Guide de lecture Comics VO : semaine du 10 octobre 2018

Edito : etttt encore une semaine bien chargée en perspective, notamment chez Image et Marvel qui confirme son retour. DC dispose aussi de sérieux arguments mais ils sont légèrement plus en retrait cette semaine, notamment parce que je n’aborde pas certaines séries comme le Superman de Bendis dont un épisode sort cette semaine.

Info de la semaine : avec le NYCC qui s’est déroulée ce week-end, ce fut un peu le festival de la news.  Et en parlant de Bendis, il vient d’annoncer qu’il allait lancer un sous label chez DC consacré aux héros ados de l’éditeur. Connaissant mes sentiments concernant les travaux de cet auteur, je pense me tenir éloigné de cette nouvelle initiative…

Du côté de chez Marvel, je retiens surtout l’arrivée de Tom Taylor et Juan Cabal sur une nouvelle série Spider-Man. La franchise multiplie donc de nouveau les séries autour de Amazing Spider-Man. À voir si Spectacular Spider-Man se poursuivra, si c’est le cas on se retrouvera avec toujours le même problème, à savoir une dilution et un besoin de recentrage.

Et encore une fois on pleurera sur la série X-23 qui perd son artiste au passage…Après All New Wolverine on voit que Marvel poursuit la tradition stupide de changer d’artiste pour chaque arc…

Sortie de la semaine : j’attends surtout deux sorties cette semaine :

  • le Murder Falcon chez Image, nouvelle série de l’auteur de Extremity ;
  • le nouveau titre de Brubaker & Phillips : my heroes have always been junkies ;
  • Immortal Hulk de Al Ewing chez Marvel !

Emission de la semaine : une seule émission prévue cette semaine, avec le Comixweekly qui reviendra jeudi vous parler à partir de 21h des sorties VO de la semaine !

DC COMICS

CATWOMAN #4

Prix :$3.99

Scénario : Joelle Jones

Dessin :  Fernando Blanco

Sollicitation : Things have gone from bad to worse for Selina in Villa Hermosa. Her new city has taken away what little she was able to carry with her from Gotham, and her rap sheet offers scant protection when local crooks frame her for murdering two police officers. The law has caught up with her and Catwoman is in the clink, giving her time to reflect on her life and all the things that led her to Vila Hermosa. Turns out she didn’t choose the move randomly or just to get away from the Batman. This special interlude issue takes us back in time to explode some previously unknown truth bombs from Selina Kyle’s past.

Avis : et bien cela n’aura pas duré longtemps. On dirait bien qu’au bout de 3 épisodes, Joelle Jones  a déjà besoin d’aide, puisque c’est un autre artiste qui assure la partie graphique de ce numéro. Alors bien évidemment, je suis conscient qu’assurer scénario ET dessin est une charge de travail très importante pour une seule personne, et qu’il s’agit ici d’un flashback qui peut justifier le changement d’artiste, …mais, n’aurait-il pas été un minimum prudent d’avoir quelques numéros d’avance avant de lancer le titre ?

Car soyons honnêtes deux minutes, si il faut bien évidemment être fan de Catwoman pour lire le titre qui lui est consacré, l’un des principaux arguments de vente de la série est avant tout son auteur, Joëlle Jones ! Si son scénario est riche de potentiel et que pour l’instant je trouve qu’elle maîtrise bien son personnage, c’est son travail sur la partie graphique qui retient le lecteur à ce stade.

J’irais tout de même voir ce numéro, après tout il y avait déjà un artiste pour l’aider sur le numéro 3 et il était très bien choisi. Donc peut être que cela sera encore le cas ici, alors que nous allons un peu plus explorer ici les raisons qui ont amené Selina dans cette ville en particulier. La raison principale nous était révélée à la toute fin de l’épisode précédent, et maintenant il s’agit de découvrir le pourquoi du comment.

Verdict : Check it

HAWKMAN #5 

Prix :$3.99

Scénario : Robert Venditti

Dessin : Bryan Hitch

Sollicitation : The time-and-space-tossed Hawkman arrives at his latest destination, the sub-atomic world known as the Microverse. Luckily, he meets an old friend there — his longtime Justice League partner the Atom. Ray Palmer learns that the past lives of Carter Hall leave clues for the Winged Wonder to follow. Too bad the next clue leads them to a thinking planet known as Moz-Ga, who’s thinking he’d like very much to destroy Hawkman and Atom!

Avis : zzzzzzz, hein quoi ? ah oui, un nouvel épisode de Hawkman qui continue de faire le tour de son univers, tout en évitant soigneusement Hawkgirl pour je ne sais trop quelle raison… Et après Thanagar dans le dernier épisode, Hawkman rencontre ici un vieux pote, Atom. Et …on s’en fout un peu, car on sent que cela sera du même tonneau que les précédents épisodes, à savoir complètement superficiel, limité à un simple clin d’oeil, tout cela pour mener au prochain indice et au prochain guest-star…

Tout cela relève pour moi avant tout du fan service sans intérêt. S’il est intéressant de revoir tous ces éléments, il faut qu’ils apportent quelque chose en eux mêmes et non qu’ils se limitent à venir faire coucou pour signifier aux lecteurs que ouais, on n’a pas oublié tel ou tel élément. Venditti continue donc de ne vraiment pas me convaincre en tant que scénariste et il est plus que probable que je laisse tomber ce titre à la fin du premier arc…

Décidément, Bryan Hitch n’a vraiment pas de bol chez DC…peut être est-il temps pour lui revenir chez Marvel, car cela va faire quelques temps qu’il n’a pas bossé pour eux…du moins pour autre chose que quelques couvertures.

Verdict : Check it

IMAGE COMICS

BULLY WARS #2 

Prix :$3.99

Scénario : Skottie Young

Dessin : AARON CONLEY

Sollicitation : The Bully Wars are invitation-only, but with Spencer’s help Rufus may have a real bully’s way in. The pieces are coming together, but getting invited is just the first step. Training day has arrived!

Avis : suite de la nouvelle série écrite par Skottie Young et …je ne peux pas dire que j’ai été séduit par le premier épisode que j’ai trouvé dans l’ensemble assez plat et pas très imaginatif. Tout se passait à peu près comme on s’y attendait, les quelques blagounettes disposées innocemment ici ou là étaient aussi drôles qu’une télé éteinte et les personnages sans grand intérêt. Je sais que les auteurs voulaient avant tout viser un public jeune/tout âge avec ce bouquin et c’est sans doute pour cette raison que cela m’est un peu passé au dessus de la tête. Il y a cependant un vrai potentiel, si et seulement si, les auteurs développent vraiment cette bully wars car dans le premier épisode elle n’était qu’évoquée et rien de plus. Bref, pas vraiment convaincu à ce stade, on est encore très loin de la franche déconnade de I Hate Fairyland…

Verdict : Check it

FARMHAND #4  

Prix :$3.99

Scénario : Rob Guillory

Dessin :Rob Guillory

Sollicitation : As the effects of the Jedidiah Seed ripple through Freetown, Andrea Jenkins is about to have the worst day ever. She’ll be chastised and berated, and she’ll punch at least three people by its end. Also: Zeke vs. Coyotes! Seriously!

Avis : est-ce juste moi où ce titre s’améliore de numéro en numéro ? j’ai réussi à rattraper mon petit retard et à lire avec quelques délais l’épisode 3 et encore une fois j’ai vraiment été impressionné ! Rob Guillory fait bien avancer son récit,  montre que l’entreprise de Jebediah est loin d’être sans risques, tout en amenant de nouveaux éléments qui …soulèvent pas mal de questions. Dans le même temps, le passé de la famille Jenkins demeure au centre de nombreux non dits qui polluent pas mal leur existence au moment où ils s’essaient de renouer. Chacun a en outre ses petits secrets et j’ai vraiment hâte de découvrir le prochain épisode. Je n’ai aucune idée dans quelle direction l’auteur va amener son récit, mais si cela continue d’être aussi bon, je continuerai d’en être et de recommander le titre !

Verdict : Buy !

HEY KIDS COMICS #3  

Prix :$3.99

Scénario : Howard Chaykin

Dessin : Howard Chaykin

Sollicitation : Betrayal. Triumph. Sudden death. No talent, but blind rage will do. More adventures and intrigue drawn from real-world stories of the comic book business… And if you want to know which are the closest to the truth, start with the most inexcusable people, exhibiting the lowest, most deplorable behavior… and work your way up from there.

Avis : je dois dire que j’ai une étrange relation avec cette série. En effet, j’ai vraiment du mal à suivre la narration de Chaykin ou encore et simplement à distinguer qui est qui, d’une part parce que le trait ne les différencie pas assez et d’autre part parce que l’esprit du lecteur essaye dans le même temps de rattacher chacun à une figure réelle de l’histoire des comics. Tout cela alors que le récit de Chaykin se balade entre les époques nous montrant des personnages que l’on a déjà du mal à identifier à des âges différents.

Et pourtant…et pourtant j’aime beaucoup. Oui, je dirais même que j’ai adoré les deux premiers épisodes. Je ne comprends rien, mais cette vision sans concession, assez cynique et franchement pas flatteuse de l’industrie des comics au travers des âges est un XXX de plaisir de lecture…Bon, il est assez clair que Chaykin, déjà une personnalité controversée, va brûler quelques ponts avec ce bouquin car il n’est pas franchement tendre à la fois avec le lectorat et avec ses collègues.

Mais il y a aussi un plaisir presque malsain à le voir faire un bon gros doigt à toute l’industrie mais aussi aux autres médias. On sent presque sa colère transparaître dans chaque page et il nous donne envie de s’indigner avec lui du traitement des auteurs de comics au travers des âges.

Verdict : Buy

INFINITE DARK #1   

Prix :$3.99

Scénario : RYAN CADY

Dessin : ANDREA MUTTI

Sollicitation : The universe ended, but onboard the void station Orpheus, a skeleton crew of humanity survived: the last two thousand souls, waiting for a second big bang that may never come. Now, two years into their voyage, Security Director Deva Karrell investigates the station’s first murder — and the otherworldly motives behind it.

Avis : encore une nouvelle série SF chez Image, encore un titre au pitch ultra tentant, mêlant fin de l’humanité, et polar et sans doute prochaine série à tomber au champs d’honneur des titres à gros potentiel largement ignoré par le lectorat déjà noyé sous un déluge de séries de tous les côtés. Surtout chez Image qui a multiplié les séries SF qui n’ont guère attiré l’attention des lecteurs malgré de grande qualités. D’autant plus dans le cas présent que les auteurs ne sont pas du tout connus et je n’ai pas vu de pub particulièrement appuyée pour cette série…Bref, tout va dépendre du bouche à oreille et donc je ne le sens pas trop, car c’est souvent de la loterie…

Verdict : Check it

 

MY HEROES HAVE ALWAYS BEEN JUNKIES HC

Prix : $16.99

Scénario : Ed Brubaker

Dessin : Sean Phillips

Sollicitation :  Teenage Ellie has always had romantic ideas about drug addicts. The tragic, artistic souls drawn to needles and pills have been an obsession since the death of her junkie mother ten years ago. But when Ellie lands in an upscale rehab clinic where nothing is what it appears to be, she’ll find another, more dangerous romance… and find out how easily drugs and murder go hand-in-hand.

MY HEROES HAVE ALWAYS BEEN JUNKIES is a seductive coming-of-age story, a pop and drug culture-fueled tale of a young girl seeking darkness-and what she finds there. This gorgeous, must-have hardback is the first original graphic novel from ED BRUBAKER and SEAN PHILLIPS, the bestselling creators of CRIMINAL, KILL OR BE KILLED, THE FADE OUT, FATALE, and INCOGNITO.

Avis : à peine quelques mois après la conclusion de leur dernière série, Killed or be Killed, le duo créatif Brubaker/Phillips revient cette semaine avec une nouvelle production particulière au titre à peine provocateur. Bien évidemment, comme chaque nouvelle série produite par ces deux auteurs, il s’agit pour moi d’un achat automatique. Au fil des ans, et des séries proposées, ils ont gagné chez moi et je pense chez pas mal de lecteurs, un crédit énorme, car à ce stade, je ne pense pas avoir lu quoique ce soit de leur part qui m’ait déçu.

Il est intéressant de noter deux choses, au passage. Tout d’abord, que pour ce titre, ils ont choisi de le publier en format graphic novel direct et non en single en premier. C’est la première fois qu’ils abordent un projet de la sorte et je me demande comment cela a modifié leur approche de l’intrigue. Et ensuite, que nous reverrons très vite Brubaker et Phillips, puisque le scénariste a annoncé récemment que Criminal allait revenir l’année prochaine.

Je pense que Delcourt va être ravi de voir arriver ces séries dans son catalogue, comme les lecteurs, en espérant qu’ils nous proposent une VF dès l’année prochaine et qu’ils ne fassent pas poiroter…

Verdict :  BUY !

