil rouge qui se développe petit à petit, ce fou furieux de Duggan …donne même à chaque membre de l’équipe…des sous intrigues solo !!! mais oui, mais oui…et les histoires sont…intéressantes !!! si si, oh mon dieu, il y a donc encore des scénaristes capable de produire quelque chose comme ça !!! on n’y croyait presque plus !!!

Ce sont là les qualités majeures du scénario. Le tout est accompagné du boulot sur la plupart des épisodes de Aaron Kuder qui livre une prestation magistrale. On le savait très bon depuis son passage sur Action Comics avec Greg Pak, il passe ici clairement un cap, avec des pages ultra détaillées, tout en restant lisibles, bourrées d’idées et tout simplement superbes !!!

Au niveau défauts, on notera un seul problème : le rapprochement forcé avec l’imagerie et la caractérisation des films. De fait, on ne reconnaît plus vraiment les personnages par rapport à l’époque Abnett et Lanning, mais heureusement Duggan a su travailler autour de ce qui était une obligation édito pour livrer un bon travail.

Autre petite merveille du mag, avec la série Nova, qui revient à ses racines, avec le retour de Richard Rider au premier plan. Après avoir été ignoré pendant des années, voir oublié, le personnage trouve ici enfin le traitement respectueux attendu par les fans. Donc évidemment la série a été annulée au bout de 7 épisodes, parce que nous ne pouvons rien avoir de bien dans ce monde.

Pas d’inquiétude cependant pour ceux qui se posent la question. Sam Alexander est toujours présent. Les auteurs ayant eu la bonne idée de faire porter la série par les deux personnages. De fait, nous avons le meilleur des deux mondes. Il est cependant malheureux que le titre n’ait connu que 7 numéros, car seule l’histoire de Richard est vraiment développée, à savoir comment il a réussi à revenir du Cancerverse et les conséquences de ce retour.

Le titre est vraiment un véritable hommage au personnage, alors que Rider essaye de se faire à ce nouvel univers Marvel…Mais il va vite se trouver de nouveaux repères. Le titre parle vraiment aux fans du personnage et en ce qui me concerne, je ne masquerai pas le fait que j’ai versé une larmichette à la lecture d’ une certaine scène dans l’épisode 2.

Enfin, côté Thanos, nous perdons Mike Deodeto Jr au dessin à partir cet épisode…mais est-ce une vraie perte ? car il n’était guère inspiré sur le premier arc…Tout comme Jeff Lemire qui a livré des travaux de meilleure qualité. Peut-être que le cosmique n’est pas pour lui, peut être le mode narratif choisi n’était pas le bon, mais je trouve que passé le premier numéro…tout était assez…répétitif et un poil creux…

A part Thanos donc, le reste est excellent.

Verdict : à posséder

DEADPOOL HORS SERIE 3 : DEADPOOL VS PUNISHER

DEADPOOL VS PUNISHERDate de sortie :  17 NOVEMBRE  2017

Prix : 5,60 €, 112 pages  

Episodes : US Deadpool vs Punisher 1-5)

Sollicitation :  Que se passerait-il si notre Deadpool adoré devait affronter une vraie menace de la trempe de Frank Castle, alias le Punisher ?! Découvrez-le dans une mini-série complète signée Fred Van Lente et Père Perez.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : pour les fans des deux personnages qui auraient envie de les voir s’étriper sur 5 épisodes.

NOUVEAU  X-MEN UNIVERSE 1  

X-MEN UNIVERSE 1Date de sortie :  17 NOVEMBRE  2017

Prix :  5,90 €, 152 pages  

Episodes :US Jean Grey 1-2, Weapon X 1-3, Generation X 1-2

Sollicitation : Trois nouvelles séries au sommaire de cette nouvelle revue mutante : les jeunes X-Men sont à l’honneur avec Jean Grey et Generation X, tandis que Logan et Dents de Sabre sont au casting de Weapon X. Par Hopeless, Pak, Land, Strain, Pinna et Ibanez.

