Guide de lecture Comics VO : semaine du 29 janvier 2020

Edito : après plusieurs semaines de sorties assez ternes…la fête reprend cette semaine alors que tous les éditeurs semblent émerger d’hibernation pour sortir enfin des bouquins plus intéressants dans tous les sens ! cela nous annonce des mois à venir bien plus riches et plus à l’image du niveau de ce que nous avons eu en 2019. 

Les gros événements du premier semestre semblent bien arrêtés à ce stade pour Marvel, chez DC c’est le bordel et l’indé se relève peu à peu. Pour DC, je pense qu’il faudra sans doute attendre la fin de l’année 2020 pour voir l’éditeur commencer à relever la tête, en gros quand son prochain reboot sera bien calé,  en attendant…on dirait un bateau ivre. 

Sorties de la semaine : comme je l’ai dit, c’est la fête cette semaine, avec beaucoup de bonnes choses : 

  • chez Boom, la suite de Something is killing children !
  • chez DC, fin d’une ère sur la franchise Justice League !
  • chez IDW, du Tortues Ninjas (si si c’est bien !)
  • chez Marvel, du très bon un peu partout, entre le Thor de Cates, du mutant partout, et du Hulk !
  • enfin chez Valiant, relance de Quantun & Woody par l’auteur de Gwenpool !

Émissions de la semaine : deux émissions cette semaine : 

  • jeudi toujours à partir de 21h et quelques, le Comixweekly, qui revient comme chaque semaine sur les sorties VO et actus de la semaine !
  • vendredi, toujours à partir de 21h et des brouettes, le Comixity qui reviendra sur les sorties VF du mois !

BOOM ! STUDIOS 

SOMETHING IS KILLING CHILDREN #5

Prix : $3.99

Scénario : James Tynion IV 

Dessin : Werther Dell’Edera

Sollicitation : The time for investigation is over. The hunt begins, as Erica Slaughter brings the fight to the monster of Archer’s Peak… but is James ready to confront the monster that killed his friends?

Avis : suite de la très bonne série de James Tynion Iv et après quelques épisodes qui portaient plus sur l’ambiance générale que sur la progression de l’intrigue, la fin de l’épisode 4 nous promettait enfin de faire avancer les choses alors que les deux principales histoires entraient en collision. En même temps, il était un peu temps que les choses bougent un peu car je pense que le 1er arc s’achèvera dans l’épisode 6, mais pas la série, car il a été confirmé pour mon plus grand bonheur qu’il s’agissait bien d’une ongoing. Malgré les quelques faiblesses des derniers épisodes, je conserve un avis très positif sur le titre, ses qualités surpassant de très loin ses défauts de rythme. Visuellement, c’est également très réussi, Dell’Edera contribuant magnifiquement à créer une ambiance lourde et terrifique sur le récit. 

Verdict : Buy

DC COMICS

JUSTICE LEAGUE #39

Prix : $3.99

Scénario : Scott Snyder & James Tynion IV 

Dessin : Jorge Jimenez 

Sollicitation :  In the wake of the Justice/Doom War, the Justice League finds themselves stranded at the far end of the universe and facing a challenge they’ve never faced before. But what will they find on their journey? Has their battle with Perpetua had consequences reaching farther across the cosmos than they ever imagined? Superstar scribe Scott Snyder says farewell to the Justice League with a special story that both winds down all the things he started in issue #1 — and nods toward everything that comes next in the DC Universe.

Avis : pour le coup, je me contente avant tout de signaler la sortie de cet épisode car il marque la fin du run de Scott Snyder et James Tynion Iv sur le titre, ce dernier emportant avec lui Jorge Jimenez sur Batman. Mine de rien, entre No Justice, les épisodes de la série régulière et un ou deux annuels, les auteurs ont signés un run assez consistant de plus de 40 épisodes en quoi…un peu plus d’un an et demi ?

Et je ne compte pas Hell Arisen qui est une retombée directe de ce run. On notera au passage que DC s’est quelque peu planté dans son planning de sortie, cet épisode final de Justice League par Snyder devant originellement être publié avant Hell Arisen. En effet, on apprend le sort de la ligue dans cet épisode 39, puis on doit enchaîner sur Hell Arisen. 

