Guide de lecture Comics VF : semaine du 30 octobre 2019

Edito : ça y est, c’est la dernière semaine du mois, nous avons survécu et…mais c’est pas possible, y a encore plein de grosses sorties et …oh non, le mois de novembre sera aussi absolument terrible ! je vous invite donc à vous mettre dans la file pour prendre un nouvel emprunt bancaire et quand vous verrez votre banquier, il vous dira “encore pour des comics ?…oui, mais y a tel titre qui sort, c’est un immanquable !”. 

Sorties de la semaine : pour moi, ce sont deux éditeurs qui se démarquent cette semaine : 

  • Hicomics, avec la sortie d’un nouvel album de Rick & Morty co-écrit par Patrick Rorthfuss ! les débuts de la très attendue Skyward et la sortie enfin des débuts des Tortues Ninja !
  • chez Urban, semaine très Jeff Lemire, avec la suite de Gideon Falls et la conclusion du très bon Royal City !

Emission de la semaine : une seule émission au programme cette semaine : 

  • jeudi, le Comixweekly qui revient sur les sorties VO de la semaine et un peu d’info à partir de 21h …et quelques (soyons indulgents !)

GLENAT COMICS

KLAUS TOME 2 

Date de sortie :  30 octobre 2019

Prix : 16.95€/128 pages  + version collector à 29.95€

Scénario : Grant Morrison 

Dessin : Dan Mora 

Sollicitation :  Pour les fêtes, on s’occupe de lui faire la sienne !

Une reine des glaces sans âge commandant une armée de bonhommes de neige robots construits en bois magique. Une société de soda voulant à tout prix faire de Noël une marque commerciale, sur l’ordre d’un double maléfique… Rien d’autre qu’une journée ordinaire dans la vie de Klaus, l’homme qui est devenu celui que l’on appelle Santa Claus : le Père Noël !

Le légendaire Grant Morrison s’associe au prodigieux dessin de Dan Mora pour nous plonger aux origines de cette figure populaire dans un univers de fantasy somptueux. Le premier volume de cette série a été nommé aux prestigieux Eisner Awards pour le prix du meilleur dessin.

Avis : alors que Grant Morrison a exprimé son souhait de laisser les super-héros derrière lui après son dernier run sur Green Lantern en cours de publication, il a également précisé qu’il se gardait dans un coin la possibilité de revenir régulièrement sur le titre Klaus pour un épisode spécial ou une nouvelle mini série…parce qu’apparemment, écrire un Père Noël bad-ass le fait marrer…et on le comprend. Si la première mini série n’était pas le meilleur bouquin signé par l’auteur, le résultat final était tout à fait plaisant alors qu’il réinterprétait tous les éléments du personnage à sa sauce pour en faire un Conan magique sous acide qui aime faire des cadeaux aux enfants en tout bien tout honneur. Donc si ce tome 2 n’est clairement pas l’achat de l’année, ce sera tout de même avec plaisir que j’irai voir cette suite. 

Verdict : à lire

À lire avant : la lecture du tome 1 est suffisante pour comprendre. 

HI COMICS

RICK & MORTY VS DUNGEONS & DRAGONS 

Date de sortie :  30 octobre 2019

Prix : 16.90€/136 pages 

Scénario : Jim Zub & Patrick Rothfuss 

Dessin :

Sollicitation : Le meilleur jeu de rôle au monde. La famille la plus dysfonctionnelle de sa dimension. Aucun risque que ça ne tourne mal, hein ? 

Dans son lycée, tout le monde ne parle plus que de Dungeons & Dragons. Bien décidé à faire partie des cool kids, Morty se tourne vers son grand-père Rick, qui, en plus d’être le scientifique le plus génial et le plus dépravé du multivers, se trouve être un joueur D&D hors pair. Mais quand on s’appelle Rick Sanchez, le jeu de plateau prend d’autres dimensions !

Rick, Morty, Summer, Beth et Jerry atterrissent alors dans des univers parallèles entièrement gouvernés par les règles du jeu, et toute la famille s’embarque dans des quêtes IRL épiques et hilarantes. 

Avis : où quand l’un des meilleurs auteurs de fantasy moderne décide de continuer à ne pas écrire ses chroniques du tueur de roi pour aller s’amuser dans le monde de Rick & Morty et promouvoir ce qui m’apparaît comme une belle grosse secte, à savoir Dungeons & Dragons. Oh si c’est une secte ! la preuve, elle me tente bien, mais non je ne céderai pas, je dépense déjà suffisamment d’argent comme cela, je ne peux pas me permettre une autre passion !!!

