Guide de lecture Comics VO : semaine du 12 décembre 2018

Edito : oh XXX encore une fois, une énorme semaine en perspective du côté de la VO. DC est bien décidé à prendre tout notre argent de Noël en sortant une déferlante de titres Batman et nous allons être heureux de lui donner.  Du côté de chez Marvel, on sent bien le désir de remettre en avant la franchise mutante, avec là aussi pas mal de sorties, mais là…la qualité est bien plus discutable.

Bref, la lutte est acharnée, alors que les deux plus gros éditeurs du marché ont passé l’essentiel de l’année 2018 à rebondir après une année 2017 de piètre qualité. Je pense donc que le vrai match sera sans doute l’année prochaine, alors que tout ce beau monde verra ses principales franchises se diriger vers de nouveaux sommets, après ce cycle de relaunch.

Pour Marvel il s’agira de confirmer le retour des mutants et pour DC, la fin en principe de Doomsday Clock qui sonnera véritablement la fin de l’ère lancée par le one shot Rebirth.

Et l’indé dans tout ça ? comme dans tout cycle qui voit le retour en forme des deux gros, les petits éditeurs ont connus une grosse période d’éclipse…En général, c’est dans ce genre de période que l’on voit de nouveaux auteurs apparaître et rencontrer le succès car ils sont capables de se démarquer en proposant quelque chose de vraiment différent. À voir si ce schéma se reproduira l’année prochaine ? Quel seront les gros noms de l’année 2019 ?

Sortie de la semaine :

  • chez DC, le lancement de la mini série Batman Who Laughs par Snyder et Jock ;
  • chez Image la conclusion de la mini série Hey Kids Comics par Howard Chaykin ;
  • chez Marvel, là j’ai plus de mal…mmmm le relaunch de Miles Morales ?

Émissions de la semaine : grosse semaine côté émission :

  • jeudi, comme d’habitude vous pourrez nous retrouver pour l’enregistrement du Comixweekly qui reviendra sur les sorties VO de la semaine ;
  • vendredi cette fois pour de vrai pour le Comixity. Encore toutes nos excuses pour l’annulation de la dernière date d’enregistrement pour cette émission. Mais cette fois, c’est la bonne alors que nous reviendrons sur les sorties VF du mois de novembre et décembre, avec en prime sans doute un premier bilan de l’année.

DC COMICS

BATMAN ANNUAL #3  

Prix :$4.99

Scénario : Tom Taylor

Dessin : Otto Schmidt

Sollicitation : « The Other Side Of The Penny! » Alfred Pennyworth has been Batman’s most trusted ally and confidant since the Dark Knight first hit the streets of Gotham City. Now, witness Batman’s battle for justice from Alfred’s perspective and learn how harrowing that journey has been as Batman experiences one of the worst nights Gotham City has ever seen — a night that will push Alfred to the breaking point! Best-selling writer Tom Taylor presents an epic tale that promises to be one of the most Alfred stories ever told!

Avis : si je suis particulièrement dur vis à vis du travail de Tom Taylor sur son autre sortie de cette semaine (voir la partie Marvel), il demeure un auteur dont  je suis prêt à suivre le travail. All New Wolverine lui a donné ce type de crédit avec moi, même s’il en a cramé une bonne partie avec X-Men Red. Et même s’il ne semble pas prêt à réaliser le potentiel que je voyais en lui, il demeure un auteur solide qui devrait faire attention à ne pas retomber dans ses travers habituels, comme sa propension à décompresser à fond ses scénarios.

Dans le cas présent, je suis plus confiant puisqu’il s’agit d’un annual, ce qui signifie, une histoire complète en un épisode. Pas de longueur, pas de décompression, vous êtes contraint par le nombre de page à présenter, développer et terminer une histoire en un nombre limité de pages. À voir ce qu’il va proposer de différent dans cette semaine très très chargée en Batman…même si je dois prévenir que s’intéresser à Alfred ne me passionne pas d’avance.

Je l’ai déjà dit lorsque Snyder a développé une intrigue sur le personnage dans All Star Batman il y a un peu plus d’un an, et mon sentiment n’a pas changé depuis…Bon, au moins ce sera dessiné par le très bon Otto Schmidt, c’est déjà ça de gagné.

