Guide de lecture Comics VF : semaine du 02 Novembre 2018

Edito : une petite semaine de sorties sympathique en prévision, avant le grand raz de marée de la semaine prochaine (souhaitez moi bon courage, alors que je vais entamer la rédaction d’un guide qui s’annonce homérique…). Comme vous le voyez, je ne parle pas de l’actu cette semaine, les derniers jours ont été assez calmes du côté de l’info comics VF, notamment à l’approche du Comic con de Paris, mais je suis persuadé que tout cela va reprendre assez vite dans les prochaines semaines…Profitons en, car je sens une année 2019 bien chargée côté VF…

Sorties de la semaine : deux titres retiennent mon attention cette semaine :

  • la conclusion de l’event Metal chez Urban Comics ;
  • le lancement du dernier creator owned de Jeff Lemire en compagnie de Andrea Sorrentino, Giedon Falls chez Urban Comics également !

Émissions de la semaine : deux émissions au programme dans les prochains jours :

  • mardi un nouvel épisode de Comixity of the Future Past à partir de 21h, qui reviendra sur l’actu geek d’octobre 1998 !
  • jeudi, comme d’habitude à partir de 21h, un nouveau comixweekly qui reviendra sur les sorties VO de la semaine !

GLENAT COMICS

RIVERDALE PRESENTE JUGHEAD TOME 1

Date de sortie :  31 OCTOBRE 2018

Prix : 12.50€/144 pages

Scénario : Chip Zdarsky

Dessin : Erica Henderson

Sollicitation :  Son royaume pour un burger !

Réputé pour offrir une éducation de qualité, le lycée de Riverdale peut être fier de sa réputation. Jughead Jones, davantage connu pour les capacités de son estomac, y voit plutôt le lieu idéal pour savourer de délicieux repas. Mais lorsque sa sacro-sainte pause déjeuner est interrompue par un nouveau directeur impétueux, Jughead jure qu’il obtiendra vengeance ! Notre amoureux des burgers sera-t-il capable de n’en faire qu’une bouchée ?

Jughead, le meilleur pote d’Archie, arrive sur le devant de la scène dans cette nouvelle série issue de l’univers de « New Riverdale » et scénarisée par l’inénarrable Chip Zdarsky (Sex Criminals). Dessinée avec énergie par Erica Henderson, Jughead réussit, à l’instar de ses séries sœurs, le tour de force de relancer un classique du comics tout en captant brillamment notre époque.

Avis : après Betty vs Veronica par Adam Hugues, Glénat Comics continue d’exploiter certains des comics récents produits par des auteurs reconnus chez Archie Comics. En effet, outre Sex Criminals, Chip Zdarsky a vraiment commencé à se faire un nom aux USA ces deux dernières années, notamment grâce à son boulot de scénariste chez Marvel sur des titres assez importants, comme le Spectacular Spider-Man ou encore Marvel Two in one. C’est un auteur intéressant qui sait parfaitement mêler humour et émotion, ce que peu sont capables de faire à l’heure actuelle. Du coup, son travail sur un personnage comme Jughead peut être intéressant à suivre, car il a justement tendance à développer des angles inattendus.

Verdict :  à tester

SOUTHERN CROSS TOME 1

Date de sortie :  31 OCTOBRE 2018

Prix : 15.95€/160 pages

Scénario : Becky Cloonan

Dessin :  Andy Belanger

Sollicitation :  Prêts pour un voyage au bout de l’espace ?

Dans un futur où l’humanité a colonisé le système solaire, Alex Braith monte à bord du Southern Cross, un tanker en direction de l’usine de raffinerie installée sur la lune de Titan, pour enquêter sur la mort récente de sa sœur. Mais alors qu’elle cherchait une réponse, d’autres questions s’accumulent : pourquoi sa camarade de cabine a-t-elle aussi disparu ? Qui est ce type inquiétant qui rôde sur le pont ? Et pourquoi Alex a-t-elle sans arrêt l’impression d’être observée ?

Inspiré par les grands classiques du genre comme Alien ou Solaris, Southern Cross est autant un space opera qu’un thriller psychologique où s’immiscent le surnaturel, où les fantômes du passé luttent avec les mystères du cosmos…

Avis : nouvelle série chez Glénat Comics cette semaine qui s’amuse à aller s’aventurer du côté de la SF pure. Pour avoir lu les premiers épisodes en VO, je peux vous dire que le résultat du scénario proposé par Becky Cloonan est intéressant. On suit le personnage de Alex Braith qui embarque sur le Southern Cross pour enquêter sur la mort de sa soeur. Et très vite elle va se rendre compte qu’il se passe des choses assez étranges à bord de ce vaisseau.