De mon côté, j’attends la VF pour lire cet épisode comme depuis un moment, la lecture en TP passant mieux. Et je ne risque pas de me remettre à la VO sur ce titre, puisque DC a déjà annoncé que c’était Robert Venditti qui reprenait le titre pour l’année 2020…On repart donc dans un cycle où le titre n’est plus considéré comme une priorité pour l’éditeur. 

Verdict : Check it

JUSTICE LEAGUE DARK #19

Prix : $3.99

Scénario : James Tynion IV 

Dessin :ALVARO MARTINEZ BUENO & RAUL FERNANDEZ

Sollicitation : It’s Wonder Woman versus Circe in an all-out brawl for the fate of the magical world! Does the Justice League Dark stand a chance against their evil counterparts? Maybe, but one of our heroes will have to make a deal with their greatest enemy to secure a power that could turn the tide of this Witching War! Will it be enough? Find out in the thrilling conclusion to this tale!

Avis : conclusion de l’arc opposant la Justice League Dark de Wonder Woman à l’Injustice League dark de Circe ! et comme d’habitude avec James Tynion IV, après avoir amené tous les héros au bord de l’abîme, après avoir donné victoire sur victoire aux vilains, nous arrivons à la partie où les héros parviennent enfin à renverser le cours de la bataille mais à un certain prix. Comme toujours avec cet auteur, aucune victoire n’est simple, aucun succès facile pour les héros. 

Mais c’est aussi le dernier épisode de James Tynion IV sur le titre. Le prochain épisode verra l’arrivée d’un  nouvel auteur, Ram V à la barre. Nous nous avons pu lire son travail récemment sur un annual de la Justice League Dark justement qui a manifestement servi de test avant que les éditeurs ne lui confient le titre.

Je sais que l’auteur s’est fait un nom l’année dernière aux USA avec le titre These Savages shores publié chez Vault Comics et qui devrait être publié cette année chez Hi Comics, mais pour l’instant ce simple annual ne m’a guère impressionné. L’épisode abordait le nouveau statut quo de l’élément du “Green” et la manière dont il affectait Swamp Thing et si j’ai bien vu l’énorme hommage à Alan Moore, je n’ai pas senti encore sa patte personnelle. 

Etant donné le gros succès critique de Savages shores, je pense cependant que l’on peut avoir des attentes assez élevées. Je sais qu’il va en profiter pour renouveler le cast de l’équipe, ce qui est normal pour tout nouveau scénariste, mais j’espère qu’il ne va pas renvoyer dans les limbes certains personnages, d’autant que certaines sous intrigues de Tynion IV les concernant ne sont pas résolues. 

De manière générale, je regretterai Tynion IV sur le titre. Il était vraiment à l’aise sur la série et son ambiance horrifique, j’ai adoré le cast mis en place qui était vraiment original et surtout les nouvelles menaces qui avaient été créées. Et bien évidemment l’incroyable travail de Alvaro Martinez & Raul Fernandez sur la partie graphique. C’est même étonnant qu’ils n’accompagnent pas Tynion IV sur Batman, toute cette équipe travaillant bien ensemble depuis l’époque de Detective Comics. 

Verdict : Buy

SUICIDE SQUAD #2

Prix : $3.99

Scénario : Tom Taylor 

Dessin :BRUNO REDONDO

Sollicitation : After the absolute carnage of Suicide Squad #1, a new Task Force X has been assembled — even before the bodies of teammates and friends have had a chance to cool! What’s left standing may be the most capable and uncompromising Suicide Squad ever brought together. But it’s also the most divided. Forced to fulfill the agenda of a cruel new taskmaster, this Squad might survive their next mission, but they may not survive each other.

Avis : voilà une série dont le premier épisode publié le mois dernier a été noyé dans la masse des grosses sorties de DC. Si vous vous en souvenez, l’éditeur avait publié le début de la série lors de la fameuse semaine de la mort, avant les départs en congés, avec tous ses gros titres. C’est, je pense, la raison pour laquelle il a fait peu de vagues, alors que Tom Taylor, mine de rien…réinventait un chouia la Suicide Squad et apportait du sang neuf au concept et à l’équipe. 