Verdict : Check it

BATMAN DAMNED #2  

Prix :$6.99

Scénario : Brian Azzarello

Dessin : Lee Bermejo

Sollicitation : As Batman’s descent into the madness of Gotham City’s decadent underbelly continues, he must try to exorcise some of his demons…and who better to help than the Demon, Etrigan himself. And where there’s demons, there’s also a Deadman, a Spectre, an Enchantress and a host of other supernatural friends and foes-it’s a veritable Grand Guignol!  

Avis : alors que DC  positionne clairement le mois de décembre comme son gros mois de rentrées d’argent, l’éditeur passe à la vitesse supérieure en présentant le second épisode de Batman Damned, la mini qui aura fait parler des comics en dehors des cercles habituels cette année. Pourquoi…allons, nous le savons tous…On savait Batman puissant, mais cette mini série aura prouvé à quel point, puisque désormais nous pourrons dire cela aux générations futures : “les comics ont été sauvé en 2018 grâce à la bite à Batman”. Aucune phrase ne sera jamais plus vraie que celle-là.

Plus sérieusement, ce fut évidemment beaucoup de bruit, pour juste une ombre vaguement dessinée. Et un bruit d’autant plus non mérité que sincèrement ce premier épisode ne m’a guère séduit, oui malgré les …arguments de Batounet. Sur le fond, le scénario de Brian Azzarello était assez confus et pas vraiment passionnant et le lettrage choisi pour le texte de narration était un des pires que j’ai pu voir, surtout pour un comic-book à 7$. Bien évidemment c’était subliment illustré par Lee Bermejo, mais si l’histoire ne vous transporte pas, les dessins ne pourront être plus qu’un joli emballage d’un cadeau que vous allez renvoyer au magasin.

Verdict : Check it

BATMAN WHO LAUGHS #1

Prix :$4.99

Scénario : Scott Snyder

Dessin : Jock

Sollicitation : « A Batman who laughs is a Batman who always wins. » Left rattled by the events of Dark Nights: Metal, Bruce Wayne must come face to face with the nightmares spawned from the Dark Multiverse. But even though evil devoured evil in the collapse of Challengers Mountain, the Dark Knight still has his doubts. He discovers that the Batman Who Laughs not only survived the fight with The Joker at the end of Metal, but now he is enacting a sinister plan across the Multiverse — something both terrifying and oddly familiar. But when Bruce Wayne realizes the only way to stop this madman is to kill him, he must consider violating the very rule Batman won’t break…the same rule that created this insatiable villain — the Batman Who Laughs!

Avis : et allez, continuons avec plus de Batman. Mais cette fois écrit par Snyder (ouiiiii) et dessiné par Jock (ohhhh yeahhhhh) qui s’intéressent à une des créations survivantes de l’event Metal : the batman who laughs. Une version parallèle de Bruce Wayne issue du Dark Multiverse poussée trop loin par le Joker qui  a finalement adopté son mode de pensée. Ou quand l’esprit stratégique de Batman est mise au service de la vision du Joker.

Une idée franchement séduisante et terrifiante qui a clairement plu à Snyder, à tel point que dans Metal, on sentait bien que c’était ce personnage qui tenait la barre en tant qu’ennemi à abattre, bien plus que Barbatos.

L’arrivée de cette mini n’est évidemment pas une surprise du coup, d’autant plus que Snyder a passé les derniers mois à préparer le terrain en ramenant le personnage dans son Justice League, nous permettant de faire le point sur sa situation post Metal. En gros où qu’il est passé le grand méchant et pourquoi il n’est pas réapparu plus tôt.

Bref, s’il faut faire un choix dans toutes ces sorties Batman cette semaine, celle-ci fait clairement partie du haut du panier.

Verdict : Buy

DETECTIVE COMICS #994

Prix :$3.99

Scénario : Peter J.Tomasi

Dessin : Doug Mahnke

Sollicitation : Batman’s strangest case begins as the new creative team of writer Peter J. Tomasi and artist Doug Mahnke take over Detective Comics! Commissioner Gordon calls in the Dark Knight Detective when there’s a murder at the Gotham City Aquarium — staged to look exactly like Thomas and Martha Wayne’s crime scene, right down to the Playbill and pearls. How does this bizarre homicide tie into the shadowy monster that attacks Dr. Leslie Thompkins? This creature looks to wage a war on Batman — and it’s using Joker Gas to do it!

Avis : un numéro important de Detective Comics puisqu’il voit le retour de Peter Tomasi sur la franchise Batman, après plusieurs années passées du côté de Superman. L’auteur de Batman & Robin est associé cette fois au très bon Doug Mahnke au dessin, Patrick Gleason étant réquisitionné par Bendis sur un de ces titres (je ne saurais dire lequel, comme je ne suis pas ce qu’il fait dans une tentative de préserver mon esprit d’un nouvel épisode de nerdrage aggravée qui provoquerait chez moi une attaque assez sévère).

L’arrivée de Tomasi est une bonne nouvelle car le scénariste est capable du meilleur…mais aussi du pire, comme l’a montré la fin de son run sur Superman ou un précédent passage sur Detective Comics, du temps où James Gordon assurait sous le costume de Batman. J’ai personnellement l’impression que c’est dans ce genre de cas qu’il peut cependant briller, à savoir comme un titre complémentaire d’un run à succès.

On se souvient de son run génial sur Green Lantern Corps aux côtés de Geoff Johns et sur Batman & Robin, il assurait parfaitement pour une bonne raison : il avait son propre espace sans la pression d’être sur le titre best-seller de la maison. J’ai l’impression que c’est un peu le même cas de figure ici, alors que Tom King sert de punching ball à tous les insatisfaits, il va pouvoir s’amuser de son côté

Cependant il y a tout de même un gros évènement en perspective : et oui DC a confié le titre à Tomasi à l’approche du numéro 1000 de la série. Un anniversaire très important, alors que le personnage va fêter ses 80 ans l’année prochaine qui sera donc plus Batmano-centrée que jamais chez l’éditeur.

J’ai donc bon espoir sur la qualité de ce nouveau run, d’autant plus que la sollicitation qui pose le pitch de départ de l’auteur est intriguant.

Verdict : Check it

HAWKMAN #7  

Prix :$3.99

Scénario : Robert Venditti

Dessin : Bryan Hitch

Sollicitation : The origin of Hawkman revealed ! Rocketing across the cosmos in his newly re-covered spaceship, Carter Hall is en route to the next stop on his adventure through time and space. He doesn’t have Netflix to pass the time, but he does have something even better. Locked within the ship’s memory banks is the truth behind Carter Hall’s reincarnation ability, as well as his connection to the Deathbringers — giant, winged beings of immeasurable power on their way to destroy Earth!

Avis :euhhhh, est-ce que j’ai lu le dernier épisode ???…mmm, il me semble malheureusement que non…Mais ce n’est pas bien grave, car apparemment les grosses révélations sont attendues pour ce numéro 7. Il me semble qu’il s’agit également la fin du premier arc, donc j’ai l’impression que Venditti essaye de relever le niveau de son scénario sur la fin après plusieurs mois à répéter le même schéma d’intrigue sans grand intérêt.

Oui, j’ai bien senti que Bryan Hitch s’était amusé mais en tant que lecteur, il m’en faut un peu plus qu’une partie graphique réussie. Il faut que celle-ci travaille avec un scénario solide et efficace…

Et on n’en était assez loin. Ce ne fut pas mauvais, juste…peu enthousiasmant, avec cette désagréable impression d’avoir déjà lu le numéro avant même de le commencer…Bref, en ce qui me concerne, ce sera sans doute mon dernier numéro, sauf grande surprise. D’autant plus que j’ai l’impression que Hitch ne va pas rester encore longtemps sur la série, je le vois bien continuer jusqu’au 12 avant de passer à son projet suivant.

Verdict :Check it

JUSTICE LEAGUE DARK #6

Prix :$3.99

Scénario : James Tynion IV

Dessin : Daniel Sampere

Sollicitation : The Justice League Dark…trapped in the mystic realm of Myrra ! Their jailer? Blue Devil…and he wants revenge on Detective Chimp! Seems Bobo tried to magically resurrect his best friend, the original Nightmaster, but lost control of the spell and filled Myrra with zombies instead. And left Blue Devil behind to get eaten. So BD’s kinda sorta maybe got a reason to be pissed. With that in mind, will Wonder Woman and the rest of the JLD even step up to help Bobo against a raging Blue Devil? That sounds bananas to us.

Avis : suite de Justice League Dark qui nous amène une intrigue inattendue, alors que James Tynion IV ramène le personnage de Blue Devil dans un rôle assez particulier. Je ne sais pas trop comment Geoff Johns va le prendre d’ailleurs, après tout c’est lui qui il y a 10 ans a ramené le personnage et lui a accordé un rôle plus important dans le DC universe.