Avis :  après le relaunch du principal mag X-Men (je vous renvoie à mon avis assez largement négatif sur son contenu…), Panini lance un autre mag X-Men pour accueillir les autres séries régulières produites autour de la franchise. Car oui, maintenant que Marvel a décidé d’arrêter d’exiler les mutants, ils sont revenus à la bonne vieille méthode du toujours plus chaque mois, sur n’importe quoi.

Tuons le suspens d’ores et déjà. Aucune de ses séries n’est bonne. Fin.

Non, je ne plaisante pas :

  • Jean Grey : aussi inutile que vous pouvez l’imaginer et incroyablement répétitif et bien évidement totalement creux. Grosso modo. Encore une fois le Pheonix est annoncé comme sur le retour et Jean décide d’établir une stratégie pour se préparer et …va consulter toutes les personnages qui ont été possédés par la force Pheonix.

    Voilà le pitch. POUR. CHAQUE. XXX. D’EPISODE !!!!

    C’est aussi inintéressant que cela en donne l’air. Assez étrangement, je vois ici ou là des bonnes critiques sur cette série que je ne comprends pas. Bon, il est vrai que j’ai tenu deux épisodes avant de m’endormir …donc à chacun ses préférences. 
  • Weapon X ou le nouveau titre bourrin de l’univers X-Men. Ou comment rassembler les mutants avec des attributifs pointus (je parle de griffes en tout genre espèces de pervers…)  dans le même titre pour leur faire massacrer des trucs. Là aussi, répétitif et creux. Cela est décrit comme un plaisir coupable par Steve. En ce qui me concerne, je n’ai pas même tenu jusqu’à la fin du premier arc. Aussi inutile que stupide. 
  • Generation X : le recordman, arrêté au bout d’un épisode. La nouvelle scénariste tenait bien ses personnages mais c’est la partie super-pouvoirs qui était mal gérée. Et l’arrivée des purificateurs à la fin du premier épisode. Quand on en est réduit à utiliser la pire menace de l’univers mutant dès le premier épisode c’est qu’on a pas d’histoires à raconter. Oui, c’est le pire du pire pour moi. Caractérisation de personnages unidimensionnelle, motivation aussi limitée que possible (on hait les mutants parce que la Dieu nous dit de le faire) et totalement interchangeable avec n’importe quoi d’autre. Un vélo devenu fou et sortant de la route aurait plus de charisme…

Verdict : à éviter.

 

DEADPOOL TEAM-UP 1  

DEADPOOL TEAM-UP 1Date de sortie :  15 NOVEMBRE  2017

Prix : 17,50 €  264 pages,

Episodes :US Deadpool Team-Up 899-889, précédemment publiés dans les albums 100% MARVEL : DEADPOOL TEAM-UP 1-3)

Scénario : Divers  

Dessin : Divers  

Sollicitation : Préparez-vous à suivre les péripéties de Deadpool, associé ici aux personnages les plus improbables de l’univers Marvel : avec les Frères Zapata, le Colosse Vivant ou encore Satana ! Mais le Mercenaire Disert ne s’arrête pas là puisqu’il partage aussi les aventures de superstars, comme Ghost Rider ou le Punisher.    

Avis : pas vraiment d’avis, sur cette réédition de la série Deapool Team Up. La série date de la renaissance du personnage juste après Secret Invasion, à un moment où le public demandait plus de Deadpool après des années de relative absence, ce que Marvel était plus que ravi de fournir en quantité…

Pendant environ deux ans on a nagé dans la folie la plus totale, allant jusqu’à une demi douzaine de série régulières et mini toutes consacrées à Deadpool. Team Up fut l’une des dernières lancées avec un concept singulier…à savoir que la numérotation avançait à rebours.

Ce n’est donc pas une faute de frappe quand vous voyez 899/889, la série sortait comme cela…Je ne sais pas trop ce que vaut l’intérieur par contre…

Verdict : pour les fans de Deadpool.