MURDER FALCON #1 

Prix :$3.99

Scénario : DANIEL WARREN JOHNSON

Dessin : DANIEL WARREN JOHNSON

Sollicitation : The world is under attack by monsters, and Jake’s life is falling apart: no band, no girl, no future… until he meets Murder Falcon. He was sent from The Heavy to destroy all evil, but he can’t do it without Jake shredding up a storm. Now, with every chord Jake plays on his guitar, the power of metal fuels Murder Falcon into all-out kung fu fury on those that seek to conquer Earth. It’s time to shred!

Avis : oui, OUI, OHHHH OUIIII !!!! après l’excellent Extremity l’année dernière, Daniel Warren Johnson revient cette semaine avec un titre sur lequel je vais me jeter, et que je vais inciter Steve à lire, car je pressens que cela va lui plaire !!! ben oui un titre où le heavy metal est positionné pour sauver le monde ??? cela a l’air complètement déjanté, et je veux le lire aussi vite que possible. J’imagine en plus qu’avec le tout servi au dessin par le style ultra survolté de Johnson, cela va donner quelque chose qui va nous exploser entre les mains !!! Je sens donc que l’on va voir pas mal de lecteurs secouer la tête d’avant en arrière en faisant le signe de la bête cette semaine !!!

Verdict : BUY !!!!

MARVEL COMICS

AVENGERS #9  

Prix :$3.99

Scénario : Jason Aaron

Dessin : David Marquez

Sollicitation : WORLD WAR BELOW!

With the underwater world on the brink of war, the Avengers go aquatic to save the day, but air-breathers are no longer welcome in the undersea city of Atlantis. And Namor, the Sub-Mariner, lord of the seven seas, has a bold new plan that will change the balance of power on Earth forever.

Avis : ou comment être inconsistant avec son propre univers. Au cours des dernières années, le rôle joué par Namor a été assez …ambigu, paumé avec Jonathan Hickman face aux choix imposés par les incursions, il semblait ces derniers mois plutôt revenir du bon côté dans le cadre de la série X-Men Red, même s’il est vrai qu’ en réalité à part donner un abris à Jean Grey, Tom Taylor ne lui a pas donné un grand rôle dans son intrigue (tout comme autres X-Men, mais c’est un autre débat).

Il demeure tout de même relativement étrange de voir d’un coup Namor repasser en mode Imperius Rex qui défalque les gens de la surface en se présentant comme le seul fan d’Atlantis Attack. Alors serait-ce une mise en scène ? Jason Aaron ne donne pas vraiment d’indices en ce sens, j’ai juste l’impression qu’il avait besoin d’un bon gros vilain classique et reconnaissable pour son second arc et en jouant aux fléchettes c’est tombé sur Namor.

Je l’ai déjà dit et je vais me répéter mais ce n’est pas vraiment la meilleure production de Jason Aaron qui à trop vouloir se la jouer blockbuster en oublie d’être intéressant.

Verdict : Check it …

DOMINO #7  

Prix :$3.99

Scénario : Gail Simone

Dessin : David Baldeon

Sollicitation :  After the explosive events of « Killer Instinct » and DOMINO ANNUAL #1, Neena Thurman has a new mission…

Avis : suite de la très sympathique série dédiée au personnage de Domino et première surprise…l’artiste est toujours là !!! et oui contrairement à nombre de séries mutantes (All New Wolverine, X-23,…) ces dernières années, David Baldeone l’excellent dessinateur de Domino a survécu à son premier arc. C’est presque une première ! je désespère personnellement de voir un artiste de très bonne qualité comme lui rester de manière pérenne sur un titre mutant.

On ne le dira jamais assez, mais les grands runs se construisent toujours autour de la bonne équipe artistique, auteur et dessinateur restant sur une série pendant une durée assez respectable ! Pourquoi pensez vous que le récent run Aaron/Dauterman sur Thor est aussi respecté ! 3 ans ensemble, un record à notre époque,  ils ont eu le temps de construire ensemble et d’imposer leurs marques.

Bref, dans le cas de la franchise mutante j’apprécierai un minimum de stabilité dans les équipes artistiques…C’est vraiment trop demandé un dessinateur qui reste plus d’un arc sur une série de nos jours ???

Au passage, je ne suis pas vraiment fan de la couverture choisie…Je ne pensais pas dire ça un jour mais euhhh…rendez nous Greg Land ?

Verdict : Buy

IMMORTAL HULK #7  

Prix :$3.99

Scénario : Al Ewing

Dessin : Joe Bennett

Sollicitation : They’re the reason he died. They’re the reason he came back. Now THE AVENGERS have to bring him in. But how far will even Earth’s Mightiest Heroes go to cage… the IMMORTAL HULK?

Avis : comme je l’ai dit en intro, sans doute un des titres les plus attendus cette semaine. On le sait, depuis le début de sa reprise du titre, Al Ewing a su développer une nouvelle approche intéressante pour ce personnage assez malmené ces dernières années. À tel point que même la confrontation traditionnelle Hulk/Avengers apparaît d’un coup bien fraîche car les Avengers n’ont au fond jamais affrontés “ce” Hulk. Un Hulk bien plus intelligent, prêt à faire souffrir ceux à ce qui il s’attaquent…et surtout à faire remonter à la surface tous leurs sales petits secrets…J’ai donc hâte de voir comment Ewing va assaisonner cette rencontre, car j’ai le sentiment que personne n’en sortira indemne d’autant que ce Hulk reste lui même possédé par …autre chose, une chose qui pourrait bien l’amener à faire bien plus de mal aux Avengers qu’il ne le voudrait vraiment…

Verdict : Buy

INFINITY WARS #4   

Prix :$4.99

Scénario : Gerry Duggan

Dessin : MIke Deodeto Jr

Sollicitation : Requiem is victorious. Infinity has been warped. Reality only has one hope.

Avis : eurrrghhhhhh…à ce stade, ce crossover est passé du stade “complètement inoffensif, je m’en tape légèrement” à …”mais qu’est-ce que c’est que ce XXX”. Et pas dans le bon sens. Vraiment pas. Apparemment, Requiem a décidé d’appliquer les leçons de papa Thanos à sa façon en fusionnant pas mal de personnages de l’univers Marvel. Sur le papier cela peut donner des trucs stupides bien marrants qui font passer un bon moment. Sauf que dans le cas présent, c’est tellement mal amené que …ben on s’en tape le haricot magique géant et pas qu’un peu.

On sent bien ici le concept amené par les éditeurs que Gerry Duggan a tenté d’intégrer autant que faire se peut dans son intrigue mais qui de toute évidence, ne l’intéresse pas des masses. De manière plus générale, j’en viens à me poser une question simple : quelle histoire Gerry Duggan veut-il raconter ? parce qu’à part faire un peu n’importe quoi à tenter de concilier des consignes édito assez contradictoires, je ne vois pas trop où il veut en venir avec cet event.

Oh, je sais, je sais, raconter une bonne histoire est toujours l’objectif final, sauf que pour l’instant on n’en est un peu loin. On sait déjà que tout cela n’aura pas des masses de répercussions, que ces fusions seront défaites dans les prochains mois sans aucune retombée pour aucun des personnages impliqués et que les plans suivants de Marvel pour ces personnages sont déjà dans les tuyaux. Si l’histoire était bonne en elle même je m’en ficherai un peu, mais comme tout cela patine …

Verdict : Check it ?

VENOM #7  

Prix :$3.99

Scénario : Donny Cates

Dessin : IBAN COELLO

Sollicitation : « THE ABYSS » STARTS HERE!  Just when you thought the blockbuster story of the summer couldn’t get any more intense, Donny Cates and special guest artist and Venom veteran IBAN COELLO (VENOMVERSE, VENOMIZED) turn the story on its head AGAIN!

But face front, True Believers, because it won’t be dragons and god-hosts and breakneck action this time. No, no. This time Donny and Iban are putting Eddie Brock through an emotional meat grinder the likes of which haven’t been seen in the Marvel Universe ever before!

Avis : nouvel arc pour la série Venom qui démarre avec cet épisode…sans Ryan Stegman, juste le temps de deux épisodes qu’il ait le temps de récupérer après le boulot énorme qu’il a abattu sur les 6 premiers numéros. En termes d’histoire, Donny Cates semble bien parti pour aller avec cet arc dans une direction complètement différente qui promet notamment de s’intéresser un peu plus à Eddie Brock, le gros point faible du premier arc.