Au delà, est-ce juste moi où Tynion Iv est de plus en plus verbeux au fur et à mesure que le temps passe ? pour l’instant cela reste assez fluide dans l’ensemble, mais par moment, on peut se demander s’il ne faudrait pas mieux pour lui écrire directement des romans. Il semble avoir oublié que nous avons aussi des images et qu’il est inutile parfois d’en rajouter.

En tout cas, niveau graphique, cela reste tout simplement excellent. Après le très bon Alvaro Martinez sur les premiers épisodes, Daniel Sampere assure parfaitement bien en son absence. Que ce soit en termes de graphisme ou de mise en scène, un tel niveau de qualité fait plaisir à voir.

Verdict : Buy

IMAGE COMICS

HEY KIDS COMICS #5

Prix : $3.99

Scénario : Howard Chaykin

Dessin : Howard Chaykin

Sollicitation : The innocent seduced… and the credulous corrupted. Stories inspired by the way it really was, in a business where con men and liars stole everything they could from perfectly willing victims, selling second-rate stories of low-grade morality to an audience they saw as suckers, while living lives founded on greed and exploitation. And that, kids, is comics for you.

Avis :conclusion, et oui déjà, de la géniale mini série signée Howard Chaykin qui  a dressé ici un portrait au vitriole de l’industrie des comics et des relations pas franchement apaisées entre créatifs et maison d’édition. Ou le bouquin qui ces derniers mois vous donnait vraiment mais alors vraiment envie de frapper des gens à la fin de la lecture de chaque numéro.

Bien évidemment, Chaykin ne dévoile sur le fond rien de vraiment nouveau. Le fait que des générations de créateurs ont produit des comics pendant des décennies pour des clopinettes pendant que les éditeurs, et désormais les pontes d’Hollywood, se faisaient des couilles en or massif dessus n’a vraiment rien d’une révélation. Mais là cela devient plus qu’une vérité abstraite, l’auteur met des visages sur ces créateurs et les met en situation alors qu’ils se font empapaouter dans les grandes largeurs.

Bref, du très très bon Chaykin et franchement je suis presque déçu qu’il s’arrête au bout de 5 numéros…J’ai le sentiment qu’il y aurait encore tant à dire.

Verdict : Buy

MAGIC ORDER #5  

 Prix : $3.99

Scénario : Mark Millar

Dessin : OIivier Coipel

Sollicitation : The Moonstone family team up against Albany and her assassin, The Venetian. Can Gabriel overcome the death of his child and save humanity from the forces of darkness? A war is waged between the last members of The Magic Order and the powers of evil that want them destroyed.

Avis : comme chaque mois, quand le bouquin veut bien sortir, je reviens uniquement pour les dessins de Olivier Coipel. Comme d’habitude avec les scénarios de Millar, maintenant que l’on est bien dans l’intrigue, on a le sentiment que le bouquin a perdu tout intérêt pour le scénariste et qu’il est passé en mode écriture automatique. C’est globalement correct, mais on ne peut se détacher du sentiment qu’encore une fois, l’auteur avait un très bon concept de départ et des personnages intéressants, qu’il n’a pas vraiment voulu développer plus avant.

Verdict :Check it – pour Coipel.

MARVEL COMICS

AVENGERS #11

Prix : $3.99

Scénario : Jason Aaron

Dessin : Ed McGuiness

Sollicitation : To deal with the fallout from last month’s world-shaking issue #700, the Avengers organize an international super hero summit, gathering heroes from the most powerful nations on Earth. But no one was expecting the shocking new representatives of the United States. The world is about to become a far more dangerous place. Especially for the Avengers. Plus Hulk and Thor try to go on a date.

Avis : pourquoi je lis ce titre déjà ? comme je l’ai déjà dit, le titre Avengers est sans doute celui qui a le moins bénéficié du dernier relaunch de Marvel, pourtant dans l’ensemble assez réussi. En ce moment je me gratte la tête en essayant de comprendre de quels événements aux énormes répercussions la sollicitation veut bien parler ? parce que je ne me souviens d’avoir lu quoique ce soit de ce genre…Je me souviens d’un machin rempli de pas mal de bastons complètement décérébrées et dénuées de toute tension et d’un paquet de blabla comme quoi cela changeait la perception que le monde porte sur les Avengers…Pffff, globalement sans intérêt et en ce qui me concerne, je pense que je vais arrêter de m’infliger cette série, j’ai déjà mon quota de souffrances aggravées avec Uncanny X-Men…