En effet, le scénariste a eu la bonne idée d’élargir le concept de ce que pouvait être un criminel. Et si les prisonniers sous contrôle étaient des opposants politiques qui avaient recours à des actions violentes ? et non simplement des criminels de droit commun ? Cela apporte une toute nouvelle perspective au bouquin. Car jusque là, les personnages sacrifiés savaient être des criminels, ils ne s’en cachaient pas et s’en fichaient, là nous avons des personnages qui violaient la loi, allant jusqu’à tuer mais se voyaient comme étant du bon côté de la barrière. 

C’est un bon twist, qui change les rapports de force au sein de l’équipe, et est une nouvelle source d’énorme tension au sein du groupe, surtout que le nouveau boss de la Suicide Squad n’est plus Waller, mais quelqu’un qui apparaît être bien pire. Nous avons donc un groupe qui pourrait exposer à tout moment, avec certains personnages à gros potentiel mis en avant et du coup un concept renouvelé et redynamisé. 

J’ai d’ailleurs apprécié le fait que le premier numéro soit un épisode double, car Taylor a tendance à pas mal décompresser et là cela nous a permis d’avoir une histoire complète qui posait bien les bases de la nouvelle série. Bref, un bon départ qui fait que je suis désormais intéressé par la série, alors que je n’avais qu’un intérêt limité avant pour un titre qui pour moi commençait à montrer des signes d’usure depuis un certain temps. 

Verdict : Buy

IDW 

TMNT ONGOING #102

Prix : $3.99

Scénario : Sophie Campbell, Kevin Eastman  & Tom Waltz 

Dessin :Sophie Campbell

Sollicitation : The Turtles are separated, each trying to find their own way forward. With their absence, Old Hob fills the power vacuum with the help of some very unusual new mutants!

Avis : oui, je sais, c’est un peu une surprise, mais j’évoque la sortie de cet épisode de Tortues Ninjas. En fait, je voulais déjà en parler avec l’épisode 101, que nous avons finalement chroniqués dans un comixweekly, car cet épisode marquait la reprise du titre au scénario comme au dessin de l’excellente Sophie Campbell. Et de fait, l’épisode 101 était très efficace, posait un nouveau statut quo tant pour les tortues et New York en général plein de potentiel et d’histoires possibles. Visuellement…ben c’est du Sophie Campbell, donc forcément c’est du très bon. Donc, oui je pense du coup continuer la série ! d’autant que le titre pouvait être repris ou débuté par tout lecteur avec le 101 sans difficulté. Les auteurs faisaient en sorte que l’on ait toutes les informations pour comprendre le nouveau statut quo et l’histoire mise en scène. 

Verdict : Buy !

IMAGE COMICS

PROTECTOR #1 

Prix : $3.99

Scénario :SIMON ROY & DANIEL M. BENSEN 

Dessin : DANIEL M. BENSEN,ARTYOM TRAKHANOV, JASON WORDIE, HASSAN OTSMANE-ELHAOU

Sollicitation : From SIMON ROY (Prophet), Sideways Award-winning author DANIEL M. BENSEN (Junction), ARTYOM TRAKHANOV, JASON WORDIE (GOD COUNTRY), and HASSAN OTSMANE-ELHAOU (Red Sonja) comes a sci-fi adventure equal parts Conan the Barbarian, Mad Max, and The Expanse.Of all the tribes that dwell in the hot ruins of far-future North America, the Hudsoni reign supreme, but even they fear and obey the godlike Devas. When the Devas warn of an old-world demon in the conquered city of Shikka-Go, Hudsoni war chief First Knife decides to deal with the threat personally.

Avis : nouvelle série qui réunit certains des talents indé les plus alléchants de l’industrie. Parmi ceux que je connais, c’est surtout la présence de Simon Roy, ancien de Prophet qui m’attire dans le titre, alors que toute la fine équipe nous propose un bon gros récit post apo qui s’annonce bien burné. Si le titre contient ne serait-ce que la moitié de la créativité de Prophet, cela pourrait un bon gros coup de pied dans le derrière de pas mal de monde et l’un des signes qu’Image a décidé d’arrêter de dormir sur ses lauriers pour lancer de nouvelles séries plus ambitieuses. 