 

ULTIMATES PAR MILLAR/HITCH 2  

ULTIMATES PAR MILLARHITCH 2Date de sortie :  15 NOVEMBRE  2017

Prix :  36,00 €  432 pages,

Episodes : US Ultimates 2 1-13 et Annual 1, précédemment publiés dans les albums MARVEL DELUXE : ULTIMATES 2-3

Scénario :Millar,

Dessin :Hitch  

Sollicitation : Le S.H.I.E.L.D. a créé les Ultimates, un groupe de super-héros chargé de défendre les États-Unis des attaques de surhommes. Mais l’un des membres est un traître qui s’est infiltré dans le groupe pour les détruire de l’intérieur.    

Avis  : nouvelle réédition de la seconde saison des Ultimates par Mark Millar et Bryan Hitch. Une seconde saison à la fois plus ambitieuse et moins réussie sur le fond. Plus ambitieuse car sur le fond la première saison bien que marquée par le second degré constant de Millar, qui instille une certaine distance par rapport au ridicule d’être à super-pouvoirs, était assez …et bien premier degré quelque part.

Il y avait bien évidemment un cynisme bien réel dans les dialogues de Millar mais dans l’ensemble on finissait la saison avec une invasion alien et un bon gros combat à l’ancienne, avec de belles grosse scènes bien héroïques. La seconde saison est moralement …bien plus grise alors que Millar éloigne ses personnages de la position de simples super-héros, pour en faire de vrais soldats au service de la politiques étrangère US de l’époque…

Du coup, c’est bien plus ambitieux en termes de thèmes, car la connotation politique, déjà bien présente dans la première saison, est ici bien plus marquée et amène inévitablement au clash au sein de l’équipe. Certains n’appréciant pas la corruption de l’idée de base de l’équipe…Je regarde vers toi Thor…

Elle est cependant, moins réussie aussi, du fait notamment des nombreux retards connus à l’époque de la sortie, mais aussi d’une fin que j’avais trouvé un peu en deçà, un peu facile, un peu over the top même pour une série telle que celle-ci. L’ensemble reste très bon, mais soyez prévenus que c’est cependant un petit cran en dessous de la première saison.

Verdict : à posséder si ce n’est pas déjà fait.

 

DARK VADOR

DARK VADORDate de sortie :  15 NOVEMBRE  2017

Prix :  75,00 € 704 pages,

Episodes :US Darth Vader (2015) 1-25 et Annual 1, Star Wars (2015) 13-14 et Star Wars : Vader Down 1, précédemment publiés dans les albums 100% STAR WARS : DARK VADOR 1-4 et VADOR ABATTU

Scénario :Gillen,

Dessin :Larroca  

Sollicitation : Après la destruction de la première Étoile de la Mort, Dark Vador est le seul survivant de la plus grande défaite de l’Empire Galactique. Comment le Seigneur Noir des Sith recouvrera-t-il sa puissance ?    

Avis : bonne idée de la part de Panini de rééditer dans un tome Absolute le run de Kieron Gillen sur Darth Vador. Moi qui n’ait jamais été un grand fan de cet auteur, je ne peux qu’admettre qu’ici il a produit un excellent travail…et qu’il a su partir quand il a considéré avoir raconté l’histoire qu’il voulait raconter. Ce qui est toujours difficile quand on tient un succès. Du coup, on a un run complet, avec un début, un milieu et une fin et un vrai sens de la progression.

En cela, Gillen est resté  fidèle à son plan, à savoir amener Vader de sa position fragile à la suite de la destruction de l’étoile de la mort à celle de bras droit incontesté de l’empereur dans l’épisode V. Gillen décrit ce voyage, ce périple de Vader pour assurer à nouveau sa position mais aussi s’élever de nouveau dans la hiérarchie de l’Empire…et en cela la découverte de son lien avec un certain Luke pourrait bien jouer un rôle crucial.

On suit ainsi un Vader plus bad ass et sans scrupule que jamais, bien décidé à se créer une base de pouvoir indépendante, s’accaparer des agents, tuer et détruire tout ce qui pourrait le compromettre pour atteindre son but. Le tout est servi par le sens du dialogue de Gillen qui donne à Vader nombre de répliques parfaitement bien senties. Un run donc encore une fois très réussi qui est recommandé…malgré le prix.

