Guide de lecture Comics VO : semaine 11 septembre 2019

Edito : comme vous pouvez le voir plus bas, dans la section sorties, je ne signale aucun titre DC cette semaine. Non pas que j’adhère au parti en vogue que DC est dans la merde en ce moment, mais juste parce que cette semaine en particulier, rien ne se détache vraiment. Et si vous ne me croyez pas, voyez la semaine dernière, où je sélectionnais pas mal de choses chez cet éditeur ! 

Le fait est que c’est un peu un sujet polémique en ce moment. DC est-il vraiment en difficulté ou pas ? personnellement, je pense que non. Ils ont des problèmes, comme tout le monde, mais dans l’ensemble ils sont dans une situation correcte. Cela pourrait être mieux et l’on pourrait souhaiter qu’il y ait plus d’énergie dans leur politique, mais très franchement, cela se passe assez bien. 

Je pense avant tout qu’ils sont sur une fin de cycle créatif, entre le retrait de Johns de plus en plus marqué, la fin de l’ère Rebirth, l’arrivée de Bendis …et que les prémices de l’ère suivante commencent à apparaître. Quelle forme prendra-t-elle et avec quels auteurs, nous le verrons bien alors que la décennie s’achève et qu’une autre commence. Mais il est clair que l’éditeur a besoin de faire émerger de nouveaux talents…ou d’en piquer à d’autres ?

Sorties de la semaine : donc pas de DC mis en avant cette semaine, mais quelques bons trucs quand même : 

  • chez Image,…le retour de Trees par Ellis et Howard ? 
  • chez Marvel, la suite de Powers of X, le début d’un nouvel arc pour Daredevil et le lancement de la mini King Thor qui va voir la fin du run d’Aaron sur la franchise !

Émissions de la semaine : deux émissions au programme cette semaine : 

  • mardi le Comixity of the future past à partir de 21h sur Mixlr, où nous reviendrons sur tout ce qui faisait l’actu geek de septembre 1999 : au programme, comics Vo, VF, manga, série TV, film, jeux vidéos…
  • jeudi, comme chaque semaine le Comixweekly qui reviendra sur les sorties VO de la semaine ! avec un peu d’info par dessus !

DC COMICS

BATMAN #78

Prix : $3.99

Scénario : Tom King 

Dessin : Clay Mann 

Sollicitation : In the first part of a “City of Bane” interlude, Batman receives help from an ally he thought he had lost for good: Catwoman! Still recovering from the beatings he took from Bane and Flashpoint Batman, the Dark Knight readies himself for a return to Gotham City, and it’s Selina Kyle who holds the key. She knows how Bane is fueling his regime, and she’ll help Batman shut down the supply line—but first she has to whip the battered hero into shape.

Avis : oh Tom…Tom…Tom…3 épisodes dans City of Bane et tu nous ponds déjà un épisode interlude (en fait l’interlude fera même deux épisodes…)…Ahh, cela ramène des souvenirs de War of The Riddles & Jokes…merci Tom, je pensais avoir laissé cela derrière moi…Et puis, je suppose que c’est  juste le bon moment pour faire cela, juste quand cette intrigue commençait à acquérir un peu d’élan; que l’on voyait enfin des choses arriver…Il fallait tuer cela aussi vite que possible !

Et avant que l’on me pose la question, non je ne suis pas ressorti choqué du dernier épisode, car je ne crois pas du tout à la mise en scène qui nous a été présentée…Je doute fort que DC ait validé cela, surtout alors que l’on sait depuis, qu’ils ont retirés Tom King comme scénariste de la série Batman. Je ne les vois pas laisser passer cela après avoir pris une telle décision. 