Verdict : Check it 

MARVEL COMICS

AMAZING SPIDER-MAN DAILY BUGLE #1

Prix : $3.99

Scénario :Mat Johnson 

Dessin :Mack Chater

Sollicitation : SPINNING OUT OF AMAZING SPIDER-MAN! The journalist must speak truth to power–whether or not it’s wielded responsibly. Helmed by Peter Parker’s mentor, Robbie Robertson, the Daily Bugle staff is at last chasing stories that matter. And in a city under Mayor Wilson Fisk, keeping the public informed is as essential as it is dangerous. Weaving between events in AMAZING SPIDER-MAN and DAREDEVIL, Mat Johnson (Hellblazer Special: Papa Midnite, Incognegro, Loving Day) and Mack Chater (BLACK PANTHER AND THE CREW, Briggs Land) are following a lead into Kingpin and Spider-Man’s past that will change the way you look at the webslinger now, and as his story continues.

Avis : comme l’année dernière, j’ai l’impression que les éditeurs de Spider-Man veulent multiplier les projets annexes autour de la franchise. En conséquence, ben une mini série qui porte sur le Bugle…sur le papier cela peut avoir beaucoup de potentiel. En fait, avec ce genre de pitch, on peut partir sur la même veine qu’un Marvels de Busiek et Ross, à savoir montrer mais cette fois dans le monde moderne, les coulisses de l’univers des super-héros Marvel. Représenter au bas mot le point de vue de l’homme de la rue sur le bordel quasi constant que semble être ce monde. Bien évidemment, le titre est forcément plus lié à Spider-Man qu’à tout autre héros, mais cela serait intéressant de les vois alterner avec d’autres personnages d’épisode en épisode. Si c’est une mini en 5 uniquement sur Spidey, et un seul secret bien sale, cela va vite devenir lassant par contre. 

Verdict : Check it 

AVENGERS OF THE WASTELANDS #1

Prix : $3.99

Scénario : Ed Brisson 

Dessin :JONAS SCHARF

Sollicitation : A NEW STORY FROM THE WORLD OF OLD MAN LOGAN! In a world where most of the super heroes fell at the hands of the RED SKULL over fifty years ago, a new force rises in the Wastelands! DANI CAGE wields the mighty Mjolnir for the cause of peace, but when the brutal regime of DOCTOR DOOM forces DWIGHT (a.k.a. the owner of the surviving Ant-Man technology) to Dani and HULK in a last ditch effort to survive, the AVENGERS may ASSEMBLE once more! Spinning out of the saga begun in OLD MAN LOGAN, and following up OLD MAN QUILL and DEAD MAN LOGAN, this is the can’t miss premiere of Ed Brisson and Jonas Scharf’s magnum opus!

Avis : tiens il y avait longtemps. Après la conclusion dans l’indifférence générale de Dead Man Logan en fin d’année dernière, on aurait pu penser que Marvel laisserait le concept et le monde d’Old Man Logan se reposer un moment, avant de ramener le machin sur le devant d’une scène déjà très très occupée…

Ben non, et c’est toujours Ed Brisson qui, après son travail sur Old Man Logan et Dead Man Logan et pour une raison mystérieuse est toujours responsable de cet univers. Je dis une raison mystérieuse, car son travail fut loin d’être incroyable. Il était efficace mais sans plus et ne suscitait guère les passions des lecteurs. 

Cette fois, apparemment, pour essayer d’éveiller un poil l’intérêt, Marvel a collé les Avengers dans le titre en espérant que cela relancera la machine. J’ai quelques doutes…L’univers est bien évidemment intéressant, mais l’offre Marvel est déjà bien trop pléthorique dans l’univers central de l’éditeur pour aller s’intéresser à ce qui se passe dans un univers parallèle…

Verdict : Check it 

CAPTAIN MARVEL THE END #1

Prix : $4.99

Scénario : Kelly Thompson 

Dessin : Carmen Carnero 

Sollicitation : THE FINAL CAPTAIN MARVEL STORY! Fifty years ago, Carol Danvers went into the deepest reaches of the cosmos to spread peace and justice and she hasn’t seen a familiar face since! Whatever happened to the planet she once called home? Reuniting CAPTAIN MARVEL superteam KELLY THOMPSON and CARMEN CARNERO!