Verdict : à posséder

CINEMA PURGATORIO 2  

CINEMA PURGATORIO 2Date de sortie :  15 NOVEMBRE  2017

Prix :  26,00 €  192 pages,

Episodes : US Cinema Purgatorio (2016) 5-8

Scénario :Moore, Gillen, Brooks, Ennis

Dessin :O’Neill, Andrade, Divers  

Sollicitation : Suite de l’anthologie en noir et blanc créée par Alan Moore et Kevin O’Neill (l’équipe de La Ligue des Gentlemen Extraordinaires). On y découvre de nouveaux chapitres de récits de science-fiction ou d’horreur concoctés par les plus grands noms des comics : Kieron Gillen (Dark Vador), Max Brooks (World War Z), Garth Ennis (The Boys) ou encore Christos Gage (Buffy contre les Vampires).

Avis : pas vraiment d’avis, étant donné que je n’ai pas lu le premier tome…et même si en ce moment je suis mieux disposé envers Moore (en raison de multiples relectures ces derniers temps de certains de ses travaux passés), je ne pense pas que je serai prêt à débourser un prix pareil pour moins de 200 pages. Je sais, je sais, tout cela va aux auteurs directement…mais tout de même c’est pas donné.

Verdict : pour ceux qui ont aimé le premier tome.

RACKHAM

SIN CITY : OMNIBUS

 SIN CITYDate de sortie : 15 novembre 2017

Prix : 75€/1368 PAGES

Scénario : Frank Miller

Dessin : Frank Miller

Sollicitation :  Depuis des années nous rêvions d’éditer toutes les 1336 planches de Sin City, le chef-d’œuvre de Frank Miller, dans un seul et unique recueil. C’est maintenant chose faite. Il nous a fallu beaucoup de patience et le recours à toute notre expertise technique : impression avec encre spécial et papier à très haute densité permettent de rendre au mieux l’art de Miller (noirs profonds et pas la moindre transparence) dans un volume aux mensurations hors du commun. Les sept épisodes de la saga de la Ville du péché – de The Hard Goodbye à L’enfer en retour – avec ses malfrats, ses filles de joie, ses politiciens véreux, ses ambiances glauques et son ultra violence sont édités dans un épais volume, dans la tradition des « Omnibus », qui fera le bonheur des fans, des collectionneurs et de tous ceux qui ont envie d’offrir un magnifique cadeau.

Avis : bon, je vais être honnête…je n’ai jamais lu Sin City. Oui, je sais, je sais, c’est un gros manque tant l’oeuvre de Frank Miller est devenu un classique dans le monde du comics. Mais je me suis toujours dit que je finirai par m’y mettre …un jour. Le genre d’achat et de lecture qu’on repousse toujours à plus tard…parce qu’il faut faire face aux sorties du mois déjà conséquentes et que le budget est plein…Malheureusement, même si je suis très tenté par cette réédition en omnibus, je pense que je vais devoir passer mon tour…car 75€, c’est un peu trop pour moi ce mois-ci. Pour Noël peut être ? …Mais je suis vraiment tenté malgré tout…

Verdict : à posséder…et je vais y venir !!!

URBAN COMICS

DESCENDER TOME 4

descender-tome-4Date de sortie : 17 novembre 2017

Prix : 14€/128 pages

Episodes :Descender volume 4 (#17-24)

Scénario : Jeff Lemire

Dessin : Dustin Nguyen

Sollicitation  : Peu à peu, les pièces du puzzle s’assemblent.

On en sait désormais un peu plus sur la jeunesse du capitaine Telsa, sur les années d’Andy Tavers passées au sein des Liquidateurs et sur le parcours du robot minier Foreur. Tim-21 est quant à lui toujours aux mains du chef de la Résistance Robotique, Psius, et le Dr Quon semble avoir son lot de secrets à révéler. Notamment que son mentor, le Dr Solomon, et « l’ancien robot », seraient toujours en vie…

Avis : suite attendue de ce tome 4 de Descender. Attendue, car le tome 3 ne faisait guère avancer l’intrigue tout en étant pas inutile tant il apportait d’informations importantes sur un certain nombre de personnages…en fait tous les personnages importants de l’intrigue à ce jour. C’était clairement un risque narratif de la part de Lemire de s’écarter ainsi de l’intrigue pour nous présenter cette série de portraits et ces flashbacks mais il est clair que cela va servir à partir de maintenant, car maintenant nous connaissons mieux tout ce petit monde. Nous pouvons donc revenir au programme normal et faire avancer l’intrigue vers les gros développements qui sont sous entendus depuis le départ…