Verdict : PASS

FANTASTIC FOUR WEDDING SPECIAL #1

Prix :$4.99

Scénario : Gail Simone & Dan Slott

Dessin : Laura Braga

Sollicitation : Come and celebrate the impending nuptials of the Thing and Alicia Masters with a Ladies Night Out as only the First Family of Comics can do it! Guest-starring She-Hulk, Medusa, Crystal and more, it’s the bachelorette party Alicia never expected–and one whose ribaldry will be interrupted by the arrival of a Surprise Super Villain! (And no, we don’t mean Johnny Storm!) Meanwhile, the Thing has an unexpected meeting with his future father-in-law, the Puppet Master! Plus, Hembeck! The Fantastic Four family tree! And more! R.S.V.P. at your local comics retailer this December, and don’t forget to kiss the bride!

Avis : tiens une autre déception du Fresh Start de Marvel, alors que l’éditeur nous présente ce numéro spécial Fantastic Four publié pour capitaliser sur le prochain mariage entre The Thing et Alicia Masters. On y croit à fond, surtout au vu du passé récent où les promesses d’unions matrimoniales des différents éditeurs ont été parfaitement respectées…

Comme vous pouvez le sentir je ne suis guère enthousiaste, même si j’ai encore envie d’y croire. Mais je commence vraiment à me demander si Slott était le scénariste qu’il fallait pour ce titre, tellement ces premiers épisodes sur le titre m’ont personnellement déçu. Peut être était-ce seulement dû à la partie graphique guère inspirée ou aux retards ?

Ou peut être, et c’est très possible, le run de Hickman a-t-il laissé une telle trace dans mon esprit que je suis désormais incapable d’apprécier le travail d’un autre auteur sur la série. C’est tout à fait possible.

Verdict : Check it

MILES MORALES SPIDER-MAN #1

Prix :$3.99

Scénario : SALADIN AHMED

Dessin : Javier Garron

Sollicitation : Balancing his normal life, school, parents, etc…and super-heroing has never been easy, but when the Rhino and a cadre of mysterious criminals start plaguing Brooklyn, things take a dark turn. And Miles doesn’t even know the half of it yet.

Avis : relaunch cette semaine du titre dédié à Miles Morales qui aura pour les lecteurs une teneur particulière puisque c’est la première fois dans l’histoire du personnage qu’un autre auteur que Brian Michael Bendis va écrire sa série régulière. Pour cela Marvel a confié le titre à un scénariste auquel la maison semble faire confiance : Saladin Ahmed.

Venu de la prose fantasy (ce qui devrait lui donner du crédit chez moi) je ne peux pas dire que les quelques travaux que j’ai lu de sa part m’ait franchement convaincu. Je me souviens avoir parcouru les deux premiers épisodes de Black Bolt, qui a reçu à ma grande surprise des avis dithyrambiques, sans vraiment comprendre l’intérêt du bouquin. Le scénario était justement assez convenu et sans réelle surprise et la caractérisation n’avait rien de spécial.

Mais apparemment le monsieur a ses fans, tout comme Miles Morales, donc bonne chance à eux.

Verdict : Check it

MR AND MRS X #6

Prix :$3.99

Scénario : Kelly Thompson

Dessin : David Lopez

Sollicitation : Gambit and Rogue are throwing a party, and you’re invited! Guest-starring every X-Man their apartment can fit ! Hey, who invited the Thieves Guild?!

Avis : alors à ma grande surprise, je dois avouer quelque chose, alors que le reste de la franchise mutante ne me séduit guère (oui, je sais quelle surprise à la vue de mes commentaires sur les autres séries mutantes)…je crois bien que j’en suis venu à adorer celle-ci ! incroyable.

Peut être que mes goûts ont évolué au point que je ne  peux vraiment apprécier que les petites séries, comme Domino (dont l’avenir proche me fait peur) et plus vraiment les grosses séries. Ou peut être que les auteurs ne savent plus écrire les grosses séries et sont en réalité plus à l’aise sur les “petites” avec un ou deux personnages dans le rôle titre.

En tout cas, le premier arc, sans être remarquable, a parfaitement fonctionné avec moi. Entre les deux personnages principaux bien écrits et leur relation bien mise en scène, du Shi’ar à gogo nous rappelant les grandes heures de la franchise et un ajout intéressant à la mythologie d’ensemble. Le tout s’achevant avec de vraies conséquences pour Rogue, c’était du tout bon pour moi.

Dans le cas présent, il ne s’agit pas d’un nouvel arc, mais plus d’un épisode de transition, alors que notre nouveau jeune couple marié se fait une petite pendaison de crémaillère. L’humour aura sans doute une grande place, alors que les amis et pas franchement amis s’invitent ! Et puis c’est l’occasion de retrouver David Lopez au dessin, que l’on a pas revu sur des pages intérieures depuis quoi ? 3 ans et All New Wolverine ? 

Verdict : Buy

UNCANNY X-MEN #5

Prix : $3.99

Scénario : Ed Brisson, Kelly Thompson, Matthew Rosenberg

Dessin : R.B. SILVA

Sollicitation : X-MEN DISASSEMBLED CONTINUES! Just when things didn’t look like they could get worse… The ride of the Four Horsemen of Salvation? The coming of X-Man? And…a return to the AGE OF APOCALYPSE? The weekly epic that threatens to leave the X-Men in tatters rolls on toward its explosive conclusion!

Avis : et encore une fois cette semaine nous continuons dans la catégorie “mais pourquoi je m’inflige cela, qu’est-ce que j’ai pu faire dans cette vie ou dans une précédente (ou future) pour mériter un tel traitement”, un nouvel épisode de Uncanny X-Men, qui si le titre ne m’énervait pas autant par sa qualité plus que passable, se qualifierait sans problème comme  somnifère.

À ce stade, à moins d’un grand rebondissement, je pense que l’on peut abandonner tout espoir que cette intrigue s’élève à un moment…Surtout quand on se dit qu’apparemment après ce arc hebdomadaire, c’est Matthew Rosenberg qui reprendra la série…Voyons le bon côté des choses, cela a fini de me convaincre de sauter tout ce machin, Age of X-Man et ses myriades de ties ins. Bonjour les économies…

Verdict : Pass !

X-23 #7

Prix : $3.99

Scénario : Mariko Tamaki

Dessin : DIEGO OLORTEGUI

Sollicitation : AN ALL-NEW ARC BEGINS

A series of gruesome murders. A killer who disappears without a trace. Laura and Gabby are on the hunt. But when Laura comes face-to-face with the mysterious X-Assassin, nothing is as it seems.

Avis : nouvel arc pour la série X-23. Après un premier arc efficace qui m’a en grande partie rassuré sur la capacité de Mariko Tamaki à prendre la suite de Tom Taylor sur le personnage sans la faire revenir en arrière (très sincèrement, le titre s’appèlerait toujours All New Wolverine, je ne pense pas que j’aurai vu la différence dans l’intrigue menée par la scénariste) et un petit épisode de transition centré sur Gabbie, nous reprenons donc les choses sérieuses.

De fait, je me demande un peu quelle direction l’autrice va donner au titre maintenant que leur premier cas important à été réglé. Je sais que Laura est désormais concentrée sur les expériences visant à créer des tueurs à partir de clones, mais est-ce réellement suffisant ? ne faudrait-il pas élargir ses horizons ? c’est en partie ce que j’ai apprécié avec le travail de Tom Taylor, c’est que ce n’était pas centré en permanence sur le passé de Laura.

Si je devais faire une prédiction ici, je dirai qu’elle va devoir faire face à une tueuse programmée comme elle l’a été et que l’objectif va être de lui donner la même chance que Laura a eu par le passé.

Verdict : Check it

X-MEN RED #11

Prix :  $3.99

Scénario :Tom Taylor

Dessin : Roge Antonio

Sollicitation : The X-Men have battled valiantly against their powerful psychic foe, Cassandra Nova, since the moment she framed Jean Grey for murder on the world stage. They have been hunted. They have been hated. And now…they can fight no more.

Avis :  zzzzzzzzzzzzzz, hein quoi X-Men Red…ça sort encore ce truc ? écoutez à ce stade, que puis-je dire de plus que ce que j’ai déjà dit au cours des mois passés. Ce n’est pas une bonne série. Tom Taylor s’est complètement raté sur ce titre. Il s’agit là du dernier épisode qui va mettre fin à cette interminable et soporifique confrontation avec Cassandra Nova, donc techniquement, le scénariste ne peut pas échapper à faire en sorte que quelque chose arrive. Ce sera sans doute aussi stupide que ses autres “idées” pour cette série, mais allez…soyons remplis de ce truc que les jeunes appellent “espoir”. J’ai jamais vraiment compris ce que c’était …

Verdict : PASS

A propos Sam 1819 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.