Avis : nous continuons cette semaine d’explorer les one shot The end, avec deux nouveaux épisodes prévus. Le premier est consacré à Captain Marvel, version Carol Danvers, et la bonne nouvelle de ce numéro est qu’il est réalisé par l’équipe régulière de la série, ce qui va nous assurer une certaine cohérence. La mauvaise est qu’il s’agit du dernier vrai épisode de Carmen Carnero sur le titre. Après moins de dix épisodes sur le titre, Marvel l’a déjà assigné sur nouveau boulot, lié aux X-Men. 

Et si je suis ravi qu’elle revienne sur la franchise mutante, car on se souvient qu’elle avait signée quelques épisodes de X-Men Red avant de partir pour…bosser sur Captain Marvel, je trouve que l’une des faiblesses de ce cette dernière au cours des années passées a été l’instabilité créative. Entre les scénaristes sautant au bout de quelques épisodes et le défilé d’artistes en série, avec très peu de marquants, il était difficile de faire vivre le titre dans de bonnes conditions avec tous ces changements permanents. 

Et là, Marvel nomme une bonne équipe pour la défaire en moins d’un an. Je sais que c’est un constat assez largement partagé au niveau de la ligne entière de l’éditeur, avec des artistes qui sautent dans tous les sens, mais quand on essaye sans succès d’imposer un titre depuis des années, on essaye au minimum de mettre toutes les chances de son côté; Et avoir la bonne scénariste avec la bonne artiste dans la durée, c’était allé dans ce sens. 

Verdict : Check it 

DOCTOR STRANGE THE END #1

Prix : $4.99

Scénario : Leah Williams 

Dessin :FILIPE ANDRADE

Sollicitation : THE FINAL DOCTOR STRANGE STORY! The Sorcerer Supreme makes his final journey through a cyberpunk sprawl that forgot about magic! Reteaming the creative team of LEAH WILLIAMS and FILIPE ANDRADE!

Avis : et on continue avec un autre one shot The end, cette fois consacré à Doctor Strange ! et je dois dire que j’en attends beaucoup, car il est écrit par Leah Williams, qui avait signé l’année dernière une très bon one shot sur Magick (un what if si ma mémoire est bonne), qui amenait Strange dans le mix de manière très réussie. La jeune autrice que l’on attend avec impatience sur la nouvelle série X-Factor, peut donc signer ici en quelques sortes une suite non officielle à ce one shot. En effet, je la vois bien ramener Magick dans l’intrigue de cet épisode, juste pour montrer la fin du parcours de Strange et peut être le passage de flambeau vers la jeune mutante. De tous les ones shots The end publiés à ce stade, c’est en tout cas, celui dont j’attends le plus avec le captain america the end d’Erik Larsen (parce que Erik Larsen). 

Verdict : Check it 

IMMORTAL HULK #30

Prix : $3.99

Scénario : Al Ewing 

Dessin : Joe Bennett 

Sollicitation : The first Gamma Bomb unleashed a terrifying creature with impossible strength who waged war on all human authority. The authorities gave the beast a name – a name the whole world knows. But it was someone else’s name first…and now the HULK THAT WAS has returned to take it back.

Avis : le titre Immortal Hulk serait-il en train de se réveiller après plusieurs épisodes passés dans un état léthargique à se chercher un peu. Comme je l’ai dit au cours des derniers mois, depuis l’épisode 25, on sent une certaine baisse de régime après les sommets atteints par le titre au cours de sa première année. Nous pouvions avoir le sentiment que le scénariste connaissait sa destination finale, mais ne savait pas trop comment y aller et qu’il passait plusieurs épisodes à combler le temps de trouver. 

D’où encore une fois quelques épisodes très en dessous, où le personnage de Hulk ou même Bruce Banner ont été relégués dans le décor pour plus se pencher sur le monde et la manière dont il est affecté par les changements que le grand vert veut implanter…que l’humanité le veuille ou non. Et il y a du potentiel dans tout cela…sauf que la confrontation symbolique avec Roxxon est assez…mou du genoux pour le moment. Et alors que l’on voit la multinationale commencer à balancer des monstres à la gueule de Hulk, une question m’a traversé l’esprit : mais  euh…c’est pas l’intrigue de Nextwave sans l’humour et les idées ? 