Verdict : à lire

HARLEY QUINN  –  little black book

harley-quinn-8211-little-black-bookDate de sortie : 17 novembre 2017

Prix : 22.5€/256 PAGES

Episodes : HARLEY’S LITTLE BLACK BOOK #1-6

Scénario : Amanda Conner & Jimmy Palmiotti

Dessin : Amanda Conner & Jimmy Palmiotti

Sollicitation  : Quand la plus délurée des criminelles d’Arkham rencontre les plus grands héros du monde, tout peut rapidement partir en vrille et personne n’est à l’abri.

Wonder Woman, Zatanna, Green Lantern, Superman et même Lobo : qu’ils soient déesse, magicienne, justicier sans peur ou chasseur de primes déjanté, tous doivent s’avouer vaincus devant la tornade Harley !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie cette nouvelle mini consacrée à Harley Quinn.. Mais attention, l’épisode avec Lobo est dessiné par Simon Bisely. Oui, ça c’est de l’invité de luxe qui donne vraiment envie.

Verdict : pour les fans du personnage.

A propos Sam 1686 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

7 Comments

  1. Sin city sera mien ! Ça sera sans doute un tirage limité donc il ne faudra pas attendre, tant pis pour le budget….décembre est assez vide en sortie, ça compensera !
    Malgré tes avis sur les séries de X- Men universe, je vais tenter ma chance…j’ai envie d’y croire. X-Men RessurXion était sympa à lire, à part X-Men Blue, plutôt mauvais.
    Pour Marvel Universe, tu nous as suffisamment vanté les qualités de Nova et GoG pour se laisser là aussi tenter.
    Plus le tome 4 de Descender, une série originale que j’aime bien.
    Encore beaucoup de choses cette semaine !
    Encore merci pour ces guides !

    • Pour X-Men Universe, si le mag vous fait envie, il ne faut pas laisser mon avis vous arrêter. Il ne s’agit que de mon avis, et il ne fait que refléter mon ressenti à la lecture des premiers épisodes de chaque série. Ce ressenti est peu favorable mais il reste uniquement personnel et peut donc varier selon la personne. Donc mon conseil reste le même, fiez vous au seul avis qui compte : le votre.

  2. Je suis très intéressé par l’omnibus sin city mais bon 75€ quand même, à voir. .Sinon je n’aurais jamais du lire ton avis sur vador car tu m’as grave donner envie et donc je penses le prendre pour noël. Encore mal barré cette année pour la platine vinyl

  3. L’omnibus de Sin City me fait un peu peur, si c’est pour avoir du papier cigarette et avoir peur de déchirer chaque page que l’on tourne.. 🙁
    Hâte de voir la bête en live chez mon libraire malgré tout.

  4. Je partage les craintes de Suroga : les bouquins de plus de mille pages, ça commence à devenir compliqué à manipuler. Sin City est un must-have absolu pour ton bon fan de comic-books qui se respecte, mais pour ce format-là il vaudrait mieux jauger la bête en magasin avant de craquer.

  5. J’en profite des sorties Hachette de Conan, que j’adore, pour savoir ce que tu penses de Conan de Howard et si les éditions Bragellonne valent le coup.
    Petit aparté, le le Judge Dredd tome 2 de Delirium est juste un petit bijoux, la saga des terres maudites est pleine de cynisme et de rebondissements
    Merci à vous

    • Concernant Conan, je n’ai jamais lu les comics, mais j’ai effectivement commencé l’intégrale Conan chez Bragelonne…mais en version électronique, donc je ne peux pas vraiment parler de l’édition papier. Le peu que j’ai lu est assez sympathique, mais il est clair que le temps a passé et que les innovations apportées par Howard se sont diluées depuis lors. Je pourrai t’en dire plus quand je le terminerai !

Laisser un commentaire