Guide de lecture Comics VF : semaine du 08 décembre 2017

URBAN COMICS

BATMAN REBIRTH # 7

batman-rebirth-7Date de sortie : 08 décembre 2017

Prix : 5.9€/176  pages

Episodes :US BATMAN #14 et #15, DETECTIVE COMICS #948 et #949, ALL-STAR BATMAN #5, NIGHTWING #12 et #13

Sollicitation :   Le chat et la chauve-souris  !

Après la mission menée à Santa Prisca, Batman et Catwoman se retrouvent, et se remémorent les circonstances, lointaines et floues, de leur première rencontre, par Tom KING et Mitch GERARDS. Cependant, les rues de Gotham City sont encore encombrées par les carcasses des monstres de Hugo Strange, et tandis que les justiciers s’en occupent, quelqu’un s’intéresse de près à Batwoman, par James TYNION IV, Marguerite BENNETT et Ben OLIVER. Dernière ligne droite pour Batman, toujours enchaîné à Double-Face, par Scott SNYDER et John ROMITA Jr. Quant à Nightwing, installé à Blüdhaven, il se fait de nouveaux amis, mais également de nouveaux ennemis, notamment face à Orca, par Tim SEELEY et Marcus TO.

Avis : un mag au contenu relativement compliqué où les repères acquis ces derniers mois se perdent un peu. Les séries bien connaissant un petit passage à vide et les séries moins bien étant plus inspirées…Oui, je sais c’est étrange que tout ce se produise de manière simultanée.

Ainsi, en premier candidat à ce renversement, le Batman de Tom King. Affligeant ces derniers mois, il s’accorde une pause dans la zone “j’écris de la daube” pour revenir en terrain connu, à savoir…faire de la qualité, car il livre ce mois-ci deux épisodes qui sont…biens ? oui c’est plus que surprenant, mais en s’intéressant à la relation Batman/Catwoman et en amenant son compère Mitch Gerards au dessin, il parvient à livrer enfin deux épisodes d’affilée très efficaces et plaisants à lire.

Et cela se confirme par la suite, puisque King va revenir sur ce couple qui se dit oui/non depuis 80 ans ultérieurement  et qu’à chaque fois, cela se révèlera très nettement supérieur au reste de son travail sur le titre et le personnage. On comprend donc que c’est moins Batman qui l’intéresse que ce couple…Étrange, mais chacun ses goûts.


Second candidat inversé ce mois-ci avec Detective Comics qui livre ici sans doute,  deux des épisodes les plus pauvres depuis la reprise du titre par James Tynion IV pourtant excellent jusqu’ici. Deux épisodes centrés sur Batwoman, qui servent en fait de rampe de lancement au relaunch de son titre solo par Marguerite Bennett.

Et le fait est que malgré le beau travail de Ben Oliver au dessin, le scénario s’avère peu palpitant et ne développe pas grand chose en vue de la future série Batwoman. Une série qui va révéler un certain potentiel malgré elle aussi quelques faiblesses, mais Tynion IV y plante des idées qu’il va exploiter plus tard dans Detective Comics.. Bref, deux épisodes sans grand intérêt où  l’on n’attend qu’il se passe quelques chose…Le prochain arc s’annonce bien plus intéressant en revanche…

Enfin, concernant All Star Batman, Scott Snyder termine son récit mettant en vedette Double Face, avec une conclusion à l’image de l’arc : bien punchy. L’intrigue ne révolutionne fondamentalement rien, mais j’ai personnellement bien apprécié l’approche de Snyder sur Double Face, qui l’a rendu encore plus dangereux que par le passé. Le retour d’anciens vilains a été dans l’ensemble bien géré, notamment KGBeast et le tout continue d’être une bonne lecture.

Verdict : à lire

JUSTICE LEAGUE REBIRTH # 7

justice-league-rebirth-7Date de sortie : 08 décembre 2017

Prix :  5.90€ /176 PAGES

Episodes : US JUSTICE LEAGUE vs SUICIDE SQUAD #3 et 4, SUICIDE SQUAD #9, JUSTICE LEAGUE #11, ACTION COMICS #969, THE FLASH #13, HAL JORDAN AND THE GREEN LANTERN CORPS #11

Sollicitation :   Justice League vs Suicide Squad (2/3)

La Ligue de Justice et la Suicide Squad sont prises dans une tourmente provoquée par les agissements d’Amanda Waller, mais l’ennemi se dévoile, par Joshua WILLIAMSON, Jesús MERINO et Fernando PASARIN.