En effet, dans la géniale et indispensable maxi série de Warren Ellis et Stuart Immonen, qui ressort bientôt en VF, on voyait une sombre entité tester des armes de destruction massive sur le territoire américain…parce que. Et l’attitude de la Roxxon dans le cas présent me fait vraiment penser à cela. Du coup, j’ai un peu de mal à prendre au sérieux cette histoire…Bon, heureusement, on dirait que Ewing va aller chercher un peu plus loin en allant jouer avec les origines de Hulk… Nous allons bien voir, mais il est clair que le titre a besoin de reprendre du jus. 

Verdict : Check it 

NEW MUTANTS #6

Prix : $3.99

Scénario : Ed Brisson 

Dessin : Flaviano 

Sollicitation : A simple visit to check in on old friends in the human world has gone wrong – dangerously wrong. With innocent lives on the line, Armor and the other young mutants have their hands tied… but escaping without collateral damage looks increasingly impossible.

Avis : ah…apparemment, on revient avec cet épisode sur l’autre intrigue de la série, menée par Ed Brisson…et qui m’ennuie profondément. À la limite, je préférais que le titre soit en retard ou bimestriel que me taper ça. Ce qui est dommage, car le scénariste utilise des personnages que j’adore, notamment Armor, et leur donne du coup une place alors que d’habitude ils sont relayés à des places de figurants dans le décor…mais est-ce qu’il est obligé de mettre en scène une histoire aussi plate. 

Les antagonistes de son histoire sont aussi inintéressants que possible et le reste de son intrigue qui voyait Armor partir à la recherche de Beak et sa famille est d’un ennui profond. Il nous étale sur plusieurs épisodes un truc qui selon tout sens commun, n’aurait dû durer que quelque chose comme 8 pages, en étalant bien sur les bords pour que ça remplisse bien toutes les pages. Là on en est à quoi ? le 3e épisode !

Si vous saviez que Hickman allait être en retard sur le titre…pourquoi ne pas simplement retarder le lancement de la série ? on est pas aux pièces, on aurait acheter le bouquin dans un an quand vous auriez eu suffisamment de numéros en stock. Alors que là, nous avons cette formule bâtarde, où il faut faire bien attention à avoir uniquement les épisodes signés Hickman, parce que le reste ne vaut même pas le papier sur lequel c’est imprimé. 

Verdict : Pass

RAVENCROFT #1

Prix : $3.99

Scénario : Frank Tieri 

Dessin :ANGEL UNZUETA

Sollicitation : RAVENCROFT REOPENED! After the hellish horrors of ABSOLUTE CARNAGE, the Ravencroft Institute has received a much-needed facelift and is open for business with a new staff, including JOHN JAMESON, looking to atone for the part he played in ABSOLUTE CARNAGE. But will Ravencroft return the mentally unstable villains of the Marvel Universe to upstanding citizens and give John the redemption he’s looking for, or will they fall prey to the hospital’s seemingly sinister nature?

Avis : méchants, méchants, méchants, vous êtes très méchants, Marvel. En effet, je n’avais franchement aucun intérêt pour tout le travail fait autour de Ravencroft, les one shot ou la mini série qui débute cette semaine. Et puis il y a quelques semaines, Steve a dit le plus grand bien d’un des one shot, consacrés à Sabertooth et cela m’a rendu curieux…Je suis donc allé voir quelques uns de ces épisodes…et grand mal m’a pris…parce que c’était très bon…

Et me voilà donc a rajouter un truc à ma liste de lecture qui est déjà bien longue. J’avais vu C.B.Cebulski indiquer qu’ils voulaient positionner Ravencroft comme un lieu important de l’univers Marvel…et je comprends maintenant pourquoi, et comment. On voit le rôle important que l’endroit a joué dans l’histoire, mais presque comme un décor d’horreurs qui se seraient déroulées au fil des années, notamment au XXe siècle…

Du coup, maintenant je suis bien accroché et j’ai vraiment envie de voir de ce qu’ils vont en faire non seulement dans le cadre de cette mini mais au delà. Est-ce que les autres auteurs de l’univers Marvel vont prendre en compte ce nouvel élément ? ce serait bien et cela contribuerait à ce sentiment d’univers partagé que Marvel essaye de reconstruire.  