Car au fond, entre tous les éléments introduits par le scénario, les nouveaux personnages, la nouvelle mythologie des symbiotes, Eddie était un peu le guest dont tout le monde se fichait un peu…Or je ne sais pas trop ce que Cates peut faire pour le rendre intéressant…car il ne l’a jamais vraiment été. Dans le duo Venom, c’est toujours le symbiote qui a intéressé le public…On peut aussi voir cela comme une opportunité, le fait que Brock n’a jamais bénéficié d’une attention très soutenue jusque là et que son potentiel en tant que personnage reste à développer…

Et il le faudra bien, car je doute que le symbiote soit en position de l’aider cette fois…au vu de la conclusion du dernier numéro …

Verdict : buy

X-23 #5   

Prix :$3.99

Scénario : Mariko Tamaki

Dessin : Juan Cabal & Mario Fiorito

Sollicitation : All is revealed as Laura and Gabby fight to return to each other and work to uncover the ultimate machinations of the power-hungry Cuckoos. But which team will take the day — and will any of the sisters emerge unscathed?

Avis : et allez !!! c’est un jour bien triste puisque nous venons d’apprendre le départ de Juan Cabal de la série X-23 après 4 épisodes et quelques pages dans ce numéro. Encore une fois, Marvel coule ses propres séries en jouant aux chaises musicales avec ses artistes importants, les assignant le temps d’un lancement à un titre pour les déplacer au bout de quelques numéros sur un autre titre ayant besoin de soutien.

Je l’ai déjà dit mais cette politique me fatigue, voire me fout carrément en rogne…oui oui je confirme !!!,  surtout dans le cas présent, parce que la série est très bonne et que Juan Cabal y effectuait un travail de toute beauté. On le sentait vraiment arriver à maturité ici alors qu’il démontrait de plus en plus de maîtrise sur le personnage de Laura.

Sur le fond, je maintiens bien évidemment mon commentaire, du mois dernier, à savoir que s’il arrive quoique ce soit à Gabby, il y aura des émeutes un peu partout dans le monde, quitte à les provoquer moi-même. Bon au fond, je ne doute pas que Mariko Tamaki nous rendra la jeune fille intacte, mais il est bon de manifester son attachement à un personnage aussi important de temps en temps. On ne plaisante pas avec notre Gabby !

Verdict : Buy

X-MEN BLACK MOJO #1

Prix : $4.99

Scénario : Scott Aukerman

Dessin : Nick Bradshaw

Sollicitation : THE SPINELESS SHOWMAN TAKES CENTER STAGE!

That’s right — that most successful producer ever to pack the cross-time airwaves, the man himself, MOJO, has yet another plan in place the boost his ratings at the X-Men’s expense! And I’m sure he would say it’s THE MOST IMPORTANT COMIC BOOK YOU’LL EVER READ! PLUS: Part 2 of X-MEN BLACK: APOCALYPSE!

Avis : bon, je vais faire vite, car très sincèrement je n’avais même pas l’intention de signaler la sortie de ce numéro…ben, oui, Mojo écrit par un auteur dont je n’ai jamais entendu parler ? euhhh, cela ne donne guère envie. Sauf que bien entendu, l’éditeur a décidé de lui assigner un artiste que j’adore, à savoir Nick Bradshaw qui signe au passage son retour chez Marvel après quelques années assez discrètes chez DC où il aura surtout signé des couvertures et …ben, je ne me souviens pas l’avoir vu dessiner une quelconque page intérieure chez eux…Il aurait juste cachetonner avant de rentrer à la maison ? bref, sans importance, les premières planches sont sorties, et l’héritier spirituel de Art Adams s’est une fois de plus surpassé. On retiendra donc que c’est beau et pis c’est tout, j’espère qu’on confiera donc autre chose à Bradshaw, quelque chose de plus ambitieux et à la hauteur de son talent…mmm il me semble qu’ils relancent Uncanny X-Men, non ?

Verdict : Check it pour Bradshaw

A propos Sam 1792 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

3 Comments

  1. Merci encore pour ce guide ! Brubaker et Philips incontournable, oui, mais 15€ les 72 pages, ça fait mal…. sinon, il y a aussi le mini-crossover de Tynion IV entre Justice League Dark et WW qui pour le moment est très bon, comme la sersé Justice League Dark d’ailleurs. Sinon, Farmhand, X-23 et Venom, évidemment !

    • Pas encore eu le temps de commencer le crossover JLD/WW, va falloir que je m’y mette. Pour le Brubaker/Phillips, oui c’est assez cher et je ne sais pas sur la VF sera vraiment meilleur marché.

  2. merci pour ce guide Sam. Par contre Joelle Jones laisse le dessin sur ce numero 4 pour les flashback. elle dessine bel et bien les parties « actuelles », moins nombreuses, il est vrai

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.