Le point le plus réussi est sans doute l’ambiance générale, grâce au travail de l’artiste, mais aussi le caractère du personnage principal, sans concession, pas mal rentre dedans qui dispose de la finesse d’un 30 tonnes, mais auquel on s’attache assez vite. Elle a des défauts, mais c’est ce qui la rend intéressante, car Cloonan n’essaye justement pas d’en faire un personnage parfait.

En clair une bonne petite aventure SF sans grande prétention mais qui fait bien le boulot au final.

Verdict : à lire.

WINNEBAGO GRAVEYARD

Date de sortie :  31 OCTOBRE 2018

Prix : 15.95€/144 pages

Scénario : Steve Niles

Dessin :  Alison Sampson

Sollicitation :  Des vacances de rêve qui tournent au cauchemar…

Au cours d’un road-trip, une famille américaine s’arrête aux abords d’un carnaval très typique au sud de la Californie. Mal à l’aise face aux spectacles de freaks de la foire, ils décident de vite retourner à leur camping-car, découvrant avec effroi que celui-ci a disparu ! Désarmés, ils se rendent à la ville la plus proche pour signaler le vol et débarquent dans une paisible petite bourgade où tout le monde semble parfait. Beaucoup trop parfait…

Glauque, dérangeant et très beau, Winnebago Graveyard est une virée en enfer où seuls les plus forts survivent. Alison Sampson et Steve Niles nous offrent une ambiance malsaine et tranchante, quelque part entre les bouquins de Bradbury et les films de Carpenter, sublimée par la palette radicale de Stéphane Paitreau.

Avis : et allez pour Halloween , un petit titre à tendance horrifique présentée par un des maîtres du genre en la personne de Steve Niles. Cela fait en effet quelques années que le monsieur s’est fait un nom dans le genre qu’il continue d’explorer année après année, surtout depuis son succès initial, 30 jours de nuit. N’étant personnellement pas vraiment un fan d’horreur, j’aurai tendance à ne conseiller le titre qu’à ceux qui en sont amateurs.

Verdict : pour les fans du genre.

URBAN COMICS

BATMAN REBIRTH 18

Date de sortie :  02 novembre 2018

Prix : 5.90€/ 232 pages

Episodes : BATMAN #35 et #36 • DETECTIVE COMICS #971 et #972 • JUSTICE LEAGUE #28 et #29 • ACTION COMICS #989 et #990

Sollicitation :  Fiançailles problématiques  !

Batman et Catwoman sont fiancés. La nouvelle fait rapidement le tour du monde, suscitant des réactions diverses : si Talia al Ghul choisit de provoquer la promise en duel, Lois et Clark Kent choisissent quant à eux d’invités leurs amis à une soirée. Par Tom KING, Joëlle JONES et Clay MANN. De leur côté, les Chevaliers de Gotham sont confrontés à un grave problème quand leur allié et ami Gueule d’Argile perd le contrôle et se retourne contre eux, par James TYNION IV et Miguel MENDONÇA. Les membres de la Ligue de Justice tentent d’accueillir leurs enfants venus d’un futur cauchemardesque. Ce qu’ils ignorent, c’est qu’un Aquaman issu de la même période est bien décidé à contrer les projets des jeunes héros, par Bryan HITCH et Fernando PASARIN. À Metropolis, Superman a découvert que son père Jor-El a survécu à la destruction de Krypton. Mais ce dernier, persuadé que la Terre n’est pas un havre de paix, tente de convaincre Jon, le fils de Lois et Clark, de le suivre vers une planète de surhommes. Un conflit de générations se prépare, orchestré par Dan JURGENS et Viktor BOGDANOVIC.

Avis : alors que le run de Bryan Hitch, ou le règne de terreur selon votre appréciation de son travail, arrive bientôt à son terme, les autres séries du mag connaissent des changements assez importants au travers d’arcs de qualité variable.

Bon, commençons par le moins bon. à savoir Action Comics qui continue de dérouler l’arc Oz Effect en principe lié au mystère Rebirth et qui personnellement est l’arc qui m’a détourné de la série. Je n’étais guère un fan du travail de Dan Jurgens sur le titre jusque là, mais avec ces épisodes qui au final ne mènent pas à grand chose et dont l’exécution est franchement ratée, on est passé au stade suivant, à savoir me tenir éloigné de son boulot dans le futur proche.

L’arc est bien évidemment décompressé à mort. Le plan de Oz manque d’originalité et d’impact réel. On tourne toujours dans le déjà vu et assez plat et on ne ressent jamais vraiment de menace contre Superman ou sa famille. En effet, malgré les tentatives du scénario de nous faire avaler que Jon va s’allier avec Oz…on n’y croit pas une seconde. Et sans menace crédible, pas de tension.

Tout l’inverse de l’arc actuel de Detective Comlcs, qui est sans doute le meilleur de James Tynion IV sur le titre et qui va avoir de lourdes conséquences sur l’avenir de l’équipe réunie par Batman. Bien qu’ils aient récupéré Tim, lui même apparaît à terme comme une menace, certains des autres membres vont pas mal souffrir dans ces épisodes et un d’entre eux pourrait bien ne pas s’en sortir.

À l’inverse de Jurgens, Tynion IV parvient à instiller une réelle tension tout au long de l’arc. On sent bien que chaque personnage est en danger, que chacun de leur choix a de l’importance et que tout cela aura des conséquences graves sur la suite. Bref, la tension est maximale et on retient son souffle avant la conclusion.

Enfin, du côté de Batman, sans être une franche réussite, les épisodes de Tom King sont …plaisants. En grande partie, grâce au travail graphique de Joelle Jones dans le cas présent, alors que Batman et Selina vont aller secouer les puces de Talia. Ou quand la fiancée actuelle vient chercher des noises à l’ex…

Le scénario de Tom King reste toujours efficace, alors que l’on aperçoit ici pour la première fois peut être l’objectif du scénariste, qui on le comprend écrit avant tout une étude de caractère sur Bruce Wayne et la possibilité qu’il puisse un jour être heureux. Un pari audacieux qui permet d’explorer quelque chose de différent chez un personnage avant tout caractérisé par ses tourments intérieurs.

Verdict : à lire

BATMAN – METAL TOME 3

Date de sortie :  02 novembre 2018

Prix : 22.50€/264 pages

Episodes : Dark Nights Metal #4-6 + The Flash #33 + Justice League #32-33 + Hal Jordan and the Green Lantern Corps #32 + Hawkman Found #1 + Dark Knights Rising: The Wild Hunt #1

Scénario : Scott Snyder & James Tynion IV

Dessin :  Greg Capullo

Sollicitation :  Les Chevaliers Noirs contre la Ligue de Justice : le Multivers contre le Multivers Noir.

Alors que Batman et Superman se retrouvent capturés et prisonniers d’une des tours de Barbatos, les derniers super-héros libres tentent tant bien que mal de réunir les différents métaux capables de leur assurer une victoire décisive et de leur permettre de sauver de l’extinction les nombreuses réalités parallèles.

Avis : conclusion cette semaine de l’event Metal. Et je vais être franc avec vous, autant j’ai aimé le boulot de Snyder jusque là, voire sur la plus grande majorité de cet event, autant la fin choisie m’a quelque peu déçu. Non pas qu’elle soit mauvaise, elle est simplement…un peu trop facile à mon goût. Comme vous vous en apercevrez à la lecture de ces épisodes, le scénario fait en effet monter la pression et les enjeux de manière incroyable presque de page en page et les héros…ont beaucoup de mal à suivre pratiquement jusqu’au bout. Voire en réalité, le scénario les décrit comme complètement dépassés.

Leurs ennemis ont semble-t-il mis en place une stratégie les écrasant complètement parvenant à prévoir leurs mouvements presque 10 coups à l’avance. Ou quand l’esprit de stratège de Batman se retourne contre ses alliés…Et puis…ben, comme il faut bien ranger les jouets à la fin, on a un peu l’impression que Snyder résout la situation de manière un peu trop facile. À la lecture j’ai presque eu le sentiment que l’on passait d’une situation complètement désespérée à …ben voilà problème réglé…On savait que Snyder avait parfois du mal à conclure ses récits de manière entièrement satisfaisante, mais là c’est vraiment patent.

Maintenant, il ne faut pas exagérer ma critique. En ce qui me concerne, j’ai pris beaucoup de plaisir à la lecture de cet event complètement décomplexé, ramenant sur le devant de la scène nombre d’éléments perdus de l’univers DC et envoyant les héros au quatre coins du dit univers. En outre, pour ceux qui auraient des doutes, oui cet event va avoir des répercussions importantes. En fait, les retombées seront très lourdes pour l’univers DC de manière générale et serviront de fait de base à la future série Justice League…menée par Snyder.

Donc en gros, si vous voulez suivre cette partie de l’univers DC dans les années à venir, je vous conseille grandement de mener votre lecture à son terme. Prenez le comme un bon gros machin bien fun et vous apprécierez autant que moi.

Verdict :  à lire

INJUSTICE 2 TOME 2

Date de sortie :  02 novembre 2018

Prix : 15.50€/160 pages

Episodes : Injustice 2 Vol.2 (#7-12 + #14)

Scénario : Tom Taylor

Dessin : Daniel Sampere, Bruno Redondo

Sollicitation :  Après de longues et douloureuses années de conflit, ce qui devait être un moment de joie et de célébration pour tous a rapidement tourné au cauchemar quand Damian Wayne a fait irruption au mariage de Green Arrow et Black Canary, au côté de son grand-père Ra’s al Ghul !

Avec eux, des membres de la Suicide Squad, mais aussi un faux Batman ! Non loin de là, à l’approche de l’investiture du nouveau Président des États-Unis, l’un des agents dormants de « La Tête du Démon » s’éveille…

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : pour les fans d’Injustice.

GIDEON FALLS TOME 1

Date de sortie :   02 NOVEMBRE 2018

Prix : 10€/176 pages

Episodes : Gideon Falls #1-6

Scénario : Jeff Lemire

Dessin :  Andrea Sorrentino

Sollicitation :  Norton Sinclair est un jeune homme perturbé, marginal et légèrement paranoïaque.

Persuadé que les déchets des citadins renferment les clés d’une conspiration d’envergure, il accumule, classe et livre ses conclusions hallucinées au sujet d’une grange noire au docteur Xu, la psychiatre qui le suit depuis sa sortie de l’hôpital. Ailleurs, dans la petite bourgade de Gideon Falls, le père Fred prend contact avec la nouvelle communauté dont il a désormais la charge après la disparition subite du précédent prêtre. Au cours de sa première nuit sur place, une sinistre grange noire vient ponctuer une série d’événements pour le moins dérangeants…

Avis : nouveau creator owned de Jeff Lemire cette semaine, qui devient de plus en plus un auteur made in Urban Comics, qui retrouve pour l’occasion son compagnon de Green Arrow et Old Man Logan, Andrea Sorrentino. Les deux auteurs semblent vraiment bien travailler ensemble, chacune de leur collaboration ayant été un franc succès. En sera-t-il de même ici ? je vais avoir du mal à vous répondre, car en ce qui me concerne…je n’ai pas compris grand chose au scénario…

Je tire d’ailleurs mon chapeau à Urban pour avoir réussi à écrire une sollicitation pour décrire le pitch de la série, car j’en aurai été personnellement incapable. C’est en effet un des titres les plus bizarres écrits par Jeff Lemire à ce jour…ou plutôt assez obscure dans ses intentions et il faut attendre plusieurs épisodes pour comprendre la direction prise par le scénario et tout simplement commencer à appréhender l’histoire qui nous est narrée…et encore, j’ai des doutes …

Heureusement pour nous, Urban a encore une fois la bonne idée de nous présenter ce premier tome pour le prix de 10€, ce qui est d’autant plus appréciable que ce volume compte plus de 170 pages…Comme qui dirait un message à la concurrence, qui elle ne cesse d’augmenter ses prix de tous les côtés…

Oui, c’est bizarre, mais c’est aussi magnifique. Si vous aimez Sorrentino et ses compositions, il se fait clairement plaisir ici. Il est plus inventif que jamais, que ce soit dans sa mise en image que dans ses couvertures.

Verdict : à tester

MORTAL KOMBAT X

Date de sortie :  02 novembre 2018

Prix : 35€/408 pages

Episodes : Mortal Kombat vol.1-3 (#1-12)

Scénario :SHAWN  KITTLESEN

Dessin : Dexter Soy, Daniel Sampere

Sollicitation :  Son clan était tout pour lui.

Ses membres étaient sa famille. Après les avoir perdus à jamais, Scorpion n’a pas l’intention d’en rester là. Accompagné de Takeda, son jeune apprenti, et armé d’une dague aux pouvoirs bien mystérieux qu’il décide de se mettre en quête et de se venger.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. En tout cas, c’est un bien gros tome que propose Urban Games cette fois. Par contre je suis surpris de voir Dexter Soy sur ce titre, je ne savais pas qu’il avait bossé sur du Mortal Kombat.

Verdict : pour les fans de la franchise.

A propos Sam 1782 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

5 Comments

  1. Merci pour ce nouveau guide ! Il y a aussi la réédition de l’integrale Harbinger chez Bliss ! Excellent ! Mieux que les 10 dernieres annees de X-en !

  2. Hello, je profite de l’occasion pour savoir si vous avez capté le sens de la dernière phrase de l’issue 35 de Batman (« Je vois… Eh bien… plus ca change… »). Je l’ai relu plein de fois et pas compris le sens! Je sais pas pourquoi j’ai une fixette sur cette phrase… Cela dit, j’ai bien apprécié le run de Jones et celui d’après avec la rencontre Lane / Selina!

    • Sans doute une référence aux précédentes confrontations Batman/Talia qui se passait également dans le sang et la trahison.

    • Salut Pol, pour la phrase sur laquelle tu bloques, c’est la première partie de l’expression « Plus ça change, plus c’est la même chose » en référence au sort de Talia 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.