Sinon, revenons en à la seule raison pour laquelle je risque d’aller lire ce tome : Patrick Rothfuss. Auteur bien connu pour les deux premiers tomes des chroniques du tueur de roi…dont on attend le tome 3 depuis 10 ans maintenant. Quelque part je le plains un peu car comme G.R.R Martin, il ne peut aller nulle part sans qu’on l’interroge sur le sujet…mais en même temps, quand on vend une trilogie qui a du succès…ben on la finit ???

Sur le fond, je  me souviens que j’avais lu le premier épisode en VO et…ben en fait, c’était du pur Rick & Morty. Les dialogues étaient tellement naturels et réussis que j’avais presque l’impression d’entendre la voix des personnages dans ma tête en les lisant ( et non je ne suis pas dingue, c’était juste bien écrit). 

Quant à la partie D&D…si vous êtes comme moi et que vous ne piffez rien à cet univers, pas d’inquiétude, le bouquin est écrit comme une gigantesque initiation, alors que Rick essaye d’embringuer Morty dedans. Bref, c’est bourré d’humour, les références sont légion, car écrites par deux auteurs fans de D&D et recommandé à ceux qui sont fans de Rick & Morty, D&D ou les deux. 

Verdict : à lire 

À lire avant : avoir maté la série animé aidera bien…

SKYWARD TOME 1

Date de sortie :  30 octobre 2019

Prix : 17.90€/136 pages 

Scénario : Joe Henderson

Dessin : Lee Garbett

Sollicitation : Et si la première loi de la physique s’envolait ? Littéralement.

Vingt ans plus tôt, la loi universelle de la gravitation a cessé soudainement de s’appliquer, entraînant des millions de personnes épouvantées aux confins du ciel.

Depuis, l’humanité s’est adaptée. Et qui n’a jamais rêvé de pouvoir voler, ou presque ? Pour Willa, née juste avant le G-Day, c’est la vie idéale. Du moins, c’est ce qu’elle croit. Car si un faux-pas pourrait lui faire quitter la surface de la Terre, une menace bien plus tangible s’approche d’elle à toute vitesse. Joe Henderson, scénariste et showrunner (Lucifer, sur Netflix) et Lee Garbett (Lucifer, Loki: Agent of Asgard) livrent le récit d’une jeune femme forte et déterminée, dans un monde sens dessous dessus.

Avis : voilà une série que j’ai hâte de découvrir car je l’ai raté lors de sa publication en VO et j’en ai entendu le plus grand bien par la suite. Une attente d’autant plus justifiée que le pitch me parle vraiment alors que l’on découvre un monde où la loi de la gravitation a décidé de partir en vacances prolongées. Il a y clairement du potentiel même si je ne connais pas le scénariste. On nous le vend comme le showruner de Lucifer…c’est un point fort ? je demande car je n’ai jamais regardé la série. Dès que j’ai vu qu’ils avaient complètement dénaturés l’adaptation du bouquin pour en faire un énième policier procedural avec tension romantique entre les deux acteurs principaux, j’ai préféré éviter. Reste que l’on parle comics ici et j’espère que celui-ci tiendra ses promesses. 

Verdict : à tester

À lire avant : premier tome d’une nouvelle série. 

LES TORTUES NINJAS TMNT CLASSICS TOME 1

Date de sortie :  30 octobre 2019

Prix : 39.90€/320 pages 

Scénario : Kevin Eastman & Peter Laird. 

Dessin :Kevin Eastman

Sollicitation : Redécouvrez les racines du phénomène mondial !

Un voyage minutieux vers les origines des Tortues Ninja, créées par Kevin Eastman et Peter Laird.  Compilant les sept premiers numéros du comic-book de Mirage Studios, accompagnés par la légendaire Micro-Série consacrée à Raphael, cet ouvrage est parfait pour les fans qui veulent revivre les premières heures de gloire des quatre Tortues, et pour les plus jeunes lecteurs qui voudraient tout savoir sur la création de leurs mutants préférés. 

Avis : voilà une sortie qui est attendue par pas mal de lecteurs, alors que Hicomics publie cette semaine un bouquin évènement, une part de l’histoire des comics : les premiers épisodes des Tortues ninja créés par Eastman et Laird. Alors attention, il faut s’éloigner de l’image d’Epinal des personnages ou encore de ce qui a été produit sur la franchise ces dernières années, car à l’époque les auteurs étaient encore…pas vraiment dégrossis ? disons que l’on sent que c’était vraiment du comics indé, pur produit des années 80. Donc préparez vous à un petit choc. Sinon, c’est de toute évidence un incontournable pour tout fan de la franchise. Malgré tout je vais faire mon ronchon sur les prix, mais 40€ pour 320 pages…l’édition a intérêt à être vraiment soignée, car en l’état c’est plus cher qu’une intégrale Panini !

Verdict : à posséder pour les fans de la franchise. 

À lire avant : c’est les tous débuts !

PANINI COMICS

MARVEL’S SPIDER-MAN : CITY AT WAR

Date de sortie :  30 octobre 2019

Prix :18,00 €, 136 pages

Episodes : US Marvel’s Spider-Man City at War 1-6, inédits

Scénario : Hallum, 

Dessin :Bandini

Sollicitation : 100% Marvel, 

Retrouvez le Spider-Man du jeu Playstation. Au fil de ses aventures, vous revivrez des moments cruciaux du jeu vidéo. Vous découvrirez de nouveaux super-vilains et vous aurez aussi droit à des scènes inédites !

Avis : à ce que je vois, Panini suit le chemin tracé par Urban en ce qui concerne les licenses jeux vidéos adaptés en comics…sauf que dans le cas de Panini, avec Marvel, ils ont un fournisseur de matériel assez riche vu que les personnages de la maison des idées sont des sujets très appréciés ! et vu le succès du dernier jeux vidéo consacré à Spider-Man sur Playstation, je ne suis pas surpris de voir que Marvel a voulu en profiter et surfer un peu dessus. Donc oui, c’est un comics qui adapte l’univers d’un jeu vidéo qui est lui même inspiré de l’univers des comics. Vous suivez ? Ensuite, je ne sais pas trop si une telle sortie est encore pertinente car si j’ai vu un grand engouement pour le jeu les premières semaines de sa sortie, j’ai comme le sentiment que les choses sont revenues à la normale depuis et que l’intérêt est un poil retombé. 

Verdict : pour les fans du jeu. 

À lire avant : je pense que le bouquin s’adresse avant tout à ceux qui connaissent le jeu, car il est évident que l’histoire se situe en termes d’histoire dans sa continuité. 

MINECRAFT : LA BD OFFICIELLE

Date de sortie :  30 octobre 2019

Prix :10,95 €, 80 pages

Episodes : US Minecraft OGN 1, inédit

Scénario : Monster,

Dessin : Graley

Sollicitation : Best of Fusion Comics, 

La vie de Tyler, un garçon ordinaire, a changé le jour où sa famille a déménagé à l’autre bout du pays. Heureusement, Tyler a un groupe d’amis soudés dans le monde de Minecraft. Lui et ses copains Evan, Candace, Tobi et Grace ont vécu d’innombrables aventures à travers les étendues de la Surface. Et aujourd’hui, ils ont grand besoin d’un nouveau défi. Ils décident alors de se lancer dans la quête ultime : voyager vers l’End et affronter l’Ender Dragon !

Avis : bon, comme vous le savez, je ne suis pas vraiment un joueur et ma culture de Minecraft se limite à l’épisode de South Park qui remonte à quelques années. Et où j’ai pris un monumental coup de vieux quand je me suis identifié aux adultes qui ne captaient rien au jeu en question…Apparemment, ils ont essayé de pondre une histoire originale dans cet univers, mais je n’en vois guère l’intérêt. 

Verdict : pour les fans hardcore du jeu, surtout vu le rapport prix/nombre de pages. 

À lire avant : je pense que ce sera rempli de références et de termes propres au jeu, donc bien connaître l’univers du jeu.

URBAN COMICS 

GIDEON FALLS TOME 2

Date de sortie :  30 octobre 2019

Prix : 15.50€/136 pages 

Episodes : Gideon Falls volume 2 (#7-11)

Scénario : Jeff Lemire 

Dessin :Jeff Lemire 

Sollicitation : Depuis que le Dr Xu est sujette aux mêmes visions que son patient, le jeune marginal Norton Sinclair, ses convictions scientifiques fondent comme neige au soleil.

Ensemble, ils rassemblent les pièces d’un puzzle aussi terrifiant qu’inconcevable tandis que, loin de là, à Gideon Falls, le Père Fred se trouve malgré lui mêlé à une enquête impliquant de mystérieuses disparitions, des meurtres violents sans aucun suspect et une organisation secrète oeuvrant contre les ténèbres de la Grange Noire.

Avis : ahhh, c’est une belle semaine Jeff Lemire qui s’ouvre devant nous chez Urban, alors que l’éditeur continue d’accorder une place privilégiée à l’auteur et ses nombreuses productions. Comme nous avons pu le constater, les éditeurs VF et les auteurs US ont tendance à rester groupés et Lemire semble apprécié le travail d’Urban…au plus grand bonheur des lecteurs VF. Bon, il y a le petit plaisir d’avoir une certaine cohérence dans la collection, mais aussi le fait que jusque là, Urban s’est montré assez complet, adaptant toutes les productions récentes de l’auteur, peu importe l’éditeur US (hors Valiant bien sûr). 

Concernant la série Gideon Falls en particulier, qui réunit Lemire avec l’excellent et unique Andrea Sorrentino, l’attente de la suite de la série était longue tant le premier volume avait convaincu. Pourtant dans mon cas, la lecture des deux premiers épisodes en VO m’avaient laissés assez froid car je ne comprenais pas l’intrigue ni où voulait en venir l’auteur. Heureusement que j’ai lu le premier tome complet ensuite en VF car sinon je serai passé à côté de l’une des meilleures séries signées Lemire ! le titre ne se révèle en effet qu’au bout de quelques épisodes et marque par une conclusion de 1er tome particulièrement réussie ! 

Il faut dire que Lemire met en place dans les premiers épisodes une intrigue assez difficile à percer, un mystère insondable…mais il faut se montrer curieux, persévérer, pour le voir, en compagnie du très bon et surtout très inventif Sorrentino, assembler des éléments à priori très disparate et sans lien les uns avec les autres. Gideon Falls devient dès lors presque plus une expérience alors que la limite entre réalité et horreur diminue de page en page. Là aussi l’ambiance créée par l’artiste contribue pleinement à l’efficacité du récit. 

Bref, je suis impatient de m’attaquer à ce second tome !

Verdict : à lire 

À lire avant : le tome 1 et rien d’autre. La série se poursuit aux USA. 

ROYAL CITY TOME 3

Date de sortie :  30 octobre 2019

Prix : 14.50€/120 pages 

Episodes :Royal City volume 3 (#11-14)

Scénario : Jeff Lemire 

Dessin :Andrea Sorrentino 

Sollicitation : Prisonniers de leur pesante solitude, de leurs tourments personnels et de leur incapacité à communiquer les uns avec les autres, les membres dysfonctionnels de la famille Pike ont reçu la nouvelle comme un coup de massue.

Pourtant, les signes annonciateurs ne manquaient pas. Le jeune Tommy, victime de violents maux de tête, s’en est allé… laissant derrière lui plus de douleur, de frustration et d’amertume encore. Mais aussi une surprise des plus inattendue.

Avis : oh ouiiiii, enfinnnnnn !!! c’est cette semaine que urban publie enfin en VF le 3e et dernier tome de Royal City qui est ma série préférée signée Jeff Lemire. Et quand je dis préférée, je ne veux pas dire la meilleure, je n’établis pas de comparaison basée sur la qualité, je veux dire par là, celle qui m’a personnellement le plus touché, ému. Celle pour laquelle, je suis allé voir chaque épisode avec toujours plus d’impatience, alors que Lemire déroulait un de ses récits les plus intimistes. 

S’il a instillé une petite dimension fantastique dans son histoire, celle-ci est avant tout centrée sur ses personnages. Cette famille éclatée par les évènements de la vie, la perte d’un de leurs membres il y a bien des années et qui doivent composer désormais avec tous les choix qu’ils ont fait au cours de leurs existences. Des vies dont ils ne sont pas du tout satisfaits. Nous avons là des gens blessés depuis longtemps qui ne savent pas comment corriger le tir et réparer les choses. 

Et comme la perte d’un être cher dans le passé fut l’élément déclencheur qui a impacté et fait dérailler leur existence, c’est l’arrivée d’une nouvelle personne qui va leur permettre d’entamer un processus de guérison. C’est un récit avant tout profondément humain, intimiste dans le bon sens du terme, mais aussi très bien mené si bien que l’on ne s’ennuie jamais. Lemire fait en sorte que l’on s’attache à chaque membre de cette famille, aussi imparfait soit-il, si bien qu’à la fin, on veut juste que tous trouvent le bonheur. 

Vous l’aurez compris, en ce qui me concerne, cette série est un coup de coeur absolu, que je recommande chaudement. 

Verdict : à posséder !

À lire avant : série complète en trois tomes – c’est le dernier tome et chaque volume est important et apporte un élément clé de l’intrigue générale.

A propos Sam 1884 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.