Ensuite, cela ne préjuge en rien de la qualité de ce numéro qui va enfin s’intéresser à Bruce Wayne après l’avoir laissé sur la touche pendant tout le premier quart de cette “saga”. Mais, nous présenter cela comme un interlude, induit l’idée d’une pause dans le récit pour faire le point sur les événements, or j’ai déjà l’impression que l’on fait cela depuis le départ de City Of Bane. Faire le point sur la situation, encore et encore…

Bref, encore une fois le rythme de cette série pose question, les choix de narration de Tom King également alors qu’il apparaît évident que tout ce run va mieux se lire en TPB qu’en single…

Verdict : Check it 

GOTHAM CITY MONSTERS #1

Prix : $3.99

Scénario : Steve Orlando 

Dessin : AMANCAY NAHUELPAN

Sollicitation : Leviathan has dismantled S.H.A.D.E.—and that means Frankenstein is once again a free agent! Now he can set his sights on his former mentor, Melmoth, the one evil that got away. With bad things happening all across the Multiverse, this may be Frankenstein’s last shot at setting things right. Of course, Melmoth has his own agenda, and it’s going to take more than a lone monster to take him down. So Frankenstein heads to Gotham City in search of allies and recruits Killer Croc, Lady Clayface, Orca and vampire Andrew Bennett. But will even these dread creatures be enough to save humanity before the entire cosmos collapses in on itself?

Avis : voilà une sortie sur laquelle je suis assez réservé. D’un côté, cette mini série a l’air de sortir un peu de nulle part et je doute que grand monde s’intéresse aux monstres de DC. En outre le coup d’accoler cela à la ville de Gotham dans le futile espoir que cela va attirer le lectorat de Batman est assez pathétique. Ne savent-ils pas à ce stade, que les lecteurs de Batman ont déjà vendus leurs organes pour pouvoir suivre toute la production qui sort chaque mois sur le personnage ?

De l’autre…il y a Frankenstein dans le bouquin…et j’adore le Frankenstein de DC et ce depuis le titre assez court que le personnage a récupéré au moment du New 52. C’était une surprise totale, écrite alors par un Jeff Lemire qui commençait à percer justement avec cette série et son travail en parallèle sur Animal Man. Depuis lors, le personnage n’a fait que des apparitions ici ou là, Peter Tomasi trouvant en général toujours un moyen de l’amener dans la quelconque série qu’il écrit à ce moment, que ce soit Batman & Robin ou Superman. 

Et du coup…je sens que je vais quand même aller voir le premier épisode, au minimum, pour voir comment Steve Orlando traite mon grand garçon en voie de décomposition. 

Verdict : Buy (oui Frankie c’est bon)

RIDDLER YEAR OF THE VILLAIN #1

Prix : $4.99

Scénario : Mark Russel 

Dessin : SCOTT GODLEWSKI

Sollicitation : Lex Luthor has presented dark gifts to super-villains across the DC Universe, setting off what can only be called the Year of the Villain. Unfortunately, resources are limited, so not everyone got something. The Riddler is one such person, and he is most displeased about it. Was this merely an oversight or a deliberate slight? The Riddler is determined to find out which—and so should you!

Avis : nouveau one shot Year of the Vilain, bannière qui occupe certains des titres DC cette année et qui pour le moment n’à, je trouve, pas vraiment gagné un quelconque élan dans le lectorat. Sans doute parce que pour l’instant nous ignorons en fait ce qui se cache derrière. Oui, Luthor agit dans le décor et il dispose d’une présence continue dans le titre Justice League de Snyder, mais au delà ? le reste de l’univers continue sa petite vie tranquille sans être vraiment affecté. 

Alors cela a ses avantages, car si vous n’êtes pas intéressés par le truc, ben vous pouvez continuer à suivre vos séries régulières sans interruption. Mais pour DC, je pense que c’est un problème, car cela signifie que le lectorat global n’a que peu conscience de l’existence même de cette intrigue et son impact n’en sera que forcément plus limité. Preuve du peu d’intérêt que je porte à cette idée, je n’ai encore lu aucun des one shot year of the vilain. 

Certes, il n’y en a pas eu beaucoup jusque là, mais je suis peu attiré par ceux que j’ai vu jusque là. Et là, un one shot sur le Riddler ? mouais…je ne ressens pas un enthousiasme débordant pour l’occasion, même si depuis le travail de Snyder sur le personnage au moment du New 52, celui-ci à clairement gagné en dangerosité. 

Verdict : Check it ? 

IMAGE COMICS

TREES THREE FATES #1 (OF 5)

Prix : $3.99

Scénario : Warren Ellis 

Dessin : Jason Howard 

Sollicitation : The acclaimed series from WARREN ELLIS and JASON HOWARD-which is currently being adapted for television-returns with a brand-new story of murder and ghosts!

In the remote Russian village of Toska, there’s a dead body by the leg of the Tree that landed eleven years ago. Police sergeant Klara Voranova, still haunted by that day, has no idea how this murder will change everything-nor what awaits her in the Tree’s shadow.

Avis : ou la sortie que personne n’attendait vraiment ou n’espérait voir revenir un jour de notre vivant. Cette semaine, Warren Ellis et Jason Howard reviennent donner une suite/conclusion à la série Trees qu’ils avaient laissés en jachère pendant plusieurs années (jachère …Trees/arbres…ah…j’ai besoin d’aide, je crois…). Que dire à part…okay ? je ne me suis jamais caché de n’avoir jamais accroché à cette série à la direction assez obscure. 

En effet, le titre semblait se construire autour du mystère que représente ces gigantesques arbres plantés à plusieurs endroits du monde…sauf qu’en fait, ben non, puisque très vite le scénario de Ellis s’est avant tout concentré sur la vie des gens qui vivent au pied de ces structures. Une vie certes affectée par la présence de ces choses venues d’ailleurs…mais une vie pas plus remarquable qu’avant ou franchement différente. 

Et c’est là que les choses deviennent étranges, car on suivait le parcours de ces gens à travers le globe dans différents pays…et en gros on attendait que quelque chose se passe…et en général, les progressions d’intrigues étaient minimes voire nulles. Comme souvent, avec les titres de Ellis ces dernières années, on dirait qu’il y a une incompréhension entre le lectorat et lui. 

Nous attendons certaines choses de sa part, sauf qu’on dirait que de son côté, il est passé à autre chose  et que les excès de ses jeunes années que nous avons tant aimés ne l’intéressent plus…

Verdict : Check it ? 

MARVEL COMICS

ABSOLUTE CARNAGE SYMBIOTE OF VENGEANCE #1

Prix : $4.99

Scénario : Ed Brissson 

Dessin : JUAN FRIGERI 

Sollicitation :  Carnage is hunting down previous symbiote hosts for codices that will unlock a direct link to the symbiote god Knull! And he’s not asking nicely…he’s taking them by force! Which means former Ghost Rider Alejandra Jones is next on his hit list!

With Johnny Blaze preoccupied as Hell’s king, it’s up to Danny Ketch to ride again and keep Alejandra out of Carnage’s clutches!!!

Avis : et allez, on continue avec un nouveau tie in à Absolute Carnage qui cette fois s’intéresse à Ghost Rider, décidément bien mis en avant par Marvel ces derniers mois. Le concept est en effet bien mis en lumière dans les Avengers de Aaron et nous savons déjà que le personnage va avoir droit à un nouveau round pour sa série régulière par Duggan et Kuder dans quelques semaines. 

Et cette fois…ben, on nous ramène une ancienne détentrice qui n’avait pas fait long feu (ah Ghost Rider, long feu…quoi ? non, je refuse d’arrêter, vous ne pourrez pas m’empêcher de continuer à faire des jeux de mots pourris !!! jamais !), Alejandra Jones. Un personnage qui m’avait tellement marqué qu’il a fallu que j’aille faire des recherches pour me souvenir de qui il s’agissait. 

Elle avait assumé le rôle de Ghost Rider pendant quelques mois aux alentours de 2012 ou quelque chose comme ça…et puis sa série avait été très vite annulée et on en avait plus entendu parler. Comme apparemment ils vont noyer le marché sous les titres, Marvel nous la ressort. Je vous invite à partager vos sentiments avec Marvel sur le sujet…

Verdict : PASS – will the real Ghost Rider please stand up ? 

DAREDEVIL #11

Prix : $3.99

Scénario : Chipz Zdarsky 

Dessin : Marco Checchetto 

Sollicitation : “THROUGH HELL” BEGINS HERE! Matt struggles with his inner demons. Duty and honor bound, Detective Cole North continues hunting the vigilantes of New York — his first target? SPIDER-MAN! The Devil still runs the kitchen, but who — or what — are they?

Avis : début d’un nouvel arc pour Daredevil qui marque également le retour de Marco Checchetto au dessin ! et mon grand comme tu nous a manqué ces derniers mois, snif ! ton remplaçant nous…a fait des choses aux yeux. Des choses que nous garderons pour nous jusqu’à la fin de nos jours (avec les superbes scénarios de Zdarsky complètement massacrés), le traumatisme fut rude ! mais te voilà de retour ! et le scénario est toujours aussi bon, alors que les bonnes résolutions de Matt Murdock ont de bonnes chances de partir en fumée. 

En effet, avec le second arc, le scénariste nous a rappelé que le principal problème dans la vie de Matt n’a jamais été vraiment Daredevil. Cette double identité n’était en réalité qu’un problème qu’en raison des décisions prises par Matt… et même s’il a abandonné ce rôle pendant un temps…ben les mauvaises décisions continuent. De fait, on peut clairement dire qu’il a fait n’importe quoi avec sa vie privée au cours des derniers épisodes, parce que c’est Matt Murdock et qu’en abandonnant Daredevil, il n’a résolu aucun de ses problèmes en réalité. 

En parallèle, je vois que Zdarsky va opposer l’inspecteur North à Spider-Man. Voilà qui peut être intéressant, alors que la résolution du policier est clairement ébranlée par ses accrochages avec ses collègues et qu’il a eu la vie sauve grâce à un certain héros costumé…En outre, j’ai hâte de voir comment Zdarsky va écrire Spider-Man ici, car lors de sa dernière apparition, l’auteur a montré qu’il pouvait aussi l’écrire très sérieusement (ce que nous savions déjà, mais la vache que cet échange Matt/Spidey était bon). 

Verdict : BUY !

INVISIBLE WOMAN #3

Prix : $3.99

Scénario : Mark Waid 

Dessin : MATTIA DE IULIS 

Sollicitation : Super hero-turned-spy Susan Richards is tracking her former partner across the world. If her invisibility and force fields don’t help her find him in time, they’re both headed for execution!

Avis : suite de la très sympathique mini série consacrée à Susan Storm par Mark Waid. C’est assez amusant de le voir aller rechercher un point de continuité relativement ancien, l’appartenance de Sue pendant un temps au SHIELD, oublié depuis un certain temps, ou en tout cas plus exploité depuis un bail, pour en tirer cette petite intrigue. J’ai personnellement réellement apprécié les premiers épisodes. 

Outre le fait que Waid est revenu dans le monde des FF avec une aisance assez déconcertante, alors que son run sur la série remonte à plus de 10 ans (voire plus en fait), il parvient à vraiment mettre en avant son personnage, qui est pourtant souvent négligé par les auteurs. Par ailleurs, le mystère mis en place autour de l’ancien partenaire de Susan dans le SHIELD, et la claire attirance entre les deux…est assez amusante. 

Ce n’est pas révolutionnaire, et je doute qu’on en refasse mention dans la continuité de la série régulière FF, mais si vous aimez le personnage et que vous voulez la voir mieux exploitée, cette mini série est juste parfaite. Niveau visuel, c’est très bien maîtrisé et si certaines planches sont encore un peu trop figées, dans l’ensemble le niveau est assez bon. 

Et au passage, signalons encore une fois les couvertures d’Adam Hugues…elles sont toujours géniales, mais là j’ai l’impression que le personnage l’inspire. Sans doute parce qu’il l’a très peu illustré dans sa carrière. 

Verdict : Check it 

KING THOR #1

Prix : $3.99

Scénario : Jason Aaron 

Dessin : Esad Ribic 

Sollicitation : SUPERSTARS JASON AARON & ESAD RIBIC CONCLUDE THEIR EPIC THOR STORY! The creators of the legendary THOR: GOD OF THUNDER series that kicked off one of the most epic runs in Marvel history are back together for one last ride with the almighty Lord of Asgard! Seven years ago, Jason and Esad introduced the Thor of the far future, All-Father of a broken realm and a dying universe, as he stood in battle against the Butcher of Gods, wielder of All-Black the Necrosword. Now that nefarious blade has returned, in the hands of Thor’s all-time greatest enemy – his brother, Loki – for one final, cataclysmic showdown. Behold the book no comics fan should miss – the celebration of the end of a truly Marvelous era.

Avis : bon, est-ce que je râle sur le fait que Marvel ait relancé Thor le temps d’une mini série en 4 épisodes…ou est-ce que je me réjouis que l’éditeur ait réuni Jason Aaron et Esad Ribic le temps de quelques épisodes pour que l’auteur puisse conclure son run et ainsi boucler la boucle. Dilemme, dilemme…Mais je pense pouvoir arriver à faire les deux, je suis français, je peux râler ET me réjouir en même temps ! non mais ! 

Au delà, il faut se souvenir que Aaron a débuté son run sur le personnage de Thor il y a 7 ans de cela avec ce même Ribic  lors du lancement du magnifique Thor God of Thunder. Ahhh, nous étions alors jeunes et insouciants…mais déjà bien râleurs. 

Il s’agit donc de la dernière ligne droite pour Aaron alors qu’il achève sa dernière intrigue en cours sur cet univers, en s’intéressant de nouveau à ….ben King Thor, à savoir le Thor âgé roi d’Asgard, qui doit à la fin des temps affronter de nouveau Loki qui a mis la main sur la fameuse necrosword, l’artefact de Gorr…dont les origines nous ont été révélées par Donny Cates dans Venom. Nous achevons donc un cycle très important avec cette mini série…alors que l’avenir demeure encore incertain.

En effet, Marvel n’a encore fait aucune annonce, au moins au moment où j’écris ces lignes, sur le futur de la série Thor, alors que cette mini s’achève en décembre et que donc le prochain titre Thor (car nous n’échapperons pas à un relaunch) débarquera sans doute en janvier prochain. Je verrai bien Ewing puisqu’il co-écrit Jane Foster avec Aaron, ou Cates puisqu’il a déjà exprimé son intérêt pour le titre…

Verdict : Buy

POWERS OF X #4

Prix : $4.99

Scénario : Jonathan Hickman 

Dessin : R.B.Silva 

Sollicitation : As Cerebro does as it was intended to do, Sinister does what Sinister does best and the future comes to an end. Superstar writer Jonathan Hickman (FF, NEW AVENGERS, INFINITY) continues his reshaping of X-History alongside breakout artist R.B. Silva (UNCANNY X-MEN). The Future of the X-Men begins here!

Avis : ahhh, mais que nous réserve cette fois Jonathan Hickman ???! après un premier tiers qui était avant tout consacré à la mise en place des concepts qui sont en train de redéfinir le monde mutant, le second tiers du travail du scénariste que nous achevons ici s’est amusé avec lesdits concepts pour nous secouer au plus profond de notre âme de vieux fans des mutants !

De fait, les séries X-Men viennent d’enchaîner des semaines …puissantes ! dont on va se souvenir longtemps, notamment le dernier épisode de House of X qui fut à la fois exaltant mais rude, mais tellement bon, mais qui a fait mal, mais de tellement belle manière, la seule qu’on aime comme les vieux fans masochistes que nous sommes. Oh oui, Hickman continue de nous faire mal comme ça ! ça fait tellement longtemps !

Je ne sais pas en outre si l’on peut vraiment faire confiance à la sollicitation pour savoir de quoi l’épisode va parler. Sinister est évoqué et nous savons que dans les précédents épisodes, il nous a été indiqué que le personnage jouait en effet un rôle clé …bien que particulièrement néfaste dans l’avenir des mutants. Mais de quel avenir on parle à ce stade ? nous ne le saurons qu’en lisant. Et la vache, hors de question de rater ne serait-ce qu’un épisode !

Verdict : BUYYYY

SILVER SURFER BLACK #4

Prix : $3.99

Scénario : Donny Cates 

Dessin : Tradd Moore 

Sollicitation : • The darkness is spreading, and Knull is winning.

• But when the Surfer discovers something with the potential power to turn the tides, is he prepared to pay the terrible price for awakening it?

• With the cost of survival already taking its heavy toll on him, does he have any other choice?

Avis : suite de la mini série consacrée par Cates et Moore au Silver Surfer revenu des milliards d’années en arrière, presque au début des temps où il a fait des rencontres…on va dire assez nuisibles pour la santé ! et comme la sollicitation en parle, je peux l’évoquer ici, oui Cates a replacé son Knull adoré dans cette intrigue. Pourquoi ? sans doute parce qu’il va vouloir soit utiliser le surfer dans ses plans futurs dans Venom, soit dans Guardians. Soit elle va impacter Knull d’une certaine manière qui va jouer un rôle plus tard. 

Bref, pour l’instant, les liens avec le présent sont peu clairs…mais on s’en fiche, parce que XXX c’est beau. Les premiers épisodes étaient superbes, mais XXX le dernier a tout éclaté sur son passage, alors que Moore se faisait plaisir à l’occasion de la rencontre avec un certain personnage cosmique. L’artiste a pu donner libre cours à son talent et son imagination et il ne s’est pas privé le bougre. Sans spoiler, je ne crois pas avoir vu ce personnage représenté de manière aussi imaginative par le passé. 

Bref, visuellement, c’est une XXX de claque. Au niveau du scénario, ce n’est pas renversant, mais cela se lit avec plaisir. Donc pourquoi se priver ?

Verdict : buy

VENOM #18 AC

Prix : $3.99

Scénario : Donny Cates 

Dessin : IBAN COELLO

Sollicitation : ABSOLUTE CARNAGE TIE-IN!

• Carnage’s unlikely and symbiotic allies swarm Venom and his family!

• As all hell continues to break loose as Carnage’s army swarms the streets of New York, Eddie Brock has his hands full at Rex’s Warehouse!

Avis : tiens en parlant de Donny Cates, nouveau tie in à Absolute Carnage avec cet épisode de Venom. Dans le dernier, je me demandais comment Cates allait nourrir son titre le temps de l’event. Je craignais qu’il ne fasse que se répéter, mais ce n’est pas le cas, le titre Venom apporte effectivement des compléments importants que l’on ne trouve pas dans la mini série centrale. Et tant mieux. Comme je l’ai souvent dit, en cas d’event il faut avant tout se concentrer sur la mini principale et la série régulière de l’auteur à l’origine du machin. En général c’est bien suffisant. 

Apparemment, on va ici avant tout se concentrer sur le fils d’Eddie, alors qu’il est pris en chasse par les toutous de Carnage. Mais heureusement, Eddie et Spidey ont eux aussi des alliés…inattendus, ou alors pas connus…En tout cas pas par moi. Au passage, on notera le plaisir assez clair que Cates prend à écrire le personnage du Maker, allié improbable d’Eddie (qui est le Reed Richards de l’univers Ultimate devenu très très vilain). Il en fait un salaud absolu sans le moindre principe…et c’est juste parfait. 

Je suis ravi de voir en tout cas que la qualité de la série régulière Venom ne diminue pas le temps de Absolute Carnage, que cela continue !

Verdict : Buy

A propos Sam 1884 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

4 Comments

  1. Quasiment les mêmes avis que toi Sam. Et je vais sûrement commencer à lire Silver Surfer Black à partir de ce soir histoire d’être à jour sur cette série. j’étais passé un peu à côté, me demande pas pourquoi ^^

    Toujours pas envie de te mettre à Event Leviathan ?

    • Pour Silver surfer Black, oui c’est très efficace. Pas le meilleur Cates, mais Moore arrache !
      Concernant Event Leviathan, la dernière fois que j’ai vérifié, c’était toujours écrit par Bendis, donc sans moi. Je préfère ne pas lire et ne rien en dire que lire et dire du mal (ce qui arrivera forcément).

      • Faut s’accrocher pour Silver Surfer Black ! J’ai lu les trois premiers numéros après l’émission d’hier soir, c’est très beau et on sent que le dessinateur s’éclate mais Cates n’est pas en reste.
        La version Director’s Cut du #1 est très agréable à lire pour y voir le trait brut de Moore.
        Merci pour votre recommandation les gars 🙂

      • Pas de problème, c’est toujours un plaisir d’inciter les gens à dépenser leur argent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.