Verdict : Buy (si si)

THOR #2

Prix : $3.99

Scénario : Donny Cates 

Dessin : Nick Klein 

Sollicitation : THE BLACK WINTER AND THE DEVOURER KING ! Before him lies the Black Winter; behind, a trail of death wrought by his own hand. The God of Thunder hurtles through the cosmos, searching for the power to save Asgard and all existence. But no power in the heavens can save a god — a king — from his bloody duty.

Avis : suite attendue du run de Donny Cates sur Thor. Comme on s’y attendait, l’auteur a frappé très fort dans son premier épisode montrant bien qu’il avait beaucoup de choses à dire sur le personnage et énormément d’histoires en réserve. J’en attends personnellement beaucoup, car les pièces mises en place dans le premier épisode, que je ne vais évidemment pas spoiler ici,  ont un énorme potentiel et si Cates parvient à sortir des histoires à la hauteur des ambitions qu’il affiche, cela pourrait être encore plus épique que le run de Jason Aaron, qui pourtant partait déjà très haut. Donc dès le premier épisode, nous avons une menace de fin de l’univers, un statut quo bouleversé pour Thor et je le pense encore pas mal de nouvelles choses à l’horizon, je vois mal l’auteur se contenter de ce qu’il a mis en place dans l’épisode 1. Bref, pour l’instant je suis enthousiaste et j’attends la suite avec plaisir ! Thor est entre de bonnes mains !

Verdict : Buy

WEAPON PLUS WORLD WAR IV

Prix : $4.99

Scénario : Benjamin Percy 

Dessin :Georges Jeanty

Sollicitation : WHATEVER KNOWS FEAR!

Biochemist Ted Sallis was developing a serum for military application, but was tragically killed in a freak accident before he could perfect it. Still, the data behind his formula remains property of the United States government and the Weapon IV Program to this day–Mutants aren’t the only ones to have weaponized flora!

Marvel Comics proudly presents a sensational new hero ready to fight back against the new world order! No longer just a man…not a thing…he’s All-American soil and he’s reporting for duty… Benjamin Percy (WOLVERINE, X-FORCE) and GEORGES JEANTY (WEAPON X) introduce…MAN-SLAUGHTER!

Avis : ou comment une couverture peut vous vendre un bouquin auquel vous n’auriez pas porté attention en temps normal. En effet, je n’ai que peu d’intérêt pour le personnage de Man Thing en général, voire en fait…je m’en fiche un peu. Mais un Man-Thing avec un un bon gros canon entre les mains qui rendront nostalgiques tous ceux qui ont vu Terminator 2 (donc tout le monde) habillé en soldat…comment dire…c’est complètement con et j’adore ça ! oh oui j’adore ! c’est typiquement le genre de trucs que seuls les comics sont capables de produire. Des idées tellement “au delà” qu’aucun autre média ne tenterait un truc pareil. Donc oui, les gars, je viens pour du pur fun qui s’assume dans le ridicule le plus complet, qui accepte de balancer des trucs dingues sans se soucier des apparences et qui est juste là pour me faire marrer. 

Verdict : Buy rien que pour la couverture !

X-FORCE #6

Prix : $3.99

Scénario : Benjamin Percy 

Dessin : Joshua Cassara 

Sollicitation : DEADLY CHOICES CARRY DARK CONSEQUENCES! First, Domino and Forge have to pick up the pieces as the team faces a major setback! Then, Beast takes matters into his own hands when a piece of new technology threatens the safety of the nation.

Avis : avec les X-Men, sortie cette semaine de l’autre grosse série mutante qui a ravi mon coeur de vieux fan cynique, X-Force débarque donc avec une nouvelle histoire alors que la nation mutante fait face à de nouvelles attaques. Les ennemis de Krakoa ont de gros moyens et X-Force a connu des débuts…compliqués ? il faut dire que l’on peut se demander si toutes ces promesses de paix et de bonheur ne les ont pas un peu ramollis, alors que leurs ennemis ont forgé une alliance  pour devenir plus dangereux que jamais. 

En tout cas, comme on le voit dans la sollicitation et dans le dernier épisode, le scénario fait le taf pour équilibrer les éléments mis en avant, entre le côté action représenté par des personnages comme Domino ou Wolverine, voire même Forge, de retour à son meilleur niveau et Beast…qui a magiquement cessé d’être un connard, pour représenter un peu la voix de la raison dans tout ce foutoir. C’est fou, comment le personnage peut redevenir intéressant quand on l’écrit bien ?! qui l’aurait cru ?

Bref, X-Force c’est bien et vous devez le lire, d’autant que je pense que certains des événements les plus importants qui vont impacter les mutants vont survenir dans ce titre. 

Verdict : Buy

X-MEN #5

Prix : $3.99

Scénario : Jonathan Hickman 

Dessin : R.B. Silva

Sollicitation : “MUTANTS ARE THE FUTURE! The X-Men, the most powerful heroes on the planet, deal with an old nemesis’ surprising return…“

Avis : c’est un miracle ! à peine quelques semaines après la sortie de l’épisode 4, le numéro 5 de X-Men sort ??? mais comment ? ohhh Hickman, n’entends pas dans mon commentaire comme une critique de ta divine écriture. Je sais que l’écriture des mutants est difficile et que nous autres fans des X-Men sommes une plaie ouverte souffrant en permanence, mais comprends nous ! nous avons hurlés à la médiocrité depuis tellement longtemps contre les publications mutantes, qu’avoir des bons titres d’un coup…c’est déstabilisant !

Et en plus, l’auteur me fait plaisir dans cet épisode, avec le retour de Serafina, personnage créé il y a plus de 15 ans, déjà, par Mike Carey au début de son run sur les X-Men et qui avait refait une apparition surprise dans l’épisode 1 d’X-Men il y a quelques mois. Pour ceux qui ne savent pas de quoi je parle, elle faisait partie d’une nouvelle race inventée par Carey appelée les enfants de la voûte, produit d’une évolution artificielle liée uniquement à la technologie. 

Et étant donné ce que nous avons vu dans House of X et Powers of X, on comprend très vite combien l’idée et le concept d’êtres artificiels peut avoir de lourdes conséquences pour les mutants. En ce qui me concerne je suis ravi de revoir le personnage, car Serafina était clairement le meilleur du lot et elle méritait d’être plus développée. Donc vas y Hickman, utilise bien le personnage surtout !

Verdict : Buy !!!

VALIANT ENTERTAINMENT 

QUANTUM & WOODY # 1

Prix : $3.99

Scénario : Christopher Hastings 

Dessin : Ryan Browne 

Sollicitation : Quantum & Woody — the worst superhero duo in the world — are Earth’s LAST hope against stopping a coalition of mad scientists from destroying the planet!

Avis : après plusieurs années chez Marvel à écrire les aventures de Gwenpool, au point apparemment de donner une vraie place au personnage, le scénariste Christopher Hastings passe chez Valiant pour relancer un de leurs titres historiques, Quantum & Woody. Enfin…quand je dis relancé, je veux dire à la manière Valiant, à savoir le temps d’une mini série en 4 épisodes et on voit après si cela a vendu suffisamment pour …faire une autre mini série. 

Si je ne suis pas un fan ni de Gwenpool ni de Quantum & Woody…le fait que Hastings ait réussi à créer une petite communauté de fans passionnés autour de cette version mélangée de Gwen Stacy et Deadpool en dit long sur ses qualités d’auteur. S’il est parvenu à bien développer un tel personnage, il risque de faire des merveilles sur un titre éprouvé comme Quantum & Woody. Il est même étonnant que Marvel ne lui ait pas proposé d’autres boulots chez eux après la conclusion de la série Gwenpool. 

En tout cas la raison pour laquelle Valiant lui a proposé le titre apparaît clair, le ton général d’un Gwenpool semblait en effet assez compatible avec leur série. 

Verdict : Check it

A propos Sam 1915 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.