Les noirs secrets du premier groupe de super-vilains ayant obéi aux ordres de la célèbre manipulatrice sont dévoilés par Rob WILLIAMS, Si SPURRIER et Riley ROSSMO. La Ligue de Justice se retrouve face à Amazo et à une horde de vilains, par Bryan HITCH et Neil EDWARDS. Superman tente d’arracher Lex Luthor à ses deux ravisseurs, par Dan JURGENS et Patrick ZIRCHER. Barry Allen et Wally West espèrent pouvoir profiter de Noël à Central City, mais les festivités ne sont jamais reposantes pour les Bolides, par Joshua WILLIAMSON et Neil GOOGE. Enfin, le Corps des Green Lantern se retrouve face au plus grand avare de la galaxie, Larfleeze, par Robert VENDITTI et Rafa SANDOVAL.

Avis : suite du crossover entre la Justice League et la Suicide Squad, accompagné de quelques numéros ties ins qui sont loin d’être inutiles dans le cas présent, puisqu’ils apportent des compléments d’informations assez appréciables en rapport direct avec l’intrigue développée.

Certes celle-ci est très loin d’être originale, alors que Williamson, respecte bien ici le cahier des charges traditionnel du crossover entre deux équipes et ce point par point comme un bon petit yes man, qui après une première baston…vont bien bien évidemment désormais passer à la phase alliance pour vaincre la menace réelle et commune.

L’ensemble est malgré tout…correct. Cela se laisse lire sans déplaisir, mais on aurait pu espérer quelque chose d’un peu plus dynamique avec de vraies surprises et non cet exercice bien répété et récité de la part d’un scénariste qui nous a habitué à mieux. Mais bon, je suppose que le contrôle édito sur ce crossover était aussi quelque chose qu’il devait gérer…

Verdict : à lire

SUICIDE SQUAD REBIRTH # 6

suicide-squad-rebirth-6Date de sortie : 08 décembre 2017

Prix : 5.9€/176 pages

Episodes :US JUSTICE LEAGUE vs SUICIDE SQUAD #5 et #6, SUICIDE SQUAD #10, JUSTICE LEAGUE #13, HARLEY QUINN #10 et #11, DEATHSTROKE #10

Sollicitation :  Justice League vs Suicide Squad (3/3)

La Ligue de Justice et la Suicide Squad doivent mettre en sourdine leurs différends afin de s’unir contre leur ennemi commun, sur le point de mettre la main sur la Maison-Blanche, par Joshua WILLIAMSON, Robson ROCHA et Howard PORTER.

L’agent gouvernemental Steve Trevor est pris dans la tourmente de ce coup d’État, par Tim SEELEY et Scot EATON. Quant à Amanda Waller, elle est tiraillée entre le désir de protéger sa famille du danger et la nécessité d’oeuvrer pour son pays, par Rob WILLIAMS, Si SPURRIER et Giuseppe CAFARO. Harley Quinn tente de fêter dignement Noël tout en essayant d’oublier le Joker, par Jimmy PALMIOTTI, Amanda CONNER, MORITAT, Joseph Michael LINSNER, Bret BLEVINS, Inaki MIRANDA et John TIMMS. Quant aux anciennes missions de Deathstroke, elles reviennent le hanter en prison, par Christopher PRIEST et Cary NORD.

Avis : suite et fin ici du crossover entre la Justice League et la Suicide. Comme indiqué plus haut, la vraie menace s’est révélée, ainsi que ses plans et les moyens déployés pour les faire aboutir. Bien évidemment, on nous réserve un dernier retournement de situation …que l’on voit venir de loin et bien évidemment à la fin la Terre explose, tous les super-héros meurent et ces numéros marquent la fin du DCVerse à jamais…C’est bon, vous êtes réveillés ? parce que je vous sentais un peu partir…

Comme indiqué plus haut, l’ensemble se laisse lire, mais ne surprend guère. Le crossover vaut en fait surtout pour sa conclusion et les quelques pistes qui sont lancées, et notamment le fait qu’il pose les bases pour la future série Justice League of America de Steve Orlando qui débarquera le mois prochain dans le mag Suicide Squad. Nous aurons d’abord droit aux épisodes spéciaux dédiés à certains membres de l’équipe avant de passer à la série régulière;

Choix étrange de séparer les deux séries Justice League surtout quand on a un mag dénommé Justice league rebirth, mais je suppose que Urban avait besoin de combler le programme du mag Suicide Squad…Et ce n’est pas comme si cette nouvelle série était un indispensable, malheureusement l’avis général est que Orlando s’est quelque peu viandé avec ce titre…Dommage, il y avait clairement du potentiel et le monsieur connaît ses classiques…mais il était sans doute trop tôt pour un auteur qui au fond manque encore d’expérience, notamment avec les séries d’équipe toujours plus difficile à gérer.

Verdict : à lire

A propos Sam 1692 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire